Revenir en haut Aller en bas

TROUBLE MAKER HAS SOME NEW FOR YOU




 

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Tainted mind feat. Seo Jin Hee

 :: Digital City :: Centre Ville :: Résidences :: Appartement de Seo Jin Hee
avatar
Urakawa Rei
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 20 Jan - 18:00


 

Tainted mind

Seo Jin Hee & Urakawa Rei

Wearing | Rei ne comptait plus le nombres de plans qu'il avait monté dans son esprit pour séparer Wen Yi de son mari, ou plus radicalement, se débarrasser de lui. Il en était là oui. A se dire qu'à part tuer ce connard il n'aurait jamais la possibilité d'être avec la jeune femme. Être l'amant c'était drôle un moment, la clandestinité était excitante, mais le mari de Wen Yi était un homme dangereux. Dieu seul savait ce qu'il adviendrait du japonais si leur aventure était découverte ou rendue publique. « C'est compliqué... » Il serra les mâchoires comme pour maîtriser l'agitation que suscitait tout ça. Mais il était trop nerveux, ses mains se mirent à trembler, et à part les essuyer pour se donner une contenance, il n'avait pas d'autre possibilité. « Son mari est assez puissant et riche pour la faire tuer et moi aussi. Il ferait passer ça pour un accident et saurait lui donner le mauvais rôle en plus. » Clairement, il avait l'impression d'être coincé. Parce qu'il ne voulait pas mettre fin à leur relation, s'il pouvait l'appeler ainsi, mais il ne pouvait pas non plus officialiser quoique ce soit. Il poussa un soupir en reprenant un morceau de poulet. « Ça dure depuis trop longtemps pour que j'devienne pas cinglé. » Ce qu'il était déjà de base. Plus ça allait, plus il détestait ce milieu riche. Entendre Jin Hee parler de son ex mari et de la facilité qu'il aurait de se racheter des caisses... Ces types voyaient les gens comme de la marchandise aussi. Ça lui filait la gerbe, ça l'insupportait. « Engager quelqu'un ? Pour le buter ? » Bien que ce n'était pas le genre de la jeune femme, mais le désespoir faisait faire de ces trucs... « Tu sais que si tu as besoin de quoique ce soit tu peux me demander. » Même créer des preuves ou... Ou il ne savait pas trop mais s'il le pouvait il l'aiderait. « J'comprends pas comment ce milieu de rapaces peut te manquer. La preuve en est, ils t'ont tous tourné le dos dès que tu as divorcé. » Il se disait qu'un jour, il se vengerait de ces connards qui l'avaient lâché dans son plus grand moment de vulnérabilité. « T'as pas une bière ? » Le vin, ça ressemblait bien à Jin Hee, mais pas lui. Se mettant plus à l'aise, il posa son dernier os de poulet sur le papier et s'assit plus confortablement, prenant complètement ses aises. Et s'il se payait le culot de dormir dans son canapé en plus ? Il ne voulait pas être seul ce soir-là, il ne voulait pas être vide.  


by tris


bring me to life ♒︎ wake me up inside. call my name and save me from the dark. bid my blood to run, before i come undone. save me from the nothing i've become© endlesslove.
avatar
Seo Jin Hee
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 21 Jan - 19:22

tainted mind
rei &  jinhee

Quelle histoire n'est pas compliquée ? Les débuts sont toujours prometteurs, un amour récent, des sensations nouvelles et le besoin de se chérir coûte que coûte. J'aurais pu lui rire au nez si une étrange question ne voguait pas dans mon esprit. Est-ce que mon ami au coeur de roc s'était épris d'une femme ? Est-ce qu'il avait décidé de s'ouvrir un peu sans détour ? D'habitude, ces interrogations sont infondées et sans importance pour la femme insensible que je suis. En tout cas, je devrais être heureuse de ne pas avoir la bouche pleine quand le jeune homme me fait part du caractère du mari. Je voudrais bien éviter de blesser le japonais mais franchement, c'est pas un peu tordu ? Dans un élan de franchise, je sors légèrement moqueuse: " Je ne savais pas que tu voulais devenir scénariste. " Rire du malheur des gens fait partie de mes passions et j'ai beau essayé de prendre des pincettes, il y a des risques que ma langue de vipère projette son poison, à droite et à gauche. Je pose de nouveau mon regard sur Rei alors que son agitation pourrait être synonyme de stress. C'est peut-être pour ça qu'il est si bizarre depuis tout à l'heure ? Il arrive sans prévenir, bouge sans cesse...  Il ne doit pas se sentir en sécurité, en fait. Ou .. " Si tu ne veux pas te rendre plus malade que ça, et surtout pour éviter de crever, il n'y a qu'une seule solution. " Laisse la dans la merde, oui. Je fronce malgré tout les sourcils. S'il ne s'en sentait pas la force, ça serait plutôt à elle de faire le nécessaire.  Est-ce que c'est dans les habitudes de victime de faire les égoïstes ? Au moins, certain(e)s ont la délicatesse de s'assumer un peu plus. " Non. Je veux juste récupérer ce qu'il me doit. Mort, il me sera complètement inutile. " dis-je d'un ton évident avant de le gratifier d'un sourire. " Tu parles. Je n'ai aucune confiance en tes mots. Quand je te demande de faire les boutiques avec moi, tu oses me jeter des regards noirs. Encore si ça te rendait un tant soit peu sexy mais même ça... " Bien sûr, je me doute que Rei ne pensait pas à un tel programme. Le truc, c'est que j'avais besoin de lancer une vieille blague pour dissimuler cette sensation de nostalgie et de semblants de regrets. " Et alors ? Je ne m'attendais pas à autre chose de leur part. Puis, maintenant que mes standards ont bien baissé, je n'ai pas l'impression que ça change quoi que soit. On t'a tendu la main toi ? " Je marque une courte pause et reprends la parole après avoir donc repris mon souffle. " On ne t'a jamais tourné le dos non plus ? " Je ne cherche pourtant pas à les défendre mais il faut savoir ouvrir les yeux. Nous sommes tous dans le même bateau, autant se démerder pour prendre les plus belles chambres du navire. " Tu me prends pour ta bonne ? " Je lui ai proposé du vin mais ça ne suffit pas à l'invité squatteur. Je lui inflige une petite tape sur la tête avant de jeter un dernier coup d'oeil au frigo. Il m'en reste une. Apparemment, l'un de mes invités a décidé de laisser une trace de son passage. Levant les yeux, j'échappe un léger rire. " Il en reste une. Tu dois être cocu. "



#kerushirei


 
money, money, money
So if you’re gonna hold me. Baby don't let go of me. Give me all of you got I want everything. My heart is a treasure . One that can't be measured. Let me teach you how to love me.  

avatar
Urakawa Rei
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 5 Fév - 14:00


 

Tainted mind

Seo Jin Hee & Urakawa Rei

Wearing | Rei lâcha un rire amer au commentaire de sa meilleure amie, scénariste... Même le scénariste le plus barge n'arriverait pas à faire naître un personnage aussi taré que le mari de Wen Yi. Ni créer une histoire aussi tordue que celle qu'il vivait à avec la chinoise. Non franchement... C'était un désastre, toute cette histoire était un désastre, et l'état dans lequel se trouvait le japonais en était bien la preuve. « J'me ferais de la thune avec un scénar' pareil ! » Un bon blockbuster à l'américaine quoi ! Et comme si la lourdeur de ce qu'il vivait s'abattait à nouveau sur lui, il s'affala un peu plus dans le sofa de Jin Hee. Croulant sous le poids de tous les problèmes qu'il s'était lui-même attiré. « Quoi faire ? Mettre fin à tout ça ? » Il y avait pensé. Lorsqu'il était en prison, lorsqu'il en était sorti, bien avant et bien après aussi. Il y pensait régulièrement, pour elle... Plus pour elle que pour lui. Il ne se rendait pas compte de l'état dans lequel il était. « J'y arrive pas... J'y ai pensé. J'ai essayé même... Je préfère être à l'agonie plutôt que de crever sur le champ. » Il en était là... Il en parlait avec détachement mais clairement, Wen Yi avait bien plus d'importance qu'Il n'osait le dire. « J'suis dans la merde. » Finit-il par soupirer. Ce qui, au fond, était rassurant, c'était que la situation de Jin Hee n'était pas plus réjouissante, la situation avec son ex-mari était compliquée. Rei hocha la tête. « Je vois... » Il est vrai que maintenant que le divorce avait été prononcé elle ne toucherait rien si ce connard venait à mourir. Il finit par lâcher un rire. « Je t'accompagne, si ça c'est pas signe de ma bonne volonté j'sais plus quoi faire. » Elle était bien la seule qu'il suivrait dans des virés shopping. Néanmoins, il ne comprenait pas la volonté qu'elle avait de continuer à s'habiller comme les gens de la haute, ni le fait qu'elle veuille continuer d'y évoluer. « Bien sûr qu'ils m'ont tendu la main ! Quand ils pouvaient m'utiliser. Et dès ma sortie du coma, plus personne. J'étais fini, mon image ne valait plus rien, alors ils n'ont pas hésité à me jeter ! » Il sourit, d'un sourire amer. « T'es tellement persuadée que y a rien d'mieux que c'milieu là, que la thune, mais tu vaux bien mieux que tous ces connards. » Un compliment plus ou moins dissimulé, c'était que Rei allait bientôt entrer dans la descente de son shoot, et dans ces moments-là, il pouvait soit être en colère, déprimé ou émotif. Son énervement allait laisser place à tous l'épuisement physique et mental qu'il ressentait au quotidien. Riant face à Jin Hee et la frustration qu'elle ressentait à cause de ses petits caprices, il joua au pacha. « Chanceux moi ? Pour une bière c'est bien ma veine tiens... Quitte à être cocu je devrais peut être faire un loto pour voir ? » Un rictus sur le visage, il prit la fameuse bière que lui tendait la jeune femme. « Faut que tu sois mignonne avec moi si tu veux que je partage avec toi quand j'aurais gagner le jackpot ! » Et sans plus de cérémonie, il décapsula sa boisson et en bu une longue gorgée.


by tris


bring me to life ♒︎ wake me up inside. call my name and save me from the dark. bid my blood to run, before i come undone. save me from the nothing i've become© endlesslove.
avatar
Seo Jin Hee
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 18 Fév - 19:17

tainted mind
rei &  jinhee

Un soupçon de concentration sur le visage, mes pensées défilent sans que je sois à la recherche d'un autre conseil. Les situations qui font souffrir ne peuvent pas être toutes résolues. Ne croyant pas spécialement en l'amour, j'ai peut-être du mal à comprendre ce qu'il en coûte réellement au garçon. D'ailleurs, je me demande si c'est pour cette étrange raison que je n'ai rien remarqué jusqu'à présent. Bien sûr, le japonais s'est chargé de m'envoyer des sms, me faisant comprendre qu'il avait une espèce de relation. Je m'attendais à un truc sans attachement, un truc sexuel parmi tant d'autres mais apparemment, cela semble le toucher bien plus fort que je ne l'aurais jamais imaginé. Si Rei commence à s'y mettre, j'ai bien peur de finir maudite un jour. Affichant une grimace, il n'a pas intérêt à s'attendre à des mots rassurants. Il me connaît un peu trop bien pour se faire avoir par des faux espoirs. " J'aurais pas dit mieux. " C'est clairement le début de la fin pour lui. Je lâche un soupir légèrement frustré alors qu'il commence à m'interroger sur mon mariage définitivement mort. " T'es si rapidement dépassée.. Pourtant, j'ai pas encore mis la seconde. " Je ricane, blasée de me comparer toute seule à un bolide. " Si tu veux. Mais tu ne peux pas non plus les accuser de tout. Je te dis juste que les gens soit disant acceptables et donc de la classe moyenne ne t'ont pas  aidé non plus. " Puis, vient ce compliment implicite. Est-ce que je devrais être touchée par ce dernier ? Le truc, c'est qu'on ne parviendra jamais à être d'accord. Je sais très bien que leurs regards ont changé mais j'aurais strictement fait la même chose à leur place. Et aussi con soit-il, je préfère les gens qui ne se font pas de cadeaux que de tomber dans une routine sans nom. A boire des bières avec un mec complètement excité sur mon canapé. " Dis-moi alors une seule chose qui vaut le coup et peut-être que je commencerais à te croire. " Je le défie du regard. S'il pensait avoir connu suffisamment l'échec, il ne gagnera pas non plus cette partie. Qu'est-ce qu'il pourra faire de plus que les autres? Il n'est pas le premier à avoir essayé. Je me lève pour rejoindre la cuisine et attrape la dernière bière, constat qui me fait d'autant plus rire vu notre conversation précédente. Je tends la bouteille à Rei et reviens m'asseoir à ses côtés. " Quoi ? Je suis déjà mignonne. D'habitude, je laisse pas les bêtes monter sur mon sofa ! " rétorquai-je, un sourire forcé sur les lèvres. Plus sérieusement (bien que je l'étais déjà un peu), je rajoute: " En plus, je pourrais te donner de supers conseils pour dépenser ton argent et pour investir. Crois-le ou non. Je pourrais rentabiliser tes gains en seulement quelques jours. " Je récupère mon verre de vin et fourre mes jambes sous une petite couverture, frileuse à ce niveau. " Allez ! Cesse de rêver. Les rêves, c'est pour les gamins. " Levant mon verre, je tourne légèrement ma tête avant de déguster ce dernier comme jamais.



#kerushirei


 
money, money, money
So if you’re gonna hold me. Baby don't let go of me. Give me all of you got I want everything. My heart is a treasure . One that can't be measured. Let me teach you how to love me.  

avatar
Urakawa Rei
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 4 Mar - 22:25


 

Tainted mind

Seo Jin Hee & Urakawa Rei

Wearing | Rei gardait encore le goût amer des dettes que son hospitalisation avait crée. Il avait beaucoup d'argent de côté à l'époque, il avait des sponsors, une carrière et des victoires au compteur. Et en quelques mois, tout était parti dans les frais hospitaliers, et son père avait dilapidé le reste en essayant de trouver un coupable à son accident alors qu'il ne s'agissait que de ça, un accident. Et depuis son lit d'hôpital, puis de son fauteuil roulant, puis de sa salle de rééducation, il avait appelé à l'aide ceux qui, jusque-là, l'avaient aidé dans sa carrière mais il était resté sans réponse. Il s'était heurté au silence et avait vu les chiffres de son compte en banque descendre de plus en plus dans le négatif. Jamais il ne pardonnerait à ses puissants cet abandon. La sensation de tout perdre, le contrôle sur son corps, sur sa carrière et sur sa vie entière. Et Jin Hee avait beau parler des gens de la classe moyenne, et bien, eux étaient venus le voir, ils ne pouvaient pas faire grand-chose, mais au moins, ils avaient été une petite présence dans le désert qu'il traversait. « Peut-être parce qu'ils ne pouvaient pas m'aider ? Et c'est pas à eux que j'ai demandé de l'aide... » Il serra la mâchoire. « Mais continue de vivre dans tes convictions que l'argent vaut mieux que tout, c'est comme ça qu'on finit seul. » Il n'avait pas voulu sonner si amer, mais il ne maîtrisait plus vraiment ses émotions maintenant que la descente de son shoot avait commencé. « Un truc qui vaut le coup ?" Il ne réfléchit pas longtemps. « Lâcher prise. » Arrêter de penser à être parfait, embrasser le propre loser qu'on était, c'était difficile au début mais... Mais l'avait-il finalement accepté ? Bien sûr que non, mais il le prétendait. Se radoucissant après avoir parlé de façon si grinçante, il essaya de s'imaginer veinard, ce qu'il n'avait jamais été. Il lâcha un rire rauque. « Placer son argent ? On n'vit qu'une fois, je claque tout. Un voyage par-ci, un voyage par-là, de quoi s'mettre bien, et bon... si vraiment t'es mignonne, t'auras l'droit à un cadeau. » Il eut un sourire en coin. « Tu préfères quoi, un appart' à Shinsa ou une caisse neuve ? » Puis dans un nouveau rire. « Pourquoi t'es rabat-joie d'un coup, si on rêve plus on a plus qu'à crever. » Et franchement, à part rêver qu'un jour il pourrait s'en sortir de tout ça (bien qu'il ne s'en donnait pas les moyens) il n'avait rien d'autre qui l'empêchait de sombrer encore plus vite qu'il ne l'était déjà. Il lâcha un soupir. « Si j'rêve plus qu'est-ce qu'il m'reste ? » Et malgré la lourdeur de ses propos il affichait un sourire. Les émotions et le moral en pagaille.


by tris


bring me to life ♒︎ wake me up inside. call my name and save me from the dark. bid my blood to run, before i come undone. save me from the nothing i've become© endlesslove.
avatar
Seo Jin Hee
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 6 Mar - 10:43

tainted mind
rei &  jinhee

Mon rapport avec l’argent n’est peut-être pas le plus sain au monde. J’ai l’avantage de ne pas me voiler les yeux comme certaines personnes. Avec des billets, on peut s’offrir énormément de choses, peut-être pas l’amour mais n’ayant jamais réellement connu ce sentiment, je ne peux pas dire qu’il me manque. Pour cela, il faudrait savoir ce que c’est. Ce sujet restera donc l’éternel désaccord entre le japonais et moi. Je le vois bien à sa grimace que cette conversation ne l’enchante pas des masses. Et, peut-être qu’il peut voir cette frustration dans mon regard quand il me menacerait presque de ma solitude à venir. Je l’ai attendu à maintes reprises et pourtant, je me fais un plaisir de faire la sourde d’oreille. Je suis têtue comme une mule mais Rei n’a pas à m’envier sur ce point. « Peut-être que c’est toi qui as fait une erreur. Tu t’es trompé de destinataire. » J’ironise tellement fort que ma mâchoire pourrait se briser. Serrant encore un peu les dents, je tente d’oublier à quel point je me sens impuissante en ce moment. Je regarde mon ami et me demande jusqu’où je serais prête à aller dans mon égoïsme. J’ai bien brisé le cœur d’un jeune homme pour profiter du luxe. Est-ce que je me sentirais toujours loyale envers Rei ? Il fait peut-être parmi de mes proches, je me dis qu’il ne faut pas me sous-estimer, malheureusement. Amère, je lui pose une petite question. Qu’est-ce qui pourrait me faire flancher ? Quelle est l’unique chose qui me motiverait à tout arrêter ? Je finis par lâcher un rire. « De temps en temps alors. » Je lève les yeux au ciel quand il m’annonce vouloir claquer tout son fric inexistant. « Tu te fous vraiment de tout.  Tu n’as pas envie de faire quelque d’un peu plus sensé au moins une fois dans ta vie ? » Mais qu’est-ce qui est plus sensé que le bonheur, Jin Hee ? « Un appartement. Je n’aime pas les voitures. Enfin, je n’aime pas conduire. » La seule chose que je m’autorise à conduire, c’est mon vespa. C’est là où je lâche soi-disant prise. Rigolant à cette pensée des plus débiles, je fais ensuite preuve d’une fatalité hors du commun. « Si on meurt maintenant, ça m’évitera d’être toute seule, tu comprends. » Je lui fais un clin d’œil et ignore royalement la tristesse de nos propos. « La dernière bière du frigo. Profite de la vie que je t’offre, mon petit. » Plaquant ma main sur sa tête, je force un sourire. « Je ne vois pas de quoi tu pourrais rêver de toute façon. Me connaître est largement suffisant. La preuve, tu en redemandes en squattant. » Faire dans l’humour, c’est pas mal comme astuce.



#kerushirei


 
money, money, money
So if you’re gonna hold me. Baby don't let go of me. Give me all of you got I want everything. My heart is a treasure . One that can't be measured. Let me teach you how to love me.  

avatar
Urakawa Rei
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 11 Mar - 20:23


 

Tainted mind

Seo Jin Hee & Urakawa Rei

Wearing | Rei lâcha un rire rauque, un rire sans joie, il n'avait pas envie de plaisanter à ce sujet ce soir. A croire que la descente était plus raide que certains autres soirs. Le souvenir des dettes accumulées et des appels au secours restés sans réponse était trop amer ce soir-là. « Laisse tomber. T'as trop envie d'avoir raison. » C'était impossible de discuter dans ces conditions, alors il préférait changer de sujet. Qu'elle soit persuadée d'avoir raison et vende son âme pour de la thune, ce n'était pas son problème après tout. Oui, la descente était vraiment plus dure que d'autres soirs pour qu'il en arrive à penser ainsi. Il ne fallait pas lui en vouloir, il n'était plus vraiment maître de lui-même, ça durait depuis un petit moment maintenant. A défaut d'avoir été aidé à cette période de sa vie, et d'avoir de l'argent, il s'imaginait ce qu'il ferait s'il était riche. Et clairement, tout claquer lui plaisait bien. Il ne claquerait pas tout d'un coup, mais il doutait vivre assez longtemps pour vivre de placements alors bon... « Et quoi ? J'ai une gueule à faire des choses sensées ? » Avec ses pupilles rondes comme des soucoupes. Puis ils parlaient d'argent qu'il n'avait même pas, rien que ça ne faisait aucun sens. « Va pour un appartement alors. Un beau duplex dans le quartier huppé, tu pourras jouer les princesses autant que tu veux. » Il lâcha un rire rien qu'à l'imaginer se pavaner dans son appartement à plusieurs millions de wons. Il descendit une gorgée de sa bière, grognant alors qu'elle posa sa main sur sa tête. « Tu parles ! » Il lâcha un rire un peu sifflant. « Quoique, une bière et un bon sofa, c'est le pied pour moi ! Bon par contre la compagnie... » Et il se tourna vers elle, un sourire insolent aux lèvres. Et il reprit une gorgée de sa bière en la regardant avec défiance. « Mais bon j'vais pas me plaindre, à force de dormir sur mon canapé, il est complètement niqué. Tu vas devoir me forcer à sortir si tu veux pas que j'dorme ici. » Même sans être déplié, le canapé de la jeune femme était plus confortable que le sien. Et comme pour illustrer son propos, il s'installa plus confortablement encore, ou plutôt il s'étala un peu plus dans le canapé. « Mais bon vu ta force de mouche j'ai pas à m'inquiéter. » Et savoir qu'il ne serait pas seul dans son appartement cette nuit le rassurait, comme si ses démons et ses angoisses auraient un peu moins d'emprise sur lui en étant auprès de son amie.


by tris


bring me to life ♒︎ wake me up inside. call my name and save me from the dark. bid my blood to run, before i come undone. save me from the nothing i've become© endlesslove.
avatar
Seo Jin Hee
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 12 Mar - 22:38

tainted mind
rei &  jinhee

Dans un humour presque irréprochable, nous nous perdons dans le vice qu'est l'argent. J'ai toujours été noyée dans ce dernier, ne vivant que pour lui, à défaut de pouvoir connaître autre chose. Ma vie ne semble à avoir aucun sens, mais est-ce que c'est le cas de nos mots ? Nos rêves ne seront pas tous réalisables et pourtant, j'ose le croire même si je semble dire l'inverse à mon ami. Lui aussi, il a trop rêvé dans son ancienne vie et voilà où il en est maintenant. Quant à moi, j'ai encore la chance d'avoir un minimum de confort. Pour combien de temps ? Telle est la question que je tente d'effacer de mon esprit. Quitter cette vie me laisse des regrets et des remords. Si je pouvais, je changerais bien des choses. Si je pouvais, j'y reviendrais mais peut-être moins les yeux fermés. Et si Rei avait raison ? Si toutes ces personnes qui s'amusent à me juger me connaissaient mieux que moi ? J'ironise. " J'en sais rien. Tu passes ton temps à faire la gueule. Difficile de voir qui tu es vraiment derrière ta sale moue.  " J'ai beau dire, je ne suis pas non plus très souriante. Je ne l'ai jamais été pour une raison que j'ignore. Pourquoi faudrait-il trouver une raison à tout d'ailleurs ?  " Je ne veux pas être une princesse mais une reine. " Je rectifie ses mots avec une rapidité et une lucidité impressionnantes. J'émets ensuite un rire tandis que nous mettons tout notre coeur pour oublier cette atmosphère passable. Je regarde le japonais s'enfoncer un peu plus dans mon canapé et me questionne sur le véritable propriétaire des locaux. Quelle insolence ! Je le frapperai si j'avais un peu plus de force dans les bras. Or, il y a une grande différence entre le penser et l'entendre de la bouche d'une autre personne, proche ou pas. " Comme si tu faisais que dormir sur ton vulgaire canapé, hn ." Je gonfle légèrement les joues et prends une mine faussement outrée. " Ce n'est pas de l'abus de faiblesse ? Profiter d'une femme seule pour obtenir ce que l'on veut, en particulier un coin pour dormir. " Je lâche un soupir. " Tu vas voir si j'ai une force de mouche ! " finis-je par dire. Loin d'être sérieuse, j'ai quand même envie de tenter ma chance. Je pourrais effectivement me casser le dos mais Rei ne me laissera pas agoniser comme ça, n'est-ce pas ? Attrapant finalement sa cheville, je tente de le tirer de toutes mes forces...



#kerushirei


 
money, money, money
So if you’re gonna hold me. Baby don't let go of me. Give me all of you got I want everything. My heart is a treasure . One that can't be measured. Let me teach you how to love me.  

avatar
Urakawa Rei
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 9 Avr - 18:18


 

Tainted mind

Seo Jin Hee & Urakawa Rei

Wearing | Rei leva les yeux au ciel en lâchant un rire proche du grognement en entendant les propos de la jeune femme. Elle voulait être une reine hein. Elle avait beau lâcher un petit rire à la fin, il savait qu'elle était sérieuse, pas seulement en partie, elle était complètement sérieuse. Il n'allait pas la contredire, la conversation allait tourner en rond, mais il espérait que sa couronne ne lui coûterait pas trop cher, au sens propre comme figuré, et qu'elle ne pèserait pas trop lourd sur sa tête. Installé comme un pacha dans le sofa, la descente faisait qu'il était, presque sans transition, beaucoup plus calme, presque mou. La fatigue et la lassitude le submergeaient presque, sans compter le flot d'angoisses qui reprenait ses droits sur lui. Mais comme à son habitude, il n'en laissait rien paraître et gardait ce sourire en coin, sa carapace toujours impeccable. Il lâcha un rire gras, prenant un air plus que satisfait. « En effet, c'est pas en dormant que j'explose les ressort de mon canapé. » Il haussa ses sourcils à plusieurs reprises, très fier de lui et de ses exploits. « Une femme seule ? » Lâcha-t-il ensuite, prenant un air dubitatif. Il fit semblant de chercher autour de lui. « Elle est où cette femme ? J'la vois pas. » Et au bout de quelques dizaines de secondes, il arrêta son cinéma et la regarda d'un air provocateur, s'attendant à une rébellion de sa part. « Puis excuse, mais ton sofa, à part pour dormir je veux rien y faire d'autre. » Il marqua une pause. « Ah si, y bouffer du poulet. » Vu que c'était ce qui l'y avait déjà fait. Bien installé, il se cala et un léger silence s'installa. « T'as pas un film à mater ? Faut pas dormir après du poulet frit, il va te tomber direct sur les hanches sinon. » Et une nouvelle fois, il afficha un sourire fier, qu'il fit disparaître en buvant une nouvelle gorgée de sa bière.


by tris


bring me to life ♒︎ wake me up inside. call my name and save me from the dark. bid my blood to run, before i come undone. save me from the nothing i've become© endlesslove.
avatar
Seo Jin Hee
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 26 Avr - 12:00

tainted mind
rei &  jinhee

Je ne peux lui en vouloir d'agir tel un véritable grossier. Je lui ai tendu une perche, et comme d'habitude, le jeune homme a mis les pieds dans le plat sans me prévenir. Or, il est possible pour moi de rester stoïque devant cette révolution. Certes, il en faut beaucoup plus pour me choquer, surtout dans le thème du sexe, mais franchement, comment faire pour ne pas le juger ? Je le regarde longuement, manque de faire une prière dans mes pensées pour essayer de sauver ce qu'il reste de ce mec. Les hommes qui ont tendance à trop parler ne sont pas forcément les meilleurs coups. Les femmes qui ont tendance à trop crier pendant l'action sont bien perchées. Par mesure de précaution, je préfère donc me taire et le laisse dans son bon plaisir. Ensuite, je fais mine d'être une femme vulnérable. Rei en profite pour se jouer de moi, une nouvelle fois. Avec tout le cinéma qu'il me fait, je me dis que je ne suis pas suffisamment en force pour contrecarrer ses plans. Mais bon, pour une fois, que je ne cherche pas à lui tenir tête, c'est plutôt reposant. Pas autant que mes soins beautés que j'étais en train d'appliquer avant son arrivée, mais, je n'ai pas à me plaindre. " Tu n'es vraiment qu'un obsédé. " Resserrant mes doigts contre la paume de ma main, j'imagine éclater sa tête dans cette dernière. Je pourrais en faire du jus de Rei, une nouvelle boisson aphrodisiaque mais comme le propriétaire, ça sera surement invendable. " Mais je suis soulagée de voir que tu serais incapable de ramener une poulette sur mon sofa. " Je le gratifie d'un sourire, moqueur. On va faire semblant de ne pas comprendre son attaque, ça sera pas mal. Abandonnant mes envies de le faire tomber par terre, je m'assoie de nouveau et soupire d'un air épuisé. " Parce que glander devant la télévision me fera brûler des calories ? " Je jette un coup d'oeil sur les quelques dvd que j'ai mais il n'y a pas forcément énormément de choix. Je n'aime pas spécialement regarder ce genre de trucs. C'est plutôt un moyen d'avoir un fond sonore et de ne me pas me sentir aussi seule dans cet appartement. " J'ai pas de Bruce Lee. C'est con. " Puis, lasse, je me laisse glisser et pointe le meuble du doigt. " Continue de faire comme chez toi et mets ce que tu veux. "



#kerushirei


 
money, money, money
So if you’re gonna hold me. Baby don't let go of me. Give me all of you got I want everything. My heart is a treasure . One that can't be measured. Let me teach you how to love me.  

Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant