Revenir en haut Aller en bas



 

Premier regard {Hyun Ki

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 2 Oct - 20:43

BANG
eun sil

NAM
hyun ki

Premier regard
Et voilà, les résultat des examens venaient de tomber, et j'ai appris que mon stage d'observation commençait l'après-midi même. Quand on nous a annoncé au début d'année scolaire que nous devions avoir un stage d'observation, il avait fallut qu'on m'explique pourquoi observer. Car je sais recoudre et extraire des balles, sans anesthésie. Après tout, on est pas tendre sur les champs de bataille. Descendant de mon vélo, je vérifie une nouvelle fois l'heure sur la lettre reçu de l'hôpital 14h, l'étage, le nom du médecin, Docteur Nam et sa spécialité Neurochirurgie. Je jette un regard dans la porte vitrée de l'entrée pour voir si la manière dont je suis habillée fait bien coréenne se présentant à son premier jour de stage.

Devant le bureau de la secrétaire, j'hésite un instant avant d'entrer dans le bureau. Bonjour, je suis Bang Eun Sil, l'etudiante de première année. Je dis ça dans le vide. Personne derrière le bureau. Juste un homme regardant dans l'armoire où se situe les dossiers portant une blouse blanche. Pas de réaction. Pas de réponse, rien. Il ne s'est même pas retourné.
Et moi, je reste là, les bras le long du corps attendant qu'il décide de se retourner. Excusez-moi?  
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 3 Oct - 23:31

BANG
eun sil

NAM
hyun ki

Premier regard
Quand ma secrétaire m’avait annoncé qu’elle avait accepté deux étudiantes pour des stages, l’une pour pratiquer, l’autre pour observer, j’avais longuement hésité à la virer. Je l’avais menacé de mes gros yeux, mais elle avait simplement rigolé en maintenant que je n’oserais pas. Elle me voyait comme le trop gentil médecin qui travaillait trop, donnant trop de sa personne à l’humanité si perfide. Elle n’avait pas conscience de cette noirceur qui sommeillait en moi chaque jour. Et même si parfois je devais admettre que ça me dégoutait, cela m’apaisait de ne pas devoir faire semblant, être moi sans jouer un double rôle. Même si ce travail n’était qu’une couverture pour ce qui occupait mes nuits et mes weekends, j’y tenais à cœur. Apres tout, c’était pour exercer ce métier que j’avais étudié durement. Néanmoins, elle avait raison sur un point : je ne l’avais pas viré. A la place, je l’avais congédié une semaine pour qu’elle puisse passer la rentrée avec ses enfants. J’avais conscience que ce n’était pas un moment facile pour eux. Quitter le confort de la maison pour retrouver l’insécurité de l’école. J’avais la chance d’avoir Dambi qui savait s’occuper d’elle et de son nouveau petit frère. J’étais certain que quand elle serait ado, elle ne me mènerait pas le bout du nez. Une semaine seul à jongler entre visite surprise de patients convaincus qu’ils étaient sur le point de mourir alors qu’ils n’avaient rien, des patients avec une réelle tumeur au cerveau ou déficience de connectivité dans le système nerveux, et tellement d’autres cas que j’en avais oublié ces stagiaires. Quand l’une d’elle entra dans la pièce, j’étais concentré à chercher un dossier dans cette armoire devenue bordélique au point de ne pas l’entendre. Le classement, ce n’était pas mon fort. J’étais pourtant fort maniaque. Je sursautais presque quand j’entendais une voix si proche de moi. Me retournant vivement, je restais fixer sur la demoiselle qui me dévisageait de longues secondes. « Qui êtes-vous ? » lachais-je machinalement, un brin sur la défensive avant que mon ton naturellement cordial ne refasse surface. « Je peux vous aider ? »  
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 5 Oct - 9:52

BANG
eun sil

NAM
hyun ki

Premier regard
La seule personne dans le bureau à sa tête dans l'armoire, c'est mon droit de le prendre pour la secrétaire non? Me présentant une fois, aucune réaction de sa part. Un sentiment d'insécurité se propage dans ton mon être quand il se retourne, enfin vers moi. Ce sentiment, je l'ai rarement. Et pourtant, en croisant son regard, mon cœur a raté un battement, insécurité je dis. Moi, le soldat, celle qui a peur de rien, fait un pas en arrière quand il parle d'une voix froide. Pire, j'ai pas besoin de me forcer pour prendre une voix douce. Je détourne vivement la tête avant de lui répondre, timidement. Car c'est de la timidité là. Bang Eun Sil, l'étudiante en première année, monsieur. Je pose mes mains sur mes joues qui me donnent l'impression d'être en feu. Et pourquoi, est-ce que j'ai l'impression d'être toute petite. Sauf que c'est pas moi. Je secoue la tête pour reprendre constance. Puis plante mon regard dans le sien, prête à sortir les griffes si il le faut. Je suis là pour mon stage d'observation avec le Docteur Nam. Je tends les papiers sans sourire, sans rien,le dévisageant plutôt. On m'a dit de me présenter à 14h, aujourd'hui. Puis, je me calme et rigole même, c'est nerveux. Je passe une main dans mes cheveux. Je suppose qu'il est occupé. Puis-je vous aider ?
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 10 Déc - 12:02

BANG
eun sil

NAM
hyun ki

Premier regard
Faisant face à la timidité et à la gêne de la demoiselle, je culpabilisais déjà d’avoir pu lui parler si froidement. Apres tout, elle n’avait rien fait pour mériter cela. Elle n’était pas un de ces mafieux que je tentais de mettre en prison ou qui était sur le point de surprendre ma couverture. C’était une simple stagiaire que ma secrétaire avait pris sans mon accord. Je hochais la tête, un doux sourire aux lèvres. Je passais une main dans mes cheveux, tenant mes dossiers contre moi de l’autre. « Désolé, je suis pas vraiment près à accueillir une stagiaire. » Autant dire que j’avais oublié. J’avais la sensation de l’impressionner. C’était bien la première fois que je ressentais cela. Cette sensation fut éphémère, la seconde d’après, elle me lançait un regard de chat furibond prêt à bondir toute griffe dehors. Etais-ce à cause de mon organisation qu’elle me fusillait de la sorte ? « Pas besoin de faire une tête pareille. » répliquais-je soudainement à nouveau sur la défensive. J’attrapais un peu sèchement le morceau de papier qu’elle me tendait. Je claquais de la langue en lisant le papier. J’allais me la coltiner un certain nombre de jours. Ca allait pas mal me compliquer la vie pour quitter le boulot ou recevoir mes nouveaux patrons sans être dérangé. Je pourrais toujours essayer de la refourguer à un de mes collègues … ? je fis la grimace avant de reporter mon regard sur elle, elle qu’elle rit nerveusement. Elle passait d’une émotion à l’autre sans aucune transition, c’était déconcertant. Je la fixais un moment. « En effet, il est occupé à essayer de classer ses documents parce qu’il a été trop gentil en donnant congé à sa secrétaire pour qu’elle puisse passer un peu de temps avec ses enfants pour la rentrée. » je pensais à Dambi qui y était allé seul ce matin avec un pincement au cœur. Je déposais sa feuille sur le bureau. « Mademoiselle Bang, c’est ca ? » Son nom me fit affreusement penser au bruit que les armes de la mafia faisaient. « Je suis le Docteur Nam. Vous savez classer ? Même si ce n’est pas le cas, venez m’aider. J’aimerais avoir fini cela avant ma première opération. »   
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?

Lumière sur...
Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !
Tu veux en prendre part ?
Viens vite te renseigner par ici !
Le bal de Noël
Décembre rime avec fin d'année et fêtes de fin d'année. Pour l'occasion, tous les habitants de Séoul et de la Digital City sont invités à venir au bal organisé par la Yonsei. Tout le monde est le bienvenu que vous soyez seul ou accompagné. Il y a aura toujours quelqu'un pour vous tenir compagnie.

Pour en savoir plus, clique ici !