Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Viens vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Ouverture des Gumiho
C'est portes ouvertes chez les Gumiho.
N'hésites donc pas à les rejoindre si tu le souhaites !
Ils sont attendus
lee su ah # she's the killer for my soul Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100lee su ah # she's the killer for my soul Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100lee su ah # she's the killer for my soul Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100lee su ah # she's the killer for my soul Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100

 :: Examen d'entrée :: Suneung :: Fiches validées
Aller à la page : 1, 2  Suivant

lee su ah # she's the killer for my soul

Lee Su Ah
Lee Su Ah
❝ GOLDEN ★ MEMBER
Mes petits secrets

lee su ah # she's the killer for my soul lee su ah # she's the killer for my soul Empty Sam 11 Mar - 23:50

Lee Su Ah
à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire
Nom : Lee, un nom très commun dans leur pays. Malgré tout, leur famille a réussi à bien se démarquer grâce aux nombreux scandales de son père, ancien ministre des affaires étrangères. On les a malheureusement beaucoup vu dans les journaux à scandale. Su Ah a toujours détesté cette période de sa vie mais vu son projet professionnel, elle a un peu peur de subir une nouvelle fois la pression médiatique. Difficile, d'être la fille d'un con. Prénom(s) :  Su Ah. Elle ne connaît pas réellement la signification de son prénom. Elle n'est pas très intéressée par ces choses-là. Surnom(s) : Princesse, c'est le surnom donné par son chéri. Ses amis la surnomment parfois su ou sunnie. Âge : 26 ans. Date et lieu de naissance :  Le 10 avril 1992 à Séoul, Corée du Sud. Signe du bélier. Origines : coréennes. Nationalité : coréenne. Cursus universitaire :9ème année en sciences politiques. Métier : Elle ne travaille pas mais a eu l'occasion d'effectuer de nombreux stages, surtout en 2016. Elle est impatiente à l'idée de découvrir le marché du travail même si quelques pensées peuvent  semer le doute dans son esprit.Orientation sexuelle : Hétérosexuelle qui a le coeur pris... Ca fait déjà quelques temps que la demoiselle est en couple avec Jin Hyun. Classe sociale :  Son compte bancaire est approvisionné par son père tous les mois. Elle possède son propre appartement sur Gangnam (auparavant, c'était une résidence secondaire des Lee). Elle n'a pas à se plaindre même si elle rêverait de ne plus vivre au crochet de cet homme qu'elle maudit. Malheureusement, on ne peut pas tout avoir dans la vie. A moins que les choses changent une bonne fois pour toutes ?! Elle ne pourra pas non plus céder éternellement aux caprices de son père, qui achète au fond la présence de Su Ah pour mener à bien sa vie politique. Tu veux t'investir dans une fraternité ? oui ♡
IDENTITY CARD
Il parait que...
Elle a été trompée par son premier amour. (Vrai: Je l'ai rencontré lors de mon arrivée à l'université. Mais au bout de quelques mois, j'ai finalement compris que cette histoire ne serait pas éternelle. Les bruits de couloir m'ont beaucoup fait de mal à l'époque. J'ai donc cherché à me venger avec la seule manière que je connaissais avant: oeil pour oeil, dent pour dent. Frapper encore plus fort, coucher avec son pire ennemi. ) + Elle aurait payé l'inspecteur pour obtenir son permis de conduire. (Faux, j'ai beau avoir énormément d'argent, je ne vois pas pourquoi je le gaspillerais aussi bêtement. Surtout quand on est aussi bien roulé que moi). + Son père l'aurait foutu à la porte pendant 25 jours, lors de son adolescence. ( Je suppose que c'est vrai. Je n'ai malheureusement pas retenu le nombre de jours où j'ai squatté chez plusieurs amis mais en tout cas, j'en ai profité pour m'amuser. Un peu trop même... Il faut dire que le retour s'est avéré encore plus compliqué que prévu). +  Elle admire sa mère. (Faux. Cette femme est le pire exemple au monde. Pas débrouillarde pour un sou, lèche cul officiel d'un homme qui la trompe sans se cacher. Cette femme est une soumise... Mais, c'est vrai que je l'appréciais au point même de la défendre quand mon père allait trop loin. La conséquence ? Une gifle aussi violente physiquement que mentalement. Quand votre mère se retourne contre vous pour montrer sa loyauté. Oh douce fidélité... ) + Elle était promise au fils de l'associé de son père. (Faux. Evidemment. Comment une fille comme moi aurait pu être l'âme soeur forcé d'un homme parfait ?! Je ne voudrais pas être un cadeau empoisonné. ) + Elle aurait appelé une peluche surnommée Bernard le Canard. ( Vrai : je l'ai gagné lors de ma première compétition d'athlétisme. Je le considère comme un porte-bonheur et il est toujours avec moi lors des meetings importants ). + En parlant d'athlétisme, la jeune femme n'a jamais voulu mettre les pieds dans le club de l'université. (Vrai et faux. Je dois avouer que je préférais les compétitions nationales à celles qui sont tout simplement universitaires. Or, le meilleur coach vient de se barrer pour gérer celui de la Yonsei. Je ne sais pas quel pot de vin il a pu gagner mais en tout cas, voilà que je suis bien motivée à suivre ses pas. Sans lui, la réputation de mon club actuel va s'écrouler) + Elle a quitté les pyobeom car elle ne supportait plus la présidence des panthères. (Faux. Comme si j'étais mieux lotie avec les sangos, quelle connerie ... ) + Elle juge l'année 2016 comme étant la pire de sa vie, suite à un avortement qui l'a éloigné de Jin Hyun. (Archi-faux. Je ne sais pas comment font les autres mais prendre ses précautions est quand même signe de responsabilité, non ?! En attendant, il est vrai que l'année 2016 n'a pas été facile pour moi. Entre des incendies meurtriers, une histoire d'amour qui était partie à la dérive, les maladies et les coeurs brisés. Enfin, le principal est que celle-ci a fini plus que bien, non ?) + Son nouveau objectif serait de penser un peu plus à elle. (Vrai. Même si j'ai essayé de construire ma vie professionnelle, je ne suis pas encore convaincue du résultat. J'ai aussi l'impression d'avoir beaucoup consacré de mon temps à mes proches - ce que je conçois et ne regrette pas en vue de la situation -. J'aimerais ainsi retourner à mes premières préoccupations. Et pour tout dire, je suis d'humeur conquérante.) +  Ses nombreux aller-retours vers les Etats-Unis l'ont beaucoup lassé de ce pays. (Vrai, surtout que les motifs n'étaient pas dus à de simples vacances)  + Elle aurait flirté avec un homme qui faisait le double de son âge lors de son break avec Jin Hyun, courant été 2016. (Faux: je crois que je n'avais pas le moral pour fricoter avec d'autres hommes. Qui plus est ? Je trouve que c'est étrange mais en y repensant, j'ai découvert un bon secret de famille à cette période-là. Apparemment, j'ai une cousine. Toutefois, j'ai préféré me tourner vers mon oncle pour avoir plus d'informations avant de faire quoi que ce soit. Et à mon avis, cette petite Hye Sun aurait eu le cran de mettre son nez dans mes affaires, ne t'imagine pas des choses coquine.) +  Elle aurait été élue plus belle femme du campus de Yonsei. (Vrai: du moins un blog d'un étudiant anonyme le prétend. ) + Elle a peur des être surnaturels. (FAUX. Enfin un peu vrai mais EN MEME TEMPS COMMENT TU VEUX RESTER CALME DEVANT DES FANTOMES... Pour information, je déteste les choses susceptibles de te foutre la trouille dans les films d'horreur)  + La surdité a été provoquée par Lee Su Ah. (Faux, ça suffit les moqueries ) + En colère, un étudiant aurait jeté des oeufs sur son cabriolet rouge. (Vrai. Je vous raconte pas la galère. Ca m'apprendra à faire envier les gens qui n'ont même pas le talent nécessaire pour privatiser le meilleur restaurant de la ville en un simple appel).  
Dis nous qui tu es !
Impliquée, souvent un peu trop, Su Ah est une femme dont l'ambition et la fierté ont  rythmé la vie. Avoir des objectifs, les remplir et en créer des nouveaux. Elle a du mal à s'arrêter. On pourrait presque croire qu'elle ne sait pas s'amuser et pourtant, la demoiselle a bien profité et continue à profiter de la vie. Cette étudiante sait faire preuve de sérieux et tient à avoir sa propre réputation au lieu de se contenter d'être la fille de. Elle est bosseuse et cultivée grâce à tous ses efforts. Contrairement à ce que l'on pourrait penser. D'ailleurs, il faut savoir que, dès son plus jeune âge, elle s'est forgée un caractère assez fort pour ne pas souffrir des regards envieux, mauvais ou moqueurs des tiers personnes. Elle a même fini par les apprécier alors qu'elle sait faire preuve d'une grande sensibilité. Des proches ? Elle a mis du temps avant de savoir qui ils étaient réellement. Quand on grandit dans un milieu de riche, l'hypocrisie est de vigueur mais à ce sujet, Su Ah ne peut émettre aucune critique. Elle a parfois trouvé un certain intérêt à vivre dans une famille comme la sienne. Elle aurait pu très bien couper les ponts mais se retrouver sans rien, sans aucun plan n'est pas dans sa définition. Plutôt insolente envers ses parents, elle a quand même réussi à avoir une certaine éthique. Au fond d'elle, les comportements faiblards ou infidèles sont comme une ombre au tableau, une ombre sur laquelle elle passerait des heures pour s'en débarrasser. Un peu maniaque du contrôle, son chemin parcouru lors de ces années étudiantes la rende encore plus fiers qu'elle ne l'est déjà. Su Ah écoute bien plus, se montre plus douce et est devenue terriblement honnête. Oh bien sûr, elle se jouera toujours de ses détracteurs. Écraser les gens est un hobby qu'elle aime toujours autant, surtout pour parvenir à ses rêves. Elle ne se laisse pas décourager, se montre têtue quand bien même la situation s'avère périlleuse. Professionnellement parlant ou amoureusement, elle y met tout son coeur. Enfin, là-dessus, elle le doit spécialement à une idylle bien plus sincère que la première. La confiance en soi, c'est sa marque de fabrique mais avec les années, elle a compris qu'elle doit avoir la maturité nécessaire pour la retravailler encore et encore. Les aléas de la vie l'ont poussé à le lui faire comprendre.

Il lui arrive de se montrer jalouse, irréfléchie et impulsive quand elle entre dans le monde des sentiments, ce monde qu'elle aimerait aimé continuellement. Mais encore faudrait-il qu'elle ne laisse pas ses vieux démons se joindre à elle. Ce n'est pas bien de voir cette Su Ah câline, attentionnée et amusante ?! Cette même Su Ah qui se vexe quand on la trahit, cette même Su Ah qui ne veut jamais rien lâcher jusqu'au moment où elle ne se sent plus apte de protéger son identité ?!
omoi.namida
Bonsoir, cette fois-ci, ce n'est pas un nouveau compte. Ce n'est pas un reboot non plus. Juste un grand besoin de remettre à jour mon premier bébé, qui commence à prendre de la bouteille. Un petit souffle de renouveau ne fera pas de mal. J'espère que ça lui sera profitable pour les liens et son évolution. Et un peu à moi aussi :russe: Aimez ma susu :cry:

Si ton personnage est inventé, remplis ce petit code :
Code:
<taken>kim hyuna</taken> ⇝ [url=http://www.shaketheworld.net/u20]lee su ah[/url]




It's my life...
we can last forever
Lee. Si j'avais su que ce nom de famille aurait été si difficile à porter, j'aurais tout fait pour le changer directement. L'argent fait le bonheur selon certaines personnes mais personnellement, j'ai bien compris plus tard que ce n'était pas forcément vraie. Dans la famille, l'hypocrisie est le maître mot. Feindre l'ignorance aussi. Gamine, je m'amusais juste comme les autres, sentant le regard des autres parents sur moi. Jamais des miens. Je ne savais pas ce qu'ils pensaient mais ça me plaisait car ils me donnaient l'attention que je n'avais jamais eu à la maison. C'est vrai.. Combien de fois mes parents ont pris le temps de discuter avec moi? Combien de fois ont-il pris la peine de venir me chercher à l'école ? Ma mère était trop occupée à devenir la femme parfaite pour son imbécile de mari, alors que lui, il baisait toutes les femmes qu'il croisait.. L'esprit de famille existait seulement devant les caméras. Encore de l'hypocrisie. Mon père se servait des journalistes pour faire grimper sa côte de popularité et inversement. Les journalistes l'utilisaient pour vendre des journaux. Il faut dire qu'il était un sujet intéressant et l'est toujours d'ailleurs. Cet homme était déjà un excellent menteur même si quelques personnes ont commencé à apprendre à se méfier de lui. Il n'a jamais été un bon père de famille malgré ses semblants d'efforts. Les sourires dessinés sur ses lèvres lors des conférences de presse, sa posture et tout son numéro parfaitement contrôlé m'ont souvent fait honte tout comme il a honte de moi. Parfois, je me demande ce qu'il aime vraiment chez nous. J'ai longtemps réfléchi à cette question avant qu'un certain événement survienne.

Ses nombreux départs précipités et injustifiés m'énervaient car vers ses 15/16 ans, on commence à comprendre les choses et les enjeux. J'ai cherché à me voiler la face comme le faisait ma mère depuis son mariage mais rien à faire. Trop sensible, trop impulsive, j'ai fini par arrêter d'écouter les petites voix dans ma tête : ne dis rien, ce n'est pas toi qui es touchée par cette affaire. Sauf que devant l'absence totale de réaction de ma génitrice, j'ai ouvert mon coeur à mon père, un soir. Tout ce qui me pesait ?! Je lui ai jeté à la gueule: mon mépris pour sa personne publique ou non, sa lâcheté et son infidélité. Comment peut-on accepter les aventures extra-conjugales, juste pour un pognon qui était censé être le garant du bonheur ?  Je l'ai insulté et je lui ai jeté un verre d'eau à la figure. Et bizarrement, ce n'est pas lui qui m'adressa une magnifique gifle. Non, c'était bel et bien la main de ma mère qui a réussi à trouver ma joue. Cette femme que j'ai souhaité défendre. Du coup, sans aucune hésitation, mon père a trouvé bon de me jeter dehors le temps que je retrouve mes esprits. 25 jours de débrouille mais quel paradis ! Au fond, la petite fille qui a toujours dû se débrouiller seule pouvait profiter pleinement de la vie: rencontrer de nouvelles personnes tous les soirs, squatter chez mes amis.  Mais bon, il a fallu revenir à la raison.

En parlant de raison, je ne suis pas certaine d'avoir retenu la définition lors de mes premières années universitaires. Si j'avais connu quelques flirts voire plus, ma première relation remonte à l'époque où je mettais les pieds à Yonsei. Il ressemblait au type froid, mauvais garçon qui attirait toutes les filles. Il était plus expérimenté. De mémoire, il avait deux ans de plus que moi. Si les prémices de notre relation étaient relativement excitantes, les choses se sont vite tassées. Amenée à avoir des discussions à sens unique, un malaise a fini par s'installer entre nous. Notre histoire a duré environ 8 mois. A l'image de mon père, ses absences sont devenues de plus en plus répétitives. Par le biais de cette comparaison, j'ai compris ce qu'il se tramait et les bruits de couloir n'ont en aucun cas arrangé la situation. Alors, au lieu de trouver une preuve, j'ai pris un malin plaisir à lui rendre le monnaie de sa pièce en le trompant à son tour. Mais je n'ai jamais pu l'atteindre comme il avait pu le faire. A l'époque, je pensais vraiment que j'avais eu le coeur brisé. J'ai donc commencé à jouer avec les hommes car c'était bien plus facile que retomber dans les bras d'un autre type, qui me fera autant de mal.

Un raisonnement complètement débile maintenant. Je le dois certainement à Park Jin Hyun. Après quelques années de coups d'un soir ou autres conneries dans le genre, je l'ai rencontré ce mec, ce mec qui faisait battre mon coeur. Pourtant, l'histoire était un peu mal partie. En effet, Jin Hyun est intervenu après qu'il ait vu un homme mettre de la drogue dans mon verre. Verre qui a atterri sur ma précieuse robe. Une première crise de nerfs qui me fait doucement rigoler. Je me connaissais matérialiste mais je me suis tellement apaisée à ce sujet. (Enfin, venez pas détruire mes vêtements, je continue de mordre). Puis, l'attirance physique a pris le dessus ainsi qu'une certaine panique. Sentant mes sentiments de plus en plus forts envers sa personne, j'ai commencé à foirer. Mes vieux démons étaient revenus dans la partie. Faut dire que mon petit Jin Hyun n'était pas non plus un enfant de coeur et que j'étais complètement conne. Conne de croire qu'il serait comme les autres, conne de croire que je ne pourrais pas faire d'efforts pour lui, pour cet homme qui a été présent pour moi, plus que quiconque. Ainsi, on a fini par se mettre ensemble, oubliant les doutes, oubliant toutes ces idioties pour profiter de tout l'amour qu'on avait à se donner.

Puis, les flammes ont voulu tout brûler sur leur passage. C'est idiot de dire qu'un tel événement ait pu entraîner des conséquences aussi nocives. Pourtant, je déteste l'idée que des gens irréfléchis aient pu autant influencer notre vie. Si j'ai surmonté le tremblement de terre qui a frappé notre ville il y a bientôt deux ans de cela, il m'a fallu beaucoup plus de temps pour dépasser mes peurs ou devrais-je dire mes appréhensions lors du dernier événement tragique. Il faut dire qu'on ne peut rien faire contre la nature. Mais, des drames de ce genre peuvent être évités et c'est ce qui me met en colère. Les gens qui ne pensent qu'à se sauver, quitte à vous laisser crever ont eu le don de me choquer. Et moi qui pensais être égoïste. Cette journée m'a marqué, m'a fait réfléchir. Je ne sais pas ce qui m'a mis le plus en détresse: être tombée à terre, complètement immobile devant ce qui se déroulait sous mes yeux, la panique dans les yeux de celle qui a toujours été là pour moi ou le regard de mon petit-ami. Et puis, et puis... La culpabilité, le déni ont dicté ma vie et celles de mes proches. Mais devrais-je remercier ces criminels ? Après tout, grâce à leur intervention des plus intéressantes, les médecins ont pu découvrir la rechute de ma protégée.

Un mois plus tard, j'ai rejoint les sangos, abandonnant l'idée de remettre les pieds un jour dans mon ancien dortoir rempli de panthères. J'ai beau avoir aucune aversion contre eux, je pensais pouvoir avoir enfin un peu de répit pour me concentrer sur mes études. Mais, laisser Mee Yung toute seule, dans cette sale situation, n'est pas ce que je suis. Quant à mon couple, celui-ci ne nous ressemblait plus. On a beau dire que garder ses problèmes pour soi les ferait taire, je crois que c'est la plus grande connerie au monde. Un silence constant, une distance qui s'installe au fil des semaines et le tour est joué. Après avoir essayé de discuter avec Jin Hyun, j'ai compris avant l'été 2016 que je ne pourrais pas lui sortir les vers du nez et ça m'a blessé, tellement blessé, que comme d'habitude, j'ai mal réagi. Comme d'habitude, j'ai fini par chercher à me venger et évidemment, cela n'a pas porté ses fruits. C'est pour cette raison que nous avons pris un break, un break un peu trop long d'ailleurs. J'ai eu du mal à supporter cette séparation. Pourtant, j'étais convaincue que c'était la meilleure solution pour nous deux. Nous n'arrivions même plus à communiquer, qu'est-ce qu'on ferait ensemble, hein ?! Je me suis donc posée énormément de questions avant de me dire qu'elles resteraient sans réponses et le comportement de Jin Hyun me l'a confirmé.

Durant cette même période, j'ai voulu me changer les idées. Au lieu de tourner en rond et de chouiner dans mon coin, j'ai cherché à me trouver un autre objectif. Mes stages s'enchaînant et se terminant je me suis même demandée si je ne devrais pas en trouver un autre, un autre dont les horaires auraient été interminables. Or, le destin a joué en ma faveur pour une fois. Enfin, tout dépend de notre vision des choses. En effet, alors que j'étais retournée rapidement chez moi, dans ma demeure familiale, pour récupérer un papier, je suis tombée sur un tout autre document sur le bureau de mon père. Celui-ci correspondait à un relève de compte bancaire daté de plusieurs années. Etonnée de le voir traîner ici, je n'ai pas pu m'empêcher (je n'ai pas fait trop d'efforts non plus) de le regarder et ainsi, voir un montant de virement très élevé. Son destinataire ?! Inconnu au bataillon. Face à cela, faire demi-tour n'était même pas une option. Je me suis donc tournée vers ma mère, l'amadouant pour obtenir les informations nécessaires, que j'ai fini par obtenir en lui mettant martèle en tête que cela pourrait nous aider à avoir un véritable esprit de famille. Et, mon dieu, je ne sais pas si c'est avec l'âge qu'elle est devenue aussi facile à convaincre. Pour cette raison, j'ai encore tenu à vérifier ses dires en allant tout droit dans la boutique tenue par mon soit disant oncle, le père de Lee Hye Sun. Je me demande quelle va être sa réaction quand elle apprendra que sa famille a touché un tel virement pour pouvoir dégager de notre vie. Faut dire que mon père est dur en affaires. Il ne pouvait pas empirer sa réputation en annonçant publiquement que son frère a fricoté avec une prostitué. Faut dire qu'un seul coureur de jupons est largement suffisant dans la famille.

Cette année 2016 a été forte en rebondissements, marquant ma vie d'instabilité au sein de mes relations amicales, familiales et amoureuses. C'est sans compter sur ce manque intense que je n'ai cessé de ressentir après le départ de mon petit-ami. Incapable de tourner la page, incapable d'entendre son doux prénom dans la bouche de mes amis c'est une blessure omniprésente dans mon coeur dont seul celui qui en est la raison peut la guérir.

Et c'est hier, en ouvrant ma porte que mon coeur s'est emballé, que j'ai vu à quel point mes sentiments contradictoires se sont multipliés quand je l'ai vu, quand je l'ai vu en face de moi, un air déterminé au visage pourtant triste et maladroit. Il a commencé à parler tandis que je me demandais pourquoi il s'était déplacé jusqu'ici. Je me souviens aussi de l'avoir invité à entrer, ne souhaitant pas le laisser sur le palier. Pourtant, Dieu sait à quel point j'étais en train d'hésiter, quand lui, me faisait comprendre qu'il regrettait le passé et voulait recommencer.

Lui offrir une éternelle seconde chance qu'il n'a jamais voulu saisir jusqu'à présent, me fera peut-être revenir à cette étape infranchissable que nous avons vécu toutes les deux, quelques temps plus tôt. Toutefois, après plusieurs longues minutes de discussion, j'ai compris que ce visage triste et maladroit ne souhaitait définitivement pas me laisser partir. Et moi, j'attendais les réponses, j'attendais cette seule unique réponse qui me ferait revenir dans ses bras, un sourire béat sur les lèvres. Et c'est ce que Jin Hyun a fini par dire: un je t'aime sincère, qui pourrait presque me donner envie de pleurer rien qu'en y repensant.

Aish. Mon coeur s'était tellement emballé.

Reconstruite, j'ai tenté de régler tout ce qui n'allait pas dans ma vie. Je crois que je meurs d'envie de construire ma propre vie dés à présent. Je ne veux pas oublier mes proches, il suffit de voir à quel point je veux faire attention à la vie de mon filleul, qui a perdu son père. Sauf que cette fois-ci, je ferais les choses différemment. Je les obligerai à avancer avec moi.


My heart that shakes and deepens. Love is locked in the sea a dazzling feeling. The night of the Han River walking together, I heard your sweet voice laugther and said: i will forever and ever cherish our blooming days, babe.
hush - primary
Park Jin Hyun
Park Jin Hyun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: lee su ah # she's the killer for my soul lee su ah # she's the killer for my soul Empty Sam 11 Mar - 23:51
:han: :han: :han: :han: :han:


- ❇️ -
this is real love

You know I'd fall apart without you. I don't know how you do what you do, cause everything that don't make sense about me makes sense when I'm with you. When I wrap you up, when I kiss your lips, I wanna make you feel wanted. And I wanna call you mine, wanna hold your hand forever and never let you forget it.
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: lee su ah # she's the killer for my soul lee su ah # she's the killer for my soul Empty Sam 11 Mar - 23:53
comment on ne peut pas aimer ta susu ? :plz: courage pour ta remise a niveau lee su ah # she's the killer for my soul 1174020843
Nah Woori
Nah Woori
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Mes petits secrets

Re: lee su ah # she's the killer for my soul lee su ah # she's the killer for my soul Empty Sam 11 Mar - 23:53
:cute:
Su Ah 2.0 :hot:
Je l'aime déjà *-* ♥️♥️♥️

lee su ah # she's the killer for my soul Tumblr_nte0645RCK1qg5nyao6_400

lee su ah # she's the killer for my soul Be8582d69c1eb9d1593f25a650644322

lee su ah # she's the killer for my soul Hyuna-hwasa

CA C'EST L'AMOUR OKAY ?
ALLEZ DÉPÊCHE TOI DE FINIR ET ON VA BOIRE UN COUP !!
T'AS UN CŒUR BRISE A SOIGNER !!


It’s not like we made any plans but all day, I’m waiting to hear from you. I shouldn’t do this but whatever I do, I can’t feel it and I get sad. It’s weird seeing myself like this. I think this is what it feels like to be sentimental
Bang Wen Yi
Bang Wen Yi
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: lee su ah # she's the killer for my soul lee su ah # she's the killer for my soul Empty Dim 12 Mar - 0:17
Je l'aime plus que tout.

#2SU. #2SUDELOR

Bon dépoussiérage ma Su je t'aime ♡


The ones that love me, I tend to leave behind, so if you know about me and choose to stay, then take this pleasure and take away the pain. So what do I do if I can't figure it out ? You got to try again. 'Cause if you want to keep me, you gotta love me harder — WenJae.
Ryu Hana
Ryu Hana
❝ GOLDEN ★ MEMBER
Mes petits secrets

Re: lee su ah # she's the killer for my soul lee su ah # she's the killer for my soul Empty Dim 12 Mar - 0:32
SUSU LA V2 :cute:
Je suivrai avec attention ce dépoussiérage :shy:
:heart: :heart:


((work in progress))
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: lee su ah # she's the killer for my soul lee su ah # she's the killer for my soul Empty Dim 12 Mar - 4:26
Tu resteras à jamais ma filleule adorée lee su ah # she's the killer for my soul 1347565382 :plz: :heart:
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: lee su ah # she's the killer for my soul lee su ah # she's the killer for my soul Empty Dim 12 Mar - 9:22
Bon reboot ma belle :han:
DU LOVE :heart:
Evans Aciel
Evans Aciel
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Mes petits secrets

Re: lee su ah # she's the killer for my soul lee su ah # she's the killer for my soul Empty Dim 12 Mar - 12:46
:heart:


evans aciel
I won’t age ▬ I’ll just spit the years out If my words are persuasive Make some noise. Life is short Art is long You or me or him, I make em say ~
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: lee su ah # she's the killer for my soul lee su ah # she's the killer for my soul Empty Dim 12 Mar - 13:59
:heart:
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: lee su ah # she's the killer for my soul lee su ah # she's the killer for my soul Empty
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !