Revenir en haut Aller en bas

LES INFOS EN PLUS DE STW




 

Aller à la page : 1, 2  Suivant

at the beginning of "us", it was only you and i ☾ yeo risae

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 12 Mar - 19:31

At the beginning of us, it was only you and I.
Feat Risae mon bébé ♥️


 

Une soirée comme il en avait fait des milliers. Voilà ce qui attendait Jun Ha ce soir là. Pourtant, peu importe le nombre de fois qu’il avait pu répéter les mêmes rituels de beuverie et débordements en tout genre, jamais il ne s’en lassait. Il y avait quelque chose de si agréable et réconfortant au fait dans ces univers faits d’ivresse et de laisser-aller… Avec le temps bien sûr, Jun Ha s’y habituait. Il lui en fallait toujours plus pour ressentir les mêmes effets. Quelle heure était-il… Minuit, peut-être ? Son téléphone n’avait plus de batterie, achevée par les snaps intempestifs qu’il envoyait polluer sa story, histoire de montrer à ses quelques dizaines de followers à quel point certains de ses comparses étaient déjà loin dans la stratosphère. Il y avait de tout : gumiho, sango, pyobeom, neugdae… Même de simples étudiants qui n’avaient rien à voir avec les fraternités. Grosse soirée organisée pour fêter la fin des examens et de l’année scolaire, avant que chacun ne se sépare pour aller profiter des grandes vacances. Jun Ha n’aurait raté ça pour rien au monde, et il était satisfait de voir à quel point il avait pu avoir raison : l’alcool coulait à flot, il y avait une tonne de choses à manger. Beaucoup étaient déjà dans un état second, certains discutaient pendant que d’autres étaient déjà en train de se serrer et se choper au milieu de la piste. Bao ne devait pas être très loin, mais il l’avait perdue de vue. Ils venaient parfois ensemble aux soirées, ou peut-être qu’ils s’y croisaient. Jun Ha avait beau l’aimer de tout son coeur, il n’avait jamais pris la peine de se préserver pour elle. Peut-être que déjà, à l’époque, quelque chose lui murmurait que ce n’était pas celle qui lui était destinée… Peut-être.

Une fille qui arrivait dans la pièce parvint à éloigner Bao Hai des pensées du jeune chinois. Elle était grande, élancée. Ses longs cheveux d’ébène retombaient sur ses épaules et, l’espace d’un instant, Jun Ha ne put détacher son regard d’elle. Etait-ce l’alcool qui le rendait juste plus long à la détente ou une admiration réelle et profonde, ça, il ne le savait toujours pas même aujourd’hui. Sa beauté était par contre indéniable et il se demandait ce qu’une fille qui dégageait autant de… douceur ? venait faire dans une soirée comme celle-là. Elle semblait presque trop propre pour faire partie de ce monde-là. L’alcool le faisait-il un peu divaguer ? Qui sait, qui sait… Il finit son verre d’une traite et le posa sur la table basse. L’un de ses amis vint lui tambouriner l’épaule pour participer à une partie de beer-pong dont il était sûr de la victoire, mais Jun Ha lui fourra son bout de Sopalin dans la bouche histoire qu’il ne l’embête pas plus. Le jeune homme souffla alors discrètement dans sa main, histoire de s’assurer qu’il ne puait pas trop l’alcool (un peu inutile quand toute la pièce empeste déjà de cette odeur me direz vous), avant de remettre en place ses cheveux. Ca va, toujours aussi beau gosse. Jun Ha parcourut alors les quelques mètres qui le séparaient de la belle inconnue, et il lui donna un gentil petit coup d’épaule en arrivant à sa hauteur. « Si j’étais toi, je prendrai pas ce cocktail, il avait déjà un goût de merde tout à l’heure et entre temps je crois qu’un mec a craché dedans en voyant que son ex allait boire ça… » Il haussa les sourcils, l’air de penser très fort moi j’dis ça, j’dis rien, avant de lui faire un immense sourire dont lui seul avait le secret.« Attends, j’peux te faire un truc que tu vas kiffer ta race mais laisse tomber. » Il se pencha pour attraper une bouteille de vodka sous la table et, lorsqu’il se releva, réalisa qu’il ne lui avait pas demandé son avis. « Enfin, tu vas boire un truc pas vrai ? » Cela semblait être une évidence pour lui. Pourquoi serait-elle là sinon ? ☾  OOTD



avatar
Yeo Risae
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 19 Mar - 14:43

At the beginning of us, it was only you and I.
Feat Junha mon daddy ♥


Poussée par quelques-unes de mes camarades de promotion, je ne sais pas pourquoi j'ai cédé à leur caprice. D'un naturel têtue et solitaire, j'ai du mal à me voir parmi tous ces gens ou devrais-je dire tout ces ivrognes. Je ne suis pas contre l'idée de boire un verre ou deux, loin de là mais ce genre de fêtes n'est qu'un prétexte pour lever le coude. Peut-être que certains groupes d'amis vont s'éclater réellement. D'après les rumeurs, cette soirée est prévue pour l'ensemble des étudiants, oubliant les couleurs des fraternités. J'espère juste qu'ils vont s'en tenir à ce principe car il est hors de question de me faire agresser par un gumiho ou je ne sais quelle espèce d'animal ils ont encore trouvé. Repoudrant doucement mon visage, j'entends les rires de mes soit disant amies. Il ne faut pas prendre ma coquetterie excessive comme une envie de plaire ou l'idée que j'ai un soudain intérêt pour cette fiesta. J'aime beaucoup les hommes mais ce n'est certainement pas ici que je vais trouver mon bonheur. Et puis flûte, pourquoi devrais-je me justifier. Je monte à bord du véhicule, plus précisément à l'avant. Au moins, je pourrais regarder tranquillement et ne pas mourir étouffée par ces gamines trop excitées à l'idée de boire leur première vodka ou que sais-je. Mon regard se décompose légèrement quand je vois ce joyeux bordel.

Plus tard. Plus tard, je me fais la promesse de ne pas me laisser traîner une nouvelle fois dans ce type de soirée. Je ne sais pas depuis combien de temps j'ai débarqué ici mais je crois qu'on est arrivé trop tard pour voir des gens sains d'esprit ou des étudiants qui ne louchaient pas en vous regardant. Certains ont pris le risque de m'accoster avant de me faire traiter quand j'osais leur dire d'aller jouer ailleurs. Ce n'est pas par prétention mais ce n'est pas vraiment dans ma nature, surtout quand on me force à faire quelque chose. Au fond, j'aurais peut-être pu profiter de la compagnie de quelques fêtards si je l'avais voulu de moi-même. Je pousse un faible soupir quand j'entends la musique. Tellement populaire, tellement commun. N'ont-ils pas quelque chose de plus rock dans cette foutue baraque ?! Relâchant les bras, je me faufile à travers les pièces dans l'unique but de m'isoler ou de boire un petit coup si je trouve une boisson alléchante ici. Mes amies ? Abandon total effectué par le biais de cette mission que je viens tout juste de réaliser. Mais pour l'instant, je dois me faufiler dans une bande de sur-excités. Lâchant des pardons inaudibles communs à toutes les soirées, j'arrive à hauteur d'une table où se présente quelques bouteilles ou jattes plutôt grandes qui contiennent des cocktails. Parfait ! J'attrape un verre et commence à préparer le tout. Toutefois, je suis vite interrompue par un type, qui fait presque ma taille. Je retrousse légèrement mes lèvres quand je vois son sourire, après m'avoir donné un petit coup d'épaule amical. Sa façon de parler est aussi direct que ses agissements. Enfin, cela vient peut-être de moi. Faut dire que niveau sociabilité, il y a mieux. '' Heureusement que mes ex ne sont pas comme ça. " Ouais, ils étaient pas très nombreux non plus. Je le gratifie d'un sourire, loin de vouloir jouer la fille prétentieuse. Disons que ce récit est plutôt ironique. Je baisse ensuite la tête quand je vois cet inconnu se pencher pour récupérer cette boisson bénie par les plus grands, d'après ce que j'ai pu comprendre. Pourtant, je ne lui ai strictement rien dit mais de toute façon, comment lui en vouloir ?! Un petit remontant avant de se barrer. Je juge l'étiquette collée à la bouteille, silencieuse. Il n'avait pas pris la peine d'attendre ma réponse, autant le faire mariner un peu, n'est-ce pas ?! Retenant un rire amusé, je croise son regard. " Tu es sûr que cette bouteille est saine de toute salive ?! Peut-être qu'une de tes ex t'a fait un sale coup à toi aussi ? " Je tends finalement mon verre pour l'inviter à me servir. Je n'aime pas spécialement les clichés mais il avait l'allure du parfait type sûr de lui. Une fois la vodka dans le gobelet, je laisse mon nez furtivement sentir le contenu de ce dernier. Puis, je bois finalement mon verre d'une traite. Ca arrache un peu trop et j'ai du mal à masquer la grimace qui rêve de s'emparer de l'ensemble de mon visage. L'air de rien, je tourne la tête vers les types qui entament la partie de beer pong en toute discrétion.  " Tu dois être de la maison pour connaître cette petite cachette. " Enfin, comme si se pencher sous une table était synonyme d'aventures digne d'un Indiana Jones. " Ou alors tu es définitivement là depuis trop longtemps. " Je hausse doucement les épaules.








style with attitude.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 26 Mar - 1:15

At the beginning of us, it was only you and I.
Feat Risae mon bébé ♥️


« Ah bon ? » Jun Ha arqua un sourcil suivant les dires de la demoiselle concernant le crachat dans le cocktail. Plusieurs réflexions lui venaient à l’esprit, il n’était pas certain de celle à privilégier mais ne se posa pas plus de questions avant de répondre. Jun Ha n’était pas de ceux à réfléchir cinq cent mille ans avant d’entreprendre quelque chose : il valait mieux agir et penser après ! Combien d’actes finissaient manqués suite à une réflexion bien trop importante et surtout trop souvent inutile ? « Dois-je comprendre que c’était toi qui faisait des coups foireux à tes exs ?... » Bah oui écoutez, il paraît que quand quelqu’un n’arrive pas à se poser sur la durée avec quelqu’un d’autre, au bout d’un moment lorsque le comportement est trop répétitif, il paraît que le problème vient de vous alors… Il enchaîna. « ...Ou peut-être qu’ils étaient tous des mecs très sages et sans histoires. » Son sourire ne le quittait pas. Il n’avait rien de moqueur mais pour autant, on pouvait y sentir une pointe de malice. Le ton que la demoiselle avait employé le laisser penser qu’elle avait eu quand même un certain nombre de relations pour qu’un comportement notable ressorte de la part de ces fameux ex, mais peut-être qu’il s’agissait là d’une erreur de jugement. Jun Ha savait pertinemment qu’à être trop bavard et à voir les pensées défiler dans sa tête à cent à l’heure, il pouvait parfois ne pas suivre correctement le fil d’une conversation. Après tout, cette fille était si belle. Avec son allure de mannequin et son doux regard, il n’y avait pas de doute qu’elle devait être un bourreau des coeurs… A l’inverse, peut-être que cette douceur qu’il percevait chez elle n’était que le reflet de l’innocence qu’elle avait encore… Difficile à dire. Jun Ha ne réfléchissait pas beaucoup, mais il ne voulait pas non plus tirer trop de conclusions hâtives. Il préférait laisser ça aux filles et puis, si lui s’aventurait sur ce terrain-là, il risquait bien de s’y perdre.

Bien sûr, il ne perdait pas le nord lorsqu’il s’agissait de composer un cocktail. Il avait dans l’idée de lui faire quelque chose de suffisamment sucré pour masquer le goût de l’alcool désagréable à beaucoup de demoiselles, mais elle ne lui en laissa pas l’opportunité. Difficile pour lui de cacher sa surprise en la voyant avaler le gobelet qu’il lui avait donné avant qu’il n’ait eut le temps d’y rajouter quoique ce soit. « Ah ouais t’y vas pas par quatre chemins toi ! Je comptais pas te la faire boire pure mais si t’as décidé de jouer le bonhomme ce soir… ok, ok. J’imagine que si y’a de la salive dedans l’ex concernée sera heureuse de me voir boire sa connerie ! » Bon finalement, peut-être que la belle inconnue n’était pas aussi ingénue qu’il se l’imaginait. Il écouta ce qu’elle avait à lui dire avant de lui prendre, gentiment tout de même, son verre des mains. Jun Ha n’était pas malpoli - pas trop en tout cas - mais il ne voyait pas d’inconvénient à lui prendre son gobelet. C’était pratique, c’était à portée de mains, juste devant lui. Pourquoi se fatiguer à aller en chercher un autre ? Il versa une certaine quantité de vodka dans son verre avant de la boire d’une traite à son tour. Il secoua brièvement la tête et prit une petite inspiration. Cette brûlure qui lui décapait la gorge, il ne s’en lasserait décidément jamais. Le jeune homme cligna alors des yeux et prit finalement la peine de lui répondre, haussant les épaules. « En fait j’ai un talent qui m’aide à trouver directement où se trouvent les petites perles et autres bonnes choses de ce monde. Du coup, ça peut être très pratique sous certaines circonstances. » Il lui fit un petit clin d’oeil, plus amical que sous-entendu, mais réalisa qu’allié aux paroles qu’il venait de tenir, celui-ci pourrait être mal venu. Ce n’était pas du tout son but de la draguer ou de la gêner, loin de là. Mais bon si ça se trouve, elle ne pensait pas du tout comme lui, ce qui était fort probable d’ailleurs alors au pire… Tant pis.



avatar
Yeo Risae
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 28 Mar - 21:56

At the beginning of us, it was only you and I.
Feat Junha mon daddy ♥


Si dans un premier temps j'ai du mal à comprendre la question du jeune homme, je commence à cerner sa tournure au fil des secondes. Je n'ai pas voulu exprimer une telle chose en évoquant mes anciennes relations qui ne feraient rêver personne. Aucun ne pourra les envier, à l'image du ressenti que j'ai envers ces personnes qui s'éclatent comme des idiotes depuis que j'ai mis les pieds ici. Je ne veux pas paraître hautaine. Je sais très bien que je dois travailler sur moi et mon sens du relationnel est aussi mortel qu'une baleine échouée sur une plage. J'esquisse un sourire amusé, me moquant de ma propre personne. Ainsi, lorsque je tente de rattraper le coup, je fronce doucement les sourcils avant de lever les yeux au ciel. Au fond, je ne vois pas comment je pourrais les défendre et me protéger indirectement à la suite de cette remarque. Est-ce vraiment honteux ? Je préfère être honnête et c'est pour cette raison que je lâche un rire. " Ou ils sont tout simplement respectueux. " Et à choisir, malgré le sens négatif de sa phrase, cette option me semble la meilleure. J'aurais un peu honte d'être sortie avec un mec qui serait capable de faire des coups aussi bas.

En attendant, je suis prête à jouer le jeu avec lui. S'il me propose une boisson secrète, je ne peux définitivement pas dire non. Rejeter toutes les personnes autour de moi doit faire partie du passé. Tel est mon credo. Et donc à défaut de pouvoir aller vers les autres, autant accepter un peu de soutien. Cela me rendra aussi cool que les autres. Alors qu'il s'emploie à se pencher pour récupérer l'alcool mystère, je mordille ma lèvre inférieure. Non pas à cause de ce petit cul qui se présente devant moi, mais plutôt à cause de mes pensées. Faut dire que les gens ont du mal à me qualifier de cool. Pourtant amusante, la bulle qui s'est installée autour de moi, depuis des années, est quelque chose qui peut facilement devenir ingérable. C'est pour ça que j'ai un peu du mal à me mesurer. Je finis par boire d'une traite la vodka pure qui inondait mon gobelet en plastique, ce qui a le don de surprendre le jeune homme. " Jouer le bonhomme ? Si j'y tenais, je ne me contenterai pas d'un simple verre. " Je me mets à rire. C'est loin d'être dans mes intentions. Je suis déjà assez suicidaire pour venir ici. Alors les jeux d'alcool... Si je commence à y participer, je risque de finir la tête éclatée contre le sol. " Mais ce n'est pas mon objectif, ce soir. Ma résistance à l'alcool est aussi faible que l'honneur de cette fameuse ex. " Malgré mon discours, le garçon récupère mon verre et le remplit à nouveau. Pendant un instant, j'hésite, j'ai l'impression qu'il veut me faire boire un nouveau cocktail. J'ai oublié que je ne l'avais pas attendu pour boire et il semble motivé à l'idée de rattraper son retard. Vision qui me fait sourire. Il a l'air habitué. Sa descente pourrait en impressionner plus d'un alors qu'il peine pourtant à cacher l'ensemble de son désarroi. Faut dire que cette boisson est suffisamment forte pour nous brûler la gorge. Et encore, il existe des cocktails bien plus explosifs. A mon avis, il doit les connaître par coeur à l'instar de ses paroles qui sortiraient tout droit d'un film comique américain. C'est une technique de drague ? Oh le lourd... D'ailleurs, je ne peux pas m'empêcher d'échapper un léger rire désabusé quand je le vois me faire un clin d'oeil. Par chance, je doute qu'il puisse le remarquer. Il y a beaucoup de bruit et ce n'est certainement pas cette troupe de mecs qui nous accorderait une minute de silence. " Eh bien, je dois avoir de la chance ce soir. Tu as partagé ton petit secret avec moi ... " Je le gratifie d'un sourire avant d'ajouter: " J'éviterai de le dire à tout le monde. Je ne voudrais pas m'attirer des ennuis, surtout que tu as de la suite dans les idées. " Réajustant ma veste dans un automatisme absolu, mon regard se pose sur l'ensemble des personnes se tenant dans la pièce. Je ne suis pas la fille la plus bavarde mais je devrais peut-être me forcer un peu. " Alors que penses-tu de cette soirée pour l'instant ?! " A défaut de connaître sa vie, je ne peux que discuter du seul point qui nous rapproche, du moins un minimum. Ce n'est pas notre conversation précédente qui m'aidera à le faire dans tous les cas !  








style with attitude.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 4 Avr - 13:32

At the beginning of us, it was only you and I.
Feat Risae mon bébé ♥️


Jun Ha hocha la tête à sa remarque concernant ses exs, l’air forcé d’admettre qu’elle n’avait pas forcément tort. « Moi qui pensais que tous les mecs étaient des bâtards finis… Heureusement que tu es là pour me rappeler qu’il y a encore des mecs bien sur cette triste Terre. » Il ria. Pas qu’il pensait être un bâtard fini lui-même, mais disons que toutes les filles semblaient toujours trouver une raison pour qu’un mec ne soit rien de plus qu’un connard sans état d’âme. Jun Ha pouvait reconnaître que beaucoup agissaient comme tel, mais il savait aussi que ses congénères avaient parfois de drôles de manière d’exprimer leurs sentiments… Lui le premier. Mais à lui parler comme ça, il avait l’impression d’être une meuf désespérée en train de faire part de son dépit à sa bestah. Manquerait plus qu’elle le croie pédé, là il aurait touché le gros lot, sans l’ombre d’un doute.

Au moins, lui préparer une boisson digne de ce nom serait un bon moyen de faire le bonhomme et montrer que son talent ne se limitait pas simplement à jouer les meufs blasées avec une fille encore plus sexy que lui. Parfois Jun Ha avait envie de se donner des baffes cérébrales monumentales. L’alcool le faisait penser au féminin, peut-être qu’il serait temps de ralentir… Mais cette fille ne lui laissait décidément pas l’opportunité de faire le bonhomme. A trop boire d’alcool, il ne faudrait pas qu’il commence à se pavaner devant elle sur des talons hauts - chose qu’il ne ferait même pas correctement vu son talent inexistant pour la marche au-dessus du sol - et qu’il finisse par se taper une honte interstellaire. Après avoir bu sa dose de vodka, Jun Ha finit par arquer un sourcil en lui tendant la bouteille, l’air de lui demander si elle voulait encore des shots. Après tout, c’était elle qui venait de faire référence au fait qu’une tentative d’être un vrai mâle ne se manifesterait que si elle tentait de boire plusieurs verres. Et puis Jun Ha réfléchit, rejoua la scène dans sa tête et se souvint d’une remarque par rapport à sa résistance à l’alcool. Alors il ria, en retard certes, mais ria tout de même, ce qui lui donna sans l’ombre d’un doute l’air d’un gros zigoto. Au point où il en était de toute façon, ce n’était pas très grave. Cette fille devait déjà le prendre pour un gros lourdeau de toute façon. Quoique… L’alcool, aussi maîtrisé soit-il par Jun Ha, tendait à lui donner des allures de super-héros dans sa tête, qui le rendaient aussi charmant que Superman. Bien sûr, l’alignement de cette pensée avec la réalité n’en était que moins sûr… Jun Ha se surprit à penser que, malgré tout, la beauté de cette fille ne pouvait-être le fruit de son délire. Jamais il n’aurait pu l’imaginer lui-même. « Oh et bien, les gens qui protègent les secrets de nos jours se font rares. » Il repensa avec un sourire à une petite erreur commise quelques années plus tôt par sa douce Nana, avant d’ajouter. « Ecoute je vais faire de toi mon gars sûr. A partir de cet instant, jeune padawan, la force est avec toi. La force c’est moi donc je protégerai ok ? Si on veut te donner des ennuis. Hm. Si t’as des ennuis pardon, fais moi signe ok ? T’inquiète qu’ils vont tous dégager si je viens. » Il lui adressa une expression digne des plus gros thugs de tess avant d’exploser de rire, l’alcool qui montait à son cerveau le rendant plus hilare que nécessaire. « Alors que penses-tu de- » Il n’entendit pas la fin de la phrase de la demoiselle, son attention interrompue par une Bao Hai qui lui avait enserré le cou pour le tirer en arrière et le retourner. Pendant un instant, il se sentit coupable d’être arraché à cette demoiselle qui ne semblait déjà pas particulièrement dans son élément. Mais Bao Hai était là, il ne pouvait pas ne pas la regarder. Parfois, il se demandait si ça se voyait, si les autres remarquaient. Jun Ha ne voulait pas ça, mais c’était plus fort que lui. Rien n’était plus précieux qu’elle, pas à cette époque.



avatar
Yeo Risae
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 9 Avr - 16:07

At the beginning of us, it was only you and I.
Feat Junha mon daddy ♥


Le jeune homme n'a pas tort. Dans la société actuelle, on pense surtout à soi et non aux autres. Si, aujourd'hui, je lui confie d'être une personne digne de confiance, ce n'est pas dit que je change d'avis dans les jours qui suivent. Enfin, je ne devrais pas réfléchir autant. Ce garçon a définitivement trop bu et j'ai l'impression qu'il a la connerie dessus. Comment pourrais-je lui en vouloir ? Nous sommes tous venus ici pour nous amuser à quelques exceptions près. De mon côté, on m'a plutôt forcé à venir ici. Mais, encore une fois, ne suis-je pas suffisamment grande pour prendre mes propres décisions ? Je n'arrête pas de répéter de tels propos à mon frère pour qu'il arrive à me voir comme une étudiante mâture. Un peu contradictoire, la madame Arquant un sourcil, je ne m'attendais pas à une telle réaction de sa part. Il ne faut jamais sous-estimer un homme qui a un peu trop bu. Certains deviennent de véritables génies même si on peut douter de leurs sources d'inspiration. Il manque un peu de poésie, celui-ci. Franchement, il me parle comme si j'étais son pote. Mon gars là... Tss. Je suis plutôt coquette comme demoiselle. Voilà ce qu'on risque à jouer la femme forte capable de boire des tonneaux de pinard. Tant pis. Je serais donc son gars. Je lève légèrement les yeux au ciel, dépitée par ce raisonnement d'étudiante qui s'emmerde royalement à une soirée qui ne lui correspond pas. En tout cas, sa proposition me rappelle à quel point j'en ai déjà assez d'un grand frère protecteur et que c'est donc difficile de paraître flattée. Surtout qu'il me paraît trop prétentieux. Il suffirait de lui tendre un verre ou deux pour pouvoir le plaquer juste avec son petit doigt. Me surprenant à le fixer plus que de raison, une mine surprise apparaît sur mon visage quand je vois une demoiselle glisser son bras autour de son cou. Je sais bien que notre conversation n'est pas la plus importante au monde. Tout de même, est-ce une raison pour me montrer aussi impolie ? Je ne retiens pas la grimace qui souhaite prendre possession de mon visage, la jugeant comme toute personne de dix-neuf ans le ferait. Elle semble se moquer de tout alors que cette inconnue n'a pas le look d'une princesse. Mais ce n'est pas cette grande blonde qui me déçoit le plus, c'est plutôt ce type qui a lui-même commencé à me faire la conversation. Il me snobe violemment. Je lâche un rire jaune et me sens bien stupide. Voilà pourquoi je déteste ce genre de fêtes. On vous parle dix secondes pour mieux vous venter plus tard. On devrait se sentir satisfait en tant que solitaire, le numéro dix étant plus élevé que zéro. Quelle ironie. En tout cas, ce manque de savoir-vivre me pousse encore plus vers la sortie. C'est ainsi que je me retrouve dehors, mon miroir à la main pour ajuster mon maquillage. C'est idiot. Je ne tiens pas à me faire jolie pour ces gus, c'est juste une habitude que j'ai pris depuis quelques années. Je n'aurais qu'à faire un tour en ville pour scruter les dernières nouveautés dans les vitrines de magasins qui seront bien sûr fermés à cette heure-ci. Qu'importe. Je pince doucement mes lèvres afin d'ajuster mon rouge à lèvres. Il doit y avoir une station de métro pas trop loin d'ici. Malheureusement, au moment-même où je m'apprête à m'en aller, un homme qui me paraît être mon aîné de quelques années s'approche de moi. " Je ne m'attendais pas à ce que tu te fasses encore plus jolie pour moi, ma beauté. " Surprise, j'avoue que je n'adopte pas le meilleur comportement dans cette situation. Je le laisse involontairement m'attraper par le poignet pour m'inciter à le suivre dans un endroit à l'abri des regards. Il commence à se la jouer charmeur alors que je ne sais vraiment pas où me mettre. Qu'est-ce que je suis censée faire ? L'observant pendant plusieurs secondes, je dois prendre mon courage à deux mains avant que la situation dérape. Je ne suis pas naïve. Aish. Ce mec est trop ivre. Il ne m'écoutera pas. J'en suis convaincue mais je me dois de faire quelque chose. Il ne manquerait plus que je l'excuse d'avoir les mains baladeuses. " Laisse-moi tranquille. " grognai-je, victime du volume trop élevé de la sono, tout en cherchant à le pousser. " Putain !! "







style with attitude.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 2 Juil - 22:46

At the beginning of us, it was only you and I.
Feat Risae mon bébé ♥️


A chaque fois, c’était la même chose. Bao Hai arrivait, et Jun Ha en oubliait tout le reste. Depuis combien d’années cela durait-il ? Trop pour qu’il puisse s’en souvenir, sans doute. Les caprices de Jun Ha n’avaient d’égal que son ego et rares étaient les moments où il pensait à quelqu’un d’autre qu’à lui-même. Mais avec cette demoiselle, tout était différent, depuis toujours. Triste était-ce de savoir qu’il était dans la pire des friendzones, le meilleur ami, celui avec lequel elle couchait quand ça l’arrangeait en plus. Il nourrissait toujours le vague espoir qu’elle finisse par succomber à son charme, aux sentiments qu’il nourrissait depuis si longtemps à son égard… Mais le temps passait et Jun Ha attendait toujours. L’avoir à ses côtés lui était suffisant, même si cela finissait par le rendre un peu trop chèvre. Comme à cette soirée, où l’alcool ne l’empêchait pas de toujours tomber pour elle… Mais pour une fois, une partie de son attention n’était pas uniquement dédiée à la jeune femme, car voilà qu’il pensait à cette autre fille qu’il avait salement abandonnée. Dire qu’il était celui qui était parti l’embêter. Il s’était pourtant retourné après un instant, pour aller la retrouver, ou l’inviter à rejoindre leur groupe. Mais elle avait disparu. Peut-être était-elle partie ? Jun Ha se mordit la lèvre avant de retourner à sa conversation avec son groupe d’amis, pensant qu’il pourrait aller essayer de la trouver pour se faire pardonner.

« Jun Ha ? J’ai besoin de ton aide, et vite ? » L’interpellé lança un regard à la minuscule demoiselle qui était venu le déranger. Avait-il tant l’air que ça d’un bon samaritain près à venir en aide à la veuve et l’orphelin ? « Euh, je suis un peu occupé là en fait. » Bon son occupation se résumait à être assis sur un fauteuil à se marrer comme un porc, mais et alors, n’était-ce pas cela l’utilité d’une soirée ? « Non mais je crois que quelqu’un est en train de se faire agresser et je crois que tu peux gérer ça non ? » Il soupira. Ca va, c’était pas lui le seul mec de la soirée à s’être pris pour Bruce Lee dans sa jeunesse non ? Mais bon, il faut croire que les autres Gumihos étaient trop dans les choux pour faire quoique ce soit, et étant donné qu’il avait participé à l’organisation de cette soirée… Il se mit à suivre cette fille qu’il jugea un peu idiote quand même pour ne pas être entré dans le vif du sujet tout de suite - bah oui, c’est toujours la faute des autres attendez - mais sa lassitude finit par s’évanouir lorsqu’il reconnut la fille qu’il avait abandonné un peu plus tôt. Bizarrement, son sang ne fit qu’un tour lorsqu’il vit ce Monsieur Ducon essayer de se frotter à elle avec trop d’insistance. Sans perdre un instant, Jun Ha s’élança dans leur direction et le saisit par l’arrière de son col, avant de l’éloigner de la jeune femme. « Ta mère t’as pas appris les bonnes manières ou quoi ? » Peut-être à cause de l’alcool, peut-être parce qu’il n’aimait pas qu’on agisse ainsi avec les femmes - ou peut-être parce que c’était elle ? - Jun Ha ne put se retenir et lui asséna un uppercut dans le menton. Au moins, il y réfléchirait à deux fois avant d’essayer de fourrer sa langue dans la bouche d’une fille qui n’avait rien demandé. Après lui avoir lancé un regard noir, Jun Ha se retourna pour prendre la demoiselle par les épaules et l’éloigner de cet endroit sordide, et il n’eut pas meilleure idée que de la conduire jusque sa chambre, là où le bruit de la sono était moindre et là où l’agitation était inexistante. Elle n’était pas aussi mal rangée qu’on aurait pu se l’imaginer, mais on pouvait y deviner une feinte odeur de Marie-Jeanne. Quelqu’un s’était-il introduit là sans demander l’avis du propriétaire ou méfaits du propriétaire lui-même, allez savoir. « Tu vas bien ? Il ne t’a rien fait ? » Il la dirigea vers la chaise de son bureau pour qu’elle puisse s’asseoir et lui tendit une bouteille d’eau. « C’est que de l’eau hein, t’en fais pas. Putain, j’en reviens pas qu’il ait fait ça ce connard, j’vais m’occuper de son cas plus tard. » Ramener la fille dans sa chambre n’était peut-être pas l’idée la plus rassurante pour elle, mais Jun Ha n’avait pas vraiment pensé à cette possibilité. Pour lui, sa chambre était juste un endroit où elle serait assurément en sécurité. « Je suis désolé de t’avoir laissée. Ce serait pas arrivé sans ça. »



avatar
Yeo Risae
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 7 Juil - 23:14

At the beginning of us, it was only you and I.
Feat Junha mon daddy ♥


Etre opportunée par un homme n'a rien de surprenant pour les belles femmes. Mais,  malgré un semblant d'habitude, il est difficile de jauger les limites d'un homme, qui a certainement passé sa dernière heure à boire comme un trou. Ainsi, je me retrouve bloquée physiquement mais aussi mentalement. Que faire pour le convaincre de me lâcher ? Employer la violence ne m'aidera pas car je suis certaine qu'il pourrait riposter à n'importe quel moment. Cet homme est d'humeur stupide et je n'ai pas envie de payer les pots cassés. Le truc, c'est que je ne sais pas s'il lâchera sa proie avant d'avoir obtenu satisfaction. Mon poing se serre et mon regard s'oriente vers le ciel comme si je n'étais pas prête à voir cette distance se réduire entre nous. Il me dégoûte et dans un élan de bonté, je ne parle pas de son haleine de chacal. Oops, voilà que je n'ai pas tenu ma promesse de le juger. Il faut dire que ce n'est pas facile de rester stoïque quand on voit une bouteille de deux litres tanguer devant soi. Je lui ordonne donc de me laisser tranquille mais malheureusement il considère ma réaction comme un jeu. Arquant un sourcil, je manque d'échapper un rire jaune alors qu'une part de moi crèverait de lui mettre une claque pour calmer ses ardeurs. A défaut d'avoir le cran de le faire, je finis par le pousser pour qu'il débarrasse le plancher sauf qu'il insiste encore un peu avant qu'un tiers décide d'intervenir. En effet, le jeune homme de tout à l'heure apparaît sous mes yeux et ne perd pas une seule seconde pour l'attraper par le col. C'est à se demander s'il n'a pas lu dans mes pensées même si un cri est à deux doigts de me brûler les lèvres. Je ne veux pas avoir d'attitudes de princesse mais la stupeur est un sentiment facile à avoir quand on est dans une telle situation. Entre la peur du déroulement de la soirée et ce geste qui pourrait déclencher une bagarre, je n'aimerais pas voir ce garçon blesser par ma faute. Quoi que, c'est loin d'être la mienne mais... C'est bien connu. Quand une femme porte une tenue qui a le don de la mettre à son avantage, on l'accuse à tort d'avoir chauffé les hommes autour d'elle. Et la personne qui osera me dire le contraire ? Je l'attends de pied ferme. Ne prononçant aucun mot, je me laisse guider par l'étudiant vers je ne sais où. Est-ce que je devrais encore le suivre ? Lui qui ne perdrait pas une seule seconde pour me laisser sur place. Je doute qu'il soit le meilleur protecteur qu'il soit, surtout que j'aurais pu prendre le chemin du retour pour éviter tout risque. Je retiens un soupir, ne sachant pas trop quoi dire une nouvelle fois. D'ailleurs, mes sourcils se froncent naturellement quand j'entre dans une chambre du dortoir. La sienne ? C'est ce que j'essaye de savoir en scrutant la moindre décoration, photographies comprises. Puis, il capte mon attention. " Non. Tu ne lui as pas laissé le temps. " dis-je après avoir esquissé un faible sourire. Au ton que j'emploie, on pourrait même penser que c'est un reproche mais évidemment la vérité est bel et bien différente. En attendant, je ne sais pas quoi lui répondre, surtout quant au fait qu'il se sent désolé et un brin responsable. Un silence s'installe dans la chambre alors que je joue avec la bouteille. " Tu ne peux pas surveiller tout ce qui se passe ici. Et puis, c'est déjà sympa d'être intervenu. " Je finis par poser ma main droite sur le bouchon pour le retirer sauf que je reste encore perplexe. Il est peut-être temps de le remercier, tu ne crois pas, Risae ? " Merci en tout cas. C'est toujours difficile de se débarrasser d'un ivrogne... Mais, je devrais peut-être me méfier de toi aussi... M'emmener dans cette chambre alors qu'on n'a pu qu'échanger quelques mots tout à l'heure. " Cette fois-ci, un rire s'échappe de ma gorge. Bizarrement, et malgré qu'il soit un inconnu, je me sens quand même plus en confiance. Si j'ai eu quelques hésitations au départ, cela me paraît tout naturel de lui parler. Je ne saurais pas mieux l'expliquer ou l'expliquer tout court, en fait. " Je vais attendre un peu et je tâcherai de tracer tout droit pour rentrer chez moi. " Sous-entendant: ne te sens pas obligé de rester à mes côtés. Tout va bien, maintenant.







style with attitude.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 29 Oct - 22:47

At the beginning of us, it was only you and I.
Feat Risae mon bébé ♥️


A bien y réfléchir - mais bien sûr, Jun Ha ne réfléchissait pas vraiment - il y était sans doute été allé un peu fort, un peu trop vite. Après tout, il aurait pu agir en jeune homme civilisé et gérer la situation de la manière la plus calme possible. Mais puis son regard se posa sur la demoiselle et il décida que non, non, non ! il avait bien fait. Jun Ha n’avait pas particulièrement le coeur sur la main ; la misère du monde le laissait indifférent, un mendiant dans la rue le faisait grimacer plus qu’autre chose. Il arrivait parfois qu’on le prenne pour un petit salaud à cause de ça, mais ça aussi, il s’en foutait. Car s’il était un salaud, les autres n’étaient pas mieux, juste qu’ils n’assumaient pas le fond de leur pensée par souci de bienséance… Quoiqu’il en soit, là où il ne viendrait pas porter secours à la veuve et l’orphelin, ne l’empêchait pas d’être outré face aux mauvais traitements fait aux femmes. Adepte de soirées  et déboires nocturnes en tous genres qu’il était, ce n’était pas non plus comme si c’était la première fois qu’il voyait une jeune femme se faire malmener… Pour autant, il ne pouvait s’empêcher cette fois là de se sentir un tantinet coupable. Tout ceci était quand même arrivé sous son nez, à sa soirée.  Mais Risae semblait plus encline à se montrer clémente envers lui… Il soupira de soulagement en entendant qu’elle n’avait rien, un léger frottement à l’arrière de son dos accompagnant son expression. « Oui c’est vrai… Mais quand même. C’est parce que je me suis moi-même laissé emporter par mes instincts que ça t’ait arrivé. » Il faisait bien sûr référence à sa fascination pour Bao Hai, mais ça, elle ne pouvait pas le savoir…

« Enfin bref, ce n’est pas un concours à qui aura le dernier mot… Je suis heureux que tu n’aies rien au moins. » A ce rythme, ils auraient pu continuer longtemps à insister sur leur point de vue concernant son implication dans cette histoire… « Je devrais peut-être vraiment faire de toi mon padawan et t’apprendre quelques techniques de self-défense, ça peut toujours s’avérer utile pour ne plus être une demoiselle en détresse. » Il lui adressa un léger sourire, avant d’afficher une mine faussement outrée. Il posa une main contre son torse, semblant ne pas comprendre la quasi non accusation. « Te méfier de moi ? Comment oserais-tu voyons ! Il n’y a pas âme plus sainte que la mienne en ces lieux. » Jun Ha leva solennellement la main droite, jurant un serment silencieux à on ne sait qui. « Mais plus sérieusement, je me disais que peut-être t’aurais voulu reprendre tes esprits calmement après cette mésaventure… » Jun ha pouvait être un salaud de temps en temps, mais il n’était pas pour autant sans manque de considération ou généreux avec ceux qu’il aimait. Après bien sûr, il ne ressentait rien de particulier pour cette fille pour l’instant mais en tous les cas… « Tu habites où  ? » Il ne pouvait pas la laisser comme ça. Il réalisa cependant que sa phrase pouvait être mal interprétée, au point qu’elle l’abandonne peut-être sans réponse. En somme, tout ce que Jun Ha n’aimerait pas. « Enfin, je pose la question juste comme ça en fait. Avec tous les mecs alcoolisés des environs, faudrait peut-être que je te raccompagne ? »



avatar
Yeo Risae
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 5 Nov - 22:18

At the beginning of us, it was only you and I.
Feat Junha mon daddy ♥️


Cachée dans cette chambre, mon protecteur d'un soir a certainement eu une bonne idée en m'embarquant ici. Rien ne m'est arrivé grâce à son intervention mais nous sommes obligés de ressentir quelque chose dans ces moments-là. En effet, il y a cette adrénaline, cette angoisse qui nous noue le ventre en quelques secondes. Et s'il n'était pas arrivé à temps ? Qu'est-ce qui aurait pu se produire ? Est-ce que j'aurais pu m'échapper ? Est-ce qu'un inconnu aurait pu intervenir à sa place ? Les hommes ivres sont affreux, encore plus les coréens. Ils ne savent pas se tenir et laissent exprimer leur désir physique sans aucune gêne. Mon sourire se crispe quand le jeune homme me compare à une demoiselle en détresse. L'appellation est juste mais me rend bien plus ridicule. J'ai l'impression d'être un oisillon incapable de se défendre face à ces vautours qui désirent seulement ma chaire. Alors, j'échappe une boutade qui pourrait ne pas en être une. Peut-être que cet homme n'aimait pas partager bien que j'en doute. Il aurait déjà eu de multiples occasions pour me faire du mal. Du coup, je tente de relâcher mes épaules. Je suis encore étouffée par ce léger stress. " Une âme sainte qui se laisse emporter par ses instincts ? " J'ignore le domaine de ces derniers mais un homme est un homme. Nous sommes tous logés à la même enseigne. Je le gratifie malgré tout d'un sourire. " Tu as bien fait. " Au moins, je ne partirai pas avec une note encore plus négative concernant cette soirée décadente. Je laisse tomber la bouteille près de mes longues jambes, me trouvant idiote à l'idée de ne pas savoir comment me comporter avec lui. Je n'ai jamais été très sociable, plutôt habituée à la solitude et à fréquenter des personnes de mon genre. Il a beau être bavard, je ne parviens pas à le suivre dans son discours. Est-ce que je suis encore trop secouée par cet événement ? " Tu en as déjà assez fait. Puis, tu as tes amis qui attendent. Ne t'embête pas plus. " Je finis par me redresser et à le fixer en levant mon pouce droit. " Tout est ok. Tu as gagné le titre du prince charmant du soir ? C'est pas suffisant ? " J'échappe un léger rire et me lève du lit tout en regardant à l'opposé de sa direction. " Mais si tu veux prendre l'air... Je vais prendre le prochain bus direction Insadong. " Je ne vais pas lui communiquer mon adresse non plus. D'ailleurs, cela me donne une petite idée: " Pour ça, j'aimerais bien connaître ton nom... " Je ne vais pas l'appeler prince charmant durant ma vie entière.







style with attitude.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
Aller à la page : 1, 2  Suivant