Revenir en haut Aller en bas



 

Premier rendez-vous {ft. Miran

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 7 Jan - 21:59
Une semaine sans la voir, sans lui parler, juste des messages, voilà ce qu'il s'est passé depuis la soirée de clôture des JO. Durant cette semaine, en plus d'écouter mes parents me parler de je ne sais pas quoi, j'ai beaucoup réfléchit à ce que je lui ai avoué. Sept ans a rien dire et là, d'un coup j'ai enfin eu.le courage de l'embrasser devant tout le monde. Depuis je vie sur un petit nuage mais en même temps je me pose des questions
Ai-je eu raison? Je me le demande encore en sortant de la voiture pour aller sonner chez les sangos. Et notre amitié ? Je secoue la tête pour chasser les doutes. Puis je souris en essayant de prendre une pause cool. Le coude contre le mur, et ma joie contre la paume de ma main. Allez vieux, c'est Mi Ran. Je sais éviter ses coups, chanter dans ma tête quand elle crie. Puis, qu'est-ce qui peut arriver franchement? A part qu'elle me dise qu'elle a réfléchit et qu'elle préfère qu'on reste ami. Puis, je l'ai laissé seule à gérer tout ça. Une semaine sans me voir... Ok.. je devrai plutôt faire demi tour.
avatar
Lee Mi Ran
❝ GOLDEN ★ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 7 Jan - 22:15
Qu'est-ce que je vais faire. Si je lui dis non et qu'il ne veut plus jamais me voir. Si je lui dis oui et que tout foire. Plus j'y pense et plus je me dis que c'était un cadeau empoisonné. Ca ne parle plus que de ça dans les couloirs. Au dortoir on me pose des questions et je ne sais même pas y répondre. On me demande où il est et ce que je fais encore plantée là alors que je devrais aller le voir. C'est vraiment qu'un pauvre dégonflé. Sept ans pour m'avouer quelque chose d'aussi énorme et le lendemain il prend la route et se fait la malle à Busan ?! Sept ans pour se rapprocher de moi et 400 km pour s'en éloigner. Dans son courage c'est rien qu'un gros lâche et moi, qu'est-ce que je fais.

J'ai fait des tableaux remplis de pour et de contre, des possibilités sur nous et des prospections pour l'avenir. J'en ai fait des cocottes en papier, je les ai roulé en boule puis mis à plat pour me donner une seconde chance d'y réfléchir. Et chaque fois mon coeur s'emballe... est-ce qu'il reviendra ? Il Ho Chull, mais qu'est-ce que tu me fais.

Je l'avais aperçu depuis l'interphone. Il était mignon à se tortiller pour trouver une position ringarde en se pensant cool. Je ris timidement, la main moite sur la poignée et inspire longuement. « Oh » je fais en l'apercevant « t'es venu. » Ma gorge se serre et d'entre toutes mes émotions en pagaille, je suis juste contente qu'il soit là. « C'était comment... Busan ? »


mes lèvres sont indisciplinées ✯ we're all a little weird and life's a little weird. and when we find someone whose weirdness is compatible with ours, we join up with them and fall in mutual weirdness. it's called love.
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 7 Jan - 22:50
Il se passe quoi si elle dit non? Pourquoi j'ai fait ça encore? Mais ses lèvres étaient si douces. Faut que j'arrête de penser à tout ça. Tiens, y a la convocation de demain chez la directrice, faudrait peut être que je m'en inquiète non? Hum non. Je m'en moque. Le plus important est là derrière la porte. Faut que j'ai l'air cool et décontracté. Cool, je le suis toujours mais je suis hyper nerveux là. Faut que je me sauve, j'ai pas envie de l'entendre me dire non. Car c'est ce qu'elle va dire. Non et même rigoler. Mais je suis un dégonflé. Même pas le courage de partir en courant en entendant la porte s'ouvrir. Je lève la tête vers elle et Ouais, comme tu vois Mais quel crétin, je suis. Fallait que je lui dise un truc gentil. Mais je suis tout perturbé là, pourquoi elle me parle de Busan? Busan? Bu... Ha oui! Nul allez dit un truc à la place de parler en monosyllabes. Comme chaque fois que tu es pas là. C'est bien quoi qu'il y a un truc qui cloche là. Elle mais on est trois. Je veux dire quand vous êtes pas là hein. Va pas croire que tu m'as manqué c'est... Je parle ou plutôt dit des conneries. Je remarque bien que ça va pas du tout. Déjà mes yeux s'agrandient sous ma stupidité. C'est pas ce que j'ai voulu dire. Tu m'as manqué Mi Ran, vraiment manqué. Depuis quand je suis timide moi? Pourquoi je regarde mes chaussures, oh y a une tâche là. Faut que je me concentre. Déjà, on redresse la tête et on lui fait un sourire, celui qu'elle aime. Et toi, la semaine?
avatar
Lee Mi Ran
❝ GOLDEN ★ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 8 Jan - 12:03
J'oublie tout quand je le vois et mes yeux tombent sur ses lèvres qui bougent pour me dire n'importe quoi... ses lèvres... et je me sens toute drôle de les fixer parce que ce n'est définitivement pas ce que je devrais faire. C'est là qu'elle est, la ligne ténue entre l'amitié et l'attirance. « C'est qui ? C'est HO CHULL ? » Je soupire. Ils ne savent pas aligner leurs discours et leur demander de l'aide c'était vraiment la pire idée qui soit. Elle me l'a dit Ji Soo il n'y a que toi qui puisse savoir. Je referme la porte derrière-moi et tire son bras « suis-moi » on fera le tour de pâté de maisons dix fois s'il le faut.

Je marche à côté de lui et mon cœur s'emballe quand il me dit que je lui ai manqué. S'il se fiche de moi je le frappe. Mais il me sourit si tendrement que je souris moi aussi en fixant le bout de mes tennis blanches. « Ma semaine » je marque une pause « un peu nulle aussi. » Je cherche une histoire drôle parce que je suis certaine que je voulais lui raconter quelque chose « Sae a tenté de contacter Interpol, il pensait que t'avais été enlevé parce qu'il avait oublié que tu partais à Busan » mais ce n'est sans doute pas de ça que je devrais lui parler. « Puis je lui ai dit que si on contactait Interpol ils risquaient de te retrouver et de t’embarquer parce que c’était toi le criminel… ! J’étais vraiment énervée… mais je crois que j’étais surtout morte de trouille » de réaliser à quel point sans lui ma vie pouvait parfois n’avoir aucun sens. Et de réaliser qu’un jour si je devais le perdre, je ferais tout pour le récupérer. Je ne sais pas si c’est de l’amour de toute façon depuis une semaine je n’y comprends rien. Mais je sais que c’est quelque chose qui n’a rien à voir avec le reste. « Désolé je t’ai déjà posé la question cent fois. Réponds-moi une dernière fois alors, d’accord ? » J’ai la gorge si serrée que je ne sais pas si je vais réussir à cracher le morceau. « Il se passe quoi… il se passe quoi si je te dis non ? »


mes lèvres sont indisciplinées ✯ we're all a little weird and life's a little weird. and when we find someone whose weirdness is compatible with ours, we join up with them and fall in mutual weirdness. it's called love.
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 13 Jan - 11:33
C'est la première fois que je me sens aussi gauche. Non mais franchement, je m'embrouille dans mes pensés et mes paroles. Quand elle me dit de la suivre, je sens des regards sur nous et hoche la tête. Les gens sont curieux de natures mais les sangos sont pires que les autres. C'est une des leur qui est perdue et ils veulent juste vérifier qu'il ne lui arrivera rien. Comme si je ne la protegeais pas. Dans la rue, on est l'un à côté de l'autre. J'ai envie de lui prendre la main mais je les mets dans mes poches, essayant de jouer le mec cool, que tienne touche. Sauf que j'ai la trouille.

Et ! Je la regarde surpris à sa réplique. Je ne suis pas un criminel, Mi ! dis-je boudeur avant de rigoler. Sae et ses idées. Faut que je lui parle aussi même si il doit se douter de quelque chose, après tout même si il joue à l'idiot, il est observateur. Elle s'arrête et je m'arrête aussi. Sa question me fait reculer d'un pas, mon regard se pose sur un caillou. Rien. je lève la tête vers elle, m'approche d'elle et pose l'index sur son front. On est ami, Mi. On le sera toujours. Sauf qu'elle sait mon plus grand secret maintenant. Je suppose qu'au début ça va être étrange. Aussi étrange qu'une fille qui met au sol un garçon dans un réfectoire J'essaye de lui rappeler la naissance de notre amitié qui est aussi le jour où je suis tombé amoureux d'elle mais ça, elle en sait rien. Peut être que je serai un rien protecteur avec toi et jaloux de ceux qui te tourneront autour. Mais C'est compliqué d'être à nu. On sera toujours nous. Après tout, je me suis préparé à ce qu'elle n'est pas les même sentiments que moi. Toi, la fille mignonne qui passe son temps à taper le plus je lui souris avant de me préparer à courir le plus cool, intelligent et beau héritier du monde entier. Et là, je rigole avant de lui tirer la langue et me mettre à courir.
avatar
Lee Mi Ran
❝ GOLDEN ★ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 28 Jan - 1:09
Je continue de marcher sans remarquer qu'il s'est arrêté. Je pivote lentement sur mes deux pieds, je regarde le vide entre nous, l'espace qui nous sépare et puis je reviens sur ses grands yeux qui me fixent pendant qu'il ne dit rien. A ce moment-là, je suis tellement terrifiée de ce qui pourrait nous arriver que je ne pense à rien d'autre qu'à lui, qui pourrait me tourner le dos et me dire que tout est fini. Je sers les poings, bras tendus en direction du sol et parvenant à peine à le regarder, les finitions toutes récentes de la chaussée me semblant alors la meilleure échappatoire à sa réponse qui se fait attendre. Ne me dis pas que tu vas partir. Plus vite que je ne l'aurais cru, il est devant moi et son index à mon front me fait lever la tête, l'apercevoir sourire d'un sourire un peu triste, qui n'en est pas vraiment un. Et ce qu'il me dit c'est un peu faux. On n'est pas amis. On est meilleurs amis et ça change tout. Je fais une drôle de tête à ce moment-là, entre la crise d'angoisse et l'alerte diplomatique. Il ne me laisse pas le temps de cligner des yeux que le temps de percuter sa connerie, il a déjà prit ses jambes à son cou. Et je pointe mon doigt en sa direction, bras tendu vers l'imbécile heureux. « Ya ! J'ai l'air de rigoler ?! Reviens-là ! » Je réplique entre irritation et légèreté, ayant trop de difficulté à me montrer menaçante quand mes lèvres se fendent d'un sourire involontaire.

Je lui cours après et je rouspète. Je lui fais des feintes mais il a sept ans de training dans les pattes alors si je veux arriver à quelque chose, il faut que je change de technique et que je le prenne par surprise du coup... je lui saute dessus. Acte désespéré. Astucieux mais pas trop parce qu'il bascule dans la pelouse qui borde le chemin. Et je lui retombe dessus, les yeux fermés, penchée au-dessus de lui et mes lèvres à quelques centimètres des siennes. C'est un truc que je n'aurais jamais relevé avant. Mais maintenant, oui. « Fais pas l'innocent. T'as toujours été protecteur même si t'as jamais été très doué. » Je souris sans prendre le temps de me redresser. « Chu. » Ma voix un peu plus sérieuse dans un murmure. « Toi aussi tu m'as manqué... tu m'as vraiment manqué et–. Si j'te dis oui... si je te dis oui, il se passe quoi ? »


mes lèvres sont indisciplinées ✯ we're all a little weird and life's a little weird. and when we find someone whose weirdness is compatible with ours, we join up with them and fall in mutual weirdness. it's called love.
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?

Lumière sur...
Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !
Tu veux en prendre part ?
Viens vite te renseigner par ici !
Le bal de Noël
Décembre rime avec fin d'année et fêtes de fin d'année. Pour l'occasion, tous les habitants de Séoul et de la Digital City sont invités à venir au bal organisé par la Yonsei. Tout le monde est le bienvenu que vous soyez seul ou accompagné. Il y a aura toujours quelqu'un pour vous tenir compagnie.

Pour en savoir plus, clique ici !