Revenir en haut Aller en bas

TROUBLE MAKER HAS SOME NEW FOR YOU




 

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Don't make it personnal [Bowon]

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
avatar
Pil Siwon
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mer 24 Jan - 21:11
Don't make it personnalBowonNous ne sommes probablement des meilleurs amis ordinaires
Ce serait probablement plus simple si nous l'étions
En attendant -attendre quoi?, on va continuer de faire comme si jusqu'à ce que l'un de nous deux n'y arrive plus...
Je sais que pour une fois, il va falloir que je sois particulièrement sérieux bien que cela ne me ressemble pas vraiment et ne corresponde pas à mes habitudes de travail qui sont absolument inexistantes. Je traînerais des pieds et n’arrêterais pas de soupirer si je ne me mettais pas à travailler pour Boram. Ça reste difficile puisque je préférerais aller en ville avec la jeune fille plutôt que rester dans cette salle d’études mais je compte faire des efforts pour une fois puisqu’elle semble tant y tenir. Je me penche alors sur la feuille d’exercices qui lui posent problèmes et prends quelques secondes pour trouver le problème et pouvoir l’aider le plus vite possible. Elle se complique clairement la tâche et comme je rapproche ma chaise de la sienne, je n’hésite pas à le lui dire même si ça ne doit pas spécialement lui faire plaisir. Je rassemble mes idées et plonge mon regard dans le sien avec un petit sourire tandis que je m’apprête à commencer mes explications et qu’elle semble toute ouïe. Je suis pourtant coupé dans ma phrase par une voix typiquement féminine que je reconnais sans lever les yeux sur la demoiselle. Bon, je suis un peu déçu d’être coupé dans mon rendez-vous mathématique avec Boram mais je souris tout de même à la jeune fille nous demandant si nous étions occupés. Je secoue la tête en même temps que Bobo réponde d’un ton un peu sec. Je me rappelle rapidement qu’elle ne porte pas la jeune fille dans son cœur mais celle-ci s’installe en face de nous en ignorant royalement ma meilleure amie et je reporte mon attention sur elle. Je ne peux pas m’empêcher de plaisanter sur l’histoire des chats enterrés et la perds complètement puisqu’elle n’a pas suivi le « délire ». Je continue de sourire face à son incompréhension et m’apprête à lui expliquer pourquoi j’ai sorti quelque chose d’aussi étrange quand Boram intervient une nouvelle fois à l’aide d’une remarque un peu glaçante. Je fais une petite moue et glisse un regard interrogateur vers ma meilleure amie qui baisse cependant son regard sur la feuille de son devoir qui semble la passionner soudainement.

-Je peux te parler une minute ?

Je souris un peu plus et comme je me prépare –encore une fois- à lui répondre, Boram me devance et cette fois, je fronce les sourcils en trouvant son attitude un peu trop froide et étrange, comme celle qu’elle avait lorsque j’ai lancé le sujet sur la demoiselle en face de nous. Elle annonce que l’on est en train de travailler et n’hésite pas à lui balancer qu’elle nous dérange bien que je ne pensais pas que c’était le cas… Apparemment –et vu l’air sérieux de ma meilleure amie- je n’ai pas vraiment mon mot à dire et me retrouve un peu au centre d’une bataille de regard entre les deux filles qui semblent presque se haïr. Elle continue en annonçant qu’elle me parlera quand on aura fini et je hausse les sourcils alors qu’elle décide à ma place et je ne suis pas le seul à être dérangé par les mots peu sympathiques de la cheerleader. La jeune fille que je ne connais que depuis hier le lui fait remarquer et cela ne fait qu’arracher un soupir à Boram qui lève ensuite les yeux au ciel. Elle croise enfin mon regard qui ne cesse de l’interroger et je passe d’elle à la presqu’inconnue et vice-versa. C’est à moi de soupirer pour ensuite retrouver mon sourire détendu et mon attitude parfois un peu nonchalante. Je passe un bras autour des épaules de la jeune fille un peu froide à mes côtés et passant amicalement ma main sur ses cheveux pour la détendre.

-Eh Bobo du calme elle ne nous a rien fait ! Je ris un peu et me tourne vers ma nouvelle connaissance. Excuse-la, elle est stressée à cause de son devoir de math’, je suis censé l’aider alors tu comprends… Elle me veut pour elle toute seule !

Je plaisante avec un petit sourire en coin et m’éloigne de Boram pour enfoncer mes mains dans les poches de mon jeans et observer les deux jeunes filles qui continuent de se défier du regard. C’est fort tendu comme ambiance et ça ne semble pas vouloir s’arranger, c’est immature de réagir comme ça et je fais une petite moue en me demandant pourquoi ma meilleure amie a une telle attitude aujourd’hui. C’est probablement à cause de son devoir mais c’est un peu excessif comme réaction, non ?

-Tu as beaucoup de choses à me dire ? Parce que je dois quand même aider Boram…

Je fais un clin d’œil à celle-ci comme la jeune fille devant nous nous assure qu’elle n’en a pas pour longtemps et je hoche la tête alors en me disant que l’on peut discuter un peu sans que cela ne nous prenne des heures et des heures. Je jette un coup d’œil à Boram pour lui faire la demande silencieuse d’attendre un tout petit peu et retourne mon attention sur la jeune fille qui se lance dans des récits me surprenant un peu. Elle raconte son début de journée tout en détail et je ne comprends pas en quoi cela était si important qu’elle n’ait pas pu attendre que je termine avec Boram pour intervenir… Je tente pourtant de me concentrer et elle passe son temps à parler toute seule en attendant de moi que je ne fasse qu’hocher la tête et sourire. Elle ignore complètement la cheerleader à mes côtés et j’hésite même à la couper dans son discours pour lui demander de reporter ça à plus tard mais c’est à ce moment-là qu’elle entre dans le vif du sujet –me voyant sûrement un peu m’ennuyer- et qu’elle me demande si l’on pourra continuer ce que l’on a pas terminé hier soir. Je penche la tête en ne comprenant pas vraiment ce qu’elle veut dire par là puisqu’il ne s’est rien passé hier soir mais je me dis qu’elle veut sûrement parler de refaire une soirée dans le même genre et je souris un peu en me sentant enfin concerné par la conversation. Je commence alors à discuter avec elle de quand et où nous pourrions nous revoir…

-Ce soir, il y a une soirée pas mal, je crois… On peut y aller si tu veux ?

© 2981 12289 0


FRIENDS IS LONGEST DISTANCE
avatar
Ray Bo Ram
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 12 Fév - 15:25
Aussitôt que les mots sont sortis de sa bouche, Bo Ram a eu conscience du ton sec dont elle a fait preuve. Or, elle se troue une bonne excuse: tout le monde le sait qu’il ne faut pas venir sur le territoire de l’américaine, encore moins pour la déranger, voler l’attention du beau brun à ses côtés et l’empêcher de travailler. Bien vite, Siwon intervient pour calmer Boram, ça ne marche pas vraiment. Une fois de plus, l’américaine va faire preuve de self control et feindre un sourire amical alors que tout ce qu’elle veut, c’est jeter son livre à la figure de cette pimbêche. « Excuse-la, elle est stressée à cause de son devoir de math’, je suis censé l’aider alors tu comprends… Elle me veut pour elle toute seule ! » à ces mots, Boram lance un regard glaçant à son voisin, cherchant à savoir s’il voulait papoter, ou plutôt aider Bobo. « Tu as beaucoup de choses à me dire ? Parce que je dois quand même aider Boram… » Ah, enfin! Enfin elle existe! Elle pousse un soupir et, pensant que la fille va les laisser tranquilles, l’américaine se penche sur sa feuille, ses cheveux cachant son visage. Ses yeux jonglent entre sa feuille d’exercices et le cahier, où elle espère trouver une réponse pendant que Siwon tente de se débarrasser du parasite. C’est plutôt loupé, faut dire, puisque la demoiselle se met à lui parler de choses et d’autres, très peu intéressantes et qui n’ont absolument aucun rapport avec la choucroute, comme on dit.

Néanmoins, Boram essaye de se concentrer, de paraître un peu plus civilisée et de s’effacer pour ne pas paraître encore plus désagréable que ce qu’elle l’a été déjà avec cette pauvre fille. Elle essaye de ne pas identifier les informations qui viennent à ses oreilles mais ses doigts se resserrent sur son critérium alors qu’elle entend cette fille raconter sa vie à Siwon. Si ça, c’est pas fait exprès, je sais pas ce que c’est! Et, toujours cachée par ses longs cheveux bruns, Boram finit par poser ses deux mains sur son crâne, sans pour autant relever la tête pour regarder ce qui se passe à côté d’elle. Les entendre lui suffit amplement. Quoique, elle se serait allègrement passée du passage où la miss demande à Siwon s’ils pourront se revoir, et poursuivre ce qu’ils ont commencé hier soir. Ils ont commencé quoi hier soir? Un exposé? Une partie d’échecs? Bobo ne lève pas la tête, elle se contente de fermer les yeux, poussant un soupir discret. Si cette fille pense qu’elle a gagné, elle se fout un doigt dans l’oeil. « Ce soir, il y a une soirée pas mal, je crois… On peut y aller si tu veux ? » propose alors Siwon à la fille. Ok, au moins, Bo Ram sait à quoi s’en tenir. Elle sait que ça ne sera JAMAIS réciproque et elle vient même à regretter de s’aitre fait des idées pendant si longtemps. « Hé! » La jeune femme sent une main se poser sur son épaule, touchant un peu ses cheveux: ce qu’elle déteste. Sauf quand c’est Siwon bien sûr. Elle se tourne brutalement. Encore le même lourd. « Tu veux que je t’aide, moi? Vu que ton prof particulier est occupé à discuter avec une jolie créature. » C’est le pompon! Déjà qu’elle doit encaisser le fait que son meilleur ami file rancard sous ses yeux à une demoiselle qui est en train de savourer sa victoire sur la cheerleader, elle doit en plus se prendre dans la figure le « belle créature »? La totale. Elle n’est pas si belle, faut arrêter. Elle a juste… Une poitrine plus avantageuse que Boram. Et ça suffit à faire tourner la tête des garçons, ça. « Hé mais t’inquiète pas, je te trouve plus jolie qu’elle, moi! » se défend le garçon après que Boram lui ait dégagé sa main violemment. « Ferme la! » Elle se tourne pour attraper ses affaires et les ranger dans son sac. Décidément, pour se concentrer ici, c’est la croix et la bannière et elle compte bien faire comprendre à Siwon qu’elle est de mauvais poil maintenant. Elle passe son sac sur son épaule et se lève, quittant le bureau. Passant près de la jeune fille, elle esquisse un large sourire des plus hypocrites, désignant sa place vide d’un geste du menton. « Tiens, prends ma place si tu veux. Vous pourrez discuter taaaaaant que vous le voudrez. » lance-t-elle, faisant demi-tour pour prendre la porte et quitter la salle d’étude.

Une fois dehors, elle accélère le pas, direction le quartier Nord de la digital city pour regagner son dortoir et surtout sa chambre, où elle sera sûrement plus tranquille pour comprendre les maths. Et ce, sans l’aide de son meilleur ami, malheureusement. Elle prend les escaliers en direction de sa chambre, mais dedans, elle y retrouve ses colocataires en train de faire une partie de Mario Kart sur une vieille console. C’est perdu, elle doit se trouver un autre coin. Elle prend alors le chemin vers la bibliothèque des gumiho, totalement vide, et s’installe à un bureau, sortant ses affaires. Au moins là, dans le calme, elle arrivera peut-être à finir cette fiche d’exercices, même si son coeur tambourine encore de rage, et Dieu sait à quel point il est dur de se concentrer avec des pensées mouvementées.  
don't make it personnal

©️ kristen


sweet surrender
♛ we don't have to talk, cause talk is cheap. in the dark silence so loud you only gotta lay your hands on me.
avatar
Pil Siwon
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 22 Fév - 23:29
Don't make it personnalBowonNous ne sommes pas des meilleurs amis ordinaires
Ce serait probablement plus simple si nous l'étions
En attendant -attendre quoi?, on va continuer de faire comme si jusqu'à ce que l'un de nous deux n'y arrive plus...
Je viens de proposer à la jeune fille nous ayant rejoint pour me raconter ce qui lui est arrivé les dernières 24 heures d’aller à une soirée ce soir qui n’avait pas l’air mal mais je n’ai pas le temps d’écouter sa réponse que quelqu’un me distrait. Je suis forcé de tourner un peu le regard pour constater que le garçon qui dévorait Boram depuis qu’elle est entrée dans la salle d’étude poser ses sales pattes sur l’épaule de ma meilleure amie. Je fais signe à la jeune fille en face de moi de se taire un instant pour suivre l’échange entre elle et l’idiot à qui je pensais avoir fait comprendre que Boram était déjà prise. Ma meilleure amie semble peu encline à accepter la proposition du garçon qui avait un peu trop d’espoir à mon goût. J’ai un petit rictus énervé lorsqu’il lui propose de jouer le prof particulier à ma place et guette la réaction de Boram avec peu de discrétion même si je doute qu’elle le remarque. La jeune fille assise en face de moi n’a plus aucun intérêt à présent puisque c’est ma meilleure amie qui capte toute mon attention. J’espère qu’elle va le renvoyer froidement parce que son compliment sur la beauté de Bobo me donne envie de me lever et t’intervenir pour lui faire définitivement comprendre qu’elle ne sera jamais intéressée par un pauvre type dans son genre… En tout cas, c’est ce que je me plais à espérer sans le montrer… La jeune fille lui envoie alors un « ferme-la » bien mérité alors qu’elle se dégage de son étreinte et j’aurais presque un sourire soulagé si je ne la voyais pas ranger ses affaires dans son sac avec un agacement visible qui me fait froncer les sourcils d’inquiétude. Je m’apprête à lui demander ce qu’elle fait lorsqu’elle passe son sac sur son épaule et quitte la table en se levant mais elle me devance avec un sourire particulièrement hypocrite qu’elle adresse à la jeune fille en face de moi. J’entrouvre mes lèvres pour intervenir alors qu’elle lui propose sa place pour que l’on puisse discuter « tant qu’on le voudra » mais déjà, elle tourne les talons et disparaît en sortant de la salle d’étude. Je reste interdit devant une réaction exagérée de ma meilleure amie et comprends qu’elle n’était vraiment pas de bonne humeur aujourd’hui et que les deux personnes s’étant rajouté dans notre session de travail n’ont fait qu’empirer son état. Je m’apprête à me lever pour la suivre mais deux mains se déposent sur mon bras et me retiennent doucement. Je tourne mon regard vers la jeune fille à qui j’ai donné un rencard et elle me propose de rester avec elle au lieu de suivre ma meilleure amie. Je grimace et mes pensées se bousculent dans ma tête alors que je pose mon regard sur la porte derrière laquelle Boram vient de disparaître. C’est ma meilleure amie et bien plus encore… Mon cœur se serre un peu de l’avoir vue partir si remontée alors que j’avais promis de l’aider pour ses maths… Je retire les mains déposées sur mon bras et m’excuse de devoir partir. Elle a l’air déçue et me demande si c’est toujours ok pour ce soir mais je lui annonce que j’ai d’autres plans finalement et qu’il faudra reporter ça. Elle fait une moue mais je ne regrette pas vraiment de la planter là pour sortir de la salle d’études à mon tour –je savais que cet endroit n’était qu’un lieu horrible…

Je me retrouve dehors et je ne sais pas vraiment où ma meilleure amie a pu se rendre pour travailler ou s’isoler un peu pour canaliser sa colère qui semblait bien débordante. Je me dirige vers le dortoir des Gumiho en pensant que c’est dans sa chambre qu’elle se serait réfugiée en premier lieu pour pouvoir se retrouver un peu seule et je cours presque pour la rejoindre le plus vite possible et tenter de la calmer et lui faire oublier ces événements et ce mec qui s’est permis de la draguer lourdement. Lorsque j’arrive dans son dortoir, je comprends en voyant ses colocataires jouer à des jeux vidéo que même si elle est venue ici, elle n’est pas restée. Je sors alors et pousse un long soupire, me demandant où elle a pu aller pour être sûre d’être seule. Un lieu où il n’y a pas grand-monde… Je réfléchis quelques secondes et décide de faire plusieurs endroits qui me sont venus en tête. Elle n’est pas à l’extérieur ni à la salle d’étude, ni dans son dortoir… Je prends alors le chemin des bibliothèques et passe d’abord par celle ouverte à tous mais je constate qu’elle est à cette heure-ci pas mal occupée et que ma meilleure amie n’y est pas. Je décide de vérifier dans la bibliothèque de sa fraternité en pensant que ça doit être un endroit assez calme et recommence à courir alors que mes pensées s’entremêlent avec l’inquiétude que je ressens en ce moment pour Boram. J’ouvre lentement la porte de la salle remplie de livres et m’avance silencieusement dans le lieu complètement vide… ou pas. Mon regard tombe enfin sur le dos de la jeune fille que je cherche et je souris en étant soulagé de l’avoir enfin retrouvée. Je m’avance alors discrètement pour ne pas qu’elle m’entende arriver et une fois à sa hauteur, je me penche et l’enlace dans un backhug doux et rassurant.

-Je t’ai trouvée ~

Je souris et dépose ma tête sur son épaule en lui faisant une petit sourire heureux de ne pas à retourner toute la digital city pour la retrouver, ça aurait été un peu long… Je la serre un peu contre moi puis m’éloigne pour m’appuyer sur le bureau devant lequel elle était installée. Je l’observe un petit moment silencieusement en essayant de voir si elle est toujours énervée ou pas mais dans les deux cas, je ne compte pas rester dans le silence complet jusqu’à la tombée de la nuit.

-T’énerve pas pour si peu, Bobo… J’suis désolé, je sais que tu voulais vraiment que je t’explique ton devoir mais je ne suis pas revenu sur ce que j’ai dit ! Regarde, je suis là maintenant et on est que tous les deux !

Je lui fais un clin d’œil en espérant que ça la détende un peu puis m’assieds à côté d’elle et regarde sans vraiment y prêter attention la feuille où sont inscrits les exercices qui lui posent problèmes. Je passe une main dans mes cheveux avant de la descendre dans ma nuque et me tourne vers ma meilleure amie en attendant une réaction de sa part. Je lui lance alors un sourire gigantesque comme je sais si bien les faire quand j’essaye de la faire sourire et ancre mon regard dans ses yeux bruns.

-Si ça te dit, on peut sortir ensemble après avoir travaillé ? Se faire un ciné ou aller boire un verre… Si t’es dispo bien sûr !

© 2981 12289 0


FRIENDS IS LONGEST DISTANCE
avatar
Ray Bo Ram
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 18 Mar - 0:45
C’est vrai qu’elle a un peu surréagi. Mais après tout, elle a été mise face à son plus gros problème: sa jalousie pour Siwon. C’est simple: aucune fille n’aurait le droit de l’approcher si on se pliait aux exigences de l’américaine d’adoption. Pourquoi cette jalousie maladive au juste? Elle se prétend être sa meilleure amie mais dès qu’il s’agit de l’imaginer avec une autre, là, elle se remet en question. Enfin, elle a fini de s’en poser des questions, elle reconnaît que ses sentiments ont des tendances ambigües mais c’est difficile de l’accepter, ou du moins… de les accepter dans une situation de non-réciprocité. Elle a toujours eu ce faible pour lui, comme le 3/4 des filles qu’il fréquentait. Elle se souvient de lui quand ils étaient plus jeunes. Petite déjà, il était son amoureux, le plus précieux, mais elle n’était pas la seule à le qualifier ainsi et ça l’a tout de suite mise en retrait. Elle n’avait pas confiance en elle, elle n’a toujours pas confiance en elle d’ailleurs. Elle a vécu si longtemps à être adoptée puis rejetée à cause de ses problèmes de santé qu’elle est persuadée que personne ne veut d’elle. Et qu’elle finira ses jours sûrement seule. En ce moment, elle a ce projet fou d’aller parler à ses cousins de sang, Minho et Taehyun, de leur dire qu’elle est leur cousine germaine mais là encore, c’est la peur du rejet qui la bloque.

Elle a tout pour être heureuse, absolument tout. Elle est jolie, elle est intelligente, elle est pleine de bonnes ambitions mais elle manque cruellement de confiance en elle. Et forcément, là, aujourd’hui, la seule chose qu’elle va retenir de sa journée, c’est cette pimbêche au bonnet C qui a fait des avances à Siwon sous ses yeux. Le bonnet C c’est un détail important, vous savez. Quand on sait que Bo Ram complexe grave sur sa poitrine (alors qu’elle n’est pas à plaindre) c’est vraiment une catastrophe de faire face à une fille mieux fournie qu’elle. Sûrement la raison pour laquelle elle a fui cette pièce… Alors qu’elle aurait pu faire preuve de patience. Mais patience et Bo Ram ne vont pas ensemble. Bo Ram a été habituée à avoir absolument tout ce qu’elle veut, aller contre ses envies c’est la mettre de mauvais poil. Quand les choses ne vont pas dans son sens, elle s’énerve, prend des grands airs de princesse et tourne les talons comme elle vient de le faire.

Mais à ce rythme, Siwon voudra-t-il rester à ses côtés? Si ce qu’il ressent pour elle ne va pas au-delà de l’amitié, rien ne l’oblige à subir ces caprices. Alors elle se met en tête qu’elle ne le reverra pas avant un moment, et qu’elle devra revenir vers lui la queue entre les jambes, s’excuser de son comportement puéril. Elle s’installe nonchalamment à ce bureau, dans cette bibliothèque vide. Décidément, personne ne semble vouloir réviser ce soir, sauf elle. Alors elle se débrouillera seule. Elle tente de se replonger dans ses révisions, dans ses leçons sans repenser inlassablement à cette fille qui s’est permis de draguer Siwon ouvertement. C’est dur de se concentrer quand on est vexé de la sorte, son coeur bat à vive allure et les images ne quittent pas son esprit. Elle imagine déjà Siwon se rendre en soirée avec cette nana, danser collé contre elle, l’embrasser… Toutes ces choses qu’elle aimerait qu’il lui fasse, au final. Mais qu’il ne lui fera jamais parce qu’après tout, il n’est pas amoureux d’elle.

Elle est tellement perdue dans ses pensées qu’elle n’entend pas les pas de Siwon derrière elle. Elle attrape son crayon et commence à écrire quelques formules lorsque deux bras viennent l’enlacer par derrière. Elle en fait tomber son crayon. « Je t’ai trouvée » ses lèvres charnues s’entrouvrent, laissant passer un soupir de surprise. Il l’a suivi, ou du moins, il a tout fait pour la retrouver et aussitôt, son coeur s’emballe. Cette proximité entre eux, ça lui rappelle beaucoup trop ce qu’elle voudrait vivre quotidiennement avec lui. Elle tourne alors la tête, lentement, surprise par la soudaine proximité entre leurs visages, leurs lèvres. Elle lève ses yeux noisettes vers lui et les ferme au moment où il resserre son étreinte. Ça lui fait du bien d’être contre lui, de sentir la chaleur de son corps, malheureusement, il y met fin trop vite et Boram doit se ressaisir.

Siwon se place face à elle, s’appuyant sur le bureau. Elle n’ose pas le regarder dans les yeux, pourtant, il va falloir. « T’énerve pas pour si peu, Bobo… J’suis désolé, je sais que tu voulais vraiment que je t’explique ton devoir mais je ne suis pas revenu sur ce que j’ai dit ! Regarde, je suis là maintenant et on est que tous les deux ! » Elle s’est peut-être un peu trop emportée, c’est vrai, mais elle ne tient pas à s’excuser, elle trouve ça légitime de s’être énervée de la sorte. On ne lui pique pas son meilleur ami. C’est comme ça. « Je suis obligée de m'énerver! Elle nous a interrompu pour rien! » s’exclame la brune tandis que le jeune homme prend finalement place à côté d’elle. Il se saisit de la feuille d’exercices mais Bo Ram est encore trop perdue dans ses pensées pour y faire gaffe. « Admet le. Elle est venue pour m’emmerder. Alors que je la connais même pas! Et me dis pas que te parler de sa couleur de cheveux ou de sa prochaine séance d’épilation c’est important. Son but c’était de nous interrompre, ni plus ni moins. » Boram marque une pause, ses yeux glissant sur la feuille d’exercices. Il manque quelque chose, là, non? « Ah oui et t’inviter à sortir ce soir! » elle emploie ce même ton, ironique et vexé, avant d’appuyer son menton sur la paume de sa main. Un silence, assez long, les emporte tous les deux. Silence durant lequel elle se demande s’il l’a écouté… « Si ça te dit, on peut sortir ensemble après avoir travaillé ? Se faire un ciné ou aller boire un verre… Si t’es dispo bien sûr ! » Au début, elle ne réalise pas. Elle se contente de le fixer, sans réaction apparente avant de froncer légèrement les sourcils, ses doigts venant taper doucement sur sa pommette. « Tu ne sors pas avec miss gros seins? » Oups, c’est sorti tout seul. Bo Ram semble sceptique, Siwon avait l’air vraiment intéressé par cette sortie, alors ça l’étonne un peu qu’il lui propose ça. M’enfin, elle n’en sera que plus heureuse. Sa main quitte son menton pour venir poser à plat la feuille, sous les yeux de Siwon, tandis qu’elle esquisse un sourire malin. « Ok pour aller boire un verre, à condition qu’on finisse ça avant. » Elle ne le quitte pas des yeux, elle attend une réaction de sa part. Qu’il lui fasse ces exercices au plus vite. Elle a hâte d’être à cette soirée improvisée entre meilleurs amis…  
don't make it personnal

©️ kristen


sweet surrender
♛ we don't have to talk, cause talk is cheap. in the dark silence so loud you only gotta lay your hands on me.
avatar
Pil Siwon
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 6 Avr - 3:02
Don't make it personnalBowonNous ne sommes probablement des meilleurs amis ordinaires
Ce serait probablement plus simple si nous l'étions
En attendant -attendre quoi?, on va continuer de faire comme si jusqu'à ce que l'un de nous deux n'y arrive plus...
Je voudrais ne pas avoir à la lâcher, laisser mes bras autour de Boram, la serrer contre mon torse et la rassurer. Aucune autre fille n’a autant d’importance qu’elle à mes yeux. Elle est si parfaite, je l’aime mais elle ne le sait pas et ça me désespère à ce moment, cet instant où elle ancre son regard noisette dans le mien en étant si proche, si proche de moi, ses lèvres si proches des miennes. Je me retiens de lorgner sur celles-ci, sachant que cela ne ferait qu’empirer cette envie d’y goûter une nouvelle fois et de risquer de briser notre amitié si forte. Alors je me contente de cet envoûtant regard, de ces yeux qui savent capter les miens en une seule seconde. Combien de temps tiendrais-je loin d’elle, loin de ses yeux, loin de ses lèvres ? Je tente de me détourner d’elle chaque jour en rencontrant d’autres filles et en flirtant avec elles sans y prêter grand intérêt, puisqu’il n’y a qu’elle dans mon cœur depuis si longtemps. Un Siwon romantique, j’en rirais presque si en ce moment, je n’étais pas si proche d’elle. Je m’éloigne alors, je dois absolument reprendre mon sang froid et me reconcentrer sur ce qui vient de se passer. Elle s’est énervée, je n’ai pas bien compris pourquoi mais ce qui me détruit le plus, c’est lorsqu’elle s’éloigne si froidement de moi.

Je vois bien que mes mots finiront par la convaincre même si elle est énervée contre cette fille. Elle prétend que cette jeune fille nous a interrompus pour rien et je retiens mon petit sourire en la trouvant presque possessive. Je la trouve vraiment attendrissante quand elle est comme ça et ce n’est pas la première fois. Ah, elle a peur que son meilleur ami l’abandonne en trouvant l’amour et je fonds encore plus pour elle sans le montrer. Elle est mignonne, je ris malgré moi quand elle parle du fait qu’elle soit venue juste pour l’emmerder. Je fais une petite moue et pose mon menton dans ma paume en la regardant avec un sourire en coin.

-Tu n’as pas trouvé ça important ? Ce n’est pas important pour toi de savoir si elle va couper trois ou quatre centimètres chez le coiffeur !

Elle me rappelle ensuite que la jeune fille m’a invité à sortir ce soir. Je reste un peu silencieux, mal à l’aise qu’elle me rappelle cette invitation. Ce n’est pas juste, c’est elle que je devrais inviter à sortir chaque soir mais ça serait sûrement un peu étrange… Une idée me vient alors à l’esprit et je sais exactement comme me faire définitivement pardonner. Je lui propose une sortie ensemble, ce soir, une fois le travail fini mais elle me reparle directement de « Miss gros seins ». Je souris à nouveau, amusé par ce petit surnom.

-Tu es plus importante que cette « miss gros seins », Bobo ! Et puis, ce n’est pas la poitrine qui compte !

Je ris encore, oui bon c’est pas tout à fait vrai et je suppose qu’elle le sait. La poitrine d’une fille, c’est toujours mh… intéressant mais comparé à celle de Boram, « miss gros seins » peut aller se faire foutre. Je rougis à cette pensée et me concentre sur le sourire malin de ma meilleure amie. Le devoir ! J’avais oublié le devoir ! Aish, j’aimerais qu’il disparaisse et que l’on puisse s’en aller tout de suite tous les deux. Je hoche la tête et regarde l’exercice avec plus d’attention en me rapprochant à nouveau de Bobo. Je soupire, peu motivé mais commence à lui expliquer de façon claire ou en tout cas, selon moi, très compréhensive.

-Tu comprends ? Ce n’est vraiment pas si difficile tu vois ? Si tu réussis à faire tous les exercices, c’est moi qui paye les tournées ce soir !

© 2981 12289 0
avatar
Ray Bo Ram
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 10 Avr - 20:13
Les nerfs mettent quand même un petit temps à redescendre. C’est fou ce que ça peut l’énerver quand elle voit une fille essayer de s’approprier Siwon… Essayer? Elles ont le droit d’un côté, il est célibataire, sur le marché et c’est égoïste de penser de la sorte. Elle sait faire la part entre les filles gentilles qui pourraient le mériter, et elle s’imagine alors devoir le laisser dans les bras aimants d’une autre. Mais elle sait aussi envoyer se faire voir les pestes du style miss gros seins quand elle voit qu’elles n’ont aucune bonne intention à l’égard du jeune homme. Et puis, c’est quand même particulier entre eux. Imaginez-vous devoir confier à n’importe qui le garçon que vous avez soutenu pendant un long combat contre la maladie du siècle. Allez, on peut lui en trouver des centaines de raisons mais la principale, c’est bien parce qu’elle l’aime, purement, profondément.

-Tu es plus importante que cette « miss gros seins », Bobo ! Et puis, ce n’est pas la poitrine qui compte ! » à cette phrase, elle ne peut s’empêcher de baisser le regard vers la sienne, bien dissimulée sous cette robe pull trop large pour elle. Faut dire qu’elle a passé des années en Californie, là où la chirurgie esthétique court les rues. Et elle, elle a longtemps souffert de cette différence. Les filles au lycée ont, pour la plupart, les seins refaits là-bas. Et ça ne l’a pas aidé à combattre son complexe, si ce n’est le jour où son tout premier copain lui a dit qu’elle n’avait rien à envier aux autres. Depuis, ça allait à peu près, parce qu’à la suite de ça, bien des garçons du lycée lui ont tourné autour mais ça reste un de ses démons. Elle ne peut s’empêcher de se comparer à la moindre fille qui témoigne un certain intérêt vers le basketteur.

Sinon finit par prendre la feuille ainsi qu’un crayon pour gribouiller sur la feuille, commençant alors à expliquer à Boram ce qu’elle ne comprend pas. Et en plus il est intelligent… Comment ne pas craquer? Appuyée sur sa main, elle jongle du regard entre lui et la feuille et se rapproche un peu plus à chaque seconde sans s’en rendre compte. Bientôt, elle a la tête contre son épaule à regarder ce qu’il écrit et la voilà en paix. Elle a toujours aimé le contact avec lui, la chaleur de son corps et le battement de son coeur apaisant. Elle esquisse alors un doux sourire, le regardant et l’écoutant avec attention, avant d’attraper le crayon de ses doigts. Attendez, il vient de lui lancer u défi qu’elle est obligée de relever. Sa tête quitte alors son épaule et elle se tourne pour le regarder. « Deal. » lance-t-elle, dans un chuchotement et un haussement de sourcils provocateur. Elle pose une main sur la feuille et la fait glisser jusqu’à elle. Parallèlement, elle fait glisser une feuille blanche vierge et commence donc à résoudre un à un les exercices. Des formules et encore des formules qui vont la rendre chèvre, ça va que c’est pour lui donner accès au job de ses rêves. Après une bonne poignée de minutes silencieuses, Boram lève ses yeux noisettes vers Siwon, lui souriant discrètement avant de lui donner sa feuille. « Tu tiens parole hein? Si c’est tout juste, c’est toi qui payes tout. » et elle s’appuie à nouveau sur sa main, le regardant avec un mince sourire malin. Elle est sûre d’elle pour le coup, les explications du garçon ont été claires, et les choses lui paraissent bien plus faciles maintenant. « N’empêche, ce serait à moi de te payer les verres ce soir. Vu que je ne te paye pas pour les cours particuliers que tu me donnes… » lance-t-elle, avant de sourire plus franchement, plus taquine que jamais. Si ce n’était qu’une question d’argent… Elle lui aurait déjà donné tout l’or du monde, mais elle lui donnerait bien plus précieux que l’argent encore: son coeur.  
don't make it personnal

©️ kristen


sweet surrender
♛ we don't have to talk, cause talk is cheap. in the dark silence so loud you only gotta lay your hands on me.
avatar
Pil Siwon
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mer 11 Avr - 0:35
Don't make it personnalBowonNous ne sommes probablement des meilleurs amis ordinaires
Ce serait probablement plus simple si nous l'étions
En attendant -attendre quoi?, on va continuer de faire comme si jusqu'à ce que l'un de nous deux n'y arrive plus...
Lorsque je parle de poitrine, ma meilleure amie baisse les yeux sur la sienne et je rougis un peu en suivant d’instinct son regard. Je le détourne un peu alors que mes pensées s’embrouillent. Je ne devrais pas faire ça, ça n’arrange en rien le self-control incroyable que je me force d’avoir à ses côtés. Je sais qu’elle complexe un peu par rapport à cette partie-là de son corps et si ce n’était pas si personnel, j’aurais déjà tenté de lui assurer qu’elle n’a rien à envier des autres, qu’elle est parfaite comme ça. J’essaye d’éloigner toutes ces pensées presqu’interdites, les gardant comme d’habitude pour un moment où je suis seul, où personne ne peut me surprendre, personne ne peut deviner à quel point je l’aime. Je retiens un geste de justesse, ma main s’étant levée un peu maladroitement comme pour prendre la sienne. Je tente de me rattraper en prenant plutôt sa feuille de devoir en main. Elle n’aura peut-être rien remarqué, comme d’habitude. J’ai toujours souhaité qu’elle ne remarque rien, ça n’est pas réciproque, jalouse comme elle est en étant ma meilleure amie, je me suis toujours imaginé qu’elle s’interposerait si elle m’aimait en retour…

Je me reconcentre sur la feuille que j’ai pris en main pour ne pas l’avoir attrapée pour rien et sans raison. Je décide alors te commencer des explications claires en la regardant et en lui montrant ce dont je parle sur la feuille pour qu’elle suive. Sans que je le remarque, je me retrouve avec sa tête sur mon épaule et son regard ancré dans le mien. Je me suis pris dans mon rôle de professeur et mon élève est d’un coup beaucoup plus proche que moi. Je réponds à son doux sourire et j’ai la sensation, pendant une petite seconde, que l’on est en couple. Je reprends très vite mes esprits et comme j’ai fini de lui expliquer chaque formule, je décide de lui lancer un petit défi. Je risque de perdre, je vais sûrement perdre puisqu’elle comprend très vite, qu’elle est plus intelligente qu’elle ne s’en persuade et qu’elle a eu un excellent professeur. Je ne suis pas surpris qu’elle accepte, elle est aussi joueuse que moi et la connaissant, elle fera de son mieux pour gagner. Elle s’éloigne alors, sa chaleur me manquant un peu déjà et me fait ce regard provocateur que je connais si bien alors qu’elle accepte. Elle récupère la feuille d’exercices et en prends une vierge pour écrire ses réponses.

Elle se concentre alors et je croise les bras sur la table pour y déposer ma tête et l’observer, profitant que son attention soit sur autre chose que moi. Je regarde doucement ses traits sérieux et souris en laissant mes pensées divaguer comme je la laisse faire ses exercices. Je sais que je ne peux pas l’embêter, que je ne peux pas lui parler puisqu’elle doit se concentrer un maximum pour réussir ces foutus exercices. Elle finit en quelques minutes et je me redresse quand elle ancre à nouveau son regard noisette dans le mien, me faisant comprendre qu’elle a fini. Elle me donne sa feuille et je hoche doucement la tête en regardant déjà sa feuille.

-Je tiens toujours promesse, Boram !

Je secoue la tête quand elle parle de me payer plutôt que le contraire. Je ris et me concentre sur ses exercices. Elle a accepté le deal, si elle gagne, je paye et ça sera comme ça. Je lui prends doucement le crayon des mains et suis chaque étape de son raisonnement. Le premier exercice est juste, le second aussi et au fil du temps où je la corrige, mon sourire s’agrandit. Je finis la feuille et relève mon regard vers elle avant de passer mon bras autour de ses épaules et l’attirer contre moi.

-Tu as tout réussi ! Je savais que tu comprendrais !

Je lui fais un grand sourire puis la serre un peu contre moi dans un câlin assez court puisque le rallonger serait un peu étrange. Je me redresse ensuite avec le sourire de la victoire même si d’un côté j’ai perdu, ce n’est jamais une réelle défaite quand ça concerne Boram. Je remets correctement ma veste et lui tends ses feuilles pour qu’elle puisse les ranger le plus vite possible. Je lui fais un petit clin d’œil en prenant sa main pour courir vers la sortie.

-C’est fini ! Fuyons, j’en ai marre de cet endroit !

© 2981 12289 0


FRIENDS IS LONGEST DISTANCE
avatar
Ray Bo Ram
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mer 11 Avr - 19:33
Il y a plein de gestes comme ça auxquels elle ne fait pas attention. Des gestes qu’il a. Et puis, y'a ses gestes à elle, comme quand elle lui a pris le crayon des mains et que leurs doigts se sont frôlés. Ce n’était pas grand chose mais sur le coup, ça lui a presque collé les frissons au corps. Et l’emmène à penser à comment serait la vie si ces mains pouvaient se poser sur son corps comme bon lui semblait, sans problèmes. Mais bien vite, elle s’était évacuée toutes ces pensées pour pouvoir se concentrer sur les exercices qu’elle devait faire. Il y a quand même en jeu plusieurs tournées pour ce soir, Siwon a promis de les payer et elle vérifie avant de s’y mettre qu’il compte bien tenir parole. Effectivement, il tient toujours parole, elle devrait le savoir depuis le temps. En attendant, elle se plonge dans ses exercices e fait abstraction de tout ce qui se passe autour, et ne fait donc pas attention au regard insistant de son meilleur ami. Elle écrit les réponses, concentrée, ses beaux yeux jonglant entre sa feuille d’exercices et la feuille vierge. Un mince sourire se dessine même sur ses lèvres pulpeuses alors qu’elle commence à comprendre progressivement le sens de tout ça. Si seulement elle pouvait aussi facilement comprendre l’amour et les garçons. Boram serait sûrement en couple avec Siwon aujourd’hui.

Elle lui rend la feuille, un sourire imbu aux lèvres. Elle sait que tout est juste et que Siwon va devoir faire chauffer son argent ce soir. Le pauvre, ça l’embête vraiment d’avoir ce rôle de la fille qui se fait payer des verres par un mec, mais elle sait bien qu’il y en a une tournée qu’elle lui payera, ou deux peut-être. Pendant qu’il corrige, elle s’appuie sur sa main pour le regarder et quand il lève les yeux vers elle, elle lui rend son sourire taquin. Ils se sont compris, c’est gagné pour elle. Il passe alors son bras autour des épaules de Bobo pour la ramener contre lui et la féliciter. « J’avoue qu’en fait, c’est plutôt facile. » Elle récupère ses feuilles et range ses affaires dans son sac. Or, elle a tout juste le temps de le faire qu’elle sent la main de Siwon agripper la sienne pour l’entraîner loin d’ici. Il se languit de partir et d’aller s’amuser. L’américaine écarquille les yeux. « Attends!!! » gueule-t-elle pour qu’il s’arrête de courir. « Je… Je suis pas en tenue pour sortir là, regarde moi. » Elle pose une main sur son front en baissant les yeux vers sa tenue. Il faut qu’elle opte pour quelque chose de plus approprié. « Tu m’attends à l’entrée? Je fais vite! » Elle esquisse un sourire et prend les escaliers pour atteindre sa chambre histoire de passer sous la douche vite fait et de se changer.

Elle revient une dizaine de minutes plus tard, vêtue d’une salopette noir ainsi que d’une veste en jean coupe boyfriend. Elle a également posé son sac de cours pour prendre une pochette toute simple. « J’ai fait aussi vite que j’ai pu. » Boram marche jusqu’à Siwon et lui attrape le bras. « Prêt à passer une soirée de folie avec ta meilleure amie? Attention, on ne finit pas bourré! » le menace-t-elle en levant l’index vers lui, prenant un air sérieux qu’elle perd bien vite en esquissant un sourire. « Alors? Où on va? » elle sort d’ores et déjà sa carte du métro tandis qu’ils quittent à deux le dortoir gumiho, marchant jusqu'à la station de métro la plus proche.  
don't make it personnal

©️ kristen


sweet surrender
♛ we don't have to talk, cause talk is cheap. in the dark silence so loud you only gotta lay your hands on me.
avatar
Pil Siwon
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 13 Avr - 14:46
Don't make it personnalBowonNous ne sommes probablement des meilleurs amis ordinaires
Ce serait probablement plus simple si nous l'étions
En attendant -attendre quoi?, on va continuer de faire comme si jusqu'à ce que l'un de nous deux n'y arrive plus...
Je prends directement sa main pour l’emmener à l’extérieur, loin de ce monde un peu trop sérieux pour ma meilleure amie et moi mais à peine ai-je commencé à courir que la voix de la jeune fille me stop net et je me retourne vers elle avec un regard surpris. Elle me dit qu’elle n’est pas du tout en tenue pour sortir et je retiens un petit rire amusé alors qu’elle pose sa main sur son front en se regardant. Je la trouve très bien comme ça mais je hoche tout de même la tête comme elle me demande de l’attendre à l’entrée le temps qu’elle se change. Je la regarde s’éloigner pour rejoindre son dortoir et décide de profiter de ce temps-là pour moi aussi aller enfiler quelque chose d’un peu plus décontracté, aimant toujours être à l’aise dans ce que je porte. Et puis connaissant Boram, j’ai tout de même le temps de passer aussi par ma chambre avant de rejoindre l’entrée. J’ai simplement troqué mon jeans troué et mon pull ample par un pantalon noir et une chemise aux longues manches retroussées et aux premiers boutons ouverts. Je rejoins l’entrée sans me presser en sachant que ma meilleure amie n’y serait pas encore. Je n’ai que quelques minutes à attendre pour la voir arriver dans une salopette noire et une veste en jeans. Je lui sers mon grand sourire comme elle s’approche de moi et attrape mon bras. Elle a fait aussi vite qu’elle a pu mais j’ai eu le temps de rejoindre le dortoir pyo et d’en revenir ! Evidemment, ça, je me garde de le lui dire pour ne pas la « vexer ». Je ris à sa remarque et porte ma main sur mon torse pour vêtir sur mes traits un air choqué et outré.

-Moi ? Bourré ? C’est mal me connaître, Bobo !

J’éclate de rire comme ma crédibilité est mise à mal lorsqu’on me parle de ne pas être bourré mais je sais être raisonnable surtout si c’est pour passer une soirée avec ma charmante meilleure amie. Je vois à son sourire qu’elle n’est pas non plus sérieuse et je suis heureux de voir que l’histoire de « miss gros seins » est derrière nous et qu’elle ne boude plus. Il suffisait qu’elle comprenne qu’elle est bien plus importante et le tour était joué, je n’aime pas l’idée qu’elle s’imagine pouvoir être oubliée au détriment d’une quelconque autre fille. Je me fais des illusions, je pense innocemment que nous pourrons rester des meilleurs amis célibataires éternellement mais le jour où elle rencontrera un homme et que… Je ne devrais pas y penser, mon cœur se serre un peu trop et je veux profiter de cet instant où elle n’est qu’avec moi. Elle me demande alors où on va en sortant sa carte de métro et je réfléchis en fouillant distraitement mes poches pour trouver la mienne.

-Allons au centre-ville, je crois qu’un nouveau bar vient d’ouvrir, ça peut être sympa, ça te tente ?

Nous arrivons à une station de métro pour nous diriger vers cette super soirée qui nous attends et je constate avec une grimace que c’est une heure de pointe, les gens se bousculant alors dans la station pour sortir ou rejoindre leur quai d’embarquement. Je passe mon bras autour de la taille de ma meilleure amie et l’attire un peu contre moi avant d’entrer, la regardant avec un sourire amusé et taquin, la traitant un peu comme un enfant.

-Essaye de ne pas te perdre et reste près de moi, d’accord ?

© 2981 12289 0


FRIENDS IS LONGEST DISTANCE
avatar
Ray Bo Ram
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 14 Avr - 0:44
Les soirées de Siwon et Boram? Hé bien souvent, ils sont accompagnés d’amis qu’ils ont en commun. Quand ils ne sont que tous les deux, Boram évite de trop boire au risque de se lancer dans des déclarations qui la trahiraient. En général, c’était toujours de bonnes soirées. Boram n’est pas le genre de fille à rester dans son coin. Elle est de celles qui s’amusent, dansent, parlent avec les gens. Le genre de fille trop agréable qui pourrait presque partir aux bras de n’importe que homme mais heureusement, Bobo est lucide. Et bien entourée. Vu ses amis, il est peu probable qu’ils la laissent partir avec n’importe qui. Elle a de véritables gardes du corps quand elle sort. Et Siwon en est un bel exemple. En général, elle ne va pas en soirée s’il n’y est pas, parce qu’il est le seul à savoir garder un oeil sur elle. Quand il n’y est pas, elle est moyennement rassurée.

Elle sort donc sa carte du métro, demandant au jeune homme s’il a une idée du lieu où ils allaient pouvoir se détendre et rigoler autour de quelques verres. Il lui parle alors d’un bar qui a ouvert au centre-ville. A sa question, la jolie brune acquiesce plusieurs fois la tête tout en haussant les épaules. « Oui, tu sais que tout me tente, moi! » et elle accélère le pas, tenant toujours le bras de Siwon, direction la prochaine bouche de métro. Ils descendent les escaliers et là, malheur: heure de pointe. Du monde partout. L’américaine serre les lèvres et essaye de se frayer un chemin à travers la foule mais elle sent qu’elle va perdre Siwon. Heureusement, ce dernier a le réflexe de l’attraper par la hanche pour la ramener contre lui. Un geste qui lui colle les joues rouges immédiatement. Elle a l’impression qu’ils son un véritable couple qui se promène dans le métro de Séoul. Elle baisse même les yeux vers sa main avant de lever finalement le regard vers lui alors qu’il lui conseille de rester près de lui. Elle ricane doucement avant de répondre un « Ok chef! » des plus radieux.

Ils attendent quelques minutes le prochain métro et entrent dans celui-ci sans pour autant s’asseoir. Boram se tient à la barre centrale, aux côtés du jeune homme. Ses yeux se levant de temps à autre sur le parcours de la ligne, elle se laisse aller au mouvement du wagon tandis que ses doigts frôlent à nouveau ceux de Siwon sur la barre. Mais elle n’y fait pas gaffe, elle sort son téléphone portable pour y lire les derniers potins de la Troublemaker. Elle n’aime pas beaucoup ces conneries, elle trouve ça ridicule même. Le modèle américain passe encore, mais savent-ils que ce genre de radoteuse n’existe pas aux Etat-Unis? D’autant plus qu’elle passe devant une rumeur franchement déplaisante concernant la soeur de Siwon. Aussitôt, elle déglutit et range son téléphone avant de se tourner complètement vers son meilleur ami. Elle vient appuyer sa tempe contre la barre tandis que ses yeux noisettes dévisagent Siwon un instant. Avant qu’un sourire sincère étire ses lèvres pulpeuses alors qu’elle se dit qu’ils vont passer une bonne soirée.

Ils descendent finalement quelques stations plus tard et elle laisse Siwon passer devant pour la guider jusqu’à ce fameux bar qui aurait ouvert ses portes récemment. A peine approchent-ils du dit-lieu que l’ambiance se fait ressentir: pas de chaises, seulement des tables hautes où des étudiants partagent une boisson et quelques amuses-gueules. Boram tourne alors la tête vers le jeune homme. « Je sens que ça va me plaire! » déclare la brune alors qu’elle repère une table libre vers le fond. Elle attrape la main de Siwon pour l’entraîner avec elle afin qu’ils prennent place à cette table. Elle pose sa pochette sur la dite table et guette l’arrivée d’un serveur tandis qu’elle se recoiffe. Bobo reporte son attention sur Siwon. « Tu savais que j’allais réussir les exercices, non? » elle repense au deal désavantageux qu’il a proposé. Le pauvre. Mais elle sera raisonnable ce soir, hm?  
don't make it personnal

©️ kristen


sweet surrender
♛ we don't have to talk, cause talk is cheap. in the dark silence so loud you only gotta lay your hands on me.
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant