152 181 points ♛
17 membres
56 925 points
16 membres
121 718 points
20 membres
45 415 points
14 membres

TROUBLE MAKER HAS SOME NEW FOR YOU




 

Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/En ligne
Lee Joo ☽ ad astra per aspera. ☆  Ven 24 Nov - 13:40


Lee Joo
we look up at the same stars,
and see such different things.

Attentionnée
(★★★★★)
Possessive
(★★★★✰)
Fidèle
(★★★★★)
Indécise
(★★✰✰✰)
Compétitive
(★★★★✰)
Dépensière
(★★★★✰)
Généreuse
(★★★★★)
Arrogante
(★★✰✰✰)
Perfectionniste
(★★★★✰)
Princesse
(★★★★★)
nom : Lee (이). prénom : Joo (주). âge : vingt-quatre ans. date et lieu de naissance : 21 décembre 1993, à Séoul, à minuit. origines : coréenne. nationalité : coréenne. cursus universitaire : médecine. métier : bénévole pour un orphelinat (non rémunérée). orientation sexuelle : hétérosexuelle. classe sociale : modeste. code du règlement : Ok par iMked tu veux t'investir ? sango, mon fratrie, ma maison.

Rumour has it...
● ● Il parait que Joo aurait pleurer le jour où elle a réalisé qu’elle n’était pas un garçon et qu’elle était inconsolable pendant une semaine avant de finalement se faire une raison. ● ● Il parait qu’à chaque fois que Joo se confesse, elle se fait rarement rejeter, par contre, les possibilités qu’elle se fasse tromper ou larguer, frôle les cent pourcents. Je te vois plus comme un pote qu’une petite-amie. ● ● Il parait que Joo a rejoint le club de judo à cause du coach et que lorsqu’elle a appris qu’il allait se marier, elle ne serait pas venue pendant tout un mois entier. ● ● Il parait qu’après chaque rupture, Joo se console dans les bras de Kyung Ho, l’acteur. Du moins, le traversin grandeur nature, d’un mètre quatre-vingt-quatre. ● ● Il parait que Joo est incapable de s’endormir sans serrer quelque chose contre elle et une fois que ses bras sont verrouillés autour, il est impossible de le lui retirer jusqu’à son réveil. ● ● Il parait que Joo fait parfois, des rêves prémonitoires, loin de concerner les chiffres gagnants du loto, ça concerne davantage son entourage. Bien que cela ne se réalise qu’une fois sur dix, voire plus, il n’empêche que parfois, elle a rêvé juste. ● ● Il parait qu’il ne vaut mieux éviter de boire avec Joo, elle boit comme un poisson et a de mauvaise manie une fois saoule. ● ● Il parait que Joo n’a aucun sens de l’orientation, même avec un gps en main. Il est préférable de la géolocaliser et de lui dire de ne pas bouger que d’espérer qu’elle vous rejoigne à un endroit précis. ● ● Il parait que Joo est une scaredy-cat lorsqu’il s’agit de regarder des films d’horreur, mais par contre, ça fait de l’urbex pendant les vacances.  ● ● Il parait qu’elle est fille d’un commissaire de police, mais que pour autant ce n’est pas un exemple. Elle aurait souvent fini au poste de police, à vouloir trop jouer les héros et rendre la justice. ▬ ● ● Il parait que Joo, plutôt que devenir princesse ou une jolie mariée, disait qu’elle voulait être un super héros, arrêter les méchants comme son papa. ● ● Il parait que Joo est la fille d’un meurtrier qui aurait tué six étudiantes entre décembre 2009 et septembre 2010 avant d’être arrêté par les forces de l’ordre et condamnée l’année suivante. L’affaire a été très médiatisée du fait que le père était un lieutenant de police en fonction. ● ● Il parait que Joo est indifférente à l’incident, qu’elle est restée vivre dans le quartier, qu’elle s’est rendue en cours, qu’elle a obtenu son baccalauréat comme si de rien n’était, qu’importe l’hostilité de son voisinage, la peur qui se lisait dans le regard de ceux qu’elle croisait, ou les actes de violence. ● ● Il parait que Joo qu’après les cours, elle se rendait à la fac pour assister à des cours de droit et quand elle ne pouvait pas, elle se faufilait dans les bibliothèques spécialisées en droit. ● ● Il parait que Joo venait de commencer sa première année de droit, et qu’à la suite du verdict, elle a tout simplement disparu. Certains disent qu’elle n’aurait pas supporter les brimades, d’autres disent qu’elle avait trop honte. ● ● Il parait que Joo ne croit plus en la justice, que celle-ci a perdu de son impartialité et clairvoyance contrairement à ce qu’elle pensait, en voyant Thémis, sans bandeau devant les yeux, au moment du jugement de son père. ● ● Il parait que Joo aurait été victime d’un accident de la route (avec délit de fuite), et ce n’est qu’en sortant de l’hôpital, qu’elle s’est décidée de reprendre ses études. ● ● Il parait que la mère de Joo essaie de recontacter sa fille mais que Joo refuse de renouer avec elle. ● ● Il parait que Joo passe plus de temps à se soigner qu’à soigner un patient, que même en grandissant, son surnom de Quadang (bruit d’une chute) ne l’a jamais quitté. Elle est maladroite, terriblement maladroite, un sol plat peut la faire tomber. ● ● Il parait qu'elle aurait repris le piano, alors qu'elle y avait renoncé du fait des souvenirs dont il est porteur. ● ● ...
Survole l'avatar, petit coquin.
My character
A comme adorable et autoritaire, B comme bienveillante et bavarde, C comme chanceuse et capricieuse, D comme droite et distraite, E comme exigeante et émotive, F comme forte et faible, G comme gentille et gauche, H comme honnête et harcelante, I comme imaginative et impulsive, J comme joueuse et jalouse, K comme kaléidoscopique et kamikaze (*sort*), L comme loyale et lâche, M comme malicieuse et maladroite, N comme naturelle et nébuleuse, O comme ouverte et obstinée, P comme polyvalente et puérile, Q comme qualifiée et querelleuse, R comme rigoureuse et rancunière, S comme studieuse et sadique, T comme téméraire et tarée, U comme ultra-naïve et usante, V comme vive et violente, W comme wonder woman et weewooisée, X comme et puis je m’arrête là car ça devient limite impossible d’être cohérente sans paraitre stupide *sourire niais*.

Joo, ton rire trempée de pleurs qu’on ne voit pas.
Si brillante et si enjouée, que ses éclats de rire résonnent autant qu’ils font chavirer les cœurs, même les plus froids. Ils sont moqueurs et rieurs, mais jamais bien méchant, qu’au fond, ils sont contagieux et chaleureux si bien qu’il est difficile de lui en vouloir. Elle a le rire facile, un rien suffit à la faire sourire et rire. Et elle rit tellement, que souvent, elle en pleure. Si elle pleure, c’est parce qu’elle rit. Après tout, elle est forte, elle l’a toujours été et la faiblesse ne lui sied pas. Combien de garçons ont terminé, la main couvrant l’entrejambe, en pleure à force de l’avoir ennuyé, combien de filles ont dû rompre avec leur miroir temporairement, pour l’avoir trop poussé à bout ? Pourtant, Joo pleure souvent, beaucoup plus qu’on pourrait l’imaginer. À chaque critique, à chaque malentendu, à chaque rupture, au moindre grondement de tonnerre, elle pleure. Mais aussi elle pleure en écoutant une chanson émouvante, devant un Disney ou un film, durant les heureux évènements, ou simplement sous le joug de l’émotion. Elle pleure souvent mais ça, personne ne le sait, du moins presque. Joo pleure mais elle est forte, car elle est ainsi faite.
Once upon a time
I Will Go to You Like the First Snow
unitil i can hold you in my arms.
Il l’a aimé, à la folie, passionnément, mais trop brièvement, elle est partie trop vite et il s’est senti à l’abandon. À la dérive et sans repère, anéanti si bien qu’il vivait car il était incapable de mourir. Une coquille vide, une mécanique brisée et détruite, et pourtant il n’arrivait pas à perdre pied, car ce qui l’en empêchait, c’était cette petite main, si petite qu’elle pouvait à peine lui saisir le plus petit de ses doigts. Son monde s’était écroulé mais le sien venait à peine de commencer. Il était incapable de faire preuve de cruauté, tout comme il se sentait incapable d’assumer ses responsabilités. Trop jeune, trop immature, trop effrayé à l’idée de ne pouvoir la protéger. Et pourtant, sans le réaliser, Joo a balayé ses incertitudes et ses angoisses, elle est devenue sa raison de vivre. Elle est devenue le centre de son monde, tout comme il était le sien. En grandissant, elle n’a jamais cessé de serrer sa main même quand sa taille atteignait la sienne, à l’embrasser chaque matin même si elle risquait de rater son bus, à le serrer dans ses bras chaque soir pour chasser les cauchemars même lorsqu’il rentrait tard, elle l’attendait. Il l’aimait, de façon inconditionnelle, malgré son fort caractère, les rendez-vous forcés qu’elle l’obligeait à prendre devant le bureau du directeur pour l’énième incident qu’elle avait provoqué, ou devant le poste d’un de ses collègues pour une plainte déposée.

Elle est devenue sa force, et s’il l’aimait de façon inconditionnelle, il ne pouvait s’empêcher, d’être désolé.


❄️


23 décembre 2011.

Jugement prononcé, audience terminée, mais elle était déjà partie. Son téléphone vibre, un énième appel manqué, mais elle ne réagit pas, elle est simplement ailleurs. Au milieu de cette foule qui va et qui vient, le temps semble s’être arrêté. Elle respire mais se sent étouffée, elle est au bord des larmes mais ses yeux sont secs, elle tente de raisonner mais elle est incapable de penser. Elle marche, elle erre sans plus savoir où elle pouvait retourner sans être submergée de souvenirs, sans que cette douleur béante ne la dévore davantage. Mais ses pas la ramènent devant son appartement, plutôt que pousser la porte, elle décide de prendre sa moto. Partir, aussi loin que possible. Fuir puisqu’elle ne pouvait pas fondre, comme cette neige tourbillonnante.
Elle s’élançait sur la route bétonnée infini, la poignée de l’accélérateur enclenchée à fond, elle zigzaguait entre les voitures, dangereusement mais gracieusement. Le compteur flirta plus d’une fois avec des kilomètre-heure folles, mais rien ne pouvait la faire ralentir. En même temps que le moteur vrombissait de plus belles, les émotions commencèrent à lui enserrer la poitrine.

Depuis le début, il n’était que deux. Si elle ne pouvait donner de nom ou de visage au mot maman, son père lui suffisait. Il était la plus haute des montages qui soit, son dos était le plus chaud, sa voix la plus rassurante, ses mains les plus protectrices. Elle n’avait besoin de personne, si ce n’était lui. Il la rassurait, la protégeait et la poussait à aller de l’avant, à s’affirmer, peut-être trop. Combien de fois avait-il était convoqué devant le bureau du directeur, pour l’entendre se plaindre du comportement de sa fille alors qu’elle, elle parlait de prouesse et de justice. Combien de fois avait-il fini par devoir payer des cafés, pour se faire pardonner, à ses collègues, lassés presque effrayés de devoir l’appeler pour lui dire que sa fille était au poste de police, pour avoir à nouveau jouer les justicières. Combien de fois avait-il essayé de convaincre sa fille d’être plus féminine et plus douce, pour finalement en obtenir le résultat contraire lorsqu’elle revint un soir, les cheveux court et un air espiègle. Il aurait pu se fâcher, s’énerver, mais qu’importe les couleurs qu’elle lui faisait voir et ses drôles d’idée, il finissait par rire, dépité, et lui acheter son cheesecake préféré. Lui-même finissait vaincu, par la personnalité, les charmes de sa fille que lui-seul semblait voir. Il ne pouvait lui dire des choses qu’il ne pensait pas, il ne pouvait ni mentir ni l’encourager.

Depuis le début, il n’était que deux. Si elle n’avait personne qu’elle pouvait appeler maman, celui qu’elle appelait papa venait de lui être enlevé. Aux yeux du monde, il était ce meurtrier, condamné à perpétuité. Si la capitale pouvait reprendre son souffle et s’était libérée de l’ombre d’un meurtrier, elle réalisait que l’hiver avait fait plus que frapper à sa porte. La colère lui montait, elle tourna plus sèchement la poignée d’accélérateur de sa moto, qui grondant de plus elle, partait à toute allure. Ce procès, une pure mascarade. Pas assez de preuve, la pression des médias et de l’opinion publique, l’ambition et la recherche de pouvoir, des fils entremêlés, un nœud grossier et au bout, son pauvre père. La montagne qu’il fut, n’était plus qu’une petite colline, les mains croisées, le regard vide, l’air résigné. Les valeurs et les convictions qu’il défendait, depuis presque toujours, venait de se retourner contre lui. Le droit, la justice, juste des mots, des concepts, des illusions pour asseoir le pouvoir. Elle tremble, sa vue se trouble, elle arrête la moto sur le bas-côté. À bout de souffle, elle prend conscience qu’elle ne sait pas où elle est, qu’elle était allée trop loin. La lecture d’un panneau lui fait réaliser qu’elle était à Incheon. Elle enlève son casque, le range.

En voyant l’enseigne d’un café à l’autre bout de la route, elle décide d’y faire un arrêt. Elle tremble de froid. Un appel de phare, un klaxon, elle observe. Son cerveau lui cire de bouger mais son corps ne lui obéit pas. Peut-être qu’il serait plus simple… La voiture freine d’un coup sec, mais il est trop tard. Le caoutchouc des pneus perd son adhérence du fait de la neige, elle la frôle mais fini sa course contre le réverbère. Projetée sur le sol, en essayant de se relever, elle s’écoule à nouveau, sa jambe fut prise d’un élan de douleur. Douleur qu’elle ignora, se butant à essayer de se relever, le regard tourné vers le conducteur, si elle pouvait sauver une personne au moins, ce serait lui.
About me
Je suis...

Spring.Faiblesse

Me, again.
Baby, I'm dancing in the dark, with you between my arms
Barefoot on the grass, listening to our favorite song
When you said you looked a mess, I whispered underneath my breath
But you heard it, darling you look perfect tonight.

Célébrité prise

Code:
[url=http://URL DU PROFIL][b]▲[/b][/url]▼ <taken><upper>Lee Sunmi (Sunmi, ex-Wonder girls)</upper></taken> ✎ <lower>Lee Joo<lower>
[/code]




Revenir en haut Aller en bas
avatar

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/
Re: Lee Joo ☽ ad astra per aspera. ☆  Ven 24 Nov - 13:41

:bed2: :06: :han: :love: :hug: :heart: :hug2: :blink: :heart: :bed2: :06: :han: :love: :hug: :heart: :hug2: :blink: :heart: :bed2: :06: :han: :love: :hug: :heart: :hug2: :blink: :heart: :bed2: :06: :han: :love: :hug: :heart: :hug2: :blink: :heart: :bed2: :06: :han: :love: :hug: :heart: :hug2: :blink: :heart:



o sole mio te quiero

Revenir en haut Aller en bas
avatar

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/En ligne
Re: Lee Joo ☽ ad astra per aspera. ☆  Ven 24 Nov - 14:08

:01:

Revenir en haut Aller en bas
avatar

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t14727-seo-aeri-living-life-to-the-fullest http://www.shaketheworld.net/t14696-seo-aeri-finaaaaaaaaaaaaaaal http://www.shaketheworld.net/t14741-seo-ae-ri http://www.shaketheworld.net/t14731-seo-ae-ri
Re: Lee Joo ☽ ad astra per aspera. ☆  Ven 24 Nov - 14:20

CA Y EST T'ES FAIBLE :y: bienvenue dans ce club super cool :heart:
j'ai hâte de lire l'histoire de la jolie sunmi, ça fait un moment qu'on en parle ! :y:
des bisouuuuuuuuuus :han:


je te cherche ♡

« the spirits of the night »
IT'S A LITTLE DISCONCERTING TO THINK THERE'S NOTHING ON THE OTHER SIDE.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

BANQUIER • money money
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t10718-moon-ji-hoon-here-i-am-frozen-when-i-deserve-to-burn http://www.shaketheworld.net/t14668-moon-ji-hoon-i-m-only-human- http://www.shaketheworld.net/t1615-moon-ji-hoon-and-the-shade-fades-away http://www.shaketheworld.net/t14199-moon-ji-hoon
Re: Lee Joo ☽ ad astra per aspera. ☆  Ven 24 Nov - 15:44

t'as eu grave raison sunmi c'est la vie :hot:

bon courage pour cette fiche, love :heart:


I love you without knowing how, or when, or from where. I love you simply, without problems or pride: I love you in this way because I do not know any other way of loving but this, in which there is no I or you, so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when I fall asleep your eyes close. — .
Pablo Neruda , 100 Love Sonnets.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

MODO • do as i said
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t13349-park-miu-abracadone-with-your-bullshit#575126 http://www.shaketheworld.net/t13241-park-miu-your-eyes-they-shin http://www.shaketheworld.net/t9922p10-park-miu#573889 http://www.shaketheworld.net/t14116-park-miu#618876
Re: Lee Joo ☽ ad astra per aspera. ☆  Ven 24 Nov - 16:11

spring.faiblesse :perv:

ce début de fiche c'est l'ultra perfection.
si j'étais pas sous miu je serai en amour :emo:

(:heart: :heart:)


DEGUISEE JUSQU'AU 12/12 18h51 PAR YOOHIM A LA TETE D'ALGUE LENA
ET SPRING POUR LE TRICOT DE MAMIE, MERCI :russe:

☆☆☆ ce sont des mots prononcés au hasard qui m'ont tout révélé.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

PYOBEOM • make up your mind
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t14185-lee-ha-young-porcelain-body http://www.shaketheworld.net/t14159-lee-ha-young-stardust http://www.shaketheworld.net/t14169-lee-ha-young http://www.shaketheworld.net/t14232-lee-ha-youngEn ligne
Re: Lee Joo ☽ ad astra per aspera. ☆  Ven 24 Nov - 16:49

qu'elle est belle :cute:
bon courage pour ta fiche :han:


     
    i’m a masterpiece made with you, set it all on fire., your burning eyes, your exploding passion. take me as much as you want me, i’m your fantasy ☾ taeyoung

Revenir en haut Aller en bas
avatar

EQUIPE D'ANIMATION • have fun
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t13756-oh-sae-yeon-let-s-be-friends#595131 http://www.shaketheworld.net/t13737-oh-sae-yeon-black-white http://www.shaketheworld.net/t13755-oh-sae-yeon#595125 http://www.shaketheworld.net/t14080-oh-sae-yeon
Re: Lee Joo ☽ ad astra per aspera. ☆  Ven 24 Nov - 19:22

faiblesse. :y:


 
i don't like this at all
(c) proserpina

Revenir en haut Aller en bas
avatar

EQUIPE D'ANIMATION • have fun
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t11914-bae-yoon-joon#503522 http://www.shaketheworld.net/t11873-bae-yoon-joon-the-poor-stays http://www.shaketheworld.net/t11913-bae-yoon-joon#503493 http://www.shaketheworld.net/t14182-bae-yoon-joon#622366
Re: Lee Joo ☽ ad astra per aspera. ☆  Ven 24 Nov - 21:21

bonjouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuur :shy:
rebienvenue joo d'amour :perv:




Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ Sometimes, the wrong choices bring us to the right places.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

JEONGAL • my own way
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t11755-wang-bao-hai-l-habit-ne-fait-pas-le-moine http://www.shaketheworld.net/t11727-wang-bao-hai-i-was-quiet-but http://www.shaketheworld.net/t11875-wang-bao-hai http://www.shaketheworld.net/t14086-wang-bao-hai
Re: Lee Joo ☽ ad astra per aspera. ☆  Sam 25 Nov - 8:54

AH OUAIS, PARCE QU'EN PLUS D'ÊTRE MA BELLE SOEUR TU JOUE SUN MI MAINTENANT .... OK ... NON MAIS D'ACCORD
(on dirait pas comme ça mais j'approuve à mort :y: )



La faiblesse te va bien en tout cas :bave:


See You In The Other Side
« Switch your mind off, take a deep breath, let it all go I know we’re not perfect, we speak a language of young hearts I want you to know now, I wanna be with you » by Wiise

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞
PLUS D'INFORMATIONS
Re: Lee Joo ☽ ad astra per aspera. ☆ 


Revenir en haut Aller en bas

Lee Joo ☽ ad astra per aspera.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Ad Astra, Per Aspera
» Haruto 春人 ♤ Per aspera ad astra
» garbage in honey sack (Allen)
» Ad Astra
» Oilossë Anah’Astra, espionne pour le Protectorat d'Ardamir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Examen d'entrée :: Identification Information – Présentations :: Rescapés du Suneung-