Revenir en haut Aller en bas



 

avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 30 Juin - 1:14

❝ KAEDEM + Quand Oedipe rencontre Jocaste ❞Oracle !Je terminais de peaufiner ma sauce bolognaise en y ajoutant une cuillère à café de sucre pour casser l’acidité. Je mélangeais une énième fois avant de laisser reposer le temps que j’égoutte les spaghettis dans une passoire au-dessus de l’évier. Nous habitions en Corée depuis plus de trois ans maintenant, mais ce n’était pas pour autant que j’en avais pris les traditions. J’avais grandi dans un monde occidentalisé, et il était difficile de changer mes habitudes. Il n’était donc pas rare de voir de la nourriture étrangère au travers de nos assiettes. Ce soir, c’état italien. Des spaghettis bolo traditionnels, un plat que mon fils raffolait. Mes deux fils même. Je m’affairais en cuisine pendant que les enfants jouaient ensemble. J’avais osé laisser Hiro avec Caem sans aucune surveillance. Je n’étais pas certaine que l’idée soit excellente, mais je n’avais guère le choix. Je secouais la passoire plusieurs fois avant de faire glisser les pates dans un plat et d’y ajouter une pince. J’attrapais 3 assiettes dans le placard du dessus, les déposant sur le plan de travail suivit des couverts. Je retournais vers ma préparation rouge, portant la nourriture à mes lèvres pour y gouter. « Parfait. » déclarais-je tout haut. Ouvrant le frigo, j’en sortis du parmesan et du gruyère. Observant les choses à prendre jusqu’à la salle à manger, j’en déduisis que je n’allais pas savoir porter tout toute seule en un seul voyage. « Caem !  Tu peux venir mettre la table stp ? On va manger ! » Criais-je, décident de le mettre un peu à l’ouvrage. N’ayant aucune réponse, je soupirais tout en me dirigeant vers le salon où les deux garnements se trouvaient. « Caem ! Tu m’écoutes ? »
© 2981 12289 0
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 1 Sep - 1:20

Oracle
kaedem

Les yeux plissés par la concentration, Hiro fixait le sac noir posé sur le meuble qui jouxtait l'entrée. Assis en tailleur derrière lui, je croisai les bras sans mot dire et observai sa position. Le bras plié, les doigts tremblants, il semblait indécis quand à la marche à suivre. Me redressant, je m'approchai de lui et détendis sa poigne sur le canif. « Si tu le serre trop, tu vas manquer ta cible. Détends les doigts. » Il respira profondément et les desserra légèrement. « Si tu ne veux pas le faire, tu peux arrêter. Personne ne te force. » « Veux faire cô toi. » insista t-il buté en rejetant les épaules en arrière. « Batman y fait avec étoiles, je peux ! » Un sourire fit tressaillir la commissure de mes lèvres et je hochai la tête amusé. Qu'un enfant de trois ans puisse tenir un couteau dans la main ne me choquait pas plus que de coucher avec la femme pour laquelle j'éprouvais des sentiments contradictoires. Elle me rappelait à la fois mon petit frère disparut et la mère à laquelle j'avais tourné le dos depuis des années. Elle m'évoquait une période de ma vie où l'obscurité n'était qu'un mirage et la froideur, une idée. Elle était ce qui ressemblait le plus à une famille. Hiro lança l'arme, dont le manche rebondit sur le sac avant de tomber au sol dans un bruit sourd. Ses lèvres tremblèrent et il tourna vers moi un visage aux grands yeux tristes. J'esquissai un sourire et frottai sa tête avec affection. « La première fois, je n'ai pas même touché le mur. » lui racontai je en me levant pour aller chercher le couteau. Puis je m'accroupis et le lui tendis. « Même Batman n'a pas réussit du premier coup. » « Vrai ? » Je hochai la tête tandis que la voix de Kaede résonnait dans l'appartement pour mentionner un repas presque prêt. « Veux faire encô. » Je me décalai sur la droite et redressai son bras tandis qu'Hiro lançait une deuxième fois, et ce au moment même où sa mère pénétrait la pièce. « Toujours. » répondis-je à sa question tandis que l'arme atterrissait de nouveau au sol. Je dénouais félinement mes muscles pour me relever à nouveau et me baissai pour ramasser mon couteau suisse. « Mais je pouvais difficilement laisser Hiro jouer avec ça tout seul. » « Maman, maman, suis Batman !! »  Je fis tourner la dite arme entre mes doigts et rencontrai le regard surpris de Kaede. Impassible,je lui offris seulement une ébauche de sourire tranquille. « Il se débrouille bien. » commentai-je simplement sans éprouver une once de culpabilité.

avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 28 Déc - 20:13

❝ KAEDEM + Quand Oedipe rencontre Jocaste ❞Oracle !Je ne percevais aucune réponse à mes appels. Je commençais à douter qu’il m’écoutait réellement, m’ignorant même. Il daigna donner un signe de vie qu’à l’instant où j’apparus dans la pièce. A ce même moment, je vis mon fils de trois ans lancé un couteau suisse au travers de la pièce. Cette scène me surpris tellement que j’en restais estomaqué. « Comment … » commençais-je sans savoir comment formuler ma phrase. Hiro courrait vers moi, fier d’avoir pu ressembler à Batman le temps de quelques secondes. Je me baissais vers lui l’attrapais dans mes bras. « Tu n’es pas blessé, mon bébé ? » Il secouait la tête, pointant Caem du doigt que je fusillais du regard d’ailleurs. Je retournais mon attention vers le petit bonhomme, lui faisant comprendre qu’il ne pouvait plus jouer avec cela, que c’était dangereux. J’avais perdu son père à cause d’armes, je n’avais aucune envie de perdre mon dernier trésor également. J’étais une véritable mère poule avec lui, l’éloignant du moindre danger. Ce petit con osait me m’offrir un de ces sourires narquois qui disait « je sais que je suis fautif, je te mets au défi de me punir. » « Caem, range ton coteau suisse, je ne veux plus le voir ici. Dépêches-toi, on mange. » Déclarais-je froidement sans aucun ton de taquinerie. Hiro toujours blotti dans mes bras, je tournais le dos au jeune homme me dirigeant dans la cuisine. J’abandonnais mon fils sur sa chaise, lui servant une assiette. Si j’étais restée calme jusqu’alors, ce n’était qu’une question de temps. Jamais encore je n’avais du élevé la voix sur Hiro ou même lui donner la fessée. En revanche, ce n’était pas le cas du neugdae qui allait en prendre pour son grade une fois le repas terminé. D’ailleurs, celui-ci se passa sans un mot sauf les jeux de mots parfois incompréhensible d’Hiro. Je pris le temps de couper ses spaghettis pour qu’il puisse les manger sans en mettre partout. Mais même ainsi, c’était peine perdue, sa bouche était toute rouge. Je ne pus m’empecher de rire. Il parvenait toujours à me dérider même quand j’étais de mauvaise humeur et épuisé. « Regardez-moi ce petit vampire. » Le gamin se mit a rire et empira son cas dans le seul but d’accentuer l’image que je venais de donner de lui. « Chenapan. » le taquinais-je avant de venir lui essuyer la bouche à l’aide d’une serviette. « Allez, va dire aurevoir à Caem, c’est l’heure du dodo. » Il esquissa une moue boudeuse, mais ne me contraria pas. Il se dirigeait vers Caem avant de revenir à moi. « Je vais mettre le petit au lit, on a parlé ensuite. » Le bambin dans les bras, je le portais jusqu’à la salle de bain pour le débarbouiller.
©️ 2981 12289 0
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?

Lumière sur...
Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !
Tu veux en prendre part ?
Viens vite te renseigner par ici !
Le bal de Noël
Décembre rime avec fin d'année et fêtes de fin d'année. Pour l'occasion, tous les habitants de Séoul et de la Digital City sont invités à venir au bal organisé par la Yonsei. Tout le monde est le bienvenu que vous soyez seul ou accompagné. Il y a aura toujours quelqu'un pour vous tenir compagnie.

Pour en savoir plus, clique ici !