Revenir en haut Aller en bas



 

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

drunk words, sober thoughts ~ taeyoung

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
avatar
Lee Ha Young
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mer 11 Oct - 0:22
drunk words, sober thoughts
tae woong & ha young

✻✻✻ tes doigts qui pianotent sur la table, le regard fixant devant toi sans rien voir de particulier. tu étais seule, assise à une table dans le coin du bar, le coeur lourd et l'envie de te rouler en boule dans une couette et ne plus jamais en sortir. ton regard qui se pose un court instant sur les nouvelles marques qui ornent ton poignet, celui que hyun soo avait attrapé presque une semaine plus tôt. tu laisses un soupir s'échapper de tes lèvres alors que tu vides ton troisième verre de la soirée. c'était encore trop peu pour être dans l'état souhaité, il t'en fallait plus. tu n'avais envie de penser à rien, tu voulais oublier. hyun soo, ses menaces, ta peur... tout ça c'était trop, et ton remède à tout ça, c'était une bonne cuite que tu étais certaine d'avoir avant la fin de la nuit. tes pensées qui se tournent vers les papiers qui se trouvent au fond de ton sac, tu sens les larmes te monter aux yeux. même si tu avais dit à tae woong que tu ne voulais pas de cette grossesse, les résultats des examens avaient ouvert une nouvelle blessure, parce qu'au fond ça te faisait mal. l'impression d'avoir fait tout ça pour rien de concret. du vent, une illusion cruelle qui venait de prendre fin en te laissant derrière avec des regrets. tu ne sais pas depuis combien de temps tu es là exactement, une heure ? deux ? si ça se trouve c'était peut-être plus. tu regardais les clients défiler, ignorant les regards interrogateurs du barman comme s'il ne comprenait pas ce que tu venais faire ici. ou bien il devait te prendre pour une désespérée avec ton regard perdu et ton maquillage ruiné. tes larmes avaient séchées depuis longtemps, ne laissant que des traînées noires sur leur passage. les verres s'enchaînent sans que tu ne les comptes, tu t'en fichais de savoir combien tant que tu avais ce que tu voulais. enfin tu as l'impression de flotter, de ne plus avoir à te soucier de quoi que ce soit. c'était l'effet recherché, oublier cette peine qui t'habite. tu ne veux plus être cette ha young là, ce n'était pas toi. l'état second dans lequel tu commençais à te trouver faisait remonter de lointains souvenirs à la surface, tu étais jeune. à une époque où tu n'imaginais pas ce qui allait se passer dans ta vie, où ton âme d'enfant était toujours là, se réjouissant de la simplicité de la vie. tu ne sais plus trop ce qu'il se passe désormais, perdue entre le passé et le présent, tes pensées brouillées par l'alcool, les cadavres des verres sur la table. tu n'entends même pas le barman venir les récupérer, marmonnant des mots qui t'échappent alors qu'il te lance un regard que tu pourrais presque considérer comme réprobateur. tu lèves les yeux au ciel, les joues rosies par le liquide dans ton système. c'était pas bon, tu savais comment tu devenais quand tu avais trop bu, mais ce n'était qu'une fois que tu ne pouvais plus faire marche arrière que tu te rendais compte de ta connerie, dans le court instant où tu reprends le fil de tes pensées en mains. tu sors ton téléphone de la poche de ta veste, tapant difficilement le message que tu savais presque illisible pour une personne bien précise. si tu avais été moins ivre, tu t'en serais voulu de le déranger mais tu ne savais pas qui d'autre appeler à l'aide. il fallait qu'il arrive avant qu'il ne soit trop tard, avant que tu ne contrôles plus rien. une ombre qui se place au dessus de toi, tu lèves un regard irrité vers le nouvel arrivant, un homme d'une quarantaine d'année environ te communique ton esprit divaguant, vêtu d'un costume et affichant un sourire en coin qui t'aurait fait partir si tu n'avais pas été dans un état pareil. tu ne dis rien alors qu'il prend place en face de toi, les yeux plissés. ton coeur s'accélère, son arrivée causant un électrochoc, tu fais tout pour garder les idées claires. tu jettes des regards autour de toi, sans écouter un seul mot de ce qu'il peut te dire, de toute manière ce n'était pas comme si tu manquais quelque chose d'important, il pensait sûrement que parce que tu te trouvais seule dans un bar à cette heure-ci, il pouvait venir et débiter son discours dans l'espoir que tu lui tombes dans les bras. tu retiens ton irritation alors que des picotements te traversent le corps, ce qui n'était pas bon signe. il fallait que tu te sorte de là, avant que ça n'arrive. surtout pas ce vieux pervers. tu t'excuses, prétextant un passage aux toilettes pour t'éclipser quand à peine levée tu viens percuter le torse d'un jeune homme. et alors que ses bras se referment sur toi, tu reconnais ceux-ci et tu enroules tes bras autour du cou de ton sauveur. « tae~ » tu roucoules en calant ton visage contre son cou, laissant l'alcool enfin prendre totalement le dessus sur toi.
© LOYALS.


     
    there is nothing on earth more beautiful to me than your smile, no sound sweeter than your laughter, no pleasure greater than holding you in my arms. how can you have reached so far inside my heart ? ☾
avatar
Oh Tae Woong
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 19 Oct - 23:28
drunk words, sober thoughts
hayoung & taewoong

✻✻✻ duchesse sur le torse et ton ordinateur sur les genoux, tu es posé dans ton lit en train de regarder des covers de danseurs du monde entier. t’aimes voir que la kpop s’exporte dans le monde et encore plus de voir qu’il y a des danseurs talentueux dans tous les pays. bon, tu dois avouer que tous ne sont pas bon et que certaines vidéos te donnent envie de te jeter par la fenêtre tellement c’est mal dansé et mal filmé. heureusement, tu arrives à toujours trouver des covers de bonne qualité. c’est ce que tu fais pendant ton temps libre. tu regardes des vidéos de danse, que ce soit des covers, comme des danses originales pour te donner des idées pour de nouvelles danses. tu apprécies tout ça mais tu ne sais pas combien de temps tu restes devant ton écran quand tu entends la sonnerie de ton téléphone. tu l’attrapes, dérangeant ton chat par la même occasion qui se met à feuler avant de quitter ton lit pour aller sur le lit en face, vide. tu lèves les yeux au ciel avant de regarder l’expéditeur. c’est ha young. tu fronces les sourcils avant d’ouvrir le sms. tu ne comprends pas grand-chose de ce qu’elle a écrit et tu pousses un soupir. elle est saoule t’en es persuadé. tu te lèves rapidement et t’enfiles un short et une veste de sport. tu vas aller la chercher parce que tu ne peux pas la laisser dans cet état. tu relis le message et tu trouves un mot qui t’interpelle. sûrement le nom du bar. tu googlelises tout ça et tu trouves l’adresse assez rapidement. tes chaussures aux pieds tu te dépêches de prendre un taxi qui t’amèneras à l’adresse. tu commences à t’inquiéter. t’aurais pas du la laisser toute seule, pas après qu’elle ait vu hyun soo. tu serres les dents en te demandant ce qu’il a bien pu lui faire pour la mettre dans cet état. s’il l’a encore touché, tu ne répondras plus de rien. jusqu’à maintenant, tu n’as encore rien fait parce qu’il reste le mari de ha young, celui qu’elle a aimé pendant des années et que tu respectes son choix de l’avoir pris pour époux. mais maintenant qu’elle veut le divorce et qu’elle est sûre d’elle, tu risques de laisser parler tes poings avant ta bouche. tu te fous de finir au poste de police à cause de ça. hyun soo ne touchera plus la femme que tu aimes, d’aucune manière et t’y veillera personnellement. après quelques minutes à voir défiler les rues de séoul sous tes yeux vous arrivez au bar et tu paies la course avant de sortir de la voiture. tu respires à nouveau correctement. à cause de tout ça, tu avais presque oublier ta peur des automobiles. heureusement d’ailleurs, sinon, ça aurait été un calvaire pour toi. tu entres dans le bar et t’as juste le temps de retenir la femme qui s’écroule dans tes bras. tu l’enfermes dans ton étreinte alors qu’elle enroule ses bras autour de ton cou et qu’elle vient même y nicher son visage. tu la tiens fermement dans tes bras pour ne pas qu’elle s’écroule. « tu pues l’alcool chaton. » que tu viens dire avant de porter ton regard sur ce vieux qui s’approche de vous. apparemment il n’aime pas forcément le fait que ha young soit dans tes bras. il lui attrape même le poignet et tu le pousses sans ménagement alors que tu dardes sur lui un regard noir, prêt à lui sauter à la gorge s’il le faut. « la touche pas. » que tu siffles entre tes dents alors que tu la garde dans tes bras, la collant un peu plus à ton corps. le type recule de quelques pas, levant les bras au ciel avant de s’échapper plus loin. il ne veut pas de problèmes et toi ça te va, même si tu t’en moques et que t’aurais pu le frapper si jamais. « allez viens on rentre. » tu finis par dire alors que tu passes un bras derrière sa taille et que tu la mènes dehors où elle aura un peu d’air frais.
© LOYALS.


youngie, i love you

it was always you
ANAPHORE
avatar
Lee Ha Young
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 23 Oct - 0:01
drunk words, sober thoughts
tae woong & ha young

✻✻✻ tu n'aurais pu dû faire ça, laisser ta tristesse prendre le dessus, même si au départ ça t'avait semblé être une bonne idée. maintenant que tu étais là avec ce mec comme seule compagnie, tu te serais bien foutue des gifles. ce n'était pourtant pas la première fois, mais par le passé il y avait toujours eu quelqu'un avec toi, une amie la plupart du temps. la bande habituelle avec laquelle tu sortais à jeju, dans les rares moments où tu pouvais échapper aux yeux de hyun soo, c'est à dire lors de ses déplacements. et puis ce n'était pas comme si tu le faisais pour faire une connerie, mais juste passer du temps entre filles, profiter d'elles autant que tu pouvais. les minutes paraissent longues, alors qu'il débite son discours sans prendre de pause, à croire qu'il cherchait à t'endormir pour avoir plus de facilités, mais contrairement à ce qu'il espérait, ça avait l'effet inverse avec toi. tu aimais penser que tu n'étais pas quelqu'un de violent, passionnée oui, il suffisait de te voir devant tes jeux vidéos quand tu étais à fond dans un combat, dans une course, mais violente ne faisait pas parti des synonymes te définissant. non ça tu les gardais pour quelqu'un d'autre que tu aimerais bannir définitivement de tes pensées. tu secoues la tête pour chasser cette pensée sombre de ton esprit, tu n'avais pu bu tout ça pour que ça te revienne en plein figure maintenant, demain peut-être, jamais ce serait mieux. finalement la goutte de trop qui fait déborder le vase, tu lances un regard désabusé à l'homme avant de te lever sous un faux prétexte, prête à te réfugier autre part, n'importe où sauf ici. tout s'enchaîne très vite, mais malgré l'état dans lequel tu étais, ton corps lui reconnaît immédiatement les bras qui te tiennent fermement. une douce chaleur qui s'étend, alors que tu te loves un peu plus contre lui, comme si tu cherchais à ne plus avoir aucun espace entre vous. sa remarque te fait lever les yeux au ciel, chose qu'il ne voit pas vu votre position actuelle, et puis ce n'était pas comme s'il avait tord non plus. tu sentais déjà venir la leçon de morale, à moins que tu n'arrives à convaincre tae woong de se lâcher lui aussi. une main qui se referme sur ton poignet, un retour en arrière presque instantané, le réflexe de lâcher un cri surpris en te recroquevillant contre tae woong. la réaction du jeune homme ne se fait pas attendre, tu le sens bousculer l'intrus, l'envoyant ailleurs avant que les choses ne dérapent. ton coeur cognait dans ta poitrine, l'impression que tes oreilles tintaient, alors que tu lâches une respiration tremblante contre son cou. tes bras que tu serres de nouveau autour de son torse, tu as du mal à comprendre les mots qu'il t'adresse mais quand tu le sens essayer de t'entraîner à l'extérieur tu opposes de la résistance. même si tae woong était plus fort que toi, qu'il pouvait te soulever et t'emmener sans ménagement, tu n'étais pas prête à partir, tu ne voulais pas rentrer. tu ne voulais pas être seule. « non pas tout de suite, » tu murmures doucement. « pourquoi ne pas rester et boire un peu ? » tu ne voulais pas que ça s'arrête, tu voulais oublier. « pourquoi tu ne veux pas t'amuser avec moi ? » tu susurres, tes lèvres frôlant involontairement la peau de son cou. tu t'arrêtes un instant, les battements de ton coeur s'accélérant, le rouge te montant aux joues avant que tu ne déposes un baiser plus long au même endroit. tu ne savais pas pourquoi tu faisais ça, ou peut-être que si ? parce que malgré tout le liquide qui se trouvait dans ton système, tu savais que tu en avais envie. ça semblait si naturel. prenant une profonde inspiration, tu te détaches finalement de lui, suffisamment pour croiser son regard, tes joues virant à un rouge plus prononcé. tu n'arrivais pas à lire son expression, la surprise que tu voyais dans ses yeux, et cette émotion, au fond de son regard, qui fait naître des frissons le long de ton dos, te faisant vivre des sensations depuis longtemps oubliées. tu clignes plusieurs fois des yeux, détournant finalement le regard en toussant légèrement. bon peut-être que c'était mieux de rentrer après tout. tu ne savais pas si tu serais capable de te retenir plus longtemps, et tu préférais mourir que des inconnus te voient dans cet état. déjà que tu allais sûrement mourir de honte demain matin, tu n'avais pas besoin d'avoir plus de raisons de creuser ta tombe. « hm... rentrons plutôt, chez toi ce sera mieux... » tu murmures, la voix à peine audible alors qu'une nouvelle vague de sentiments te frappe, colorant de nouveau tes joues.
© LOYALS.


     
    there is nothing on earth more beautiful to me than your smile, no sound sweeter than your laughter, no pleasure greater than holding you in my arms. how can you have reached so far inside my heart ? ☾
avatar
Oh Tae Woong
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 26 Oct - 1:23
drunk words, sober thoughts
hayoung & taewoong

✻✻✻ ha young t’appelle et encore une fois, tu accoures pour sauver la demoiselle en détresse, comme tu le fais depuis des années. si tae yang était là avec toi, quand tu avais reçu le message, il t’aurait sûrement regardé en levant les yeux au ciel. tu pourrais presque l’entendre te dire que tu es le chien de ha young, que tu es toujours là pour lui faire la fête, que tu remues la queue pour elle, mais que tu n’as rien d’autres que des caresses en retour. et t’en as conscience. tu le sais que tu ressembles à un petit toutou qu’on a bien élever. mais t’es comme ça, tu ne peux pas la laisser dans la merde. alors, tu te rends à l’adresse qu’elle t’a donné dans son message et t’arrives juste à temps pour recevoir son corps contre le tien. elle t’enlace et tu la laisses faire malgré l’odeur de l’alcool. tu n’aimes pas ça définitivement pas. mais t’as pas le temps de trop t’attarder sur son odeur que le type avec qui elle discutait lui récupère le poignet. ton sang ne fait qu’un tour alors que ta meilleure amie crie et s’accroche presque désespérément à toi. t’envoies valser l’inconnu un peu plus loin, lui faisant comprendre que tu ne rigoles pas et que tu lui referas le portrait s’il revient plus près. il semble comprendre que tu ne plaisantes et tu ne le regardes même pas s’éloigner de vous. tu es trop concentré sur la jeune femme dans tes bras qui semble être sur le point de faire une crise de panique. tu sens son souffle erratique contre la peau de ton cou et tu refermes tes bras autour d’elle, dans une étreinte rassurante. « je suis là chaton. » que tu murmures avant d’essayer de l’emmener dehors. sauf qu’elle émet une résistance que tu pourrais facilement la contourner et la faire sortir de force si tu le voulais. elle veut s’amuser et tu pousses un soupir. toi, tu veux juste rentrer au dortoir. « tu sais que je n’aime pas boire ha young. et je pense que tu as assez bu. » tu te pinces même le nez pour lui montrer que l’odeur qui s’échappe de sa bouche à chaque fois qu’elle parle, ne sent pas la rose. tu as presque envie de vomir parce que tu ne supportes pas l’alcool et que l’odeur c’est du tout ta tasse de thé. tu te tends alors instantanément, te figeant sur place alors que les lèvres de la jeune femme frôle ton cou. ton cœur s’accélère dans ton cœur et tu te rappelles de respirer quand tu sens le sang battre à tes tempes. inspire, expire, inspire, expire, inspire, expi… et ton cerveau arrête de fonctionner au moment où la bouche de ha young se pose plus longuement sur ton cou. qu’est-ce qu’elle fait ? qu’est-ce qu’elle fait ? t’as l’impression d’avoir court-circuité alors que ton cœur part dans une course folle, comme s’il allait s’échapper de ta poitrine, faire un marathon et revenir après, le tout en quelques secondes. t’es pas bien. clairement ça ne te plait pas cette situation et quand elle se détache de toi, tu baisses les yeux sur elle, remarquant ses joues rouges. tu mets ça sur le compte de l’alcool sans penser une seule seconde que tu es celui qui lui fait cette effet. ha young reprend la parole et tu hoches la tête. « allons-y chaton. » tu passes une main sur sa taille, la serrant contre toi, alors que tu l’aides à marcher. une fois dehors, tu hèles un taxi parce que tu n’as ni le permis, ni une voiture et tu la fais entrer à l’intérieur alors que tu donnes l’adresse de ton bar à chat où se situe ton appartement. « t’es sûre que tu veux te retrouver au milieu de chat ? » que tu demandes en souriant, parce que c’est rempli de chats et qu’elle n’aime pas ces félins. tu finis par la prendre encore une fois dans tes bras, déposant sa tête contre ton épaule. « y a une raison particulière pour que tu boives comme ça ? » maintenant que vous êtes dans le taxi et que vous avez quelques minutes de trajet, tu poses la question pour en apprendre un peu plus sur ce qui a mis ha young dans cet état.
© LOYALS.


youngie, i love you

it was always you
ANAPHORE
avatar
Lee Ha Young
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 26 Oct - 23:50
drunk words, sober thoughts
tae woong & ha young

✻✻✻ tu aurais dû t'en vouloir, te dire qu'il n'avait pas toujours à venir t'aider, mais tu ne savais pas faire autrement, il avait toujours été là pour toi. il venait à ton secours quand tu avais besoin de lui, comme tu ferais n'importe quoi s'il te le demandait. depuis ta conversation avec hyun soo, tu avait beaucoup réfléchi, à de nombreuses choses. ta relation avec tae woong pour commencer, tu avais eu beau te dire que ce n'était qu'une pique de plus, que c'était pour se venger que hyun soo avait dit ça, ton coeur lui avait une analyse différente. pourquoi tu avais été si déprimée quand tae woong est parti ? pourquoi tu le voyais dans tes dessins, alors même que tu ne pensais pas directement à lui, il était là... pourquoi malgré tout l'amour que tu disais porter à hyun soo, ce dernier n'avait jamais pu compter pour toi autant que ton meilleur ami ? ça avait eu le don de l'énerver, qu'il ne puisse avoir la même place dans ton coeur que celle que tae woong avait. mais pour toi, tae woong était une part de toi-même, tu n'aimerais jamais personne autant que tu pouvais l'aimer. et alors que tu avais enchaîné les verres, c'était une vérité amère que tu réalisais, parce que tu songeais à tout ce temps, ces souffrances endurées pour le mauvais garçon. si seulement tu pouvais avoir un retourneur de temps comme dans harry potter, tu serais allée te tirer les oreilles pour avoir été aussi stupide, aussi aveugle. et alors que tu te trouvais dans ses bras, même le liquide qui obscurcissait ta raison n'arrivait pas à diminuer l'effet qu'il avait sur toi, alors que tu était collée contre lui. tu respirais son odeur, retrouvant le parfum familier, celui qui te calmait quand tu avais peur, qui faisait naître les frissons le long de ta colonne vertébrale. tu entends à peine les mots de tae woong, mais tu en comprends le sens, tu laisses une moue se former sur tes lèvres, fronçant les sourcils, mais ça il ne pouvait pas le voir. tu le savais bien pourtant, qu'il n'aimait pas ça, mais toi ce soir, ça te faisait un bien fou. tu n'avais plus à penser, tu pouvais oublier toute cette peine que tu ressentais, ce vide que hyun soo avait créé, laissant sur son passage une simple coquille vide. tu ne réponds pas, tes pensées ailleurs, tournées vers autre chose que ton esprit enivré trouve plus intéressant. alors que tu sens plus ses réactions que tu ne les vois, alors que tes lèvres frôle la peau nu de taewoong, ton visage toujours enfoui contre son cou, tu sens tes joues s'enflammer, une douceur chaleur envahissant ton corps. c'était peut-être trop ? peut-être qu'il n'aimerait pas, mais à cet instant même tu t'en fichais, tu en avais envie, et c'était tout ce qui t'importait. vu ton état, il penserait que ce serait à cause de l'alcool mais toi tu savais, qu'au fond, c'était ce que tu avais toujours voulu. mais qu'il t'avait fallu une crise de jalousie de ton mari pour que tu t'en rendes compte, que celui que tu avais toujours aimé, c'était le jeune homme qui te tenait dans ses bras, qui alors même que ton état lui déplaisait, continuait de se montrer prévenant. tu sens des larmes invisibles te monter aux yeux, ça te faisait peur. jusqu'à maintenant tu n'avais pas réaliser à quel point ce que tu ressentais pour lui était fort, mais c'était ça aussi qui faisait que tu n'osais pas en parler avec le concerné, c'était trop.  tu ne combats plus quand tae woong t'emmène dehors, l'air fais te permet de calmer la chaleur de ton visage, alors que ton coeur bat toujours avec autant de force, ton corps hyper sensible aux endroits où celui de tae woong te touchait. tu fermes les yeux un instant, juste encore un peu. il fallait que tu tiennes jusqu'à ce que vous arriviez chez lui, là où il n'y aurait personne d'autre pour te juger. tu clignes des yeux quand il s'adresse à toi, tu n'avais pas remarqué que vous étiez monté dans un taxi, trop perdue dans des pensées qui partaient un tantinet en vrille, franchement l'alcool c'était fini pour toi. « t'as qu'à te déguiser comme ça, je finirais peut-être par aimer, » tu lâches à moitié sérieuse, levant un sourcil, sourire sarcastique aux lèvres. quoi qu'en y pensant, tae woong avec des oreilles et une que... okay non c'était pas bon non plus. tu détournes les yeux, tes joues colorées en permanence de rouge, tu avais chaud, trop. pitié mais ils savent pas ouvrir les fenêtres dans cette voiture. la question de tae woong qui te ramène sur terre, tu sens ton sourire se faner, tes épaules retombant. « je suis allée récupérer mes résultats à l'hôpital... » tu réponds en haussant une épaule, faussement indifférente. tu ignores cette pointe de douleur qui arrive. il était là avec toi quand tu y étais allée la première fois, mais aujourd'hui tu y étais seule. « je- c'est négatif, » tu finis par souffler. tu ne savais même pas si tu étais censée être soulagée ou pas, t'avais envie de pleurer, de faire comme si tu ne t'étais jamais posée la question pour commencer. « une grossesse nerveuse, rien de plus. » tu bascules ta tête en arrière, sentant les larmes perler aux coins de tes yeux. t'étais déçue, parce que même ça tu n'avais pas su le faire correctement.
© LOYALS.


     
    there is nothing on earth more beautiful to me than your smile, no sound sweeter than your laughter, no pleasure greater than holding you in my arms. how can you have reached so far inside my heart ? ☾
avatar
Oh Tae Woong
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 28 Oct - 12:36
drunk words, sober thoughts
hayoung & taewoong

✻✻✻ ce n’est pas dans les habitudes de ta meilleure amie de boire autant. alors quand tu la vois dans cet état, tu sais que quelque chose ne va pas. tu peux le voir dans ses yeux mais aussi à l’odeur qui se dégage d’elle. c’est très rare qu’elle boive seule, peut-être plus autant depuis qu’elle a commencé à être battue, mais tu ne l’avais jusqu’à maintenant jamais vu devenir un pilier de bar. alors, tu ne veux pas qu’elle continue de se saouler de la sorte. tu la sors donc à l’extérieur de l’établissement et tu te rends compte que ça fait du bien à la jeune femme. tu souris tristement alors que tu te demandes ce qui se passe pour qu’elle ait réagit dans la sorte. soupir que tu ne retiens pas et qui fait écho à tes pensées. elle veut aller chez toi, mais y a tes chats. elle ne les aime pas d’ordinaire mais ce soit ça ne semble pas la déranger outre mesure. et apparemment, elle veut te voir déguiser en l’un d’eux. tu souris un peu à cette pensée, mais c’est plutôt elle que tu aurais vu avec ce genre de costume, et un collier. oula tu stoppes aussitôt tes pensées avant qu’elle ne deviennent encore plus salaces et tu secoues la tête pour chasser le rouge qui t’es monté aux joues, jusqu’à tes oreilles. tu finis par changer de sujet parce que tu n’es clairement pas à l’aise dans cette voiture avec une ha young complètement torchée et tes pensées d’hommes amoureux et avec des hormones en ébullition. t’avais beau être un gentleman, tu n’en restais pas moins un homme et il ne fallait pas qu’elle te titille de trop. malheureusement, le sujet que la jeune femme aborde arrête toutes sortes de pensées sexy d’apparaitre dans ton esprit. tu pousses un soupir alors que tu passes ta main sur ses cheveux. tu comprends à la façon dont elle le dit et au fait qu’elle est allée boire toute seule, que même si ce gosse c’était le souhait de hyun soo, elle s’était faite à l’idée de devenir mère. elle le voulait ce bébé et découvrir qu’elle n’était pas enceinte, ça lui avait fait plus de mal que de bien. « je suis désolé chaton. » tu t’excuses même si ce n’est pas ta faute, parce que tu ne sais pas quoi dire. t’es totalement impuissant dans cette situation et tout ce que tu pourras dire, ne changera pas le fait qu’elle n’a jamais été enceinte. le seul bon côté de cette grossesse nerveuse, c’est qu’elle a pris la décision de fuir son mari violent. il ne faut pas qu’elle voit les choses tout en noir, il y a aussi du blanc dans cette histoire. sauf que tu ne dis rien. tu sens que ce n’est ni le moment, ni le lieu pour parler de hyun soo. à la place tu resserres ta prise sur son corps, la serrant un peu plus contre toi. « t’aurais pas du y aller toute seule. » tu murmures en déposant un baiser sur le haut de son crâne. elle aurait du t’appeler pour que tu ailles avec elle. tu aurais pu la soutenir et sûrement lui épargner une bonne gueule de bois le lendemain. « ne t’en fais pas pour cette grossesse nerveuse. tu auras d’autres occasions d’avoir des enfants, quand tu rencontreras le bon. » t’es sûrement maladroit dans ta façon de la consoler, mais t’as toujours été comme ça. quoique maintenant tu l’es encore plus qu’avant. tu sais qu’inévitablement, elle tombera amoureuse de quelqu’un d’autre et qu’encore une fois, tu te retrouveras seul à la regarder de loin être heureuse avec ce mec. parce que tu sais que ce ne sera jamais toi… elle ne t’a jamais vu de cette manière et ça ne changera pas de sitôt. la voiture se stoppes alors et tu jettes un coup d’œil par la fenêtre. vous êtes arrivés devant ton bar à chat. tu paies le taxi et tu aides la jeune femme à sortir de la voiture. elle n’est pas très stable sur ses jambes et tu ne lui laisses pas le temps de retrouver son équilibre que t’as déjà une main sous ses genoux et l’autre dans son dos et tu la soulèves, bandant tes muscles au maximum pour te relever. elle est légère ha young. « est-ce que tu peux t’accrocher à mon cou pour que je puisse attraper les clés dans la poche arrière de mon jean s’il te plait ? » parce que t’as oublié de les récupérer avant de la prendre dans tes bras et que si elle ne s’accroche pas avant que tu laisses la main que tu as dans son dos glisser vers ton pantalon, elle risque de tomber. t’attends qu’elle s’exécute et quand c’est le cas, tu passes tes doigts dans la poche pour en ressortir le trousseau. tu ouvres et allumes la lumière. la moitié des chats se rassemblent près de toi et tu les chasses gentiment du bout du pied. « ça va aller chaton ? t’as besoin d’un verre d’eau ? des toilettes ? » dis-tu en tournant ton visage vers elle, à quelques centimètres du sien, inquiet pour elle.
© LOYALS.


youngie, i love you

it was always you
ANAPHORE
avatar
Lee Ha Young
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 12 Nov - 21:50
drunk words, sober thoughts
tae woong & ha young

✻✻✻ trop de choses qui tournent dans ta tête, l'alcool qui fini par faire effet au bout d'un moment, enlevant peu à peu cette peine que tu ressentais, ces pensées sombres qui t'habitaient, qui te faisaient tomber dans une sorte de trou noir dont tu voulais en sortir. ton corps qui commençait à ressentir les effets aussi, tu devenais plus sensible à ce qu'il se passait autour de toi. au corps de tae woong pressé contre le tien, sa chaleur envahissant ton espace personnel, pas que ça te gênait bien au contraire, tu ne rêves que d'une chose à l'instant, c'est de rester dans cette position, ne pas avoir à te séparer de lui. mais au fond de toi, derrière tout ce liquide qui embrouillait tes mots, tu savais que ça n'allait pas durer, qui sait comment demain sera ? est-ce qu'il allait te rejeter si tu commentais l'irréparable ? tu avais peur. de ce qui pouvait se passer, alors que tu prenais enfin conscience de ces sentiments qui t'habitaient. vous montez dans un taxi pour aller en direction de chez lui, tae woong ne peut retenir d'ailleurs de te faire une remarque sur ces chats, chose que tu balayes d'un sourire fin, plaisantant à moitié. tes pensées se détournant une fois de plus pour prendre une route loin d'être catholique il fallait l'avouer, si tae woong pouvait lire dans tes pensées, il fuirait sûrement en courant. depuis quand tu avais de telles pensées sur lui ? mais cette ambiance qui s'est créée change rapidement quand il te pose cette fameuse question, tout te revenant de plein fouet en pleine figure, tu sens les expressions de ton visage changer, cette pointe de douleur qui monte quand tu y repenses, quand tu te rappelles la raison qui t'a poussé à venir dans ce genre d'endroit et boire autant. tu lui avoues tout, retenant à grande peine ta voix de trembler, tu ne voulais pas qu'il voit à quel point ça faisait mal. parce que une fois de plus tu avais échoué, ton mariage était parti en vrille, tu n'avais plus rien à quoi t'accrocher, et maintenant ça... tu devais sûrement avoir commis des crimes atroces dans une vie passée pour avoir autant de souffrance dans celle-ci, tu songeais parfois, quand tu te perdais un peu trop longtemps dans les tourments qui t'habitaient. malgré les sourires que tu affichais, les rires que tu laissais passe tes lèvres, même tes parents ne se sont jamais doutés de ce que tu vivais, tu ne voulais pas les décevoir, leur montrer que finalement tu avais eu tord. si seulement si tu les avais écouté, ta mère t'avait toujours dit que tu risquais de souffrir, que c'était trop tôt, qu'il fallait que tu prennes ton temps, que tu sois sûre que ce soit le bon. tu ne l'avais pas écouté, et voilà où tu en étais. les mots que tae woong font glisser des larmes silencieuses le long de tes joues, alors que son étreinte sur ton corps se resserre, tu accueilles celle-ci avec un rire nerveux, passant une main tremblante sur tes joues pour enlever tes larmes. tu ne devais pas te laisser submerger, le peu de raison qu'il te reste te murmure. tu sens à peine ses lèvres se poser sur ton front, et pourtant ton coeur s'emballe instantanément, faisant renaître ces flammes dans ton corps. « je crois que... j'en avais besoin. » tu finis par murmurer. « et qu'au fond, peut-être que je m'en doutais aussi. » tu soupires. tu n'avais pas voulu aller avec tae woong, parce que tu ne voulais pas qu'il voit ton expression à l'annonce des résultats, que tu avais besoin d'être seule pour les assimiler. et quand il continue, murmurant des mots qui te réchauffaient le coeur autant qu'ils ne rajoutaient une couche de tristesse. « sinon si on a trouvé personne d'ici là, on aura qu'à en faire ensembles, » tu lâches soudainement, l'alcool te faisant dire des choses que tu n'imaginais jamais dire un jour. quand tu prends conscience de ce que tu viens de dire, tu refuses de le regarder dans les yeux, de voir ce que tu pourrais y lire, les joues en feu, tu te mords la lèvre inférieure, emprisonnant celle-ci entre tes dents. il fallait vraiment que tu arrêtes de boire, c'était pas bon pour ta santé mentale. pitié faite qu'il ait pas entendu ça. tu te morfonds alors que la voiture s'arrête. alors que tu as du mal à sortir même avec l'aide du jeune homme, tae woong finit par prendre les choses en mains, te soulevant du sol alors que ton bras s'enroule naturellement autour de son épaule pour te stabiliser. ton visage qui prend une nouvelle teinte de rouge quand tae woong te demande de passer tes bras autour de lui, combien de fois vous avez fait ça avant ? tu ne sais plus mais maintenant, tout prenait un sens différent. tu t'exécutes, tes doigts se rejoignant derrière, jouant légèrement avec ses mèches de cheveux que tu pouvais toucher, la sensation de sa peau sous la tienne envoyant de nouveaux frissons le long de ton dos. tu avais chaud, beaucoup trop chaud, et tu savais que votre proximité n'aidait en rien. tes yeux qui se posent sur son visage, observant tous les détails de celui-ci, ton regard qui descend du sien, s'arrêtant sur sa mâchoire, tu prends une inspiration avant qu'ils ne glissent sur ses lèvres. tu clignes des yeux quand tu entends sa voix, ton coeur cognant dans ta poitrine. tu es à court de mots, son visage juste à quelques centimètres du sien, si tu faisais un seul mouvement vos lèvres se rencontreraient. tu avais l'impression que ton coeur allait imploser. « j'ai juste besoin de toi, tae. » tu murmures ne quittant ses yeux que pour quelques secondes, retombant sur ses lèvres pour remonter aussitôt. tu n'osais plus bouger, est-ce que tu allais oser le faire ? tu ne réfléchis plus ha young, tes lèvres qui dépose un baiser léger aux coins des siennes, tu arrêtes de respirer, attendant anxieusement sa réaction.
© LOYALS.


     
    there is nothing on earth more beautiful to me than your smile, no sound sweeter than your laughter, no pleasure greater than holding you in my arms. how can you have reached so far inside my heart ? ☾
avatar
Oh Tae Woong
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 13 Nov - 21:39
drunk words, sober thoughts
hayoung & taewoong

✻✻✻ t’aurais jamais pu croire que tu puisses retrouver ha young dans cet état. tu sais qu’elle boit, tu l’as déjà vu faire. mais d’ordinaire, t’es avec elle. sauf que pas ce soir. ce soir, elle était toute seule pour noyer sa peine et tu t’en veux. tu t’en veux parce que tu aurais du le voir, le sentir. alors, même si t’étais pas là pour elle avant, tu le seras maintenant. tu ne veux pas qu’elle se sente seule. tu veux qu’elle sache que tu seras toujours là pour elle. cependant, t’es de plus en plus troublé par son comportement. tu n’arrives pas à te dire que ce n’est pas l’alcool qui joue mais ses sentiments. c’est ce que tu voudrais du plus profond de ton être, mais tu sais que ce n’est pas ça. malgré sa fuite, malgré son divorce et malgré cette grossesse nerveuse, elle n’a que hyun soo en tête, tu en es persuadée. tu pousses un soupir qui fait aussi écho à ses paroles. ha young avait besoin d’être seule et ça te serre le cœur. tu comprends sans réellement comprendre. pourquoi est-elle comme ça ? est-ce qu’elle n’est pas venue à séoul justement pour avoir ton soutien ? nouveau soupir que tu pousses. elle s’y attendait. t’es pas sûr que ce soit le cas. c’est sûrement ce qu’elle se dit pour éviter de souffrir de trop. mais cet enfant, malgré ce qu’elle disait, elle le voulait. elle s’était faite à l’idée de devenir mère et tu le sais. parce que tu la connais par cœur ha young. même quand elle essaie de se convaincre de choses, tu sais qu’elle pense le contraire. « j’aurai pu te soutenir. » que tu murmures sans reproche. mais c’est vrai que si tu avais été là, tu aurais pu la soutenir autant physiquement que moralement. tu manques de t’étouffer à la suite de ses mots. tu tousses pour cacher ton embarras. c’est l’alcool qui l’a fait parlé tae woong, te fais pas d’illusions. que tu te répètes dans ton esprit pour éviter de te faire de faux espoirs. la jeune femme ne veut pas de toi dans sa vie de cette façon. heureusement, le taxi ne met pas longtemps à arriver devant chez toi et tu paies avant d’aider la jeune femme à sortir du véhicule et en la portant. tu n’as aucun mal à le faire. elle ne pèse presque et t’as l’habitude de le faire. tu ne comptes plus le nombre de fois où tu l’as fait pour t’amuser mais aussi pour l’embêter. sauf que là, la situation est différente. cette fois-ci, ha young est bourrée. ses réactions étaient imprévisibles et tu n’es pas très à l’aise dans cette position. pourtant, tu ne la laisserais sur le sol pour rien au monde. parce qu’il y a les chats qui vont venir vous faire un coucou et tu sais qu’elle ne les aime pas. alors, tu lui demandes de t’aider un peu que tu puisses ouvrir la porte avec les clés dans la poche de ton jean. tu sens son souffle contre ta joue et tu as toutes les peines à te concentrer. ha young est si près de toi et pourtant si loin. tu ne l’auras jamais, elle appartient à un autre homme et après celui-là, ce sera un autre encore et toujours. tu n’as jamais fait partie de l’équation. tu n’es que le meilleur ami, celui qui panse son cœur quand elle ne va pas bien, comme ce soir. tu lui demandes si elle veut quelque chose à boire ou les toilettes dans l’hypothèse qu’elle ait envie de faire pipi ou de vomir. tu t’attendais à tout sauf les mots qui sortent de sa bouche. ton cœur rate un battement avant de repartir de plus belle. est-ce qu’elle se rend compte de l’effet que tu lui fais ? sûrement pas, sinon elle ne dirait pas ce genre de chose. tu vas pour ouvrir la bouche afin de blaguer, mais elle te prend de court, déposant un baiser au coin de tes lèvres. tu te figes instantanément, la jeune femme toujours dans tes bras. ton cerveau arrête de fonctionner au moment où elle a posé ses lèvres si près des tiennes. tu ne sais plus quoi faire, plus quoi penser et tu poses tes yeux dans ceux de ha young à la recherche de réponses. sauf que tu n’y vois que le voile de l’alcool et ton cœur se serre un peu plus à cette pensée. elle a trop bu, c’est pour ça qu’elle se comporte de la sorte. est-ce que tu devrais l’embrasser à ton tour et saisir cette opportunité pour lui dire ce que tu ressens pour elle ? est-ce que tu devrais laisser te laisser aller le temps d’une soirée et faire comme si de rien était après ? tu pourrais. t’es persuadé qu’elle ne se souviendra de rien après ce soir. mais est-ce que ce serait une bonne idée ? t’es pas certain. alors, dans le doute, et malgré cette envie irrépressible que tu as de vouloir poser ses lèvres sur les siennes, de posséder ce corps que tu connais sans réellement connaitre, tu ne fais rien. tu mets quelques secondes à te remettre de tes émotions et tu détournes les yeux, la serrant plus près de toi malgré tout pour ne pas qu’elle tombe. « je suis là ha young et je compte pas partir. » que tu murmures alors que tu te diriges vers les escaliers qui mènent à ton appartement au-dessus de ton bar à chat. tu ouvres la porte du bout des doigts avant de pousser le battant en te servant de tes fesses. tu n’allumes pas la lumière pour éviter de vous agresser les yeux et tu la poses ensuite sur le canapé, un plaid sur les épaules. tu vas ensuite dans la cuisine pour récupérer un verre d’eau et tu viens t’asseoir à nouveau près d’elle alors que tu lui tends le verre. « bois ça, ça te fera du bien. » après, tu lui diras sûrement d’aller se changer et d’enfiler un de tes t-shirts, dis fois trop grands pour elle. elle l’a fait des dizaines de fois, mais cette fois-ci ce sera différent. cette fois-ci, elle t’a embrassé, te rendant encore plus confus que d’ordinaire. tu finis par poser ton regard sur ta télé, fixant l’écran noir, les yeux dans le vide. qu’est-ce que tu dois penser de tout ça ? t’es totalement perdu.
© LOYALS.


youngie, i love you

it was always you
ANAPHORE
avatar
Lee Ha Young
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 14 Nov - 20:37
drunk words, sober thoughts
tae woong & ha young

✻✻✻ tu ne voulais pas que tae woong s'en veuille, c'était toi qui avait pris cette décision d'aller à l'hôpital toute seule. il en faisait déjà tellement pour toi, t'acceptant de retour dans sa vie tel un boulet de canon après toutes ces années passées loin de l'autre, il t'avait écouté et soutenu alors que tu n'étais même pas certaine de le mériter. tae woong avait un coeur en or, tu l'aimais tellement pour ça, ça t'effrayait. et quand tu pensais à tout ce temps gâché, perdue dans ses sentiments, dans des histoires qui au final t'avaient fait plus de mal que de bien, tu ne savais pas si tu méritais de l'avoir à tes côtés. cette réalisation qui enfonce une nouvelle fois un couteau dans ton coeur, alors que les paroles de hyun soo te reviennent en mémoire. il le savait, peut-être même qu'il s'en était toujours douté que tu aimais tae woong bien plus que tu ne l'avais aimé lui. mais dans ta peur de souffrir, tu t'étais fermée à ses sentiments, tu étais restée aveugle. et maintenant alors que tu étais en train de sombrer, ce que tu aimais te glissant entre les doigts, tu ne savais pas quoi faire pour remonter la pente. cette histoire de grossesse, ce n'était qu'une nouvelle chute dans ta vie, un échec de plus qui laissait des regrets et une splendide gueule de bois qui s'annonçait aussi. t'en voulais pas de ce bébé, ça t'aurait rappeler de mauvais souvenirs, une blessure qui ne se fermera peut-être jamais, un visage que tu souhaiterais oublier, et pourtant quand tu avais eu les papiers entre les mains, tu t'étais sentie vide. tu n'étais pas prête, ce n'était pas ton choix, mais alors pourquoi ça faisait si mal ? tu laisses un sourire triste étirer tes lèvres quand le jeune homme te dit qu'il aurait pu être là pour te soutenir, tu le savais mieux que quiconque, mais tu ne voulais pas lui imposer cela. il y avait des batailles que tu devais apprendre à mener seule, tu ne pouvais pas lui gâcher la vie à toujours te reposer sur lui, il méritait mieux qu'une pauvre fille qui venait pleurer auprès de lui dès que quelque chose n'allait pas dans sa vie. « je sais tae woong, je suis désolée de t'avoir rien dit. » tu réponds, fermant les yeux un court instant, une vague de nausée qui monte, tes pensées embrumées par l'alcool. liquide qui te fait dire des choses qui te font rougir, alors que tu pries silencieusement que tae woong n'a rien entendu, même si à en voir sa réaction, il avait parfaitement compris tes mots. tu te mords l'intérieur de la joue, une main devant ton visage pour te faire de l'air, ta respiration qui s'accélère alors que tu es toujours contre lui. quand vous arrivez chez lui, tu as toutes les peines du monde à te retenir, alors que ton corps est pratiquement collé contre le sien, avec si peu d'espace entre vous, pourtant tu avais l'impression qu'une barrière invisible était là, il te semblait si proche et si loin à la fois. tu es sincère quand tu lui réponds que tu n'as besoin que de lui, du plus profond de ton coeur, tu le pensais, tu voulais qu'il le voit, qu'il le sente. mais quand tu vois l'hésitation dans son regard, que malgré tes paroles, malgré tes gestes, il ne te répond pas de suite, comme s'il cherchait à voir en toi, à lire dans tes yeux, tu sens une vague de tristesse qui te percute de plein fouet. quand tae woong détourne les yeux, tu entrouvres légèrement les lèvres, ton coeur se brisant dans ta poitrine. est-ce que tu avais dit quelque chose de mal ? tu ne dis plus rien, alors qu'il t'assure qu'il était là, tu restes silencieuse, le liquide qui coulait dans ton système avait beau embrouillé ton esprit, ton corps, ça n'empêchait pas ton coeur de saigner, l'impression de rejet qui monte de plus en plus. t'avais envie de t'enfuir, de lui dire que finalement ça allait mieux, que tu pouvais te débrouiller toute seule pour le reste. mais aucun son ne sort de ta bouche, tu te mures dans le silence, alors que ton coeur te suppliait de hurler pour apaiser sa peine. tu sens à peine tae woong te déposer sur le canapé, tu te loves contre le dossier, ramenant tes jambes contre toi, formant une sorte de cocon, tes bras autour de tes genoux, enroulée dans le plaid comme une protection. quand le jeune homme revient, tu refuses de le regarder, attrapant le verre du bout des doigts, tu ne dis toujours rien, tu dois sûrement avoir l'air d'un enfant faisant un caprice, mais tu n'avais aucune envie de le voir, pas après son rejet silencieux. le silence qui s'impose entre vous, mais aucun de vous ne fait l'effort de le briser. tu ne sais pas combien de temps passe, tes lèvres se posant sur les bords du verre pour boire une gorgée, tu n'as toujours pas bougé, gardant une distance encore plus nette avec lui, créant une nouvelle barrière entre vous. « il a dit que je n'avais jamais pu l'aimer autant que je t'aime toi, » tu finis par murmurer, bien trop consciente des temps que tu venais d'employer, ta voix bien trop forte dans le silence de la pièce. tu ne changes pas de position, tu sais que si tu venais à le regarder tu ne pourrais pas lui dire ce que tu avais sur le coeur. certains avait l'alcool mauvais, d'autres les rendaient hyperactif, il fallait croire que pour toi, ça te faisait te confier sur tes plus profonds secrets. malgré l'alcool, tu étais certaine de ce que tu ressentais pour tae woong, ça rien ne pouvait le changer, alors comment lui fait comprendre que tu étais sincère ? « il a brûlé mes dessins, parce qu'il ne supportait pas que... ce soit ton visage que je dessine encore et encore. » tu baisses la tête vers le sol, tes doigts jouant inconsciemment avec les bords du verre. « tae woong... tu t'es jamais demandé si les choses avaient été différentes ? » ta voix était à peine audible, comme si tu ne voulais pas qu'il t'entende. « si... je te l'avais dit à l'époque ? » l'alcool était comme un poison dans tes veines, brûlant tout sur son passage, te consumant de l'intérieur, déliant tes pensées les plus secrètes.
© LOYALS.


     
    there is nothing on earth more beautiful to me than your smile, no sound sweeter than your laughter, no pleasure greater than holding you in my arms. how can you have reached so far inside my heart ? ☾
avatar
Oh Tae Woong
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 14 Nov - 21:38
]
drunk words, sober thoughts
hayoung & taewoong

✻✻✻ elle le sait que t’es là pour elle et c’est le principal. tu balaises ses excuses d’un signe de la main. tu n’as pas besoin de ça. tant qu’elle sait qu’elle peut compter sur toi c’est le principal. après tout c’est ton rôle de meilleur ami. toujours être là pour l’autre sans rien demander. tu as accepté ce rôle depuis des années et tu n’en sortiras probablement jamais. après hyun soo, elle trouvera quelqu’un d’autre, comme elle l’a toujours fait avant. on lui brise le cœur encore et encore, mais ha young continue de chercher son prince charmant. pourtant, elle l’a devant les yeux depuis des années son prince charmant. t’es là toi. t’as toujours été là, tapi dans l’ombre sans jamais qu’elle ne te voit. mais c’est ta faute aussi. tu n’as jamais rien fait pour lui faire comprendre que tu l’aimais. tu es resté dans ton coin sans rien dire parce que tu ne voulais pas la perdre. et pourtant ça a été le cas. tu l’as perdu petit à petit pour d’autres hommes jusqu’à ce qu’elle se marie. là, tu pensais que c’était définitif, qu’elle ne reviendrait jamais vers toi et elle l’a fait. pas pour les bonnes raisons, mais elle l’a fait. t’aurais pu en être heureux, mais ce n’est pas le cas. enfin, si t’es heureux qu’elle soit revenue, mais t’aurais aimé que ce ne soit pas parce que hyun soo la battait mais plus parce qu’elle s’était rendue compte qu’elle t’aimait toi, pas lui. c’est avec ces pensées que tu accueilles ce semblant de baiser. c’était trop près de tes lèvres pour que ce soit anodin. mais qu’est-ce que ça veut dire ? tu n’es pas sûr de sa sincérité. après tout elle est bourrée. c’est sûrement l’alcool qui lui fait faire ce genre de chose. t’ériges une barrière entre ton cœur et ton cerveau parce que si le premier veut utiliser cette chance pour lui faire comprendre à quel point tu l’aimes, ton cerveau lui, veut te protéger de toute nouvelle souffrance. parce que tu n’es pas sûr de pouvoir survivre à une nouvelle déception. t’as fini de souffrir pour elle. alors, tu cherches des réponses dans ses yeux pour son geste, sans trouver ce que tu souhaites et tu laisses tomber. peut-être que si tu avais forcé un peu plus, t’aurais pu y lire tout l’amour qu’elle te porte, mais tu ne le fais pas. à la place tu la rejettes presque, sans t’en rendre compte. tu ne sens pas le changement d’attitude de ta meilleure amie dans tes bras alors que tu te diriges vers ton appartement au-dessus du bar à chat. tu la déposes sur le canapé, un plaid sur elle avant d’aller chercher un verre d’eau. aucun de vous ne regarde l’autre et quand elle a le verre dans les mains, tu te détournes de ha young, t’asseyant sur le canapé, les yeux dans le vide. tu ne sais pas quoi penser de tout ça. t’es totalement perdu. tu ne sais pas quoi faire, quoi croire. tu voudrais tellement croire que c’était plus qu’un accident, plus que ce que c’était supposé être. mais tu t’y refuses. tu ne veux pas de faux espoirs, tu n’en veux plus. alors, tu barricades ton cœur pour éviter de souffrir. cependant, t’en viens à te demander si ça aurait pu être différent entre vous. est-ce qu’elle serait devenue ta femme à toi si tu avais porté tes couilles et que tu lui avais avoué tes sentiments ? est-ce que vous seriez toujours à jeju en train de prévoir l’avenir de votre premier né ? tu ne sauras jamais, parce que tu ne peux pas revenir en arrière et changer le passé. tu ne sais pas combien de temps vous restez silencieux tous les deux, perdus dans vos pensées, qui sont les mêmes sans que vous ne le sachiez avant que ha young reprenne la parole. tu tournes légèrement la tête vers elle, lui jetant simplement un coup d’œil. qu’est-ce qu’elle veut dire par là ? tu comprends qu’elle parle de hyun soo mais pourquoi dit-elle qu’elle t’aime ? oui comme un meilleur ami non ? pas plus, ce ne sera jamais plus. tu vois bien qu’elle n’a pas fini de parler, alors tu la laisses continuer et ça te serre le cœur de repenser aux heures de travail de la jeune femme brûlé par jalousie. est-ce que toi tu aurais fait pareil si t’avais été avec elle et qu’elle continuait de dessiner quelqu’un d’autre ? sûrement pas mais tu lui aurais demandé d’arrêter, que ça te mettait mal à l’aise. ha young prononce ton prénom et cette fois-ci, tu tournes totalement la tête vers elle, lui donnant toute ton attention. ton cœur rate un battement à ses mots. pourquoi ce qu’elle dit fait-il écho à tes propres pensées ? est-ce que tu as pensé à voix haute ? ce ne serait pas la première fois que tu le fais en sa présence. pourtant t’es sûr que cette fois-ci tu ne l’as pas fait. tu ne peux pas t’empêcher de penser que c’est l’alcool qui la fait parlé. « tu me l’as déjà dit que tu m’aimais chaton. » que tu commences, un sourire amusé, ton cœur se serrant un peu plus par rapport à ce que tu vas dire. « moi aussi je t’aime, tu le sais. t’es ma meilleure amie, la personne la plus importante à mes yeux. » tu pourrais presque lui taper dans l’épaule que ce serait pareil. un nouveau mur s’érige entre vous. sauf que cette fois, ce n’est pas ha young qui le dresse, t’enfermant dans la friendzone, mais toi qui le fait de toi-même. tu tues le poussin dans l’œil, te tire même une balle dans le pied avant même de savoir si elle était sincère ou pas. « normal que tu n’aies jamais aimé hyun soo comme tu le fais avec moi. ce n’est pas comparable. ce n’est pas le même amour. » bah oui, vous c’est un amour fraternel qui vous lie. ce n’est clairement pas la même chose. tu finis par te lever, gêner de la tournure que prend cette conversation, parce que t’as quand même le mince espoir que ce soit vrai, qu’elle t’aime réellement. mais tu ne veux pas y croire. « on devrait aller se coucher… il est tard. » t’ajoutes pour mettre un terme à cette discussion. « je prendrai le canapé. t’as qu’à aller dans mon lit. » d’ordinaire, t’aurais pu lui dire que tu aurais dormi avec elle, mais les récents événements te bloquent totalement.
© LOYALS.


youngie, i love you

it was always you
ANAPHORE
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Lumière sur...
Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !
Tu veux en prendre part ?
Viens vite te renseigner par ici !
Cette année pour Halloween, la directrice Han Ye Jin, avec l'accord de tout le corps enseignant et de l'administration, a fait privatiser un parc d'attraction pour quelques heures. Le but de cette manœuvre est de rassembler les gens et leur permettre d'oublier le temps de cette soirée, toutes les querelles entre les fraternités.

Pour en savoir plus, clique ici !