Revenir en haut Aller en bas



 

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Like a bird flying high [Pv Im Eui Geon]

 :: Digital City :: Centre Ville
avatar
Choi Se Jin
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 15 Mar - 23:59

「 Marcher dans la rue innocemment
Se perdre dans la vue d'un envol
Battements d'ailes provoquant une colère imprévue 」

Se Jin & Eui Geon
Nous réglons finalement la petite dispute qui nous a fait perdre notre sang froid en étant plus matures et responsables et j’avoue trouver ça bien plus agréable que de continuer à se parler de manière si peu correct pour une histoire qui n’a pas une importance aussi capitale que le jeune homme le prétendait même si de mon côté, j’ai sous-estimé cette activité. Nous nous sommes tous les deux emportés à tort et je me suis déjà excusé puisque je le regrette sincèrement et qu’il semble aussi s’en vouloir de cette colère démesuré pour une histoire d’oiseau. Je suis content que les choses se soient si vite arrangées en me disant que cet accrochage aurait pu gâcher nos deux journées alors qu’il suffisait de reprendre conscience des événements et relativiser. L’inconnu passionné de volatiles comme je le suis de cuisine propose que l’on aille boire un verre et je trouve l’idée plutôt bonne puisque lui comme moi n’avons rien d’autre à faire et que ça peut être une occasion pour sympathiser contrairement à cette rencontre si désastreuse que nous avons vécue il y a un instant. Je propose un café que je connais tout près et le jeune homme en face de moi accepte rapidement. Je m’apprête à me mettre en route lorsque je me rends compte que je ne connais toujours pas son identité. Je me présente alors et nous échangeons une poignée de main comme il se présente à son tour sous le prénom de Eui Geon. Je hoche la tête et réponds à son sourire bien différent des expressions de colère qui tiraient ses traits dans un instant qui semble déjà bien loin derrière nous.

Il prend alors la tête de notre duo et j’ai l’impression que nous ne nous sommes jamais disputé et que notre rencontre a été tout à fait agréable alors qu’il y a une instant, quelques minutes à peine, nous nous traitions avec peu de respect et immaturité. Je me perds dans mes pensées alors que nous marchons en silence et je repense à ce café où nous nous rendons et où j’ai tant apprécié de cuisiner mes pâtisseries. La cuisine oui… C’est toute ma vie comme les oiseaux semblent l’air pour ce garçon que je ne connais presque pas. Je pense qu’il aime les oiseaux comme moi j’aime la cuisine et c’est probablement pour cela que sa passion lorsqu’il m’a parlé de cet oiseau rare m’a si intrigué et aussi intéressé. Je sais que le café n’est pas très loin et quitte mes pensées pour le guider vers le café alors qu’il me laisse prendre la tête du duo. Il me demande par la même occasion ce que moi je fais dans la vie et je souris un peu en le regardant avant de lui répondre.

-J’étudie la cuisine. C’est ma passion et un peu ma raison de vivre.

Nous arrivons dans la rue du café et je le désigne en lui annonçant que c’est là-bas, montrant une petite enseigne sur laquelle le nom du lieu est inscrit en une calligraphie douce et de mon point de vue chaleureuse. Nous avançons sur le trottoir vers l’endroit que j’ai montré il y a une seconde et me tourne à nouveau vers le passionné des volatiles en posant une question certes un peu curieuse mais s’attendant à une réponse plutôt intéressante.

-Comment as-tu développé cette passion pour les oiseaux, Eui Geon ?

Like a bird flying high
avatar
Im Eui Geon
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 13 Mai - 22:06

like a bird flying high
euigeon & sejin

notre querelle puérile prend enfin fin. jusqu’à ce que tu te rendes compte que c’était totalement débile de s’engueuler à cause d’un piaf, aussi rare soit-il, tu n’avais pas arrêté de l’accabler de reproche, remettant même son éducation en question. quand ça parlait d’oiseau, tu ne répondais plus de rien et il n’était pas rare de te voir perdre le contrôle comme là, à l’instant. alors, tu préfères faire comme si de rien n’était et tu prends la tête de votre duo, ne sachant même pas où vous allez. après tout c’est sejin qui t’a dit qu’il connaissait un café pas loin qui pourrait être plaisant tandis que toi tu n’as juste parlé que d’aller prendre un verre ou manger. tu laisses donc le silence s’installer entre vous. ce n’est pas vraiment gênant, c’est juste que tu ne sais pas réellement quoi dire pour meubler la quiétude qui règne entre vous. du coup, tu réfléchis à quelque chose, alors que petit à petit tu laisses passer devant pour te montrer le chemin. ce serait complètement con de ta part de rester devant alors que tu ne sais clairement pas où tu vas. tu finis par briser la glace entre vous, lui demandant des précisions sur ses études et/ou son métier. la cuisine, c’est sa passion et sa raison de vivre qu’il te dit. bien que ce ne soit pas du tout pareil, tu as l’impression de t’entendre quand tu parles des oiseaux. ils sont ta raison de vivre et ta passion. tu hoches silencieusement la tête alors que le café est enfin en vue. sejin se tourne vers toi et tu souris un peu plus en voyant la devanture de l’établissement. c’est cosy, chaleureux et totalement le genre que tu aimes. cependant, alors qu’il te demande d’où te vient cette passion pour les volatiles, ton sourire se fane. c’est encore douloureux après dix ans de penser à ta mère et à celle qui t’a fait connaitre les oiseaux. « c’est ma mère. » dis-tu sans sourire. ça fait mal d’y penser et d’en parler mais c’est nécessaire que tu le racontes, autant pour ton deuil que pour expliquer à quel point tu aimes les oiseaux. « elle était malade et donc, elle ne pouvait pas sortir de son lit à la maison. du coup, elle a étudié les oiseaux. » tu te souviens de toutes tes après-midi à feuilleter des livres pour lui faire la lecture et fait en sorte qu’elle ne s’ennuie pas. c’était y a un peu plus de quinze ans, mais tu t’en souviens comme si c’était hier, parce que tous tes souvenirs de ta mère sont ancrés en toi et tu ne pourras jamais les oublier. « elle passait des heures à m’en parler et c’est devenu naturel pour moi de m’y intéresser parce que je voulais avoir un point commun avec elle. » au début c’était ce qui t’avait motivé. puis au fil du temps c’était devenu une véritable passion. tu laisses un sourire nostalgique se poser sur tes lèvres alors que ton regard se perd au loin. « mais elle est morte… et j’ai décidé de quand même continuer à les étudier et à honorer sa mémoire de cette façon. » parce que clairement, ce n’était pas ton père qui allait honorer sa mémoire vu la vitesse à laquelle il l’avait remplacé. « mais allons prendre ce café. ne gâchons pas cette rencontre avec mes souvenirs qui plombent l’ambiance. » tu l’attrapes par le poignet et tu entres dans le café, te dirigeant de suite vers le comptoir. il y a deux personnes avant vous et tu en profites pour te tourner vers le jeune homme. « commande ce que tu veux, je paie pour me faire pardonner mon comportement de tout à l’heure. » parce qu’il est hors de question que sejin ne débourse un sous alors que tu veux t’excuser pour ce que tu as fait.

 


#kerushirei



--- and suddenly
i fell in love with the most perfect woman in the world.
avatar
Choi Se Jin
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 28 Mai - 13:51

「 Marcher dans la rue innocemment
Se perdre dans la vue d'un envol
Battements d'ailes provoquant une colère imprévue 」

Se Jin & Eui Geon
Ma question est indiscrète et comme je la pose, je vois le sourire du jeune homme disparaître. Je grimace un peu, je ne souhaitais pas gâcher l’ambiance mais toutes les passions ne peuvent pas venir de bons souvenirs… Il mentionne sa mère et je me fais très attentif pour l’écouter comme c’est un sujet qui semble le passionner et lui rappeler des souvenirs peut-être tristes. Il me parle de la maladie de sa mère et de l’intérêt que celle-ci a développé pour les oiseaux. Je hoche un peu la tête en le voyant se perdre dans son passé et j’ai l’impression, lorsqu’il m’annonce qu’elle est morte, qu’il a tiré de ce deuil ce qui le passionne aujourd’hui. Je souris un peu malgré la tristesse de ce qu’il vient de me raconter, ça rend sa passion encore plus belle. Je m’apprête à parler sans trop savoir quoi dire quand il attrape mon poignet pour m’emmener dans le café d’un air pressé. Je souris alors que l’on arrive dans la file pour commander et me tourne vers lui.

-Ce que tu m’as dit n’a pas plombé l’ambiance ! Je trouve ça beau que tu sois passionné par ce qui passionnait ta mère.

Je continue de sourire en portant mon attention sur les choix proposés dans ce café, j’écarquille un peu les yeux quand il annonce qu’il va payer pour se faire pardonner de son comportement d’un peu plus tôt et secoue vivement la tête. Je ne lui en veux plus après tout, on s’est chacun excusé et tout est rentré dans l’ordre ! Même si, il y a quelques minutes, je pensais avoir rencontré la personne la plus désagréable que je connaisse mais une fois tout clarifié, je me retrouve à passer du temps avec cette même personne. Il a une passion que je peux comparer à la mienne et je me rappelle m’être déjà stupidement énervé à propos de cuisine alors on se ressemble finalement !

-Hors de question que tu payes pour moi ! Tu n’as rien à te faire pardonner, c’est déjà tout oublié !

Je lui fais un sourire sincère et me demande si c’est vraiment Eui Geon qui vient de s’énerver sur moi pour une histoire d’oiseaux rares, c’est difficile à croire ! Les deux personnes devant nous sont servies et c’est à notre tour de passer. Je commande un café et attends que le passionné d’oiseaux fasse de même avant d’aller s’installer à une table du petit endroit où je l’ai emmené.

-Cet oiseau, tu le cherchais pour un travail ? Je suis désolé de l’avoir fait fuir, je ne regarde pas souvent où je marche…

Like a bird flying high
avatar
Im Eui Geon
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mer 13 Juin - 14:55

like a bird flying high
euigeon & sejin

ça ne t’a jamais dérangé de parler de ta mère. au contraire, tu aimes parler d’elle et de ce que vous faisiez lorsque vous n’étiez que tous les deux dans sa chambre alors qu’elle ne pouvait pas quitter son lit à cause de sa maladie. alors, tu ne peux pas en vouloir à sejin de te poser cette question. tu es même légèrement heureux de lui répondre parce que tu peux parler de la magnifique femme qu’elle était et de l’amour des oiseaux qu’elle t’a donné. tu sais qu’elle les aimait tant parce qu’elle aurait aimé être aussi libre qu’eux et voler loin de toute sa vie, loin de la douleur et loin de cette maladie qui la rongeait un peu plus chaque jour. elle ne te l’avait jamais dit, mais tu sais que c’est le cas. tu voyais bien ses yeux qui s’illuminait à chaque fois qu’un oiseau venait se poser sur le rebord de la fenêtre là où tu avais déposé du pain pour eux. ils grignotaient et s’envolaient quelques secondes après. ta mère avait le plus beau des sourires dans ces moments-là et tu n’as jamais été jaloux, parce que tu savais qu’un jour, ce serait toi qui aurait ce sourire sur les lèvres en parlant des volatiles qui faisaient parti intégrante de ta vie maintenant. cependant, tu t’excuses face à sejin parce que parler de la mort d’une personne n’est jamais réjouissante et tu espérais ne pas avoir plombé l’ambiance avec tes révélations. apparemment ce n’est pas le cas et tu souris un peu plus sincèrement alors que vous continuez votre route. « elle leur a toujours envié cette liberté qu’ils avaient. et dans un sens, je pense que je suis comme elle. » pourquoi ? tout simplement parce que tu auras beau renié tout de ta famille, de ton père et de cette belle famille qu’il t’a donné, tu resteras à jamais attaché à eux, qu’importe ce que tu fais. c’est pour cette raison que tu voudrais être un oiseau et pouvoir t’envoler très loin de tout ça. mais c’est un rêve, une utopie qui ne se réalisera jamais. tu le sais, t’es pas idiot. tu pousses un léger soupir quand vous arrivez devant le café non pas parce que ça te saoule d’être là avec le jeune homme mais plus parce que ta vie sera toujours dictée par la haine et l’envie de détruire tout ce qui les rend heureux eux, alors que toi tu fais semblant d’être heureux. « non non, je tiens à payer. » que tu répliques quand il te dit qu’il ne veut pas que tu débourses ton argent. mais ce n’est rien. tu t’en moques à dire vrai. c’est pas comme si ça allait faire un trou dans tes dépenses. tant que ton père réapprovisionne ton compte en banque tu n’as aucun souci à te faire. vous commandez et tu paies les deux boissons avant de prendre une table et de vous y asseoir. tu souris en secouant la tête à la question de sejin tout en sortant ton portable. « tu vois j’ai une application qui m’alerte quand d’autres personnes passionnées d’oiseaux en rencontrent un qui ne devraient pas se trouver ici. du coup, j’ai passé ma journée à le chercher pour mon plaisir personnel. mais ne t’excuses pas c’est déjà oublié. » finis-tu par dire en balayant ses excuses avant de ranger ton téléphone, toujous avec un sourire. « et toi alors, tu cuisines quoi ? enfin, tu préfères faire du salé ou du sucré ? » tu l’interroges parce que bien souvent, les cuisiniers ont une préférence par rapport à ça. peut-être que lui aussi.

 


#kerushirei



--- and suddenly
i fell in love with the most perfect woman in the world.
avatar
Choi Se Jin
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 17 Juin - 18:36

「 Marcher dans la rue innocemment
Se perdre dans la vue d'un envol
Battements d'ailes provoquant une colère imprévue 」

Se Jin & Eui Geon
C’est beau d’avoir tiré d’un décès une passion qui ne le quitte pas. Je trouve vraiment que ça sublime ce qu’il pense des oiseaux, ça rend cette passion pure et encore plus justifiée que toutes les autres passions. Il parle de la liberté que possèdent les oiseaux et je penche la tête sans rien dire. Est-ce que ça signifie qu’il n’est pas libre ? Sa mère était malade, c’est pour cela qu’elle les enviait mais Eui Geon n’est de toute évidence pas dans le même cas. Quand j’y pense, il a raison, les oiseaux vont où ils veulent en quelques battements d’ailes. Il n’y a ni routes, ni chemins tout tracés mais ils peuvent également être enfermés… Et leur liberté, dans ces cas-là, disparaît complètement… Peut-être qu’Eui Geon est dans ce cas-là ? Un homme libre d’apparence mais enfermé dans une sorte de cage dorée… Je m’imagine sûrement n’importe quoi, je ne le connais pas assez pour avancer et assurer ce que je pense et en même temps, je n’aimerais pas avoir juste. Via sa passion, il a la chance de s’échapper un peu, en tout cas, moi, quand je cuisine, je suis libre et je ne ressens plus aucune limite à ce que je fais !

Nous commandons et je cache un peu mon malais alors que Eui Geon insiste pour payer. Je le laisse faire mais il n’a rien à se faire pardonner… Je n’ai de plus pas du tout l’habitude qu’on paye ce que je consomme, c’est tellement… amical et je n’ai pas du tout l’habitude d’avoir des amis. Il serait en phase d’en devenir un ? J’espère probablement trop et trop vite mais ça serait peut-être bien… Oui, je pense que je serais heureux de devenir son ami. Nous nous installons une fois servis et je m’inquiète encore pour l’oiseau que j’ai fait fuir. Je suis alors très étonné de voir le jeune passionné sortir son téléphone et me parler d’une application. Mes yeux s’écarquillent légèrement et je regarde Eui Geon avec un air stupidement étonné.

-Une application ! C’est incroyable, je ne savais pas que ce genre d’appli existait ! C’est vraiment pratique du coup pour « partir à la chasse » !

Je souris en me détendant un peu trop vite peut-être, j’ai l’impression d’être moins coincé… Peut-être est-ce parce que je me sens déjà proche du garçon que je viens à peine de rencontrer… Peu importe, je suis sorti de mes pensées quand il me pose une question sur la cuisine et mon sourire s’élargit alors que c’est à mon tour d’être invité dans le sujet de ma passion.

-Je suis plutôt salé ! J’invente énormément de plats alors je crois que j’ai plus d’affinité avec les repas salés plutôt que sucré… Tu préfères manger sucré, toi ?

Like a bird flying high
avatar
Im Eui Geon
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 1 Juil - 16:23

like a bird flying high
euigeon & sejin

tu sais que parler de ta famille et encore plus de ta mère pourrit bien souvent l’ambiance. pourtant, c’est elle qui t’a donné sa passion pour les oiseaux parce qu’elle leur enviait cette capacité qu’ils ont de pouvoir s’envoler loin des problèmes, loin de tout alors qu’elle, elle était obligée de rester bloquée dans ce lit d’hôpital. et c’est aussi cette capacité en plus de les trouver tellement beau et tellement majestueux qui a fait que tu les as aimés dès que tu as eu le nez devant l’un d’eau. tu aimes leur liberté, l’impression qu’ils flottent dans le ciel et qu’ils n’ont rien ni personne à craindre. tu rêves d’être comme eux, aussi libre et n’avoir rien à craindre. mais ce n’est malheureusement pas le cas. tu n’es qu’un humain qui a des rêves beaucoup trop grands pour lui. tu pousses un soupir avant de payer les consommations. sejin ne semble pas vouloir que tu le fasses, mais tu insistes. ton comportement cavalier doit être pardonné et même s’il te dit que tu n’as rien à te faire pardonner, tu ne peux pas t’empêcher de le faire quand même. parce que tu as été vraiment odieux avec lui pour un oiseau et qu’importe la rareté de ce dernier, tu n’aurais pas du réagir de la sorte. ta mère ne serait pas réellement fière de toi. tu vas donc t’asseoir en compagnie de ton compagnon peut-être destiné à devenir ton ami, tu ne sais pas encore. vous revenez sur le sujet de l’oiseau et tu expliques comment tu as retrouvé le volatile en parlant de l’application. elle fonctionne sur le même principe que les radars. en gros, si une ou plusieurs personnes voient un oiseau qui sort de l’ordinaire, ils le notifiaient sur l’application et chaque personne reçoit une notification si c’est activé. c’est comme ça que tu as sur pour celui que sejin a chassé sans faire exprès. tu souris devant sa surprise et son émerveillement. « oui ça existe. c’est le même principe que quand tu signales un radar. c’est pas vrai à tous les coups parce qu’il y a des trolls, bien moins que si ça avait été pour un radar, mais y en a quand même. du coup, oui c’est pratique. » combien de fois t’étais-tu déplacé pour au final ne rien trouver sur place ? déjà à cause des trolls mais aussi du fait que les volatiles volent et donc qu’il est assez rare de les apercevoir à l’endroit où ils ont été vu la première fois. c’est pour cette raison que tu avais été si énervé, parce que tout ton travail de cette journée était parti en fumée à cause d’un mec qui ne regardait pas où il allait. mais c’était fini maintenant tu passais un bon moment en compagnie de sejin. vous en venez à parler de son métier et tu l’écoutes te répondre avec autant de passion dans les yeux que toi tu t’en as quand tu parles de la tienne. « hmm, je ne saurais pas réellement dire. j’aime tout je pense. » et c’est pas faux. tu n’as jamais été difficile avec la nourriture. « mais si je dois choisir, je dirais que je suis plus fromage en fait. » tu pourrais ne vivre que de ça que ça ne te dérangerait pas. « sinon, tu étudies où ? » que tu viens demander, parce que ça se trouve vous êtes dans la même fac.

 


#kerushirei



--- and suddenly
i fell in love with the most perfect woman in the world.
avatar
Choi Se Jin
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 5 Juil - 17:09

「 Marcher dans la rue innocemment
Se perdre dans la vue d'un envol
Battements d'ailes provoquant une colère imprévue 」

Se Jin & Eui Geon
Je me demande comment une dispute peut engendrer une rencontre amicale. C’est bien la première fois que ça m’arrive, devenir ami avec quelqu’un qui vient de s’énerver sur moi à cause d’un oiseau… La situation est étrange, singulière mais en même temps, ce n’est pas déplaisant. Eui Geon n’est finalement qu’un passionné de volatiles comme je suis un passionné de cuisine et dans sa passion, je retrouve un peu la mienne, ce qui nous rapproche même si les sujets sont complètement différents. Une passion est une passion. Je suis en même temps triste et envieux que sa mère et la mort de celle-ci ait pu engendrer un tel intérêt pour les animaux. Ma passion pour la cuisine s’est développée assez singulièrement, mais je n’en parle pas et je fais comme si elle avait toujours existé en moi. Je n’aime pas tellement parler de mon séjour en prison, j’essaye et fais en sorte qu’un minimum de personne le sache parce que ce n’est pas très glorieux comme passé et ça rendrait une image de moi sombre. Nous nous installons alors que malgré moi, le jeune homme a payé nos consommations et le geste me met un peu mal à l’aise comme au final, il n’a vraiment rien à se faire pardonner. Nous continuons sur le sujet de sa passion et il me parle d’une application qui permet aux passionnés d’être prévenus quand des oiseaux rares passent dans les environs. Ma surprise doit se lire sur mes traits et je regarde Eui Geon s’exprimer au sujet de l’appli pour m’en expliquer le fonctionnement. Intrigué, je hoche un peu la tête et le questionne un peu du regard.

-Et quand un oiseau se trouve vraiment à l’endroit indiqué, qu’est-ce que tu fais ? Des photos ? Tu tiens un livre où tu répertories toutes les espèces que tu connais ?

Quand on est passionné de cuisine, c’est simple de savoir ce qu’on fait : on tient un livre de recette et on passe son temps aux fourneaux. Pourtant, je ne sais pas du tout ce que fait un passionné d’oiseaux ! C’est pour ça que je demande au jeune homme de m’en dire plus, je suis curieux, le sujet à attiser mon intérêt et j’ai envie de savoir ce qu’il fait pour nourrir sa passion lorsqu’il croise une de ses espèces qu’il recherche. Le sujet passe sur ma passion et mes yeux s’éclairent un peu alors que je m’exprime à mon tour sur la cuisine. J’annonce que je préfère le salé, cuisinant beaucoup plus de plats que de desserts et je retourne la question, trouvant que les goûts culinaires des gens les définissent un peu. Il me dit qu’il aime tout puis ajoute qu’il devrait choisir le fromage. Je pense que cet ingrédient se marie aussi bien avec le sucré que le salé mais s’il est plus souvent associé à la deuxième option. Je hoche un peu la tête et alors que je m’apprête à lui demander dans quelle école il étudie, il me devance et je souris un peu, amusé.

-J’étudie à la Yonsei, je suis en option cuisine et toi ?

Like a bird flying high
avatar
Im Eui Geon
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 11 Aoû - 0:43

like a bird flying high
euigeon & sejin

ton amour des oiseaux te vient de ta mère et tu aimes énormément parler de ça même si ça laisse de la nostalgie dans ton cœur. parce que ta mère est morte et que c’est elle qui t’a donné cette passion. mais la nostalgie laisse la place au discours enflammé et passionné de l’homme rêveur que tu es. tu aimes réellement parler de tout ça et tu sais que tu pars souvent dans tes délires sans laisser le temps aux autres d’en placer une. pourtant, ça ne semble pas gêner sejin et tu l’en remercies. parce que ce n’était pas gagné que vous discutiez aussi calmement de tout ça au vu de vos premiers mots échangés après l’envol de l’oiseau que tu chassais depuis des heures. heureusement tout ça est derrière vous et même en reparler maintenant parce que vous échangez sur l’application qui te donne les positions exactes des oiseaux ne ravive pas la colère sourde que tu avais ressenti sur le moment. tu es beaucoup plus calme et plus serein alors que tu lui donnes des détails. « c’est ça, je fais des photos et je note sur des carnets les caractéristiques de l’oiseau. on peut découvrir pas mal de chose sur les oiseaux et leur migration mais aussi parfois, quand ils ne sont pas dans leur milieu naturel comme pour celui que j’ai chassé toute l’aprem, on peut apprendre que bah son habitat a été détruit soit par l’homme, soit par un autre animal. parce que c’est rare de voir cet oiseau si près de la ville. » et tu souris, satisfait par ce que tu viens de dire. encore une fois, tu es parti dans des explications à rallonge mais ça te plait. tu te dis que c’est sûrement pour cette raison que tu penses à voyager autour du monde pour découvrir de nouvelles espèces mais également pour parler des autres aux gens. tu aimes transmettre ta passion. peut-être que tu devrais envisager d’en faire ton métier. professeur im euigeon ! ça ne sonne pas si faux que ça. vous continuez votre discussion avec sejin parlant de sa passion à lui la cuisine. toi t’es pas un très bon cuisinier. enfin, tu te débrouilles mais tu n’es pas capable de faire quelque chose de très sophistiqué. alors, t’es toujours admiratif. tu parles de ton aliment préféré le fromage, avant de lui demander où il étudie. ce serait quand même le hasard si vous étudiez dans la même faculté. et quand tu apprends que c’est le cas, tu ouvres de grands yeux surpris. tu ne l’as jamais vu à la fac. est-ce parce qu’il est trop timide ? ou trop dans son coin ? tu ne sais pas vraiment mais en tout cas, tu ne l’as jamais croisé dans les couleurs de la yonsei. « je suis également en étude à la yonsei en option ornithologie. » tu souris un peu plus avant de rebondir sur le fait qu’il foule le sol de la même fac que toi. « est-ce que t’es dans une fraternité par hasard ? » encore une fois, ce serait vraiment bizarre et totalement par hasard si vous étiez dans la même fraternité. mais quel est le degré de probabilité ? proche de zéro non ?

 


#kerushirei



--- and suddenly
i fell in love with the most perfect woman in the world.
avatar
Choi Se Jin
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 28 Oct - 23:03

「 Marcher dans la rue innocemment
Se perdre dans la vue d'un envol
Battements d'ailes provoquant une colère imprévue 」

Se Jin & Eui Geon
Il m’explique un peu en quoi consiste sa passion et je l’écoute avec grande attention. Quand on parle de passion en cuisine, on imagine assez bien ce que cela veut dire alors que la passion des oiseaux est plus difficile à saisir. Je ne m’étais jamais demandé ce qu’on fait lorsqu’on s’intéresse aux oiseaux, à part les observer. J’imagine difficilement qu’on puisse avoir autant d’informations sur un animal simplement en le regardant mais c’est évidemment parce que je ne m’y connais pas du tout en la matière. Ce soir, je me coucherais moins bête et je n’aurais jamais pu deviner que ce serait grâce à un jeune homme avec qui j’avais une discussion moins agréable il y a à peine quelques instants ! J’ai bien remarqué que si je le lance sur sa passion, il pourrait en parler des heures et sincèrement, ça ne me dérangerait pas tellement de l’écouter me raconter tout ce qu’il sait de ce monde étranger au mien. Non seulement parce que ça m’intéresse mais également parce que je ne suis pas quelqu’un de très bavard et que ça m’éviterait de devoir m’étendre sur moi alors que sa vie et passion ont l’air plus intéressantes que la mienne. Pourtant, la discussion se retourne sur moi et nous échangeons un peu sur la passion qui m’anime : la cuisine. C’est l’un des seuls sujets qui me permet de m’ouvrir un peu aux autres et c’est suite à ça que l’on parle de nos études. Je lui apprends que je suis à la Yonsei et que c’est là que j’étudie dans le but unique de devenir chef étoilé, son visage change alors et il semble surpris par ce que je viens de lui annoncer. Je ne comprends son expression que lorsqu’il m’apprend qu’il est dans la même université que moi et la surprise se lit également sur mes traits. Je ne l’avais jamais vu avant aujourd’hui et il m’annonce qu’il étudie l’ornithologie dans les mêmes bâtiments que moi ! Il enchaine en me demandant si je suis dans une fraternité et je souris légèrement alors que je pense à cette frat’ dans laquelle je me sens bien à ma place.

-Oui je fais partie des pyobeom ! Et toi tu es dans une fraternité ?

Il n’y a aucune chance qu’il soit chez les pyo sans que je ne l’ai croisé une seule fois alors il doit être dans une autre frat’ ou alors ne faire partie d’aucune mais ça, je n’y crois pas vraiment… Au final, c’est possible que l’on ne se soit jamais croisé avant, je ne suis ni quelqu’un dont on retient les traits, ni quelqu’un qui fasse en sorte qu’on le reconnaisse et encore moins quelqu’un qui sort souvent de sa cuisine…

Like a bird flying high
avatar
Im Eui Geon
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 23 Nov - 14:20

like a bird flying high
euigeon & sejin

tu n’aurais jamais pensé que tu puisses discuter aussi calmement avec sejin après ce qui s’était passé quelques minutes plus tôt. pourtant, c’était le cas. vous parliez de vos passions communes et tu mentionnais ton amour des oiseaux donné par ta mère. tu parlais également de sa mort et de tout ça. ça te faisait toujours aussi mal mais ce n’était pas grave, tu arrivais à en parler, c’était le principal. vous en venez à mentionner vos études et tu apprends qu’il fait parti de la yonsei tout comme toi. oh tu ne pensais pas réellement trouver quelqu’un qui soit dans la même université que toi. par curiosité tu finis par demander s’il fait parti d’une fraternité. tu ne penses pas que ce soit le cas, ou du moins pas de la même que la tienne. tu n’es pas forcément celui qui se mélange le plus aux autres, passant plus de temps dehors que dans le dortoir, mais ça serait quand même le comble que vous soyez de la même et que vous ne vous soyez jamais rencontré avant. sejin reprend la parole et tu ouvres de grands yeux surpris. « mais non ??? » tu es vraiment surpris parce que les pyobeom sont également ta fraternité. « comment ça se fait qu’on ne se soit jamais croisé dans les couloirs ? je suis un pyo aussi. » tu lui tends alors la main pour serrer la sienne avec un sourire. « enchainté compatriote rose. » ça te fait bizarre de te rendre compte qu’au final, tu ne connais pas autant que ça les gens qui font partis de ta propre fraternité. tu connais les gens qui sont proches de toi, mais les autres ? tu ne savais même pas forcément leurs noms et tu ne cherchais pas non plus à les connaitre. tu n’étais pas le genre à vouloir absolument la compagnie des autres ou plutôt pas celles des gens des pyo. toi tu ne voulais que l’attention des oiseaux et celle de ta belle asiatique, mais ça c’était autre chose. « du coup, t’es pas souvent chez les pyos, je me trompe ? enfin tu participes pas à toutes les activités qu’ils organisent ? » toi tu participes à certaine, mais pas à toutes. tu lui souris alors parce que ça te fait plaisir qu’il soit dans ton dortoir. vous auriez l’occasion de vous voir plus souvent, parce que malgré tout, tu l’apprécies quand même un peu sejin. « t’as choisir la vie en fraternité pourquoi ? » tu demandes parce que tu es curieux et que mine de rien tu veux savoir parce qu’il n’est pas vraiment le genre à se mêler aux autres, encore moins que toi.

 


#kerushirei



--- and suddenly
i fell in love with the most perfect woman in the world.
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Lumière sur...
Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !
Tu veux en prendre part ?
Viens vite te renseigner par ici !
Le bal de Noël
Décembre rime avec fin d'année et fêtes de fin d'année. Pour l'occasion, tous les habitants de Séoul et de la Digital City sont invités à venir au bal organisé par la Yonsei. Tout le monde est le bienvenu que vous soyez seul ou accompagné. Il y a aura toujours quelqu'un pour vous tenir compagnie.

Pour en savoir plus, clique ici !