72 074 points ♛
22 membres
18 031 points
10 membres
45 151 points
16 membres
20 428 points
13 membres

TROUBLE MAKER HAS SOME NEW FOR YOU




 

Page 1 sur 1

avatar

STUDENT • too many wars
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t8648-yang-seo-jun-lemme-hack-your-life http://www.shaketheworld.net/t8589p10-yang-seo-jun-nerdrone http://www.shaketheworld.net/t8647-yang-seo-jun
it's too late apologize ft manah ☆  Sam 12 Nov - 16:23

apologize
seo jun & manah


(outfit) Il revit la scène encore et encore, chaque nuit, chaque fois qu’il a le malheur de fermer les yeux ou même lorsqu’il pose ses mains sur le volant de sa voiture. Il se revoit au téléphone, il ressent cette colère. Les automobilistes qui ne savent pas conduire, son potentiel associé qui a encore foiré un deal puis cette piétonne qui ne regarde pas avant de traverser. Il la voit encore s’écraser sur son parebrise avant de n’atterir à une dizaine de mètres de son véhicule. Il sent encore l’odeur de la pluie mêlée à celle du sang, les passant qui s’agglutine autour du corps inconscient de la jeune femme qu’il a renversé et les doigts qui le pointe. Il sent son cœur se serrait douloureusement lorsqu’il tente de s’approcher d’elle et qu’on le repousse, l’insultant alors qu’il n’a qu’une idée en tête, savoir si elle respire encore. Le son des ambulances puis des policiers. Les sons, les odeurs, les bruits, les images, il se souvient de tout. Les mois qui sont passés à une vitesse afférente et ce corps inconscient qui n’a toujours pas quitté la chambre d’hôpital privée qu’il a payé avec pour espoir de la voir enfin se réveiller. Il n’éprouve pas les sentiments que l’être humain se doit d’éprouver, pas réellement. Mais il regrettait réellement son inattention et le fait d’avoir attenté à la vie d’autrui, ce pourquoi il avait pris entière responsabilité pour l’hospitalisation de la jeune femme et sa réhabilitation lorsqu’elle se serait enfin réveillée. La famille de la jeune femme ne lui avait guère pardonné l’incident, et ne désirait guère le voir visiter la jeune étudiante. Mais étant celui qui payé les frais de la demoiselle, il arrivait toujours à lui rendre visite lorsque sa famille n’était guère là. C’est ainsi qu’il avait passé les derniers mois, chaque jour il passait à l’hôpital, il s’asseyait silencieusement à côté d’elle et il la regardait délicatement. Manah. C’était son prénom. Elle était aussi étudiante en informatique à la yonsei. Peut-être lui ressemblait-elle, peut-être pas. Il n’avait pas réussi à en savoir beaucoup plus, sa famille étant très clair à ce sujet. Lorsqu’elle se réveillerait, ils ne voulaient plus entendre parler de lui. Les journées étaient toutes semblables, son assistance respiratoire, les médecins avaient de grands doutes quant aux chances que la jeune étudiante finisse un jour par se réveiller. Mais seojun ne perdait pas espoir, il prenait le temps de lui parler, généralement il se contentait de faire des monologues, parlant de ses cours d’informatique, des entreprises qu’il hackait, des méthodes qu’il employait ainsi que de son futur projet professionnel. Il se confiait à la jeune femme, créant ce qu’il avait l’impression d’être une relation, ce qui n’était bien entendu pas le cas.

Bouquet en fleurs c’est donc tout naturellement qu’il se dirigeait vers la chambre de la jeune femme, comme il le faisait chaque jour. Le bouquet c’était exceptionnel, ce n’était théoriquement pas dans ses habitudes mais il avait eu envie d’apporter un peu de gaieté à cette chambre sobre. Tête baissé c’est donc silencieusement qu’il pénétré dans la chambre, relevant délicatement la tête tout en entrouvrant les lèvres. « Bonjour Manah. C’est moi Seo… » Il se stoppait soudainement, son regard se perdant sur le lit vide qui lui faisait face, sa respiration se coupant, tandis qu’il posait le bouquet de fleur sur le chevet de nuit avant de ne tourner en rond dans la chambre. « Manah, Manah » Se mit-il à prononcer rapidement, soudainement paniquer par l’absence de la jeune femme. Elle ne pouvait pas … Non elle ne pouvait pas être décédé, ce n’était tout bonnement pas envisageable. Pris de doute, il déglutissait douloureusement, avant de se ruer hors de la chambre, prêt à courir au comptoir. Mais il fut rapidement stoppé dans sa course par la vision d’une jeune femme qu’il n’aurait jamais pensé pouvoir voir un jour éveillée. « Manah ? »








✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


you don't understand me
i wonder what you could possibly know about breaking down that i don't. it's been awhile since i begged for anything but now i want more !



Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN • the world is mine
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/
Re: it's too late apologize ft manah ☆  Dim 13 Nov - 16:16

apologize
seo jun & manah


(outfit) Elle ne revoit pas grand-chose de ce soir-là. Elle sait juste qu’il pleuvait et qu’elle pestait d’avoir encore marché dans une flaque d’eau, salissant ses chaussures blanches. Quelle idée de mettre des chaussures blanches. C’était là sa dernière pensée avant de voir les phares de la voiture l’aveugler comme une jeune biche par les faisceaux d’une voiture folle. Elle n’avait pas eu le temps de comprendre ou de réaliser ce qui allait se produire qu’elle se senti lourdement heurtée par la voiture. Son corps ne fut qu’une poupée de chiffon qui s’envola dans les airs avant de rouler sur le sol douloureusement. Son regard se posa quelques secondes avant de se fermer définitivement pour e mois qui s’écoula trop rapidement pour qu’elle n’en ait conscience. Elle avait du mal à se remettre de cette nouvelle. Elle avait été plongée dans le coma sans qu’on ne sache réellement si elle se réveillerait. Ce mois de sommeil lui laisse le goût d’une nuit un peu trop longue, comme si on se réveillait d’une bonne gueule de bois. Trou noir, douleur. Plus jamais on ne se dit. Elle avait d’abord bougé ses doigts, puis dodeliner de la tête avant de montrer des signes d’activités qui alertèrent le personnel médicale. Elle s’était finalement réveillée en pleine nuit gênée par ce tube dans sa gorge et paniquée de ces lumières blanches et de ces inconnus en blouse blanche qui lui parlait sans qu’elle ne comprenne vraiment. Aveuglée par des flashs, réconfortée par des mots qu’elle n’entendait à peine, Ma Nah venait d’ouvrir les yeux la trouille au ventre. Son cocon noir mais confortable lui manquait. Cette voix grave mais familière lui manquait. Elle venait de revenir parmi le monde des  vivants et un feu brulait dans sa poitrine. On lui a retiré rapidement le tube dans sa gorge, si irrité qu’elle en toussa longuement. On la fit boire, releva ses signes vitaux. Tout allait bien. Elle était de retour. Mais elle ne comprenait pas où elle se trouvait alors le réveil fut rempli de panique et les larmes lui montèrent aux yeux à la vue de ces perfusions.
 
Elle passa le reste de la journée à être visité par des médecins et il ne leur avait pas fallu longtemps avant de la faire se redresser. Un kinésithérapeute était passé tous les jours pour s’assurer que ses muscles ne commencent pas à s’atrophier. Elle avait eu des exercices et des mouvements qu’on lui faisait faire dans son sommeil pour garder son corps en état. Elle revenait d’une auscultation, encore sonnée, lorsqu’elle passa la porte de sa chambre et qu’elle aperçut le garçon. Surprise elle cligna des yeux, ce même visage de biches surprises, alors qu’elle croisa son regard. Cette voix. Cette voix. Elle plisse des yeux surprise, réfléchissant longuement. Elle laisse l’infirmière pousser le fauteuil dans lequel elle se trouvait jusqu’au pied du lit mais lui fit signe de la laisser ainsi. Elle n’a pas envie de s’allonger pour l‘instant. Elle rougi en remontant la couverture ses cuisses nues, à peine cachée par sa blouse. Elle regarde un instant son bracelet autour du poignet avant de lever son regard amande vers lui « Seo Jun ? » articule-t-elle de sa voix cassée à cause du tube dans sa gorge pendant un mois. Sa voix est douce, un peu hésitante et sa question n’est pas si anodine. Il lui parait si familier, comme un ami qui visitait ses songes. Elle ne reconnait pas son visage mais l’intonation de sa voix lui semble … familière. Timide par nature, elle baisse le regard et fixe son bracelet où son nom est marqué en le triturant nerveusement. Elle se sent aussi honteuse de sa tenue. Ses cheveux sont mêlés et son teint doit être bien pâle et terne. Elle déglutit difficilement et avise l’eau sur la table de chevet. Elle tente une première approche mais ses bras son encore trop faible pour qu’elle puisse pousser ce fauteuil. « Eau … » murmure-t-elle faiblement, presque honteuse de lui demander de l’aide. 



✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

STUDENT • too many wars
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t8648-yang-seo-jun-lemme-hack-your-life http://www.shaketheworld.net/t8589p10-yang-seo-jun-nerdrone http://www.shaketheworld.net/t8647-yang-seo-jun
Re: it's too late apologize ft manah ☆  Jeu 8 Déc - 16:05

apologize
seo jun & manah


(outfit) Il effectue quelques pas en arrière, les bras ballants le long de son corps, les lèvres entrouvertes et la gorge sèche. il cligne des yeux, lance un regard interrogateur à la sage femme et effectue de nouveaux quelques pas en arrière et ce jusqu'à ce que l'arrière de ses cuisses ne viennent se cogner contre le lit d'hôpital de la jeune femme. il l'observe, il la détaille, chaque parcelle de son être, chaque petites particularités qui la rendait soudainement bien plus vivante qu'il ne lui avait jamais été offert de la voir. elle semble tout aussi fragile que lorsqu'elle était inconsciente, si pure, si douce, si innocente. le poids de la culpabilité s'empare soudainement de lui, il dégluttit douloureusement lorsqu'elle ancre son regard dans le sien et prononce de sa voix faiblarde, son prénom. regard fuyant, sensation de gêne, il lui tourne soudainement le dos, perturbé à l'idée qu'elle ne sache réellement qui il est. il remercie sa condition de ne guère laisser transparaître de quelconques émotions sur son visage; son regard fuyant étant alors la seule preuve physique d'une quelconque gêne. était-elle au courant ? sa soeur lui l'avait-elle mise en garde ? bras croisés contre son torse, il lui jette un léger coup d'oeil avant de ne se tourner de nouveau vers elle, plissant les lèvres, silencieux. il était pourtant si bavard lorsqu'elle était allongé sur ce lit, endormie. et le voici qui avait perdu sa langue; incapable de prononcer le moindre mot.

de l'eau ? lâche t-il enfin en réponse à la requête de la jeune femme, la quittant immédiatement du regard pour aller s'emparer de la petite bouteille dos disposée à côté du bouquet de fleur qu'il a apporté.il aurait pu pousser son fauteuil, la guider vers la table de chevet, il aurait pu en effet. mais il ne pensait guère méritait une telle opportunitée d'approcher la jeune victime. c'est donc délicatement qu'il lui tendait la bouteille dos, conservant une certaine distance avec la demoiselle, tandis qu'il osait s'asseoir sur le lit défait de celle-ci. comment vous sentez-vous ? et vos jambes comment vont-elles ? les questions s'échappent d'entre ses lèvres tandis qu'il les prononce de sa voix rauque, son regard perçant détaillant de nouveau la jeune cadette. il aimerait lui demander comment elle connaissait son prénom, si elle savait qui il était et si elle se souvenait de cette journée. mais il craignait bien trop ses réponses pour oser le faire. naturellement il s'empare de nouveau de la bouteille d'eau dont il retire le bouchon avant de ne la redéposer entre les mains de manah. et si elle n'était plus capable de se débrouiller seule; quels étaient les diagnostiques des docteurs ? " besoin de quelque chose ? " l'ambiance est légèrement gênante; deux inconnus face à face dans l'attente perplexe que quelque chose ne finisse par se produire. " je ferais peut-être mieux de partir. vous devez vous reposer. " oui c'était probablement mieux ainsi, comment se sentirait-elle si elle réalisait qu'il était l'unique responsable de ce qui lui était arrivé ?








✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


you don't understand me
i wonder what you could possibly know about breaking down that i don't. it's been awhile since i begged for anything but now i want more !



Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN • the world is mine
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/
Re: it's too late apologize ft manah ☆  Dim 11 Déc - 21:18

apologize
seo jun & manah


(outfit) Il était beaucoup plus beau qu’elle ne se l’était imaginé. Une voix familière qui passait si régulière la distraire de sa prison de silence, un visage inconnu et presque meurtrier qui lui faisait face. Ma Nah avait du mal à réaliser que les deux pouvaient s’associer aussi facilement. De plus elle ne pouvait que l’avouer mais Seo Jun était terriblement beau et elle se sentait soudain très honteuse de lui faire perdre son temps ainsi. Elle acquiesce pour l’eau, elle meurt de soif, sa gorge la brûle, elle voudrait pouvoir agir seule mais c’est encore trop compliqué pour elle. Un peu surprise qu’il reste aussi loin d’elle, elle a l’impression de le gêner plus qu’autre chose. Elle rougit en baissant la tête et s’incline légèrement pour le remercier. Elle n’a pas beaucoup de force, son mois de coma a été rude et ces quelques jours ne l’ont pas vraiment aidé à se remettre sur pied. Toute fois elle tente malgré tout d’ouvrir cette bouteille seule avant de lever le regard vers lui surpris de sa question, enfin surtout du vouvoiement qu’il impose. « Je ne suis pas si … » elle n’arrive pas à finir sa phrase qu’elle tousse déjà, sa voix s’enraille et sa gorge la brûle, lui arrachant quelques larmes aux yeux. Elle tente de contenir sa toux mais plus elle se retint plus s’elle s’étouffe.  Elle retrouve son calme avant d’esquisser un sourire devant la bouteille qu’il lui tend. Elle s’en empare rapidement et boit de longues gorgées. Elle ose enfin esquisser son regard vers lui en essuyant le coin de sa bouche rosée et fine. « Pardon … » elle s’excuse toujours Ma Nah, si elle le pouvait elle s’excuserait de vivre et de déranger les gens de sa présence. Le garçon  la fixe de son regard sombre et profond qu’elle n’arrive pas à cerner. Elle n’a jamais vraiment été douée pour comprendre les gens Ma Nah, encore moins les hommes. Il a autre chose à faire que de perdre son temps avec une enfant de 18 ans pas vrai ? Elle tente de s’approcher du lit et souffle un faible « Ça va » qu’il couvre de sa voix rocailleuse en voulant déjà partir.

 
Elle ne sait pas d’où lui vient cet élan mais elle se saisi de sa main en passant à côté de lui et la serre doucement contre elle. Toujours assise dans sa chaise, il la surplombe de toute sa hauteur, qu’elle trouve ainsi impressionnant. « C’était un accident … » murmure-t-elle tout bas en fixant ses genoux encore bleutés et nus.  « Ne te sens pas coupable ce n’est pas faute … » elle parle lentement pour éviter d’abîmer sa gorge et déclencher une quinte de toux qui ne ferait que culpabiliser d’avantage le garçon. Elle caresse le dos de sa main de son pouce délicatement et fini par le relâcher. « Merci … » dit-elle en levant son regard de biche vers lui. Ses yeux brillent d’une lueur innocente et douce qui apaise généralement les cœurs sans qu’elle ne le réalise vraiment. « D’être venu me voir aussi souvent … tu n’étais pas … obligé. » Elle tousse légèrement en relâchant sa main lentement. Bizarrement, elle n’avait pas envie qu’il parte, comme si finalement cet inconnu dont elle découvrait le visage pour la première fois, était de loin la personne de qui elle se sentait la plus proche dans cet hôpital. Elle esquisse un sourire gênée, espérant pouvoir soulager son cœur dont les traits de son visage trahissent la culpabilité. « Le lit ? Tu peux m’aider … ? » Faible tentative de l’enfant pour retenir son bourreau. Elle tend les bras vers la table de chevet juste pour attraper  le livre qu’il était en train de lui lire, jour après jour, et dans un silence que les mots risquaient de tout gâché elle lui donne le livre. Tu pourras continuer ta lecture … si tu le veux bien … Tentant d’être le plus naturelle possible pour ne pas brusquer le jeune homme. 
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

STUDENT • too many wars
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t8648-yang-seo-jun-lemme-hack-your-life http://www.shaketheworld.net/t8589p10-yang-seo-jun-nerdrone http://www.shaketheworld.net/t8647-yang-seo-jun
Re: it's too late apologize ft manah ☆  Mar 31 Jan - 7:16

apologize
seo jun & manah


(outfit) chaque infime détail est encore profondément gravé dans sa mémoire. chaque seconde, chacun des battements de son coeur, chaque goutte de pluie s'écrasant sur son visage et chaque goutte de sang s'écoulant sur le bitume sombre de cette route si souvent fréquentée. il entend encore le bruit sourd de son corps s'écrasant contre le pare choc de sa maseratti, les cris émis par les passants que l'horreur de l'accident avait complétement tétanisé, de sa mère au téléphone qui lui demandait ce qu'il se passait et pourquoi il ne répondait plus puis son coeur qui pendant une fraction de seconde avait cessé de battre. lui qui ne ressentait que trés peu d'émotions avait ce soir là su ce qu'être humain signifiait, il avait ressentis cette peur intense qui broie les instestins et vous empêche de respirer correctement, ressentis cette culpabilité indescriptible d'avoir été aussi peu attentionné, ressentis cette panique, celle de découvrir un corps dénué de vie et ressentis un léger, très petit soulagement lorsqu'il avait perçu un léger battement de coeur. il avait sauté en dehors de sa voiture guidé par cette nécessitée de s'assurer de ses propres yeux qu'il ne s'agissait que d'un chien errant mais ses yeux n'avait guère découvert le corps recroquevillé d'un animal. une jeune fille allongé quelques mètres plus loin, projeté à distance suite au choc. tremblant, il s'était approché d'elle malgrè les passants qui tentaient de le tenir à distance, s'offusquant et l'injuriant. elle aurait pu être belle, sans ce sang qui recouvrait son visage, son corps. tout était passé si vite et pourtant rien ne s'était effacté. il se souvenait encore des moindres détails du jour où il avait faillis la tuer.

alors lorsqu'elle s'emparait de sa main, l'empêchant ainsi de partir en lui affirmant qu'il n'avait s'agis que d'un accident, il sent son coeur se contracter douloureusement. elle savait déjà. furent ses premières pensées. elle savait que celui qui avait attenté à sa vie se trouvait dans la même pièce qu'elle et pourtant, elle ne semblait pas effrayé ni même énervée comme cela aurait été justifiable. silencieux, il n'ose pas se retourner, il ne sait pour tout dire pas comment réagir devant cette jeune femme qui semble lui pardonner bien trop aisément. son pouce caressant le dos de sa main lui procure des frissons et pour la première fois depuis des années, il se sent gêné. gêne que ses remerciements ne feront qu'amplifier. se retournant enfin, son visage toujours aussi peu expressif, il cligne des yeux quelque peu déboussolé avant de venir saisir la jeune demoiselle, la prenant délicatement dans ses bras comme si il avait pu s'agir d'une poupée en porcelaine que l'on aurait peur de briser. manah est encore plus belle éveillée qu'endormie et cette constatation le prend de court lorsque plongeant ses yeux dans les siens il se sent de nouveau gêné, détournant le regard tout en la déposant lentement sur le lit. " tu ne devrais pas pardonner un tel accident aussi aisément. " prononce t-il enfin de sa voix rauque, évitant irrémédiablement son regard, seul preuve visible qu'il était mal à l'aise. " j'ai faillis te tuer, et quand bien même ce n'est pas le cas nombreux sont les traumatismes causés par cet accident. " il expire lentement comme si ses propres mots ne faisaient qu'empirer ce sentiment de culpabilité qu'il ressentait. s'emparant du livre, il prend place près de la jeune fille, tirant les couvertures sur celle-ci de sorte à ce qu'elle n'attrape pas froid. puis ouvrant délicatement le livre, il entame sa lecture " Histoire eternelle, qu'on ne croit jamais, de deux inconnus, qu'un geste imprévu, rapproche en secret... Et soudain se pose, sur leurs coeurs en fête, un papillon rose, un rien pas grand chose, une fleur offerte.... Rien ne se ressemble, rien n'est plus pareil, mais... comment savoir la peur envolée que l'on s'est trompé... Chanson éternelle, au refrain fâné, c'est vrai c'est étrange, de voir comme on change, sans même y penser... Tout comme les étoiles, s'éteignent en cachette, l'Histoire Eternelle, touche de son aile, La Belle et la Bête. "

Parcequ'il n'était autre qu'une bête ayant attenté à la vie d'une belle. fermant le livre, il plisse les yeux, il ne se sent guère de continuer la lecture et ce tout bonnement parce qu'il n'a guère sa place aux côtés de la jeune fille. " pourquoi me remercies-tu ? pourquoi n'es-tu pas en colère ? pourquoi n'es tu pas effrayé ? pourquoi es-tu si douce ? n'est-il pas clair que j'ai faillis te tuer ? " il a besoin de savoir, parceque chacune des réactions de la jeune femme le prend de court, il ne comprend pas ou ne veut probablement pas comprendre. " tu es la victime et je suis le méchant de l'histoire alors pourquoi manah ? " ses yeux sombres viennent se poser lentement sur elle, dans l'attente d'une réponse.







✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


you don't understand me
i wonder what you could possibly know about breaking down that i don't. it's been awhile since i begged for anything but now i want more !



Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN • the world is mine
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/
Re: it's too late apologize ft manah ☆  Dim 5 Fév - 23:04

apologize
seo jun & manah


(outfit) Elle se sentait presque honteuse de devoir lui demander de la déposer sur son lit. C’était leur premier vrai contact et Ma Nah ne réalisa pas à quel point il lui fit de l’effet avant de sentir ses paumes chaudes et calleuses sur son corps. Ce n’était rien de déplacé, bien au contraire, et elle se surprit à penser que de toute façon elle n’était pas le genre de fille qu’il devait aimer toucher. Puis maintenant elle n’était qu’une infirme enfantine avec peu de charme. Elle secoue doucement la tête en pensant à quel point c’était stupide de penser ça alors qu’ils se connaissaient à peine. L’accident fortuit qui les avait conduit à une rencontre mais rien ne les obligeait vraiment à garder contact, surtout pas la culpabilité du garçon.  Ma Nah pinça ses lèvres doucement en remontant la couverture sur lui. Elle aurait aimé lui donner son point de vu, mais le garçon dégageait une telle aura qu’elle s’en voulait presque de ne pas pouvoir lui donner ce qu’il voulait. A savoir de la rancœur. Je ne suis pas comme ça aurait-elle aimé lui dire mais au lieu de ça elle baissait un regard désolé sur ses doigts alors qu’elle se mit à jouer avec les draps de son lit. Il lui rappelait, comme s’il s’infligeait une punition ou comme si elle était une sombre idiote qui ne réalisait pas, que sans l’avoir tué il l’avait blessé. Elle n’aurait peut-être pas les bons mots pour lui expliquer mais elle s’efforcerait de chasser ce lourd sentiment d’infamie dans son regard. Toute fois elle fut satisfaite qu’il accepte de lire le livre qu’il avait apporté et dans un effort qu’elle tentait de cacher se roula sur le côté pour mieux s’allonger. Elle pouvait à loisir ouvrir et fermer les yeux sur le jeune homme et écouter sans mal sa voix lui conter son histoire préférée. Bien sûr qu’elle adorait la belle et la bête ; elle admirait le courage de la belle, et souffrait pour la bête. Il n’avait pas mérité ce qui lui arrivait et elle savourait les détails de leur histoire d’amour. La belle avait su dompter le cœur de la bête, et lui rendre autant d’amour qu’il le méritait vraiment. Sa force aura été d’aller au-delà des apparences et de rendre justice à cet homme blessé et finalement amoureux. C’était si beau que parfois Ma Nah se rêvait à vivre ce genre d’histoire d’amour.

 
Mais existe-t-il un prince charmant sous toutes ces Bêtes qui croisent son chemin ?
 
Elle n’était pas certain de correspondre aux attentes de la gente masculine. Introvertie et plus à l’aise devant son pc que dans une foule de personnes, elle n’était pas de celles qui mettent à l’aise. Son rire était le plus souvent nerveux et son regard fuyant. Son joli minois attirait quelques courageux qui déchantait bien vite devant sa timidité et son manque d’éloquence. Ce n’était pas faute de faire des efforts mais ça ne suffisait jamais vraiment. Elle s’en était largement accommodée et n’avait pas honte de dire qu’à 19 ans elle était célibataire sans n’avoir jamais connu personne. Pourtant, en détaillant le profil penché vers le livre de Seo Jun, elle se sentit terriblement honteuse de n’avoir rien pour s’armer de courage. Lui qui devait avoir connu tant de jolies femmes, peut-être même actuellement. Elle mordillait sa lèvre et se maudissait d’avoir de telles pensées. Mais depuis son réveille elle n’avait eu de cesse de penser à cette voix, à lui alors de l’avoir si charmant en face d’elle lui faisait perdre ses moyens d’enfants rougissantes. Elle l’écoute, ravie néanmoins, et savoure chaque son qui sort d’entre ses lèvres avant d’être brusquement interrompu par ses questions et son air perdu. Elle ne peut s’empêcher d’esquisser un sourire et de glisser ses deux paumes jointes sous sa joue pour mieux s’installer sur son oreiller. « Tu l’as fait exprès ? Tu voulais me tuer ? Si tu pouvais changer le cours des choses tu le ferais ? » Elle marque une pause, sa gorge encore trop faible pour se permettre de parler plus longtemps.
 
Elle déglutit et reprends en plongeant son regard dans celui de Seo Jun « Pourquoi devrais-je t’en vouloir alors que tu te puni déjà assez comme ça ? » elle parle d’une voix douce et de plus en plus affirmée « Sans cet accident tu ne serais pas là à me lire mon histoire préféré, alors finalement, j’y gagne quelques choses. » ce  n’est pas une technique de drague maladroite, mais une simple vérité qui s’échoue sur un sourire. « Tu es venu presque tous les jours j’ai l’impression, tu m’as lu des livres, raconté les informations. C’est assez brouillon dans ma tête, mais j’entends ta voix qui parle, chaude et rassurante. Pour mes autres visiteurs je n’avais droit qu’à du silence et des pleures mais toi … toi c’était différent. » elle tousse en se redressant légèrement, ses cheveux lui tombant doucement sur le visage qu’elle peinait à remettre en place. « J’étais pas toute seule quand t’étais là … et  pas seulement pour cet accident. C'était depuis … bien longtemps. » elle termine sa phrase gênée de se livrer ainsi se trouvant subitement ridicule. « C’est ridicule tu trouves … ? » demande-t-elle d’une voix cassée par la honte. Il doit me prendre pour une pauvre fille. Dans le fond tout ce qu’elle voulait c’était qu’il continue de lire ses chapitres et qu’il reste avec elle. Et si ça ne devait durer que jusqu’à sa sortie de l’hôpital alors soit … elle l’accepterait, mais dans le fond, elle avait besoin de lui. Comment lui dire sans avoir l’air folle ? Elle n’était qu’une erreur de parcours, un accident malencontreux dont son honneur l’obligeait à prendre soin d’elle. Mais Ma Nah la rêveuse, trouvait à cette rencontre un sens réconfortant et doux. Le comprendrait-il sans la juger ? Elle ne lui en demandait pas tant, juste de rester, si ce n’est pour toujours, au moins aujourd’hui. 
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
[/quote]

Revenir en haut Aller en bas
avatar

STUDENT • too many wars
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t8648-yang-seo-jun-lemme-hack-your-life http://www.shaketheworld.net/t8589p10-yang-seo-jun-nerdrone http://www.shaketheworld.net/t8647-yang-seo-jun
Re: it's too late apologize ft manah ☆  Dim 19 Fév - 16:44

apologize
seo jun & manah


(outfit) elle n'a de cesse de le prendre de court, par ses paroles, sa manière de penser, son attitude et le regard qu'elle pose sur lui. il est déconcerté, perdu dans ce qui ne semble guère réaliste et qui dépasse les limites de l'entendement. seojun est souvent à côté de la plaque lorsqu'il s'agit de social, il a toujours galéré à mettre un mot sur les émotions d'autrui, à percevoir ce que ses interlocuteurs pouvaient bien penser. Mais jamais autant que cela n'était actuellement le cas. elle perturbe littéralement et ce, dans tout les sens du terme. il en avait imaginé des centaines de scénarios concernant leur première rencontre en face à face, de la claque qui s'écraserait violemment contre sa joue, aux personnels de l'hôpital accourant face aux cris de la jeune femme, au coup de genoux dans ses parties génitales, aux flics qu'elle appellerait pour tentative de meurtres. Oui, il en avait imaginé une multitude et ce, plus extrêmes les uns que les autres. Mais certainement pas ce scénario là, un scénario dans lequel elle le remerciait et lui demandait de lui faire la lecture, un scénario troublant dans lequel les rôles s'inversaient et où elle trouvait le moyen de le faire passer pour la victime qu'il n'était guère. alors il l'écoute bouche bée, les yeux plissaient. Non il ne l'avait pas fait exprès, non il n'avait jamais voulu la tué ni même la blesser et oui, si il le pouvait il changerait le cours des choses, mais cela était-il important. qu'importe ses intentions les faits étaient les mêmes tout comme le résultat de son inatention. Il fait partis de ces personnes qui ont les pieds bien ancrés sur Terre incapable de vivre la tête dans les nuages, un homme que la réalité ne rattrape que trop vite, que l'envie de rêver n'a jamais réellement habité. Il aimait avoir la tête sur les épaules, cela évitait les déceptions, s'appuyer sur des faits réels était plus sûr. Et il pouvait d'hors et déjà voir dans les yeux de la jeune femme qu'elle était son exacte opposée. des étoiles dans ses yeux, des rêves pleins la tête, une philosophie des plus positives et une manière d'appréhender les choses si pure. il ne répond pas à ces questions, il les sait réthorique. il se contente juste de l'écouter, son regard sombre posé sur elle. il n'arrive pas à la lire et cela le trouble, ses mots ne font aucun sens et il a du mal à les assimiler, ses sourcils légèrement froncés alors qu'il humecte sa lèvre inférieure, tentant de comprendre ce qu'elle sous-entendait par depuis bien longtemps.   ce qu'il avait fait lui paraissait tout à fait normal, il avait tout simplement pris les responsabilités de ses actes comme tout homme qui se respecte. il avait renversé cette jeune femme et avait bien l'intention de la surveiller jusqu'à ce que son état de santé soit au plus haut et ce, même si il se devait de la regarder dans l'ombre pour s'assurer que les effets secondaires de l'accident n'empiéteraient guère sur sa vie. " mmh c'est pas ridicule. quelque peu déstabilisant mais pas ridicule. " se permet-il enfin de dire tout en passant une main derrière sa nuque, se la massant légèrement. " disons que je ne m'étais pas préparé à ce scénario là ... c'est perturbant. " il expire légèrement, s'appuyant sur le dossier de sa chaise, son regard faisant le tour de pièce. il n'était pas doué pour mentir non plus. il disait ce qu'il pensait à défaut de ne pouvoir le montrer. " les histoires, c'était pour combler le silence. un silence de mort. j'ai jamais aimé les hôpitaux, trop morbide à mon goût. ceci-dit j'aurais préféré que les choses se passent dans d'autres circonstances. " personne n'aimait faire ce genre de rencontre, ces rencontres qui sont en la défaveur d'autrui, ces rencontres qui auraient mieux de ne pas avoir lieu, pour le bien de tous. qui sait ce qu'elle avait raté en un mois, qui sait les effets secondaires qui s'en suivrait et le possible traumatisme qu'elle subirait. " t'as faim ? " finit-il par lâcher de sa voix rauque presque enrouée après quelques minutes de silence. depuis quand n'avait-elle pas mangé de nourriture en dehors de l'hôpital, avait-elle ne serait-ce le droit ou se devait-elle de suivre une régime spécifique ? " je peux aller nous chercher à manger si tu veux ? il doit bien y avoir quelque chose que tu meurs d'envie de manger right ? " son expression est légèrement plus enthousiaste, légèrement moins froide. quand bien même il ne comprenait guère la réaction de la jeune femme, il ne pouvait en rien la changer et ne le désirait guère, tourner en vain autour du topic ne les avancerait à rien. manger était donc la première idée qui lui était venue, de un parce que lui même se sentait légèrement affamé et de deux parce qu'il craignait que le silence et la gêne ne finissent pas venir s'installer entre eux deux.







✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


you don't understand me
i wonder what you could possibly know about breaking down that i don't. it's been awhile since i begged for anything but now i want more !



Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN • the world is mine
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/
Re: it's too late apologize ft manah ☆  Dim 12 Mar - 22:36

apologize
seo jun & manah


(outfit) Elle lève son regard doux de biche vers lui, impossible pour lui de savoir ce qu’elle sous-entend par cette phrase. Ma Nah est cette douceur fragile qui se ferme parfois derrière une expression distante et neutre. Une expression parfois froide qui gênait les gens autant que ça les intriguait. On lui faisait souvent remarquer qu’elle semblait mal regarder les gens quand elle était perdue dans ses pensées, mais à l’instant où elle prenait conscience qu’on lui parlait son visage s’illuminait et son expression devenait plus douce et chaleureuse. Parce que c’est ce qu’elle était Ma Nah, radieuse et attachante. Elle l’écoute parler et ne peut s’empêcher de garder son petit sourire en coin qu’elle mordille gênée. Elle comprend ses craintes, ses raisons qui l’ont poussé à lui lire ses histoires … peut-être qu’elle s’était imaginé quelques choses de différents, de plus … romantique ? Quoiqu’il en soit il avait comblé ses craintes par ces histoires qu’il lui lisait sans cesse … Elle relève ses yeux surpris vers lui. J’aurais préféré que les choses se passent dans d'autres circonstances. Mais … Si les choses avaient été différentes nous ne nous serions jamais rencontrés … mais c’était sûrement ça qu’il redoutait. La rencontrer, signifiait la blesser. Il préférait ne pas la connaitre mais la savoir ailleurs qu’ici. Sa voix était faible et pas très prononcée. Elle tire le drap un peu plus sur elle, elle à froid mais n’ose le dire. L’enthousiasme soudain du garçon pour un repas la fait rire. « Je meurs de faim ! » avoue-t-elle pas certaine de pouvoir avaler grand-chose de solide, mais ressentant la faim assurément. « Right ! » dit-elle amusée en réfléchissant à ce qu’elle voulait. « Une soupe Miso et du poulet fris … c’est ce dont j’ai envie. » souffle-t-elle en papillonnant des yeux. Elle se redresse légèrement en croisant ses bras sur ses jambes avant de grimacer doucement. « Tu peux juste … Remonter le coussin pour moi s’il te plait, il est un peu bas … » Elle rougit en détournant doucement des yeux. Quand le garçon est près d’elle, si près qu’elle peut sentir son parfum, elle relève son visage vers lui elle lui murmure « Tu peux te pardonner Seo Jun … » elle attrape sa main délicatement. « Quand j’étais petite j’avais une vieille voisine qui savait lire les lignes de la main. Tout le monde assurait qu’elle était folle mais je voyais dans son regard qu’il y avait une part de vérité dans ses propos, puis je crois qu’elle se plaisait à jouer les folles … » rit-elle doucement. La main de Seo Jun parait énorme entre les siennes, blanches et délicates. « Elle m’a appris que rien n’arrive pas hasard. Que tous les actes, accidents, moment de la vie sont un fait exprès. Pour elle notre rencontre n’aurait rien d’anodin, il faudra juste qu’on se laisse du temps pour comprendre en quoi notre accident … devait avoir lieu. » Elle caresse le creux de sa paume pour en suivre les lignes courbées et place sa main à côté de la sienne. « Tu as vu, on a la même ligne ici. Mais je ne sais plus à quoi elle correspond. » Avoue-t-elle gênée de sa science inexacte. Elle relâche doucement sa main et pousse un soupir fatiguée en se recouchant. « Tu reviendras ? » demande-t-elle comme si l’excuse du repas à aller chercher était là une occasion pour fuir. Elle attrape doucement le livre et le serre contre elle comme si ça pouvait obliger Seo Jun à revenir, vite de préférence. Maintenant qu’elle était réveillée, et qu’elle allait bien, il n’aurait plus aucun raison de revenir pas vrai … ? A cette pensée elle devint légèrement triste et frotta sa nuque. 

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

STUDENT • too many wars
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t8648-yang-seo-jun-lemme-hack-your-life http://www.shaketheworld.net/t8589p10-yang-seo-jun-nerdrone http://www.shaketheworld.net/t8647-yang-seo-jun
Re: it's too late apologize ft manah ☆  Dim 2 Avr - 8:41

apologize
seo jun & manah


(outfit) ils ne se seraient sans aucun doute jamais rencontré sans cet incident et cela lui paraissait préférable. il ne croyait guère au destin, une vulgaire excuse pour justifier des actes, des rencontres et des événements malencontreux. il ne voulait guère croire en un hasard qui aurait poussé la jeune femme sous les roues de sa voiture, et ce, tout bonnement parce que ce n'était guère le cas. il ne s'agissait en rien d'un accident, les raisons étaient relativement claires. Un téléphone en main, une concentration aux absents et une vitesse trop élevé par temps de pluie. Ces facteurs étaient ceux en lesquels ils croyaient, des facteurs qui auraient pu être éviter par lui et lui seul. ses prunelles noirs plongés dans ceux de la jeune femme, il reste mué, la laissant se plonger dans des excuses idéalistes qu'elle lui trouvait pour justifier le fait qu'il avait attenté à sa vie. cela aurait pu le toucher, de la voir si attachée à le pardonner mais - cela l'agaçait. il aurait  largement préférée qu'elle lui hurle dessus et le frappe tel que cela avait été le cas avec sa soeur. Plus raisonnable, justifiable, plus réaliste. elle ne le connaissait ni d'Adam ni d'Eve, ne savait rien de ce qu'il était ni de ce qu'il faisait. comment pouvait-elle se montrer aussi naïve envers un banal inconnu ? ne connaissait-elle donc pas les hommes et leurs intentions toutes plus mauvaises les unes que les autres ?


" une soupe miso et du poulet frit, ok ? ça me semble pas mal. " lâche t-il en se relevant prêt à quitter la pièce alors qu'elle lui demande délicatement si il peut l'aider à repositionner son coussin. un rappel de plus qui lui montrer que ses actes avaient eu un impact important sur les capacités de la demoiselle à être autonome. repositionnant délicatement le coussin et ce, tout en évitant le regard de la jeune femme, il se racle la gorge lorsqu'elle s'empare de sa main, quelque peu surpris par la proximité que celle-ci continue à essayer d'instaurer entre eux. syndrome de stockholm, c'est la première chose à laquelle elle lui faisait penser. développement d'un sentiment d'empathie et de confiance de la part de la victime vis à vis de son bourreau et ce quand bien même la victime ne connait rien de celui-ci. il l'observe analyser les lignes de sa main sans réellement se concentrer sur ce qu'elle dit bien trop préoccupé par cette théorie qui vient soudainement d'apparaître. effet secondaire dû à l'accident ? ou était-il trop gentil avec elle ce qui en soit la poussait à éprouver de l'empathie envers lui ? il avait eu l'occasion de faire quelques recherche sur le syndrome de Stockholm lors de sa quête concernant sa propre condition, son trouble de la personnalité antisociale. et ce qu'il voyait à présent le dérangeait. cela n'avait rien de normal, rien de naturel et encore moins d'acceptable. quand bien même, il se sentait attaché à la jeune femme, il refusait au fond de lui, qu'elle ne s'attache à sa personne, pas dans de telles conditions, pas de cette manière. c'était malsain.

" je ne crois pas en ces baratins, les gens ne savent plus quoi inventer pour donner un sens à leur vie. ton accident est dû à mon intention manah, rien d'autre. " il se relève en passant une main dans ses cheveux, s'arrêtant sur sa nuque qu'il masse légèrement tout en lui tournant le dos. si il allait revenir ? il aurait pu, dû prendre cette virée pour une excuse, et disparaître de sa vie. il le voulait, sincèrement. mais le ton de sa voix, et cet air dépité le mette sur un piédestal. il ne comprend rien, ni les émotions de la jeune femme ni même ce qu'il est censé faire. alors il se rassoit automatiquement, sortant son portable de sa poche et composant un numéro de téléphone. " hey, bonjour. j'aimerais deux buckets de poulets fris, des frites, deux cocas, des boulettes de poulets au fromages là, et une soupe miso, vous faites de la soupe ? ah cool parfait. mmh à livrer à l'hôpital de la digital City, troisième étage chambre 216. merci. " il raccroche avant de ne poser son téléphone sur la table de chevet de la jeune femme, posant son regard sur elle avant de ne s'adressait à elle de sa voix rauque. " est-ce que ça répond à ta question ? " il hausse les sourcils, s'humectant la lèvre inférieure d'un coup de langue avant de ne reprendre. " restes plus qu'à espérer que ta famille n'ai pas décidé de te rendre visite, sinon je risque de passer un sale quart d'heure. tu devrais prendre exemple sur ta soeur d'ailleurs, elle a une sacre poigne. " il fait mine de se malaxer la joue, joue que chaenah avait violemment giflé il y a de cela quelques semaines, menaçant de porter plainte si il osait rendre visite à la jeune fille. " j'ai pas encore rencontré tes frères, mais j'en ai entendu parlé à la fac. à mon avis ça j'assume que ce ne sera pas une claque que je me verrais affligé si ils apprennent que leur soeur me fréquente ... tu devrais lâcher prise manah. " lâche t-il finalement, s'adossant contre le dossier de la chaise, le regard fixant le plafond. faisons en sorte que ce jour soit le premier et le dernier, veux-tu ?   


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


you don't understand me
i wonder what you could possibly know about breaking down that i don't. it's been awhile since i begged for anything but now i want more !



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞
PLUS D'INFORMATIONS
Re: it's too late apologize ft manah ☆ 


Revenir en haut Aller en bas

it's too late apologize ft manah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Help seems to always come late when it comes at all. We are in deep trouble
» It's never too late to apologize [REGINA]
» Too late to apologize • Nila-Grace
» Your my everything & it's too late for apologize. { Pryam
» EDGAR&LYL • It's too late to apologize ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Digital City :: Zone Sud :: Hôpital-