132 685 points ♛
18 membres
50 306 points
15 membres
104 827 points
20 membres
42 383 points
13 membres

TROUBLE MAKER HAS SOME NEW FOR YOU




 

Page 1 sur 1

avatar

EQUIPE D'ANIMATION • have fun
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t13888-oh-tae-woong-liens http://www.shaketheworld.net/t13731-oh-tae-woong-music-is-my-bes http://www.shaketheworld.net/t13887-oh-tae-woong#619487 http://www.shaketheworld.net/t14130-oh-tae-woong
trapped ~ jia ☆  Lun 28 Aoû - 12:58


trapped
jia & tae

« tae woong, dépêche-toi, y a une demoiselle en détresse qui a besoin de ton aide. » quand t’as entendu ces mots, t’as pas vraiment cherché à comprendre ce qui se passait. t’as suivi tes potes sans un mot, parce que tu leur fais confiance. sûrement trop d’ailleurs, mais ça tu t’en rendras compte plus tard. tu rentres donc dans le bâtiment des sciences sans cherché plus loin et tu montes les étages comme on te l’indique. sauf que plus tu montes, et plus tu te dis que quelque chose cloche. ils parlent tous tout bas, se lancent des signes et ricanent entre eux. t’es pas stupide, tu te rends bien compte que quelque chose ne va pas, mais tu n’arrives pas à mettre le doigt dessus. tu te retournes vers eux avec un regard suspicieux et tu les vois qui détournes le leur. définitivement quelque chose ne va pas. tu te stoppes alors et leur fait face. « qu’est-ce que vous avez manigancé ? » tu demandes en croisant les bras sur ton torse. t’es pas le dernier lorsqu’il s’agit de faire des farces aux autres, parce que t’as un esprit joueur, tu es même un bookmaker assez réputé sur le campus. mais quand c’est toi qui te fait piégé, t’apprécies légèrement moins. « promis, on a rien fait. » te réponds l’un d’eux et son ton te fait encore plus douter de ce qu’il te raconte. « t’es sûr ? » t’as quand même envie de les croire parce que ce sont tes potes, mais y a toujours cette infime part de suspicion qui te fait douter de leur bonne foi. t’as l’impression qu’ils se foutent de ta gueule et ça te plait que moyennement. l’un d’eux te pousse alors vers le pallier d’un étage te disant que t’y es presque. ce que tu comprends pas, c’est pourquoi eux ne l’ont pas sauvé cette demoiselle si elle était en détresse et que ce soit toi spécialement qui doit y aller. plus tu y penses et plus tu comprends qu’il y a anguille sous roche. mais t’as pas le temps de faire quoique ce soit, qu’ils t’ont déjà poussé dans la première salle et fermé la porte. tu pousses un grognement et tu te mets à frapper sur le battant de la porte, sans prêter attention à ce qui se passe autour de toi. la salle pourrait être remplie de monde que tu t’en foutrais totalement. « ouvrez moi de suite. » que tu commences, agrémentant ton discours de jolis mots fleuris qui font rire comme des baleines tes sois disant potes. et ils rient encore une fois te laissant seul dans la merde. t’entends leurs voix qui s’éloignent peu à peu et tu jures une nouvelle fois en frappant la porte. sérieux, ils ne paient rien pour attendre. quand ils t’ouvriront, si tu n’arrives pas à ouvrir avant, tu risques de tout défoncer sur ton passage. soupir qui s’échappe de tes lèvres et tu te tournes pour contempler la salle dans laquelle tu te trouves. c’est une simple salle de cours sauf que c’est dans le bâtiment des sciences, donc y a plein de poster du corps humain, de végétaux sur les murs. t’aperçois même un squelette. « toi aussi t’es bloqué ici ? » que tu dis en riant parce que tu te mets à parler à un objet en plastique. c’est le silence qui te répond et tu souris. qu’est-ce que tu peux faire en attendant qu’on vienne t’ouvrir ? pas grand-chose, malheureusement. et tu ne peux pas sauter par la fenêtre pour t’échapper. c’est bon pour te tuer ça. t’es trop haut malheureusement. un bruit de vêtements attire alors ton attention dans le silence de la pièce et tu te retournes vers la source. tu remarques alors pour la première fois la jeune femme dans un coin de la pièce. t’as l’impression de voir un animal sauvage qui se sent pris au piège et qui fait face à son chasseur. tu te rapproches alors d’elle et tu la reconnais, c’est park jia li, la fille dont le prénom est sur toutes les lèvres de tes potes, parce qu’apparemment tu lui plairais. tu lui souris. « c’est toi la demoiselle en détresse que je suis censé sauver ? » que tu demandes taquin toujours en souriant.

 


#kerushirei


❝ TAEYOUNG ❞ baby, I'm dancing in the dark with you between my arms. barefoot on the grass, listening to our favorite song. when you said you looked a mess, i whispered underneath my breath, but you heard it, darling, you look perfect tonight.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

STUDENT • too many wars
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/
Re: trapped ~ jia ☆  Mar 29 Aoû - 22:13


trapped
jia & tae

30 minutes avant.

Jia Li marche d'un pas pressé pour quitter le campus de l'université après avoir participé à un cours de tir à l'arc. C'était, en fait, un cours découverte pour qu'elle puisse faire son choix quant à une possible candidature pour le club. Le sport, c'est pas trop son truc faut dire mais elle a bien envie de se trouver une activité physique qui lui plairait, et depuis alors, elle cherche ce qui lui conviendrait. Bref, en tout cas, ce qui est sûr c'est que ça sera pas le tir à l'arc. Vêtue alors d'un ensemble jogging noir aux rayures blanches, Jia monte la fermeture éclair jusqu'au cou et passe son sac de sport sur l'épaule. Sur le chemin du retour, elle passe devant le bâtiment des sciences, un bâtiment qu'elle ne connaît que trop bien mais elle est surprise d'y voir une bande de garçons devant, à cette heure tardive de la journée. Les cours sont finis, qu'est-ce qu'ils font ici? Elle leur lance un regard rapide, avant de poursuivre sa marche lorsque l'un d'eux l'interpelle, commençant à lui courir après. Intriguée, elle fait volte-face pour se retrouver nez à nez avec un de ces gars qu'elle a déjà vu... quelque part. Et quand elle prend le temps de bien examiner son visage, les souvenirs lui reviennent: c'est un ami de Tae Woong. Elle a un pas de recul par réflexe de protection parce qu'elle se méfie de lui et de ses copains, elle a déjà subi des blagues de leur part parce qu'ils ont tous vu de quelle façon elle regarde leur ami danseur. Les sourcils froncés, elle le regarde de la tête aux pieds, avant de lui lancer: « Qu'est-ce que tu veux? Je suis pressée, dépêche toi. » toujours aussi froide et agréable. D'habitude, il aurait souri comme un idiot à cette expédition signée Jia mais là, il semble sérieux. Très sérieux. « Tu cherchais pas ton livre la dernière fois? L'Évangile j'sais pas quoi. » « L'Évangile selon Jean. Oui. » répond-elle du tac o tac, les yeux presque brillants, un sourire ravi apparaissant sur ses jolies lèvres. « Tu l'as oublié dans l'amphi et ya une élève qui l'a trouvé et qui l'a posé dans une salle du premier étage. » « Oh, Dieu soit loué. » elle sourit de plus belle, rassurée. « Viens, je t'accompagne. » Elle acquiesce et ne perd pas de temps, elle emboite le pas et passe devant le reste de sa bande. Méfiante, elle leur lance un regard froid avant de baisser la tête et de presser le pas pour suivre le premier garçon. Mais elle se méfie tellement de cette bande... Elle ne fait que se tourner pendant qu'elle monte les escaliers pour vérifier qu'ils ne les suivent pas, un peu parano la gamine. Arrivée au premier étage avec son nouveau compagnon, il lui montre une porte d'un geste du menton. « Par là. » Il passe devant et elle le suit sans se poser une seule question quant à la véracité de ses propos. Il lui ouvre la porte et l'invite à y entrer. Tout est sombre, c'est la fin de journée, le soleil est couchant et seule sa lumière rose orangé traverse les carreaux des fenêtres, éblouissant Jia. Et tout se passe vite, elle entend les rires de ces idiots derrière son dos et une main virile la pousser violemment pour la faire rentrer un peu plus dans la salle. Or, par la force du geste, Lili se retrouve projetée à terre. Elle n'a pas le temps de se tourner qu'elle entend la porte se fermer derrière elle et le verrou se mettre. Inutile de te lever immédiatement, Jia. Ils t'ont eu. Encore une fois. T'es coincée ici pour une durée indéterminée. Alors elle reste au sol un moment, le buste tourné vers la porte alors qu'elle les entend se fendre la poire. Un sourire triste se dessine sur ses lèvres: non seulement ils l'ont enfermé ici mais en plus de ça, son livre n'y est même pas, dans cette fichue salle. Elle pousse alors un soupir et finir par se redresser mais pas totalement, elle s'assoit en tailleur, face à la porte, posant ses mains sur ses chevilles. Il fait froid dans cette salle, et le sol l'est encore plus, elle ne vas pas rester par terre. Elle ne sait pas pour combien de temps elle en a ici, alors elle se redresse et regarde tout autour d'elle.

« T'en fais pas Jia, tu vas pas rester seule! » elle fronce les sourcils et pousse un soupir. Pas d'insultes, c'est pas beau les insultes, Dieu les punit fermement. Elle se contente alors de regarder vers la porte, le regard menaçant. « Au pire si tu te sens seule t'as qu'à parler avec ta présence supérieure. » ça les fait rire, eux. Elle est fatiguée de cette mentalité. Mais bien vite, elle entend leurs rires s'éloigner. Elle ne sait pas si elle doit être inquiète à l'idée de passer la nuit seule dans cette salle ou soulagée de ne pas avoir à entendre leurs sarcasmes. Pour s'occuper, elle entame un tour lent de cette salle de cours, bidouillant un peu le matériel scientifique qui se trouve sur les tables. Mais le tour étant vite terminé, elle décide de s'asseoir sur une table, face à la fenêtre, pour regarder le soleil se coucher en l'espace d'une demi-heure. Et une demi-heure après, l'obscurité. Plus de lumière. Simplement la lumière des premiers rayons lunaires. Il est 21h.

Elle part donc s'asseoir dans un coin de la salle, au sol. Recroquevillée pour se tenir chaud, elle fixe ses pieds cachés sous cette paire de baskets blanches. Elle sait que sa mère va s'inquiéter, c'est certain. Et comble du comble, Jia n'a pas de téléphone portable pour la prévenir. Elle va sûrement appeler la police si elle voit que Lili n'est pas à la maison à l'heure du coucher. En pensant à tout ça, la brunette se met à soupirer avant de redresser ses genoux afin d'y appuyer sa tête dessus, la tournant vers la droite. Faîtes que ça passe vite... Ses paupières, lourdes de fatigue due à cette journée, viennent se fermer et Jia pourrait presque s'endormir si le soudain bruit de la porte qui se ferme à nouveau et les plaintes d'un jeune homme ne la secouent pas. Elle en sursaute, elle se cogne même la tête contre le placard contre lequel elle est appuyée. Elle grimace et se passe une main sur son crâne tandis que ses yeux suivent avec insistance cette silhouette qui vient de rentrer. « toi aussi t’es bloqué ici ? » Elle se redresse, elle panique. C'est à elle qu'il parle? Et cette voix... C'est Tae Woong. Non c'est sûr, c'est lui. Elle la reconnaîtrait entre mille. C'est Tae Woong, ce garçon à qui elle pense depuis qu'elle l'a vu ya peut-être 2 mois de ça maintenant. Elle aurait dû y penser, ses idiots de copains ne cessent de les chambrer avec ce soudain coup de coeur qu'elle a pour lui. Elle a essayé de le cacher tant bien que mal mais elle n'est pas très discrète à croire. Elle force un peu sur sa vision et remarque qu'il parlait, en fait, au squelette vers le devant de la salle. Elle retient un rire amusé, elle est soulagée de ne plus être seule à vrai dire, surtout si c'est Tae Woong. Sauf qu'il la repère, et elle est prise au piège, elle peut aller nulle part à moins de sauter par la fenêtre mais ça serait un peu idiot. « c’est toi la demoiselle en détresse que je suis censé sauver ? » elle écarquille les yeux, elle ne s'est même pas plaint quand ils l'ont poussé dans cette salle. Pourquoi en détresse? Ses amis sont vraiment débiles quand même... Elle détourne alors le regard pour le poser au sol, dépitée, alors qu'elle le voit approcher du coin de l'oeil. Elle est très mal à l'aise, là. C'est pas facile de se retrouver coincée dans une salle avec le garçon de nos rêves. Vraiment pas. « Hein?! Euh... Je sais pas. Je crois pas? » finit-elle dans un murmure. Ses mains viennent se poser à plat au sol et elle a enfin le courage de tourner la tête pour regarder le pyobeom. Seulement un instant alors parce qu'elle reste timide, Jia. Encore plus quand on se rend compte que ses amis ont fait ça exprès pour les rassembler parce que semble-t-il qu'ils les shippent, ensemble. « Enfin... C'est... » elle lève les yeux vers la fenêtre la plus proche de là où elle se trouve. Elle cherche ses mots, elle veut tout mesurer quand elle est avec lui afin de ne pas passer pour une idiote mais sa frustration et sa rancoeur prennent le dessus, elle ne peut s'empêcher: « tes amis sont vraiment stupides. » elle ne rigole pas vraiment sur les objets qui lui sont cher. lui avoir fait croire que son livre avait été retrouvé était plus blessant qu'autre chose. « Ils m'ont piégé... comme d'habitude. » remarque-t-elle, venant dessiner du bout de son index des formes invisibles au sol.
 


#kerushirei


the lights won't find you
tu t'attaches à ce que tu maîtrises, ce qui t'échappe tu le méprises. by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

EQUIPE D'ANIMATION • have fun
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t13888-oh-tae-woong-liens http://www.shaketheworld.net/t13731-oh-tae-woong-music-is-my-bes http://www.shaketheworld.net/t13887-oh-tae-woong#619487 http://www.shaketheworld.net/t14130-oh-tae-woong
Re: trapped ~ jia ☆  Dim 3 Sep - 19:42


trapped
jia & tae

t’arrives pas à croire que tu t’es fait avoir. t’as vraiment été trop naïf pour les suivre de cette façon, sans avoir la puce à l’oreille. en même temps t’aurais du voir les signes de ce piège. pourquoi ils avaient besoin de toi exactement pour sauver la jeune femme en détresse ? pourquoi ils y sont pas allés eux-mêmes alors qu’ils n’arrêtent pas de te rabâcher les oreilles sur le fait qu’ils veulent une petite amie. ça aurait été l’occasion rêvé pour eux. ils auraient été les héros de la jeune femme et auraient pu essayer de la charmer de cette façon. sauf que ce n’était pas le cas et tu as réalisé trop tard ton erreur. ils t’ont poussé dans la salle de cours sans que tu ne puisses faire quoique ce soit. t’as eu beau hurler, jurer, frapper contre la paroi de la porte, elle ne veut pas s’ouvrir et tu sais que derrière, tes soi-disant potes, ne te laisseront pas sortir. faut donc que tu te fasses une raison. mais c’est pas pour autant que la colère s’envole. quand tu pourras sortir, tu vas les défoncer. ils vont réellement passer un sale quart d’heures. t’aimes pas spécialement être pris pour un con. tu te calmes légèrement et tu finis par te retourner. t’es tellement concentré sur ta frustration et colère que tu n’entends pas le bruit que fait la tête de jia quand elle se cogne, parce qu’il est couvert par ta voix. ton regard se pose sur le squelette de la salle de sciences et tu commences à lui faire la conversation. après tout, si t’es tout seul autant que tu parles à quelqu’un. tu t’attends presque à ce que les morceaux de plastiques te répondent. tu pousses un soupir avant de repérer une silhouette dans un coin de la pièce. tu t’avances alors vers la personne avec un sourire. c’est sûrement la demoiselle que tu devais sauver. elle aussi apparemment elle a été piégé. tu peux donc comprendre ce qu’elle ressent. plus tu t’approches d’elle et plus tu arrives à discerner son visage. tu la reconnais alors et ton sourire s’agrandit. le prénom de cette jeune femme est sur toutes les lèvres de tes amis parce qu’ils ont remarqué son manège quand tu es près d’elle ou qu’elle te voit. tu trouves ça mignon et objectivement, elle est plutôt belle. mais t’es pas intéressé par elle malheureusement, sinon, t’aurais sûrement tenté quelque chose. cependant, ce n’est pas parce que tu n’es pas attiré par elle, que tu dois te comporter comme le dernier des cons. tu poses alors une question voulant savoir si c’est elle que tu dois sauver. tu ne remarques pas sa gêne tandis que tu continues de t’approcher d’elle. quand t’es à une distance raisonnable, tu t’arrêtes mais tu ne détournes pas les yeux. t’attends sa réponse et tu souris quand elle ne semble pas sûre de sa réponse. est-ce qu’elle se rend compte qu’elle est enfermée dans cette pièce et que toi comme elle, vous ne savez pas quand on viendra vous libérer ? tu vas pour lui faire remarquer qu’elle pourrait être un peu plus paniquée à l’idée de rester ici toute la nuit, quand elle reprend la parole. tu ne peux pas t’empêcher de lui sourire une nouvelle fois. tes amis sont stupides, c’est la vérité, et tu ne peux même pas nier ce fait. puis quand elle continue, tu te rends compte de la raison qui les a poussé à vous foutre tous les deux dans cette salle. tu pousses un soupir avant de t’asseoir en face d’elle. « je sais que ça changera pas grand-chose à la situation, mais je suis désolé jia li pour tout ça. » que tu dis d’abord d’un ton réellement désolé en détournant les yeux gêné par la situation que tu viens juste de comprendre. ça t’énerve que tes pseudos amis soient si cons que ça. vous n’avez plus quinze ans pour faire ce genre de blagues totalement débiles. ça ne ferait que vous mettre mal à l’aise tous les deux. c’est pas parce que la jeune femme a un crush sur toi que vous êtes obligés d’être ensemble de cette façon. « j’arrive pas à croire qu’ils soient si peu intelligents pour faire ce genre de choses. on est plus au collège quoi. » nouveau soupir qui s’échappe de tes lèvres alors que tu poses à nouveau tes yeux sur la jeune femme. ils se sont habitués à la pénombre et tu discernes que la jeune femme tremble légèrement. elle a sûrement froid. tu enlèves donc ta veste et tu lui tends nonchalamment. « mets ça. » que tu dis avec un sourire. tu ne veux pas qu’elle attrape froid, pas à cause de tes abrutis d’amis. « ça fait longtemps que tu es là ? » tu demandes en espérant qu’elle ne soit pas là depuis trop de temps. « ils ont utilisé quoi comme stratagèmes pour te faire venir ici ? » t’es curieux de savoir ce qui l’a amené dans cette pièce. parce que toi, elle peut deviner que c’est la demoiselle en détresse vu que tu l’as déjà mentionné.

 


#kerushirei


❝ TAEYOUNG ❞ baby, I'm dancing in the dark with you between my arms. barefoot on the grass, listening to our favorite song. when you said you looked a mess, i whispered underneath my breath, but you heard it, darling, you look perfect tonight.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

STUDENT • too many wars
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/
Re: trapped ~ jia ☆  Ven 22 Sep - 21:08


trapped
jia & tae

C'est le regard rivé au sol alors qu'elle regarde son doigt faire des dessins invisibles qu'elle se met à penser négativement. Oui, comme ça lui arrive souvent d'ailleurs. Elle broie du noir, en voyant que les choses ne vont pas en s'arrangeant. Fait-elle le nécessaire cela dit, pour que cela aille mieux? Fait-elle des efforts pour s'intégrer? Elle se remet en question, elle passe son temps à faire ça. Elle a beau paraître hautaine et froide, Jia passe le 3/4 du temps à se remettre en question, persuadée de pas faire ce qu'il faut quand il faut. Par exemple, ce soir, elle se dit qu'elle aurait dû être plus sympa avec ce garçon quand il l'a interpelé. Au lieu de ça, elle lui a dit de se dépêcher parce qu'elle était pressée. Quel genre de fille donne envie d'être connue quand elle manque à ce point de gentillesse? Ça la blesse au fond. Elle sait qu'elle a beaucoup mieux à offrir aux gens, elle aimerait pouvoir s'ouvrir facilement comme le font les autres filles de son âge mais elle en est incapable. Elle n'a plus confiance aux jeunes maintenant. Qu'ils aient son âge ou qu'ils soient plus vieux, ils sont tous les mêmes. Elle est si peu commode Lili, elle est la cible facile avec ses mimiques et sa manie de toujours tout ramener à Dieu. Et ça, ça la fatigue. Elle pousse alors un soupir en confiant à Taewoong que ses amis sont des imbéciles. Enfermer une fille dans une pièce alors qu'il fait nuit, il faut être vraiment mauvais. Elle se fiche que Tae prenne mal la critique, mais quelque part, elle est intimement persuadée qu'il partage son avis, aussi tranché soit-il.

Taewoong vient s'installer face à elle, au sol. Elle lève discrètement les yeux pour le regarder, heureusement qu'il fait sombre, il ne peut pas voir les joues rosies qu'elle arbore à chaque fois qu'il ouvre la bouche pour lui parler. C'est idiot de se sentir comme ça à 19 ans, comme si elle avait jamais connu ça avant. Et il s'excuse... Pourquoi s'excuse-t-il, au juste? Il n'y est pour rien, si yen a bien un qui n'a pas à présenter des excuses c'est lui, au final il se retrouve aussi enfermé avec elle à cause des idées farfelues de ses amis. Alors elle se contente de le regarder, elle en profite parce qu'il a détourné les yeux. Il ne la voit pas. Il ne voit pas la façon dont elle le regarde mais on pourrait y voir de l'admiration. Elle aurait tendance à ressentir ça pour n'importe quel garçon qui ne la malmène pas, mais au fond, Taewoong a quelque chose de plus qu'elle ne saurait expliquer. Alors elle le regarde, espérant être discrète et surtout que l'obscurité lui permette de cacher ses réactions. Elle acquiesce alors simplement quand il renchérit, elle ne comprend pas non plus comment ils peuvent se comporter d'une telle façon à leur âge et la façon qu'il a de les blâmer ne fait que la conforter dans l'idée qu'il est un peu trop parfait, Taewoong, pour ce monde. Elle comprend de plus en plus pourquoi il la rend toute chose à chaque fois qu'elle le voit, elle se dit qu'elle a plutôt bien choisi son crush pour le coup. Mais ce n'est rien comparé à l'instant où il enlève sa veste pour lui tendre. Elle croit halluciner. Si bien que ses yeux s'écarquillent progressivement en le regardant, mais elle ne va pas le laisser 100 ans la main levée, elle se penche légèrement pour attraper le vêtement, le geste tout de même hésitant, avant de ramener la veste contre elle. Elle n'a même pas le temps de le remercier qu'il lui demande depuis combien de temps elle est coincée ici. Jia lève la tête vers la fenêtre, regardant le ciel bien plus sombre que quand elle était rentrée, avant de prendre enfin la parole après un trop long moment de silence. « si je me fie au ciel, ça doit faire une bonne demi-heure déjà. Quand je suis entrée, le soleil se couchait. »  elle pousse un soupir, puis se redresse légèrement pour passer la veste de Taewoong sur ses épaules. Elle pose à nouveau le regard sur lui, puis le détourne rapidement, un peu gênée par son autre question. Elle va passer pour une idiote, une naïve mais après tout, c'est ce qu'elle est. Elle vient à nouveau appuyer son menton sur son genou droit, puis, le regard rivant la droite, elle répond, après avoir poussé un soupir non discret. « ils m'ont fait croire qu'ils avaient retrouvé mon livre dans cette salle. » elle s'arrête, elle ne veut pas aller plus loin, elle ne veut pas non plus parler du titre du livre, il éclaterait sûrement de rire. « ça fait des jours que je le cherche. je pense pas le retrouver. » avoue-t-elle, défaitiste.

Quelques secondes de silence passent. Jia Li lève les yeux vers son interlocuteur, elle le regarde un instant, clignant des yeux plusieurs fois avant de prendre son courage à deux mains. Après tout, ils sont coincés ici pour un moment, non? Et... Le but, au final, c'était pas de les faire se retrouver tous les deux? Elle serait bête de ne pas en profiter. Alors elle va laisser sa timidité de côté. « et toi? c'est la demoiselle en détresse qui t'a ramené ici? » elle esquisse un sourire, attendrie, avant de baisser à nouveau les yeux vers le sol, pensive. Et le silence la fait penser, peut-être trop fort... « tu es trop gentil pour être réel. » trop gentil pour être ami avec des gens comme ça, trop gentil peut-être pour être étudiant dans cette jungle qu'est la Yonsei. Trop gentil pour être humain ouais, parce que Jia Li le sait, les êtres humains viennent au monde pour se détruire, pour se faire du mal.


#kerushirei


the lights won't find you
tu t'attaches à ce que tu maîtrises, ce qui t'échappe tu le méprises. by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

EQUIPE D'ANIMATION • have fun
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t13888-oh-tae-woong-liens http://www.shaketheworld.net/t13731-oh-tae-woong-music-is-my-bes http://www.shaketheworld.net/t13887-oh-tae-woong#619487 http://www.shaketheworld.net/t14130-oh-tae-woong
Re: trapped ~ jia ☆  Ven 13 Oct - 11:49


trapped
jia & tae

quitte à être enfermé avec jia li dans cette salle, autant en profiter pour lui parler. alors, tu t’avances vers elle et tu t’assieds en face d’elle. tu ne remarques pas le regard qu’elle te lance, ni même le rose qui prend place sur ses joues. t’es au courant qu’elle a un crush sur toi, en même temps avec tes potes qui te le bassines à longueur de journée, tu ne peux pas avoir oublié. mais t’es trop préoccupé par ses lèvres bleuies par le froid. t’enlèves donc ta veste pour lui donner. y a rien de spécial dans ce geste, c’est juste que tu ne veux pas qu’elle ait froid. toi, t’as pas encore froid parce que tu bougeais jusqu’à maintenant. jia li tu sais pas encore depuis combien de temps elle est là, immobile. alors, tu préféres avoir froid plutôt qu’elle. et tu finis par lui demander depuis quand elle est enfermée. tu pousses un soupir quand tes yeux se posent sur le ciel dehors. le ciel n’est pas encore tout à fait noir, mais le soleil est bien couché maintenant. « je suis vraiment désolé. » que tu dis parce que c’est le cas. tu t’excuses pour tes amis complètement débiles qui l’ont obligé à rester coincée ici, seule pendant une demi-heure. tu lui demandes ce qui l’a amené ici et tu remarques qu’elle détourne la tête. est-ce qu’elle a honte de la raison qui l’a poussé à venir dans cette salle de classe ? tu tournes donc ta tête et ton attention vers elle et t’apprends que c’est un livre qu’elle cherche. tu souris légèrement. « si tu veux, quand on sortira, je pourrai t’aider à le retrouver ? » tu proposes, parce que tu lui dois bien ça. après tout, ce sont tes amis qui vous ont foutu dans cette situation. si tu peux l’aider à trouver ce pourquoi elle s’est faite piéger, ça pourrait lui donner le sourire et lui faire oublier cet épisode. et puis à deux vous iriez forcément plus vite pour le récupérer. « pour me faire pardonner pour tout ça. » tu montres des mains la salle avec un sourire désolé. c’est pas forcément de ta faute si vous êtes enfermés mais si t’avais des amis plus intelligents rien de tout ça ne serait arrivé. le silence finit par vous envelopper et tu poses ton regard sur la jeune femme. ta vision s’est adaptée à la pénombre et tu distingues les traits fin de son visage, la courbe de son nez, la forme de sa bouche. jusqu’à maintenant, tu ne l’avais jamais réellement vu de si près et tu dois dire qu’elle est mignonne. vos regards finissent par se croiser et tu continues de lui souris. t’as l’impression q, la forme de sa bouche. jusqu’à maintenant, tu ne l’avais jamais réellement vu de si près et tu dois dire qu’elle est mignonne. vos regards finissent par se croiser et tu continues de lui souris. t’as l’impression qu’elle veut te dire quelque chose mais qu’elle n’y arrive pas. tu l’encourages d’un signe de tête et quand elle prend finalement son courage à deux mains, tu souris un peu plus franchement. c’est ça, c’est bien la demoiselle en détresse qui t’a fait courir jusque dans cette salle et à cause de qui tu as été enfermé. et cette demoiselle c’est jia li. mais tu ne lui en veux pas. elle ne pouvait pas savoir que vous seriez pris au piège de cette manière comme deux gamins de primaire. t’ouvres la bouche pour répondre mais elle te prend au dépourvu en reprenant la parole. tu manques de t’étouffer avant de partir dans un rire franc. tu ne te moques pas de la jeune femme. tu trouves juste qu’elle est mignonne de dire ça et que c’était tellement pas prévisible. à croire qu’elle n’a pas fait exprès de dire ces paroles. « je te rassure, je suis bien réel… et puis je suis pas si gentil que ça. » non t’es pas un gentil tae woong. il y a plein de fois où tu as eu des pensées qui feraient bondir au plafond n’importe quel chrétien et à chaque fois, c’était à cause de ha young. combien de fois tu as pensé à frapper ses petits amis, ou même les crushs qu’elle a eu parce que tu étais jaloux ? combien de fois tu l’as réellement fait quand elle avait le dos tourné ou qu’un lui avait brisé le cœur ? t’as peut-être une image de nounours, mais tu n’es pas comme ça. et malheureusement, tous tes mauvais côtés refont surface quand ça touche ha young. il en va de même avec ton frère et tes proches. tu es un faux gentil. faut juste pas te chercher. « mais sinon, pour te répondre, oui c’est bien la demoiselle en détresse qui m’a amené ici. et en l’occurrence, je suis content que ce soit toi jia li. » parce que t’apprécies sa compagnie et que si ça avait été quelqu’un que tu n’aimais pas, ça aurait pu devenir vite problématique. tu finis par pousser un soupir avant de détourner les yeux de la jeune femme pour les poser sur le ciel. le silence est à nouveau présent entre vous mais il n’est pas gênant, ni même bizarre. c’est presque naturel et t’apprécies ça. pourtant, tu reprends la parole. « t’as quelqu’un qui t’attends chez toi ? » demandes-tu parce que tu n’as pas souvenir de l’avoir vu dans une fraternité. tu te trompes peut-être mais tu en es presque sûr. « parce que si c’est le cas, je peux te prêter mon téléphone pour que tu préviennes tes parents ? » et puis tu la ramèneras une fois que vous serez sortis. hors de question qu’elle traverse la vie seule alors que c’est la nuit. mais ça, tu ne le dis pas pour le moment, te contentant de sortir ton téléphone et de lui tendre si jamais elle en a besoin.

 


#kerushirei


❝ TAEYOUNG ❞ baby, I'm dancing in the dark with you between my arms. barefoot on the grass, listening to our favorite song. when you said you looked a mess, i whispered underneath my breath, but you heard it, darling, you look perfect tonight.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

STUDENT • too many wars
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/
Re: trapped ~ jia ☆  Jeu 19 Oct - 21:19


trapped
jia & tae

Qu'elle est bête. Elle n'a rien à lui reprocher à Taewoong, pourtant, elle lui a dit ça sur ton... Comme si elle voulait lui faire porter le poids des remords. Pourtant, si yen a bien un dans l'histoire qui n'a rien à se reprocher, c'est lui. Il ne pouvait pas savoir que ses abrutis d'amis préparaient un tel coup dans leurs dos. Elle aime bien Taewoong, et après? Est-ce qu'ils méritent de se retrouver enfermés dans cette pièce pour une durée indéterminée? Il soupire, baisse la tête et s'excuse. Jia est surprise, elle se demande bien pourquoi il s'excuse. Il doit se sentir coupable de la connerie de ses potes, ouais, elle est pas douée dans le social mais elle pense comprendre pourquoi il a l'air si navré. Elle hausse alors les épaules en passant ses bras maigres autour de ses genoux, tournant la tête un instant pour regarder par la fenêtre, comme pour lui montrer que ce n'était pas si grave. Mais ça l'est. C'est comme ça que, peu à peu, elle commence à devenir bien plus difficile d'approche. Et c'est un cercle vicieux, les gens ne veulent pas l'approchent pourtant, elle a de l'amour à revendre, et quand elle baisse alors un peu sa garde, les gens en profitent pour la moquer. Alors elle redevient ce mur infranchissable, et ainsi de suite. « si tu veux, quand on sortira, je pourrai t’aider à le retrouver ? » elle tourne la tête pour le regarder. Est-ce qu'il parle vraiment de son livre, là? Elle fronce les sourcils. Jia a du mal à croire qu'un garçon l'aiderait à retrouver un livre si peu commun.  « pour me faire pardonner pour tout ça. » Pincez la elle rêve. Taewoong, le jeune homme pour qui elle craque, est en train de lui proposer de l'aide pour retrouver son livre. Elle a vraiment l'impression d'être dans un rêve et qu'elle va se réveiller dans quelques minutes. Et d'ailleurs, elle est tellement perdue dans ses pensées à se répéter qu'elle va se réveiller que les secondes passent, et qu'elle a l'air d'une idiote à le regarder comme ça sans répondre. Elle se saisit, secoue doucement la tête avant de se cogner la tête une deuxième fois contre le meuble derrière elle. Aïe. Cruche. Elle vient se passer la main sur le crâne doucement avant de sourire, un peu crispée. « C'est gentil de proposer, mais... Je pense qu'il est perdu. Honnêtement. » Haha, ouais, un élève lucide a dû le prendre pour le poser à la bibliothèque sans penser une seconde que le livre appartient vraiment à quelqu'un. Ah tiens, en voilà une idée! « J'irai voir à la bibliothèque au cas où. » Voilà, faisons ça.

Une fois encore, elle se dit qu'elle n'est pas tombée sous le charme de n'importe quel garçon. Elle se dit qu'elle a bien choisi son crush mais au fond, elle ne l'a pas vraiment choisi. Ça s'est fait comme ça. Ils se sont croisés dans un couloir de la fac et ses yeux n'ont pas su le quitter. Et depuis, il est pour ainsi dire celui à qui elle pense tout le temps, et si elle aurait aimé garder ça secret, c'est loupé. Soit elle n'est pas discrète, soit ses amis sont clairvoyants. En tous les cas, il est là, enfermé avec elle et Jia pense qu'il est venu parce que ses amis lui ont fait croire à une demoiselle en détresse. Et s'il avait su que c'était elle, est-ce qu'il serait quand même venu? Elle se pose la question, mais elle n'hésite pas à lui dire le fond de sa pensée quant à sa gentillesse. Il lui prête sa veste et lui propose de chercher son livre. Chanceuse soit la fille qui l'aura pour elle toute seule, pense Jia Li tristement alors qu'elle arbore un doux sourire. « je te rassure, je suis bien réel… et puis je suis pas si gentil que ça. » elle fronce les sourcils un instant. Comment peut-il être méchant? Elle se serait trompée sur son compte? Tous les êtres humains commettent des péchés un jour ou l'autre, mais Dieu les pardonne, c'est ce que pense Jia Li à cet instant. Quoique tu aies fait ou pensé, Taewoong, tout te sera pardonné. Absolument tout. « mais sinon, pour te répondre, oui c’est bien la demoiselle en détresse qui m’a amené ici. et en l’occurrence, je suis content que ce soit toi jia li. » le temps de quelques secondes, ses yeux s'arrondissent, ses joues se rougissent légèrement. Elle détourne le regard rapidement, il a le don pour la déstabiliser faut dire. Elle ne s'attendait pas à un tel aveu, mais son coeur de pierre est en train de fondre littéralement pour les paroles du beau brun. Ce n'est pas bon Jia, il ne sera jamais à toi ce garçon. C'est pas le moment de craquer d'avantage pour lui. Elle passe alors sa main sur son crâne, venant toucher son chouchou du bout des doigts, avant d'afficher un sourire timide mais reconnaissant. Les mots ne lui viennent pas, pourtant, elle aimerait le remercier. Mais ça ne suffirait pas. Les mots ne suffiront jamais. « t’as quelqu’un qui t’attends chez toi ? » Perdue dans ses pensées  avec un sourire rêveur aux lèvres encore un temps, les paroles du jeune homme lui montent néanmoins au cerveau. Et... Réaction! « Oh! Maman! » s'exclame-t-elle en se redressant vivement, la bouche entrouverte et les yeux paniqués. Avec tout ça, elle avait presque oublié sa pauvre mère qui devait se faire un sang d'encre pour sa fille. « parce que si c’est le cas, je peux te prêter mon téléphone pour que tu préviennes tes parents ? » Ses yeux paniqués se perdent sur une table de la salle, avant de river sur la main de Taewoong qui sort son téléphone de la poche. Elle fixe un instant l'appareil, avant de poser les yeux sur le Pyobeom. Est-ce qu'il sait qu'elle est tellement arriérée qu'elle n'a pas de téléphone non plus? La honte.  « Je veux bien... » répond-elle, tout bas, avant de prendre le téléphone. « Merci. » déclare-t-elle, affichant un sourire bref. Elle allume le gadget, et là, elle voit le fond d'écran. Taewoong, plus jeune, avec une fille aux longs cheveux bruns. Il a l'air heureux sur cette photo, mais le coeur de Jia se brise après avoir fondu. Décidément il est passé par tous les états, ce fichu coeur. Elle a mal, mais elle garde son sérieux et se contente d'aller dans le menu pour taper le numéro de sa mère. Or, avant d'appuyer sur le téléphone, son pouce se stoppe. Elle hésite. Qu'est-ce qu'elle va dire à sa mère? La vérité? Ou bien ne pas l'inquiéter et lui dire qu'elle étudie à la bibliothèque? Lili soupire, puis appuie sur la touche. Tant pis. Elle porte le téléphone à son oreille. Sa mère ne tarde pas à décrocher.

« [...] Je suis à la fac. » « Tu comptes rentrer à quelle heure? Je me suis fait un sang d'encre bon sang! » « Je suis désolée, je ne sais pas encore pour combien de temps j'en ai. Ne m'attendez pas pour dîner. » « Ne rentre pas trop tard Jia. Si tu rentres après ton beau-père, il va te tuer. » « Je dois te laisser, à plus tard. » et elle raccroche immédiatement de ses mains tremblantes. Son beau-père, c'est la menace ultime. Il l'effraie, alors une fois le téléphone rendu, elle cache immédiatement ses mains dans son dos pour ne pas laisser paraître son angoisse. Et puis, s'il remarque quelque chose, elle lui sortira un bobard. « Merci encore. » et elle déporte son regard sur la fenêtre. La Lune brille bien, Jia trouverait ça presque relaxant si elle n'avait pas les paroles de sa mère qui passaient en boucle dans sa tête. Décidément, ça fait beaucoup pour elle en peu de temps. Elle est vite descendue de son nuage, entre la photo de Taewoong et cette fille, et la menace de son beau-père qui plane sur elle... La soirée est définitivement gâchée. « Tu crois qu'ils vont revenir? » demande-t-elle, d'une voix douce, en tournant légèrement le visage pour le regarder du coin de l'oeil. Oui, elle ne les connaît pas ses amis elle, et elle a bien peur qu'ils les laissent là toute la nuit.



#kerushirei


the lights won't find you
tu t'attaches à ce que tu maîtrises, ce qui t'échappe tu le méprises. by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

EQUIPE D'ANIMATION • have fun
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t13888-oh-tae-woong-liens http://www.shaketheworld.net/t13731-oh-tae-woong-music-is-my-bes http://www.shaketheworld.net/t13887-oh-tae-woong#619487 http://www.shaketheworld.net/t14130-oh-tae-woong
Re: trapped ~ jia ☆  Jeu 9 Nov - 12:57


trapped
jia & tae

pour toi, ça te semble normal de proposer ton aide à jia li pour retrouver son livre. après tout, t’es indirectement lié à cet emprisonnement dans cette salle. alors si tu peux l’aider d’une quelconque manière tu le feras, sans te sentir obligé. t’es comme ça, tu aides les gens quand ils ont besoin. ce sera aussi une façon de te faire pardonner pour ce que tes abrutis de potes vous ont fait. parce que si toi ça ne te dérange pas plus que ça, faut quand même avouer que tu préfèrerais être ailleurs qu’enfermer dans une salle de cours, tu te doutes que c’est peut-être pire pour la jeune femme. tu hoches la tête aux paroles de la jeune femme, détournant le regard pour observer le ciel qui se noirci à vue d’œil. « comme tu le sens. mais sache que si t’as besoin d’un coup de main, que ce soit pour ton livre, ou pour autre chose, tu peux venir me trouver n’importe quand. » et tu souris, sans savoir si elle le verra. mais au moins, elle sait que tu seras là pour elle. mais pourquoi ? tu sais pas vraiment. sûrement ce besoin de protéger jia li parce qu’elle semble être une femme fragile. mais il n’y a pas plus. tu es au courant du fait qu’elle craque pour toi, tu devrais l’envoyer chier une bonne fois pour toute pour éviter que ses espérances augmentent. mais tu ne peux pas faire ça. tu n’es pas comme ça et tu ne le seras probablement jamais. t’as trop de respect pour les gens en général pour leur parler mal. et puis ça ne servirait à rien d’être méchant et mesquin avec la jeune femme. tu n’as aucun intérêt à la faire souffrir de la sorte. alors, tu préfères nettement être gentil et accueillant avec elle, plutôt que la pire des raclures. après t’es pas non plus un saint comme tu lui mentionnes. il y a des fois où tu as eu envie d’utiliser tes poings plus que ton cerveau, des fois où tu l’as réellement fait. t’es pas tout blanc, malgré ce que jia li semble penser. peut-être qu’elle est biaisé par le fait qu’elle a un crush sur toi ? tu mets ça sur ce compte et tu continues en répondant à sa question. oui c’est bien la demoiselle en détresse qui t’a fait courir jusqu’à cette salle de classe. t’as pas réfléchit quand tu es tombé dans le piège de tes amis. mais tu l’aurais fait pour n’importe quelle fille de la fac. sauf que c’est jia li qui est en face de toi et c’est encore mieux. tu penses pas que tu aurais pu supporter d’être enfermé avec une personne que tu détestes. mais jia li, sans réellement dire que tu l’aimes, tu apprécies sa compagnie. elle est différente des autres filles du campus et tu aimes ça, même si tu ne la connais pas spécialement plus que ça. t’aimerais apprendre à la connaitre maintenant que tu as eu un aperçu de qui elle était. et puis pour une fois que quand tu es avec quelqu’un le silence n’est pas bizarre, tu ne vas pas t’en plaindre. pourtant, tu y coupes court, parce que tu viens de penser à quelque chose. jia li a peut-être des gens qui l’attendent chez elle. elle, elle a sûrement encore ses parents, alors que toi, tu n’as que ton frère. tu lui tends donc ton téléphone en souriant pour qu’elle puisse appeler sa mère. elle te remercie et tu souris en détournant le regard une nouvelle fois. tu te lèves même, mettant un peu de distance entre vous, pour lui donner un peu d’intimité. t’as pas envie qu’elle pense que tu veux écouter sa conversation et si ça avait été toi qui appelait quelqu’un, tu aurais voulu qu’elle te laisse de l’espace pour avoir ta conversation tranquille. alors, tu laisses ton regard vagabonder dehors, jusqu’à ce que tu l’entendes dire à plus tard. tu reviens vers elle, récupères ton téléphone, remarquant les mains tremblantes de la jeune femme. « y a pas de quoi. » dis-tu en te rasseyant en face d’elle. « tout va bien ? » tu demandes, intrigué par son comportement. est-ce qu’il se passe quelque chose ? est-ce qu’elle va avoir des problèmes avec sa mère ? tu sais pas vraiment mais tu poses pas plus de questions parce que t’as le sentiment que ça ne mènerait qu’à des mensonges. elle n’a pas l’air de vouloir en parler. mais tu t’assures quand même de son état, parce que ça t’inquiète. et puis le silence s’installe à nouveau et tu observes la jeune femme alors qu’elle a le regard tourné vers l’extérieur. elle finit par lâcher une question et tu hausses les épaules. « je pense… enfin j’espère. » parce que tu as beau les connaître, tu sais pas vraiment s’ils vont revenir. ils seraient capables de vous laisser toute la nuit dans cette pièce. faudrait que tu les appelles pour qu’ils viennent vous laisser sortir. mais t’as à peine le temps de penser à ça que ton téléphone sonne et c’est l’un de tes amis justement qui t’appelle. « hey tae, alors t’as conclu avec la sainte nitouche ? elle utilise aussi bien sa bouche pour prier que pour sucer ? » que t’entends au bout du fil et tu poses ton regard sur jia li en serrant les dents. la colère remonte d’un cran à ses paroles. comment ose-t-il parler de la jeune femme de cette façon, surtout à toi, alors qu’il sait à quel point tu respectes les gens ?« alors écoute moi bien connard, c’est pas parce que tu laisses ta bite traîner partout que je dois faire pareil. alors non je n’ai pas touché jia li et non je ne prévois pas de le faire parce que je saute pas sur tout ce qui bouge moi. alors tu viens nous ouvrir de suite si tu veux garder tes bijoux de famille quand je sortirai. » tu raccroches en grondant. t’as été vulgaire peut-être un peu trop mais tu t’en fous. tu as laissé la colère te dicter tes paroles et tu te lèves même pour faire les cents, marmonnant dans ta barbe. t’espères qu’il va venir vous ouvrir, sinon tu ne donnes pas cher de sa peau à ta sortie. tu finis par te retourner vers la jeune femme. « désolé, j’aurai pas du m’énerver. » que tu dis en baissant la tête penaud. t’as clairement oublié sa présence une fois que la colère a eu pris possession de toi.

 


#kerushirei


❝ TAEYOUNG ❞ baby, I'm dancing in the dark with you between my arms. barefoot on the grass, listening to our favorite song. when you said you looked a mess, i whispered underneath my breath, but you heard it, darling, you look perfect tonight.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

STUDENT • too many wars
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/
Re: trapped ~ jia ☆  Mar 14 Nov - 19:01


trapped
jia & tae

 « comme tu le sens. mais sache que si t’as besoin d’un coup de main, que ce soit pour ton livre, ou pour autre chose, tu peux venir me trouver n’importe quand. » elle ne peut s’empêcher de hausser les sourcils. Ben oui, elle est quand même surprise, Jia. Si elle pensait que Taewoong serait un garçon aussi gentil? Certainement pas, elle était bien trop timide pour oser l’approcher et ainsi pouvoir se faire une opinion de lui. Puis, ses amis ont un peu forcé le destin et voilà qu’elle se retrouve à lui parler de son livre religieux qu’elle a perdu. Folie. Heureusement qu’elle ne lui a pas dit qu’il s’agissait d’un livre religieux, quoiqu’il doit s’en douter, il connaît le drôle d’oiseau qu’elle est. Elle apprécie sa gentillesse, le fait qu’il soit prêt à tout pour l’aider, elle l’apprécie réellement. A passer son temps à être la risée des autres, ça fait un peu du bien à son petit coeur d’avoir quelqu’un sur qui compter. Ça la soulage, ça l’apaise. Et elle acquiesce alors, un mince sourire sincère aux lèvres. Oui, elle ne manquera pas de lui demander à l’avenir si elle a besoin d’aide, pour quoi que ce soit. Parce que si Jia Li est une fille qui fait difficilement confiance aux gens, pour cette fois, elle sent qu’elle peut faire confiance à Taewoong les yeux fermés.

Les choses se corsent quand il lui tend son téléphone pour passer un coup de fil à sa famille. Elle appréhende déjà son échange avec sa mère, mais ce n’est pas elle que Jia craint le plus. C’est bien son beau-père, et ses réactions disproportionnées qui n’ont rien de celle d’un beau-père ayant pris le rôle d’un père. Il est simplement un adulte menaçant pour la petite brune, aux regards parfois trop insistants sur son corps de jeune femme qui se formait progressivement. Alors, quand sa mère lui dit de rentrer vite au risque de se faire arracher la tête par son beau-père, le coeur de la brunette se met à accélérer, tapant violemment contre sa poitrine. Elle est effrayée maintenant, elle se dit que c’est peut-être encore mieux de passer la nuit ici, au moins elle pourra directement aller en cours demain matin et ne pas passer par chez elle et donc éviter son beau-père menaçant. Après avoir raccroché, elle se penche alors pour rendre le téléphone à Taewoong et comme elle s’en doutait, ses mains tremblantes ne lui ont pas échappé. « tout va bien ? » Elle lève les yeux vers lui et déglutit, un réflexe de son corps quand elle atteint un certain seuil de stress. Ça en crève les yeux qu’elle n’est plus très bien mais elle hoche la tête à la question du jeune homme. « Oui oui, ça va. Tout va bien. » un sourire crispé étire ses lèvres et pour remédier à ça, elle cache ses mains dans son dos. Ça finira bien par passer, non? Oui, ça passera si ses amis viennent rapidement les libérer d’ici. C'est pourquoi elle pose la question à Taewoong et qu’elle paraît encore plus inquiète. Parce que s’ils ne viennent pas rapidement, Jia Li va passer un très mauvais quart d’heure une fois chez elle. « je pense… enfin j’espère. » Mouais, il n’a pas l’air très sûr de lui. Une grimace étirant ses lèvres, Jia Li finit par appuyer doucement sa tête sur ses genoux, tournant la tête vers la fenêtre pour regarder la lune et les étoiles qui brillaient déjà. Un moment de silence et de paix qui lui permet de se calmer un peu alors que ses mains toujours cachées dans son dos semblent cesser leurs tremblements. Oui, un moment de silence soudainement perturbé par la sonnerie du téléphone de Taewoong. Jia Li redresse aussitôt la tête, son coeur s’emballant à nouveau. Et si c’était sa mère qui rappelait? Ou pire, son beau-père qui aurait pu rentrer entre temps et vouloir parler à Lili? Tous les scénarios possibles lui traversent l’esprit mais elle comprend vite que ce n’est ni sa mère ni son beau-père, c’est déjà pas mal. Elle regarde Taewoong et remarque clairement qu’il est en train de s’énerver, et quand il répond, Jia Li en a la confirmation par le ton qu’il emploi. Il parle de bite? De la toucher? L’étudiante en médecine fronce les sourcils, ne quittant pas du regard le jeune étudiant. Elle espère avoir des explications rapidement. En tout cas, elle a bien peur que ce qu’il lui dise ne lui plaise pas. En tout cas, c’est une chrétienne outrée aux yeux écarquillés qui fait maintenant face à Taewoong. Il s’excuse, et là, elle doit garder l’air cool. C’est ça? Faire comme si elle est habituée qu’on parle de bite tous les jours sous son nez? « Euh…! » elle se redresse en réalisant qu’elle a l’air un peu débile avec ses yeux ronds et son air ahuri. « Désolé pour? Ça? Pfff! » Elle fait signe de la main, comme pour rassurer Taewoong. « C’est pas grave! » Non, ne dis pas que t’as l’habitude, il saura que c’est faux. Elle déglutit, passant nerveusement sa main dans ses cheveux. Oh, elle est pas bête, elle sait qu’ils ont parlé d’elle et de lui et de choses pas catholiques du tout, mais ça la fout mal à l’aise à un point inimaginable. Elle a même honte, du coup, elle resserre les genoux contre elle, venant cette fois glisser ses mains entre son ventre et ses genoux. Elle garde le regard rivé sur le côté un moment, pensive, avant de finalement reporter son attention sur le pyobeom qui semble toujours énervé. « Hm… qu’est-ce qu’ils ont dit, à part ça? » Oui, enfin, elle a compris c’est bon, elle a compris ce qu’a dit son pote, mais elle, ce qui l’intéresse maintenant, c’est de savoir ce qu’ils comptent faire, ses imbéciles d’amis. « Ils vont venir nous chercher ou pas? » On peut sentir une pointe de colère dans son ton, mais rien contre Taewoong. D’ailleurs, elle remarque qu’il peine à se calmer, ce qui l’étonne, elle voit que ça l’a quand même bien touché cette histoire. Alors, elle prend la parole, calmement. « Hé. » elle ne le quitte pas du regard. « C’est bon. » rajoute-t-elle. « Ya pas mort d'homme. Et puis, ça me fait dire qu'une petite chrétienne les fait fantasmer! » Ben quoi, faut bien qu’elle détenue l’atmosphère et qu’elle montre qu’elle sait plaisanter, elle aussi.



#kerushirei


the lights won't find you
tu t'attaches à ce que tu maîtrises, ce qui t'échappe tu le méprises. by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞
PLUS D'INFORMATIONS
Re: trapped ~ jia ☆ 


Revenir en haut Aller en bas

trapped ~ jia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Shiro #005-Déjà-vu: Trapped in a staircase well [Kaname X Inoue X Kondō].
» trapped in a box.
» [Intrigue] Trapped in Mirkwood
» 07. Trapped in Mirkwood
» Trapped by the Captain's responsabilities [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Campus Universitaire Yonsei :: Sciences, Santé & Sports :: Amphis et salles de classe-