51 160 points ♛
24 membres
14 327 points
16 membres
36 701 points
19 membres
15 602 points
14 membres
Tweets by stw_gossip



 
// TU VEUX SAVOIR C'QUI SE PASSE CE MOIS-CI ? :hum: CHECK LES TOO FAB NEWS !! :hot: // N'OUBLIE PAS DE DONNER TON AVIS //

Page 1 sur 1

avatar

GUMIHO • sly as a fox
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t13028-nagao-tadashi-o-desperate http://www.shaketheworld.net/t13011-nagao-tadashi-o-born-to-lose http://www.shaketheworld.net/t13027-nagao-tadashi
me prend pas pour un lapin de trois semaines ft. Hiro ♥ ☆  Mar 20 Juin - 19:11

Me prend pas pour un lapin de trois semaines
Hiro & Tadashi
••••

Tu es fatigué, crevé, exténué. Tu n'en peux plus, il est grand temps que tu rentres chez toi. La journée a été longue pour toi. Pourtant, tu as finis les cours plus tôt. Tu aurais pu avoir ton après-midi si Cecilia t'avait pas appeler pour que tu viennes chez elle. Cecilia, c'est la quinquagénaire pour qui tu te prostitue. Tu fais ça uniquement pour réussir à payer tes études et celles de tes frères. Ça te plaît pas de le faire, au contraire, tu préférais gagner ta vie différemment. Mais la plupart des jobs que t'as pu faire rapportaient pas autant. Alors t'as troqué le peu de dignité qui te reste contre des gros billets, tout ça pour ta famille. Arrivé enfin chez toi, tu files dans la cuisine pour te prendre un grand verre d'eau. Il est tard. La télé dans le salon est encore allumée. Ta mère s'est sûrement endormi dans le canapé. Tu avales le contenu de ton verre puis tu avances doucement dans le salon passant la tête par dessus le canapé. Ta mère ouvre les yeux, tu lui souris. Elle s'étire alors que tu viens t'asseoir auprès d'elle. « Tu devrais aller dormir m'man. » chuchote-tu venant attraper la télécommande pour éteindre le poste. Elle reste silencieuse, elle hoche tout simplement la tête. « Un client m'a donné un gros pourboire ce soir. » Tu lui mens, évidemment elle ne sait rien sur tes trafiques et encore moins sur le fait que tu vends ton corps. Elle se doute certainement que tu lui mens mais elle ne dit rien. Ta mère n'a pas l'énergie de s'énerver contre toi. Elle se crève la santé à l'usine, il y a des jours où elle ne tient plus debout tellement elle croule sous la fatigue. T'aimerais l'aidé, prendre sa place mais vous savez tous les deux que sans vos deux salaires, vous seriez à la rue. Alors vous faites des sacrifices même si ça vous bouffe de vous voir comme ça. « On pourra payer les factures avec ça. » La main de ta mère vient se poser sur ton genoux, le tapotant doucement. « Ou tu peux garder tout ça pour toi. » dit-elle de sa voix douce habituelle. Tu secoues la tête. « Hors de question, il faut qu'on paye ces factures. » Ta mère sourit face à ta réaction beaucoup trop sérieuse. Elle se redresse, tu fais de même profitant de ça pour reposer la télécommande sur la table basse. « Hiro n'est toujours pas rentré. » Elle te regarde, tu la sens d'un coup bien triste. Tu prends une longue inspiration. Hiro est en pleine crise d'adolescence, l'accident et la mort de votre père a sûrement dû tout déclencher. « Tu sais où il est ? » Ta mère te répond non d'un signe de la tête. Tu lèves les yeux au ciel accompagnant ta mère jusqu'à sa chambre. « Soit pas trop dur avec lui, d'accord ? » Sa voix douce. Elle aussi souffre de vous voir vous déchirez à chacune de vos interactions. Tout ce que tu veux toi, c'est améliorer votre relation mais Hiro semble d'un tout autre avis. Donc forcément, la plupart de vos discussions tournent à l'engueulade. Et ce soir ne sera pas une exception. « T'en fais pas m'man, repose toi bien. » Tu lui dépose un baiser sur le front avant qu'elle ferme la porte. Aussitôt, tu vas dans la chambre d'Hiro : Personne. Doucement, tu vas ouvrir celle de Kin pour voir que ton petit frère, lui, dort bien. Tu vas alors dans ta chambre, tu jette tes billets sur la table. T'es tout d'un coup prit par un sentiment d'inquiétude et de colère. Hiro ne se rend pas compte. Il est jeune, immature. Il ne voit pas le mal qu'il fait autour de lui. Ou peut-être que si, mais qu'il aime s'acharner contre toi, parce que c'est plus simple pour lui. Vous vous faites subir à tous les deux cette relation désastreuse. Mais au fond, tu sais bien que tout est de ta faute. Il te déteste, il vit avec cette rage contre toi. Elle le ronge autant qu'elle te dévore toi.
La porte de l'appartement s'ouvre, tu tourne rapidement la tête te levant tout aussi vite. Tu sors de ta chambre pour aller à la rencontre de ton petit frère. « Hey ! » chuchote-tu sur un ton presque trop agressif. « T'étais où putain ? » t'inquiète-tu au milieu de ce couloir étroit. Hiro ne te regarde même pas. « J'te parle l'asticot ! » Il te tourne le dos, alors tu viens l'attrapé par le bras pour le retourner de force. Et quand il te fait face, tu vois des bleus sur son visage. Des traces de coups ? « Tu t'es battu ?! » Ta voix résonne d'un coup dans tout l'appartement. Tu ne veux pas voir ton frère se battre. Tu ne veux pas savoir qu'il met sa santé en danger. T'es passé par là, toi aussi, et tu vois le résultat aujourd'hui. Il est hors de question que ton frère suive tes pas.


••••

by Wiise



CAN YOU FEEL MY HEART?
Can you help the hopeless? Well, I'm begging on my knees, can you save my bastard soul? Will you wait for me? I'm sorry, brothers. Forgive me, father. I love you, mother. I'm scared to get close and I hate being alone. I long for that feeling to not feel at all. The higher I get, the lower I'll sink. I can't drown my demons, they know how to swim.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

GUMIHO • sly as a fox
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t13168-nagao-hiro-why-do-we-fall-so-that-we-can-learn-to-pick-ourselves-up http://www.shaketheworld.net/t13161-nagao-hiro-to-infinity-and-b http://www.shaketheworld.net/t13169-nagao-hiro
Re: me prend pas pour un lapin de trois semaines ft. Hiro ♥ ☆  Mar 20 Juin - 23:55

What part you didn't understand in
"leave me alone" ?
Hiro & Tadashi
••••

L’heure avance et Hiro, n’est toujours pas rentré. Il n’a toujours pas retrouvé le confort de sa chambre, la chaleur de ses draps ou des bras de sa mère. Mais cette dernière doit déjà dormir, tout l’appart doit être endormi à présent et il est toujours sur son vélo, quelque part à quelques rues du bon quartier. Ses pommettes le brûlent tout comme sa lèvre du bas, coupée et légèrement gonflée après le coup qu’elle a subi. Il voulait juste décompresser lui, il est resté au skate-park jusqu’à la nuit tombée en défiant les jeunes présents. Le terrain appartient à tout le monde, puis Hiro est un habitué vu que ce n’est pas loin de chez lui, mais ce soir il y a eu un imprévu. Quand il a voulu partir, une bande d’abrutis l’ont fait tomber de son vélo et s’il aurait pu se contenter d’y remonter et de s’en aller, le gamin s’est plutôt jeté sur celui qui a osé le pousser. Heureusement, les autres ont été assez fair-play pour les laisser régler leurs comptes à un contre un, mais pas assez mature pour les séparer en pariant presque sur celui qui céderait le premier. Sans surprise, c’est Hiro qui se retrouve bien vite en position de faiblesse sous le poids de l’autre et qu’on laisse ballant sur le sol après lui avoir donné sa leçon. On ne s’est pas non plus acharné sur lui, mais on l’a bien amoché malgré tout et sa seule satisfaction, aura été de marquer le visage de l’autre con aussi. Mais maintenant, alors qu’il range son vélo dans le local de l’immeuble, il panique un peu. Il espère sincèrement que sa mère s’est déjà couchée, parce qu’il n’aura aucune bonne excuse à lui donner et qu’il ne voudrait pas l’inquiéter. Il regarde de nouveau l’heure et soupire. C’est jour de semaine, il se lève tôt demain et il va encore se faire taper sur les doigts. Tout ce qu’il espère, c’est que Tadashi ne soit toujours pas rentré ou qu’il ait même décidé de découcher tiens, ça lui éviterait de voir sa face au petit-déj. Il arrive devant la porte, l’ouvre le plus doucement possible et c’est presque un sans-faute jusqu’à ce qu’il la referme un peu trop fort. Pas tellement en soit, mais étant donné le silence, même ses pas résonnent et ça ne tarde pas. Il voit de la lumière dans le couloir et « fais chier, » qu’il siffle entre ses dents. Tadashi, évidemment. « T’étais où putain ? » Il remercie l’heure, au moins il ne crie pas, mais c’est tout comme et son ton hérisse les poils du plus jeune. « J'te parle l'asticot ! » L’asticot. C’est une façon de parler à son petit frère quand on est énervé et que ce dernier ne nous apprécie pas tellement ? La tige, cure-dent, brindille même, que d’appellations qui l’ont toujours suivi à cause de sa corpulence et qui l'ont toujours plus ou moins irrité. Ouais, c’est un asticot qui s’est battu contre un scarabée ce soir, histoire que vous visualisiez un peu. Hiro serre les dents et même les poings, dos à son frère et face à la porte qu’il vient de franchir avec la furieuse envie de la passer à nouveau. Putain, il n’avait vraiment pas envie d’avoir affaire à lui ce soir, vraiment pas. Comme s'il était bien placé pour lui donner des leçons, mais ça semble l'amuser depuis la mort de papa. Ça lui plait d'agir comme un grand-frère maintenant, mais c'est un peu tard, ne croit-il pas ? Hiro pousse un cri quand le plus vieux le force à se retourner, mais il refuse toujours d’affronter son regard qu’il pose plutôt sur le couloir. « Tu t’es battu ?! » Et il l’aurait bien frappé de parler si fort. « Mais tais-toi ! » Il ne faut pas que leur mère les trouve, ni Kin d’ailleurs. Qu’il les laisse en dehors de ça. Il force son frère à le lâcher ou gigote assez pour s’en détacher et rejoindre la cuisine. Il ouvre le frigo pour se servir un verre d’eau fraîche, mais il a besoin de glace… sur son visage qui le brûle… sauf qu’il n’ose rien faire de plus. « J’suis tombé de mon vélo, ça va n’en fais pas un drame. » Mais il n’a ni les coudes, ni les genoux écorchés. Il a déjà fait mieux comme excuse, mais il n’a pas la force de réfléchir ni de s’engueuler avec son frère maintenant. Il aimerait juste qu’il s’en foute et retourne dans sa chambre. « J’étais avec des potes. » Le minimum est dit, voilà, que chacun rejoigne sa tanière maintenant.

••••

by Wiise

Revenir en haut Aller en bas
avatar

GUMIHO • sly as a fox
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t13028-nagao-tadashi-o-desperate http://www.shaketheworld.net/t13011-nagao-tadashi-o-born-to-lose http://www.shaketheworld.net/t13027-nagao-tadashi
Re: me prend pas pour un lapin de trois semaines ft. Hiro ♥ ☆  Mer 21 Juin - 1:41

Me prend pas pour un lapin de trois semaines
Hiro & Tadashi
••••

Hiro et toi, ça toujours été la merde. D'aussi loin que tu te souviennes, vous n'avez jamais vraiment eu de complicité. Il y a toujours eu une certaine distance. Avant l'accident, tu n'étais jamais chez toi -pas plus que tu l'es aujourd'hui d'ailleurs-, tu préférais sortir avec tes potes, aller en soirée, fumer du shit et t'envoyer en l'air avec la première personne que tu trouvais à ton goût. Alors forcément ce genre d'activités ne laissaient pas une grande place pour ta famille. Le plus souvent quand tu rentrais chez toi, c'était pour te changer, voir si ta famille allait bien et puis, tu repartais. En fait, tu as longtemps fuis l'autorité de ton père. Tu savais qu'il était contre tout ce que tu faisais pour tenter de ramener un peu d'argent dans les caisses familiales. La plupart de vos engueulades tournaient autour de ça. Tes trafiques ne lui plaisait pas, tes fréquentations non plus. Tu ne compte pas le nombre de fois où tu t'es fais remonté les bretelles parce que tu sentais le shit ou même parce que tu faisais le mur. Il n'acceptait pas ton aide, tu lui faisais payé ce refus à ta manière. Tu revenais de soirée avec des marques au visage. Tu découchais aussi. Non, tu n'as pas rendu la vie facile à tes parents. Et encore moins à tes frères. Avec eux, tu n'as que très peu de souvenirs. Disons que tu n'étais pas le grand frère qu'ils auraient pu rêver d'avoir. T'avais rien d'un frère idéal. Pourtant, tu les aimes tes frères comme t'aimais ton père et comme t'aime encore ta mère. Ta famille c'est sûrement la chose la plus importante à tes yeux. Mais ça, tu t'en n'es rendu compte que trop tard. Y'a fallu que ton père meurt, que ton frère Kin finisse dans le coma et que détruise la vie de Hiro pour que tu te rendes compte de tout ce que t'as perdu. T'as vu ta famille voler en éclat. Tu les a tous détruit. Ils sont tous brisés par ta faute. Et tu cherches à recollé les morceaux comme tu peux. Toutefois, le plus gros du travail c'est avec Hiro. Votre relation, fébrile avant l'accident, s'est vu détruite par l’événement tragique que tu as provoqué. Tout ceci te bouffe, te ronge au point que tu n'en dors plus la nuit. Mais au fond de toi, tu mérites bien l'acharnement et la haine de ton frère Hiro. Il a tous les droits de te repousser. Il pourrait te frapper que tu le laisserais faire si ça le soulageait. Il porte cette haine comme un fardeau, un poids qui le fragilise. Tu voudrais l'en soulager en le prenant mais il refuse. Il a besoin de cette rage pour ne pas penser à ce qui le dévore à petit feu. Mais qui es-tu pour le blâmer d'agir de la sorte ? Tu es le premier à réagir de la sorte. C'est certainement la raison pour laquelle tu veux tant l'aider, c'est parce que tu sais ce que s'est d'en vouloir à la terre entière quand tout va mal.
A peine la porte claque que tu sors immédiatement de ta chambre pour venir attraper ton frère. Ce dernier ne prend même pas la peine de se retourner. Tu le sais, il aurait préféré ne pas te voir mais c'est plus fort que toi. Il faut que tu viennes le voir, d'autant plus quand il rentre aussi tard et inquiète votre mère. Voyant qu'il ne réagit pas, tu le force à se retourner. « Mais tais-toi ! » Te lâche-t-il, tu ne perds pas une seconde pour lui faire comprendre que le ton qu'il utilise ne te plaît pas. « Eh ! » Tu as les réactions d'un père qui engueule son fils. Il faut dire que tu as pris la place de ton père sans le vouloir après l'accident. Il se libère de ton emprise et file dans la cuisine vers le frigo pour y prendre de la glace. Tu le suis, hors de question que tu le lâche. Il se sert un verre d'eau fraîche, tandis que tu rouvre le frigo pour venir y prendre le baque à glaçons. « J’suis tombé de mon vélo, ça va n’en fais pas un drame. » Tu pose ton regard sur lui avant de l'inspecter de haut en bas. « Et tu m'prends pour un con en plus ? » Des coups t'en a reçu, des blessures t'en a eu un paquet aussi et tu sais les reconnaître quand tu en vois. « J’étais avec des potes. » Tu attrapes le premier torchon qui te passe sous la main, puis tu verses les glaçons dessus. « Des potes qui te cassent la gueule ? » Demande-tu sans lui adressé un coup d’œil. Tu te retiens bien de lui dire que tu sortais le même genre d'excuse à votre père. C'est pas le moment de lui rappeler des souvenirs douloureux. « Je suppose que tu vas pas me dire qui s'est ? Tes fameux potes. » Tu relèves la tête vers lui tenant fermement le torchon rempli de glaçon, tu t'approche de lui avant de lui tendre le tissu. « Mets ça sur ton visage, ça devrait calmer les douleurs. » Tu viens ensuite t'adosser contre l'évier à côté de lui, croisant les bras. « Maman était inquiète. » Tu le fixe avec un air un peu trop sérieux. « Elle a assez de problèmes en ce moment, tu crois pas ? » Tu ne le quitte pas du regard. Votre mère en bave, elle supporte tellement de chose. Elle est sorti d'une dépression après la mort de votre père et tu voudrais pas la voir replonger. Tu le supporterais difficilement. Tu fais ton possible pour être là pour elle, mais tu ne peux pas toujours être présent. Alors, tu compte sur tes frères mais avec Hiro, tout semble compliqué. Il n'en fait qu'à sa tête et ta mère a peur de le voir plonger dans des trafiques pas nets.


••••

by Wiise



CAN YOU FEEL MY HEART?
Can you help the hopeless? Well, I'm begging on my knees, can you save my bastard soul? Will you wait for me? I'm sorry, brothers. Forgive me, father. I love you, mother. I'm scared to get close and I hate being alone. I long for that feeling to not feel at all. The higher I get, the lower I'll sink. I can't drown my demons, they know how to swim.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

GUMIHO • sly as a fox
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t13168-nagao-hiro-why-do-we-fall-so-that-we-can-learn-to-pick-ourselves-up http://www.shaketheworld.net/t13161-nagao-hiro-to-infinity-and-b http://www.shaketheworld.net/t13169-nagao-hiro
Re: me prend pas pour un lapin de trois semaines ft. Hiro ♥ ☆  Hier à 0:51

What part you didn't understand in
"leave me alone" ?
Hiro & Tadashi
••••

Toute cette tension entre eux vient sûrement de sa faute, c’est lui qui laisse la rancune ronger son cœur et pas seulement à cause de l’accident. Si seulement, mais c’est un tout qui le poursuit depuis des années. Lui et Tadashi, ça ne date pas de l’automne dernier. Hiro ne compte plus les fois où il a essayé, quand il était encore ce gosse qui tentait d’attirer l’attention d’un frère qu’il ne connaissait pas beaucoup. Lui aussi, il aurait voulu que son grand-frère le pousse sur son petit vélo pour qu’il apprenne, mais pour chaque événement important, c’est le visage de son père qui lui apparaît. L’homme a toujours été là pour lui et c’est celui qui est parti. Le gamin n’a pas envie de se reposer sur son aîné, pas alors qu’il a besoin d’un bouc-émissaire, même si ce dernier fait tout pour combler le trou dans le cœur qu’il lui a fait cette nuit-là. Il n’est pas encore prêt à écouter, mais quand le serait-il s’il continue ainsi à s’obstiner ? Arrêté dans la cuisine, le voilà qui invente une excuse que même leur Kin ne goberait pas et devant la réponse sarcastique du plus vieux, il hésite à le défier d’un « oui » dédaigneux, mais il lui reste un minimum de respect. Il reste dos à lui, mais il l’entend qui s’affaire derrière lui pour l’aider, sûrement, lorsqu’il devine qu’il s’est déjà chargé de sortir les glaçons. « Des potes qui te cassent la gueule ? » Il hausse les épaules. Les garçons peuvent être brutes entre eux, une dispute peut vite dégénérer et il ne voit pas en quoi ce serait si peu cohérent. Le sang a séché au coin de ses lèvres et les coups portés à son visage ne forment que des marques rougeâtres pour l’instant, mais demain matin… demain matin, il risque d’effrayer leur mère et il s’en veut juste pour ça, le gosse. « Je suppose que tu vas pas me dire qui s'est ? Tes fameux potes. » Cette fois il se retourne et s’adosse au plan de travail, les yeux dans le vague à fixer les mains de Tadashi. C’est pour lui ce torchon ? Mais qu’il le laisse se débrouiller bon sang, qu’il le laisse en paix. « Pourquoi tu voudrais savoir ça ? T’en ferais quoi de leurs noms ? » Il a bien le droit de traîner avec qui il veut, non ? Il aurait voulu rejeter son aide et lui taper dans la main au lieu de saisir le tissu glacé, mais il en a besoin. Il fait le dur, mais il a plutôt mal maintenant… Il pose la glace sur le profil le plus touché et toujours sans le regarder dans les yeux, il avoue enfin : « j’les connais pas. Ils ont commencé, j’allais pas juste m’enfuir. » C’est pourtant ce qu’il a toujours fait, pour éviter les problèmes et ce genre de situations.

Mais alors qu’il pense que tout est plus calme qu’il ne le pensait, pas trop prise de tête, Tadashi en vient à parler de leur mère. Comment ose-t-il s’en servir pour le faire culpabiliser ? « Un peu tard pour t’en soucier, tu ne crois pas ? » Lui répond-il sur le même ton, avec sans doute bien plus d’ironie. Il ne compte pas se laisser prendre par les sentiments. Il le sait mieux que quiconque et il déteste voir sa mère se crever au boulot comme elle le fait, il se sent encore plus inutile et voilà où ça le mène. « La faute à qui, dis-moi ? N’commence pas à m’emmerder avec ça. » De la défiance dans son regard lorsqu’il le plante enfin dans celui de son frère qu’il accuse encore et toujours. De la colère refoulée et de l’irritation sont à noter aussi. La faute à qui, hm ? Hiro n’est pas totalement blanc dans cette affaire. Il porte le torchon glacé à sa joue et quitte la cuisine pour aller s’installer dans le canapé. Il a mal aux jambes, ses cuisses auront quelques bleus sûrement vu le poids qu’elles ont dû supporter. Il a peut-être été un peu loin ce soir et c’est maintenant que l’adrénaline a complètement disparu de ses veines qu’il regrette de s’être emporté. Ces glaçons ne le soulageront pas longtemps et ses doigts tremblent un peu, il remarque alors les écorchures sur ses mains. Ça picote et il se mord la lèvre pour se concentrer sur cette douleur avant de toucher sa coupure. « Ah, putain » que ça fait mal. Il laisse sa tête tomber en arrière sur le dossier du canapé et ferme les yeux. « Laisse-moi. Je t’ai sûrement empêché de dormir, alors retournes-y, j’te retiens pas. »


••••

by Wiise

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞
PLUS D'INFORMATIONS
Re: me prend pas pour un lapin de trois semaines ft. Hiro ♥ ☆ 


Revenir en haut Aller en bas

me prend pas pour un lapin de trois semaines ft. Hiro ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Prends moi pour un con, je te dirai rien ! [PV Tim]
» Mirlande Manigat prend position pour Madame Michelle Duvivier Pierre-Louis
» PQ le bras de la Justice
» Histoire de bouffons [Didrik & Franz]
» Ne redoutons pas les étoiles, acceptons leurs jugements, car leurs choix serons toujours pour le bien des trois clans. [PV Etoile d'Automne, baptême de chef]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Le reste du monde :: Séoul :: Les alentours de la ville-