Revenir en haut Aller en bas

TROUBLE MAKER HAS SOME NEW FOR YOU




 

avatar
Son Bo Na
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 4 Nov - 15:04
i can't live without you
bo ram & bo na

tenue ✻✻✻ tes yeux qui ne quittent pas l'écran de l'ordinateur, des doigts pianotant sur les touches sans même que tu ais besoin de baisser les yeux vers le clavier, ayant trop l'habitude de survoler l'objet que tu avais mémoriser les positions par coeur. tu ne faisais rien de particulier, juste retaper sur la machine tes notes pris dans les cours de ce matin, mais tu n'avais rien d'autres mieux à faire pour l'instant. c'était pourtant la pause déjeuner, mais comme à ton habitude, tu préférais rester éloignée des endroits trop fréquenter du campus tel que le réfectoire. la foule ce n'était pas vraiment pour toi, tu ne te sentais pas à l'aise avec cette masse d'étudiants. tu essayais parfois, de faire des efforts, mais souvent tu finissais pas sortir au bout d'une dizaine de minutes. la sociabilité, ce n'était peut-être pas fait pour toi au fond. tu lâches un soupir, t'arrêtant quelques instants pour étirer tes muscles, appréciant le fait de sentir tes bras vibrer, tu secoues légèrement les mains, bougeant tes doigts pour oublier la sensation de taper continuellement sur les touches depuis presque une demi-heure. tu fermes les yeux pendant plusieurs minutes, le calme de la pièce en dehors des centrales des ordinateurs qui tournaient, ça c'était des sons que tu aimais, avec lesquels tu te sentais bien. c'était ton univers, l'informatique. au moins un ordinateur n'avait pas besoin que tu lui parles, lui. tu avais juste à faire ce que tu voulais, et il exécutait les ordres sans passer des plombes à te dire que non ce n'était pas bien, non il ne faut pas faire ça. tu n'avais pas à dialoguer de choses qui ne t'intéressaient pas, ou à faire semblant. et surtout, lui n'allait pas te juger constamment sur tout ce que tu faisais, te critiquer si tu n'étais pas assez bien. en fait, il était tout le contraire de ton père, tu n'avais pas à faire tes preuves. finalement un bruit léger qui te sort de tes pensées, tu gardes pourtant les yeux fermés, analysant la situation rapidement. tes sens en alerte, même si au fond tu savais que tu n'avais rien à craindre, l'université n'allait pas laisser des psychopathes franchir aussi facilement leur sécurité n'est-ce pas ? le nouvel arrivant qui lâche finalement quelques mots dans un murmure, tu laisses apparaître un sourire léger sur tes lèvres. « si jamais tu voulais me faire peur, je te signale que c'est raté, » tu dis en ouvrant les yeux, te tournant vers la jeune fille qui n'était plus très loin de toi. ton sourire qui s'élargit un peu plus, retrouvant le visage familier de ta meilleure amie. bo ram. « tu regardes trop de films, ça marche pas toujours cette technique. » tu la taquines, en te relevant correctement sur ta chaise, poussant celle à côté de toi pour qu'elle puisse prendre place à tes côtés. « je te manquais ? » tu plaisantes une nouvelle fois, même si tu espérais que ce soit le cas. bo ram et toi, ça remontait à loin, elle était l'une des seuls avec qui tu pouvais être toi-même, elle ne te jugeait pas, elle n'essayait pas de te changer, pas comme ton père le faisait.
© LOYALS.


    insecure in her skin, like a puppet, a girl on a string.  broke away, learned to fly. if you want her back gotta let her shine. so it looks like the joke's on you, 'cause the girl that you thought you knew, she's so gone ☾
avatar
Ray Bo Ram
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 16 Nov - 19:16
i can't live without you
bo ram & bo na

tenue ✻✻✻ Ses yeux noisettes se baladent de droite à gauche et de gauche à droite alors qu’elle suit son prof de microbiologie. Ce vieil homme d’une soixantaine d’années est des plus adorables, mais alors, qu’est-ce qu’il bouge… Il ne tient pas en place et il a tendance à déconcentrer les élèves les plus distraits quand il se met à bouger comme ça. Mais sur Bo Ram, ça ne marche pas. Non, y'a qu’à la voir avachie sur sa main, la bouche entrouverte d’admiration pour comprendre que ce qu’il dit est précieux. Or, elle ne prend pas note, elle pense son cerveau capable de retenir tout ce qui se dit ou du moins, l’essentiel. Et puis au pire, c’est pas grave, c’est pas comme si y'a une interro qui tombera sur le cours demain. « Bien, le cours est terminé. Révisez bien, il se peut que je fasse une interro demain sur le chapitre. » Bo Ram se redresse, secouant la tête comme un pauvre animal qu’on vient de sortir de son état de paix intérieur. Elle s’étire grandement les bras, fait craquer sa colonne vertébrale avant de regarder ses camarades de classe s’affoler à prendre les dernières notes du cours. C’est là que l’info lui parvient au cerveau: demain, y'a interro sur un truc qu’elle n’a pas noté. Ben oui, sur ce chapitre, elle n’a que quelques notes mais elle n’a pas tout, en tout cas elle n’a pas le cours du jour et elle commence déjà à stresser. Elle en vient même à porter ses ongles à sa bouche avant de vite retirer sa main: non, pas ses ongles, ils sont trop beaux pour payer le prix de son stress. Elle tourne la tête dans tous les sens alors que la moitié de la classe a déjà remballé ses affaires et quitté la salle. Reste seulement un petit groupe d’élèves, dont Bo Ram, qui ne perd pas de temps avant de se tourner pour s’adresser à a fille qui s’y trouvait et qui rangeait ses affaires. « HEY! » la pauvre fille a un sursaut. « Désolée… » commence Bobo, un sourire crispé aux lèvres. Elle range une mèche de ses longs cheveux derrière son oreille. « Je… Comment dire… J’aurais besoin de tes notes d’aujourd’hui, si tu en as. » Évidemment qu’elle en a, cette fille note tout, cette fille ne fait pas qu’écouter, elle. Elle a le réflexe d’écrire sur des feuilles presque illisibles, et quand elle les tend à Bo Ram, cette dernière hésite un moment, jonglant du regard entre les torchons qu’elle lui donne et leur propriétaire. « Par contre, j’en ai besoin pour ce soir donc si tu peux faire une photocopie? » Bo Ram a un temps d’arrêt. Une photocopie de… ça? Bon. Elle regarde autour d’elle et en déduit qu’elle n’a pas d’autres solutions, les autres sont tous partis. Un sourire hypocrite sur ses lèvres, elle acquiesce plusieurs fois et, mettant son sac à dos sur l’épaule, les deux étudiantes de la même classe prennent ce long couloir du bâtiment des sciences jusqu’à arriver à une salle des profs vide. Bo Ram entre la tête et voyant qu’il n’y a personne, en profite pour faire fisc les photocopies des notes. « C’est pas interdit d’entrer ici? » D’un signe de la main, Bo Ram fait taire la sainte ni touche, puis commence à faire les photocopies. Le résultat est minable m’enfin, elle fera avec. Les photocopies faites, elle rend aimablement les feuilles à sa copine de classe. « Allez file, tu risques de te faire prendre sinooon! » sa bouche prend une forme arrondie pour faire faussement peur à la demoiselle: oui, c’est du foutage de gueule.

Citation :
T’es oùùù? 


envoie-t-elle à sa meilleure amie. Pas de réponses. Bo Ram soupire, il va falloir qu’elle réfléchisse elle-même. En fait, elle la connaît par coeur et son coeur lui dirait d’aller à la salle informatique mais, pour être tout à fait honnête, Bo Ram s’y rend parce qu’elle aussi a besoin d’un ordi. Elle a toutes ces notes à rattraper et vu la qualité de l’écriture de base, elle va en avoir pour longtemps. Ah, c’est sûr, c’est pas tout le monde qui a la belle écriture de Bo Ram. Bref, la jeune Go se laisse doucement tomber contre la porte de la salle informatique mais se reprend soudainement quand elle reconnaît, forcément, la silhouette de sa meilleure amie. Le sourire diabolique, elle murmure alors: « je te tiens. » qui manque peut-être de discrétion puis Bo Na l’a déjà grillé. Mais ça, Bo Ram ne s’en doute pas, et elle profite que sa meilleure amie ait les yeux fermés pour approcher lentement d’elle, par derrière, les bras levés en l’air, formant l’ombre d’un monstre sur le clavier de son ordi. « si jamais tu voulais me faire peur, je te signale que c'est raté, » Aussitôt, Bo Ram laisse tomber ses bras. « Noooon! » s’exclame-t-elle, dépitée. « T’es pas marrante. » et oui, c’est vrai, Bo Ram doit trop regarder Netflix pour penser faire peur de cette façon. Ou alors, Bo Na est tout simplement dur à impressionner. La cheerleader range ses cheveux sur son épaule et prend place sur la chaise aux côtés de sa meilleure amie. « Tu me manquais tellement que je t’ai même envoyé un message pour savoir où t’étais. » elle appuie doucement son menton sur l’épaule de sa meilleure amie, les yeux brillants. « Message auquel tu n’as pas répondu MAIS, je comprends mieux pourquoi maintenant. » Bo Ram se recule et appuie son menton désormais sur la paume de sa main gauche, un sourire amusé à l’encontre de son amie d’enfance. Si Bo Na est en compagnie d’un ordi, ne cherchez pas à avoir son attention. Bref, l’étudiante chimiste pose ses feuilles à plat sur le bureau, avant de les regarder avec dégoût. « Regarde ce torchon que je dois recopier. Si j’ai besoin de déchiffrer quelques trucs, tu m’aides? » Elle attrape son sac à dos et pivote son corps de sorte à se mettre face à un ordinateur, tandis qu’elle finit par accrocher son sac sur le dossier de la chaise sur laquelle elle s’est assise. « Parce que oui, je suis venue pour travailler aussi. » Et ce n’est pas étonnant, Bo Ram a beau penser à s’amuser tout le temps, c’est aussi une bosseuse, et une stressée de la vie.
© LOYALS.


sweet surrender
♛ we don't have to talk, cause talk is cheap. in the dark silence so loud you only gotta lay your hands on me.
avatar
Son Bo Na
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 10 Déc - 0:30
i can't live without you
bo ram & bo na

tenue ✻✻✻ tu étais dans ton univers danse cette salle, en fait tu pourrais y passer des heures sans problèmes si tu en avais la possibilité. tu te sentais tellement plus à l'aise en présence des ordinateurs que des êtres humains, eux au moins ne te jugeaient pas. bien sûr il y avait des moments où tu te sentais seule, mais finalement c'était plutôt un petit sacrifice plutôt que d'être constamment en présence d'autres personnes qui ne se gênaient pas pour te dire quoi faire ou comment tu devais être ? tu avais peu d'amis, de vrais et ça te convenait bien. tu ne t'attendais pas à ce que tout le monde t'aime ou que tu aimes tout le monde. tes yeux qui scannent l'écran devant toi, ne s'arrêtant sur aucuns des mots en particulier, tu te contentais de remettre au propre tes notes prises en cours, histoire de pouvoir te relire plus tard lors de tes révisions, combien de fois au lycée tu avais fini par abandonner alors que tu tentais en vain de relire ce que tu avais noté pendant tes leçons, te demandant si tu avais besoin de revoir la correction de tes lunettes tellement ton écriture était illisible. tu étais en plein dans tes pensées, tapant machinalement les touches, trop habituée à le faire, mais ça ne voulait pas dire que tu n'étais pas attentive à ce qu'il se passait autour de toi. de mauvais souvenirs de collège où des filles s'étaient amusées à te torturer parce que tu les avais regardé de travers avait laissé un impact sur ton comportement, depuis tu mettais toujours un point d'honneur à essayer de faire attention aux moindres détails, et encore plus avec ce que tu faisais avec tes piratages, tu devais faire attention à tout. tu fermes les yeux quelques secondes pour les reposer, ton attention se détournant de l'ordinateur, mais ça suffit à ce que tu entendes ce bruit, très léger, presque inaudible. tu laisses un sourire naître alors que tu t'adresses à la personne qui avait tenté de te faire peur, pas surprise de la voir ici. tu ris de bon coeur à l'expression déçue de ta meilleure amie, levant une main désolée, la prochaine fois tu feras semblant d'avoir peur pour lui faire plaisir. « pardon, pardon, si tu veux je me laisserais faire la prochaine fois okay ? » tu souris de plus bel, avec bo ram tu pouvais toujours être naturelle, toi tout simplement. elle t'acceptait comme tu étais, et ça te touchait. ses mots qui attirent ton attention, tu sors ton téléphone, laissant un rire gêné s'échapper du bout des tes lèvres en voyant bel et bien le message de la jeune femme. tu passes une main dans tes cheveux, geste naturel quand tu étais embarrassée en lui lançant un regard de chien tout triste pour l'attendrir. « je suis une pauvre petite étudiante qui bossait ses cours, tu veux bien me pardonner ? » tu murmures en faisant toujours la même tête, tu savais au fond qu'elle n'était pas en colère, mais tu t'en voulais quand même un peu de l'avoir fait poireauter comme ça. tu lui adresses un léger sourire quand elle te dit qu'elle comprend, et tu l'observes en silence alors que tu la vois poser un tas de feuilles sur le bureau face à elle, un sourcil intrigué se levant alors que tu penches la tête vers le tas, posant ton menton sur l'épaule de bo ram alors qu'elle se met à râler, et tu ne peux que la comprendre. tu grimaces en voyant l'écriture, encore pire que la tienne au lycée. même toi tu n'étais pas sûre de déchiffrer. « c'est encore pire que l'écriture des médecins, je crois que la personne s'est trompée de voie là... » tu commentes en prenant une des feuilles d'une main, les yeux écarquillés alors que tu tentais de lire une seule phrase. « mais ouais, si je peux t'aider, y'a pas de soucis, tu vas en avoir besoin avec ces notes. » tu lui dis ensuite en affichant un sourire ravi, auquel tu ajoutes un clin d'oeil dans sa direction.
© LOYALS.


    insecure in her skin, like a puppet, a girl on a string.  broke away, learned to fly. if you want her back gotta let her shine. so it looks like the joke's on you, 'cause the girl that you thought you knew, she's so gone ☾
avatar
Ray Bo Ram
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 30 Jan - 14:16
i can't live without you
bo ram & bo na


tenue ✻✻✻ Mais Bo Ram n’en voulait absolument pas à sa meilleure amie. Après tout, elle était une jeune fille bien plus studieuse encore que notre chère américaine, elle qui l’était déjà pas mal. De toute façon, Bo Ram savait parfaitement qu’il n’y avait pas 36 endroits où pouvait se trouver Bona. Si ce n’était pas à son dortoir, c’était près d’un ordinateur et pour le coup, ça arrange la fille adoptive de John Ray, elle avait besoin aussi de rattraper les cours qu’elle n’a pas pris la peine de noter. Pour ça, elle a eu la bonne idée de demander de l’aide à la fille la plus douée de la classe mais pas à la plus belle écriture et Bo Ram commence déjà à s’en mordre les doigts. Ce qui devait lui prendre 1 heure bon poids va finalement lui prendre 3 heures le temps de déchiffrer tout ce charabia. Heureusement, elle peut compter sur le soutien de sa meilleure amie, elle se dit qu’elle pourra peut-être l’aider à déchiffrer ces hiéroglyphes et de ce fait, elle pourra compter ça comme formation pour finir exploratrice à la Indiana Jones. Les yeux rivés sur ses feuilles, elle essaye de repérer des mots qu’elle connait alors qu’elle sent le menton de sa meilleure amie se poser sur son épaule. « c'est encore pire que l'écriture des médecins, je crois que la personne s'est trompée de voie là... » Boram ricane et laisse tomber les feuilles à plat sur le bureau avant de pousser un soupir, bien vite rattrapée par la réalité des choses. La file voulait ses cours ce soir mais vu le torchon, Bo Ram n’aura certainement pas terminé. L’américaine se saisit de sa trousse et y sort un stylo bille couleur noire. « En parlant de médecine, tu sais que j’hésite graaaave à me réorienter? » s’exclame-t-elle presque, se tournant vers Bobo 2. C’est pas des blagues, ces derniers temps, elle s’intéressait beaucoup trop à la médecine et surtout à la pédiatrie. Elle s’était même mise à regarder des reportages sur les pédiatres de l’extrême qui sauvait des nourrissons de maladie grave. Le genre de truc qui file le bourdon à tout le monde mais pas à Bo Ram, c’est un signe supplémentaire comme quoi elle est peut-être faite pour ça. « Mais bon, t’imagine, si je note pas les cours en médecine je suis foutue. » Et pas qu’un peu cocotte. Elle repose son regard sur les feuilles et après les avoir admiré (c’est vite dit), pousse un soupir qui en dit long sur son état mental. « Bon, faut que je m’y mette. Si on finit pas tard, on ira boire un thé ensemble? » Elle se penche et cligne plusieurs fois des yeux pour amadouer Bona, elle sait qu’elle ne dirait jamais non à ce regard de chien battu qu’arbore l’américaine. Et ça leur changera les idées, ces filles ont trop la tête dans leurs cours.

Quelques minutes seulement après que Boram ait allumé le poste face à elle, elle en profite pour pencher la tête et regarder l’écran devant lequel Bona s’était mise. Elle semble recopier des cours elle aussi, mais elle tape si vite sur le clavier, elle est impressionnante. Et elle regarde même pas le clavier en plus… Boram affiche des yeux ronds comme des billes. Elle hésite à lui refourguer son travail pour être tout à fait honnête. « Mais comment tu fais ça… » lance la jeune Ray, admirative. Si seulement elle pouvait faire ça elle aussi… « Tu te trompes jamais de touche? » Oui c’est con comme question mais ça laisse Bobo complètement ébahie. Quand son ordinateur s’allume, elle se tourne vers l’écran et d’un coup de souris rapide, clique sur l’icône de traitement de texte. Elle va essayer de faire comme Bona, tiens. Elle déchiffre les premières lignes de sa feuille et garde les yeux rivés sur l’écran alors que ses doigts commencent à taper sur le clavier mais finalement, elle se retrouve à effacer toutes les cinq lettres parce qu’elle se trompe de touche et le correcteur automatique lui fait des phrases qui n’ont ni queue ni tête. Elle se mord la lèvre. Mince, y'a un thé avec BoNa à la clé, elle peut pas louper ça, faut qu’elle se bouge, et c’est ce qu’elle va faire. Elle abandonne vite l’idée de reproduire ce que fait Bona, de toute façon elle est nulle, alors bon… Elle pose les fiches face à elle de sorte à ne pas avoir à tourner la tête tout le temps et commence à taper son cours. « Si je finis avant 18h, tu me payes le thé. » glisse-t-elle discrètement entre deux lignes recopiées.  
© LOYALS.


sweet surrender
♛ we don't have to talk, cause talk is cheap. in the dark silence so loud you only gotta lay your hands on me.
avatar
Son Bo Na
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mer 7 Mar - 17:41
i can't live without you
bo ram & bo na

tenue ✻✻✻ tu ne comprenais pas les gens qui avaient une écriture affreuse. autant pour eux, tu t'en foutais parce qu'ils devaient réussir à se relire mais pour les autres, ne pouvaient-ils pas faire au moins l'effort d'être un tant soit peu lisible ? parce qu'avec le torchon que bo ram avait récupérer, t'étais pas certaine que ta meilleure amie puisse lire quoi que ce soit. tu jettes un regard dédaigneux sur le document, haussant un sourcil avant de te tourner vers la jeune femme en lui adressant un sourire. s'il le fallait tu l'aiderais, tu lui promis, tu n'allais pas la laisser galérer ainsi toute seule, pour qui tu passerais après ? ton menton poser sur l'épaule de bo ram, lui offrant comme une sorte de réconfort silencieux alors que tu ne peux retenir une remarque par rapport à ce bout de papier incompréhensible, tu avais de la peine pour elle. tu hausses de nouveau un sourcil, plus curieusement cette fois-ci, alors que tu regardes l'étudiante du coin de l'oeil. « ah ouais ? et t'as eu une illumination soudaine ou bien c'est une réflexion de plusieurs semaines ? » tu lui demandes en te reculant quand elle se tourne vers toi. t'étais sérieuse quand tu lui demandais ça, bien loin de vouloir plaisanter, tu savais que bo ram n'était peut-être pas la plus sérieuse des filles mais les études par contre, pour qu'elle se pose la question, c'était que ça devait être sérieux. « avec un peu de volonté tu peux le faire tu sais, » tu murmures à sa remarque, oui bien sûr il faudra qu'elle soit attentive et qu'elle prenne bien les notes, mais tu te disais que si c'était vraiment ce qu'elle voulait faire, il n'y avait pas de raison pour elle de ne pas tenter. il fallait mieux vivre en ayant essayer que de vivre avec des regrets non ? un éclat de rire que tu laisses glisser entre tes lèvres, tu lèves la main avant de serrer les doigts comme pour l'encourager avant d'hocher la tête, un sourire ravi sur le visage. tant que tu passais un moment avec elle, tu pouvais aller partout où elle voulait. tu ne fais même pas attention à la mine de chat botté qu'elle affiche, parce qu'elle devait bien se douter que tu dirais oui quoi qu'il arrive, tu ne pouvais jamais dire non à bo ram. et c'était un pouvoir qu'elle savait qu'elle avait entre les mains. « j'irais où tu iras, comme toujours. » tu réponds simplement, mais une douceur évidente dans la voix. la conversation qui prend fin alors que vous retournez toutes deux sur vos propres projets, elle tentant toujours de détailler les mots de sa camarade, et toi retournant dans tes notes. ton regard qui ne quitte l'écran que pour jeter un coup d'oeil sur tes papiers, voyant si jamais tu avais louper des phrases, des mots. un silence agréable qui prend place, seulement brisé par le bruit des touches des claviers. la question de bo ram qui détourne à peine ton attention de ta tâche, un sourire en coin fier alors que tu hausses une épaule sans t'arrêter. « une question d'habitude ma belle, c'est toute une technique. » tu réponds avec amusement. tu ne comptais plus le temps que ça t'avait pris avant de réussir à ne plus avoir à regarder les touches. parfois encore tu te trompais mais le plus souvent, tu savais où tes doigts devaient taper sans jeter un coup d'oeil. c'était comme si ils étaient attirés par les bonnes touches. un regard en coin que tu lances du côté de ta meilleure amie, alors que tu la vois tenter de faire la même chose, avant de rire légèrement à ses tentatives. tu finis par t'arrêter pour poser ton menton sur ta main, le coude sur le bureau alors que bo ram se lance comme une sorte de défi que tu accueilles avec un nouvel éclat de rire. « ça marche, t'es sûre que tu vas y arriver par contre ? » tu ne peux t'empêcher de la taquiner. avec bo ram, tu pouvais être plus libre, plus taquine, parce que tu savais que tu pouvais faire tout ce que tu voulais avec elle, elle ne te jugerait pas.
© LOYALS.


    insecure in her skin, like a puppet, a girl on a string.  broke away, learned to fly. if you want her back gotta let her shine. so it looks like the joke's on you, 'cause the girl that you thought you knew, she's so gone ☾
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?