Revenir en haut Aller en bas



 

Etude & Perturbations [feat. Hwa Ran]

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 14 Jan - 18:04
S’il y a bien un truc que je déteste, c’est de ne pas avoir la réponse à une question. Je ne dirais pas que je sais tout sur tout, mais j’aime avoir les réponses et souvent les questions les plus compliqués sont pour moi les plus simple à répondre. Mais voilà aujourd’hui on m’a posé une colle. On m’a posé une question à laquelle je n’avais pas de réponse, en plus c’est pas une question scientifique compliqué ça serait même une question toute bête et pourtant je ne sais pas : D'où vient l'ordre alphabétique ? Alors oui je me doute que la plupart des gens s’en contre carre bien comme il faut mais le fait est qu’en discutant avec les Pyos on en est venu à se poser des questions à la con, j’avais la réponse à presque toutes ! Même les plus improbable comme : combien de Mon Chéri faut-il manger pour être bourré ? Et si vous vous posez la question c’est 35 Mon Chéri pour un homme d’environ 80kg. Vous voyez ça je le savais mais quand on m’a demandé d’où venait l’ordre alphabétique et bien je savais pas. Surtout que c’est vaste comme question on parle de quel alphabet latin, coréen, cyrillique, et pour les symboles chinois ou les kanji japonais ? Bah tout ça je sais pas, je connais plus ou moins l’origine de ces différents alphabets mais le pourquoi de leur ordre de classement ça j’en sais rien et parce que je n’aime pas rester sans réponse j’ai foncé à la bibliothèque !

C’est comme ça que je me retrouve étaler sur 3 tables avec des dizaines de bouquins sur la linguistique ouvert devant moi à la recherche de réponses. Je crois que j’ai dévaliser les rayons et pourtant pour l’instant j’ai pas encore trouvé ma réponse et il n’est pas question que j’arrête tant que je ne sais pas pourquoi le A est la première lettre de l’alphabet latin ! Et pour les autres alphabets et bien je verrais après chaque chose en son temps !
avatar
Choi Hwa Ran
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 26 Jan - 17:39
La bibliothèque était le lieu où je passais mon quotidien. Chaque matin, chaque soir, l'endroit où l'on était certain de me trouver était à la bibliothèque. Je ne cessais d'étudier, à un tel point qu'il y avait une place où personne ne s'asseyait, tout simplement parce qu'ils avaient bien compris qu'ici, c'était mon endroit, l'endroit ou je travaillais tous les jours. De toute façon, sauf si j'avais cours, que je devais manger ou rentrer car il se faisait trop tard, j'étais toujours là. Étudiant silencieusement une notion que je n'avais pas bien comprise en cours, le calme religieux m'aidait à me concentrer. C'était bien pourquoi j'aimais venir ici, c'était bien plus facile d'étudier ici que chez moi. Étant une étudiante dans une université à fraternités, j'étais obligée de loger dans un appartement à quatre au dortoir, ce qui me frustrait. Yonsei était une si bonne école, mais pourquoi devais-je passer ma semaine dans ce genre de lieux ? La villa que je possédais était bien meilleure, elle était beaucoup plus confortable. De plus, moi qui n'aimais pas le contact avec d'autres personnes, vivre dans un dortoir était l'enfer. Nous devions y habiter sous prétexte que nous pouvions aussi nous faire attaquer... Cette histoire d'attaques était du grand n'importe quoi ! Si nous allions dans une université, c'était avant tout pour étudier ! Pas pour s'amuser à dégrader les dortoirs des autres ou à attaquer d'autres fraternités ! Ce jeu d'enfants était inutile, et si possible, il devrait être supprimé. C'était pourquoi, si jamais je ne me consacrais pas autant aux études, j'aurais choisi d'être une Jeongal. Je n'aimais pas ce système, il me débectait. Toutefois, comme je préférais penser à mon avenir, je n'avais pas de temps à consacrer à ce genre de stupidités et je passais mon temps à étudier.

La personne à une distance d'une table de moi semblait très agitée. Je pouvais l'entendre d'ici, et c'était bien dérangeant. Elle semblait très pressée. Elle devrait faire moins de bruit... Je soupirai silencieusement. Elle quittera bien tôt ou tard les lieux. Nous n'étions que deux comme il était déjà le soir où tout le monde se reposait chez lui, elle partira avant que l'université ne ferme. Je continuai alors à travailler, l'ignorant.


A monster doesn't harm humans. It's usually people who harm people.
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mer 7 Fév - 6:39
Quand je ne sais pas quelque chose, je dois trouver la réponse, je n’arrive pas à passer à autre chose sans savoir. La plupart des gens finissent par abandonné mais moi j’y arrive pas, mon cerveau se bloc et à besoin de connaitre la solution, c’est bizarre je sais mais ça me gêne pas. Et puis j’aime apprendre de nouvelles choses de toute manière.
Alors que je fais des recherches à la bibliothèque, je ne fais pas attention aux gens autour, j’ai mes dizaines de bouquins ouverts étalés sur les 3 tables. Je reste focus sur mon objectif et je n’entends pas immédiatement l’alarme lorsqu’elle se déclenche dans le bâtiment d’à côté. C’est uniquement quand le bruit se fait entendre dans notre bâtiment que je sursaute. Je lève alors la tête me demandant ce qu’il se passe, des tests pour les alarmes on en a déjà eu mais généralement c’est en journée et surtout on est prévenu en avance, là il est tard et je n’ai vu aucun mail ou message sur le site de l’université en parlant. Est-ce que ça voudrait dire que c’est une vraie alerte ? Et alerte de quoi d’ailleurs incendie ? Franchement j’en sais rien mais ce que je sais c’est qu’on doit suivre la procédure et pour l’avoir lu et appris, je sais qu’on doit se rendre au point de rendez-vous à l’extérieur. Je laisse les livres sur la table et prend juste mon sac pour sortir, je reviendrais finir mes recherches après de toute manière.
J’arrive devant la grande porte principale et tente de l’ouvrir sans succès. Je tente de pousser, de tirer avec un peu plus de force même mais sans succès. « C’est quoi ce bordel ?! » Ca commence gentiment à m’agacer. Soudain le son de l’alarme s’arrête enfin, c’est pas que mais ça casse bien les oreilles mais concernant la porte pas d’amélioration toujours impossible de l’ouvrir. Je remarque alors une autre fille qui s’approche. Faut croire que j’étais pas toute seule. « J’arrive pas à ouvrir la porte, je sais pas pourquoi. » La seule réponse qui me vienne c’est qu’il s’agit soit d’un incendie et ils ferment les portes pour limiter la propagation, soit une attaque extérieure et ils nous enferment pour nous protéger, ou alors c’est une erreur et c’est juste chiant. Je tente d’écouter si j’entend du bruit de l’autre côté, mais je n’entends rien, apparemment c’est pas la panique c’est déjà une bonne chose. Je tente de sortir mon téléphone pour appeler Jun Hui il a peut-être des infos. « Evidemment faut que ma batterie me lâche maintenant. » sérieusement ? C’est pas mon jour faut croire …
avatar
Choi Hwa Ran
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 11 Fév - 18:27
Je pensais passer une soirée calme, à travailler jusqu'à ce que l'université ferme. Cependant, une alarme me dérangea soudainement alors que j'étais en pleine réflexion sur un exercice. Qu'est-ce qu'il se passait, encore ? Il y avait réellement un incendie ? Ou était-ce une blague de la part d'un étudiant ? Je soupirai, agacée par cette situation. J'allais perdre du temps sur mon temps de travail parce que quelqu'un n'avait pas fait attention. C'était très frustrant. Je me levai lentement, pas très pressée de me sortir de là. L'alerte était peut-être vraie, mais ce n'était pas comme si je souhaitais absolument vivre. Ce n'était que par mesure de précaution que j'allais suivre leurs indications à faire lorsque l'alarme retentissait. Il me semblait qu'il fallait se réunir à un lieu précis de l'université. Effectivement, en temps normal, il ne fallait rien prendre avec soi. Cependant, je pris tout de même mon sac en y mettant mes affaires. Je laissai les livres de la bibliothèque éparpillés sur la table. C'était un crime, j'en étais bien consciente. Il fallait toujours ranger les livres à leur place avant de quitter la pièce. Mais en ce genre de situation, je n'avais pas le choix. Ne pas voir les voir rangés me frustrait, cependant je n'y pouvais pas grand chose. Lorsque j'arrivai à la porte, je remarquai qu'il y avait déjà une personne devant la porte. C'était la jeune femme qui semblait très agitée pour chercher quelque chose, et qui me dérangeait. Nous n'étions que deux, je ne m'étais pas attendue à retrouver quelqu'un d'autre qui essaierait d'ouvrir la porte. Entre temps, l'alarme s'était arrêtée, pour le plus grand plaisir de mes oreilles. Je ne savais toujours pas si l'alerte était véridique ou non, mais j'avais envie de me dire qu'elle n'était même pas vraie. La plupart des alertes étaient provoquées pour une expérimentation ou par erreur. Toutefois, nous n'étions pas à l'abri que ça pouvait être une vraie situation, alors je restais vigilante. Elle m'apprit qu'elle n'arrivait pas à ouvrir la porte. « Pardon ? » laissai-je échapper. Ça n'allait pas être la première fois que j'allais rester bloquée dans une salle avec quelqu'un d'autre, et ce genre de situation commençait à m'agacer sérieusement. Ce n'était certes pas la première fois que je me retrouvais bloquée à la bibliothèque, mais cela restait toujours aussi embêtant. Je poussai un long soupir alors que la jeune femme à côté de moi se plaignit que son portable n'avait plus de batterie. Je n'avais pas emmené le mien, alors nous étions bien embêtées pour savoir ce qu'il se passait à l'extérieur. Je croisai les bras, réfléchissant à une solution. Sortir par les fenêtres n'était pas envisageable, nous n'étions pas au premier étage. La seule sortie restait la porte... qui était bloquée. Je tentai d'ouvrir la porte à mon tour. Elle était définitivement fermée. Je pouvais tourner la poignée. C'était la porte qui devait être fermée à clé. Le gardien était déjà passé par là ? Je ne l'avais même pas entendu. Ou alors, était-ce dû à l'incendie ? Pourquoi bloqueraient-ils les portes ? Peut-être que la jeune femme à côté de moi le savait. Elle avait peut-être était moins concentrée que moi dans mes études. Enfin, si elle avait entendu le gardien fermer la porte, ne se serait-elle pas dépêchée d'appeler le gardien pour qu'il ouvre la porte à nouveau ? Personne ne voulait être bloqué dans une bibliothèque pour la nuit. Je demandai tout de même, au cas où. Nous n'étions jamais trop prudents. « Le gardien est-il déjà passé pour fermer la porte ? De ce que j'observe, la porte est fermée à clé. Si c'est le cas, alors on ne pourra que rester ici. Personne ne passera par là aussi tardivement, surtout avec l'alerte. Et de ce que j'ai compris, nous n'avons pas de moyen de communication avec l'extérieur. Il ne reste plus qu'à prier de se sortir vivantes de là. » Je haussai des épaules, comme si la situation m'importait peu.


A monster doesn't harm humans. It's usually people who harm people.
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mer 14 Fév - 6:18
Non pas que passer la nuit à la bibliothèque me dérange tant que ça, passer des nuits à travailler je le fais assez souvent, mais disons que là ce qui me dérange c’est qu’on a entendu l’alarme sans savoir pourquoi et maintenant tout est bloqué. L’autre fille présente soumet l’idée que le gardien soit déjà passé pour fermer, c’est possible mais je suis déjà resté plus tard sans être enfermé pourtant … Enfin bon là dans l’immédiat on n’a pas vraiment beaucoup de solution. Sa dernière phrase me fait lever un sourcil cependant. « Statistiquement parlant on risque pas grand-chose ici, à moins d’un tremblement de terre qui pourrait faire tomber les étagères sinon on est safe. Faut juste prendre notre mal en patience. » Et ça, ça va pas être si simple. Disons que je peux être patiente, parfois … Mais j’aime pas être forcé à devoir attendre, j’aime pas être forcé à quoi que se soit en fait …
« Je suppose qu’on peut retourner travailler en attendant. » Quitte à rester ici autant que ça soit profitable et que je ne perde pas des heures à ne rien apprendre. Je suis quand même dégouté pour mon téléphone, la curiosité me pousse à vouloir savoir de quoi il s’agit un simple, sms à Bagheera ou Jun Hui aurait répondu à ma question, là je ne peux qu’imaginer des scénarios et la probabilité de trouver le bon est trop faible pour que je me penche vraiment dessus. Je pense soudain à quelque chose. « Il n’y a pas des ordinateurs dans l’une des salles d’études ? » la question c’est aussi est-ce que ces salles sont accessibles là tout de suite et si oui y aura-t-il internet ? Pour ça rien n’est moins sûr.
avatar
Choi Hwa Ran
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 24 Fév - 15:54
La situation n'était guère plaisante, bien au contraire. Entendre une alarme sonner sans en savoir la cause et comprendre que j'allais passer ma nuit ici ne m'enchantait pas. De plus, je perdais du temps sur mon travail, et si c'était un imbécile qui avait appuyé sur l'alarme incendie pour s'amuser, je ne me retiendrais pas pour l'envoyer en Enfer. Enfin, en supposant que l'incendie était réel, je ne savais pas ce qu'on pourrait faire d'autre à part attendre. Toutes les issues étaient bloquées, et nous étions contraintes à rester dans la bibliothèque. On ne nous accordait pas le moindre choix. Je haussai des épaules à sa remarque, puis poussai un profond soupir. « C'est vrai. Il faut juste attendre... » Je pouvais être patiente, ce n'était pas un problème. Je savais que je ne passerais pas le reste de ma vie ici, alors ça ne me causait aucun souci. La proposition de la jeune femme était exactement ce que j'allais faire, alors j'acquiesçai. « Oui, cela me semble être une bonne idée. » Qu'y avait-il d'autre à faire ? Absolument rien. Alors je ne voulais pas dépenser du temps inutilement pour un incendie qui ne risquait pas de nous toucher. Il valait mieux que je l'utilise pour étudier comme je l'avais bien prévu. Cependant, elle posa une question qui me fit comprendre que si les ordinateurs étaient accessibles, nous pourrions certainement obtenir des informations sur la situation à l'extérieur, à condition d'avoir aussi accès à Internet. « Je pense que si. Ce n'est pas un incendie qui rendra les ordinateurs inaccessibles, à mon avis. » Sans attendre plus longtemps, je me dirigeai vers l'une des salles d'études. Cependant, la porte était fermée, ce qui n'était pas surprenant. La bibliothécaire avait dû les fermer avant de partir. Elle partait toujours avant, comme en général, il n'y avait plus beaucoup d'élèves qui restaient aussi tard. En conclusion, soit elle avait les clés sur elle et nous ne pourrions pas avoir accès aux ordinateurs, soit elle ne les avait pas. Deux possibilités s'offraient alors : l'une étant qu'elle les ait remises à quelqu'un d'autre ou à l'université, l'autre étant qu'elle les ait reposé sur le bureau de l'accueil, ce qui ne serait pas très astucieux de sa part. Je penchais plutôt pour la première option, où elle les avait encore sur elle. « La bibliothécaire a dû fermer les portes à clé avant de partir. Je pense qu'elle les garde sur elle. On n'a aucun moyen d'entrer dans la salle, à part si tu sais crocheter une serrure, ou si l'on détruit la porte. Sinon, si l'on a de la chance... Elle a peut-être oublié de fermer une porte. » Ou n'y a t-il pas un ordinateur à l'accueil ? Je n'étais pas si curieuse de savoir ce qu'il se passait à l'extérieur, cependant, je préférerais pouvoir sortir de là, et demander de l'aide.


A monster doesn't harm humans. It's usually people who harm people.
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?

Lumière sur...
Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !
Tu veux en prendre part ?
Viens vite te renseigner par ici !
Le bal de Noël
Décembre rime avec fin d'année et fêtes de fin d'année. Pour l'occasion, tous les habitants de Séoul et de la Digital City sont invités à venir au bal organisé par la Yonsei. Tout le monde est le bienvenu que vous soyez seul ou accompagné. Il y a aura toujours quelqu'un pour vous tenir compagnie.

Pour en savoir plus, clique ici !