Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Avis aux nouveaux venus !
Ce mois-ci, c'est portes ouvertes chez les Beolsae.
N'hésitez donc pas à les rejoindre, si vous le souhaitez !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
written in the stars ~ taeyoung (-21) - Page 2 O1jewritten in the stars ~ taeyoung (-21) - Page 2 O1jewritten in the stars ~ taeyoung (-21) - Page 2 O1jewritten in the stars ~ taeyoung (-21) - Page 2 O1je
Le Deal du moment : -40%
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V9
Voir le deal
157.24 €

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

written in the stars ~ taeyoung (-21)

Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: written in the stars ~ taeyoung (-21) written in the stars ~ taeyoung (-21) - Page 2 Empty Mer 15 Nov - 0:30
written in the stars
tae woong & ha young

✻✻✻ jeju. c'était la première fois que vous vous comportiez ainsi, l'un comme l'autre refusant de baisser les armes face à ce jeu qui s'installait, à cette tension qui montait entre vous, menaçant d'enflammer tout sur son passage. ton coeur battait la chamade, tu avais l'impression de marcher sur des braises alors que ton corps réagissait à la proximité de tae woong comme s'il était en feu, une chaleur te parcourant de part en part. tu étais à la fois excitée, mais aussi nerveuse, de ce qu'il pourrait se passer, et si finalement ce n'était que ton imagination ? que ce que tu voyais dans son regard, dans ses mots, n'étaient que le fruit de tes pensées, de ce que tu voulais entendre au plus profond de toi. tu espérais sincèrement que ce ne soit pas le cas, alors que des frissons te parcourent le corps, tu retiens difficilement tes doigts de venir se poser sur son bras, de pouvoir sentir son corps sous eux. tu prends une profonde inspiration, alors que tu ramènes ta main vers toi, ce n'était pas bon, c'était encore trop tôt alors que tu n'avais aucune certitude, il te fallait plus que des sourires, des regards voilés par une pointe de désir, et des mots qui te faisaient chavirer le coeur. tu avales une dernière gorgée de ton bol, appréciant la froideur du lait dans ta gorge, qui permettait à ce feu de se calmer même si ce n'était que pour l'espace d'un instant. tu repenses à tous ces moments par le passé où vous étiez tous les deux, à tous ces instants où tu ne savais rien encore de ce que tu ressentais pour tae woong, juste ce besoin que tu avais d'être avec lui, cette évidence qu'il était celui qui comptait le plus. tu avais essayé de t'échapper, de trouver quelqu'un qui pourrait te faire ressentir ce que tae woong pouvait déclencher en toi, et au pire des moments tu avais réalisé que c'était impossible. mais ça tu devrais plutôt le garder pour toi, tu ne pensais que savoir que tu avais prononcé son prénom alors que tu étais sur le pas de coucher avec ton dernier copain, ça lui ferait vraiment plaisir. encore maintenant tu sentais le rouge de l'embarras peindre tes joues, tu te mords la joue pour t'empêcher de lâcher un gémissement gêné en y repensant. et quand vous passez dans le salon, que votre échange retrouve cette légèreté dont tu avais l'habitude, ton coeur reprend sa course, des papillons dans le ventre face au regard tendre de tae woong, tu faillis te baisser pour déposer un baiser sur ses lèvres, te retenant de justesse quand tu commences à basculer en avant, tu masques ça en toussant légèrement, un nouveau sourire doux sur les lèvres, lui rappelant à quel point il était spécial à tes yeux aussi. tu ne voyais pas ta vie sans lui, ça t'était juste impossible. ça te semblerait trop noir, vide, sans vie. mais le repos de ton coeur ne dura pas, quand la musique de tae woong s'élève dans la pièce, tu étais impatiente de le voir danser, surtout que tu étais la seule à pouvoir en profiter ce soir, loin des regards envieux des garçons, et charmés des filles, que tu foudroyais toujours du regard dès qu'une ne faisait qu'un seul pas dans sa direction. étonnement certaines avaient eu l'air de comprendre que c'était une très mauvaise idée de se mettre contre toi sur ce sujet, et les braves qui le faisaient étaient rembarrées sans cérémonies. jalousie quand tu nous tiens, tu ne pensais pas l'être autant, mais après tout c'était de tae woong dont il s'agissait. heureusement pour toi, tu n'avais jamais eu à le faire avec les garçons, tu ne semblais pas les intéresser et ça t'allait très bien comme ça. alors que tae woong se laisse transporter par la mélodie, tu le sentais vivant, toi tu étais plus proche de l'arrêt cardiaque qu'autre chose. ton regard qui se voile, le désir montant en toi à la vitesse de la lumière, tu sers ton emprise sur ton canapé, comme si c'était un rocher qui t'empêcherait de sombrer, la respiration rapide, saccadée. tu clignes des yeux quand la musique se termine, avant que ton corps ne te trahisse complètement et que tu caches ton visage de son regard, pour ne pas qu'il voit à quel point ça t'avait fait de l'effet, mais en même temps, tu te demandais s'il ne l'avait pas choisi exprès pour ça, comme pour te tester, et que tu venais de lui montrer la preuve qu'il attendait. quand tu combles la distance qui vous sépare, ton coeur palpitant contre ton torse, tu voyais le sourire qu'il affichait, il était fier de lui. il avait de quoi, il était parfait en tout point. son expression qui redevient sérieuse quand tu lui poses la question qui te brûle les lèvres, ton coeur qui s'emballe à sa réponse, de nouvelles vagues de pur désir te traversant, des frissons te parcourant le dos. quand sa main se dépose au creux de tes reins, tu retiens ta respiration, tes yeux s'écarquillant légèrement alors que tu rougis une fois de plus. ses doigts sont doux, leur présence sur ta peau était comme un choc électrique, tu avais toutes les peines du monde à te contenir. son aveu qui déclenche un ouragan d'émotion en toi, tu n'as pas le temps de réagir que ses lèvres s'écrasent sur les tiennes, une envie que vous mourriez de faire, de voir se réaliser. alors que tae woong resserre son étreinte, tes bras s'enroulent naturellement autour de ses bras, tes mains attrapant sa tête pour réduire encore plus cette distance, comme si tu voulais te fondre en lui. tu ne contrôles plus rien, tu laisses juste tes sentiments parler. quand tae woong te soulève pour enrouler tes jambes autour de lui, tu ne luttes pas, tu en as envie autant que lui. tu laisses un gémissement t'échapper quand ton corps se retrouve emprisonné entre le mur et lui, quand tu sens son corps pressé fermement contre le tien. ta tête qui bascule en arrière quand il se détache pour vous laisser respirer, tu as l'impression de voir des étoiles. et ce que tu sentais contre toi en bas, ça lançait des vagues de plaisir dans ton corps. plantant son regard dans le tien, tu vois le sourire qu'il affiche, la satisfaction qu'il a de te faire ressentir ça. tes doigts qui viennent caresser sa mâchoire doucement, tu laisses la pointe de tes ongles l'effleurer légèrement alors qu'un sourire taquin naît sur tes lèvres. « que le canapé était vraiment confortable et qu'il serait dommage de pas l'essayer, » tu réponds en haussant un sourcil, une moue provocatrice aux lèvres. pour argumenter ton avis, tu bouges ton bassin, appréciant la friction entre vos deux corps alors que ta tête bascule contre son épaule, ton souffle contre son cou. « je pense à toi. seulement, toujours et encore à toi, tae, » tu susurres en traçant une ligne de baiser contre son cou, remontant le long de sa mâchoire pour retrouver son regard. tu voulais qu'il voit à quel point tu étais sincère, que ce n'était pas juste l'envie du moment.
© LOYALS.
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: written in the stars ~ taeyoung (-21) written in the stars ~ taeyoung (-21) - Page 2 Empty Jeu 16 Nov - 0:40
written in the stars
hayoung & taewoong

✻✻✻ jeju. pendant que tu danses, tu ne la lâches pas du regard. tu le cherches même alors que tu veux lui transmettre toutes ces choses que tu ne peux pas encore dire. tu as eu l’impression que ton corps appelait le sien pendant que vous parliez, laissant des sous-entendu de plus en plus équivoques se faire entendre. mais que ce n’est pas encore assez fort, assez puissant. comme s’il manquait juste une étincelle pour mettre le feu à au brasier que deviendra votre corps. et cette étincelle, tu l’obtiens alors que tu danses pour elle. tes mouvements sont en accord avec tes pensées, lascifs et envoutants. t’as envie qu’elle craque, qu’elle se rende compte de l’effet que tu lui fait, autant que celui qu’elle te fait. tu ne détournes pas un seul instant tes pupilles de ha young alors, que tu continues à la séduire par tes gestes. tu vois qu’elle semble de moins en moins à l’aise sur le canapé, cherchant son souffle alors que ses joues se teintent de rouge. tu aimes la voir dans cet état et tu te demandes si elle aurait ce même regard posé sur toi si tu jouais avec elle plus intimement. un sourire satisfait s’affiche sur tes lèvres alors que tu finis la danse, en sueur. ha young vient plus près de toi après avoir retrouver ses esprits et son toucher t’électrise totalement. tu perds petit à petit le contrôle de toi, de tes actes et de tes pensées. tu sais qu’il n’en faut pas plus pour que le brasier devienne un feu qui vous brûlera sûrement, changeant à jamais la nature de votre relation. et c’est la jeune femme qui fait partir ce feu avec ses questions. tu ne peux plus résister et tu lui déballes tout même si c’était visible qu’il n’y avait qu’elle pour toi à ce moment-là, comme d’ordinaire. c’est à elle que tu pensais, à elle et personne d’autre. ta main vient se placer sur la chute de ses reins alors que tu la rapproches de toi pour venir capturer ses lèvres dans un baiser passionné. tu ne caches plus ton envie d’elle. tu sens ses bras qui se referment sur ta nuque alors qu’elle se fond en toi parce que c’est là où est sa place. tu finis cependant, par la soulever pour qu’elle soit à ta hauteur et tu la presses contre le mur, son corps entre le tien et la cloison. tu grognes à son gémissement, le son venant du plus profond de ton torse. tu continues de l’embrasser jusqu’à ce que tu quittes ses lèvres, vous donnant du répit mais aussi la possibilité de reprendre votre souffle. vous en avez tous les deux besoins parce qu’elles sont saccadées et à l’unisson. tu lui souris satisfait de voir l’état dans laquelle tu la mets avant de lui demander à quoi elle pensait en te regardant danser. tu as déjà ta réponse. tu as vu son regard remplis de désir à chacun de tes mouvements. quand elle te répond, mouvant son bassin au-dessus de toi, se frottant à toi, tu ne peux pas t’empêcher de laisser échapper un soupir de plaisir rauque, signe que ton envie est bien là et augmente chaque seconde un peu plus. depuis le temps que tu attends ce moment, tu ne peux qu’apprécier de l’avoir dans les bras. son souffle vient chatouiller ton cou, ses lèvres viennent butiner ta mâchoire alors que ses mots font chavirer ton cœur. tu le sens s’emballer dans ta cage thoracique un peu plus alors que tu assimiles ses paroles. est-ce qu’elle se rend compte de ce qu’elle vient de dire ? de faire ? tu la regardes, scrutant son visage à la recherche de réponses et tu aperçois qu’elle sait exactement ce qu’elle fait. « tu me rends fou depuis des années ha young. » souffles-tu ne voulant pas briser ce moment en parlant trop fort. « il n’y a jamais eu que toi dans mon cœur, depuis le début. » tu avoues en murmurant, ton regard toujours ancré dans le sien. c’est pas vraiment une déclaration, mais tu veux qu’elle sache que malgré l’expérience que tu as, c’est elle et toujours elle que tu voulais. tu récupères ses lèvres, attrapant celle inférieure entre tes dents, mordillant un peu la chair avant de la libérer pour laisser vos langues se chercher et se retrouver. tes mains viennent se placer sur ses fesses et tu la remontes un peu pour éviter qu’elle ne tombe. t’arrives pas à croire que c’est bien ha young dans tes bras et pas une autre fille. tu quittes une nouvelle fois sa bouche venant embrasser sa mâchoire, son cou. et tu plantes tes lèvres dans sa chair, suçant ce bout de peau que tu as entre les dents. tu veux la marquer comme tienne. parce que ça fait tellement longtemps que tu attends ce moment que tu ne peux pas ne pas le faire. lentement alors que tu es toujours en train de faire ce suçon, tes yeux se posent sur le canapé. non pas le canapé. il n’y a pas assez de place et tu comptes en prendre. t’aimes pas trop ça ne pas pouvoir être à l’aise dans ce genre de moment. tu te détaches donc de la jeune femme, la faisant redescendre sur ses jambes. tu viens lier tes doigts aux siens avec un sourire presque pervers sur le visage alors que tes pupilles se bloquent dans cette de ha young. « et si je te montrais mes talents dans ta chambre. » ta voix est rauque, sensuelle et c’est presque comme si tu effleurais sa peau avec une plume tellement elle est légère. tu ne lui laisses pas le temps de répondre que t’as déjà pris le chemin de sa chambre, la jeune femme à ta suite puisque tu la tiens par la main. tu montes les escaliers et arrivés devant la porte, tu te retournes vers elle, plus trop sûr de toi. « tu peux toujours dire non ha young ? » bien sûr que ça te ferait souffrir, bien sûr que ça te ferait chier de vous arrêter maintenant alors que votre température corporelle est presque à son maximum, mais c’est elle qui décide, toujours.
© LOYALS.
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: written in the stars ~ taeyoung (-21) written in the stars ~ taeyoung (-21) - Page 2 Empty Mer 22 Nov - 23:42
written in the stars
tae woong & ha young

✻✻✻ jeju. vous étiez comme dans une bulle, comme s'il n'y avait plus personne en dehors de vous deux, comme si les maisons autour de la tienne n'existaient plus. tu ne voyais que tae woong, il occupait chacune de tes pensées, chacune cellule de ton corps te criaient de juste laisser ton envie prendre le dessus, de lui dire tout ce que tu avais sur le coeur, d'enfin allumer ce feu qui crépite de tout à l'heure. tes doigts qui serrent le cuir avec une telle force que tu craignais y laisser des marques, mais c'était le seul moyen que tu avais pour garder un pied dans la réalité, de te dire que tu avais encore une certaine maîtrise, ne serait-ce qu'infime sur ton corps, sur ce désir qui brûle en toi. tes joues qui sont colorés en permanence alors que tu sépares ensuite la distance entre vous, le coeur battant à tout rompre dans ta poitrine, ta respiration qui se faisait plus rapide, tu n'oses pas parler au début, certaine que ta voix allait te lâcher, laisser transparaître les effets que tae woong avaient sur toi même si tu savais parfaitement que ça se lisait sur ton visage, tae woong te connaissait par coeur, et ce soir, il savait très bien ce qu'il faisait. t'es était certaine. au fond, il y avait cette envie de lui rendre la monnaie de sa pièce, de le taquiner tout comme il venait de le faire devant toi, pour qu'il voit que toi aussi tu étais capable de lui faire ressentir de telles choses. mais toutes ces pensées passent par la fenêtre quand la main du jeune homme se pose dans le bas de ton dos, t'amenant à lui avant de capturer tes lèvres avec les siennes. c'était comme un cour circuit, ton cerveau arrêtant momentanément de fonctionner, mais ton corps lui réagi immédiatement, cherchant à te rapprocher encore plus de tae woong, qu'il n'y ait plus le moindre espace entre vous, tous ces mois d'attente, d'espoir, de rêves qui te poussaient à te fondre en lui. parce que c'était là qu'était ta place, dans tes bras, ses lèvres contre les tiennes. un gémissement que tu laisses s'échapper quand tu te retrouves entre le mur et son corps, son grognement qui fait monter d'un cran la pression, cette chaleur dans ton ventre qui grandi encore et encore. t'as du mal à y croire, mais quand ton regard croise de nouveau le sien, tu sens le sourire naître sur tes lèvres sans que tu cherches à le cacher. c'était bien tae woong, pas un de ces rêves où tu te réveillais pleine d'attente, pour être confrontée à la dure réalité. son cou, son menton que tu viens parsemer d'une pluie de baisers, laissant les doux mots que tu souhaitais lui dire depuis tellement de temps s'échapper de tes lèvres. tu veux qu'il comprenne, à quel point tu voulais ça, qu'il n'y avait que lui à tes yeux. tes yeux anxieux qui ne quittent pas les siens, tes dents qui viennent mordre légèrement ta lèvre alors qu'il te contemple un instant qui te semblent une éternité. ton coeur qui fait un bond dans ta poitrine à ses mots, tu sens les larmes monter, perler aux coins de tes yeux, ton coeur gonflé de joie. une tendresse infinie qui te traverse. tu l'aimais tellement que ça te faisait peur. tu voulais lui dire, qu'il le sache même si tes mots lui faisait déjà savoir ce que tu ressentais, il manquait cette déclaration si précieuse à tes yeux. mais ils restaient coincés dans ta gorge, l'émotion t'empêchant de parler. tu ne lâches qu'un sanglot étouffé quand tae woong t'embrasse de nouveau, tes mains glissant de ses épaules à son cou pour approfondir le baiser. un cri surpris quand le jeune homme te redresse, te détachant légèrement de lui, cri qui finit en gémissement quand il passe de tes lèvres à ton cou. ta respiration qui se fait plus rapide alors qu'il y laisse sa marque, tu retiens difficilement le sourire tendre, fier de pouvoir enfin vivre ce moment. tu étais sienne, autant que tu voulais qu'il soit tien. c'était une évidence, ça ne pouvait être autrement tu songeais alors que tes doigts traçaient des formes aléatoires, invisible contre son cou, ton autre main jouant avec des mèches de cheveux, tirant légèrement dessus quand il mettait un peu trop de pression. tu ne caches pas l'expression surprise, cette infime incompréhension quand il se détache de toi, tes jambes tremblant tellement que tu ne savais pas combien de temps elles tiendraient avant de céder. mais rapidement il met fin à tes doutes, répondant à tes questions silencieuses, tu laisses alors un sourire fin se glisser sur tes lèvres. tu ne réponds pas, tu ne faisais pas confiance à ta voix alors tu le suis sans rien dire, les yeux rieurs alors que vous montiez les marches vous séparant de ta chambre. tu sens son hésitation quand vous arrivez devant la porte, tu le vois dans ses yeux quand il se tourne vers toi. sa question qui fait monter une pointe d'irritation en toi, mais très loin de pouvoir calmer ce feu qui t'anime. ta main qui vient le frapper doucement au bras, tu ne lui laisses pas le temps de réagir que tu l'attires vers toi par le col de son t-shirt. « tu parles trop parfois, » tu souffles, ton visage à seulement quelques millimètres du sien, avant que tu ne captures ses lèvres dans un baiser langoureux. tu ouvres la porte sans vraiment faire attention où vous alliez, tu prends les devants pour lui prouver que tu n'allais pas faire marche arrière. tu voulais ça autant que lui, et tu n'étais pas prête à le laisser partir. tes mains qui se plaquent contre son torse pour le faire reculer jusqu'à ton lit. ton rire qui s'élève dans la pièce quand vous tombez sur les draps, ta main qui se dirige à l'aveugle vers ta lampe de chevet, laissant une lumière douce, tamisée vous éclairer. tu souris amoureusement en voyant son expression, ses yeux bruns qui ne te quittaient pas du regard. « tae, j-je... » tu murmures, sentant déjà le rouge qui revenait peindre tes joues. tu voulais être honnête avec lui, mais tu te sentais si embarrassée déjà de devoir le dire à voix haute. « j'ai jamais... enfin tu vois... » tu continues misérablement, cachant ton visage dans son cou pour qu'il ne voit pas les différentes émotions naissantes sur tes traits. tu n'avais rien à voir avec les filles qu'il avait pu connaître, avec qui il avait... tu ne connaissais rien de tout ça, juste ce que tu voyais dans les films, ce que tu lisais. et si ça ne marchait pas ? vous restez un moment dans cette position, juste dans les bras l'un de l'autre, un silence confortable seulement perturbé par vos respirations à l'unisson. tu finis par te détacher à nouveau pour planter un regard vibrant d'émotions sur lui. « je ne pouvais pas... parce que ce n'était pas toi. » tu murmures doucement, un sourire gêné au coin des lèvres, embarrassée par cette confession. la distance que tu réduis, tes lèvres se posant sur les siennes alors que tu attrapes ses mains pour les ramener au dessus de vos têtes, un sourire taquin qui s'inscrit sur ton visage quant tu laisses tes mains tracer des traits invisibles avec le bout de tes doigts quand tu reviens les glisser contre son cou.
© LOYALS.
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: written in the stars ~ taeyoung (-21) written in the stars ~ taeyoung (-21) - Page 2 Empty Ven 8 Déc - 11:21
written in the stars
hayoung & taewoong

✻✻✻ jeju. t’as l’impression de vivre un rêve éveillé. ha young n’a d’yeux que pour toi, elle ne regarde que toi et tu te sens puissant, comme si tu pouvais déplacer des montagnes. tu n’arrives pas à croire qu’elle ne te repousse pas, qu’elle se laisse plaquer si facilement contre le mur dans tes bras et que tu puisses l’embrasser jusqu’à en perdre haleine. combien de fois, tu as imaginé ce moment ? combien de fois tu as fantasmé sur le corps de ta meilleure amie ? trop de fois pour les compter et maintenant que ça se passe réellement, maintenant que tu la portes, que vos corps sont collés l’un à l’autre, tu ne réalises pas. ton cœur explose dans ta poitrine, menaçant de s’arrêter à chaque fois à cause du trop plein d’émotions. tu en trembles presque alors que tes lèvres cherchent avidement et passionnément celles de la jeune femme. tu ne penses pas qu’un jour tu arriveras à te lasser de leur goût, de leur texture. elles sont douces, charnues et terriblement gourmande. tu as faim de ha young, de son corps, de sa bouche, de son cœur. tu veux la dévorer vivante et ne rien laisser d’autre que son désir et son amour pour toi. tu ressens tout ça par chaque pore de ton corps alors qu’elle dépose des baisers sur ton cou, ton menton. tu grognes d’impatience et ton cœur manque de s’arrêter encore une fois alors qu’elle te murmure des mots doux. tu ne peux pas t’empêcher de lui faire comprendre qu’elle n’a toujours été que la seule dans ton cœur depuis tout ce temps. certes, t’as eu des aventures, des petites amies, mais jamais tu n’as aimé une femme autant que tu n’aimes ha young. jamais tu n’as ressenti autant de désir pour quelqu’un que pour la femme entre tes bras. tu finis par la reposer sur le sol, attrapant sa main avant de l’amener devant sa chambre. sauf qu’arrivé là, tu doutes. et si tu l’avais forcé ? et si elle ne voulait plus ? et si elle n’avait pas le courage de te dire non ? alors, tu demandes, tout à coup peu sûr de toi. tu ne veux pas que la jeune femme se sente obligée d’accepter parce que toi tu le veux. tu veux qu’elle soit d’accord aussi, qu’elle te désire tout autant que toi tu la veux. elle te frappe le bras et tu laisses échapper une exclamation, plus pour la forme que le fond. tu voudrais rajouter quelque chose mais t’as pas le temps. elle t’attrape par le col de ton t-shirt et t’es obligé de te baisser pour ne pas qu’il craque, ton visage à quelques centimètres du sien. tu souris malicieusement à ses mots. oui tu parles trop, mais t’as besoin d’être rassuré. tu ne veux pas paraitre comme une bête sauvage, prête à lui sauter dessus, même si tu l’es un peu. alors, tu la laisser t’embrasser à nouveau, fermant les yeux pour apprécier encore plus ce moment alors que tes bras se referment sur son corps pour la plaquer contre ton torse. elle ouvre la porte à l’aveuglette et te pousse jusque sur le lit où vous tomber. tu mêles ton rire au sien avant de plisser légèrement les yeux à cause de la lumière. tu plante ton regard dans le sien alors qu’elle semble soucieuse. tu fronces les sourcils, te demandant ce qui se passe. ha young commence à parler et tu l’encourages d’un signe de tête. tu t’attendais à tout sauf à ça. et tu la trouves tellement adorable alors qu’elle se cache dans ton cou après t’avoir avoué qu’elle n’avait jamais couché. tu sais pas pourquoi, mais ça fait gonfler d’amour et de fierté ton cœur. t’avais toujours pensé qu’elle l’avait fait. peut-être pas avec tous les copains qu’elle avait eu. mais t’étais persuadé qu’il y en avait au moins qui avait pris sa virginité. mais de savoir que ce n’était pas le cas, fait battre ton cœur encore plus vite si c’était possible. tu seras son premier, celui qu’on oublie jamais. et même si pour toi, elle n’était pas la première, tu n’oublieras jamais ce moment. il restera gravé dans ta mémoire à jamais. tu viens la prendre dans tes bras, caressant son dos et ses cheveux lentement, en silence. tu ne veux pas gâcher ce moment avec des paroles inutiles. elle te l’a dit, tu parles trop. alors, cette fois, tu respectes son silence et tu te contentes de la serrer contre toi, embrassant de temps en temps le haut de son crâne avec amour. t’as l’impression que tout ton corps rejette l’amour qu’il ressent pour la jeune femme, pour l’envelopper, et qu’elle peut le ressentir. elle finit par se redresser plantant son regard dans le tien et elle reprend la parole. qu’elle te dit qu’elle n’a pas pu parce que le type n’était pas toi, pourrait te faire sauter de joie si elle n’était pas dans tes bras et qu’elle ne t’embrassait pas de cette manière. t’as l’impression qu’un brasier s’est allumé dans ton bas-ventre et le fait qu’elle joue comme ça avec toi, te fait tourner la tête, surtout quand elle touche ton cou. tu frissonnes sous ses doigts avant que tu ne te libères de son emprise. tu l’attrapes dans tes bras pour la rapprocher encore plus de toi et ton regard se fait plus désireux de toucher ce qui lui appartient. tu viens une nouvelle fois capturer ses lèvres entre tes dents, mordillant légèrement la chaire avant de descendre sur sa mâchoire et son cou. tu restes quelques secondes là, à l’embrasser, à passer ta langue pour lui faire tourner la tête, remontant une nouvelle fois vers sa bouche avant de passer tes mains sous son t-shirt. tu caresses son ventre, son dos avidement alors que tu continues de l’embrasser encore et toujours avidement. tes doigts remontent le tissu pour lui enlever et tu découvres sa poitrine emprisonnée dans son soutien-gorge. tu déposes un baiser à la naissance de ses seins avant que ton regard ne remonte vers le sien à sa recherche. « tu es magnifique ha young. » et tu souris alors que tu viens dégrafer le sous-vêtement pour l’envoyer presque valser à l’autre bout de la pièce. tes yeux se posent sur cette poitrine offerte et tu viens les toucher du bout des doigts comme s’ils t’étaient encore interdits.
© LOYALS.
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: written in the stars ~ taeyoung (-21) written in the stars ~ taeyoung (-21) - Page 2 Empty Ven 8 Déc - 19:45
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: written in the stars ~ taeyoung (-21) written in the stars ~ taeyoung (-21) - Page 2 Empty Sam 13 Jan - 4:19
written in the stars
hayoung & taewoong

✻✻✻ jeju. ce moment te semble magique, hors du temps, comme venu d’une autre dimension. t’as le sentiment que tu pourrais perdre ha young à n’importe quel moment et te réveiller de ton rêve sans avoir pris le temps de goûter à sa peau, d’entendre ses gémissements de plaisir et plus que tout de ne pas la voir se tordre sous tes coups de reins experts. parce que si la jeune femme est vierge comme elle te l’a avoué, toi tu as déjà eu des aventures. certes, elles n’avaient pas réellement compté, mais tu avais l’expérience nécessaire pour la guider et la mettre à l’aise. tu ne lui ferais jamais quelque chose qu’elle ne veut pas ou qu’elle n’aime pas. tu vas l’aimer et la respecter plus que n’importe qui. tu la gardes donc dans tes bras après sa confession sur son inexpérience et tu trouve ça mignon la façon dont elle l’a dit et dont elle a rougit à ses mots. et toi, ça a gonflé ton cœur d’amour pour la jeune femme dans tes bras et de fierté. de te dire que tu es le premier, celui avec qui elle aura sa première fois, ça a simplement ravivé ton orgueil parce que ha young mérite le meilleur pour sa première fois et tu n’aurais très certainement pas apprécié que ce soit quelqu’un d’autre. ha young et toi c’était le destin. tu l’avais attendu pendant des années et même si tu n’en étais pas à ta première fois, c’était celle avec la jeune femme qui serait le plus mémorable tu le savais. parce que tu l’aimais de tout ton cœur et ce depuis des années. tu n’avais qu’elle en tête et tu n’auras plus jamais qu’elle en tête. tu avais toujours cru au coup de foudre et le tien tu l’avais eu à l’année de tes six ans quand tu avais aidé cette petite fille en pleurs avec son vélo sur votre île. et maintenant des années après, c’était toujours la même fille que tu avais entre les mains, mais elle avait grandi, beaucoup et était devenue une magnifique femme. tellement magnifique que tu ne pouvais pas t’empêcher de butiner son cou simplement pour entendre à nouveau ses gémissements lâchés près de ton oreille. et tu finis par lui enlever son t-shirt passant tes doigts sur sa peau, délicatement, légèrement comme une caresse. tu ne veux pas la briser et t’as l’impression que si tu vas trop vite c’est ce qui risque d’arriver. tu défais même les agrafes de son soutien-gorge lentement avant de l’envoyer valser ailleurs dans la pièce et tu souris en voyant le corps de la jeune femme totalement offert. elle est belle ha young. tu l’as toujours pensé et tu le penseras encore pendant des années. mais là alors qu’elle est gênée par la situation et que toi tu sais ce que tu fais, tu la trouves encore plus magnifique. tes doigts viennent toucher légèrement la peau de ses seins offerts et tu finis par sourire quand elle passe les siennes sous ton t-shirt. tu frisonnes à son contact alors que tu la laisses te l’enlever et que ses doigts partent à l’exploration de ton corps, s’arrêtant peut-être trop sur tes abdominaux. tu frissonnes un peu plus et tu sens que ton pantalon devient trop serré. elle peut le sentir elle aussi, vu votre position et ça te fait sourire un peu plus malicieusement alors qu’elle te demande si tu aimes ce qu’elle te fait, soufflant dans ton oreille, mordillant ta peau. tu te mords la lèvre en refreinant ton envie de la dévorer toute crue là maintenant, de suite, sur place. tu la laisses faire quelques instants avant de poser doucement tes mains sur ses épaules pour la décaler de toi et tu plantes ton regard dans le sien. « oui j’aime ha young… parce que c’est toi qui me le fait. parce que je t’aime de tout mon cœur, depuis des années. » déclaration d’amour que tu fais parce que c’est le cas. tu l’aimes cette femme et tu comptes bien lui prouver encore et encore jusqu’à ce qu’elle le comprenne et l’intègre. tu ne veux qu’elle, tu n’aimes qu’elle et tu comptes bien lui prouver. tes lèvres reprennent possession des siennes, plus avides, plus sensuelles. tu as envie d’elle et dans ton pantalon ça devient de plus en plus serré. tu laisses tes lèvres descendre sur sa mâchoire, son cou, la naissance de ses seins avant d’en embrasser les courbes. tu finis par le prendre en bouche, laissant ta langue jouer avec son bout de chair rosit par le désir. tu gardes ton regard planté dans le sien et tu souris légèrement avant de dire en lâchant sa peau. « ne te retiens pas chaton, je veux t’entendre. je veux écouter l’effet que je te fais. » et tu la retournes sur le lit, plaquant son dos doucement contre le matelas alors que tu plonges à nouveau sur sa poitrine, tes mains ne restant pas sans rien faire. elles descendent jusqu’à son pantalon que tu déboutonnes alors que tu laisses ta main venir chercher la chaleur entre ses jambes. tu ne veux pas la brusquer alors, tu restes en surface sur son sous-vêtement, mais tu la caresses quelques instants avant de relever la tête, laissant sa poitrine offerte à ta vue. « tu peux toujours faire marche arrière ha young… jamais je ne te forcerai. » et tu lui souris déposant, un baiser chaste sur ses lèvres, son nez, sa joue et son menton.
© LOYALS.
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: written in the stars ~ taeyoung (-21) written in the stars ~ taeyoung (-21) - Page 2 Empty Dim 21 Jan - 1:42
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: written in the stars ~ taeyoung (-21) written in the stars ~ taeyoung (-21) - Page 2 Empty Lun 19 Mar - 13:05
written in the stars
hayoung & taewoong

✻✻✻ jeju. si on t’avait dit quelques temps plus tôt que tu serais dans la chambre de hayoung, la jeune femme contre toi déjà à moitié nue, tu ne l’aurais pas cru. et pourtant, c’était le cas. la poitrine de la jeune femme t’étais offerte et tu ne pouvais pas t’empêcher de la trouver magnifique. pas seulement sa poitrine, tout son corps, tout son être. hayoung était la meilleure chose qui t’étais arrivé dans la vie et pour rien au monde tu ne voudrais qu’elle ne s’en aille. tu l’embrasses comme si tu allais mourir dans la seconde si tu ne le faisais pas et elle se rapproche de toi, collant ton torse contre sa peau. elle te fait de l’effet, c’est indéniable et lorsqu’elle se met à bouger, se frottant à toi, tu ne peux t’empêcher de laisser tes gémissements se mêler à ceux de la jeune femme. est-ce qu’elle est vraiment vierge ? parce qu’elle sait exactement quoi faire pour te rendre fou. mais tu ne veux pas qu’elle se rende compte pour le moment que tu es excité par les sons qu’elle produit. tu descends donc ta bouche le long de sa mâchoire, de son cou pour finir par prendre un de ses seins en bouche. elle resserrent ses cuisses et tu grognes légèrement alors que tu continues de lui faire du bien, lui demandant de laisser sa voix sortir. tu veux l’entendre gémir sous tes caresses. tu veux être le seul à entendre les sons qui sortent de sa bouche. tu changes même de position, la mettant sous toi. dans cette situation, avec une autre fille, tu serais passé de suite à la vitesse supérieure. mais avec hayoung, tu veux prendre ton temps, savouer chaque instant de ce contact charnel que vous partagez. alors, tu vas lentement, tes mains s’avançant presque maladroitement vers son pantalon, alors que tu déboutonnes son pantalon et que ta main reste sur son sous-vêtement. tu ne veux pas la brusquer, tu ne veux pas qu’elle ait peur pour ta première fois. alors, encore une fois, tu te stoppes pour lui demander si c’est ce qu’elle veut réellement. tu t’assures aussi de cette façon qu’elle est bien prête, qu’elle ne le fait pas simplement parce que toi tu le veux. les mains délicates de hayoung se posent sur ton visage et elle t’embrasse passionnément. tu viens passer tes mains derrière sa nuque, jouant avec ses cheveux alors que tu sens tout son amour et tout le tien se mélanger. tu l’aimes hayoung, plus que tu n’as jamais aimé quelqu’un et ce depuis des années. ça n’a toujours qu’été la jeune femme, elle, toujours elle et rien qu’elle. et aujourd’hui, alors que tu l’as dans tes bras, tu n’es pas sûr que ce ne soit pas l’un de tes rêves. parce que tu as déjà rêvé de coucher avec hayoung de nombreuses fois et quand tu te réveillais le matin, tu te rendais compte que ce n’était que ton imagination qui te jouait des tours. tu espérais donc que ce ne soit pas le cas aussi cette fois-ci. ta meilleure amie met fin à votre baiser et lentement, tu sens sa main tremblante se rapprocher de ton intimité. oh mon dieu ! est-ce que c’est réellement en train d’arriver ? est-ce que hayoung va réellement utiliser sa main pour te donner du plaisir ? tu ne peux plus réfléchir comme il faut quand finalement ses doigts hésitants entoure ton membre et sa voix près de ton oreille te fait perdre pieds. « oh putain hayoung. » tu jures alors que tu mords ta lèvre pour retenir les grognements qui s’accumulent dans ta gorge. elle veut t’entendre mais t’es pas prêt à ce qu’elle sache l’effet qu’elle te fait. pourtant, elle doit le sentir parce que même si c’est la première fois qu’elle le fait, tu sens le plaisir monter par vagues. encore plus quand elle lâche un je t’aime et qu’elle t’embrasse. tu t’appuies contre elle, écrasant vos corps pour l’embrasser jusqu’à perdre haleine. tu ne veux pas la lâcher mais quand tu manques d’air, tu te recules. tu attrapes sa main pour qu’elle relâche la pression et tu souris à bout de souffle. « tu me rends fou youngie. je t’aime. » et tu l’embrasses encore une fois, avant de quitter une nouvelle fois ses lèvres pour sa mâchoire, son cou. tu déposes quelques baisers sur la naissance de ses seins avant de descendre encore plus bas, laissant une pluie de bisous sur son ventre. tes mains agrippent son pantalon et tu le fais descendre le long de ses jambes lentement. tes lèvres se posent sur l’intérieur de ses cuisses et tu les embrassent tandis que tes doigts caressent lentement sa peau qui frisonne. tu souris contre sa peau avant que tes doigts ne se perdent dans le tissu de son sous vêtement. tu titilles de ta main cette zone que tu as tant rêvé d’explorer et qui maintenant est à toi et tu souris de plus en plus au fur et à mesure des gémissements et cambrements de la jeune femme. quand tu penses que c’est assez, tu lui enlèves le dernier rempart et tes lèvres reprennent place sur sa peau blanche, tandis que tu remontes lentement vers son intimité. ta bouche et ta langue prennent alors la place de tes doigts et tu mets tout en œuvre pour lui faire perdre la raison et l’entendre crier ton prénom. tu veux qu’elle n’ait de plaisir qu’avec toi, que grâce à toi et que pour toi.
© LOYALS.
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: written in the stars ~ taeyoung (-21) written in the stars ~ taeyoung (-21) - Page 2 Empty Dim 24 Juin - 0:15
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: written in the stars ~ taeyoung (-21) written in the stars ~ taeyoung (-21) - Page 2 Empty Lun 9 Juil - 13:28
written in the stars
hayoung & taewoong

✻✻✻ jeju. tu n’arrives toujours pas à croire que la femme que tu tiens dans les bras à cet instant précis est hayoung. toutes les nuits où tu avais rêvé de ça, se concrétisaient enfin. tu ne savais pas réellement si tu devais ne pas remettre en question la présence de ta meilleure amie près de toi, à cet instant précis. mais peux-tu encore l’appeler meilleure amie alors que vous vous embrassez si passionnément et que vous corps ne demandent qu’à s’unir ? tu ne sais plus vraiment ce qu’elle est pour toi. tu ne préfères pas y penser pour le moment, tu veux juste apprécier cet instant. tu réfléchira au reste dans quelques heures quand l’euphorie du moment sera passée. dire que ça ne devait être qu’une soirée simple entre vous et ça se finit comme ça dans sa chambre. hayoung a beau être inexpérimentée et toi non, tu peux dire sans soucis que c’est avec elle que tu as ressenti le plus de choses. est-ce que c’est toujours comme ça quand on couche avec la personne qu’on aime ? enfin, vous avez pas encore couché ensemble, mais rien que d’avoir la main de la jeune femme autour de toi suffit à te faire perdre la tête. elle murmure aussi à ton oreille et ça te fait encore plus d’effet que tu ne l’aurait imaginé. sauf que tu veux quand même encore un peu garder le contrôle de ton corps et de tes gémissements parce que tu ne veux pas qu’elle sache totalement l’effet qu’elle te fait. pourtant, elle peut le sentir et le voir parce que tu te cambres sans avoir ne serait-ce qu’une once de contrôle de ton dos et de tes gémissements que tu essaies d’étouffer, en vain. tu entends son rire et ça te fait sourire alors que tu viens l’embrasser avec fougue. tu te moque bien de manquer d’air. t’es comme un junkie en manque de ta drogue quand tu n’as pas tes lèvres contre celle de hayoung. elle gémit et ça te pousse à aller plus loin, à lui donner toujours plus. tu délaisses à contre cœur sa bouche, pour descendre le long de sa poitrine dénudée, avant de venir embrasser tendrement et par des milliers de baisers son ventre. mais tu veux plus, tu veux l’entendre se tordre de plaisir sous tes caresses. alors, tu lui enlèves son pantalon, tout en marquant la peau de ses cuisses de tes lèvres. tu joues un peu avec elle avant que tes doigts ne prennent place sous son sous-vêtement, la faisant gémir encore un peu. tu souris satisfait. tu sais ce que tu fais malgré le fait que tu n’aies pas eu beaucoup de partenaires. mais tu as déjà couché avec des filles. mais hayoung, c’est la seule qui compte, la seule que tu as envie de faire rougir de plaisir. tu finis par enlever son dernier vêtement, la laissant complètement nue et essoufflée sur les draps. un sourire s’empare de tes lèvres alors que tu reprends ta place entre ses jambes. tu sens sa main dans tes cheveux alors que tu continues de lui donner du plaisir, enhardi par ses souffles et son corps qui se cambre. c’est la première fois que tu honores une femme de cette façon. tu n’as jamais voulu le faire à aucune de tes petites amies jusqu’à maintenant, parce que la jeune femme devait être quelqu’un de spécial à tes yeux et c’est le cas de hayoung. tu te fous bien de savoir que ce ne sera peut-être que pour une fois, que pour cette fois. t’es heureux d’être sa première fois comme elle est ta première fois pour ce genre de pratique. tu sais comment il faut faire en théorie. la pratique ? disons que t’es un peu maladroit. mais tu commences à t’y faire petit à petit et tu ne laisses aucun répit à la jeune femme. tu veux l’entendre totalement se perdre dans les sensations que tu procurais à son corps. tu souris quand sa respiration te parvient et tu continues de la goutter, de l’aimer et de jouer avec elle. ton prénom franchit un nombre incalculable de fois et tu la laisses le répéter autant de fois qu’elle le veut. ça a même le don de t’exciter encore plus. tu sens son corps se cambrer de plus en plus, se tordre et lorsque tu penses qu’elle est à sa limite, tu t’arrêtes. bien que ça ne te dérangerait pas qu’elle jouisse simplement par ta bouche, tu veux que vous le fassiez tous les deux ensemble. tu lui laisses quelques secondes pour reprendre ses esprits et tu poses ton regard sur elle, un regard amoureux et attendri. « je t’aime hayoung. plus que je n’ai jamais aimé personne. » tu n’as plus honte de lui avouer tes sentiments parce que c’est vrai. tu l’aimes ta meilleure amie, la femme de ta vie. tu attrapes doucement ses mains pour lier vos doigts ensembles pendant que tu te lèches les lèvres pour effacer toute trace de ton passage entre ses jambes. t’as encore envie de l’embrasser, mais elle pourrait être dégoûtée vu où tu as mis ta bouche avant, alors tu te contentes de plonger ton regard dans le sien pendant qu’elle continue de retrouver son souffle. « tu es vraiment magnifique chaton. » tu l’aimes cette femme, de tout ton cœur et depuis des années. tu ne sais pas si après tout ça, tu pourras retourner à votre relation d’avant. toi, tu ne le veux pas. tu veux qu’elle devienne ta petite amie et pourquoi pas plus tard ta femme. mais elle, est-ce qu’elle le veut ? tu viens alors enfouir ton visage dans ses cheveux pour cacher les troubles qui tourmentent en embrassant son cou pour éviter d’éveiller ses soupçons.

© LOYALS.
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: written in the stars ~ taeyoung (-21) written in the stars ~ taeyoung (-21) - Page 2 Empty
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Rejoins les colibris !
Les Beolsae sont ouverts. Vous avez donc la possibilité de les rejoindre directement, sans passer par la case bizutage. Alors n'hésitez plus ! Ils seront ravis de vous accueillir dans leurs rangs !