Revenir en haut Aller en bas

TROUBLE MAKER HAS SOME NEW FOR YOU




 

together, we are a family (hyesun)

 :: Digital City :: Quartier Est
avatar
Lee Su Ah
❝ GOLDEN ★ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 21 Mar - 22:11

together, we are a family
hyesun & suah

Depuis combien de temps j'ai abandonné mon thé au jasmin ? Assise près du comptoir, je suis définitivement bien trop occupée à discuter avec mon oncle pour en boire une simple gorgée. Je n'aurais jamais pensé avoir la chance, un jour, de pouvoir bavarder librement avec une personne de ma famille. Le coeur en joie, qui plus est. Enfin, si je m'entends plutôt bien avec son épouse, je suis quand même heureuse de le savoir seul au café aujourd'hui. Je ne sais pas combien de visites il nous faudra pour rattraper le temps perdu mais je crois que j'aurais tort de m'imposer un quota, de trop réfléchir à cette situation. Évoquer notre séparation me poussera à haïr mon père tout comme je pourrais ressentir cette sensation si je deviens trop proche de ce parent. Regretter toutes ces années loin de l'autre. Pourtant, je ne voudrais pas paraître trop égoïste. Ils ont pu jouir d'une certaine liberté durant toutes ces années et je n'ai pas vraiment l'occasion de me plaindre. Ils ont simplement eu l'occasion de voyager, de consacrer du temps à leur fille et d'apprécier la vie sans avoir une foule de médias sur leur dos. Il aurait été aisé de les envier lorsque j'ai entendu leurs premiers souvenirs mais remuer le passé n'est pas une solution. Oh bien sûr, avoir enquêté sur un virement qui remonte à une vingtaine d'années aurait tendance à prouver l'inverse mais bon ... Esquissant un nouveau sourire, notre conversation a pour sujet la nourriture étrangère que nous avions eu le plaisir de goûter. C'est le véritable premier point en commun que j'ai pu trouver avec lui, en dehors de nos liens du sang. Cela me rappelle notre rencontre où il m'avait demandé des nouvelles de mes parents mais il a vite compris à quel point il se trompait de destinataire. Bizarrement, avoir les aveux de ma mère concernant son beau-frère ne nous a pas rapproché. Est-ce que je le regrettais ? Pas vraiment. Beaucoup de personnes m'ont déçu. Si je devais les lister un par un, son nom figurait tout en haut de la liste.  

Cette rencontre est comme un vent nouveau. Un vent de fraîcheur dans cette vie peu paisible en ce moment. Et ce n'est certainement pas la boutade prononcée par mon oncle qui me fera changer d'avis. " Si tu dis de telles bêtises à tes clients, tu vas vraiment mettre la clé sous la porte. " J'éclate de rire et pose ma main sur son épaule affectueusement. En parlant de porte, je n'entends même pas la sonnerie retentir. L'arrivée d'un nouveau client ? Contrairement à mon oncle, je ne prends pas évidemment la peine de me retourner vers cette personne. Je n'ai plus qu'à attendre qu'il le serve pour continuer notre conversation. Ainsi, je me résigne à boire mon fameux thé avant d'entendre un doux mot d'amour sortir de la bouche de mon oncle. Arquant un sourcil, je pivote sur mon siège et aperçois Lee Hye Sun, ma chère et tendre cousine. Sauf que pour le moment, cela risque difficile de l'appeler de cette manière. " Salut Hye Sun. "   




#kerushirei


My heart that shakes and deepens. Love is locked in the sea a dazzling feeling. The night of the Han River walking together, I heard your sweet voice laugther and said: i will forever and ever cherish our blooming days, babe.
hush - primary
avatar
Lee Hye Sun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 29 Oct - 1:34
together, we are a family
hye sun & su ah

Tenue ✻✻✻ Un sourire des plus radieux s'empare de mon visage alors que je me gare devant le café que tiennent mes parents depuis peu. Un tout petit café, sans prétention, qu'ils ont décidé de reprendre à leur retour du Canada. Comme ça, sur un coup de tête... J'avoue d'ailleurs avoir été surprise quand ils me l'ont annoncé. Un café... Pourquoi un café ? Ils ne m'avaient jamais fait part de leur envie d'ouvrir un tel commerce, auparavant. Mais, finalement, à bien y réfléchir, je ne trouve plus cela bien étonnant. Ils ont toujours été comme ça, mes parents... Vivre l'instant présent... Agir au gré de leurs envies... Mes 17 premières années d'existence sur cette planète en sont d'ailleurs un bon exemple avec tous les pays que j'ai parcouru et dans lesquels j'ai vécu, en un si "court" laps de temps. Alors, bien sur, je ne dis pas que cette décision n'a pas été mûrement réfléchie. Elle l'a été. Un minimum... Ce n'est après tout pas le genre de décision à prendre à la légère. La preuve étant, pour l'instant, on peut dire qu'ils se débrouillent plutôt bien. Les clients ne s'amassent pas devant le comptoir mais le café commence à compter ses premiers habitués, ce qui est plutôt bon signe. D'ailleurs, alors que j'arrive à proximité de ce dernier, je remarque la présence de l'un d'entre eux. Ou plutôt de l'une d'entre eux... Fronçant légèrement les sourcils, je suis étonnée de voir Su Ah assise au comptoir avec mon père. Depuis quelques semaines, je la croise souvent ici. À vrai dire, à chaque fois que je viens, elle est là. Et comme à chaque fois, je la retrouve en pleine discussion avec mon père, ce qui en soit ne me poserait pas de problème si elle n'avait pas à son encontre quelques gestes que d'aucun jugerait quelque peu déplacés. Oui, déplacés... Parce que tapoter dans un  geste affectueux l'épaule d'une personne que vous ne connaissez que depuis quelques semaines, une personne ayant certainement une trentaine d'années de plus que vous qui plus est, je trouve ça déplacé. Peut-être​ est-ce les quelques dernières années que​ j'ai passé en Corée du Sud qui m'ont rendu si pudique, moi qui suis pourtant du genre tactile, mais cet élan d'affection de la Sango envers mon père me dérange. Surtout quand on connait la réputation de cette dernière... D'autant plus que je ne la vois jamais agir de cette manière, quand ma mère est présente. Inspirant un bon coup, un brin contrariée, je décide donc de pousser la porte du café et une sonnerie annonçant mon entrée se fait entendre, faisant automatiquement relever la tête à mon père qui me gratifie d'un sourire paternel et d'un « Hi Sunny ! » auquel je réponds par un « Coucou papa ! » Mon regard se pose ensuite sur Su Ah qui me salue à son tour, et bien que toujours quelque peu frustrée, je laisse échapper un « Salut... » dépourvu d'amabilité. Ce qui, venant de moi, est plutôt surprenant. Je vois d'ailleurs le visage de mon père se charger d'une expression des plus étonnées devant mon manque certain d'enthousiasme. Étonnement qui finit cependant par laisser place à de l'interrogation quand je finis par lui demander : « Papa, tu peux venir quelques minutes, s'il te plaît ? Il faut que je te parle... » Je lui indique ensuite, d'un faible mouvement de la tête, un coin un peu plus éloigné mais d'où il pourra quand même guetter la venue de nouveaux clients et croise mes bras sur ma poitrine. « Tu vas bien, ma puce ? Tu as l'air contrariée ?! » Ah ça, pour l'être, il est certain que je le suis... « Tu as passé une mauvaise journée ? » Il me couvre de son regard inquiet mais aussi rempli de tendresse et, très franchement, ça a le don de me faire culpabiliser alors que je n'ai encore rien dit... Comment un homme aussi bon que lui pourrait faire ces choses pour lesquelles je m'apprête presque à l'accuser ? Ça me paraît juste impossible. Mais j'ai besoin de lui poser la question pour en être pleinement certaine. Sur un ton que je tente donc de rendre assuré, je m'exclame : « Non, non, ça va... Enfin, ça allait jusqu'à il y a peu... » Je m'accorde une courte pause et jette rapidement un regard vers Su Ah, avant de reporter mon attention sur mon père. « Je peux savoir ce qu'elle fait là ? » De nouveau, mon père me lance un regard étonné, apparemment surpris par ma question, et lui aussi se tourne un instant vers la Sango. « Tu veux dire, Su Ah ? » Qui d'autre ?! Je ne peux d'ailleurs m'empêcher d'arquer légèrement un sourcil à l'entente du prénom de la jeune femme. Je connais mon papa... Je sais que c'est quelqu'un de très avenant, de très spontané, même avec les clients. Mais de là à connaître leur prénom... « Oui, Su Ah... Je peux savoir ce qu'il se passe avec elle ? » C'est bizarre mais j'ai limite l'impression de réprimander mon propre père. C'est à la fois plutôt drôle et troublant comme situation... « Mais de quoi veux-tu parler, ma puce ? » Je laisse échapper un soupir à sa question et viens poser mes mains sur mes hanches, avant de répondre : « Oh papa, s'il te plaît... Ne fais pas l'innocent. Je vous ai vu elle et toi, en arrivant ! Tu as pensé à maman ?! » Puis là, il me regarde avec de gros yeux, ayant apparemment compris où je veux en venir, et un court silence s'installe entre nous. Silence toutefois brisé par les éclats de rire de mon père qui se mettent à résonner dans le café...
© LOYALS.


« little miss sunshine »
Everytime she laughs she hopes he's watching. Hoping that he will fall for her smile just as hard as she fell for him.
avatar
Lee Su Ah
❝ GOLDEN ★ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 15 Jan - 12:28

together, we are a family
hyesun & suah

Un manque de gaiêté dans sa voix prouve une nouvelle fois son ressenti me concernant. Je ne connais pas la jeune femme et pourtant, j'entends que des propos élogieux à son égard. Ils peuvent venir tout droit de nos quelques camarades sangos ou bien tout simplement de son père. Je pense que c'est surtout les compliments de mon oncle qui m'ont surtout marqué mais également rassuré. Après tout, j'ai appris cette nouvelle de la pire des façons et ça ne s'est pas arrangé quand j'ai confronté ma mère. Enfin bref... Si leur famille semble très fiable et solaire, je n'ai pas encore vu cette expression dans le regard de l'étudiante et je pourrais finir par croire qu'on la sur-estime un peu trop ou disons juste... Nous sommes tous différents et il faudrait être soit aveugle, soit con pour ne pas le remarquer: elle a une dent contre moi. Dans ce type de cas, je pourrais m'en offusquer si je n'avais pas été habituée avec le temps. Est-ce qu'elle a été habituée à avoir des contrariétés dans sa vie ? Je ne sais pas qui elle est et je ne voudrais pas trop la juger rapidement. Si c'était le cas, je ne pourrais pas me moquer de son manque de jugeote plus tard. C'est bien ce qu'on fait entre membres de la même famille ? Un léger sourire se dessine sur mes lèvres alors qu'elle réclame son père. Leur tournant le dos, je réfléchis pendant quelques secondes. Je me demande quand mon oncle finira par lui dire. Je ne suis pas certaine d'avoir le courage de le faire. Clairement, elle ne pourra jamais me croire alors que de son côté, il aurait un peu plus de chance. Puis, au fond, j'ai déjà annoncé trop de choses, ces derniers temps. J'aimerais souffler un petit peu et donc pouvoir me reposer sur quelqu'un. Soudainement coupée dans mes rêveries, je me retourne instinctivement vers eux alors que mon oncle rit aux éclats. Je finis par quitter mon siège: " Qu'est-ce qui te fait autant rire ? " Il me regarde d'un air amusé et a des difficultés à reprendre son souffle. Du coup, j'arque un sourcil avant d'observer Hye Sun qui tire une drôle de tête: " T'es sûre que ça va ? " Je pose ma main sur celle de mon oncle et m'adresse à ce dernier: " Tu veux que j'aille te chercher de l'eau, peut-être ? "  




#kerushirei


My heart that shakes and deepens. Love is locked in the sea a dazzling feeling. The night of the Han River walking together, I heard your sweet voice laugther and said: i will forever and ever cherish our blooming days, babe.
hush - primary
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?