167 497 points
15 membres
68 258 points
16 membres
185 414 points♛
16 membres
48 171 points
11 membres

TROUBLE MAKER HAS SOME NEW FOR YOU




 

Page 1 sur 1

avatar

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t15350-wu-tian-follow-my-lead http://www.shaketheworld.net/t15314-wu-tian-follow-your-dreams http://www.shaketheworld.net/t14279-danley-edwens http://www.shaketheworld.net/t14280-danley-edwens
Spellbound ▬ Tileisha♥ ☆  Mar 19 Sep - 15:16


Spellbound
Tileisha ♥️


La pochette sous le bras, j'arpentais les rues de Séoul à la recherche... à la recherche de quoi ? De l'inspiration qui m'avait fui lâchement depuis quelques jours ? D'une scène qui saurait me captiver pour que je la couche sur le papier dont la pâleur m'exaspérait. Je bravais la foule qui pressait le pas et dont les esprits étaient tournés vers le travail ou un moment agréable en compagnie de proches. J’entrevoyais leurs pensées à la simple lueur qui éclairait leurs regards et à la façon qu’ils avaient de se déplacer. Si les mouvements hétéroclite d’une foule en mouvement était devenu invisible, presque naturel, j’y remarquais néanmoins chaque geste, chaque aura qui se mêlait à la multitude de couleur pourtant insaisissable. Mais rien n’y faisait. La concentration me faisait défaut, et elle était un frein et un poids qui étouffait l’artiste. La flamme de l’inspiration qui brillait d’ordinaire paresseusement se mourrait et je n’arrivais pas à l’en empêcher. Je rageais contre les modèles, contre le monde et surtout contre moi-même d’avoir perdu depuis quelques jours la raison qui me poussait à faire couler la peinture sur une toile vierge. Si j’étais incapable de peindre… pouvais-je toujours me considérer comme un peintre ? Et pourtant. Ils étaient familiers ces moments où cette force invisible qui guidait mes mains m'abandonnait, j'étais d'ailleurs loin d'être le seul artiste frappé d'un mutisme passager, celui qui me donnait l'impression d'avoir les mains liées. Jamais ils ne duraient, il me suffisait généralement de prendre mon mal en patience jusqu'à ce nouvel éclat qui nimberait mes pensées pour qu'à nouveau la couleur envahisse les tableaux. Étrangement, ce fut un bâtiment qui attira mon attention. Il se dessinait fièrement à l'horizon, surplombant de peu le reste des immeubles qui l'entourait. Je n'y avais jamais prêté attention jusque maintenant, mais il s'imposait désormais à moi comme une évidence, et je décidais de suivre mon instinct en m'y rendant. Je ne cherchais pas à savoir si l'entrée était ouverte aux visiteurs, porté par une curiosité bien plus envoutante que la raison. Je n’avais jamais eu aucun mal à oublier les raisonnements logiques et à briser quelques règles si cela me permettait de contenter ma soif artistique. Le plus discrètement du monde je poussais le lourd battant avant de m’engouffrer dans un lieu baigné d’une musique douce. Elle emplissait la salle résonnant contre les murs et le plafond noyés d’une obscurité tranchée par de longs rubans de tissus immaculés. Je ne la vis pas tout de suite, la voltigeuse qui dansait tout près des étoiles, mais dès lors que j’eus posé mon regard sur elle, la réalité prit un autre sens. Ces jambes fuselées qui s’étiraient avec grâce, ces bras fins qui enlaçaient le tissu et ces longues mèches saphir qui formaient un halo autour d’un visage que je ne pouvais pas encore voir. Elle semblait voler dans un monde à des années lumières de l’endroit d’où je l’observais. Mais je fus tiré de ma contemplation par d’autres artistes qui passèrent près de moi, m’obligeant à me réfugier à l’abri des regards. Quelques instants seulement avant d’être à nouveau appelé par cette nymphe qui dominait les airs. Et par automatisme, je sortais quelques feuilles et un fusain pour y reproduire cette vision presque féérique qui gorgeait mes iris. Le temps s’était arrêté à l’ instant où la première ligne fut tracée, et je laissais mes doigts courir sur le papier, oubliant même de relever les yeux, m’appuyant sur un sentiment plutôt qu’une image, perdu dans une réalité qui n’était pas la mienne, je n’avais pas remarqué que je n’étais plus seul. Je n’accordais pas plus d’intérêt à mon visiteur, me contentant de terminer une esquisse à laquelle je comptais bien apporter des couleurs. « Je sais que je ne devrais pas être là, je termine juste mon croquis et je m’en vais ! » marmonnai-je. J’espérais qu’il me laisse quelques instants avant de ne voir débarquer quelques agents de sécurité pour m’escorter.



Written in the stars
« Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »

 


Revenir en haut Aller en bas
avatar

EQUIPE D'ANIMATION • have fun
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/ http://www.shaketheworld.net/t14388-diaz-l-aleisha
Re: Spellbound ▬ Tileisha♥ ☆  Dim 24 Sep - 23:17


Spellbound
Edweisha ♥️

Qui n’avait jamais rêvé de toucher les étoiles ? Je me souvenais quand je n’étais encore qu’une enfant, les rares fois où je pouvais apercevoir les étoiles brillées dans le ciel noir étaient quand je me rendais chez ma tante en périphérie de Sydney. A cet endroit, les effets des lumières artificielles de la grande ville étaient fortement affaiblis, nous laissant profiter d’une beauté naturelle. Les yeux rivés sur le firmament, la main levée vers ces choses brillantes qui ressemblaient à d’étranges lucioles, je me surprenais à rêver de les frôler du bout des doigts. Je pensais qu’elle avait de la chance de se trouver si haut, et de pouvoir nos observer de toute leur splendeur, alors que nous étions condamné, nous, pauvres mortels, à raser le sol sur lequel nous étions né. Cependant, après un parcours difficile parsemé d’embuches, je parvins tant bien que mal à les atteindre. Ces chaines que ma mère s’était tenue à ficeler pour me maintenir au sol comme on couperait les ailes d’un oiseau, j’avais réussi à les brisé. Mon envol quelque peu chaotique, les plumes de ma volonté, plus fortes que tout avaient survécu malgré la violence à laquelle elles avaient fait face. Aujourd’hui, je me dressais fièrement dans le ciel, virevoltant parmi ces étoiles qui m’avaient longtemps narguée de leur beauté inaccessible. Je pouvais maintenant affirmer que j’étais l’une d’elle, les caressant, non plus du bout des doigts mais de la paume entière. Et si l’envie de les embrasser me prenait, rien ne me l’interdisait plus. A cet instant, je touchais encore ma terre mère des pieds. Levant les yeux vers ces longs bouts de tissus d’une blancheur immaculée se balançant doucement dans le vide au rythme de la mélodie douce qui débutait, marquant le commençant de mon heure d’entrainement. La magie allait bientôt opéré. Prenant une grande respiration qui s’apparentait plus à un souffle de soulagement plutôt qu’une évacuation de stress, je m’apprêtais à rejoindre ce monde que j’avais fait mien. Je m’élançais quand les premières notes retentirent, m’accrochant à ses rubans qui étaient devenu comme un prolongement de mon corps que je maniais avec aisance. Dans une continuité d’acrobaties, je grimpais avec prestance avec cette sensation de voler tel un papillon déployant ses ailes colorées. Chacun de mes membres se sentaient enfin libre de chaque mouvement dont ils faisaient preuve avec grâce et légèreté. Parfois, je me laissais tomber vers le sol, les bras étendus avant que mes jambes n’embrassent le tissu, ralentissant ma course folle vers ce point de départ qui me rappelait toujours à lui par la gravité. D’autres fois, je m’envolais à nouveau toujours plus haut. Ma danse vertigineuse en impressionnait toujours plus d’un. J’aimais voir ce sourire de bonheur, et ce regard émerveillé que je produisais aux plus jeunes qui savaient encore découvrir les merveilles que ce monde pouvait nous offrir. J’aimais les observer du haut de mon perchoir lors des représentations. Néanmoins, alors qu’il s’agissait d’un entrainement, j’aperçus quelqu’un qui me détaillait lors d’une pirouette la tête en bas. Je continuais de lui jetais un coup d’œil à chaque fois que je changeais de position. J’étais attiré par ses doigts qui avaient l’air de danser sur le papier qu’il tenait contre lui, marquant celui-ci de leur inspiration insolite que je ne pouvais voir à cette distance. Il disparut un instant de mon champ de vision avant de réapparaitre. Et à partir de cet instant, il ne posait plus les yeux sur moi. Même quand la musique était terminé, marquant le temps de laisser ma place sur la piste à un autre artiste. Ma curiosité piquée au vif, je m’avançais vers cet étrange visiteur dont je ne connaissais pas le visage. Il avait bel et bien conscience de ma présence, mais n’y prêtait aucune attention. Je me glissais dans son dos pour regarder ce qui le passionnait tant. Je ne pus m’empêcher de sourire en voyant la silhouette qu’il avait dessinée. « Est-ce moi que vous avez représenté de la sorte ? » questionnais-je, mon visage à la hauteur de son épaule, alors que j’étais baissé vers lui, mes cheveux argent bleuté tombait de chaque côté de mes traits fins.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t15350-wu-tian-follow-my-lead http://www.shaketheworld.net/t15314-wu-tian-follow-your-dreams http://www.shaketheworld.net/t14279-danley-edwens http://www.shaketheworld.net/t14280-danley-edwens
Re: Spellbound ▬ Tileisha♥ ☆  Dim 26 Nov - 10:04


Spellbound
Tileisha ♥️


Elle m’avait en l’espace de quelques secondes, hypnotisé. Je ne cherchais pas à comprendre, ni à trouver un sens à ce qu’elle pouvait représenter, elle m’apparaissait simplement telle qu’elle était. Dans son monde où les tissus semblaient être une extension de son corps, elle étirait ses muscles pour embrasser l’air, suspendue au-dessus du monde des mortels. Semblable à une déesse, elle régnait sur les lieux alors que ses bras s’arrondissaient et que ses jambes s’étendaient, et l’artiste que j’étais fut touché. J’imaginais déjà les traits qui viendraient colorer la toile blanche, j’entrevoyais la silhouette gracieuse s’étirer sur le papier. Je ne faisais plus attention à ce qui m’entourait en m’adossant à une colonne, mais le bruit et l’agitation éphémère de quelques funambules qui me forcèrent à me rendre invisible, abandonnant quelques minutes ma contemplation. Un manque qui ne dura que quelques secondes avant que je ne puisse à nouveau poser mes yeux sur la voltigeuse sans doute absorbée par sa chorégraphie. Je décidais de m’aventurer entre les rangées de sièges pour y trouver une place, sortant les feuilles et le fusain pour le faire glisser sur le papier. Mes yeux commencèrent leur danse, entre elle et la feuille, entre ses courbes et mes doigts qui glissaient avec agilité pour la représenter. Fronçant les sourcils à intervalles réguliers, insatisfait de ce que je reproduisais, alors je m’acharnais en lui donnant cette touche de sensualité qui m’avait interpelé. Si je comprenais les lignes de son corps, j’étais davantage attiré par ce qu’elle dégageait. Concentré dans mon croquis, je n’avais pas fait attention à la musique qui avait cessé de résonner, ni même à voir ma nouvelle Muse quitter la scène. Je conservais cependant ses traits lointains gravés dans ma mémoire, comme si sa simple apparition avait été une révélation. Elle guidait mes doigts par sa simple essence, celle qu’elle avait laissé dans son sillage en quittant les lieux. Mais ce que j’ignorais, c’est que si j’étais venu jusqu’à elle en entrant sans permission dans ce temple du spectacle, elle venait à son tour se glisser derrière moi, scrutant avec attention mes gestes pour découvrir l’esquisse bien loin d’être achevée. Je n’écoutais pas, bougonnant avant même qu’elle ne puisse parler, la prenant même pour l’un de ces agents de sécurité venant me déloger de ma cachette. Mais au lieu d’une voix au timbre grave, ce fut une douce mélodie qui résonna à es oreilles m’obligeant à me retourner sur celle qui m’avait inspiré. Si j’avais admiré ses courbes, volant au dessus du sol, je pouvais désormais détailler ce visage aux grands yeux pétillants. Ses longues mèches bleues qui pendaient de chaque côté de son visage de poupée et son sourire mutin face à mon ébauche. « Je ne sais pas. Qu’en pensez-vous ? » L’espace d’un instant, j’avais fait d’elle mon modèle, et même si je côtoyais nombre de femmes aux courbes parfaites, je ne pus m’empêcher de la fixer, de m’imprégner de son aura en lui tendant le papier. Elle était si proche que je pouvais sentir son parfum fruité, une odeur qui en plus de cette vision enivrait mes sens. Qu’avait-elle de si différent ? La question tournait en boucle dans mon esprit alors que je ne parvenais pas à défaire mon regard de sa silhouette. « Si je me fais prendre je dirais que c’est votre faute. » Je savais que je n’avais pas droit de me trouver en ces lieux hors des heures de spectacles, et si je l’acculais des reproches à venir, je l’incitais à prendre place à mon côté. « Alors ? Est-ce qu’il reste beaucoup de travail selon vous ? » La question était loin d’être innocente, échappée par une bouche dont le sourire se voulait taquin, j’attendais qu’elle me réponde par la négative. Entrevoyant déjà la possibilité de venir la retrouver, ici ou ailleurs, du moment que je puisse être happé par ce qu’elle exhalait. Et je remerciais intérieurement, cet ami qui m’avait tiré de force dans son antre, me faisant ainsi découvrir ce qui me semblait pourtant tellement éloigné de ce sur quoi mon regard se portait d’ordinaire.



Written in the stars
« Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »

 


Revenir en haut Aller en bas
avatar

EQUIPE D'ANIMATION • have fun
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/ http://www.shaketheworld.net/t14388-diaz-l-aleisha
Re: Spellbound ▬ Tileisha♥ ☆  Jeu 7 Déc - 22:32


Spellbound
Edweisha ♥️

Du haut de mon monde, un curieux visiteur m’avait interpelé. Du coin de l’œil, je l’avais vu concentré sur un carnet qu’il tenait sur ses genoux. Il n’était pas l’heure des visites, mais il arrivait qu’une personne se glisse dans les gradins pour observer les répétitions. Souvent, je ne pipais mot, tant qu’il ne dérangeait pas le bon déroulement du spectacle, je n’y voyais aucun mal. J’avais repris mes acrobaties, mais à nouveau, mon œil fit attirer à lui lors d’une de mes pirouettes. Je restais un moment la tête en bas, simplement accrochée par les jambes à mes rubans, l’observant avec attention alors que son regard faisait des allers-retours entre moi et son papier. Curieuse d’un tel comportement, j’étais descendue, me débarassant de mes ailes de fée pour redevenir une simple terrienne. Sans un bruit, j’étais passé par les coulisses, trottinant à pas de loup sous les gradins pour en ressortir derrière lui. Je tendais le cou, tentant de voir quelque chose par-dessus son épaule. Les courbes qui avaient bercé ses doigts, donnant vie en couleur à ce papier désespérément blanc émerveillaient mon esprit. Il était parvenu à représenter un univers pétillant au charisme mystérieux. La scène du cirque faisait pâle figure à côté. Je m’emparais de cette œuvre qu’il me tendait, les yeux d’une petite fille découvrant ses cadeaux le soir de Noel. Un sourire baignait mon visage sans vraiment en avoir conscience. Mon aura s’illuminait d’une jolie couleur orangée chaleureux. « Vous êtes magiciens ? » demandais-je, fascinée par le dessin. « C’est de la magie qui sort de vos doigts, avouez ! » Ma façon de lui dire qu’il avait un don merveilleux. Un talent qui ne me laissait pas de marbre, tout comme l'homme. Je fus surprise par ses dires. Je penchais mon visage sur le côté, mes mèches bleues tombant en cascade dans mon dos. Un nouveau sourire suivit d’un haussement d’épaule. « Je vous couvrirais à condition que vous me laissiez ce dessin en échange. » lâchais-je gaiement secouant la feuille sous son nez. « Apres tout, vous m’avez utilisée comme modèle sans me demander ma permission, c’est la moindre des choses. » Je détaillais pour la première fois le jeune homme. Je me surpris à penser qu’il me plaisait. C’était le premier homme autre qu’Ethan que je m’autorisais à regarder de la sorte. Mon attention se reportait sur ce que je tenais en main. Le fixant, je plissais les yeux avant de finalement déclarer : « Je n’en sais, rien. Pour moi, vous m’avez rendu plus belle que je ne suis. Donc j’aurais tendance à dire que c’est parfait ainsi, mais c’est vous l’artiste aux doigts magiques. » Son sourire taquin me fit avoir une bouffée de chaleur que je cachais derrière mes mèches rebelles détachés de ma queue de cheval.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t15350-wu-tian-follow-my-lead http://www.shaketheworld.net/t15314-wu-tian-follow-your-dreams http://www.shaketheworld.net/t14279-danley-edwens http://www.shaketheworld.net/t14280-danley-edwens
Re: Spellbound ▬ Tileisha♥ ☆  Jeu 7 Déc - 23:10


Spellbound
Tileisha ♥️



Magicien ? C’était la première fois que l’on m’attribuait pareille comparaison. Si je me laissais porter par la beauté d’un moment, la splendeur d’un être et d’une âme que j’estimais devoir reproduire sur le papier, jamais on ne m’avait gratifié d’un tel compliment. Il m’allait droit au cœur, faisant louper un battement au muscle alors que je m’émerveillais de son sourire et du mouvement souple de sa chevelure de glace. Elle me fascinait, indéniablement. « Je n’avouerais que sous la contrainte ! » arguai-je en levant les mains. Si elle avait brillé dans les airs, je découvrais son regard, ses yeux noirs qui me transperçaient, cette moue concentrée qui s’agitait à chaque mot qui glissait sur ses lèvres peintes. Et le chantage tomba, m’arrachant un nouveau rire malgré la réticence dont je savais que je ferais preuve. « Il va me falloir quelque chose de taille en échange, je ne laisse jamais de croquis inachevé traîner dans la nature. » Mais si je campais sur mes positions, elle fit de même. « Vous pouvez reconnaître votre visage sur cette silhouette ? Moi non, je pense donc que votre argument est caduc. » Si elle voulait m’intimider, elle se trompait. Je n’avais pas prévu, cet échange intense, cette gêne qui ne tarda pas à s’emparer du peintre pourtant curieux que j’étais. Si d’ordinaire je pouvais poser mon regard sur les corps dénudés pendant des heures sans ciller, j’avais la sensation de faire preuve de maladresse face à la déesse des airs. Sa timidité me frappa de plein fouet alors qu’elle tentait de se cacher derrière ses longues mèches bleues, et l’homme reprit rapidement ses habitudes. « Je ne pense pas être le seul artiste en ces lieux. » Je voyais au loin les employés du cirque s’atteler à leurs activités et s’entrainer avant la représentation du soir et je savais qu’il ne me restait que peu de temps avant d’être chassé. Mais elle avait attisé ma curiosité, si bien que je faisais fi de quelques principes pour simplement prolonger un moment que j’aurais d’ordinaire écourté. « Je ne vous ai pas rendu plus belle, j’ai simplement porté vos traits sur le papier, je suis sans doute un imposteur qui ne fait que copier ce qu’il voit… l’appréciation est différente pour chacun. » Je n’avais qu’un objectif, l’américain que j’étais, avide et désireux d’en savoir plus s’installait confortablement sur la chaise en bois, posant même un bras sur le dossier de la sienne. « Mais dis-moi, comment est-ce que l’on en vient à vouloir prendre de la hauteur à ce point ? » Décontracté, j’oubliais les politesses et le vouvoiement pour simplement en apprendre davantage sur la demoiselle qui se trouvait à mon côté. « Ce n’est pas anodin de vouloir regarder le monde d’en haut. » Tout comme peindre des courbes dévêtues, mais je me gardais bien de mentionner ce détail, un point important, trop important pour que je puisse le divulguer aussi facilement.




Written in the stars
« Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »

 


Revenir en haut Aller en bas
avatar

EQUIPE D'ANIMATION • have fun
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/ http://www.shaketheworld.net/t14388-diaz-l-aleisha
Re: Spellbound ▬ Tileisha♥ ☆  Ven 8 Déc - 1:06


Spellbound
Edweisha ♥️

J’arquais un sourcil amusé alors qu’il n’avouerait que sous la contrainte. « Ca pourrait s’arranger. » le provoquais-je, sur un ton taquin que je ne me connaissais pas. Je ponctuais ma réplique d’une petite moue avant d’en arriver au chantage. Mon cœur ratait un battement à l’écoute de son rire si masculin et suave. Il glissait sur ma peau telle une caresse érotique. Une légère teinte rosâtre s’empara de mes joues à la seconde où je m’en aperçus. Je ne faisais pourtant rien de mal. Ethan avait choisi le chemin sur lequel nous marchions à présent. Je l’avais prévenu à mainte reprise qu’il n’aurait plus aucune autre chose. J’étais une femme célibataire depuis trois semaines. Une situation à laquelle j’avais encore du mal à m’y faire après être resté six ans avec le même homme. Je souris faiblement, cachant ma gêne. Je le remerciais d’ailleurs intérieurement de me donner de la matière à laquelle me raccrocher. Croissant les bras, je lui lançais un regard sévère. « Insinuez-vous qu’il y a deux acrobates pouvant danser de la sorte dans les aires ? Mon visage est peut être flou sur ce dessin, mais les courbes de mes gestes, je peux vous garantir qu’il y en a pas deux dans cet établissement. On me reconnait donc aisément même sans mon visage. » Je gardais possessivement le croquis entre mes doigts. « C’est donc décidé, je garde cela. » Je ne lui demandais pas vraiment son avis. Apres tout, si il insistait, rien ne m’empêchait de lui faire croire que j’allais aller chercher le gérant pour qu’il le mette à la porte. Et de quand même garder le dessin. « Certes, mais ce se sont des artistes d’un autre genre. » je jetais un coup d’œil aux acrobates se mettant en place pour leur représentation. Je reconnus certains de mes protégés donc je m’occupais. Il me fit signe d’un mouvement de tête auquel je répondis par un sourire mêlant fierté et encouragement. Ne sachant comment, je me retrouvais assise à ses côtés, buvant ses belles paroles. J’aurais du écourter cette entrevue, et me remettre au travail. Je n’en fis rien. « Chacun voit une même chose de manière différente. Si vous êtes un imposteur, votre perception des choses embellit ce qu’il observe. » C’était la première fois qu’un homme me disait un compliment d’une telle finesse et de grâce. Ca faisait beaucoup de première fois pour une première rencontre, non ? Je me détendis instantanément, me laissant aller au fond du siège quand il laissa tomber les vouvoiements de politesse. Je levais instinctivement la tête vers le sommet du bâtiment où les voltigeurs s’emparaient des cieux. Un instant, voler parmi eux me manquait déjà. « Disons que le sol était devenu telle une prison, et je voulais faire partie de étoiles du fièrement. J’ai fini par prendre mon envol. » Cela paraissait une trop longue histoire, et surtout, trop intime, pour que je me permette de la raconter à un inconnu, aussi beau soit-il. « La vie d’artiste non plus, ce n’est pas banale… » lançais-je comme une perche pendue pour détourner l’attention de ma personne. « Au fait, moi, c’est Aleisha. » Occidentale dans l’âme, je ne m’étais jamais faite à cette tradition Coréenne de donner son nom de famille et non, son prénom. C’était si … impersonnel. Exception à la règle, tous pouvait prononcer aisément mon prénom. Sauf les coréens….

Revenir en haut Aller en bas
avatar

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t15350-wu-tian-follow-my-lead http://www.shaketheworld.net/t15314-wu-tian-follow-your-dreams http://www.shaketheworld.net/t14279-danley-edwens http://www.shaketheworld.net/t14280-danley-edwens
Re: Spellbound ▬ Tileisha♥ ☆  Sam 16 Déc - 10:55


Spellbound
Tileisha ♥️



« Y aurait-il donc un côté sauvage en vous ? Je demande à voir ! » J’aimais la tournure que prenait notre conversation, une discussion aux allures de joutes verbales teintée de malice que ni elle ni moi ne cherchions à cacher. Du moins jusqu’à ce qu’elle disparaisse en partie derrière ses longues mèches bleues. Et j’attaquais de nouveau, refusant de céder ce bout de papier aussi insignifiant soit-il. Un croquis auquel j’accordais néanmoins une importance particulière alors qu’il était devenu en une fraction de seconde un objet de convoitise. Mais que pouvais-je faire lorsqu’elle s’emparait du dessin sans même en demander la permission ? Le peintre fut touché et heurté en un seul geste, et je fis mes adieux ridicules le plus silencieusement du monde. Je ne supportais pas d’abandonner un projet non terminé, mais il était le reflet de cette voltigeuse non ? Avais-je seulement le droit de me montrer égoïste ? Si j’avais voulu camper sur mes positions, je serais sûrement parti en l’abandonnant dans ce vaste temple de l’art. Mais elle exhalait une aura à laquelle il était difficile de m’échapper, à tel point que j’ignorais la fierté de l’artiste pour me contenter de rester à son côté et m’installer plus confortablement. « Les humains ne sont-ils pas tous les mêmes ? Et pourtant chaque individu est particulier. Il en va de même avec les artistes. Il suffit juste de savoir voir au delà de la représentation physique non ? » Étais-je le mieux placé pour aboutir à ce genre de théorie ? J’avais bien succombé à un physique avant même de voir celle qui s’était approprié les airs. Le sourire qu’elle affichait, la fierté qu’elle dégageait me donnait néanmoins l’impression d’avoir reçu une récompense, l’image d’un trophée que je mémorisais dans l’espoir de la conserver jalousement. Je laissais une fois de plus parler ma curiosité à son égard, cherchant avant tout à gagner du temps, juste profiter de cet instant en si bonne compagnie. Une prison ? Le terme était si fort qu’il me surpris. Pourquoi une femme à la douceur apparente avait-elle subit une telle contrainte ? Sans même qu’elle ne s’en rende compte, elle avait laissé échappé une détresse à laquelle je ne restais pas insensible, et soudainement, la déesse des airs me semblait bien plus fragile et je décelais une aura bien plus claire aux milles et unes nuances. « Qui a dit que j’étais artiste ? » Je la taquinais à nouveau en toute conscience, laissant le séducteur que j’étais jouer sans pour autant l’acculer. « C’est donc ainsi que tu me vois, Aleisha. Un très joli prénom au passage. Il a une signification particulière ? » Je profitais de ces présentations pour me redresser et lui tendre la main. « Tian. » Si l’envie de lui faire remarquer que mon prénom signifiait Les cieux, et que notre rencontre n’était surement pas le fruit du hasard, je n’en fis rien. Et alors qu’elle glissait sa main dans la mienne, j’appréciais la chaleur de sa peau et la douceur des doigts fins qu’elle pressait contre les miens. Et je ne pus m’empêcher de plonger mon regard dans le sien, cherchant à comprendre davantage l’énigme qu’elle me posait. La force dont elle avait fait preuve dans les airs contrastait avec la sensibilité qu’elle exhalait à cet instant. Je ne respectais pas les conventions Sud Coréennes, et m’en fichais pas mal. Tout ce que je voyais était cette jeune femme aux yeux brillants et au sourire étincelant. « Dis moi, Aleisha, que fais une artiste lorsqu’elle a fini ses répétitions ? » Si je m’étais écouté, je l’aurais entrainer en saisissant sa main pour l’emmener boire un café et continuer d’échanger jusqu’à ce que je sois rassasié de sa présence, mais je préférais la subtilité à une potentielle agression.




Written in the stars
« Sometimes the heart sees what is invisible to the eye. »

 


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞
PLUS D'INFORMATIONS
Re: Spellbound ▬ Tileisha♥ ☆ 


Revenir en haut Aller en bas

Spellbound ▬ Tileisha♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Le reste du monde :: Séoul-