Revenir en haut Aller en bas



 

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

drunk words, sober thoughts ~ taeyoung

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
avatar
Lee Ha Young
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 5 Déc - 21:02
drunk words, sober thoughts
tae woong & ha young

✻✻✻ tu savais pas où te mettre, si tu le pouvais tu creuserais un trou pour t'y cacher, ou bien tu t'enfuierais en courant pour aller t'enfouir sous ta couette et ne plus jamais en ressortir. tu ne vois pas ton visage, mais tu ressens bien les diverses expressions qui doivent se lire dessus. de la gêne, du remord, de l'incompréhension, mais surtout toutes ces émotions que tae woong faisait naître en toi. ça avait été une très mauvaise idée de boire autant hier soir, même si à ce moment-là ça avait été le seul moyen que tu avais trouvé pour noyer ta peine, pour oublier tout ce que tu avais vécu, toutes ses erreurs et ses doutes qui t'habitaient. tu t'en voulais, tu en voulais à hyun soo de t'avoir fait vivre un enfer, d'être revenu dans ta vie alors que tu ne voulais plus qu'il en fasse parti, d'avoir voulu mêlé tae woong à tout ça, toutes ses accusations. mais finalement en y réfléchissant bien, les doutes de ton mari n'étaient-il pas fondés depuis le début ? quand tu songeais à ce vide que tae woong avait laissé derrière lui quand il était parti à séoul, tous ces moments que tu avais passé seule parce que tu refusais de les partager avec hyun soo, parce qu'il n'était pas celui que tu voulais à tes côtés. pas de cette façon. tes dessins n'étaient-il pas la preuve de ce que ton coeur ressentait alors que ta raison elle tentait de trouver un moyen de combler ce manque ? tu ressens cette pointe de colère qui remonte quand tu songes à toutes tes esquisses, brûlées par jalousie, alors que tu y avais mis tous tes sentiments dedans. et tout le reste que ça avait engendré. tu fermes les yeux en y repensant, la blessure qui était encore là, qui ne se refermera jamais vraiment. si tu avais été plus forte, peut-être que tu aurais fui depuis longtemps, si tu avais voulu écouter ton coeur, tu aurais rejoint tae woong il y a des années. tu regrettais de ne pas l'avoir fait, combien de temps aviez-vous perdu à cause de vos peurs, de vos secrets ? des pensées qui tourbillonnent dans ton esprit alors que tu croises le regard brun de ton meilleur ami, de l'homme que tu aimais. tu ne sais pas quoi faire, comme une proie face à son prédateur, tu as peur hayoung, de ce qu'il allait dire, s'il t'en voulait encore. le rouge qui colore tes joues alors que tu espères de tout ton coeur ne pas t'être ridiculisée comme tu pensais l'avoir fait. tu ouvres un oeil surpris quand tu l'entends rire, avant de pousser un gémissement plaintif à sa remarque, une grimace s'inscrivant sur tes lèvres. c'était vraiment pas comme ça que tu aurais aimé dire les choses. « arrête c'est pas drôle, » tu marmonnes en faisant une moue indignée, t'aurais voulu que ça se fasse dans un cadre plus romantiques pas alors que la colère avait pris le dessus sur vous. tes doigts qui viennent glisser sur son visage, jouer avec ses cheveux alors que tu n'arrives pas à te détacher de son regard, un sourire léger mais doux sur tes lèvres. ses mots ont beau vouloir être réconfortant, tu n'arrives pas à voir autrement, tu t'en voulais d'avoir gâché un si précieux moment, qui ne s'était pas déroulé comme il aurait dû l'être. tu restes pourtant silencieuse, alors que les regrets compriment ton coeur, tu n'arrivais pas à passer à côté. ton sourire qui s'étire légèrement quand tae woong attrape ta main pour lier ses doigts aux tiens, tu sens une douce chaleur réchauffer ton coeur avant que tu ne fronces les sourcils quand le jeune homme se relève. tu n'oses pas bouger, pas encore alors que sa voix s'élève. tu sais qu'il ne peut pas lire la surprise sur ton visage tout comme tu ne peux voir ses expressions, tes lèvres qui s'entre ouvre alors que tu le laisses continuer, tu savais que c'était important pour lui, tu n'avais pas besoin de le lui demander. alors qu'il continue, une vague de tristesse te traverse, alors que tu resserres tes doigts sur les siens, geste naturel, dont tu avais besoin pour lui assurer que tu étais là, que tu n'allais pas bouger. tu sens ton visage s'enflammer quand il te redit ces mots, et encore plus quand il finit sa phrase. tu avais été stupide, non ? de ne rien voir, ou de ne pas vouloir. et quand tae woong arrive à la raison de son départ, tu sens les larmes perler aux coins de tes yeux, tu relèves la tête, comme si tu espérais que ça les empêcherait de couler, ton coeur se serrant dans ta poitrine. tu prends une profonde inspiration, ton regard venant percuter celui de tae woong, ton coeur se gonflant d'émotions. tu lâches un soupir étranglé quand il s'excuse, il n'avait pas besoin, il n'était pas le responsable de tout ça. tu aurais dû ouvrir les yeux bien avant, ça aurait évité toute cette souffrance, tous ces moments passés loin de l'autre, toutes ces histoires inutiles. tu fermes les yeux un instant, te relevant à ton tour alors que ta main libre vient caresser tendrement son visage. tu les sentais, ces larmes qui étaient toujours là alors que tu laisses un sourire tremblant, mais sincère naître sur tes lèvres. « je suis désolée, taewoong, » tu murmures doucement, comme si tu ne pouvais pas parler plus haut, pour ne pas briser ce moment, ce que tu allais dire. tu voulais que tae woong l'entende, qu'il comprenne. « je voulais que ce moment soit spécial, qu'il soit unique, et hier soir, j'ai fait tout de travers. » ton regard qui observe son visage, avant de retrouver ses pupilles. « mais j'étais sincère, tout ce que j'ai dit par rapport à mes sentiments pour toi. je... » tu te tais, le regard pensif alors que tu laisses le bout d'un doigt glisser le long de sa joue, un nouveau sourire tendre sur tes traits. ton coeur battait la chamade dans ta cage thoracique, s'en était presque effrayant à quel point. le silence qui s'installe entre vous. tes yeux qui se posent à nouveau dans les siens, la chaleur qui enflamme tes sens, alors que tu sentais presque des étincelles sous ta peau. « je t'aime, tae. » tu murmures simplement, les yeux brillants. « je t'aime tellement que ça me fait peur. » tu ajoutes, le regard soudain voilé. « quand tu as quitté jeju, j'ai... j'ai cru mourir, tu me manquais tellement. j'avais l'impression de devenir folle, et de te voir à chaque coin de rues. » tu avoues en détournant les yeux, les joues rosies par ta confession. « j'avais toujours ce vide, et je crois que je me suis toujours doutée... que je savais au fond pourquoi, mais c'était trop douloureux, de me l'avouer, de me dire que j'avais laissé partir la seule personne... » tu n'arrives pas à finir. tu ne niais pas avoir aimé hyun soo, mais jamais avec la même force que ce que tu ressentais pour tae woong. tu lâches un soupir, croisant son regard une fois de plus, tu avais peur de ce que pouvais voir au fond de ses yeux. « je ne compte pas le nombre d'heures que j'ai passé dans mes dessins, parce que c'était pour moi le seul moyen de pouvoir coucher ce que je ressentais. et tu étais dans chacun d'eux. » tu attrapes son visage entre tes mains délicatement, tu sentais ces tremblements qui parcouraient ton corps. « je ne suis pas venue à séoul, uniquement parce que je le fuyais. je suis venue parce que mon coeur voulait être avec toi, tae woong, comme il aurait dû l'être depuis tout ce temps. » tu prends une nouvelle inspiration comme si ça allait servir à calmer les battements frénétiques de ton coeur. « je t'aime, tae. » tu murmures une fois de plus. « je suis désolée pour t'avoir fait vivre tout ça. » tu finis, une larme coulant le long de ta joue sans que tu puisses la retenir.
© LOYALS.


     
    there is nothing on earth more beautiful to me than your smile, no sound sweeter than your laughter, no pleasure greater than holding you in my arms. how can you have reached so far inside my heart ? ☾
avatar
Oh Tae Woong
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mer 17 Jan - 12:53
drunk words, sober thoughts
hayoung & taewoong

✻✻✻ voir ha young bourrée ne faisait pas partie de ce que tu souhaitais voir, encore moins à cause de hyun soo et de leur bébé, qui au final n’en était pas un. tu avais eu mal au cœur quand elle t’avait dit qu’elle n’était pas enceinte. même si tu ne voulais pas que ce soit son mari le père de leur enfant, tu ne pouvais pas rester insensible face à cette annonce. c’était toujours difficile d’apprendre ce genre de choses et t’aurais aimé être là pour elle. et c’est sûrement une des raisons qui t’a poussé à te mettre en colère quand elle t’avait avoué ses sentiments quelques temps après que vous soyez arrivés chez toi. t’en avais eu marre de n’être là que pour essuyer ses larmes et reconstruire son cœur brisé. tu voulais bien être gentil, lui servir de meilleur ami et être là pour elle. mais cette sensation de n’être justement là que dans les mauvais moments ces derniers temps avaient commencé à te peser. tu avais été vexé et en même temps en colère qu’elle ne te dise rien pour hyun soo et ses coups et encore plus pour les tests qu’elle avait fait pour le bébé. tu comprenais qu’elle avait eu besoin d’être seule, de le faire sans personne, mais tu n’étais pas là que pour les mauvais moments après coups. alors vous vous étiez engueulé, comme si c’était la seule chose que vous pouviez faire depuis que vous vous étiez retrouvés. comme si vos vies et vos caractères avaient grandi et évolué dans des directions trop différentes pour que vous puissiez vous comprendre maintenant. et votre dispute avait fini dans le lit, tous les deux dans les bras l’un de l’autre, alors que tu avais avoué ces sentiments qui fleurissaient dans ton cœur depuis des années maintenant. comme tu lui avais dit, tu avais arrêté de compter les années parce que ha young était dans ton cœur depuis tellement longtemps que tu ne voulais pas compter. c’était une évidence. la jeune femme faisait partie de toi et de ta vie depuis longtemps. tu ne te souviens pas d’une seule fois où elle n’avait pas été là, de la perte de ta première dent à ta première fois avec l’alcool. elle avait toujours été là et le fait que tu sois parti de jeju à cause de son mariage, t’avais pesé plus que de raison. ha young n’avait pas été là quand tu avais ouvert ton café à chats et tu ressens toujours le vide dans ton cœur. alors quand tu te réveilles ce matin, t’as l’impression de rêver. t’as le sentiment que tu ne peux pas y croire, que tout s’effacera en un instant et que tu te retrouveras à nouveau seul. du coup, tu ne peux pas t’empêcher de la regarder dormir et tu la trouves encore plus adorable quand elle se rend compte de ce qu’elle a fait. tu ne peux pas stopper ce rire qui s’échappe de tes lèvres. tu te doutes qu’elle aurait aimé dire les choses autrement, mais c’est plus fort que toi. tu t’arrêtes néanmoins quand elle te dit que c’est pas drôle, gardant quand même un sourire sur tes lèvres alors que tu passes ta main sur ses cheveux, caressant sa tête. tu es heureux et tu crois que ton cœur pourrait exploser tant tu ressens d’amour pour la jeune femme. sauf qu’il y a toujours un mais. dans ton esprit, tu as ta raison qui te fait revenir à la réalité. elle était bourrée et pire que tout, elle est encore mariée à hyun soo. qu’est-ce qui te dit que c’était pas dit à cause de l’alcool, à cause de la colère aussi. tu laisses donc ton cœur s’ouvrir à ha young comme tu ne l’avais jamais fait avant. tu n’as pas peur de mettre des mots sur ce que tu ressens. mais là c’est avec la femme que tu aimes depuis tellement longtemps que tu ne veux pas paraitre gauche ou complètement à côté de la plaque. tu laisses donc tout sortir sans réellement la regarder. tu parles de ta fuite de jeju, du fait que tu as actuellement peur d’y croire et de tout ce qui fait que pour le moment tu doutes encore de ses mots. avant aujourd’hui, tu n’avais jamais remis une seule fois la parole de ha young en cause. mais aujourd’hui, c’était différent. aujourd’hui tu as besoin d’en avoir la certitude parce que tu as besoin de te préserver. c’est pour cette raison que tu avais quitté vôtre île pour ça, pour te préserver, pour retrouver ton cœur et oublier ha young. cependant, ça n’avait pas fonctionné parce que tu étais là, sur ce lit, près de la jeune femme à attendre qu’elle te brise le cœur ou qu’elle fasse naître encore plus d’espoir dans ton cœur. du coup, quand elle dit qu’elle est désolée, tu sens ton cœur rater un battement et ton souffle se coupe. qu’est-ce qu’elle va dire ensuite ? tu serres tes poings, le draps entre les doigts jusqu’à ce que tes jointures deviennent blanches, attendant la suite. tu baisses la tête vers la jeune femme et quand elle te redit qu’elle était sincère et qu’elle t’aime, tu ne respires à nouveau correctement et tu laisses un sourire fleurir sur tes lèvres alors que les larmes s’accumulent encore un peu plus au coin de tes yeux. elle t’aime, elle t’aime, elle t’aime ! ça tourne en boucle dans ton esprit si bien que tu as du mal à te concentrer sur le reste. tu fais un effort surhumain pour l’écouter et ton cœur bat de plus en plus vite à mesure que tu meures de plus en plus, noyé dans cette avalanche de sentiments. et tu n’arrives plus à contrôler ton expression alors qu’un sourire idiot, montrant tes dents avancées de lapin, apparait sur ton visage. tu viens essuyer cette larme perdue sur le visage de la jeune femme alors que tu baisses la tête pour embrasser ses lèvres. « ne pleure pas pour moi chaton… c’est ma faute, pas la tienne. si je te l’avais dit, tu ne te serai pas marié avec lui et tu n’aurais pas subi tout ça. » et c’est la vérité. si à l’époque t’avais eu les couilles de lui dire, de lui faire comprendre et de t’opposer à ce mariage, elle ne serait pas la femme brisé que tu as devant les yeux. « mais je t’aime de tout mon cœur. » tu viens lier tes doigts au sien, passant nonchalamment ton puce sur le dos de sa main pour la caresser. « maintenant, je ne te lâche plus ha young. tu vas m’avoir sur le dos pour des années encore. » et tu finis par l’embrasser à nouveau, mettant plus de passion, plus d’amour dans ce baiser marquant le début de votre relation sur fond de divorce. d’ailleurs, quand tu repenses à ça, tu te stoppes et tu poses ton regard sur la jeune femme. « il est au courant ? » tu demandes pour la grossesse nerveuse. parce que tu ne veux pas qu’il s’approche de ha young. plus jamais. alors s’il doit l’apprendre, ce sera par téléphone, ou alors tu seras là avec elle. même si tu sais que tu risques de le frapper et de probablement le tuer.
© LOYALS.


youngie, i love you

it was always you
ANAPHORE
avatar
Lee Ha Young
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 6 Mar - 0:03
drunk words, sober thoughts
tae woong & ha young

✻✻✻ ce qu'il s'était passé hier soir, tu ne l'avais pas prévu, cela n'avait jamais fait parti de tes plans. tu t'étais laissée aller à une douleur qui emprisonnait ton coeur depuis bien trop longtemps, tu avais essayé d'être forte depuis ton arrivée à séoul, mais la nouvelle de ce bébé qui au final n'était rien de plus qu'une illusion cruelle de la vie, ça avait brisé les barrières qui te retenaient de sombrer. tu t'étais emportée contre tae woong alors qu'il n'était en rien responsable de la situation, de ce qui se passait en toi. tu en avais voulu à la terre entière hier soir, mais probablement surtout à toi, d'avoir été si stupide, de t'être laissée bercer par cette possibilité. et maintenant ? ce bébé, ce n'était rien de réel, c'était une déception de plus, une démonstration à nouveau que tu ne savais pas faire les choses correctement. le départ de tae woong, ton mariage, ce bébé, tu faisais tout de travers n'est-ce pas ? tu avais laissé ta colère, ta peine, tous ces sentiments néfastes exploser la nuit précédente, et malheureusement pas sur la bonne personne, tae woong n'aurait pas dû être le réceptacle de ta fureur, de ta douleur, de tes mots. l'alcool avait agi tel un poison, te faisant dire des choses que tu ne pensais, et d'autres que tu aurais voulu dire dans d'autres circonstances. tu n'aurais pas imaginer lui confesser tes sentiments de cette matière, pas sous le coup de la colère où ses aveux comme les tiens n'étaient en rien romantiques. ce n'était pas ce que tu voulais, pas de cette façon. pas quand en te réveillant le lendemain matin, tu étais dans l'incapacité de dire si ce que tu avais entendu était réel ou pas, si le jeune homme qui faisait battre ton coeur était sincère. tu sens l'horreur monter en toi quand tu te rends que tout ce qu'il s'était passé, les cris, les pleurs, les supplices, c'était bel et bien arrivé. le rouge qui te monte aux joues, trop mortifiée pour oser croiser le regard de tae woong, tu te caches derrière ta main en espérant que cela suffisse à te sauver d'une honte certaine. tu laisses un gémissement plaintif glisser entre tes lèvres quand tu entends le rire du jeune danseur, tu aurais dû être soulagée par ce son et pourtant cela n'arrange rien à ton état. tu sens les larmes perler déjà aux coins de tes yeux, alors que tu aurais dû être soulagée sûrement d'entendre son rire. et pourtant, tu n'y arrivais pas totalement. comme s'il y avait toujours ce doute, des questions sans réponses, et des mots qui devaient être dit. tu restes silencieuse quand tae woong brise de lui-même le silence qui s'était installé entre vous, ton coeur s'emballant dans ta poitrine à mesure que ces mots faisaient leur chemin dans ton esprit, l'impression de ne plus pouvoir respirer convenablement alors qu'une infinie tristesse s'empare de toi. tu n'osais imaginer les souffrances qu'il avait enduré, tu ne le pourrais jamais le faire, tu avais été aveugle, et ça vous avait coûté tout ce temps loin de l'autre. tae woong t'avait ouvert son coeur comme jamais il ne l'avait fait auparavant, ton regard qui ne le quitte plus alors que tu as la sensation que ton coeur tambourine tellement fort contre ta poitrine qu'il pouvait l'entendre. tu prends une profonde inspiration, laissant un court silence s'installer entre vous, comme si tu voulais marquer une pause, pour qu'il comprenne à quel point ce que tu allais dire, tu étais sérieuse, sincère. tu vois son expression se fermer quand tu commences, son corps réagir et dieu seul sait à quel point ça te fait de la peine de le voir douter ainsi, mais tu savais que tu le méritais. tu n'attendis pas plus, tes doigts glissant sur son visage, plantant ton regard sur lui, voyant quand la réalisation apparaît sur ses traits, quand il se rend compte de ce que tu viens de dire. ton pouce que tu glisse près de ses yeux comme pour en chasser les larmes qui les habitaient. tu ne voulais pas le voir dans cet état. tu te retiens de le prendre dans tes bras, ton corps frémissant au contact de sa peau contre la tienne alors que tu fermes les yeux quand il dépose un simple baiser sur tes lèvres. tu en voulais plus, tu ne pourrais pas te contenter de ça, pas après avoir goûter à ses lèvres, à ses sensations qui te parcouraient quand vos corps étaient liés à ce point. tu secoues la tête à ses mots, ce n'était pas de sa faute, loin de là, tu étais en grande partie responsable, tu n'aurais pas dû rester aussi longtemps avec hyun soo, tu aurais dû partir quand tout cela a commencé. tu n'aurais pas dû t'accrocher à la cause perdue qu'était ton mariage. tu sens de nouveau les larmes monter quand tae woong te murmure qu'il t'aime, le son de ses mots résonnant en toi, faisant naître des étincelles éternelles, alors qu'un sourire infime s'étire sur tes traits, accueillant son baiser avec ravissement, fermant les yeux pour en apprécier les émotions qu'il créait, enroulant un bras autour de son torse pour te rapprocher un peu plus de lui. « je t'aime, oh tae woong, » tu murmures à nouveau quand tu te détaches légèrement de lui, reprenant ta respiration. « ça ne me gêne pas d'être liée à toi pour l'éternité, je ne verrais pas les choses autrement. » tu ajoutes par la suite avec malice, les yeux pétillants alors que lui adresses un clin d'oeil. « si j'ai déjà eu la patience de te supporter jusqu'à présent, je ne vois pas pourquoi cela serait différent maintenant, » tu susurres au creux de son oreille en riant, sachant très bien que c'était plutôt lui qui avait fait preuve de patience avec toi, alors même que tu n'étais pas sûr de la mériter. ton sourire qui s'efface de tes traits à sa question, ton expression s'assombrissant alors que tu détournes les yeux. non hyun soo n'était pas au courant, tu ne voulais pas qu'il le soit. plutôt mourir que de lui dire. qui sait ce qu'il serait capable de faire s'il venait à l'apprendre... « non... » tu murmures à demi mot, te raclant la gorge. « je ne veux plus qu'il fasse parti de ma vie. même si ça avait été vrai, si j'étais vraiment en... » tu t'arrêtes quelques secondes, fermant les yeux aux souvenirs de la peine que tu avais ressenti en comprenant que ce n'était rien de réel. « je ne voulais plus de lui quand j'avais des doutes, je n'en veux pas plus maintenant que je sais que non. je n'ai plus envie de le laisser diriger ma vie. » était-ce la force de tes sentiments pour tae woong qui te donnait une telle confiance ? tu savais que grâce à lui, tu pourrais tenir tête à hyun soo, ton amour pour le jeune homme était plus fort que la peur que tu ressentais envers ton époux. tes yeux bruns qui viennent percuter le regard de tae woong, tes mains que tu poses contre sa nuque, un sourire timide mais sincère sur les lèvres. « je ne veux que toi, tae woong. » tu murmures du bout des lèvres avant d'attraper les siennes dans un baiser tendre, laissant transparaître tout ce que tu n'arrivais à dire, tout ce que tu ne pouvais montrer.
© LOYALS.


     
    there is nothing on earth more beautiful to me than your smile, no sound sweeter than your laughter, no pleasure greater than holding you in my arms. how can you have reached so far inside my heart ? ☾
avatar
Oh Tae Woong
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 16 Avr - 12:04
drunk words, sober thoughts
hayoung & taewoong

✻✻✻ t’ouvrir à hayoung par rapport à tes sentiments était une première. pendant des années tu avais fait taire ce que tu ressentais pour la jeune femme, prenant même la fuite vers la capitale coréenne quand elle s’était mariée. tu étais partie de votre île parce que tu ne supportais pas de voir le bonheur de la jeune femme dans les bras d’un autre homme. tu sais que c’était puéril et totalement con, parce que si elle était heureuse, tu aurais du l’être pour elle. mais ce n’était pas le cas. alors, tu avais préféré quitté ta famille, tes amis et aller à séoul. la première raison que tu avais mentionné pour ça, c’était suivre ton rêve de devenir danseur, mais c’était seulement la partie émergée de l’iceberg. hayoung, son mariage et son amour visible pour hyunsoo avaient été les raisons décisives qui t’avaient poussés à t’enfuir comme un lâche. et maintenant que tu savais ce que ta meilleure amie avait subi, tu ne pouvais pas t’empêcher de regretter ta fuite. t’aurais du être là pour elle. mais est-ce que les choses auraient été différentes ? est-ce que tu aurais pu l’aider si tu étais resté sur place ? est-ce que tu aurais vu qu’elle souffrait ? t’en es pas sûr parce que tu n’as même pas su voir sa détresse quand vous vous appeliez, alors pourquoi ça aurait été différent là-bas. tu pousses un soupir, parce que tu sais qu’au fond de toi, qu’importe que tu aies été à jeju ou ici à séoul, tu n’aurais rien pu faire, tu aurais été totalement impuissant et cette idée fait monter ta rage un peu plus. sauf qu’elle retombe presque instantanément alors que tu avoues à hayoung que tu l’aimes depuis des années, qu’elle est la femme de ta vie et que tu ne veux qu’elle. c’est elle, ça a toujours été elle et ce sera toujours elle, toujours. mais la jeune femme ne s’en est rendu compte que très récemment que c’était également le cas pour elle. est-ce que tu lui en veux ? pas du tout. c’est ta faute encore une fois. si tu avais eu des couilles et que tu les avais porté sur la table, tu aurais pu être celui à qui elle aurait dit oui, t’aurai pu avoir la chance de dire qu’elle était ta femme, celle que tu aimais. peut-être même que vous seriez venus tous les deux à séoul pour réaliser votre rêve de devenir danseur. ça aurait été bien. mais ce n’était pas trop tard, vous pourriez toujours le faire. pour le moment, ce n’était pas de ça qu’il était question et tu embrasses la jeune femme comme tu ne l’as jamais embrassé alors que sa confession fait naître des papillons dans ton bas ventre. tu as imaginé des dizaines de fois hayoung te dire qu’elle t’aimait, mais jamais ça n’avait eu autant d’impact, jamais ça n’avait été si délicieux à tes oreilles. tu voudrais qu’elle le dise encore et encore, qu’elle ne s’arrête jamais. tu souris à ses mots alors qu’elle souffle quelques mots à ton oreille. un frisson te parcourt alors que tu refermes un peu plus tes bras dans son dos. tu ne serres pas non plus trop fort, parce que tu ne veux pas la briser, c’est juste assez pour la plaquer encore un peu plus contre toi. « parce que maintenant, je vais encore plus collant chaton… je crois que tu sais pas à quel point je peux être pénible quand je suis en… enfin avec quelqu’un. » t’as voulu dire en couple mais ça sonnait encore trop bizarre à tes oreilles. tu ne veux pas rougir comme une collégienne amoureuse. du coup, tu as dit autre chose, mais ça veut exactement dire la même chose, alors tu tousses légèrement pour cacher ta gêne. c’est gênant parce que tu es heureux, mais c’est aussi gênant parce que hayoung est trop près de toi, beaucoup trop. tu finis par éclater cette bulle dans laquelle vous étiez en parlant de hyunsoo. c’est un sujet que vous ne pouvez pas éviter, parce que même s’ils sont séparés, légalement, elle est toujours sa femme. t’espères qu’il ne sera pas trop con et qu’il lui donnera le divorce qu’elle demande. tu souhaites surtout qu’il ne la touche plus, sinon tu sais que tu ne répondras plus de rien. hors de question qu’il lui fasse encore mal. et il n’a jamais vu oh taewoong en colère lui. youngie reprend la parole et tu écoutes ce qu’elle te dit attentivement. tu comprends qu’elle ne voulait pas de lui près de leur enfant. t’imagines même pas ce qu’il aurait pu faire subir à ce pauvre gosse si la jeune femme n’avait pas pris la fuite. dans un sens tu es quand même heureux qu’elle ne soit pas enceinte. tu n’aurais pas aimé être le beau-père ou même élevé un gosse qui n’est pas le tien. mais pourtant, tu le sais, si elle avait été réellement enceinte et qu’elle avait décidé de le garder, tu aurais été là pour elle. parce qu’avant d’être l’enfant de hyunsoo, il était celui de hayoung et tu l’aurais probablement autant aimé que s’il avait été le tien. ta meilleure amie plante son regard dans le tien et tu lui souris tendrement alors qu’elle se déclare encore une fois. tu ne crois pas que tu pourrais être plus heureux que tu ne l’es actuellement. tu as la femme que tu aimes dans les bras chez toi et elle s’avance pour t’embrasser. tu la laisses faire, remontant tes mains dans son dos pour caresser sa nuque et ses cheveux. tu laisses exploser tout ton amour dans ce baiser, tout ce que tu as gardé sous clés pendant des années, tout ce que tu n’as jusqu’à maintenant jamais pu dire parce que tu ne savais pas si hayoung partageait les mêmes sentiments que toi. mais maintenant que tu le sais, maintenant que tu en es persuadé, tu attrapes même sa lèvre entre tes dents, doucement pour ne pas lui faire mal avant de reprendre possession de sa bouche, ta langue jouant avec la sienne. ce n’est que lorsque tu es à bout de souffle, que tu te recules, les joues rouges et les lèvres rosies par ce baiser d’abord tendre que tu avais transformé en quelque chose de plus sauvage. tes yeux ne quittent pas le visage de la jeune femme qui exprime la même chose que le tien et tu lui souris encore un peu plus. « je ne veux que toi chaton. déjà à l’époque, encore maintenant et pour toujours. » et dans un geste tendre, tu viens déposer tes lèvres sur le bout de son nez, un autre baiser sur son front avant de terminer sur sa bouche, chastement, presque comme une caresse.


© LOYALS.


youngie, i love you

it was always you
ANAPHORE
avatar
Lee Ha Young
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 1 Juil - 16:51
drunk words, sober thoughts
tae woong & ha young

✻✻✻ tu aurais aimé que les choses soient différentes, de ne pas avoir eu cette dispute la nuit passée, de ne pas avoir cette envie de t'enfuir parce que tu t'en voulais de ce que tu lui avais dit. tae woong n'avait pas mérité ta colère, tu avais laissé tes mots dépasser ta pensée embrouillée par l'alcool qui coulait dans tes veines. malgré tout, tu ne changerais pour rien au monde ce qu'il se passait maintenant, vous étiez là, professant l'amour que vous portiez pour l'autre. une sincérité si pure que tu en avais les larmes aux yeux alors que tu écoutes ses mots, il avait tant souffert par ta faute. tu t'en voulais de ne lui avoir rien dit, mais tu avais eu peur, peur de sa réaction et peur pour lui, plus que tout au monde tu ne supporterais pas que hyun soo s'en prenne à lui. au fond de toi, tu aurais aimé que les événements passés se soient déroulés différemment, si tu lui avais dit dès que cela avait commencé, tout ce que vous avez perdu parce que tu n'avais pas osé t'enfuir. que de temps manqué par ces peurs profondément enfouies en chacun de vous, ces mots que vous n'aviez osé vous dire. pourtant tout ça semblait ne plus avoir d'importance, du moins tu t'en souciais moins quand tu sentais sa présence à tes côtés, ses caresses sur ta peau, ses lèvres contre les tiennes. ton cœur cognait dans ta poitrine, tu avais l'impression d'être en feu alors que tu acceptais ses baisers comme si le jeune homme était le seul à pouvoir te tenir en vie. tu sens les frissons te parcourir le dos quand il serre ses bras autour de toi, tu te sentais en sécurité là avec lui. tu donnerais ta vie pour lui, tu le savais. et tu ne te sentais bien qu'avec tae woong. fermant les yeux pour profiter de ces moments d'extase, tu sens un sourire se glisser sur tes lèvres, ne brisant pas votre étreinte comme si tu voulais te fondre un peu plus en lui, appréciant d'entendre les battements frénétiques de son cœur. la preuve physique du flot d'émotions qui vous traversait tous les deux. tu ne pensais pas que ton cœur pouvait s'emballer encore plus mais les paroles du jeune homme redoublent une fois de plus sa course, tu pourrais presque voir des étoiles, la vue brouillée par de nouvelles larmes qui viennent remplir tes yeux. des larmes de joie, de tendresse, d'amour pour ce garçon qui te tenait dans ses bras. tu sens tes joues s'enflammer, bien que tu sois certaine que cette couleur devait être permanente depuis un bon moment, comme si elle cherchait à s’inscrire définitivement sur tes traits. « ça ne me dérange pas, tu peux me coller autant que tu veux, je peux dire la même chose, tu auras dû mal à me séparer de toi aussi. » tu lâches en riant légèrement, tes bras s'enroulant un peu plus autour de lui, tes doigts jouant avec les bords de son haut, leurs bouts caressant les zones de peau auxquelles tu avais accès. une caresse qui n'avait rien de suggestif, juste pour t'assurer qu'il était bien là, que ce n'était pas qu'une illusion bien trop réelle. tu te sentais comme dans une bulle protectrice, que rien ne pouvait t'arriver tant que vous étiez là ensembles. mais tae woong te ramène à la réalité de la situation quand il parle de hyun soo, de sa présence ici et s'il savait pour les résultats. tu te mords la lèvre, détournant les yeux un instant alors que de nouveaux sentiments viennent t'habiter, loin de la chaleur et le réconfort et l'amour que tae woong faisait naître. tes pensées qui s'assombrissent quand tu repenses à ce que tu as vécu, ce qui t'a poussé à partir. ta réponse est claire, aussi claire que de l'eau de roche, tu ne voulais plus de lui près de toi, dans ta vie. pas après tout ce que tu avais vécu, et ta dernière rencontre avec ton époux ne faisait que confirmer ce que tu savais déjà : il ne changerait pas, il s'en voulait peut-être de ce qu'il t'avait fait vivre, mais il continuerait. sa paranoïa ne vous laisserait jamais en paix. tu l'avais aimé tu ne le niais pas, mais comment tu pourrais à présent ? tout ce qu'il t'inspirait c'était de la peur, de la colère et du dégoût. il aurait beau dire toutes les excuses du monde, tu n'appelais pas ça de l'amour. rien ne justifiait ce qu'il avait fait. tu plantes tes yeux bruns dans les siens, une nouvelle confession qui glisse entre tes lèvres, de nouvelles flammes qui viennent embraser ta peau, forte de cette certitude tu ne caches plus ce que tu ressens pour lui. tu le crierais à la terre entière s'il le fallait. tu viens presser tes lèvres contre les siennes, cette caresse qui t'emporte loin, frissonnante d'affection et de désir pour le jeune homme. tu laisses un gémissement t'échapper face aux gestes de tae woong, à ses baisers, à ses mains sur ton corps. ta respiration est courte quand vous vous séparez, tes yeux scrutant son visage, un doux sourire sur tes lèvres. celles-là même qui tremblent quand il répond à ta confession par les mêmes mots, plus brûlants, plus enivrants. tu fermes les yeux quand il vient déposer de chastes baiser sur ton nez, ton front avant de retrouver tes lèvres une nouvelle fois, tes mains qui glissent le long de son dos pour venir se poser sur sa nuque, appréciant simplement ce baiser, cette tendresse qu'il avait envers toi. la ferveur de vos baisers qui laisse place à une douceur qui laisse tout autant de traces, qui fait battre vos cœurs à l'unisson. vous restez dans cette position un moment, tu ne sais combien, tu ne cherches pas à savoir. tu étais bien dans ses bras, sa présence rassurante qui te montrait que tu étais en sécurité, qu'il était là, qu'il ne s'enfuirait pas. tu finis par te laisser tomber en arrière, l’entraînant dans ta chute avec toi, retrouvant ses draps. tes yeux qui observent son visage, un tendre sourire sur tes traits, le bout de tes doigts traçant les siens. « je t'aime tae, » tu finis par murmurer, un simple souffle comme si tu avais peur de briser ce silence complice. « je ne peux imaginer une vie sans toi. » ces années séparés avaient été déjà bien trop difficiles à supporter, tu ne voulais plus être séparée de lui, de l'homme que tu aimes.
© LOYALS.


     
    there is nothing on earth more beautiful to me than your smile, no sound sweeter than your laughter, no pleasure greater than holding you in my arms. how can you have reached so far inside my heart ? ☾
avatar
Oh Tae Woong
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 6 Aoû - 15:48
drunk words, sober thoughts
hayoung & taewoong

✻✻✻ la dispute, peut-être même votre première réelle dispute depuis que vous vous connaissez, hayoung et toi, aura au moins eu l’effet de vous faire avouer vos sentiments l’un pour l’autre. parce que sans ça, tu n’aurais jamais pensé que ce que tu ressentais pour la jeune femme soit réciproque. pourquoi ? simplement parce qu’elle était mariée et qu’elle avait eu de belles années avec hyunsoo. tu ne savais pas qu’il la frappait avant qu’elle n’arrive à séoul et te le dise. alors, tu n’avais aucune raison de penser qu’elle aussi, elle t’aimait. mais maintenant que c’était le cas, maintenant que tu l’avais dans tes bras, tu refusais de la laisser partir. tu avais attendu ce moment depuis trop longtemps pour que tu ne la laisses s’échapper. depuis que tu étais petit, depuis la première fois que tu l’avais aidé avec son vélo, tu étais tombé sous le charme de ses grands yeux en amande remplis de larmes. elle était belle à l’époque, elle est belle maintenant et elle le sera encore dans une vingtaine, trentaine ou même cinquantaine d’années. c’était elle la femme de ta vie, la femme que tu aimerais jusqu’à ton dernier souffle. comme souvent on disait, c’était LA bonne. t’aurais t’interposer à son mariage, t’aurais du lui dire avant qu’elle ne lie sa vie à hyunsoo mais tu n’avais pas eu le courage et encore moins l’envie de briser son couple et son bonheur. parce que hayoung avait été heureuse avec hyunsoo, du moins au début. tu la connaissais par cœur ta meilleure amie, tu savais reconnaître les expressions de son visage et elle était amoureuse de son époux. puis les choses s’étaient dégradées jusqu’à ce qu’elle vienne te retrouver. et tu étais heureux qu’elle l’ait fait, malgré qu’elle ait attendu autant de temps. deux ans, c’était trop, mais tu ne lui en voulais pas parce que c’était fini maintenant. tu serais là pour la protéger jusqu’à la fin de ta vie. tu serres hayoung dans tes bras à ses mots pour te cacher dans sa chevelure. tu ne veux pas qu’elle voit que t’es gêné. t’as les joues un peu rouges et tu frottes ton nez contre son cou. « ça tombe bien, je veux pas qu’on soit séparé chaton… maintenant que tu es à moi, tu restes là. t’as pas le choix. » tu souris contre sa peau alors qu’elle joue avec la tienne, passant ses doigts délicats sur les morceaux accessibles, faisant se lever les poils de tes bras. tu ris un peu, mêlant ce son au sien alors que vous vous embrassez à nouveau, vous abandonnant à d’autres confessions de vos sentiments. tu sens ton esprit et ton cœur être pour la première fois depuis des années être en accord avec tout ce qui se passe. parce que si ton cœur ne voulait pas oublier la jeune femme, c’était ton esprit qui avait essayé pendant quelques temps de le faire lorsque tu sortais avec d’autres femmes. sauf que tu les avais toujours comparé à youngie, sans même t’en rendre compte parfois. mais maintenant, c’était derrière toi tout ça. aujourd’hui, ils étaient enfin en accord l’un avec l’autre. tu l’embrasses un peu partout sur le visage, chastement et amoureusement. tu n’arrives toujours pas à croire au fait qu’elle est bien là et pourtant c’est le cas. le corps de hayoung vient se laisser choir sur le matelas, t’entrainant dans sa chute. tu te retrouves au-dessus d’elle, tes yeux dans les siens alors que tu ne peux pas supprimer ce sourire qui te donne l’air idiot et fait ressortir tes dents de lapin qui t’ont fait prendre pas mal de remarques quand tu étais plus jeune. youngie se confesse encore une fois et tu souris un peu plus. elle t’aime, elle t’aime, elle t’aime. ça se répète dans ta tête comme une litanie comme pour te convaincre que c’était réel parce que tu n’arrives pas à y croire. elle continue et ce qu’elle te dit fait bondir ton cœur dans ta cage thoracique avant de lui faire une course effrénée à l’intérieur. tu ne te retiens plus et tu viens à nouveau plaquer tes lèvres sur les siennes dans un baiser un peu plus sensuel et possessif. tu l’embrasses comme tu ne l’as jamais embrassé faisant naître le désir en dessous de ta ceinture. tu finis par lâcher sa bouche, parce que tu sens que tu pourrais ne pas résister et t’as pas réellement envie de le laisser sortir maintenant. tu veux que votre première fois, soit mémorable et pas après une dispute et une gueule de bois pour la jeune femme. « je t’aime aussi énormément youngie. depuis toujours et pour toujours. » c’est cheesy et totalement pas quelque chose que tu pourrais dire en temps normal. mais avec hayoung, tu t’en moques, tu veux qu’elle sache ce qui se cache dans ton cœur et ce que tu ressens pour elle. « ma vie c’est toi… alors une vie sans toi, c’est pas une vie. » et c’est vrai, dans un sens. tu n’a pas réellement vécu sans ta meilleure amie près de toi. tu viens récupérer une nouvelle fois ses lèvres dans un baiser plus tendre avant de te décaler à nouveau pour planter son regard dans celui de la jeune femme. « tu es la plus belle chose qui me soit jamais arrivé dans la vie. » tu le penses réellement parce que c’est vrai. tu restes quelques temps silencieux contemplant la belle femme que tu as sous toi. tu lui souris tendrement, amoureusement. c’est presque un rêve devenu réalité que tu connais en ce moment et tu ne peux pas t’empêcher de sourire encore un peu plus. nouveau baiser chaste sur son nez avant de te lever et de tendre la main dans sa direction. « allez, allons déjeuner. t’as besoin de force après ta cuite d’hier. » tu ris légèrement moqueur parce que c’est pas quelque chose qui t’arrivera. tu ne bois pas d’alcool et tu ne veux pas en boire. ça te t’intéresse pas du tout.


© LOYALS.


youngie, i love you

it was always you
ANAPHORE
avatar
Lee Ha Young
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 10 Sep - 14:40
drunk words, sober thoughts
tae woong & ha young

✻✻✻ ça te paraissait tellement irréel comme situation, jamais tu n'aurais imaginé que les choses tourneraient de cette façon, pas quand tu repensais à hier soir, avant qu'il ne t'avoue ses sentiments, avant qu'il ne t'embrasse. tu avais dérapé, dépasser les limites avec tes paroles, et la culpabilité était toujours présente, enfouie dans ton cœur quand tu repenses à ses expressions, au regard qu'il avait posé sur toi. tu t'en voulais de lui avoir fait subir tout ça, d'avoir été aveugle toute ses années, il avait dû tant souffrir par ta faute. vous aviez perdu tant de temps parce que tu avais eu trop peur de comprendre ces signes, parce que tu avais refusé de croire en l'existence de tes sentiments alors même que hyun soo lui-même t'en montrait les preuves. au fond n'avait-il pas eu raison de t'accuser de le trahir ? lui et le serment que tu lui avais fait en ayant des sentiments pour un autre sans même que tu t'en rendes compte ? tous ces événements te dépassaient, faisant naître un semblant de migraine dont tu passerais bien pour l'instant, tu voulais que ton attention soit posée uniquement sur tae woong, sur l'homme que tu aimes. ton cœur qui s'accélère encore à cette pensée, ton corps qui réagit instantanément à cette nouvelle dose de chaleur alors que tes yeux observent son visage, l'imprimant une fois de plus dans tes pensées, dans tes souvenirs. tu le connaissais par cœur ce visage, tu penses même que tu serais capable de le dessiner les yeux fermés, les nombreuses esquisses que tu avais fait de lui en étaient la preuve. ces mêmes dessins qui avaient déclenché tant de fois la jalousie de ton mari, qu'il te demandait de ne plus le faire, tu t'en fichais à l'époque, c'était ton choix peu importe ce qu'il pouvait en dire, et puis c'était devenu ton échappatoire, tu avais l'impression d'avoir un peu de tae woong avec toi, lui qui était à des kilomètres de toi. tu n'avais pas osé lui parler de ce que tu vivais, au téléphone ou par skype, ça te semblait trop impersonnel, pourtant ce n'était pas comme si tu pouvais lui dire de vive voix, il ne revenait pratiquement jamais à jeju. comment aurais-tu pu faire autrement ? chassant ses sombres pensées de ta tête, tu laisses échapper un rire léger quand tae woong te serre dans ses bras, les caresses de son visage contre ton cou qui te font réagir, tu enroules tes bras autour de lui. était-il gêné par tes mots à ce point ? une de tes mains qui vient se perdre dans ses cheveux, mouvements que tu répètes plusieurs fois, simple geste d'affection alors que ses mots font naître un énième sourire amoureux sur tes traits. glissant tes mains le long de son corps, tes doigts caressant de leurs bouts la peau du jeune homme, tu te laisses bercer par la familiarité de celle-ci, elle devient comme un canevas sur lequel tu traces tes dessins. « même si je l'avais eu, je ne serais pas partie, parce que c'est toujours toi que je choisirai tae woong. » tu murmures à ton tour, décalant ton visage pour venir planter ton regard dans le sien. hyun soo le savait, il l'avait sûrement toujours su aussi. et tu avais été claire avec lui, s'il te demandait de choisir entre lui et tae woong, il connaissait déjà ta réponse. elle ne serait jamais en sa faveur. tu te perds dans son regards, dans ses caresses, dans ses baisers, ton cœur cognait si fort contre ta poitrine qu'il pourrait en sortir, pourtant c'était un sentiment que tu accueillais à bras ouverts, que tu pourrais vivre éternellement, parce que c'était tae woong qui te faisait ressentir cela. une tempête d'émotions incontrôlables, indéfinissables, et si belles. tu vivais ces instants comme une renaissance, ton cœur meurtri qui pansaient ses plaies. c'était si naturel d'être ainsi dans ses bras, tu en appréciait chaque moment. te laissant tomber en arrière, entraînant le jeune homme avec toi, comme si vous n'étiez qu'une seule entité, ce sourire tendre qui ne quitte pas tes lèvres, tes yeux parcourant son visage sans que tu ne puisses le contrôler, pas que tu cherchais à le faire non plus. une nouvelle confession qui glisse entre tes lèvres, toute aussi sincère que les précédentes, toute aussi importante, tu avais besoin qu'il l'entende, qu'il le comprenne. même après toutes ces années passées loin de l'autre, tu ne pouvais l'effacer de ta vie, tu n'en avais pas le souhait, tu refusais de le perdre. tu accueilles son baiser avec ravissement, les vagues de chaleur qui te percutent tel un tsunami incontrôlable. ce baiser était si différent des précédents, plus passionnel, plus enivrant. tu te laisses porter par l'amour du jeune homme, tes joues s'enflammant, ton cœur au bord de l'implosion. tae woong qui se détache finalement, tu reprends une profonde inspiration, sentant les larmes te monter aux yeux à ses paroles. son visage que tu viens caresser du bout des doigts, ta vue qui se brouille un peu plus à mesure qu'il continue, tu ne peux retenir longtemps un sanglot qui vient naître dans ta gorge. tu l'aimais ce garçon, tu l'aimais tellement. tu ne sais plus quoi dire, comment réagir face à ce flot d'émotions qui envahi ton corps, qui te frappe de plein fouet. quelques larmes silencieuses qui finissent par glisser le long de tes joues, tu clignes des yeux afin de ne pas te trahir un peu plus, un sourire doux que tu lui adresses. « tu es la plus belle personne que je connaisse tae woong. » tu murmures à ton tour, ta main glissant sur sa joue, un éclat de malice qui vient voiler ton regard. « dis-moi ça aussi c'est ton père qui t'a appris à le dire ? » tu susurres, repensant avec affection à votre rencontre, aux paroles que tae woong pouvait sortir à l'époque, tout ça sous la supervision de son père. tu ne peux t'empêcher de la taquiner à ce sujet. ton sourire amusé qui s'élargit quand tae woong dépose un léger baiser sur ton nez, ses mots qui te font faire la moue, mais tu ne le contredis pas. tu tires la langue vers lui, attrapant la main qu'il te tendait, ton bras s'enroulant naturellement autour du sien, le laissant te conduire à la cuisine sans brocher. et puis il n'avait pas tord, après tout cette tornade d'émotions, tu avais besoin de reprendre des forces.
© LOYALS.


     
    there is nothing on earth more beautiful to me than your smile, no sound sweeter than your laughter, no pleasure greater than holding you in my arms. how can you have reached so far inside my heart ? ☾
avatar
Oh Tae Woong
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 9 Oct - 21:59
drunk words, sober thoughts
hayoung & taewoong

✻✻✻ tu souris à la jeune femme en entendant ses mots. c’était tout ce que tu avais besoin d’entendre et de savoir. elle ne partirait pas même si elle avait le choix. ton cœur se gonfle d’amour pour hayoung et les larmes montent une nouvelle fois à tes yeux tandis que tu les poses sur elle. c’est toi qu’elle choisirait, toujours. tu ne saurais dire ce que tu ressens tellement tu es heureux de le savoir et de l’entendre. depuis le temps que tu attends ce moment. tu as toujours mis de côté tes sentiments, observant la vie sentimentale de hayoung se développer tandis que la tienne restait au point mort. tu sais que si tu l’avais dit, que si tu en avais parlé, tu aurais pu goûter au bonheur avec ta meilleure amie. le soucis, c’était que tu ne voulais pas briser son couple avec hyunsoo. tu la voyais heureuse et souriante aux côtés du plus vieux. alors, tu avais juste fermé ta bouche et tu t’étais mis sur le côté pour ne pas la gêner. tu n’étais pas le genre à te mettre au travers du chemin et encore moins pour briser des couples. sauf que maintenant, après ce qu’elle avait subi avec son mari, tu t’en voulais plus que tout au monde de n’avoir rien dit et d’avoir juste observé. t’avais pas eu le courage de te prendre un vent et de perdre votre amitié. et à cause de ta lâcheté, tu avais failli la perdre définitivement. parce que même si hayoung ne t’avait pas détaillé avec précision ce qu’elle avait subi, tu te doutais qu’elle aurait pu y rester s’il avait été trop violent. heureusement, ça n’avait pas été le cas, et tu étais heureux de la retrouver et de l’avoir dans tes bras contre toi. votre relation a évolué et vous êtes devenus plus que de simples meilleurs amis. tu ne saurais pas encore comment décrire votre relation mais tu espérais que sur le long terme, vous pourriez dire que vous étiez ensemble. faudrait peut-être que vous en parliez ensemble. sauf que pour le moment, tu n’avais pas la tête à ce genre d’interrogation. à la place, tu préférais embrasser youngie comme tu ne l’avais jamais fait jusqu’avant. tu goûtes à ses lèvres, te faisant la réflexion que tu ne seras jamais rassasié ou même las de le faire. tu voudrais le faire jusqu’à la fin de ta vie et tu commences même à lui faire des déclarations. tu n’as jamais eu honte de tes sentiments et de dire ce que tu pensais, mais là, avec la jeune femme, tu sens quand même tes joues se teinter de rose au fur et à mesure que tu lui parles de ton amour pour elle et du fait que ta vie, c’est elle. tu ne peux pas empêcher un sourire attendri de s’afficher sur ton visage alors que tu remarques les réactions de la jeune femme. elle semble prête à pleurer et lentement tu viens caresser sa joue avec tout l’amour que tu ressens pour elle. hayoung reprend la parole et ton sourire s’agrandit alors que tu ressens encore une vague d’émotions s’emparer de toi. qu’est-ce que tu pouvais l’aimer cette femme ! tu as raison, ta vie sans elle, n’était pas une vie. plus jamais tu ne voulais qu’elle ne quitte tes bras. et maintenant que tu l’avais près de toi, tu ne la laisserais pas partir. la suite te fait rire et tu ne peux pas t’empêcher de repenser à votre enfance et à votre rencontre. à l’époque tu écoutais les conseils de drague de ton père et il t’avait fait pas mal de remarques par rapport à ce que tu étais censé dire à une femme. « te moque pas. je suis sûr que si on se rencontrait aujourd’hui, les phrases de mon père atteindraient ton cœur. » tu marques une pause, réfléchissant quelques secondes avant de reprendre. « tu tomberais sous mon charme à cause du chevalier en armure sur son cheval. » tu ris parce que ça ne serait pas vraiment le cas. elle serait sûrement partie en courant si tu lui avais parlé de la sorte. tu finis par sortir du lit, entrainant hayoung avec toi. après la cuite qu’elle a eu hier, il valait mieux pour elle et son estomac, qu’elle mange et elle n’avait pas le choix.


© LOYALS.


youngie, i love you

it was always you
ANAPHORE
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Lumière sur...
Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !
Tu veux en prendre part ?
Viens vite te renseigner par ici !
Cette année pour Halloween, la directrice Han Ye Jin, avec l'accord de tout le corps enseignant et de l'administration, a fait privatiser un parc d'attraction pour quelques heures. Le but de cette manœuvre est de rassembler les gens et leur permettre d'oublier le temps de cette soirée, toutes les querelles entre les fraternités.

Pour en savoir plus, clique ici !