42 833 points ♛
22 membres
10 169 points
13 membres
31 657 points
18 membres
13 539 points
14 membres
Tweets by stw_gossip



 
CHECK THIS MON GARS ! :hot: LES NEWS CEST PAR ICI ♥ | A LIRE ♥

Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t10224-lim-ji-hye-nae-pi-ttam-nunmul-my-last-dance-take-it-all http://www.shaketheworld.net/t10208-lim-ji-hye-like-controlla http://www.shaketheworld.net/t10376-lim-ji-hye
monday night fever ⊹ ji sung wook ☆  Lun 7 Nov - 0:47






monday night fever.
⊹ They got drinks in their hands and the room’s a bust
At the end of the night maybe you’ll find love
Fake chit chat ’bout the things they got
And my stout reputation keeping it hot girl
At the party of the year I’m a master plan
If you make me realize I’m your man ⊹

A little party never killed nobody. Maybe.

Lundi soir, il n’était jamais trop tôt ou trop tard pour sortir. Lundi c’est le début de semaine, le jour qu’on redoute tous de voir arriver. Mais pas de ça avec Ji Hye, non. Ji Hye elle, avait tout son temps. Les cours ne l’importaient guère, travailler pour avoir la moyenne, ça lui suffisait. Non seulement elle ne comptait pas sur des notes pour mesurer son intelligence mais en plus, elle savait très bien que son père lui gardait une place bien au chaud dans son empire adoré. Ce n’était pas comme si elle avait beaucoup de choix de toute façon. Mais faisant fi de toutes ces pensées fort incommodantes, Ji Hye était occupé à se préparer. Elle avait bientôt fini, à vrai dire. Elle avait mangé. Elle s’était douchée, habillée. Plus que quelques touches de maquillage et le tour serait joué. Elle n’avait pas besoin de sortir le grand jeu. Ji Hye n’était pas vaniteuse, mais elle aimait encore moins faire la mijaurée. La jeune femme se savait belle et n’aimait pas jouer les fausses modestes. Elle en jouait même, parfois; quel serait l’intérêt de tout ceci si ce n’était pas pour en profiter de toute façon ? Elle savait également que cette beauté lui permettait de ne pas user d’un armada d’artifice histoire de se ravaler la façade…

Après un dernier coup de mascara, Ji Hye quitta la salle de bain. Elle vaqua à quelques occupations, mais très vite, une certaine irritation pointa le bout de son nez. Pourquoi ? Il était 1h05. Pourquoi était-ce un problème, là, la réponse était toute autre. Sung Wook. Ce garçon ne changera jamais. Ils ne s’étaient pas vu depuis un moment (ça devait faire allez quoi, une semaine ? Mais quand on fréquente la même université, ne pas se croiser du tout, ne serait-ce qu’au détour d’un couloir, c’était déjà trop long pour la jeune femme) et dans toute sa bonté d’âme, Ji Hye lui avait proposé une sortie nocturne comme ils savaient si bien les faire. C’était pour ça, qu’elle l’appréciait autant. Avec lui, pas besoin de tabous. Il n’y avait pas de honte à avoir à penser telle chose ou agir de telle façon. Ji Hye avait des amis bien sûr, des gens qui l’aimaient et qu’elle aimait. Mais Sung Wook, il n’y en avait qu’un. Qu’un seul qui était capable de la comprendre, d’être sur la même longueur d’ondes. Peut-être était-il un dom juan, mais elle aussi. Et étrangement, son coeur n’était pas autant en sécurité qu’avec lui. Pourquoi avoir besoin d’Amour avec une telle amitié ? Les nombreux sentiments positifs qu’elle avait à son égard ne l’empêchaient pas pour autant d’être agacée. Mais il est encore en retard, il est pas possible ce mec, j’en peux plus de lui. Un soupir lui échappa alors qu’elle saisit son manteau avant de sortir de chez elle. Peut-être qu’en la voyant attendre en bas face au vent glacial, il allait se sentir coupable et essayer de faire mieux la prochaine fois. C’était beau de rêver.

« Non mais 1h15, c’est une blague ! T’as pris un bain nuptial ou quoi. » Il suffisait qu’il arrive pour que son énervement se dissipe. Mais ça, elle se gardait bien de le lui dire, sinon il essaierait de lui soutirer trop de trucs et elle était déjà trop gentille avec ce petit imbécile. « La prochaine fois, je te dirais de venir à 19h, comme ça au moins je serai sûre que tu seras à l’heure pour 23h. Et tu aurais pu répondre à mes textos. » Et beh oui, Ji Hye restait une meuf. Chiante de temps à autres. « J’ai quand même pensé à de la tease, parce que je suis sûre que t’en as pas non plus. » Elle secoua son sac, un bruit de verre en émergea. Une soirée en boîte, sans alcool, ce n’était pas une bonne soirée en boîte, pas vrai ? Il fallait bien s’amuser un petit peu, et elle ne s’attendait pas à recevoir une leçon de morale pour ça.




I can swear, I can joke
⊹ I say what's on my mind. If I drink, if I smoke, I keep up with the guys. And you'll see me holding up my middle finger to the world, fuck your ribbons and your pearls, 'cause I'm not just a pretty girl. ⊹

Revenir en haut Aller en bas
avatar

GUMIHO • sly as a fox
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t10266-ji-sung-wook-i-m-a-poison http://www.shaketheworld.net/t10250-ji-sung-wook-i-m-a-poison http://www.shaketheworld.net/t10261-ji-sung-wook
Re: monday night fever ⊹ ji sung wook ☆  Lun 7 Nov - 19:43







monday night fever.

Wook chuchota à l’oreille de la belle jeune fille avec laquelle il venait de commencer la soirée « Il faudrait peut-être que j’y aille maintenant… ». Elle lança vers lui un regard dans lequel se mêlait désir et interrogation. Probablement qu’elle se demandait bien en quoi Wook, ce jeune homme beau et plutôt bien bâtit devait faire à une heure si tardive plutôt que de passer le reste de la nuit avec elle. Cette simple pensée suffit à le faire sourire, mais Ji Hye l’attendait maintenant depuis un moment et il savait qu’elle perdrait patience à son arrivée.
Cette fille … il n’avait aucune idée de qui elle pouvait être. Il venait de la croiser au détour d’une rue juste avant d’aller rejoindre son amie avec laquelle il avait programmé une soirée comme ils savaient le faire. Il avait eu envie de « jouer » un peu. La séduction, c’est un art qu’il maîtrise plutôt bien. Il aime séduire et réussi chaque fois qu’il lui prend l’envie d’attraper un poisson dans ses filets. Sa belle gueule fait fondre n’importe quelle fille. Enfin presque, il reste encore quelques irréductible, mais elles finiront par craquer elles aussi. Elles craquent toutes !

Il congédia à sa conquête du soir et se mit en chemin pour aller retrouver la furie qui lui sert d’amie. Furie oui, mais néanmoins une très bonne amie. Leur relation avait commencé comme toutes les autres, il l’avait séduite et réciproquement. C’était d’ailleurs assez rare qu’une fille lui fasse un tel numéro, alors rapidement ils avaient passé une nuit ensemble. Il en garde un bon souvenir, mais Ji Hye lui ressemble tellement qu’il a du mal à imaginer qu’ils puissent désormais être plus que des amis. Il tient énormément à elle, et il la protégera contre vents et marées, mais comme une petite sœur.
Tout ce qui lui importait désormais, c’était de profiter de la vie, et d’essayer de retrouver un semblant d’affection pour le reste de la gente féminine. Parce que même s’il aime par-dessus tout enchaîner les rencontres, rien ne pourra jamais le satisfaire. Il n’avait pas envie de recoller les morceaux de son cœur, alors il prenait plaisir à détruire celui des autres, celui de toutes les filles qu’il rencontrerait.

En chemin il essaya une énième fois de chasser le souvenir de Jin. Elle s’estompait au fur et à mesure, mais elle était encore trop présente à son goût.
Au loin, il aperçut son amie. Ji Hye était en train de taper du pied, le regard fou à scruter les alentours, certainement dans l’espoir d’y trouver enfin son ami qui la rejoint.

« Non mais 1h15, c’est une blague ! T’as pris un bain nuptial ou quoi. ». Pour toute réponse il rigola, et pensa « si tu savais », même s’il savait pertinemment qu’elle saurait déjà qu’elles auraient été ses occupations premières.
Elle continua de pester contre lui, mais il sait bien que ça ne dure jamais. Puis elle secoua son sac, dans lequel il reconnut le bruit distinct d’une bouteille d’alcool n’attendant qu’à être consommée.
« Et bien que la soirée commence alors ! »
Sans même lui demander, il saisit le sac de la jeune fille, et s’empressa de déboucher la bouteille pour y boire une première longue gorgée à même le goulot. L’alcool lui brûlait la gorge, mais c’était une sensation agréable. Il se détendit un peu, et entraina son amie avec lui en direction de la boite de nuit la plus branchée de Séoul.




« I'm in love with the shape of you »
Girl, you know I want your love, Your love was handmade for somebody like me, Come on now, follow my lead, I may be crazy, don't mind me © .bizzle
   

Revenir en haut Aller en bas
avatar

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t10224-lim-ji-hye-nae-pi-ttam-nunmul-my-last-dance-take-it-all http://www.shaketheworld.net/t10208-lim-ji-hye-like-controlla http://www.shaketheworld.net/t10376-lim-ji-hye
Re: monday night fever ⊹ ji sung wook ☆  Mer 9 Nov - 0:43

Quand elle vit Sung Wook apparaître après elle-avait-arrêté-de-compter heures de retard, elle crut que le ciel allait le tomber sur la tête. Quoique. Le ciel lui tomberait dessus le jour où il serait à l’heure. Et en plus il se fout de moi. Mais où était donc passé le respect ? Certainement pas chez Sung Wook, tss. Mais n’était-ce pas là un peu de sa faute ? Parfois, elle avait l’impression d’être une maman gâteau. Elle ne le maternait pas particulièrement, mais elle avait parfois le sentiment d’être comme toutes ces femmes chèvres devant leur enfant et qui finissaient par succomber aux moindres de leurs caprices. Ou peut-être comparait-elle trop souvent Sung Wook au Chat Potté. Il suffisait qu’il lui fasse les yeux doux deux secondes - et encore - pour qu’elle laisse couler. Et là où la similarité continuait avec une maman poule, c’était que l’enfant savait très bien en jouer. Et c’était sans doute pour ça qu’il en profitait, Ji Hye en était per-sua-dée.

Elle arqua un sourcil lorsqu’il prit la bouteille de son sac avant de la boire sans demander son reste. Voyez comme ce qu’elle pensait se vérifiait ? « Non non non, y’a pas de soirée qui commence. J’ai pas eu mon bisou. Tu pousses l’impolitesse trop loin, je suis outrée. ou-trée. » Bien sûr, elle exagérait volontairement. Cela dit, elle tourna légèrement la tête sur le côté en se tapotant la joue, dans l’attente effective du bisou quémandé. C’était un gentil caprice et ce n’était pas non plus comme si la proximité physique était quelque chose qui lui faisait peur, et elle serait bien surprise d’apprendre que son ami ressentirait une hésitation quant au fait de lui faire un simple bisou. « Fais pas ta prude Sungie-oppa, tu sens déjà la meuf de toute façon. »
On apprend pas au vieux singe à faire des grimaces après tout. De toute façon, son manque de sérieux commençait déjà à se sentir. Bien qu'il lui arrivait de temps à autre de lui donner des petits noms affectueux, Ji Hye n’était pas le genre de filles à minauder des oppa à tout bout de champ, et encore moins à ceux dont elle était proche. Prendre un ton volontairement niais pour ce passage était une façon pour elle d’imiter la fille qu’elle l’imaginait avoir abandonné juste avant de venir la retrouver. Plutôt que de se focaliser sur son retard, peut-être devrait-elle au contraire se sentir flattée qu’il ait daigné lui faire l’honneur de sa présence. Elle riait intérieurement. Au fond, elle savait très bien que s’il tenait vraiment à terminer sa besogne ou s’il ne voulait pas faire un effort pour elle, il ne serait pas venu tout court. C’était tout de même ce qui était bien avec Ji Hye ; elle voyait très souvent le bon côté des choses, malgré tout. C’était une chose que la maladie lui avait apprise ; sans savoir de quoi demain sera fait, autant profiter de l’instant présent au maximum. Après tout, qui pouvait bien savoir quand tout allait s’arrêter ? « J’espère au moins qu’elle était jolie. Tu me dois une glace. Pour compenser ce retard. Sinon tu peux aussi me faire à manger. Mais je n’ai pas envie que tu déclenches un incendie. » Comme d’habitude, elle le taquinait. Maaaais. Peut-être qu’elle était quand même un peu sérieuse sur cette histoire de dette. ? N’était pas bon ami de Ji Hye celui qui ne connaissait pas sa passion pour la crème glacée. Ou pour la nourriture en général, à vrai dire. Et ce n’était pas tant demandé que ça, non ? Elle lui adressa un immense sourire plein d’innocence et toutes dents dehors, l’air d’ajouter un petit s’il te plaît muet.




I can swear, I can joke
⊹ I say what's on my mind. If I drink, if I smoke, I keep up with the guys. And you'll see me holding up my middle finger to the world, fuck your ribbons and your pearls, 'cause I'm not just a pretty girl. ⊹

Revenir en haut Aller en bas
avatar

GUMIHO • sly as a fox
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t10266-ji-sung-wook-i-m-a-poison http://www.shaketheworld.net/t10250-ji-sung-wook-i-m-a-poison http://www.shaketheworld.net/t10261-ji-sung-wook
Re: monday night fever ⊹ ji sung wook ☆  Mer 9 Nov - 17:40

Au lieu de le suivre dans son élan, Ji Hye stoppa le coréen en lui réclamant un bisou. Elle tapota sa joue comme pour lui signaler son impatience. Lui déposer un baiser sur la joue ce n’était pas si terrible après tout, et même si Wook aimait par-dessus tout provoquer le contact physique avec une fille, Ji Hye n’était pas n’importe quelle fille. Il fit mine d’être agacée, mais puisqu’elle voulait absolument ce bisou, il lui ferait, mais à sa façon ! Il approcha lentement son visage de celui de son amie, prit son visage entre ses mains et déposa tendrement son baiser en effleurant tout juste la joue de Ji Hye.

Lorsqu’il se recula il la contempla d’un air satisfait. Normalement ce léger contact aurait suffi à la faire rougir jusqu’aux oreilles, mais Ji Hye n’était pas impressionnable, du moins plus avec Wook. Elle continua de le sermonner comme s’il avait fait la chose la plus normale du monde. C’est aussi ça qu’il aimait chez elle, le fait que peu importe comment il se comportait, tout lui semblait normal, il n’y avait pas besoin de le faire remarquer, ils passaient à autre chose, oubliant jusqu’à la gêne des personnes qui pouvaient les entourer dans ces moment-là.
Il sourit lorsqu’elle pesta contre cette fille qui l’avait mis en retard. Vous voyez ? Les mots n’ont pas besoin d’être prononcés, ils se comprennent avec un simple regard. Mais pour essayer de l’embarrasser il ajouta tout de même avec son sourire de séducteur « Elle était très jolie, elle m’a presque supplié de rester avec elle d’ailleurs, mais si tu m’en veux à ce point je peux repartir tu sais ! ». Il n’en avait bien sûr pas l’intention, mais si elle voulait jouer sur les mots et exagérer, il le pouvait tout aussi bien.

Et pour le punir de son retard elle lui demanda une glace. Ji Hye et les crèmes glacées, c’est une grande histoire d’amour ! Ce n’était pas vraiment le met préféré de Wook, mais si son amie y tenait, il ferait un effort pour elle. « Très bien, mais arrête de sourire comme ça ! » Il lui ébouriffa les cheveux avant d’ajouter « A qui essaies-tu de faire croire que tu es mignonne ? »
Il éclata de rire avant de fuir en courant. Il savait qu’elle n’hésiterait pas à lui donner un coup bien ou mal placé d’ailleurs. Ils jouaient souvent comme des enfants ensemble. Des enfants avancés sur certaines choses de la vie, et c’est aussi ça qui leur valait des regards gênés et outrés. Ils pouvaient bien être totalement immature par moment, sérieux à d’autres, et complètement déjantés la majorité du temps. La main droite dans la poche de son blouson, il passa son bras gauche autour des épaules de la jeune fille et l’entraina vers la boite de nuit dans laquelle ils passaient le plus clair de leurs soirées. Enfin quand il n’était pas avec une autre jeune demoiselle à satisfaire ses besoins primitifs.

De l’extérieur, on pouvait croire qu’ils sortaient ensemble, lorsqu’ils se promenaient ainsi. Ils passaient souvent pour un couple à la recherche d’un mauvais tour à jouer, et ils adoraient donner cette image. En le voyant l’entrainer vers la boite de nuit, Ji Hye leva un œil interrogateur vers son ami. « Ne t’inquiète pas, je t’achèterais ta glace après d’accord ? À cette heure-ci où est-ce que tu veux la trouver ? ». Les yeux de la jeune fille se mirent à briller à cette annonce. Au fond, elle n’était pas difficile à contenter, une glace et tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes !

Devant l’entrée du club se tenait un vigile que Wook connaissait bien. À force de fréquenter le même endroit il s’était fait quelques relations, pas des meilleures, mais au moins elles lui permettaient d’entrer sans attendre et sans payer. Il salua son ami qui le fit passer devant les regards furieux des personnes qui attendaient certainement leur tour depuis de longues minutes dans la nuit froide de l’automne. Une fois à l’intérieur, il se dirigea instinctivement vers l’alcôve dans laquelle il s’asseyait toujours. Il commanda des cocktails, ça et la bouteille de Ji Hye devrait leur permettre de passer une bonne soirée. Il se pencha pour aider son amie à enlever sa veste et en fit de même avant de parcourir la salle du regard. Il s’attarda sur quelques jeunes filles découvrant apparemment les plaisirs de la nuit pour la première fois, il remarque notamment un groupe de femme essayant de retrouver leurs jeunesses, un nouveau groupe de séducteur en herbe – il pourrait leur apprendre quelques astuces - puis tous les habitués, hommes et femmes qui venaient régulièrement dans le but de donner un semblant d’excitation dans leur vie bien fades. Mais pour Ji Hye et Wook, la nuit ne faisait que commencer !




« I'm in love with the shape of you »
Girl, you know I want your love, Your love was handmade for somebody like me, Come on now, follow my lead, I may be crazy, don't mind me © .bizzle
   

Revenir en haut Aller en bas
avatar

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t10224-lim-ji-hye-nae-pi-ttam-nunmul-my-last-dance-take-it-all http://www.shaketheworld.net/t10208-lim-ji-hye-like-controlla http://www.shaketheworld.net/t10376-lim-ji-hye
Re: monday night fever ⊹ ji sung wook ☆  Jeu 17 Nov - 23:55

« Tu oserais m’abandonner, moi Ji Hye ta meilleure amie qui t’aime de tout son petit coeur ? » Ji Hye papillonna des paupières, tout à fait consciente que Sung Wook n’allait pas littéralement partir et la planter là, (bon en fait elle n’en était pas consciemment consciente, mais elle lui faisait suffisamment confiance pour savoir qu’il n’allait pas mettre à exécution sa supposée menace) seule dans la nuit noire. Et puis quand même, malgré son pseudo-agacement, il avait succombé à sa demande. Ah, ce petit soumis. La preuve, il acceptait même de lui payer sa glace, n’était-ce pas là un ami en or ? « Oublie pas que ça doit être avec du lait de so-eh ! » Elle écarquilla les yeux et ouvrit la bouche, faussement choquée alors qu’il lui ébouriffait les cheveux. Elle avait été à l’heure elle, pas la peine de la décoiffer pour qu’elle ait à passer dix ans à se recoiffer ensuite ! Bon… En fait elle s’en fichait un peu. Au fond, ses cheveux étaient lâchés et elle n’avait pas fait de coiffure particulière. Mais il y avait des moments comme ça où elle aimait se plaindre un peu pour rien, juste pour le plaisir de le saouler (et encore, pas sûr que la tentative de le saouler marche) et surtout, juste pour le plaisir d'avoir une raison de lui courir après. Franchement, entre ses côtés maman et ses côtés gamine, on pouvait dire qu'il réveillait tout plein d'élans chez elle, ce loustic. 

Elle finit par s'arrêter et prendre une petite inspiration avant de se recoiffer et de redresser ses vêtements. Elle n’était pas particulièrement essoufflée; non seulement ils ne s’étaient pas non plus coursés sur des kilomètres, mais en plus, Ji Hye était quelqu’un d’assez sportif au vu de toutes les heures qu’elle passait à danser. Mais Sung Wook était un tricheur. En talons, comment pouvait-elle rivaliser et lui courir après dans les règles de l'art ? Tant pis, la vengeance est un plat qui se mange froid et il ne perdait rien pour attendre. Elle rit intérieurement; ce garçon était vraiment un idiot, pourquoi étaient-ils meilleurs amis déjà ?

Peut-être parce qu’il n’y avait qu’avec lui qu’elle allait bien au point que trop de gens ne les prennent pour un beau petit couple. Ca la faisait bien rire ça, d’ailleurs. Ji Hye n’était pas quelqu’un de particulièrement vulgaire, Sung Wook non plus. Si on ajoutait leur milieu social d’origine et leurs petites gueules d’ange, de jour ils avaient presque l’air du couple parfait qui allait bientôt se marier et avoir leur jolie maison de quartier grâce à leur très beau salaire de cadre dans on ne savait quelle grosse boîte. Si loin de la vérité ! Bon, ils n’étaient pas non plus des enfants si terribles et il y avait pire que finir sa vie avec son meilleur ami mais bon, quand même. Sa main enroulée autour de sa taille, elle fit la moue. « Eh, je peux patienter pour ma glace, je ne suis pas si pressée. De toute façon, tu n’as plus le choix et tu seras bien obligé de me l’offrir à un moment où à un autre, je m’inquiète pas. » Elle qui pensait être une vraie mère poule avec lui, elle ne manquait pas elle-même de côtés un peu gamin à son égard, encore une fois.

L’attente devant l’entrée de la boîte fut très brève, pour le plus grand plaisir de Ji Hye. Son regard capta celui d’un garçon dans la file, assez mignon somme toute, ce qui aurait presque pu l’attrister à l’idée de rentrer si vite à l’intérieur. Elle aussi le connaissait bien ce videur, mais bon parfois il fallait les garçons faire leurs bonhommes et faire leurs pourparlers entre eux. Et puis vraiment... Cet autre garçon était très beau. Sans doute allait-on la penser pour une infidèle, ou une folle à reluquer un inconnu alors qu’elle avait déjà un garçon si beau à son bras.
Qu’ils pensent ce qu’ils veulent, Ji Hye était à mille lieues de se soucier de l’avis d’X, Y ou Z. Elle était déjà trop occupée à se laisser emporter par la musique qui envahissait ses tympans alors qu’ils entraient tout deux dans la boîte. L’une de ses mains déboutonnait son manteau alors qu’elle se fiait à sa main accrochée au bras de Sung Wook pour être guidée dans la boîte. Si le jeune homme n’avait pas été là, sans doute serait-elle restée toute habillée pour aller danser au milieu de la piste. Raison pour laquelle elle laissa Sung Wook s’occuper de lui enlever sa veste. On ne doutait évidemment pas des qualités de gentleman du plus vieux, mais il était sans doute également évidemment que Ji Hye ne l’aurait pas fait d’elle même. « WE’RE BORN TO FLYYYYYY SO LET’S KEEP LIVIN ’TIL IT ALL FALLS DOWN…  » Aussitôt son manteau enlevé, elle se retournait vers Sung Wook pour se dandiner devant lui et lui casser les oreilles (enfin, ça aurait sans doute été le cas si la musique elle-même n’était pas si forte). Qu’est-ce qu’elle aimait ce genre d’ambiance. Peut-être était-ce ces longs mois passées seule à l’hôpital, peut-être était-ce quelque chose qu’elle avait toujours eu au fond d’elle; en tous les cas, Ji Hye aimait la foule. Peut-être cela la rendait folle aux yeux de certains. Mais ce n’était qu’entourée qu’elle se sentait vivante. Elle se servit rapidement un shot de vodka qu’elle but aussitôt, avant d’attraper les mains de son ami et d'entrelacer ses doigts aux siens, toujours aussi excitée. « WE’RE IN THIS TOGETHEER, HEAR OUR HEARTS BEAT TOGETHEEER! » Elle se mit sur la pointe des pieds - enfin, si pointe était possible considérant qu’elle avait déjà des talons - pour lui faire un petit bisou sur la joue, histoire de lui signifier à quel point elle était contente de passer cette soirée en sa compagnie. Ce n’était pas la première, ce n’était sans doute pas la dernière, mais tous les moments passés avec ceux qu’elle aimait étaient chers à son coeur. Et puis, elle avait quand même le droit de le garder cinq minutes avant qu’une folle dingue ne le réquisitionne pour lui rouler des patins sur la piste tout de même ! Elle finit par lui donner un petit coup de coude, avant de le tirer par le bras pour parler à son oreille, histoire qu'il l’entende mieux. « Y’a une fille plutôt mignonne qui arrête pas de te checker depuis tout à l’heure, je te le dis moi, vas-y ! »




I can swear, I can joke
⊹ I say what's on my mind. If I drink, if I smoke, I keep up with the guys. And you'll see me holding up my middle finger to the world, fuck your ribbons and your pearls, 'cause I'm not just a pretty girl. ⊹

Revenir en haut Aller en bas
avatar

GUMIHO • sly as a fox
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t10266-ji-sung-wook-i-m-a-poison http://www.shaketheworld.net/t10250-ji-sung-wook-i-m-a-poison http://www.shaketheworld.net/t10261-ji-sung-wook
Re: monday night fever ⊹ ji sung wook ☆  Lun 21 Nov - 14:38


Une fois débarrassés de leurs manteaux, Wook eut à peine le temps de les poser sur la banquette et de se retourner que Ji Hye commençait déjà à danser en gesticulant dans tous les sens. Il sourit à la vue de son amie déjà dans l’ambiance de la boite. Il n’entendait que très peu la jeune fille chanter, mais elle y mettait tout son cœur. Elle prit ses mains en y entrelaçant leurs doigts et s’approcha pour lui déposer un bisou sur la joue. Avec cette démonstration de tendresse, ils passaient vraiment pour un petit couple content de sortir et de profiter d’une soirée bien méritée.

Wook suivait les gestes de son amie et dansa avec elle après avoir pris un shot de vodka. Il lui en faudrait malheureusement beaucoup plus pour retrouver la sensation de son corps qui flotte. Il n’était pas alcoolique, loin de là. Son père lui avait déjà suffisamment servi d’exemple pour savoir qu’il ne serait jamais comme lui. Mais il aimait la sensation d’adrénaline provoquée par l’alcool. Sentir son corps se réchauffer, sa tête commencer à tourner, avoir l’impression d’avoir les veines en feu. C’était comme lorsqu’il faisait beaucoup de sport d’un coup, la sensation des muscles qui tirent, quelques courbatures et il se sentait satisfait. Avec l’alcool, c’était pareil, cette sensation que rien ne pouvait l’arrêter était la bienvenue, mais à dose raisonnables.
Pendant qu’ils dansaient, Ji Hye lui donna un coup de coude en approchant son visage. Il tendit l’oreille pour écouter son amie.  « Y’a une fille plutôt mignonne qui arrête pas de te checker depuis tout à l’heure, je te le dis moi, vas-y ! ». Elle fit un mouvement de tête en direction de ladite jeune fille. De longs cheveux bruns, des yeux noirs corbeaux, un peu petite, mais s’il aimait les longues jambes interminables – quel mec n’aimerait pas d’ailleurs – la taille importait peu pour lui. Après tout, à l’horizontale les nombrils s’alignent non ? Au moment où il avait tourné son regard vers la jeune fille, elle avait tourné la tête vivement, comme si elle avait espéré ne pas se faire remarquer. C’était mal connaitre les deux acolytes ! Il entama alors son jeu de charme préféré, mais sans pour autant délaisser son amie.

Il jetait des coups d’œil vers son admiratrice de temps en temps, si bien que le groupe qui l’entourait regardait aussi dans la direction de Wook tout en lui chuchotant des choses. La proximité de Ji Hye et Wook devait leur sembler suspecte alors qu’il regardait une autre fille. Cette pensée le fit sourire. Il emmena Ji Hye s’asseoir un peu, boire un peu et surtout repérer une proie potentielle pour Ji Hye.
« Alors, tu as trouvé ta prochaine victime ? ». Il but d’un trait son cocktail en se servant un autre verre de la bouteille qu’ils avaient amené. Ils entreprirent alors de lui trouver une occupation lorsque le moment sera venu pour Wook d’aller chasser un peu. Et leurs yeux s’arrêtèrent sur un jeune homme que Ji Hye lui confia avoir déjà repéré devant l’entrée de la boite. « Ok, on synchronise nos montres ? » dit-il en riant avant d’ajouter « On se donne combien ? 1 heure ? 2 ? ».
Le temps de se mettre d’accord sur l’heure de leur départ, Wook prit la main de son amie et y déposa un léger baiser avant de lui faire un clin d’œil et de partir en direction de cette fameuse jeune fille que Ji Hye lui avait montré.

Il avança d’un pas assuré vers la demoiselle, se retournant une dernière fois vers son amie qui se dirigeait elle aussi vers son prétendant. Lorsqu’il arriva à son niveau il entama la conversation avec elle. Elle jeta un œil vers Ji Hye, et Wook pouffa avant de la rassurer et de lui mentir éhontément sur leur relation fraternelle. Après avoir rassuré la demoiselle sur son statut de célibataire, elle sembla plus détendue, et un peu plus lorsqu’elle aperçut Ji Hye au bras d’un autre jeune homme. Elle lui demanda s’il ne voyait pas d’inconvénient à ce que sa sœur soit aussi entreprenante, ce à quoi il répondit qu’il ne se mêlait pas des affaires de cœur de cette dernière. Ils continuèrent à discuter, difficilement à cause du volume de la musique. Il proposa à Eun Jin, dont il venait d’apprendre le nom, de faire un tour pour prendre un peu d’air frais. Elle accepta non sans un regard vers ses copines. Certaines d’entre elles ne semblaient d’ailleurs pas apprécier le comportement de Wook, mais Eun Jin ne leur accorda aucune importance et suivi le coréen dehors.

Wook fit un signe de tête à son amie afin de lui signifier qu’il ne reviendrait que quelques minutes plus tard. Ils sortirent par une petite porte qui donnait accès à une zone fumeur, suffisamment grande pour ne pas avoir respiré la fumée des cigarettes et autres joints allumés. Il l’entraina vers le fond de la cour, sur un banc en métal. Alors que Wook pris place sur le banc, Eun Jin resta debout, vêtue uniquement d’un mini short il était certain qu’elle ne s’assiérait pas sur le banc glacé. Il l’attira vers lui et la fit asseoir sur ses jambes, en enroulant un bras autour de sa taille. Elle rougissait à vue d’œil et Wook ne put s’empêcher de sourire. Il savait y faire avec les filles, et il ne s’en lassait jamais.

Il profita de ce moment intime pour discuter avec elle, jouer un peu avec ses émotions en lançant de temps à autre quelques remarques ou réflexions qui la piqueraient au vif. Ils restèrent un moment dehors quand Wook décida de retourner dans la boite et son ambiance étouffante. Il prit la main de la jeune fille et l’entraina de nouveau avec lui. Une fois dans le bâtiment, il allait donner congé à Eun Jin, mais elle s’était accroché à son bras, lui indiquant ainsi ne pas vouloir le quitter tout de suite.
Wook balaya la pièce des yeux et trouva Ji Hye à leur table, aux côtés du fameux jeune homme. Soit, il resterait un peu plus avec cette jolie demoiselle qui ne demandait qu’à être cueillie. Il s’adossa à un mur en attirant Eun Jin contre lui. Et comme si elle n’attendait que ce moment, elle avança son visage pour embrasser Sung Wook. Il profita de ce baiser pour passer ses mains dans le dos de la jeune fille jusqu’à sa croupe. Il s’arrêta pour la regarder et lui proposer d’aller dans un endroit plus tranquille. Elle rougit et fit non de la tête. Encore une coincée ! Il ne demanda rien de plus et s’éloigna d’elle pour aller retrouver sa meilleure amie, toujours en grande conversation avec ce fameux prétendant. Après tout, il ne lui devait rien à cette fille, c’était elle qui devait se trouver reconnaissante qu’il lui ait accordé quelques minutes de son temps. Et cette soirée là, il n’était pas d’humeur à prendre son temps pour la convaincre. Il voulait que ça soit facile, qu’elle soit d’accord uniquement et il se chargerait de lui faire connaitre les plaisirs de la chair comme il savait si bien le faire. En attendant, il reprit sa place près de sa meilleure amie, ignorant le garçon qui lui jetait un regard noir.




« I'm in love with the shape of you »
Girl, you know I want your love, Your love was handmade for somebody like me, Come on now, follow my lead, I may be crazy, don't mind me © .bizzle
   

Revenir en haut Aller en bas
avatar

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t10224-lim-ji-hye-nae-pi-ttam-nunmul-my-last-dance-take-it-all http://www.shaketheworld.net/t10208-lim-ji-hye-like-controlla http://www.shaketheworld.net/t10376-lim-ji-hye
Re: monday night fever ⊹ ji sung wook ☆  Jeu 12 Jan - 2:58

Ji Hye elle aussi, avait une relation particulière à l’alcool. Sa propre mère était à alcoolique. Sa propre mère qu’elle avait fui par dégoût, ou manque de maturité à l’époque, peut-être. A voir les méfaits que de simples boissons avaient pu causer, du vomi, à un corps détérioré sans oublier une famille séparée, Ji Hye s’était jurée que jamais, ô grand jamais, elle ne se laisserait avoir par un un tel élixir. Certes, il ne fallait jamais dire jamais, mais la cicatrice était là, inaltérable malgré le temps qui suivait son cours. En attendant, cela ne l’empêchait pas de se faire plaisir de temps en temps. Souvent même, si on prenait en compte le nombre de fois où elle pouvait sortir certaines semaines. Là encore, Sung Wook était l’une des seules personnes à la comprendre. A la comprendre aussi bien. Ils n’étaient peut-être amis que depuis quelques mois au final, mais jamais elle ne s’était sentie autant en osmose avec une personne. Ji Hye était loin d’être amoureuse bien sûr (l’idée même lui donnait le genre de frissons qu’on peut ressentir lorsque quelqu’un nous imagine sortir avec notre frère), mais Sung Wook faisait partie, pour elle, de ces personnes qu’on attend de rencontrer toute sa vie. Qu’il doute de lui-même parfois ou non, Ji Hye ne l’échangerait pour rien au monde.

Ce n’était pas parce qu’elle était remplie de pensées positives que l’alcool lui était déjà trop monté à la tête non. Il lui en faudrait plus, tout de même. Et puis elle avait quand même réussi à remarquer cette fille au loin. Le voir débuter son petit jeu de paon dragueur avait de quoi la faire sourire, elle qui le vivait à l’envers du décor, mais elle eut suffisamment d’égard pour réprimer son sourire. On pourrait croire qu’elle avait l’habitude, mais Ji Hye était ce genre de personne à avoir les habitudes en horreur (petit-déjeuner exclu). La vie ne devait être qu’émerveillement, même dans les petites choses du quotidien. Et continuer à vouloir sourire aux jeux de séduction de son ami était plutôt que de se montrer blasée et indifférente, c’était quelque part, une façon pour elle de montrer que son intérêt serait toujours constant, quoiqu’il arrive.
En jeune fille de bonne famille bien éduquée, Ji Hye ne se laissa pas aller dans le fauteuil lorsque Sung Wook l’y emmena pour boire un moment, et préféra se poser au bord du siège, jambes pliées vers son ami. Lorsqu’il lui demanda ce qu’il en était de sa prochaine victime, la jeune femme se souvint soudainement du garçon qu’elle avait repéré à l’entrée. Emportée par la musique, celui-ci lui était sorti de la tête, pour être honnête. Mais Sung Wook lui, ne perdait jamais le nord, attention ! « J’avais vu un mec plutôt cute à l’entrée mais je l’ai perdu de vue… Mmmh, mais il est assez grand, plus que toi d’ailleurs, il devrait pas être trop difficile à retrouver. » Après quelques brèves minutes à toiser la foule, ils repérèrent le jeune homme, occupé à s’amuser avec son groupe d’amis. Il faut croire que lui aussi avait la même technique que Sung Wook, puisque quelques regards se perdaient parfois dans leur direction. Par réflexe, Ji Hye se passa une main dans les cheveux, juste avant que Sung Wook ne lui y fasse un baiser. Elle lui rendit son sourire en s’esclaffant et lui donna une petite claque sur la fesse lorsqu’il se leva, comme pour l’encourager. « Attention, Ji Sung Wook va passer à l’action ! » Elle le laissa s’éloigner avec un petit rire avant de reporter son attention vers le charmant jeune homme de la file. Bien, bien, bien.

Sung Wook eut le temps de s’éloigner de quelques pas avant que Ji Hye ne se lève à son tour, en adressant un dernier regard à son ami histoire de s’assurer.. bah de s’assurer de quoi, de rien en particulier mais juste un dernier regard pour le plaisir de lui lancer un dernier regard, wala. A mesure qu’elle s’approchait, elle pouvait remarquer les amis du jeune homme, alors de dos, qui commençait à s’agiter en la voyant arriver vers eux. Avec un petit sourire, elle tapota le bras du jeune homme pour qu’il se retourne et l’attira pour danser avec elle, profitant alors de leur proximité pour faire la discussion. Su Hwon. Encore plus mignon de près que de loin celui-là. Il devait peut-être faire une tête de plus que Sung Wook, une mèche rouge déchirait l’uniformité de ses cheveux couleur ébène. Les deux jeunes hommes devaient être d’à peu près la même corpulence, si ce n’était, encore une fois, que Ji Hye devait tordre un peu plus son cou pour pouvoir le regarder dans les yeux.

Ce fut lorsque Sung Wook capta son attention pour lui faire comprendre qu’il sortait un moment avec la jeune demoiselle que Su Hwon se rappela de son existence. Le regard qu’il lui lança n’était pas des plus amicaux, mais le fait que Sung Wook s’en aille avec quelqu’un d’autre sembla le détendre quelque peu, au point que ce fut lui-même qui entraîna Ji Hye au niveau des fauteuils. Le fait qu’il se dirige vers leur table prouva à Ji Hye qu’au moins, elle n’avait pas halluciné lorsqu’elle avait remarqué les regards qu’il lançait dans sa direction un peu plus tôt. Pendant un instant, elle se demanda si son ami allait réussir à conclure avec cette fille. S’il le faisait dans une allée sombre entre deux poubelles, elle allait lui promettre une semaine sans lui demander de glace (le sacrifice suprême). Su Hwon lui tendit un shot de vodka, sans doute qu’il avait pris de leur bouteille, qu’elle prit sans vraiment demander son reste. Elle s’assit ensuite à côté de lui, sans hésiter à laisser leurs deux jambes se rapprocher. Ils finirent alors par rentrer dans une espèce de jeu de séduction où, sans se lâcher du regard, ils amorcèrent une grande discussion dont Ji Hye n’avait pas vraiment grand chose à faire pour être honnête. Mais bon, les hommes et leur égo, il fallait bien leur donner un peu de satisfaction. Elle finit par croiser les jambes en se penchant un peu plus vers lui, pour mieux l’entendre certes, mais surtout histoire de réduire la distance qu’il pouvait y avoir entre eux deux. A son changement d’expression, Ji Hye comprit que c’était loin de lui déplaire. Et n’étant pas du genre à toujours attendre le premier pas - le girl power voyons ! -, elle posa une main délicate sur la cuisse du jeune homme, alors qu’un rire franchissait la barrière de ses lèvres. Oui, oui, tu es très drôle jeune homme. Bon, il était un peu drôle quand même, c’est vrai. Mais voilà, ça passe toujours mieux de bien rire à une blague de sa target, non ? Cet éclat les quitta pour les laisser dans une intimité nouvelle, le regard du jeune homme voguant des yeux de Ji Hye à ses lèvres. Il aurait fallut être bien stupide pour ne pas comprendre le message. Le jeune homme était plus chanceux que Sung Wook, il fallait croire, pour être tombé sur une fille moins farouche.

Lequel des deux s’était lancé en premier ? Etait-ce lui, pour avoir tiré Ji Hye contre lui en lui attrapant le dos, ou elle pour avoir remonté sa main jusqu’au visage de Su Hwon pour sceller leurs lèvres les unes contre les autres ? Difficile de répondre. Cela étant dit, il ne devait pas se débrouiller si mal puisque le dos de la demoiselle se cambra légèrement, histoire de coller leurs deux corps un peu plus, si c’était possible. Sa tenue était encore correcte (et oui, on se respecte, on respecte), mais les jaloux diront qu’ils pourraient se trouver une chambre et faire ça ailleurs. Mais les jaloux étaient sans doute heureux de voir le meilleur ami se ramener et casser le moment. Ji Hye, en sentant le fauteuil s’affaisser un peu trop près d’elle pour ne pas y faire attention, mis fin à leur petite séance d’embrassades pour se retourner, prête à lancer un regard noir à la personne qui avait osé venir la coller d’un peu trop près et la déranger. Oh, mais c’était Sung Wook. Elle leva les yeux au ciel en souriant, et se pencha vers lui pour lui parler, délaissant un petit moment son nouvel… ami. Bah oui, bros before hoes. « Alors soit elle puait de la gueule, soit elle embrassait mal,  soit elle t’a mis un stop. » Ji Hye pouffa en attendant la réponse de son ami, et chercha vaguement la jeune fille du regard. Trop de monde, cette fois. Cependant, Ji Hye n’eut pas le temps d’entendre la réponse de son ami que déjà, Su Hwon lui tira - gentiment - le bras, pour ravoir son attention. « Euh, je suis occupée là, deux minutes non ? » Elle voulut se retourner pour avoir la réponse qu’elle attendait, mais non, elle dut se retourner ENCORE - bonjour le torticolis - à cause du jeune homme qui lui tira le bras un peu plus fort cette fois. « Non mais il se fout de qui là ? Ce débile se ramène et tu me jettes ? Il se prend pour qui à m’ignorer en plus ? » Ji Hye arqua un sourcil. Ah bah tiens voilà un lourd. Il pouvait pas être si cool en fait, évidemment. Sung Wook avait-il entendu ce délire ? Elle lui poka la cuisse avec sa main libre, histoire de lui demander silencieusement un peu d’aide. L’autre commençait à s’exciter et à se faire honte pour rien, et malgré son affection pour les sorties et le monde de la nuit, Ji Hye n’était pas friande de ce genre de drames à deux sous. Elle ne voulait pas se donner la peine de répondre à Su Hwon, histoire de ne pas causer plus de drama car si on allait sur cette pente là, Ji Hye pouvait se montrer très vindicative lorsqu'il s'agissait de défendre ses amis. Mais pas sûr que Sung Wook n’arrange la situation…




I can swear, I can joke
⊹ I say what's on my mind. If I drink, if I smoke, I keep up with the guys. And you'll see me holding up my middle finger to the world, fuck your ribbons and your pearls, 'cause I'm not just a pretty girl. ⊹

Revenir en haut Aller en bas
avatar

GUMIHO • sly as a fox
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t10266-ji-sung-wook-i-m-a-poison http://www.shaketheworld.net/t10250-ji-sung-wook-i-m-a-poison http://www.shaketheworld.net/t10261-ji-sung-wook
Re: monday night fever ⊹ ji sung wook ☆  Mar 17 Jan - 13:54

Il grignotait sans vraiment d’enthousiasme les cacahuètes et autres biscuits apéritifs qui se trouvaient devant lui, ne ressentant aucune gêne d’avoir interrompu son amie. Par contre le grand gaillard qui voulait apparemment plus qu’un petit baiser, lui ça le dérangeait. Il fit la réflexion à Ji Hye, voulant chasser l’intrus et la menace qu’était Wook, Et il se serait sans doute calmé si le coréen et Ji Hye n’étaient pas aussi proches. Elle délaissa sa conquête quelques instants pour se moquer un peu de son meilleur ami revenu bredouille. « Alors soit elle puait de la gueule, soit elle embrassait mal,  soit elle t’a mis un stop. » Il pouffa en mâchonnant un bretzel et en ignorant royalement le regard ahurit du mec qui se croyait plus important que Wook. « Aucun des trois, quoique j’aurais pu lui donner quelques cours de langues, mais elle était trop prude à mon goût. » Il fit mine qu’il s’en fichait, mais au fond il aurait réellement aimé la mettre dans son lit. Ji Hye n’était pas dupe, elle savait exactement ce qu’il pensait, et c’était sans doute ça le plus effrayant. Alors il avoua à demi-mot sa défaite « Ouais, elle a mis un stop … ». Mais la troisième roue du carrosse n’entendait pas être délaissé de la sorte, il tira sur le bras de Ji Hye pour récupérer ne serait-ce qu’un dixième de son attention. « Euh, je suis occupée là, deux minutes non ? » Encore une fois, le coréen pouffa de rire face à la réaction de son amie. Après tout lui aussi préférait délaisser ses proies plutôt que d’ignorer sa meilleure amie. Mais sa réaction fut sans doute de trop, et sa conquête s’énerva.  « Non mais il se fout de qui là ? Ce débile se ramène et tu me jettes ? Il se prend pour qui à m’ignorer en plus ? » Il avait une belle gueule il fallait l’avouer, plutôt grand, le genre de Ji Hye en somme. Sauf qu’avec un caractère aussi pourri il n’irait pas loin dans la vie. Wook préféra ignorer, il ne voulait pas interférer dans le jeu que Ji Hye avait commencé avec lui. Mais quand elle appuya de son doigt sur la cuisse du coréen, il ne put faire autrement que de venir à son secours. Passant un bras autour des épaules de son amie, il s’approcha pour essayer de « calmer » la situation. Mais s’il y a bien une chose que Wook ne sait pas faire, c’est rester calme. « Désolé mec, mais finalement je récupère ma nana ! Va te trouver quelqu’un d’autre je suis sûr qu’un beau grand gaillard comme toi ça n’a pas de mal à trouver chaussure à son pied non ? ». Il le regardait avec un regard insistant, celui qui veut dire si tu me cherches tu vas me trouver alors casse toi. Il tira Ji Hye vers lui, de sorte à ce que son dos repose sur le torse du coréen, espérant ainsi donner l’illusion d’un couple, mais les oreilles du garçon devinrent rouges. Encore un qui a trop bu et qui ne sais plus se contrôler, pensa Wook. Il n’avait pas vraiment envie de se battre, il n’était pas d’humeur violente ce soir-là, tout ce qu’il voulait c’était pouvoir rentrer aux bras d’une jolie jeune fille, faire son affaire et la chasser avant qu’elle ne puisse réclamer une nuit entière de « romantisme ». Wook le voyait fulminer et il se préparait déjà à un assaut d’insultes certainement ridicules vu son état, mais il ne s’attendait pas à ce qu’il s’en prenne une fois de plus à son amie. Quand il la tira de nouveau par le bras, cette fois plus violemment, le sang du mannequin ne fit qu’un tour. Il osait s’en prendre à Ji Hye, son âme sœur, sa confidente, la seule fille que Wook aimait éperdument et comme son égale, comme une sœur jumelle à vrai dire. Il se rapprocha d’eux et saisit le col de l’imbécile qui croyait avoir le dessus. Mais il ne connaissait pas Ji Sung Wook, il ne savait pas sur qui il était tombé et s’il fallait pour ça lui refaire le portrait façon Picasso, il ne s’en priverait pas. « Ose encore une fois lever la main sur elle et crois-moi, ta mère ne te reconnaitra pas quand tu rentreras chez toi ! ».
Le cœur battant à tout rompre, il n’avait pas prévu de s’énerver mais c’était plus fort que lui. Il n’avait jamais réussi à contrôler son côté impulsif et violent, et il n’y arriverait sans doute jamais. Alors en le regardant, il lui lançait un défi Oses mon grand, oses ! Je ne ferais qu’une bouchée de toi. Ses années à traîner avec la bande de petite frappe dans laquelle il avait atterrit durant son adolescence lui avait permis d’acquérir pas mal de pratique en combat de rue. Pas qu’il en soit fier, mais il était agile et rapide. Le fameux Su Hwon lui attrapa la main, essayant de le faire lâcher prise en tordant son poignet, mais il ne lâcherait pas. Ji Hye au milieu de cette petite guerre trouvait ça sans doute ennuyant, c’était un peu comme regarder un combat de coq, sauf que Wook ne serait pas celui qui capitule. Du coin de l’œil, le coréen aperçut le barman qui était venu se mettre dans son champ de vision. Il connaissait bien l’homme au torchon et les mains sur les hanches il lui demandait silencieusement de ne pas faire d’esclandre dans la boite. Wook laissa échapper un rire frustré et lâcha le col de son adversaire. Un sourire crispé aux lèvres, il lissa le col de Su Hwon et du plat de la main lui donna une petite tape. Les dents serrées il ajouta « Ne t’avises pas de recommencer où je te promets que je ne serais pas aussi clément ». Il avait un sourire triomphant, ce qui exaspéra d’autant plus le coréen. Alors au lieu de s’en prendre à lui sous le regard de Ji Hye et du barman, il préféra se lever et s’étirer. La musique se fit  plus douce pour laisser place à un slow. Il avait horreur des slows, franchement qui dansait sur ce genre de musique ? Mais il ferait une exception. Il prit la main de Ji Hye de façon théâtrale et l’emmena sur la piste pour danser avec elle. Il profita de la proximité pour lancer un regard au garçon qui était resté seul sur la banquette et qui fulminait toujours plus de rage. « Bon tu veux que je lui fasses quoi à cet imbécile ? Ordonne et j’exécute ! »





« I'm in love with the shape of you »
Girl, you know I want your love, Your love was handmade for somebody like me, Come on now, follow my lead, I may be crazy, don't mind me © .bizzle
   

Revenir en haut Aller en bas
avatar

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t10224-lim-ji-hye-nae-pi-ttam-nunmul-my-last-dance-take-it-all http://www.shaketheworld.net/t10208-lim-ji-hye-like-controlla http://www.shaketheworld.net/t10376-lim-ji-hye
Re: monday night fever ⊹ ji sung wook ☆  Mar 31 Jan - 14:22

Sentir le bras de son ami autour de ses épaules eut le don de la rassurer un peu. Un soupir s’échappa de ses lèvres, seule preuve de l’infime soulagement qu’elle ressentait. Heureusement que Sung Wook était là. Ji Hye savait très bien se défendre toute seule et n’aurait sans doute pas eut de mal à répondre à Su Hwon si ce dernier voulait critiquer son ami. Mais Ji Hye n’en était pas stupide pour autant, et savait très bien qu’avec une telle différence de taille et étant donné qu’elle n’était pas une Bruce Lee aguerrie, elle ne ferait pas long feu si le jeune homme décidait de se montrer un peu plus violent physiquement. Cela dit, la demoiselle finit par grimacer. Que Sung Wook dise qu’elle était sa copine n’était effectivement peut-être pas le meilleur moyen pour calmer le loustic, et sa réaction ne se fit donc pas attendre. Une petite exclamation de surprise mêlée à un soupçon de douleur lui échappa alors qu’elle se fait à nouveau tirer en avant. Elle avait l’impression d’être un jouet de cour de récréation. Un jouet un peu malmené d’ailleurs, au vu de la poigne qui lui enserrait alors le bras. Elle commença alors à l’agiter histoire de tenter de se dégager, mais Sung Wook fut plus rapide, car le voilà déjà qui s’en prenait au charmant jeune homme un peu trop éméché. Bien sûr, c’était toujours plaisant d’être secourue par quelqu’un au lieu d’être abandonnée au milieu de sa détresse. Mais c’était de son meilleur ami dont il était question, et elle ne voulait pas qu’il lui arrive quelque chose uniquement à cause d’un imbécile qui ne savait pas tenir l’alcool. Et puis, mine de rien, Ji Hye le connaissait bien, son petit renard préféré. Il avait tendance à avoir un peu le sang chaud et la demoiselle pouvait déjà sentir que si Su Hwon le provoquait trop, Sung Wook n’allait sans doute pas se laisser faire. Elle arqua un sourcil en entendant les mots de son ami, ce dernier semblant très prompt à le défigurer s’il le cherchait trop. Comme quoi, elle n’avait pas forcément tort.
Ji Hye regardait la petite altercation d’un oeil méfiant. Elle avait aperçu le barman quelques instants avant Sung Wook, et elle non plus n’avait pas pour projet te créer une esclandre dans la boîte. Un nouveau soupir de soulagement lui échappa en voyant Sung Wook lâcher prise, mais la musique était trop forte pour qu’elle puisse comprendre ce qu’il avait dit cette fois. Pas assez articulé. Ses yeux s’écarquillèrent quand la main de Seung Wook se retrouva un peu trop soudainement devant elle. Roh celui-là. Il fallait qu’il fasse une sortie en grande pompe, il pouvait pas se comporter normalement. Ji Hye commit peut-être une erreur en lançant un petit regard dégoûté à Su Hwon qu’ils abandonnaient, trop déçue par son comportement pour pouvoir le réprimer. Elle n’en avait que faire de lui, bien entendu. Peut-être que ça lui venait de sa mère alcoolique, peut-être que cela n’avait rien à voir du tout. Quoiqu’il en soit, Ji Hye, bien que très ouverte de manière générale, avait beaucoup de mal avec les gens qui ne savaient pas faire preuve de contrôle face à l’alcool. Ji Hye buvait bien sûr, beaucoup parfois, mais jamais elle n’en était arrivée au point de plus être maître de ses mouvements.

« Bon, tu veux que je lui fasse quoi à cet imbécile ? Ordonne et j’exécute ! » Un sourire étira ses lèvres. Elle aurait bien rigolé, mais manquerait plus qu’elle aussi elle l’énerve et qu’au final ce soit elle qu’il tape ! Bien sûr, elle savait bien que cela n’arriverait jamais, mais quand même. Hihihi. Ji Hye fit tourner Sung Wook pour qu’il n’ait plus à voir leur fidèle comparse, et lui prit le visage entre les mains pour qu’il la regarde. « Oublie-le, il ne sert à rien. » Elle lui fit un petit sourire qu’elle accompagna d’un clin d’oeil, avant de libérer son visage et poser ses mains sur ses épaules. « Merci d’avoir accouru sur ton destrier blanc pour sauver une demoiselle en détresse. » Ji Hye l’avait peut-être dit sur le ton de la rigolade, mais elle était sérieuse, au fond. Elle n’appréciait pas les esclandres bien sûr, mais c’était toujours plaisant d’avoir un meilleur ami qui ne vous abandonne pas lorsque vous avez des ennuis. Elle n’attendit pas sa réponse pour reposer sa tête contre son torse. Son coeur battait fort dis donc, son esprit s’était donc vraiment échauffé. Heureusement qu’ils s’étaient éloignés. Mais. Une seconde. Pourquoi je n’entends plus les battements de son coeur ? Non mais en fait il est passé où son torse ?
Tout s’est passé très vite. Ji Hye eut à peine le temps de redresser la tête pour voir que Su Hwon avait profité de leur inattention pour se lever et venir vers eux. Peut-être n’avait-il pas apprécié leur soudaine proximité, peut-être n’avait-il pas apprécié la légèreté de Ji Hye qui était passée à autre chose. Quoiqu’il en soit, voilà qu’il collait son poing dans la joue de son ami et le fit reculer. Ji Hye pâlit. Tout mais pas ça ! Ji Hye se rappelait des battements du coeur de Sung Wook qu’elle venait d’entendre. Si son coeur battait déjà la chamade, là, il frôlait sans doute l’AVC. Ji Hye elle-même sentit son sang ne faire qu’un tour. Non mais là, pour qui se prenait-il cet idiot à frapper son ami ? Elle profita de la seconde de surprise de Sung Wook pour passer derrière le jeune homme et lui donner un coup de pied entre les deux jambes. Bruce Lee ou pas, osef, il y avait toujours un endroit efficace à tous les coups, et il ne s’attendait sans doute pas à ce qu’elle fasse quelque chose. Mauvais pour elle, car dans son élan, le jeune homme lui colla une gifle à lui en casser la clavicule. Bah dis donc. Heureusement que Ji Hye n’était pas une fragile, sinon elle serait sans doute tombée. Elle resta cependant bouche bée un instant, choquée non seulement qu’il ait osé lever la main sur elle mais surtout, sur son visage. Non non non, pas le visage.




I can swear, I can joke
⊹ I say what's on my mind. If I drink, if I smoke, I keep up with the guys. And you'll see me holding up my middle finger to the world, fuck your ribbons and your pearls, 'cause I'm not just a pretty girl. ⊹

Revenir en haut Aller en bas
avatar

GUMIHO • sly as a fox
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t10266-ji-sung-wook-i-m-a-poison http://www.shaketheworld.net/t10250-ji-sung-wook-i-m-a-poison http://www.shaketheworld.net/t10261-ji-sung-wook
Re: monday night fever ⊹ ji sung wook ☆  Jeu 9 Fév - 12:05

Les deux petites mains de Ji Hye vinrent encadrer le visage de Wook. « Oublie-le, il ne sert à rien. » Puis elle glissa ses mains pour les accrocher autour du coup de son cou et profita de la musique pour poser la tête contre sa poitrine. Le cœur de Wook tambourinait, mais il y était habitué, la colère qui le caractérisait empêchait son rythme cardiaque de revenir à la normale et il n’y faisait même plus attention. « Merci d’avoir accouru sur ton destrier blanc pour sauver une demoiselle en détresse. » Le coréen pouffa. Il ne se considérait pas vraiment comme un chevalier sur son destrier blanc, au contraire, s’il avait pu lui décocher une bonne droite, il n’en aurait été que plus heureux. Mais il voulait profiter de ce moment pour essayer de retrouver son calme en profitant d’une danse avec sa meilleure amie. Ce qu’il n’avait pas vu venir par contre, c’était le grand gaillard qui en avait décidé autrement, et en une fraction de seconde, Wook fut arraché à l’étreinte de Ji Hye, projeté en arrière par un coup de poing plutôt bien placé. En se massant la mâchoire, Wook eut un rictus. Alors comme ça il voulait du corps à corps, soit, il serait servi ! Mais il n’eut pas le temps de répliquer qu’il vit Ji Hye se glisser derrière l’imbécile qui ne tenait pas à sa vie pour venir lui donner un coup dans les valseuses. Les yeux ronds, le coréen avait envie d’éclater de rire face à ce coup qui avait déformé le visage de son opposant en une grimace immonde. Mais le geste qui suivit, il ne l’avait pas vu venir non plus. Il aurait pensé que son entrejambe endolori l’aurait dissuadé de continuer, mais il faut croire que ça avait décuplé sa rage puisqu’il donna une gifle bien trop forte à Ji Hye. Wook vit rouge, il oublia tout : l’endroit où ils se trouvaient, le regard de son ami barman, la probabilité que cet imbécile ne soit pas seul, il ne voyait plus que Ji Hye la main sur le visage, choquée par la force dont il avait fait preuve. Le coréen reporta son attention sur Su Hwon, il avait envie de l’étrangler, de l’assommer, de lui faire avaler toutes ses dents et lui faire sortir les yeux de ses orbites. Les pupilles dilatées il réduisit la distance qui les séparait en un seul pas et balança son poing en y mettant toute sa force. Il vint percuter la mâchoire de son adversaire si brutalement que Wook sentait son bras vibrer sous l’effort. Mais il avait réussi à le déstabiliser, alors il enchaina, oubliant les visages choqués des personnes présentes dans la boite. Il se fichait pas mal de ce qu’on pouvait penser de lui, un homme venait de posé la main sur Ji Hye, il n’allait pas repartir comme ça. Encore sonné, le garçon essaya de riposté, mais Wook esquiva de justesse le coup, et en profita pour venir taper dans le sternum lui coupant le souffle. Il lui porta d’autres coups avant d’être tiré en arrière, en lui lançant un dernier coup de pied dans le thorax.

Le coréen se débattait avant de se rendre compte que deux des employés étaient venu mettre un terme à leur bagarre. Il s’arrêta, levant les mains en signe de reddition, et ils le lâchèrent. Il essuya la sueur qui perlait sur son front et tenta de reprendre une respiration plus calme, plus contrôlée. Su Hwon avait l’air plutôt mal en point, et Wook s’en réjouissait, il savait exactement où frapper pour mettre K.O un opposant rapidement. Bien sûr il ne s’en sortait pas indemne, il s’en sortait rarement indemne. Mais la douleur ne le gênait pas. Tremblant de rage, il rejoignit Ji Hye pour la prendre dans ses bras. « Est-ce que ça va ? » Il prit son visage dans ses mains, cherchant un quelconque signe de violence, une excuse qui lui permettrait d’en finir avec ce gros nigaud. Mais à part la joue rougie par la gifle, elle semblait aller bien. « Cet imbécile » siffla-t-il. Il regardait l’un des employés l’emmener loin d’eux, suffisamment pour qu’il n’ait pas envie de tenter un second round, et c’était tant mieux, vu le taux d’alcool dans le sang qu’il devait avoir, il n’aurait pas fait long feu, et Wook n’aimait pas gagner aussi facilement. Puis le coréen reprit conscience du lieu et des personnes outrées qui s’étaient arrêtés sur la piste de danse. Il avait bien envie de les envoyer balader avec une réplique cinglante, mais il n’y voyait aucun intérêt. Alors il se contenta de ramener Ji Hye à la table qu’ils occupaient. Le barman les avait suivi, et à peine s’étaient-ils installés qu’il leur demanda de partir. « Sung Wook, vous ne pouvez pas rester, pas après ce foutoir, alors vous prenez vos affaires et du balais ! » Il lui lança un regard noir. « Tu veux pas nous amener des glaçons au lieu de nous faire chier, tu vois pas qu’elle s’est pris un méchant coup ? » Il aurait pu être plus aimable, mais sa patience avait atteint ses limites.




« I'm in love with the shape of you »
Girl, you know I want your love, Your love was handmade for somebody like me, Come on now, follow my lead, I may be crazy, don't mind me © .bizzle
   

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞
PLUS D'INFORMATIONS
Re: monday night fever ⊹ ji sung wook ☆ 


Revenir en haut Aller en bas

monday night fever ⊹ ji sung wook

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Monday Night RAW - 5 décembre 2011 (Résultats)
» Résultats Monday Night Raw 22/10/12
» [Résultat] Raw - 03/10/11
» [Résultats] WWE RAW Du 15/08/2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Le reste du monde :: Séoul :: Gangnam-