Revenir en haut Aller en bas

TROUBLE MAKER HAS SOME NEW FOR YOU




 

please ♣ ft. im mee yung

 :: Le reste du monde :: Séoul
avatar
Park Kwang Jin
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 27 Oct - 20:10



please

park kwang jin & im mee yung

ne pouvons-nous pas nous amuser comme nous le faisions autrefois ? s'il te plaît, joue de la musique, encore une fois...

Assis sur ma chaise dans le studio de production, je bloquais complètement. J'avais une panne d'inspiration. Un crayon à papier dans ma main droite, les feuilles de musique d'une autre main avec seulement la première page de remplie, je ne cessais de gommer puis de reprendre. La musique que j'essayais de composer ne sonnait pas assez bien à mon goût. En réalité, je n'avais pas besoin de composer une musique pour Zeus comme la situation actuelle ne nous permettait pas de revenir tous ensemble. Nous n'étions plus unis. Mais j'aimais simplement composer en tant que passion, et pour passer le temps. Le souci était que là, dans l'immédiat, je n'avais aucune inspiration. Rien ne me convenait. Dans ce genre de cas, je ferais mieux de tout laisser ainsi et d'abandonner. Mais le fait d'avoir une panne d'inspiration me rappela un autre événement. Celui de la dernière fois où j'avais parlé à Meeyung. C'était exactement la même situation : j'étais en panne d'inspiration et je voulais l'aide de Meeyung. Je savais qu'elle faisait des merveilles et qu'elle pourrait m'aider, car même si cela faisait longtemps qu'on ne s'était plus parlé, son talent ne devait pas avoir changé. Avec grande surprise, elle avait refusé. Ce n'était pas logique, en temps normal, elle n'aurait certainement pas refusé. Je savais que quelque chose avait changé en elle, et même si je m'inquiétais et lui posais la question, elle ne me disait rien. Nous nous n'étions plus vus depuis bien longtemps, et c'était inquiétant. Le pire dans tout ça, c'était que j'avais compris qu'elle avait abandonné la musique. Elle et son talent avaient été abandonnés pour une raison que je ne connaissais pas. Mais moi, je ne voulais pas qu'elle abandonne. Meeyung avait un talent irremplaçable, elle devait devenir compositrice ou quelque chose comme ça, plus tard. Elle ne pouvait pas laisser ce talent dans l'oubli. Alors, j'avais décidé de lui faire reprendre goût à la musique. Comment ? Je ne savais pas vraiment. Ce que je faisais actuellement en tant que producteur devait la faire envier, alors je devais lui montrer comment c'était. Cependant, ce n'était pas avec un simple coup de fil comme autrefois qu'elle viendrait. Depuis longtemps maintenant, Meeyung refusait toutes mes propositions de sortie. Elle ne voulait plus faire une simple sortie entre amis, ce qui m'inquiétait. J'aimerais bien qu'elle m'en parle, mais peut-être que c'était quelque chose de trop grave qu'elle voulait garder secret. Je voulais qu'elle sache que j'étais là pour elle si elle en avait besoin, car je n'aimais pas voir les autres déprimés. Je voulais les voir sourire. Cependant, je ne pouvais régler le problème si elle ne me disait pas la source du problème. Le seul pouvoir que j'avais, moi, c'était de lui redonner goût à la musique. Et ça, coûte que coûte, j'y parviendrais. La situation actuelle me semblait parfaite pour faire venir Meeyung. Je devais tenter une technique d'approche différente. Peut-être qu'ainsi, elle viendra. Je composai alors son numéro, puis laissai les bips sonner les uns après les autres dans mon oreille. Puis, ces sons s'arrêtèrent pour laisser place à la voix de mon amie. Je devais faire en sorte qu'elle ne raccroche pas. Je déglutis en l'entendant prononcer un « allô », me préparant au combat que j'allais mener, puis me lançai.

« Allô Meeyung ? C'est Kwangjin. »

Je fis une pause, souriant légèrement en repensant à nos aventures. Ça remontait à tellement longtemps. Définitivement, jouer et composer des musiques avec Meeyung, ça me manquait.

« Ça fait longtemps, pas vrai ? Je sais que ça fait longtemps qu'on ne s'est pas vus, qu'on ne s'est pas parlés, même. Ça te manque pas, tout ça ? Parce que moi, si. J'aimerais vraiment qu'on se voie. Même deux minutes, juste pour échanger quelques mots, ce serait bien. S'il te plaît, ne peux-tu pas me faire cette faveur ? J'aimerais vraiment te parler. Et surtout, jouer, ou même, composer de la musique. Comme à l'époque. »
(c) DΛNDELION


    The place I’ve been looking for is you
    Gorgeously blossoming flowers, Even the wind is sweet in this dream like place. Whenever I’m with you, Wherever it is, my heart flutters as it enters a picture. I’m drunk with you, Leaning on the faraway scent, Leaving behind time, I’m looking at you. When the white moon rises I see you reflected in it.
avatar
Im Mee Yung
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 25 Nov - 17:59
please...
kwang jin & mee yung

Tenue ✻✻✻ Les yeux fixant le plafond de ma chambre de dortoir, je laisse échapper un faible soupir de lassitude. On est en plein week end et le temps est plutôt agréable. Une journée assez banale, en soit, pendant laquelle j'aurais pu en profiter pour sortir me balader un peu, histoire de prendre l'air. Pourtant, je suis là, toute seule dans cette chambre, à me faire chier. C'est l'après-midi et je suis toujours en pyjama, allongée sur mon lit. Faut dire que je me suis couchée un peu tard, cette nuit. Ou plutôt, ce matin, devrais-je dire. Ce qui n'a d'ailleurs pas manqué d'agacer, une fois de plus, certaines de mes colocs de chambre, soit dit en passant. Mais soit. Fermant les yeux quelques secondes, juste le temps de réfléchir à ce que je pourrais bien faire du reste de ma journée, je les ré-ouvre et prends une longue inspiration, comme pour me donner la force de me lever. Chose que je finis par faire, avant de me diriger vers le miroir accroché dans notre chambre pour y contempler mes magnifiques cernes. « Mon dieu, Mee Yung... Tu te payes une de ces têtes, sérieux... » Et c'est le cas de le dire. J'ai tout bonnement la tête dans le cul. Sans oublier ce mal de crâne atroce que je me paye depuis que j'ai ouvert les yeux. Ne m'attardant donc pas plus longtemps devant mon affreux reflet, j'attrape quelques vêtements à la volée, ainsi que mon trousseau de toilette et sors de ma chambre pour me diriger sans plus tarder vers la salle de bain commune. Une bonne douche me fera le plus grand bien. Impossible d'ailleurs de me rappeler combien de temps je suis restée sous celle-ci, exactement. Vingt minutes ? Peut-être le double ? Je ne sais plus... Mais, en tout cas, celle-ci a eu pour effet de me réveiller. Suffisamment, tout du moins, pour me permettre d'affronter les dernières heures d'ensoleillement de la journée. Si seulement elle m'avait permise de faire le plein de motivation, cependant... Parce que, pour le coup, on ne peut pas dire qu'à ce niveau ce soit la grande joie. D'ailleurs, une fois de retour dans ma chambre, et pas forcément d'humeur à cuisiner moi-même, je décide d'aller faire un saut au fast food du coin. Ce qui, tout compte fait, n'est peut-être pas plus mal étant donné mon niveau en cuisine qui, bien que meilleur qu'avant, reste quand même assez bas. Puis, vu mon état, ce serait un coup à manquer de foutre le feu une troisième fois à la cuisine des Sango et je n'ai absolument pas envie d'avoir ces derniers sur le dos. Attachant donc rapidement mes cheveux en une queue de cheval, je m'accroupie pour attraper mes baskets, ces dernières se trouvant sous mon lit, et les enfile rapidement, avant de m'emparer de mon sac. Toutefois, alors que je m'apprête à quitter la chambre, mon portable se met à vibrer dans ma poche. Glissant la main dans celle-ci, j'en extirpe donc l'i-Phone et arque un sourcil quand je vois le prénom de Kwang Jin s'afficher sur l'écran. Quelque peu hésitante, je laisse d'ailleurs sonner plusieurs secondes, avant de finalement décrocher. « Allo ?! » La voix du jeune homme résonne à l'autre bout du fil et, tentant de garder un ton plutôt neutre, je me contente de lâcher un simple « Salut, Kwang Jin. » Non pas que je ne sois pas contente de l'entendre. Au contraire, ça me fait plaisir mais... Je ne sais pas. C'est comme si je faisais un blocage, ces derniers temps. Il n'y a d'ailleurs qu'à voir l'état de mes relations amicales, en ce moment. Dire que celles-ci sont chaotiques serait un euphémisme. M'enfin... Attentive aux paroles de mon ami, j'esquisse une faible grimace et me mordille légèrement la lèvre inférieure. « Hm... Je n'sais pas... Ça aurait été avec plaisir mais j'ai pas mal de choses à faire aujourd'hui... » Et allez ! Encore un mensonge à rajouter à la longue liste des mensonges que j'ai pu déblatérer jusqu'à aujourd'hui... « Puis, tu sais très bien que ça fait un moment que je n'ai pas composé. » A l'évocation de ce constat, un faible soupir s'échappe de ma bouche. C'est vrai que ça fait un bail que je n'ai pas écrit de chanson. En fait, ça fait même un bail que je n'ai pas touché à un instrument de musique... « Tu ne veux pas qu'on se voit une autre fois, plutôt ? » Ce n'est pas comme si c'était la énième fois que je lui disais ça. Non, non...
© LOYALS.


❝ i'm just sick of pretending to be happy ❞
i tell people i'm tired but in fact i'm depressed. i tell people i'll be fine tomorrow but i know tomorrow will be worde. i tell lies everdyday and i know i'll no be able to stop it by myself...
avatar
Park Kwang Jin
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 3 Déc - 11:12



please

park kwang jin & im mee yung

ne pouvons-nous pas nous amuser comme nous le faisions autrefois ? s'il te plaît, joue de la musique, encore une fois...

J'appréciais beaucoup Meeyung. Elle avait du talent, tout le monde pouvait le voir. Je n'étais pas biaisé parce qu'elle était mon amie, non, elle était réellement talentueuse. Elle produisait de bonnes musiques et ce serait bien si un jour elle pouvait devenir productrice. Mais depuis quelques temps, elle semblait ne plus vouloir faire de la musique. Ça me rendait inquiet, elle qui aimait tant les mélodies. Quelque chose avait dû la perturber, mais comme je ne savais pas quoi, je préférais ne pas me prononcer là-dessus. Si elle n'avait pas envie d'en parler, je n'avais pas à trop lui demander ce qui se passait avec elle. Cependant, une chose était sûre, c'était qu'elle avait perdu goût de sa passion. Elle devait être trop déprimée pour en jouer, quelque chose comme ça. Je m'étais donc mis en tête de lui remonter le moral et de lui faire jouer de la musique, une nouvelle fois. Peut-être qu'en y rejouant, elle se souviendrait du bonheur qu'elle avait lorsqu'elle composait, et qu'elle composerait des musiques à nouveau. J'avais grand espoir, mais bien sûr, ce ne serait pas facile. Je devais d'abord la faire venir à l'agence, et ça allait s'avérer compliqué. En entendant sa première excuse, je retins un soupir de sortir de ma bouche. Elle me disait toujours qu'elle avait beaucoup de choses à faire, et bien que je puisse être naïf, j'étais certain qu'elle passait ses journées dans sa chambre sans rien faire. Il fallait que je la motive, et je faisais ça en tant qu'ami. Malgré tout, je n'avais aucune preuve qu'elle n'avait rien à faire aujourd'hui alors je ne pouvais pas lui dire que c'était une fausse excuse. Je me contentai de ne rien dire là-dessus puisque c'était l'excuse que j'entendais le plus, et que même si je lui demandais des détails sur ce qu'elle allait faire, elle me dirait des mensonges à nouveau. Ce n'était pas sur ça qu'il fallait que je rebondisse.  « Puis, tu sais très bien que ça fait un moment que je n'ai pas composé. » Oui, ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas composé. C'était pour ça que je voulais qu'elle compose à nouveau. Je ne pouvais pas laisser un talent pareil s'envoler dans la nature. « Même si ça fait longtemps que tu n'as pas composé, tu peux toujours composer. Si tu as appris à faire du vélo, des années plus tard tu sauras toujours faire du vélo. Tu te souviens à quel point tu aimais composer ? Ça ne te rend pas heureuse en y pensant ? Toutes ces sensations de pur bonheur quand on fait ce qu'on aime... » Se voir une autre fois ? Non. Je ne voulais plus. Quand je lui téléphonais, elle me disait toujours ça, et comme un idiot, j'acquiesçais, et je lui disais qu'on pouvait remettre ça à plus tard. Mais là, ça faisait trop de fois qu'elle m'avait dit ça, et je ne comptais pas lui lâcher la grappe si tôt, aujourd'hui. « Non, Meeyung. Voyons nous aujourd'hui. Tu as bien du temps libre devant toi ? Qu'est-ce que tu t'apprêtais à faire ? Tu es toujours occupée en ce moment. Tu ne veux pas placer un peu de temps pour moi dans ton emploi du temps ? Même si tu ne veux plus composer ou jouer de la musique, on peut toujours discuter. Enfin, je préférerais te voir en vrai. Autour d'un café, par exemple, pourquoi pas. Ça fait longtemps que je n'ai pas pu te voir. Tu ne veux vraiment pas ? » J'étais vraiment désespéré pour qu'elle vienne. Il fallait qu'elle vienne...
(c) DΛNDELION


    The place I’ve been looking for is you
    Gorgeously blossoming flowers, Even the wind is sweet in this dream like place. Whenever I’m with you, Wherever it is, my heart flutters as it enters a picture. I’m drunk with you, Leaning on the faraway scent, Leaving behind time, I’m looking at you. When the white moon rises I see you reflected in it.
avatar
Im Mee Yung
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 3 Fév - 20:15
please...
kwang jin & mee yung

Tenue ✻✻✻ La dernière fois que le jeune homme a appelé, c'était également pour me proposer une sortie entre amis. Proposition pour laquelle il a toutefois dû essuyer un refus de ma part alors que je prétextais être occupée. Ce qui n'était pas totalement vrai, je l'avoue... Mais, pour être honnête, je ne me sentais pas prête à l'affronter, mes relations amicales étant ce qu'elles sont ces derniers temps, c'est à dire pas forcément au beau fixe. D'autant plus qu'une fois encore, je m'attendais à subir un interrogatoire, comme avec les autres. Car oui, je le sais... Je suis consciente d'avoir changé. On me le répète tellement souvent, faut dire. Su Ah, Jung Hwa, Ji Soo, Sae Yeon et j'en passe... Tous m'ont déjà fait la réflexion au moins une fois et si je sais qu'ils le font pour mon bien et que ce n'est pas forcément méchant, je dois quand même avouer qu'à la longue, cela m'agace plus qu'autre chose. Alors oui, la première chose à laquelle je pense lorsqu'un ami me dit qu'il veut me voir c'est qu'une fois encore je vais devoir supporter que l'on me fasse la morale et que l'on me dise ô combien je suis en train de gâcher ma vie, en agissant comme je le fais et en envoyant tout balader. Indirectement et peut-être involontairement (j'ose le croire), c'est d'ailleurs ce que Kwang Jin est en train de faire en ce moment même, quand il me rappelle à quel point la musique me rendait heureuse avant... Parce que c'est vrai, elle me rendait heureuse. Je ne vais pas le nier. Et il m'arrive parfois de penser aux bons moments que j'ai pu vivre grâce à elle. Notamment ma rencontre avec le jeune homme qui vit deux être passionnés par elle s'unir pour un moment des plus mémorables. Néanmoins, dire qu'y penser me rend heureuse, je n'irais pas jusque là. Un léger sourire quelque peu triste accroché au visage, je finis donc pas répondre dans ce qui ressemblerait presque à un murmure : « Heureuse n'est pas vraiment le mot... » Nostalgique, peut-être. Mais pas heureuse... D'ailleurs, alors que le jeune homme continue de parler à l'autre bout du fil, mon regard se pose un bref instant sur l'étui de ma guitare, qui se trouve dans un coin de la chambre, debout contre un mur, et je ne peux m'empêcher de laisser échapper un soupire, avant de me mordiller légèrement la lèvre inférieure quand Kwang Jin me dit qu'il souhaite que l'on se voit aujourd'hui et pas un autre jour. Parce que ça me peine beaucoup de l'envoyer bouler à chaque fois alors que tout ce qu'il veut c'est que l'on puisse passer du temps ensemble, comme on le faisait avant. Et ça me peine également qu'il puisse penser que je ne veux pas le voir... « Ce n'est pas toi le problème, Kwang Jin. » C'est moi. Juste moi... « Bien sûr que j'aimerais te voir. J'ai juste... » Peur de t'affronter parce que ça s'est toujours mal fini avec les autres et que je n'ai pas envie de me prendre la tête avec toi, également ? Assurément... Ça me ferait beaucoup trop mal de me mettre un autre ami à dos. Parce que j'ai beau faire croire aux autres que cela ne m'atteint pas, être en froid avec tous mes plus proches amis me fait énormément de mal. Fermant les yeux, je réfléchis donc plusieurs secondes. Secondes qui me paraissent durer une éternité, avant que je ne me décide finalement à lâcher un « Bon ok... » dans un souffle presque inaudible. D'ailleurs pas certaine que le jeune homme l'ait entendu, je prends une légère inspiration et finis par répéter : « C'est d'accord. Je veux bien que l'on se voit... Il faut juste que je mange un petit morceau avant car je n'ai rien avalé pour l'instant mais je te rejoins juste après. Ça me laissera peut-être le temps de me préparer à mes « retrouvailles » avec le jeune homme, qui sait... « Tu veux que l'on se retrouve où ? »
© LOYALS.


❝ i'm just sick of pretending to be happy ❞
i tell people i'm tired but in fact i'm depressed. i tell people i'll be fine tomorrow but i know tomorrow will be worde. i tell lies everdyday and i know i'll no be able to stop it by myself...
avatar
Park Kwang Jin
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 6 Fév - 21:50



please

park kwang jin & im mee yung

ne pouvons-nous pas nous amuser comme nous le faisions autrefois ? s'il te plaît, joue de la musique, encore une fois...

Parfois, si les choses pourraient ne jamais changer, ce serait bien. Si les choses pouvaient rester comme elles l'étaient, si on pouvait faire pause et rester ainsi jusqu'à l'éternité, ce serait bien. Les choses devaient changer, c'était une vérité. Tout changeait constamment autour de moi. Les gens changeaient, les villes changeaient, la mode changeait, les musiques changeaient, les habitudes changeaient, tout, absolument tout changeait. « C'était mieux avant » était la phrase préférée de la population. Alors même si le changement était parfois utile et nécessaire, je rejoignais cette phrase. C'était mieux, avant. C'était mieux quand je ne m'étais pas encore disputé avec mon frère, quand je n'avais pas encore quitté la maison, quand on s'entendait encore bien avec nos parents, quand j'avais nos débuts juste devant les yeux, et quand Meeyung aimait encore jouer de la musique... Je ne savais pas ce qui avait bien pu provoquer son désintérêt total pour la musique depuis quelques temps. Elle n'avait plus jamais le temps pour la musique alors qu'avant, elle ferait tout pour trouver un trou pour jouer de la musique. Je ne comprenais pas. Mais même si je ne comprenais pas, ce n'était pas grave. Mon but était de la faire rejouer un peu de la musique. De lui refaire découvrir ce goût qu'elle avait oublié, de la faire tomber amoureuse de la musique, encore une fois. Les mots ne servaient à rien, il fallait qu'elle joue pour comprendre que pendant tous ces mois, cette sensation si merveilleuse avait disparu de sa vie et qu'elle venait de gâcher des mois sans utiliser son talent. Meeyung avait un talent inouï, c'était incontestable, et le fait qu'elle le laisse à la poubelle me rendait vraiment désemparé. Je savais qu'elle aimait la musique. Je ne pouvais pas la forcer à l'aimer à nouveau, mais je pouvais essayer. Si elle n'aimait pas... Tant pis. Il y avait bien des gens qui se détachaient de leur première passion petit à petit. Je respectais ça. Mais Meeyung, je n'avais pas l'impression que ce soit parce qu'elle n'aimait plus qu'elle ne jouait plus. Quelque chose se cachait derrière son manque de musique. Je ne le saurais pas, mais ce que je saurais, c'était si elle avait vraiment perdu le goût de la musique ou non. A travers l'appareil, je ne l'entends pas murmurer, et je continuai sur ma lancée. J'étais vraiment désespéré pour qu'elle vienne. J'étais certain qu'elle devait l'entendre dans ma voix. Je me sentais désolé de la rendre mal à l'aise, mais il fallait bien que je la pousse à venir. C'était mon objectif. Je l'écoutai me répondre, et elle laissa un long silence sans que ni moi ni elle ne dise le moindre mot. J'attendais qu'elle finisse sa phrase, mais je n'étais pas sûr de savoir si je l'entendrais un jour finir sa phrase. Si ce n'était pas moi le problème, alors pourquoi refusait-elle de venir me voir ? Avait-elle peur ? Peur de quoi ? Elle laissait tant d'interrogations derrière elle, et je ne pouvais pas m'empêcher d'être inquiet. Je n'entendis effectivement pas sa première réponse et ne fis qu'un grand sourire à sa deuxième. « Merci beaucoup Meeyung ! Oui, bien sûr, mange quelque chose, ne viens pas le ventre vide ! » Se retrouver où... Je pris une grande inspiration avant de parler. « Hm, si possible, devant mon agence ? Comme j'y suis, je te rejoindrai en bas et on ira quelque part... Ça te va ? » Je n'aimais vraiment pas mentir, et je me sentais si désolé pour Meeyung. Mais j'étais bien obligé de lui mentir pour qu'elle vienne. Autrement, elle ne viendra jamais.
(c) DΛNDELION


    The place I’ve been looking for is you
    Gorgeously blossoming flowers, Even the wind is sweet in this dream like place. Whenever I’m with you, Wherever it is, my heart flutters as it enters a picture. I’m drunk with you, Leaning on the faraway scent, Leaving behind time, I’m looking at you. When the white moon rises I see you reflected in it.
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?