Revenir en haut Aller en bas

LES INFOS EN PLUS DE STW




 

Aller à la page : Précédent  1, 2

vous avez aimé la publication de... ☾ ft. park kwang jin

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
avatar
Hong So Yi
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 8 Fév - 0:17



Vous avez aimé la publication de...

Elle n'aime pas avoir à se sentir gênée. Elle n'aime pas avoir à s'excuser. Lorsqu'elle le fait, une partie d'elle-même se sent soumise à l'autre personne. Elle n'aime pas ça. Les psychologues convaincus diront que c'est encore un traumatisme lié à l'enfance et ils auront raison. Fut un temps on l'obligeait à s'excuser pour tout. A présent, elle estimait n'avoir à s'excuser de rien. Elle espérait simplement que Kwang Jin ne lui en tienne pas rigueur, de se sentir obligée de rabaisser les autres pour qu'elle, n'ait pas à se sentir mal la première. Passons.

Elle le rassure de deux trois mots que l'expérience lui permet de glisser avec fluidité et assurance. Elle avait prétendu à des soirées auxquelles elle n'avait jamais été invitée. Avait porté des marques qu'elle n'aurait jamais pu se payer. Et fait passer ses parents, un chauffeur de taxi et une nourrice, pour deux riches investisseurs. Prétendre qu'elle allait bien était un jeu d'enfant. Elle préfère les discussions qui tournent autour des autres, pour peu que les discussions autour d'elle deviennent trop inquisitrices. En général, les gens qu'elle côtoyait et qui possédait fortune et popularité n'avaient aucun mal à parler d'eux des heures durant. C'est en les regardant et en les observant qu'elle avait apprit leurs codes. Quoi qu'il lui était impossible de ne pas avoir gardé les codes de son enfance, ces valeurs que ses parents lui avaient inculquées. Jang Mi a deux visages. Celui qu'elle porte avec Kwang Jin est bien plus proche de son vrai visage que celui qu'elle revêt avec telle ou telle autre personne. Certains l'appelleraient manipulatrice. Elle n'aime pas ce terme... en réalité, elle n'aime pas grand chose chez elle. « Hé ! Tu as perdu des joues depuis l'année dernière, on te l'a déjà dit ? » Elle sirote sa boisson avec un petit rictus sur les lèvres. « Ça te va bien, fais pas cette tête. »

A nouveau, le vent de sa curiosité pointe sur elle et Jang Mi hausse les épaules, désormais à l'aise avec les formules alambiquées dont elle a le secret. « Je me concentre surtout sur mes études à vrai dire. Mes parents préfèrent que je fasse ça bien plutôt que d'éparpiller mon temps ici et là. » A la vérité, ses parents lui répétaient de ne pas s'en faire avec l'argent et de se focaliser sur son cursus universitaire mais Jang Mi ne pouvait ni se résoudre à les laisser payer l'ensemble de ses besoins, ni même se contenter de l'argent qu'ils lui envoyaient chaque mois. Elle s'était empêtrée si loin dans son jeu d'actrice que quelques milliers de wons par semaine ne faisaient plus l'affaire. Mais le job de caissière qu'elle opérait de nuit au conbini n'était pas non plus quelque chose dont elle pouvait se vanter auprès de ses amis qui ne savaient même pas à quoi ressemblait l'état d'un inventaire de boutique.

Elle reposa son gobelet à moitié vide au centre de la table. « Je me souviens encore de tes mélodies au piano. Tu as encore dû t'améliorer depuis. » Elle y repense dans un sourire simple et énigmatique. « Tu m'avais même promis de m'apprendre quelques uns de tes secrets ! Ne pense pas que j'ai oublié. » Elle rejeta un pan de sa chevelure derrière son épaule, un brin espiègle.



start all over. raise a cup to all my day ones, middle fingers up for the haters. life's getting greater, straight up from nothing we go up, higher than a skyscraper. no little league, we major. the proof is on paper.
avatar
Park Kwang Jin
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 13 Fév - 15:05



Vous avez aimé la publication de...

C'était difficile, mais je ne perdais pas espoir. Au bout de toutes ces heures de travail, je savais qu'il y avait un oasis qui m'attendait. Un véritable paradis où je pourrais dire bonjour aux éclats de la scène et au revoir à l'ombre que j'avais toujours connu. La vie d'une idole avait énormément d'inconvénients, cependant tous ces mauvais côtés n'étaient rien face au bon côté de pouvoir partager sa musique au monde entier. La musique n'avait pas de langage, chaque être humain pouvait la comprendre. J'aimais justement énormément la musique pour ça, la barrière de langage n'existait pas avec elle. Quand je voyais des fans qui communiquaient dans un autre langage que je ne comprenais pas, j'avais toujours de la peine. Elles devaient nous voir écrire nos posts dans une langue qu'elles ne pouvaient pas lire et étaient obligées d'espérer que quelqu'un leur traduise... J'essayais donc de me diversifier dans les langues, mais ça restait compliqué. Kwangmin à côté, maîtrisait beaucoup de langues, et je me disais qu'il faudrait que j'apprenne de lui. Comment pouvait-il parler autant de langues ? Je parlais déjà un peu l'anglais et j'en étais fier, mais lui... Il était un véritable polyglotte. Si je n'avais pas été là, il aurait certainement fait carrière dans les langues. C'était à cause de moi s'il s'était mis à adorer autant la musique que moi. C'était moi qui l'avais influencé. En voyant tout ce qu'il s'était passé maintenant, je me demandais si c'était une bonne chose. Mon frère aurait facilement pu devenir traducteur, ou un métier spécialisé dans les langues. Ça gagnait bien, non ? En nous interdisant de jouer de la musique, nos parents avaient tout simplement voulu nous sauver et nous garder en sécurité. L'argent ne pleuvait pas des toits, et nous avions dû travailler dur pour gagner ne serait-ce que suffisamment d'argent pour manger. Ils nous avaient juste préservé de ce monde difficile, et nous, nous avions fui de notre confort. Quelques fois, je regrettais mon choix. Je me demandais si mes parents s'en sortaient bien, aujourd'hui. Je regardai Jangmi d'un air surpris, touchant mes joues d'une main. C'était probable, vu le régime strict et l'entraînement dur qui m'étaient imposés... Je laissai un petit sourire sur mon visage apparaître après sa deuxième réplique. « C'est possible, l'entraînement est dur et on ne peut pas se permettre de trop manger... Mais si tu le penses, alors merci. C'est le but ! » Je lâchai un petit rire.

Je pris ensuite de ses nouvelles, demandant ce qu'elle faisait maintenant. Je hochai progressivement de la tête en l'écoutant. C'était logique. « Hm c'est vrai, c'est difficile de combiner les petits jobs et les études. J'espère que tes expériences t'ont permis de voir ce que les classes ouvrières doivent vivre, en tout cas. » Je fis un petit sourire, loin de me douter que Jangmi ne faisait pas partie des classes supérieures. Pour moi, elle restait une personne riche qui avait du charisme et de la prestance. Lorsque nous étions collègues, elle semblait réellement appartenir à un autre monde. Pourtant, ce qui nous séparait n'était que l'argent. L'argent régnait bien sur le monde... Je bus quelques gorgées de ma boisson avant de sourire. « Je n'ai pas oublié, ne t'en fais pas. Je suis content que tu t'en rappelles ! Quand est-ce que tu veux que je t'apprenne un peu de mon pouvoir ? Je crois qu'il y a des pianos à la Yonsei, n'est-ce pas ? Si tu veux, je pourrais te donner mes techniques là-bas. » Je glissai un petit sourire mystérieux. « En ce qui concerne mon évolution, ce sera à toi de me dire si je me suis amélioré ou pas. » Cela dépendait de l'oreille de chacun. Personnellement, je dirais que je m'étais amélioré, mais je ne dirais pas que j'étais devenu un dieu du piano, bien au contraire. J'avais encore du chemin à faire.




Kwangjin est convaincu que ZEUS est très uni, et le restera. Il n'a donc que la musique dans la tête, ce qui n'a jamais changé depuis qu'il est petit, mais et si quelque chose venait bouleverser son quotidien ?  (@POE, BEERUS)
éole
Aller à la page : Précédent  1, 2