Revenir en haut Aller en bas



 

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

moon ji hoon ♞ i'm only human after all

 :: Examen d'entrée :: Suneung :: Fiches validées
avatar
Moon Ji Hoon
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 6 Oct - 15:28

Moon Ji Hoon
don't put the blame on me

CHARISMATIQUE
(★★★★✰)
MANIAQUE
(★★★★★)
SURDOUÉ
(★★★★✰)
NARCISSIQUE
(★★★✰✰)
DOUX
(★★★✰✰)
MANIPULATEUR
(★★✰✰✰)
AMOUREUX
(★★★★★)
POSSESSIF
(★★★★✰)
FRATERNEL
(★★★★✰)
INDÉCIS
(★★★✰✰)
nom : moon, la lune, aussi calme et imprévisible qu'une rivière prénom : ji hoon, la force de caractère ; dorian en guise de deuxième prénom pour le rattacher à ses origines russes âge : il approche de ses vingt-cinq ans, jeune et vieux à la fois date et lieu de naissance : un huit novembre à moscou en russie, le froid à l'état pur origines : sud-coréennes qui ne trahissent en rien ses traits fins nationalité : russo-coréen, le hasard fait bien les choses cursus universitaire : il est docteur en langues étrangères, rien que ça métier : futur manager de sa femme sun-moon joo hee, il suit actuellement une formation professionnelle au sein d'une agence artistique orientation sexuelle : dieu a créé la femme et c'est un putain de cadeau classe sociale : aisée depuis qu'il a épousé joo hee, et ouais c'est elle qui a tout le fric code du règlement : tu fais la dingue avec qui pour le code? iMked tu veux t'investir ? ancien président des pyobeom, les fraternités sont de l'histoire ancienne pour lui

Rumour has it...
surdoué, il aurait sauté deux classes dans son enfance (V, en primaire et au collège) + il aurait l'oreille absolue (V, et ça lui donne des migraines atroces avec cette hypersensibilité auditive) + il dormirait nu, en permanence (V, les pyjamas le dérangent) + il vivrait avec trois serpents, en plus du chien de joo hee (V, Méphisto, Tibérius et Athéna sont les stars de son GNS) + il aurait une peur bleue des clowns (V, la faute aux films d'horreurs regardés trop jeune) + il saurait jouer du violon depuis tout petit (V, ça lui a empêché d'être hyperactif enfant) + il porterait des lunettes de lecture (V, il passe énormément de temps la tête dans les papiers et ça fatigue ses yeux) + il aurait le sommeil léger (F, il ronfle même) + il aurait fait une overdose (V, une surconsommation d'anti-dépresseurs qui lui a valu un séjour à l'hôpital pour un lavage d'estomac) + il serait dans une relation libre avec joo hee (F, ils sont mariés depuis le 18 mai 2017 et ils sont très jaloiux et possessifs entre eux) + il se déplacerait avec une canne (V, il a eu un grave accident de voiture en décembre 2015 qui a causé des lésions importantes au niveau de sa jambe droite ; dieu merci la rééducation lui a permis de moins utiliser sa canne) + il n'apprécierait pas trop la popularité de joo hee (V et F, il n'apprécie juste pas les paparazzis qui fouinent dans leur vie privée et il tient à son anonymat, ce qui est d'ailleurs raté suite à une prise en flag des journalistes dans un centre commercial)
Survole l'avatar, petit coquin.
My character
Ji Hoon possède une forte personnalité, ce qui lui confère de l'ascendant sur autrui. Il se montre actif, énergique, dynamique et courageux, et son tempérament est passionné. Adaptable et malléable en apparence, il saura faire valoir ses droits et ses idées avec douceur, certes, mais aussi avec une pointe de machiavélisme et, le cas échéant, de fermeté : une main de fer dans un gant de velours... Il a de multiples projets, de grandes idées, encore faut-il qu'il soit capable de les mettre en application. L'action est cependant son exutoire, car sa grande nervosité ne le met pas totalement à l'abri de crises émotionnelles. Si l'intensité du moment présent lui semble trop forte, il pourra vivre une octave au-dessous: il subira alors davantage son destin et restera dans un rôle de second rang, mais cela lui permettra de mener sa vie plus confortablement, sur un rythme moins trépidant. Pourtant, en règle générale, il est stimulé par la difficulté. Son sens de la justice est très aiguisé, et il a des réactions violentes devant toute iniquité. Ce qui est humain ne lui est point étranger et il possède souvent un idéal fraternitaire qui le fait s'intéresser à autrui ou adhérer à des groupes et à des associations à but social ou politique. C'est aussi un homme intuitif bien qu'il préfère afficher son esprit logique... Il peut osciller entre une possessivité absolue et un certain altruisme.
Enfant, Ji Hoon était volontaire, bon élève car travailleur, actif. Parfois très perfectionniste, voire maniaque, dans un domaine particulier, il s'avérait paradoxalement indiscipliné dans un autre. Les activités de groupe étaient à favoriser et permettaient de développer son sens de la solidarité. Il pouvait aussi y avoir chez lui une alternance assez déconcertante de suractivité et de laisser-aller.

Il est très attaché à sa famille et fera beaucoup d'efforts pour conserver une bonne harmonie avec ses proches. Ji Hoon est un adepte de la paix même s'il lui arrive parfois de déclarer la guerre. Il a souvent un sens esthétique développé qui le fait s'intéresser à l'art ou aux celles choses. Il recherchera le confort d'un nid douillet. En amour, il est souvent difficile car il cherche la perfection. Aussi, à cause de ses intransigeances, risque-t-il de passer à côté du bonheur sans le voir. Dirigiste et pointilleux, imbu de grands principes, il n'est pas toujours facile et risque de rompre un peu vite en pensant toujours trouver la perle rare. Mais heureusement qu'elle existe, et elle porte le doux nom de Joo Hee.
This is my story
L'envolée sauvage


 
Chapter 1: The Stolen Youth.

C'est dans un pays froid et pas si loin de la Corée du Sud que les parents de Ji Hoon se sont rencontrés. Moon Joon Ho et Yoon Son Kyung se sont rencontrés durant une mission militaire sur le sol russe dans les années 90. Une rencontre qui s'est transformée en relation, puis plus tard en mariage. S'étant mariée sur le sol russe, Son Kyung a pris le nom de son mari, arborant désormais le pseudonyme de Moon qui fait la fierté de la famille de nos jours. De cette union est né Ji Hoon, premier et unique fils de la lignée. Deux ans plus tard, c'est au tour de sa petite soeur, Sae Ra, de voir le jour. La famille Moon n'est pas restée en Russie puisque la mission militaire à laquelle étaient affectés les deux parents a pris fin bien rapidement. Lorsque Ji Hoon atteint ses cinq ans, tout le monde retourne en Corée du Sud et il découvre un pays, une culture qui appartient à ses origines, mais dont il est parfaitement étranger, ayant grandi dans la toundra russe. Mais l'acclimatation n'a pas été difficile. Bilingue, il a toujours parlé coréen et russe. Cependant, changer d'environnement a quelque peu perturbé son équilibre psychologique. Diagnostiqué rapidement hyperactif, sa mère l'a aussitôt converti à la musique, au conservatoire de Séoul, afin de canaliser un enfant bien loin d'être normal au milieu de tous ces autres enfants. Le hasard fait bien les choses, car il semblerait que même depuis sa tendre enfance, Ji Hoon était destiné à un avenir bien loin de la réalité, bien loin de la normalité.

Ses capacités intellectuelles ont creusé un énorme fossé dans sa vie scolaire. Ji Hoon a sauté au total deux classes: l'équivalent du CE1 et de la 5ème en Corée du Sud. Si la première fois, l'écart ne semblait pas difficile à supporter, surtout grâce à son ami d'enfance Kim Dae Hyun rencontré en première année élémentaire, la deuxième fois a été pénible pour Ji Hoon au niveau relationnel. De deux ans le cadet de ses camarades, il a de nombreuses fois été l'objet de brimades et moqueries, le rendant particulièrement hostile à tout adolescent de son entourage. Le secondaire ne pardonne à personne, et c'est auprès de sa famille et de la musique que Ji Hoon a tenu le coup. Une famille qui a pourtant connu un premier rebondissement à l'année 2000 lorsque la famille Sialov, alors amie de la famille Moon rencontrée en Russie, s'était installée en Corée du Sud pour fuir la crise économique russe. Les deux parents sont morts tragiquement dans un accident de voiture, laissant les deux jumeaux Aegir et Ashvin orphelins dans un pays où tout leur est inconnu. Les parents Moon se sont immédiatement proposés pour recueillir les deux enfants et depuis, Ji Hoon connaît le bonheur de vivre aux côté de deux garçons qu'il considère comme ses frères. Ils ne sont pas de son sang, mais ils sont dans son coeur. Une ouverture d'esprit que la famille Moon a toujours su inculquer à sa descendance. Ji Hoon ne s'en est jamais plaint. L'éducation que les quatre enfants ont reçu a été dure, militaire, stricte et ordonnée, mais ils sont devenus de belles personnes. Tout du moins, cela dépend pour qui...


 
Chapter 2: Yonsei in the Flesh.

Sortant triomphant du Suneung à seize ans à peine, Ji Hoon décroche une place dans l'une des trois prestigieuses universités de Séoul: Yonsei. Souhaitant faire de belles et grandes études car cela a toujours été son leitmotiv, Ji Hoon intègre dès lors une licence en langues étrangères, spécialité chinois-japonais. La charge de travail peut sembler astronomique pour un étudiant lambda, mais n'oublions pas que Ji Hoon a toujours été précoce et avancé intellectuellement. Sans réellement s'en vanter, il a donc commencé ses études à la Yonsei. L'écart d'âge qui s'est creusé depuis le secondaire l'a contraint à mûrir beaucoup plus vite que d'habitude, ce qui l'a rendu particulièrement acharné dans le travail. Néanmoins, désireux de s'adapter dans cet immense campus bâti à l'américaine, Ji Hoon rejoint très rapidement une fraternité. Il jette son dévolu sur les pyobeom, une fraternité dans laquelle il restera huit longues années, le forgeant, le changeant, le rendant plus homme que n'importe qui d'autre. C'est par ailleurs dans cette fraternité que Ji Hoon fait la rencontre de Joo Hee, une femme qui posera son ancre dans son coeur pour toujours en vue de toutes les péripéties qui les attendent à l'avenir...

Pour commencer, Joo Hee, belle femme aux desseins bien loin de ceux de Ji Hoon, réussit à lui faire sortir son nez de ses bouquins pour les plaquer plutôt... entre ses cuisses. Lui ouvrant les portes d'un monde que Ji Hoon n'a jamais réellement approché, c'est Joo Hee d'un an son aînée qui lui ôte toute innocence en-dessous de la ceinture. Ce plaisir qu'il a pu expérimenté à ses côtés, Ji Hoon en est rapidement devenu accro. Jouant avec sa colocataire de dortoir, bien loin des regards de ses deux autres colocataires Kwon Jae In et Jung Hae Yeol, Ji Hoon parvient très bien à lier sexe et études. Les hormones le travaillent, les femmes sont jeunes et belles à l'université, mais c'est toujours auprès de Joo Hee que Ji Hoon revient. De grands amis, de très bons amants, c'est elle qui saura le façonner selon ses envies. Ji Hoon grandit, devient un homme, et trouve le bonheur aux côtés de femmes qui égalent son intelligence. Un quotidien qui devient vite grisant. Se perdant entre deux plans culs, Ji Hoon comble en vérité un immense traumatisme. 2010, Ahn Hana, une fille sous la coupe du gouvernement dont sa mère, Moon Son Kyung, en avait la charge. C'est dans une résidence secondaire qu'il fait sa connaissance et leur relation interdite et cachée aura bientôt fini dans l'oreille de sa mère qui leur sommera, deux ans plus tard, de couper tout contact. Le coeur brisé, la haine au bord des lèvres, c'est à partir de cet instant que Ji Hoon se perdra dans l'ivresse du sexe, avec comme pivot relationnel Joo Hee. Quelle femme. Quelle beauté. Mais quelle complexité...

Ji Hoon décroche sans encombre sa licence, poursuit tout naturellement en master, et aux portes du doctorat, il commence à se poser des questions: que veut-il faire plus tard ? Quelle profession le comblerait-il le plus de joie, hormis dans l'univers du sexe ? Pas de réponse, pas de motivation, pas de coeur battant. S'il poursuit en doctorat, c'est pour se laisser trois années supplémentaires afin de trouver sa voie. Ji Hoon doute pour la première fois de son avenir. Mais le prince deviendra bientôt le roi. Le roi de nombreuses panthères...

 
Chapter 3: The Dead Man.

Le départ soudain de l'ancien président des pyobeom, en septembre 2014, ouvre la voie de l'ascension pour Ji Hoon qui, au départ, ne s'est pas vraiment attendu à reprendre un jour les rênes de toute une fraternité. Il s'agit là d'une responsabilité bien plus importante que toutes celles qu'il a pu avoir dans sa vie avant, et même s'il a bien été heureux d'apprendre son élection, le stress lui a rongé l'estomac. Plus question de faire le con, plus question de faiblir, il a désormais une fraternité à faire tourner. Se reposant sur l'éducation militaire qu'il a reçu, Ji Hoon réussit en un cours laps de temps à redresser les pyobeom. De son travail acharné et de sa dévotion sans pareille, la fraternité a très rapidement connu un âge d'or durant lequel Ji Hoon a tout simplement brillé. Fier comme un paon des prouesses de sa propre communauté, il a tout de suite pris goût à la présidence. Durant deux longues années, Ji Hoon est resté aux commandes de la fraternité, voyant se succéder quatre vice-présidents. Un roi change souvent de conseiller, n'est-il pas... Ce n'est pas pour autant que Ji Hoon se considérait comme supérieur aux autres. Il éprouvait énormément de fierté à parler des siens, surtout auprès des autres fraternités, mais jamais il ne s'est placé au-dessus de l'échelle avec les pyobeom. Cependant, son trop grand sérieux et sa trop grande sagesse l'ont conduit à la mesure, la conciliation et la diplomatie, ce qui rendait la fraternité peut-être trop gentille auprès des autres fraternités. Se souciant davantage des conséquences que de la réputation, Ji Hoon a très longtemps été un frein dans l'excentricité de la fraternité. Mais nul ne semblait remettre cela en question. C'était une histoire qui roulait comme sur des roulettes.

Malheureusement, plusieurs embûches se sont posées sur son chemin de président. Ji Hoon a dû faire face à un tremblement de terre qui a ravagé le dortoir de la fraternité. Puis, sa meilleure amie et sexfriend Joo Hee entretient une relation amoureuse avec un certain Nam In Guk que Ji Hoon ne peut pas accepter, essayant par tous les moyens de raisonner la belle blonde sur les intentions perfides de son partenaire. Il se rend par ailleurs compte des réels sentiments qu'il éprouve à l'égard de Joo Hee, et cela  a le don de le rendre contre plus douteux sur son avenir qu'avant. Parce que Joo Hee, ce n'est pas n'importe qui. C'est un pilier dans sa vie, une des femmes de son coeur, pour ne pas dire LA reine de son roi... Plus tard, la figure paternelle de la famille Moon succombe à son cancer de l'estomac, ce qui plonge le fils aîné, soit Ji Hoon, dans une profonde miséricorde qui le pousse à des extrêmes pourtant inimaginables pour sa personne auparavant: supportant mal la disparition de son père, il se noie dans les cachets et en fait une overdose, inquiétant tous ses proches et s'attirant les foudres de ces derniers. Si la vie de Ji Hoon peut être encore plus sombre, il y a néanmoins des éclaircies bien visibles.

En septembre 2015, Ji Hoon se décide enfin à se confier à Joo Hee. Eux qui d'habitude n'ont pas de tabou, pas de secret entre eux, c'est tout d'abord un comportement fuyard que Ji Hoon a adopté vis-à-vis de Joo Hee. Cette dernière, bien loin d'être née de la dernière pluie, parvient à mettre la main sur lui qui, désorienté, finit par lui avouer ses sentiments forts à son égard. Mais quelle surprise que de savoir que c'est réciproque... Il semblerait que le roi ait finalement trouvé sa reine... Ji Hoon se range désormais aux côtés de Joo Hee, cessant ses batifolages dans les bars pour se consacrer à la seule femme qui a su le faire vibrer. Un amour qui a toujours été présent mais que les deux ne se sont jamais avoués.

Cependant, le destin se joue bien de Ji Hoon et l'a toujours confié à un avenir instable. Bien loin de la normalité, bien loin de la réalité. Si Ji Hoon a cru avoir trouvé stabilité et bonheur, c'est un malheureux accident de voiture qu'il provoque en décembre 2015 qui change sa vie à jamais. Ayant fait passer sa vie de président bien avant sa vie privée, Ji Hoon y a perdu toute identité, toute énergie, toute vie. Les nuits blanches se sont enchaînées, les tasses de café aussi. Toujours plus, toujours aller plus haut pour les pyobeom. C'est en s'endormant au volant alors qu'il ramenait Joo Hee d'un rendez-vous que le pire s'est produit. Un coup dur pour le couple, mais également pour toutes les personnes les connaissant - et elles sont nombreuses -. Si pour Joo Hee, les séquelles ont été surtout psychologiques après la perte d'un enfant dont Ji Hoon n'a jamais su l'existence, ce dernier a plongé dans un profond coma pendant trois longues semaines où les ravages de l'accident ont su atteindre son corps. Traumatisme crânien, pneumothorax sévère, caillot de sang dans la cuisse, c'est en janvier de la nouvelle année que Ji Hoon, réveillé, prend conscience que c'est trop. C'est beaucoup trop et il n'a pas signé pour ça.

Un long périple vers la rééducation et la reconstruction commence alors pour un roi abîmé et fatigué. Tenant à peine sur ses jambes, il continue de surplomber une fraternité pourtant fragilisée. L'ancien directeur de l'université, Shim Sang Hoon, vient sonner la fin du règne de la panthère boiteuse en août 2016 lors de son coup de zèle venant perturber toutes les présidences de fraternité. Après deux années de règne, huit années de vie au sein des pyobeom, Ji Hoon s'octroie une belle retraite loin du travail, du malheur et de la réputation de roi déchu qu'il s'est vu attribuer. Il se range momentanément du côté des jeongal, auprès de Joo Hee et de ses amis proches, le temps de terminer ses études doctorales. Mais Ji Hoon gagne beaucoup plus que tout ce qu'il a pu gagner auparavant. Fort de son expérience et de sa sagesse d'esprit, il devient alors un tout autre roi: le roi de sa propre vie qu'il a pourtant si longtemps dénigré.

 
Chapter 4: Rebirth.

A présent éloigné des guerres de fraternités, Ji Hoon peut désormais se consacrer à son couple et ses relations. Sa famille fragilisée, ses études touchant à leur fin, il sent qu'il est passé à côté de beaucoup trop de choses. C'est une période grise qui commence pour lui, où il n'éprouve pas de réelle satisfaction dans sa vie. Il pense que seul son couple lui réussit puisque c'est toujours d'actualité avec Joo Hee. C'est auprès d'elle qu'il se reconstruit alors, véritable petit-ami dévoué qui deviendra bientôt fiancé. Beaucoup ont pensé que leurs fiançailles sont arrivées trop vite et qu'ils ont tous les deux grillé plusieurs étapes. Mais si on refait bien le calcul, cela fait plus de huit ans qu'ensemble, ils vont envers et contre tout. Même s'ils sont officiellement en couple depuis 2015 seulement, ils sont en réalité bien plus proches depuis longtemps. Ils sont jeunes, probablement insouciants de toutes les conséquences qu'un mariage peut occasionner, mais ils sont amoureux et sont sûrs de leur choix. Ils sont faits pour vieillir ensemble. Ils dominent le monde tous les deux. Le roi et la reine d'un monde pitoyable. Ils ont une vie que nombreux jalousent, mêlée entre le bonheur d'un amour inconditionnel et les divergences d'opinion, car si Ji Hoon est la lune calme et sage, Joo Hee est un soleil ardent et imprévisible. Les opposés s'attirent, mais ne peuvent s'empêcher de s'entrechoquer. Quoi de mieux pour pimenter une vie sentimentale ?

Ji Hoon décroche finalement son doctorat et quitte les bancs de l'université, disant adieu par la même occasion aux jeongal qu'il a côtoyé durant la fin de sa scolarité. A présent libéré des études, Ji Hoon commence rapidement une formation professionnelle dans le management. En effet, sa fiancée Joo Hee est depuis devenue une actrice et mannequin assez en vogue dans la capitale. Tous ses contrats s'arrachent à des prix exorbitants et même si ça ne dérange pas Ji Hoon qui lui est de nature plus modeste, il souhaite avant tout rester auprès de sa compagne. Son objectif est aujourd'hui clair: il deviendrait son manager, l'homme aux milles coups de téléphone, à l'emploi du temps serré pour son artiste, et son chauffeur de premier ordre. Parce qu'il est doué pour ça Ji Hoon. Il ne brillera peut-être pas, mais il brillera à travers sa future femme. Leur mariage s'est par ailleurs déroulé en Mai 2017 en comité restreint pour une cérémonie en toute intimité. Mais les journalistes ont bien été au courant de la nouvelle et le monde people sait désormais que Sun-Moon Joo Hee est à présent en chasse gardée. Si cela a intéressé Ji Hoon de vivre sous les feux des projecteurs ? Absolument pas. Il est d'un romantique exacerbé et apprécie grandement l'intimité qu'il partage avec Joo Hee bien loin des paparazzis. Malheureusement, ces derniers sont à la hauteur de leur réputation et bien que son prénom ne soit pas encore rendu public, tout le monde peut mettre un visage sur "le mari de l'actrice en vogue". Une belle inversion des choses, quand on sait que du temps de la présidence de Ji Hoon, Joo Hee était considérée comme "la petite-amie du président". Une vengeance hasardeuse. Ji Hoon a eu son heure de gloire, il est à présent condamné à vivre dans l'ombre de son épouse. Mais est-il heureux comme ça ? Et bien oui. Parce que sa vie est à présent rangée. Une prochaine étape attend le roi déchu: la paternité. Et il est aussi terrifié qu'il est impatient.

About me
Je suis...

the meme expert



ça fait depuis 2015 que je n'avais pas majé jihoon, avouez qu'il est enfin temps que je m'en occupe ? vous avez le droit de l'admirer, il est toujours aussi fabuleux :01:

ps: joohee ma waifu tu es merveilleuse jtm :han:





I love you without knowing how, or when, or from where. I love you simply, without problems or pride: I love you in this way because I do not know any other way of loving but this, in which there is no I or you, so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when I fall asleep your eyes close. — .
Pablo Neruda , 100 Love Sonnets.
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 6 Oct - 15:28
jfohierg
JTM
MON MARI MA BATAILLE
MEME SI TU CASSES LES COUDES A TE BLESSER TOUT LE TEMPS
MARRY ME
AH NAN ON EST DEJA MARIES HUHUHUHUHUHU

LOVE YOU
BISOUS DE NOUS LOL



:han: :han: :han: :han: :01: :01: :01: :01: :bed2: :bed2: :bed2: :bed2: :bed2: tentate tentate fabu fabu jihoon:russe: jihoon:russe: feels feels sex sex sex :lick: :lick: :han: :han: :han: :han: :han:
avatar
Zhang Hera
❝ GOLDEN ★ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 6 Oct - 15:33
:spain:


I wanna be your One and Only
I wanna know you Not your blood type or sign But the real you The you that no one else knows Will you tell me ? Starting from your first memory Except your first lie and first love I wanna know everything My sign is the star of scars I’m shy, lonely and irritable I always think alone and get hurt alone, a coward. Will you read me ?
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 6 Oct - 15:38
GNNNNH.
avatar
Moon Ji Hoon
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 6 Oct - 15:43
Joohee --> MA WAIFU MA GUERRE
Laisse notre enfant en-dehors de tes bêtises :russe:
JE T'AIME ON VA REFAIRE LE MONDE A NOUS DEUX ON EST LES BEST ON NIQUE DES MERES :hot: :hot:

Hera --> Simple, clair, concis :perv:

Syu --> Madame je vous prierai de contenir votre orgasme naissant :russe:


I love you without knowing how, or when, or from where. I love you simply, without problems or pride: I love you in this way because I do not know any other way of loving but this, in which there is no I or you, so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when I fall asleep your eyes close. — .
Pablo Neruda , 100 Love Sonnets.
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 6 Oct - 16:50
:y:
avatar
Shin Tae Woo
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 6 Oct - 21:35
bonne maj :06:


† You’re so pretty when you smile, so every time you lose that smile, even if I have to give my all, i want to give it back to you. I want to cry for you, i want to be hurt instead of you, i don’t want any scars in your heart, ever again.
avatar
Kim Jung Hwa
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 6 Oct - 21:38
t'as raison :oo:
ça fait du bien de maj les fiches :oo:
courage !!


les requins ça mord


avatar
Moon Ji Hoon
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 7 Oct - 1:10
Daehyun --> Mon bro :plz: Jtm :shy:

Taewoo --> Merci c'est vachement gentil :heart: :heart:

Junghwa --> J'ai toujours raison :perv: Merci chou, de l'amour sur toi :cute:


I love you without knowing how, or when, or from where. I love you simply, without problems or pride: I love you in this way because I do not know any other way of loving but this, in which there is no I or you, so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when I fall asleep your eyes close. — .
Pablo Neruda , 100 Love Sonnets.
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 7 Oct - 1:42
Ne sachant pas quoi écrire ou te mettre .....

:y:
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Lumière sur...
Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !
Tu veux en prendre part ?
Viens vite te renseigner par ici !
Cette année pour Halloween, la directrice Han Ye Jin, avec l'accord de tout le corps enseignant et de l'administration, a fait privatiser un parc d'attraction pour quelques heures. Le but de cette manœuvre est de rassembler les gens et leur permettre d'oublier le temps de cette soirée, toutes les querelles entre les fraternités.

Pour en savoir plus, clique ici !