Revenir en haut Aller en bas

TROUBLE MAKER HAS SOME NEW FOR YOU




 

Aller à la page : Précédent  1, 2

LE PROCES ☾ il ho chull, nam sae jin, lee mi ran

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mer 15 Nov - 10:43
Allez, concentre-toi Batnam ! Je suis peut-être pas très futé, mais je connais bien Mi et je vois clair dans son petit jeu. C’est qu’elle est très vile et maligne, la ninja ! Mais je ne m’arrêterais pas là. L’accusé Chull commence à douter et ça, le juge Mi l’a bien capté. Je tente de raisonner Chull. Ce n’est pas le moment de faiblir si on ne veut pas que la situation empire. Je ne peux que soupirer, mon meilleur ami est bien trop amoureux et les propos de ma meilleure amie deviennent de plus en plus dangereux. Mi m’a cramé en train de le raisonner. Alors, je m’éloigne, reprenant le rôle de l’avocat et non du pote. Nous incitons Chull à parler, mais il n’a pas l’air décidé. « Allez, parlez mr Il. Je vous assure qu’aucune charge ne sera retenue contre vous si vous nous dites toute la vérité ! » dis-je tout haut. « Mec, Mi peut pas rompre contre toi si c’est elle qui a tort. Puis n’oublie pas notre serment de rester toujours uni, quoiqu’il arrive. » dis-je tout bas, cherchant à l’avoir dans ma poche. Je recule à nouveau d’un pas, avant que Mi ne me fasse des reproches. « Je compte sur toi. » murmurais-je doucement, comptant sur ses talents pour lire sur mes lèvres.
avatar
Lee Mi Ran
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 23 Déc - 0:17
Vade retro toutes ces messes basses. Je jette un regard malveillant au renversement de situation que Batnam essaye de mettre en place. Me la mettre à l'envers à moi ? Je froisse un post-it que j'avais sous la main et lui envoie sur le coin de la tête en projectile ultra-précis de dissuasion massive. « Hé, l'avocat ! Je suis quoi moi, un juge en papier crépon ? Si tu veux pas finir avec du scotch sur la bouche » et je termine pas ma phrase, je le pointe du doigt et lui décris un chemin imaginaire qu'il ferait mieux d'emprunter, très vite, et très loin de mon accusé s'il veut pas lui aussi se retrouver sur un tabouret voisin du sien dans les secondes à venir. C'est simple. Je suis à la fois le juge, la procureur et les forces de l'ordre. Je lui fais les yeux doux pour faire passer le tout et reviens à mon petit-ami sur le banc des punis.


you make me smile like the sun ✯ fall out of bed, sing like a bird. dizzy in my head, spin like a record. crazy on a sunday night, you make me dance like a fool, forget how to breathe, shine like gold. oh you make me smile.
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 24 Déc - 13:39
Ils me prennent pour une balle de ping pong. Mi qui me menace et Sae qui essaye de me rassurer. Omo ! Je fais quoi, comment? Sae Jin me dit que Mi Ran ne peut pas rompre si elle a tort. Mais si ça se peut, j'ai mal comprit ce qu'elle voulait. J'hoche la tête en direction de mon meilleur ami qui se reçoit un bout de papier sur la tête. Je suis sûr d'avoir entendu un poc mais j'ai dû rêver. Mi commence à s'impatienter, et le fait comprendre avec ses menaces. Bon, faut y aller. Tout à commencer peu de temps après la rentrée. Suite à une de mes nombreuses crises de jalousie Je souris en disant ça, regardant mon bro. J'ai cru que Sae Jin m'avait remplacé par à de ses hyungs. Et Mi Ran Je regarde ma petite copine qui a plusieurs casquettes m'a demandé de trouver un moyen pour qu'on redevienne comme avant. Une chose qu'il faut savoir sur notre amitié, c'est que même si Sae Jin et moi, faisons les conneries, Mi Ran se retrouve toujours impliqué d'une façon ou une autre. J'ai donc fait ce qu'elle a demandé Bon, je vais terminer célibataire avant la fin du procès moi.
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mer 27 Déc - 15:30
Bien trop occupé à raisonner Chully, je ne fais pas attention à cette boule de papier qui vient cogner mon crâne. Je lâche un « ow ! » plus pour la forme qu’autre chose, passant une main dans mes cheveux. Je joue le rôle de l’avocat, je ne peux pas me permettre d’avoir les cheveux en pagaille voyons. Face à la menace de Mi le procureur, je m’éloigne de l’accusé, suivant docilement ce chemin tracé par son index. Maintenant, je n’ai plus qu’à attendre, tous mes espoirs se portent sur le témoignage de Chull. Il a du mal à se décider et finalement, il se met à parler. À l’entente de ses mots, j’affiche une petite moue, me triturant les doigts. Oui, je me rappelle bien de cette crise de jalousie. Il avait cru que je l’avais trahi. Jamais je ne laisserai cela se reproduire, je me le suis promis. Je l’écoute attentivement et un air surpris s’affiche sur mon visage tandis que je regarde Mi. C’était donc son idée ? Attendri, je ne pense même plus à gagner ce procès. « C’est vrai, Mi, tout ça c’était ton idée ? » Ça me touche tellement. Je pourrais même me mettre à pleurer. « Aww… les gars, j’vous aime tellement ! » déclarais-je, les yeux brillants, les mains jointes. Je m'essuie les yeux et continue. « Et bien, vu qu’il n’y a eu aucun mal, je propose, madame le procureur, de nous en tenir là et de se faire un câlin collectif. » Avocat du monde des bisounours ? Mais non, pas du tout…  
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
Aller à la page : Précédent  1, 2