88 947 points
17 membres
71 463 points
12 membres
133 771 points♛
19 membres
23 783 points
9 membres



 
MAJ DE NOVEMBRE TERMINÉE ! TU VEUX EN SAVOIR PLUS P'TIT CANCRELAT ? BAM C'EST ICI QUE ÇA S'PASSE !

Page 1 sur 1


CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/


Let's go - Jihoon ☆  Sam 15 Oct - 21:56

Let's go !
- LinLei -  
J’étais quelque peu nerveuse. C’était la première fois pour moi qu’un élève me choisissait pour superviser sa thèse. C’était un grand honneur et une énorme responsabilité. Donner cours aux étudiants, leur venir en aide en cas de problèmes était une chose. Superviser leur avenir, ca en était un autre. J’étais fière comme un paon depuis ce matin. J’avais quitté l’appartement ne me sentant pour une fois pas inutile. Je me disais pour la première fois de ma vie, que j’avais réussi quelque chose. Et que rien que pour ca, mes parents seraient fiers de moi si je leur parlais encore. J’avais préparé tout ce dont j’avais besoin la veille au soir, prenant même ce qui n’aurait aucune utilité, mais on ne savait jamais. Juste au cas où, je les avais mis dans mon sac. Il était maintenant l’heure du rendez-vous avec Ji Hoon, et je n’avais pas la moindre idée du sujet qu’il avait choisi. J’espérais juste être à la hauteur de ses attentes et ne surtout pas le décevoir de m’avoir choisi. Je pris place sur ma chaise, remettant en place quelques objets qui trainaient sur mon bureau. Un bracelet en cuir s’attardait entre mes doigts. Je pris le temps de le regarder, le caressant du bout du pouce. Il appartenait à Bom Chan. Il avait du l’oublier la dernière fois qu’il était passé à mon bureau. Pensive, je l’observais encore quelques secondes avant d’entendre du bruit provenant de la porte d’entrée. Comme prise sur le fait, j’ouvris le tiroir le plus proche, y cachant le bracelet pour le refermer tout aussi vite. Pourquoi avais-je sursauté ainsi ? Avais-je peur que mon secret soit dévoilé à cause d’un malheureux bracelet ? Allons Lin, ne sois pas si nerveuse. « Entrez, c’est ouvert. » lançais-je sur un ton plus fort pour être certaine qu’on m’entende. Le moment était venu de savoir sur quel sujet on allait travailler l’année entière.
electric bird.


L’art de plaire est l’art de tromper !

#BEVERHEEHILLS #BOLIN

Revenir en haut Aller en bas

JEONGAL • TEAM SARKO BAE
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t10718-moon-ji-hoon-here-i-am-frozen-when-i-deserve-to-burn http://www.shaketheworld.net/t4733-moon-ji-hoon-a-man-chooses-a- http://www.shaketheworld.net/t1615-moon-ji-hoon-and-the-shade-fades-away


Re: Let's go - Jihoon ☆  Lun 17 Oct - 0:47

Let's go !
- LinHoon -  
Quel stress. Ce couloir me paraissait tellement long, au moins deux fois sa taille réelle ! C'était une torture de s'y aventurer alors que je tenais fébrilement ma pochette où trônaient mes notes préliminaires de recherche. Aujourd'hui, c'était mon tout premier rendez-vous avez ma directrice de thèse. Une nouvelle enseignante de chinois qui avait reçu récemment son abilitation, et j'avais eu l'honneur d'être son premier doctorant. J'osais espérer que tout se passerait bien. Je lui avait envoyé mon mémoire de master quelques mois avant le début de l'année scolaire, pour qu'elle puisse se familiariser avec mon thème de recherche. Je devais l'avouer, cette année j'étais un peu perdu. J'étais un ancien étudiant, puisque j'étais doctorant, mais cette thèse représentait bien plus qu'un simple diplôme: c'était la concrétisation de toutes ces années d'études intenses. Après, le marché du travail s'ouvrirait à moi. Je relevai la tête, dégageant de mes yeux mes cheveux que je jugeais un peu trop longs actuellement. Il faudrait que je prenne rendez-vous chez le coiffeur demain, hum... Je regardai l'écriteau sur la porte boisée. C'était ici que le bureau de madame Xin se trouvait. Bon, bon. Je pris une grande inspiration, je tendis ma main, et je toquai énergiquement. En entendant sa voix cristalline de l'autre côté, je me permis donc d'ouvrir la porte et je passai en premier lieu ma petite tête pour la regarder à son bureau, pour finalement entrer de tout mon corps à l'intérieur. Je m'inclinai respectueusement devant elle. « B-Bonjour madame, je viens pour notre rendez-vous. » Je serrai mes doigts contre ma pochette, puis je m'approchai de quelques pas vers son bureau, et j'attendis qu'elle me fasse signe pour m'asseoir. Je posai mon sac à dos à mes pieds, le dos droit, la goutte de sueur perlant sur ma tempe, signe d'anxiété de ma part. Bon allez, il fallait respirer et se détendre. Ce n'était que le premier rendez-vous, pas vrai ? Ca ne pourrait pas être une catastrophe. Et puis, madame Xin avait l'air gentille et douce. Mais une chose était sûre: elle était très belle.
electric bird.


I love you without knowing how, or when, or from where. I love you simply, without problems or pride: I love you in this way because I do not know any other way of loving but this, in which there is no I or you, so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when I fall asleep your eyes close. — .
Pablo Neruda , 100 Love Sonnets.

Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/


Re: Let's go - Jihoon ☆  Dim 20 Nov - 23:19

Let's go !
- LinLei -  
Je sursautais presque en entendant quelqu’un toquer à la porte. Un hoquet de nervosité sortit malgré moi d’entre mes lèvres. Je me redressais, bien droite sur ma chaise pour tenter de retrouver un semblant de contenance. J’étais professeur, j’avais une certaine autorité, et cet étudiant avait besoin de mon aide et de mon soutien, alors conduis-toi en conséquence Lin. Assume les responsabilités qui t’incombent. Je me raclais la gorge, respirait un bon coup, et j’invitais mon rendez-vous à entrer. Je vis une petite tête passée par l’embrassure de la porte et je ne pus m’empêcher de sourire face à ce spectacle. Il avait l’air aussi nerveux que moi. Ce qui me rassurait au fond. Nous pourrions nous partager notre nervosité. « Entre, je t’en prie. Tu peux prendre place. » Je désignais la chaise devant mon bureau, lui souriant, me voulant à la fois confiante et rassurante. Un lourd silence s’abattu soudainement dans la pièce. Aucun de nous ne savaient réellement quoi dire ni faire. Je devais sans doute faire le premier pas vu mon statut, mais je ne pouvais pas m’y résoudre. C’était mon premier doctorant, et je n’avais aucune idée de ce qu’il fallait faire. J’avais bien essayé de glaner des informations auprès de mes collègues, mais ils avaient tous eu des problèmes avec leur premier étudiant. Alors que Ji Hoon avait l’air de quelqu’un de très assidue, loin des délinquants que j’avais pu côtoyer auparavant. La perle de sueur se formant sur son front ne put m’échapper et je ne finis pas éclater de rire, rendant la pièce plus chaleureuse. Ca n’avait rien d’une moquerie, juste un soulagement. « Je crois qu’on est aussi nerveux l’un que l’autre. Au fond, il n’y a pas de raison. Nous sommes ici entre amis, non ? » Lui expliquais-je tentant de détendre l’atmosphère, même si j’avais bien conscience de mon statut et du sien. Pourtant, mon jeune âge me rapprochait plus tangiblement de sa mentalité que celle de mes prédécesseurs. Du menton, je désignais la pochette qu’il détenait dans sa main. « Et si vous m’exposiez plutôt ce que vous m’avez apporté la, mh ? »
electric bird.


L’art de plaire est l’art de tromper !

#BEVERHEEHILLS #BOLIN

Revenir en haut Aller en bas

JEONGAL • TEAM SARKO BAE
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t10718-moon-ji-hoon-here-i-am-frozen-when-i-deserve-to-burn http://www.shaketheworld.net/t4733-moon-ji-hoon-a-man-chooses-a- http://www.shaketheworld.net/t1615-moon-ji-hoon-and-the-shade-fades-away


Re: Let's go - Jihoon ☆  Ven 25 Nov - 1:35

Let's go !
- LinHoon -  
Ce silence était trop plombant. On se regardait, on se dévisageait, on ne savait pas trop par où commencer. Moi, j'étais concentré sur la jeune enseignante. Jeune oui, et ça me perturbait beaucoup parce que la plupart des professeurs à l'université avaient déjà un bel âge. Cette nouvelle enseignante de Chinois paraissait un peu perdue, hagarde, hésitante. Mais je n'avais pas eu peur de la demander en tant que directrice de thèse. Elle avait validé récemment son habilitation, et je m'étais renseigné sur ses qualifications. Son travail se rapprochait énormément du mien et je mourais d'envie de progresser avec elle. Alors voilà, j'étais ici, devant elle, assis maladroitement à son bureau. On se regardait dans le blanc des yeux mais je ne parvenais jamais à soutenir son regard plus de deux secondes, bien trop intimidé par son statut d'enseignante. Finalement, elle brisa ce silence de plomb et je pus respirer un peu mieux, étouffant un rire entre mes lèvres. Je hochai vivement la tête à sa requête, faisant pianoter mes doigts sur la pochette que je tenais. « O-Oui tout de suite ! Je... Je vous ai aussi envoyé une copie par mail hier... » fis-je, le nez viré sur ma pochette. J'avais trois tonnes de papiers là-dedans, il fallait dire que je n'avais pas fait le tri depuis la fin de mon master. J'avais un peu trop flâné pendant les vacances. J'ouvris la pochette et je finis par sortir le paquet de feuilles qui m'intéressait où mon projet de thèse était précieusement écrit. Je tirai sur l'élastique et lui tendis avec les deux mains, très solennel, les feuilles fraîchement imprimées. « Toutes les pages sont numérotées et j'ai glissé une bibliographie préliminaire à la fin madame ! » Et tandis que mon enseignante s'adonnait à une lecture pénible et tumultueuse de mon projet de thèse, j'éclaircis ma gorge et commençai à lui faire un résumé à l'oral. « J'ai fait un mémoire sur les relations commerciales entre le Japon et la Chine madame, à l'aube du XXIème siècle. Mais pour ma thèse, j'aimerais surtout me concentrer sur le marché de l'industrie de consommation artistique. Le cinéma, la télévision, ce genre de chose. Qu'en pensez-vous ? » Et je mordis ma lèvre, le coeur au bord de l'implosion. Sujet plus bateau, tu mourais.
electric bird.


I love you without knowing how, or when, or from where. I love you simply, without problems or pride: I love you in this way because I do not know any other way of loving but this, in which there is no I or you, so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when I fall asleep your eyes close. — .
Pablo Neruda , 100 Love Sonnets.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞

PLUS D'INFORMATIONS


Re: Let's go - Jihoon ☆  Aujourd'hui à 11:36


Revenir en haut Aller en bas

Let's go - Jihoon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Kwon Tae In - Éloge de la faiblesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Le reste du monde :: Espace temps :: Le passé a sa place-