51 160 points ♛
24 membres
14 327 points
16 membres
36 701 points
19 membres
15 602 points
14 membres
Tweets by stw_gossip



 
// TU VEUX SAVOIR C'QUI SE PASSE CE MOIS-CI ? :hum: CHECK LES TOO FAB NEWS !! :hot: // N'OUBLIE PAS DE DONNER TON AVIS //

Page 1 sur 1

avatar

GUMIHO • sly as a fox
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t9557-yu-yong-sun-dragon-de-papier-q http://www.shaketheworld.net/t9503-yu-yong-sun-fureur-du-dragon http://www.shaketheworld.net/t9556p10-yu-yong-sunEn ligne
T'as cru que les requins portaient des maillots de bains ? ft. Ayame ☆  Mar 6 Juin - 21:35

T'as cru que les requins portaient des maillots de bain ?
ft. Nude Mermaid
Sombre couloir par quelques veilleuses éclairées, infimes flaques d’eau à la surface du carrelage qui formaient des sillons au passage de mes pas. Discrètement, petit renard rusé et fin limier, je me glissai dans l’obscurité à travers les vestiaires menant à la piscine de l’université où aboutit mon parcours furibond. Il n’y avait pas un bruit, à peine le murmure de l’eau du bassin assoupie qui  planait dans l’atmosphère humide. J’étais, pensais-je seul perturbateur de la quiétude du lieu. Sac jeté par dessus mon épaule, l’anse d’un seau, prolongement de mon bras le long de mon corps, détenu entre mes doigts, capuche sur la tête, je ne venais en ce lieu, en cette heure tardive de la nuit bien évidemment pas pour faire trempette. Les bains nocturnes n’avaient guère de charme à mes yeux, du moins pas tout seul évidemment. Seul, je n’aurais pas dû l’être. Cependant, mon compagnon manquant n’était pas non plus de ceux avec lesquels j’aspirai à me mouiller pour un bain de minuit. Je n’étais pas de ce bord, non merci sans façon. Je préférai les femmes quand bien même celles-ci aurait autant de courbes qu’une planche de surf. Heureusement que cette dernière ne se contentait pas de faire la planche justement au plumard… Euh, non, je ne pensais pas à quelqu’un en particulier, absolument pas ! Je secouai la tête et tandis que mes pieds avaient cesser quelques instants de se mouvoir, je me remis en marche pour m’approcher du bord du bassin. Accroupis, je posai alors mon seau, fis glisser la hanse de mon sac qui toucha le sol afin que je puisse entreprendre de fouiller à l’intérieur. La mixture était presque prête, je n’avais plus qu’à mélanger deux ingrédients dans mon fameux sac. C’était pratique de connaitre des apprentis chimistes. Mon pote Calvin regrettera de ne pas avoir pu m’accompagner pour ce coup que nous avions préparer depuis plusieurs jours. On était pas certains du résultat. Notre petit ajout à la composition de l’eau sera-t-il encore visible demain matin, ou bien les premiers baigneurs le découvriront en faisant les frais une fois dans l’eau, la peau « joliment » colorée ? Je souris à la perspective que dans un cas comme dans l’autre, je n’avais pas intérêt à oublier de planquer ma petite caméra pour ne rater aucune miette de notre farce. Les gars de la Dream Team s’en plieront en deux à voir ça ! Je l’espérais. Au pire des cas, si tout ceci s’avérait caduque, je me serais au moins amuser à m’infiltrer pour déverser une épaisse mixture colorée de rose (si en plus, on s’imaginait que c’était un coup des pyo, ce serait encore mieux) et moussante qui se répandait incroyablement bien à la surface de l’eau. Ce ne fut qu’alors, qu’au loin, quelques bulles d’oxygène et un clapotement me fit remarquer la présence d’un poisson dans le bassin. Ou plutôt d’une sirène ! Surpris sur le coup, j’en perdais l’équilibre à renverse, les fesses sur le carrelage du pourtour de la piscine, mon seau basculant dans un plongeon sonore sous la surface de l’eau. Mes yeux suivirent alors la propagation du produit dans l’eau qui se rapprochait du poisson. Je m’y attendais tellement pas qu’aucun son ne sortir de ma bouche tandis que je lui adressai des signes de la main en pointant l’index sur l’épais colorant qui gagnait du terrain. J’ignorai si elle avait vu. Un son parvint enfin à émaner de ma gorge :
« A-Att-Attention ! »
Ouais, c’était tout ce que je trouvais à dire. Pour le coup, il semblerait que j’étais tellement surpris que je n’eus pas le réflexe de me tirer comme le connard que j’étais à la laisser se débrouiller dans cette mélasse. Peut-être le regretterai-je…


You ain't never had a friend like me.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE • i'm so precious
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t12861-matsuoka-ayame#560473 http://www.shaketheworld.net/t12850-matsuoka-ayame#560164 http://www.shaketheworld.net/t12860-matsuoka-ayame#560469
Re: T'as cru que les requins portaient des maillots de bains ? ft. Ayame ☆  Jeu 8 Juin - 14:18

T'as cru que les requins portaient des maillots de bain ?
ft. pervy hyung
Enfeindre les règles, c’était comme une deuxième nature chez elle. Ayame n’était pas un piont de la société qui obéissait sagement et suivait un chemin déja tout tracé par d’autres. Alors, ce soir-la encore, elle serait cette jeune femme éprise de liberté et emmerdant ces codes qui vous tiennent en cage. Déambulant dans l’université, d’un pas léger, elle chantonnait dans sa langue maternelle tout en s’attachant les cheveux en un haut chignon. Sa destination ? La piscine intérieure. Ces derniers temps, la température avait soudainement augmentée, et une envie de trempette la tentait depuis quelques temps maintenant. Petit bémol, et pas des moindres : elle ne savait pas nager. Mais heureusement pour elle, cette fameuse piscine était sur deux hauteurs. Elle avait donc pour projet de rester dans la partie ou l’eau lui arrivait aux clavicules. Elle n’était pas folle au point de risquer sa vie. Une fois arrivée, la nippone ne fit pas un détour par les vestiaires. Elle n’avait de toute facon prit ni serviette ni maillot de bain. L’endroit simplement éclairé par la lune et les faibles veilleuses se trouvant sous l’eau, elle s’arreta au bord, pour se déshabiller. Entierement. Un vrai bain de minuit. Elle glissa ensuite son corps nu dans l’eau tiede. La température était parfaite. Soupirant d’aise, la demoiselle se laissa porter sur le dos par l’eau, les yeux fermés, alternant parfois avec des aller-retour excécutés par une... nage, si on peut appeler ca ainsi.

Ce fut une voix qui la sortit de sa reverie. Attention ? Attention a quoi ? Et pourquoi n’était-elle plus toute seule ?! Regardant alors en direction de la voix qui lui était inconnue, Ayame plissa des yeux. Une espèce de masse rosée s’approchait dangereusement d’elle. What. The. Fuck ?! Sortant alors de l’eau en vitesse, faute d’etre confrontée a cette chose inconnue, la japonaise se figea. Ses vetements n’étaient plus la. Rien. Le sol était vide. Les yeux allant et venant autour d’elle, elle ne comprenait rien. Se retournant alors, elle fixa la silhouette d’homme se trouvant a l’opposé du bassin. « ... YAH ! C’est toi pas vrai ?! ». Pas pudique pour un sous, la sango commenca a faire le tour de la piscine, nue comme un vers, pour s’approcher de l‘inconnu. « C’est bien la première fois que j’ai a faire a un voleur de vetements ! Fallait directement venir me rejoindre si c’est me voir nue qui t’intéresse ! ». Dommage pour lui, il était tombée sur une fille a moitié nudiste, qui n’allait pas crier au scandale et quémander en bonne soumise qu’on lui rende ses fringues. « T’as pas interet a t’enfuir, assumes tes faits ! ». Enervée ? Pas du tout. Elle comptait juste donner une lecon a ce pervers, qui, en plus, s’amusait a salir le bassin ou des gens s’entrainaient tous les jours. Un petit con en résumé.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

GUMIHO • sly as a fox
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t9557-yu-yong-sun-dragon-de-papier-q http://www.shaketheworld.net/t9503-yu-yong-sun-fureur-du-dragon http://www.shaketheworld.net/t9556p10-yu-yong-sunEn ligne
Re: T'as cru que les requins portaient des maillots de bains ? ft. Ayame ☆  Dim 11 Juin - 10:52

T'AS CRU QUE LES REQUINS PORTAIENT DES MAILLOTS DE BAIN ?
ft. Nude Mermaid
Je n’avais pas prévu, mais alors vraiment pas envisagé que quelqu’un puisse encore se baigner à cette heure-ci ! La piscine était fermée depuis longtemps, pourquoi était-elle encore là ? Vagabondage nocturne illégal ? Okay, dans ce cas, nous étions deux, égalité quant à l’illégalité de notre présence. J’aurais pu, j’aurais dû me tirer quand j’en avais encore le temps. À l’opposé l’un de l’autre, la nageuse qui se hâtait d’échapper à notre composition spéciale apprenti-chimiste (cette substance aurait été extra ajouté à la mousse du canon lors de la spring party trompeuse du mois dernier) ne pouvait voir mon visage. Si je m’étais enfui directement, j’aurais pu sauvé ma peau, sauf qu’une fois extraite de l’eau, ce fut la sienne, dénudée qui attira mon oeil. Pas mal roulée la sirène ! Et surtout, dotée de jolies fesses humaines qui faisaient cruellement défaut aux poiscailles. Je pouvais bien me permettre de me rincer l’oeil quelques instants, le temps qu’elle enfile ses vêtements, puis je prendrais mes jambes à mon coup avant qu’elle ne se retourne. Volte-face qu’elle fit plus subitement qu’attendu. Elle m’accusa. J’écarquillai les yeux, jetant vaguement un regard autour de moi. Persuadé qu’elle faisait référence à mon délit de pourrir l’eau de la piscine, je me demandai un instant si cette fille n’était pas stupide.
« Euh, bah, ça me semble assez évident… »
Je n’avais personne à accuser à ma place, alors pas d’autre choix que de reconnaitre mes actes. Cependant, tous deux n’étions pas vraiment sur la même longueur. Pou-pourquoi fonçait-elle droit sur moi complètement à poil ? Attaque déloyale ! Comment un homme normalement constitué peut-il rester maitre de ses pensées face à une femme dénudée ? Surtout moi, mes yeux ne m’obéissaient guère. Ils se devaient d’inspecter la moindre parcelle de son corps. Puis, le son de sa voix finit par résonner à mes oreilles :
« Hein ? Quoi ? Tes vêtements ? »
Je redressai la tête, la regardant désormais dans ses « vrais yeux », étonné. Moi ? Un voleur de vêtements ? Bon d’accord, si je l’avais vu avant, j’aurais très bien été capable de le faire, en effet. Cependant, ce n’était pas le cas ! Aurais-je été piégé par mon propre pote, Calvin le roi des voleurs qui serait passé par ici avant moi et pour cette raison qui m’aurait lâché pour notre mission ? Pas impossible du tout… Néanmoins, je ne me laissais pas décontenancé plus longtemps. Des femmes nues, celle-ci n’était pas la première que je voyais, loin de là.
« Je suis vexé, je connais bien d’autres astuces pour amener les filles à se dénuder de leur plein gré devant moi. »
Petit sourire narquois au coin de mes lèvres, j’entrepris quelques pas afin de me rapprocher d’elle.
« Je ne compte certainement pas m’enfuir ! »
Les yeux pétillants, je me penchais légèrement en avant, à sa hauteur, puant d’assurance et d’une once de provocations :
« Pour racheter ma faute et remédier à cette douce baignade manquée, je peux toujours t’accompagner sous la douche. »
Cette fille avait l’air de ne pas avoir froid aux yeux, comme moi non plus, j’étais curieux de découvrir ses réactions, et si jamais une occasion se présentait, j’avais pour mot d’ordre de ne pas la laisser filer.



You ain't never had a friend like me.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBRE • i'm so precious
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t12861-matsuoka-ayame#560473 http://www.shaketheworld.net/t12850-matsuoka-ayame#560164 http://www.shaketheworld.net/t12860-matsuoka-ayame#560469
Re: T'as cru que les requins portaient des maillots de bains ? ft. Ayame ☆  Sam 17 Juin - 9:13

T'as cru que les requins portaient des maillots de bain ?
ft. pervy hyung
Elle ne savait pas nager. Ce qui, en soit, était un comble pour une Sango, puisque leur embleme était le requin. Cependant, Ayame avait cette chance d’etre dans une fraternité si ouverte d’esprit. Ils ne l’avaient pas jugé, et bien au contraire, plusieurs membres lui avaient offert leur aide pour lui apprendre a devenir une véritable sirene. Mais la demoiselle aime relever les défis par elle meme. Quand elle se fixe des objectifs, elle se donne tous le smoyens possibles pour les accomplir. Alors, cette petite sortie nocturne –et contre les regles du dortoir- a la piscine n’était pas seulement pour son plaisir personnel. Elle voulait en profiter pour s’excercer. Ce qui en réalité était une bien mauvaise idée. Puisque si jamais quelque chose venait a lui arriver, personne ne serait la pour lui venir en aide. Mais que voulez-vous, la japonaise était ainsi : une vraie tete brulée. Néanmoins, la petite soirée qu’elle s’était programmée fut avortée par cet inconnu et son plan machiavélique. Et autant vous dire que cela lui déplaisait fortement. N’ayant pas sa langue dans sa poche, Ayame agit de suite. Ce gars avait mal choisit son moment. « Ne fais pas semblant de pas comprendre. T’es un Gumiho je suis sure. Ca vous ressemble bien ce genre d’actes. Vous faites aussi dans les pervers maintenant. ». Continuant sa marche en sa direction, Ayame remarqua bien le regard du jeune homme sur son corps dénudé. Ah, tous les memes ! Souriant en coin, pas peu fiere d’elle, elle s’arreta finalement face a lui et croisa les bras. « Oh, vraiment ? C’est pas vraiment l’impression que tu donnes pourtant. ». A son tour, et sans se gener, elle se mit a juger cet inconnu de la tete aux pieds. Il avait cet aura d’emmerdeur. Le laissant se rapprocher d’elle, la nippone soutint son regard dans celui de son vis-a-vis, le défiant meme. « Oh, je devrais etre touchée de cette proposition ? Tu vas venir me laver le dos ? Mais tu sais gamin... » Oui, bon, il était plus vieux qu’elle, mais ca, elle ne le savait pas encore. Elle se pencha a son oreille, pour y susurrer, tout en glissant sa main a l’entrejambe de l’étudiant, d’un geste assuré. « J’prend pas ma douche avec n’importe qui. Faut le mériter, si tu vois ce que je veux dire. ». Elle resserra un court instant sa prise sur le paquet, avant de le laisser sur place, allant d’un pas léger aux douches, des femmes, évidemment. Elle n’était pas idiote. Elle connaissait les hommes et leur language. Les dires de ce garcon avaient un sous-entendu peu catholique. Mais serait-il vraiment pret a les suivre, ou n’était-ce que du bluff dans un vain espoir de l’impressionner ? Ne prenant pas la peine de se retourner pour voir s’il la suivait ou non, Ayame entra dans la premiere cabine, et alluma l’eau chaude. Au moins, le point positif, c’est que du savon était disponible, et elle allait donc pouvoir virer cette odeur si propre aux piscines communes, ainsi que les possibles traces de ce liquide rosatre. S’étirant longuement, elle ferma les yeux, profitant du contact de l’eau chaude sur son fin corps.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

GUMIHO • sly as a fox
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t9557-yu-yong-sun-dragon-de-papier-q http://www.shaketheworld.net/t9503-yu-yong-sun-fureur-du-dragon http://www.shaketheworld.net/t9556p10-yu-yong-sunEn ligne
Re: T'as cru que les requins portaient des maillots de bains ? ft. Ayame ☆  Dim 18 Juin - 18:54

Cake  by the ocean
ft. Nude Mermaid
Sans perdre de mon regard inquisiteur, j’arquai un sourcil. C’était quoi ce préjugé sur les miens ? Okay nous étions farceurs, toujours prêts à nous amuser et avec une vague inconscience commune – ou effet communautaire – des risques et conséquences, mais direct parce que ses vêtements avaient disparu, forcément un gumiho était coupable ? Alors certes, j’étais de la catégorie à faire des coups foireux, mais la majorité des renards n’étaient pas vicieux ! À quelques exceptions près, et la sournoiserie ne sommeillait pas en ceux qu’on soupçonnerait le plus. Quant aux pervers, j’avais suffisamment de connaissance au sein des quatre fraternités pour savoir qu’aucune n’en était dépourvue. D’ailleurs, même au sein de ma famille, tandis que tous les  autres membres rattachés à une fraternité se trouvaient chez les gumiho, le plus en chien des Yu – mon cousin que j’aime quand il ne me fait par perdre mon taff à draguer les clientes – s’avérait être sango. Qu’importait ses préjugés, je me contentai de sourire avec une once d’ironie. Apparemment, nous étions partis pour jouer à un jeu. Cependant, pas sûr que nous suivions tous les deux les mêmes règles. Elle m’alluma comme un puceau. Ma pupille se dilata légèrement au gré de mes lèvres s’étirant. Des mains qui se frayaient un chemin jusqu’à mon entre-jambe, j’étais rôdé. En plus d’avoir une certaine expérience dans le domaine des parties de jambes en l’air, mon job d’host faisait que nombre de clientes m’avait déjà témoigné quelques avances de ce genre. J’aimais les femmes, en effet, mais mon soldat se dressait pas au garde à vous pour si peu. (Et on ne précisera pas non plus qu’il avait trouvé son général en chef sans laquelle, il ne brûlait plus guère de véritable désir car moi-même, je n’étais pas encore prêt à reconnaitre que je puisse être… accro à une nana). Néanmoins, l’audace de cette exhibitionniste m’amusait et titillait ma curiosité.
« Je vois parfaitement ce que tu veux dire… » susurrai-je à son oreille tandis qu’elle en tournait les talons vers les douches des filles.

Évidement, je ne me fis pas prier pour la suivre et en gros beauf, je vins me placer quelque peu à distance, épaule appuyer contre le mur, les bras croisés à la reluquer. Quand je voulais sérieusement draguer, je faisais preuve de plus de finesse mais là, j’adoptai l’attitude du bon gros relou. D’autant plus que je n’oubliai pas sa remarque précédente. Au bout de quelques instants, je me décidai à ôter ma veste et mes chaussures pour venir me rapprocher d’elle. Je me plaçai dans son dos, venant déposer mes mains autour de ses épaules dans un effleurement. J’inspirai puis commentai à son oreille :
« Hum… Malheureusement, je suis pas très fan de la peau rugueuse des requins… Tu dois bien être une sango pour être aussi bouffie de préjugés sur les gumiho. »
J’ôtai mes mains et reculai.
« Poncer les écailles mortes d’un dos de requin, ça ne m’excite pas franchement… »
Revenant sur mes pas, bien que mouillé par les gouttes d’eau qui m’avait atteint, je récupérai veste et chaussures, et lui fit ensuite remarquer :
« En attendant, tu n’as toujours pas de vêtements pour rentrer chez toi. Si tu rentres comme ça, je peux te filmer ? »
Malgré tout, elle avait l’air cool et j’avais bien envie de l’emmerder encore un peu.



You ain't never had a friend like me.
⊹ lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞
PLUS D'INFORMATIONS
Re: T'as cru que les requins portaient des maillots de bains ? ft. Ayame ☆ 


Revenir en haut Aller en bas

T'as cru que les requins portaient des maillots de bains ? ft. Ayame

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La chasse aux requins ( Rang D)
» présentation de requins
» Tu savais que les dauphins sont en fait des requins gay ? - Gabriel N. Owlens
» NAHEE ~ Tu savais que les dauphins sont en fait des requins gay ?
» Boat-people: L'etat ne peut rester les bras croises

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Campus Universitaire Yonsei :: Annexes :: Piscine-