Revenir en haut Aller en bas
36 760 points
14 membres
16 180 points
16 membres
32 488 points♛
17 membres
6 168 points
6 membres

TROUBLE MAKER HAS SOME NEW FOR YOU




 

Page 1 sur 1

avatar

EQUIPE D'ANIMATION • have fun
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/
Et le cauchemar continue ... #JiEul ☆  Sam 27 Jan - 14:06


Et le cauchemar continue...
Feat   Jini ♡ #JiEul

Les mains au fond des poches, mon regard vagabond au rythme des étudiants sortant et entrant dans le bâtiment principal. Le temps de midi était presque terminé et chacun se précipitait vers leur amphithéâtre respectif pour attraper la meilleure place. Devant pour les studieux, à l’arrière pour les glandeurs. Pour ma part, le cours qui suivait ne m’intéressait guère. Du coup, pour éviter de ne pas perdre mon temps inutilement, je préférais sécher. A présent, il restait à trouver quoi faire de ce temps durement gagné. Je m’arrêtais au milieu d’un parterre de gazon entouré de trois arbres, tournant sur moi-même pour avoir une vue d’ensemble. Avec un peu de chance, je parviendrais à trouver quelque chose qui attirerait mon impatience. Une tignasse blonde arrêta mon regard, et presque instantanément, un sourire taquin étira le coin de mes lèvres. J’avais repéré ma proie préférée de ces derniers jours. Je la reconnaitrais entre mille. Petite et menue, un visage de bambin aux joues rougies, un brin garçon manqué, loin des femmes que je côtoyais au quotidien, comment ne pas reconnaitre ma Gigi, la petite sorcière comme j’aimais l’appeler ? Elle n’avait pas l’air d’être seule, une amie l’accompagnait. Cela ne m’apportait guère. C’était elle que je voulais en ce moment, qu’elle soit occupée ou non, je m’en foutais comme de l’an quarante.  D’un pas décidé, je me dirigeais dans sa direction, la suivant un moment tout en me dissimulant dans son dos tel un prédateur attend le moment propice pour sauter sur sa proie. Quand elles entraient dans le bâtiment, je guettais chaque recoin des couloirs pour trouver celui ou je pourrais la prendre au piège. Mon œil aiguisé trouva son bonheur, et instantanément, je déposais mon bras sur ses épaules, marchant quelques mètres avec elle, mon menton au niveau de son visage. « Alors, on m’ignore ? » murmurais-je sur un ton faussement outré. Quand arriva le croisement de couloir, je l’attirais dans l’autre direction pour la séparer de son amie sans que celle-ci n’en prenne conscience. Et quand elle se rendrait compte de sa disparition, il serait déjà trop tard. Je la callais dans un renfoncement dans le mur entre deux cassiers, l’empêchant de s’enfuir. La seule possibilité de fuite obstruée par mon propre corps. Mes deux mains claquèrent sur la paroi du mur de part et d’autre de sa tête. « Qu’est ce que ton compte faire pour laver cette outrage ? » lui lançais-je tel un défi de choix.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t15467-hwang-jini-she-was-too-much- http://www.shaketheworld.net/t15525-hwang-jini-all-our-dreams-can-come-true#700899 http://www.shaketheworld.net/t15524-hwang-jini#700893
Re: Et le cauchemar continue ... #JiEul ☆  Sam 27 Jan - 17:52


Et le cauchemar continue...
Feat   Na Eul ♡ #JiEul

Elle est contente Jini. Contente parce qu’elle se rend à son cours favori de la semaine, celui de la pratique, du terrain, ses professeurs narrant leurs exploits, leurs mésaventures, laissant souvent son imagination voguée au grès du vent. Jini n’est pourtant pas très scolaire et n’apprécie pas forcément tous les cours. Suivre en cours est certainement son pire ennemi et l’a toujours été, mais ce cours est unique et pour rien au monde elle ne le manquerait. Personne ne peut entraver son chemin jusqu’à ce cours. Ou du moins c’est ce qu’elle croit. Jusqu’à ce qu’une main vienne s’appuyer sur ses épaules, les entourant, et qu’une voix familière s’élève dans les couloirs de l’université, proche trop. Bien trop proche d’elle. De suite elle reconnait l’identité de cet être, qu’elle n’a franchement pas envie de voir, se sentant déjà agacée à l’idée de devoir converser avec lui.  Même quelques mots lui demandent un effort surhumain et la fatigue bien plus que la norme. Na Eul. Encore lui. Encore cet homme qui n’a de cesse de l’importuner depuis quelques temps. Qui la cherche, et la trouve. Forcément. Ça serait moins drôle sinon. Elle fait mine de ne pas l’avoir vu, continuant de marcher aux côtés de son amie qui la regarde avec de grands yeux, surprise de voir un tel homme à ses côtés, avec un petit sourire au coin semblant dire énormément de choses, fortement déplaisantes pour la coréenne. Il s’en ira. C’est certain. Mais elle se trompe. Na Eul a bien plus d’un tour dans son sac et avant qu’elle ne puisse entrer dans sa salle, se pensant libre, il l’éloigne de son échappatoire, son amie ne remarquant même pas sa soudaine absence, ou faisant mine de ne pas l’avoir vu. Elle tente de se débattre, mais rien à faire, elle n’a aucune prise. « Mais lâche-moi !!!! », elle tente de crier, mais rien à faire, personne ne la voit, ou du moins personne ne daigne les voir. Elle se vengera, c’est certain. Elle finit par se faire piéger, ne pouvant s’enfuir, du moins pas de suite. Elle pourrait très bien lui donner un coup aux parties intimes et elle manque de le faire, mais se retient, pour ne pas encore rentrer dans son jeu. Il sait pertinemment comment la mettre à bout et cela l’amuse. Sauf qu’elle ne veut pas s’amuser aujourd’hui. La position dans laquelle ils sont peut porter à confusion et Jini espère qu’il n’y a aucune personne présente pour envoyer un quelconque message à la gossip girl de l’université. Elle n’a pas envie d’être reliée à lui par un quelconque moyen. « Rien du tout » dit-elle en plantant son regard dans le sien. Pourquoi c’est à elle de réparer quelque chose alors que c’est lui qui l’empêche de se rendre à son cours favori. « Et puis je vois pas pourquoi je ferai attention à toi », elle cligne plusieurs fois des yeux, croisant ses bras, « maintenant . . . tu vas me laisser passer sinon ça va mal se passer entre toi et moi », même si c’est déjà le cas. Elle descend son regard jusqu’au pantalon du jeune homme, l’air menaçant.


acide happiness.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

EQUIPE D'ANIMATION • have fun
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/
Re: Et le cauchemar continue ... #JiEul ☆  Lun 29 Jan - 2:12


Et le cauchemar continue...
Feat   Jini ♡ #JiEul

Le sourire qu’elle affichait sur son visage ne faisait qu’accentuer mon envie de venir l’enquiquiner. Je ne saurais dire pourquoi, mais le fait qu’elle puisse sourire autrement que par mes conneries me dérangeaient quelque peu. J’avais fais le pari qu’au bout de deux mois, son cœur m’appartiendrait. Il était donc hors de question que je perde à cause d’une raison que j’ignorais moi-même. De ce fait, je me hâtais de le lui effacer, préférant son air boudeur et agacé qu’elle me réservait. Et ce que je préférais par-dessus tout, c’était voir son coté harpie s’abattre sur ma personne. Je savais qu’à cet instant, il n’y avait que moi qui occupais son esprit. Et plus elle pensait à moi, plus je me rapprochais de mon but. Tous les coups étaient permis en amour, même les plus bas dont j’étais un fervent adepte. Et même quand elle me hurlait de la lâcher, je la tenais fermement. A la vue de tous, je lui glissais un baiser dans le cou, faisant détourner le regard des plus curieux alors que la vérité était tout autre. Je lui murmurais à l’oreille : « Sois saches, chérie. » Je finis par la piéger contre un mur sans aucune échappatoire. Je relevais le sang-froid dont elle faisait preuve. Je l’avais déjà vu entrer dans mon jeu bien plus rapidement que cela. J’étais presque déçu. Je poussais donc la chose un peu plus loin, essayant de titiller là où ca dérangeait. J’avais envie de m’amuser tel un félin avec sa souris, et ce, même contre son consentement. J’arquais un sourcil amusé alors qu’elle me menaçait ouvertement. Je suivis son regard qui descendait sur mon entre-jambe. Un sourire étirait soudainement le coin de mes lèvres. « Ici ? Tu es certaine ? … Coquine ! » la taquinais-je sans aucune gêne d’aborder des sous-entendus sexuels qui n’avait rien de tabou dans mon langage. « Tu ne veux pas attendre que l’on soit dans un endroit plus tranquille ? … » Murmurais-je tout en caressant son bras du bout des doigts jusqu’à remonter sur son épaule, ma voix se faisant plus lente. « Dans un endroit plus intime … Juste nous deux ? » Je relevais la tête, perdant de mes airs aguicheurs pour mon habituel sourire narquois que je lui réservais. « Apres, les vestiaires ou même le placard à balais me conviennent aussi si tu es pressée ! »

Revenir en haut Aller en bas
avatar

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t15467-hwang-jini-she-was-too-much- http://www.shaketheworld.net/t15525-hwang-jini-all-our-dreams-can-come-true#700899 http://www.shaketheworld.net/t15524-hwang-jini#700893
Re: Et le cauchemar continue ... #JiEul ☆  Lun 29 Jan - 12:38


Et le cauchemar continue...
Feat   Na Eul ♡ #JiEul

Elle est énervée Jini. Très agacée. Parce qu’encore une fois elle se fait surprendre par cet homme, qui ose de nouveau l'approcher de bien trop près, osant faire croire qu'il pose ses lèvres sur son cou. Elle manque de lui faire valser son visage, mais se retient de justesse en voyant tous les regards tournés vers eux. Elle ne veut pas que cela se reproduise, encore, comme avant. Elle est devenue moins violente au fil des années et puis ce n’est sûrement pas cet homme qui va lui faire changer autant d’humeur. Il ne le mérite pas. Ça serait lui donné bien trop d’importance, qu’elle refuse. Elle fronce des sourcils, prenant un air outré, dégoûté. « Mais tu vas arrêter de me toucher de partout. Sérieusement ! Je vais finir par me poser des questions. Si tu ressens un besoin primitif il existe des lieux précis pour ça ». Et elle lui lance un regard accusateur. Mais il n’en a que faire, pour ne pas changer. Il la prive encore de sa liberté. Elle a beau le menacer de lui asséner de coups, violents soient-ils, il n’en a que faire. Il ne pense qu’à lui. Rien de bien étonnant. Elle grince des dents lorsque, forcément, il interprète autrement ses paroles, jouant avec les mots, prenant le sens qu’il souhaite. En plus de cela, il en rajoute une couche, usant des mots et de ses doigts, pour essayer peut-être de la faire succomber. Mais ça ne fonctionne pas. Pas sur elle. Sur une autre s’il le veut. Pourtant elle lui a déjà dit, qu’elle n’est pas si facile, qu’elle n’est pas comme les autres qu’il doit côtoyer. Elle est différente. C’est peut-être ça le problème. Elle est devenue sa proie. Parce qu’il veut la faire succomber. Parce qu’elle est sûrement inaccessible, et ça touche son ego. Cela lui fait bien rire. Peut-être qu’elle devrait faire semblant d’avoir cédé pour avoir la paix. C’est une idée qu’elle doit conserver dans son esprit. « T’es bien le dernier homme avec qui je souhaiterai le faire, sache-le et retiens-le dans ta petite tête de moineau, ok ? ». Elle ouvre en grand ses yeux, retrouvant légèrement son nez. « Maintenant . . . si tu pouvais dégager de ma vie, ça me ferait des vacances ! ». Mais il ne semble pas l’écouter. « J’ai été bien gentille jusque là . . . mais ça suffit. Je crois que tu as dépassé les limites et que je vais devoir user de la force », sans attendre, elle lui fait une prise d’auto-défense apprise grâce à son père et sa meilleure amie. Elle a alors placé son bras derrière son dos, le penchant légèrement en avant, pour le maîtriser, assez, sans lui faire trop de mal. « Il y a des filles qui ne demandent que ça, donc au lieu de t’attarder sur moi, vas les voir. Je ne suis pas intéressée je t’ai dit ! ». Elle finit par le lâcher, espérant qu’il ait compris le message.


acide happiness.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

EQUIPE D'ANIMATION • have fun
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/
Re: Et le cauchemar continue ... #JiEul ☆  Jeu 1 Fév - 3:02


Et le cauchemar continue...
Feat   Jini ♡ #JiEul

Je resserrais ma prise autour de ses épaules alors qu’elle commençait à s’agiter. Je la lâcherais qu’une fois je l’aurais mené là où je l’avais décidé. Je lui jetais un coup d’œil en biais éclatant néanmoins de rire à sa réflexion. « Pourquoi devrais-je arrêter alors que le résultat est si drôle ? J’ai toujours des besoins primitifs. Et les endroits dont tu parles sont ennuyeux à mourir. Payer pour un service que tu peux avoir gratuitement, quel intérêt ? Il n’y a aucun challenge, aucun défi à relever. Tout t’est servi sur un plateau d’argent. Très peu pour moi. Je préfère encore ta compagnie. » ricanais-je sans aucune gêne. Il n’y avait aucun tabou pour moi, ou peut être si, un seul : mon père. Sa mort avait sans doute été la plus grande et la seule cicatrice qui avait blessé mon cœur. Malgré les années qui avaient passées, le manque était toujours présent. Mon mentor, mon exemple, mon inspiration. Il était tout pour moi. Du jour au lendemain, je me retrouvais sans rien. Il ne restait que ma jumelle qui était devenue encore plus importante à mes yeux. Mon tout. La seule femme digne d’être mon égal. Je n’ai que faire des ses regards accusateurs, de ses piques censés me toucher, de ses remontrances ou de ses refus. Cela ne rajoute que du piquant à ce défi dans lequel je me suis lancé. Qu’elle le veuille ou non, au bout de ces deux mois, son cœur m’appartiendra. Et a cet instant, je me ferais un malin plaisir de la jeter comme je le fais avec toutes les autres, me mettant en quête d’une nouvelle proie avec laquelle jouer. « Je t’en prie, ne fais pas ta prude, ca ne fait que renforcer ton charme. » répliquais-je alors que je la callais toujours dans un coin l’empêchant de s’enfuir loin de mes griffes. « Dans quelques temps, tu me supplieras de te toucher à des endroits dont tu ne connaissais même pas encore l’existence. » sous-entendais-je sans aucune retenue. je ne l’écoutais qu’à demi-mot, ses paroles n’étant que du vent entrant par une oreille pour ressortir de l’autre. J’arquais néanmoins un sourcil quand elle évoqua le fait d’user de la violence envers ma personne. Je pensais à des menaces en l’air quand subitement sans comprendre réellement comment, je me retrouvais en position de faiblesse, le bras entravé dans le dos. Je fus d’abord surpris avant d’éclater de rire. « J’en peux plus de toi, tu es surprenante de jour en jour. » articulais-je entre deux rires, accentuant la douleur dans mon bras sous les soubresauts que mon corps subissait. Quand elle daignait me relâcher, je frottais machinalement mon bras, roulant des épaules pour atténuer la gêne que j’y percevais. « Ok. Je ne ferais pas la même erreur deux fois. » Murmurais-je plus pour moi que pour elle, comme si je réfléchissais tout haut. On aurait pu croire que je répondais à sa dernière réflexion, mais il en était rien. Je ne l’avais même pas perçue à vrai dire. « Tu fais des arts martiaux ou de l’auto-défense ? » demandais-je sincèrement intéressé. J’avais surestimé ma proie, et il était temps que j’en apprenne plus sur elle pour mieux l’appréhender. J’avais été négligeant avec elle. Je me devais de mieux apprendre pour ne plus me retrouver dans ce genre de situation. Maintenant que je savais qu’elle pouvait être pire qu’une harpie, et pas seulement qu’en parole, j’émettre une distance de sécurité ou opterais-je pour des attaques furtives et rapides, et non plus aussi directes.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t15467-hwang-jini-she-was-too-much- http://www.shaketheworld.net/t15525-hwang-jini-all-our-dreams-can-come-true#700899 http://www.shaketheworld.net/t15524-hwang-jini#700893
Re: Et le cauchemar continue ... #JiEul ☆  Dim 11 Fév - 23:16


Et le cauchemar continue...
Feat   Na Eul ♡ #JiEul

Elle écarquille les yeux en entendant les paroles du jeune homme. Des paroles qui l’importunent, comprenant alors le comportement de son père vis-à-vis des garçons, lui intimant de ne pas trop s’en approcher. C’est bien pour cette raison qu’elle n’a jamais succombé à quiconque, entendant à chaque fois les paroles de son père. Mais aussi parce qu’elle est loin d’être la fille idéale, la coréenne parfaite, se mettant toujours du maquillage, portant toujours de beaux vêtements, aguichants les hommes. Pourtant, elle a envie d’être une femme. Une vraie. Pas pour eux mais pour elle, et davantage quand elle entend de tels dires, aussi stupides soient-ils. « Et bien . . . trouve toi un autre challenge ». Oui c’est ça, il devait se trouver un autre but, un autre défi. Ça irait mieux pour elle et pour lui. Elle n’a pas envie d’être liée à cet homme, par un quelconque moyen. Elle lui lance un regard lassé, lâchant un petit rire sarcastique, « jamais ! Et même si tu étais le dernier homme sur terre, jamais je ne te laisserai me toucher de la sorte, à des endroits si privés ». Elle se touche la poitrine, comme pour s’en protéger. Se protéger de ce psychopathe, pervers. Et par crainte de se faire avoir, elle lui fait une prise d’auto-défense, pour lui faire comprendre par la même occasion qu’elle n’est pas si facile que ça et qu’il a tout intérêt à, réellement, voir ailleurs, s’il ne veut pas en souffrir. Mais aussi surprenant que cela soit, il se met à rire, et à trouver son geste drôle. Elle est plus que surprise puisque d’habitude cela les fait fuir. Jamais, ô grand jamais, et même pour les plus narcissiques, ils n’ont ri à sa violence. Cet homme est décidément d’un autre monde. « J’espère bien que tu ne feras pas l’erreur une seconde fois. Tu sais ce qui t’attend sinon », elle montre son poing, prête à lui donner un coup, juste pour lui faire peur. Une peur qui ne vient, malheureusement, pas. Pas chez lui en tout cas. « Quoi ? ça t’intéresse maintenant ? Fais attention de ne pas tomber dans ton propre piège ». Elle arque un sourcil, croisant ses bras. « Mais si tu veux tout savoir je fais de la boxe et j’ai pu apprendre quelques prises. Donc fais attention à toi ». Elle agite légèrement son visage, d’un air grognon. « J’étais pas surnommée la terreur de l’école pour rien », et elle en rajoute une couche pour bien lui faire comprendre qu’il ne doit en aucun cas s’approcher plus. Et qu’il n’a donc aucune chance. C’est perdu d’avance.


acide happiness.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

EQUIPE D'ANIMATION • have fun
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/
Re: Et le cauchemar continue ... #JiEul ☆  Lun 19 Fév - 2:00


Et le cauchemar continue...
Feat   Jini ♡ #JiEul

Elle était loin des filles que je fréquentais au quotidien, sulfureux et féminin. Son maquillage laissait à désirer et je la soupçonnais même de ne pas en mettre chaque matin. Son style vestimentaire ne suivait pas la mode. Je côtoyais assez de bitches mordues des séances shopping pour le reconnaitre. Elle avait plutôt des allures de garçon manqué, et je ne parlais même pas de son comportement purement houlés de testostérones. Peut être était cela qui me poussait à montrer qui était le plus fort de nous deux ? Un truc purement mâle. Elle avait pourtant ce côté insouciant voir innocent qui lui donnait un certain charme, qui parvenait à titiller ma curiosité. Assez pour que cela me pousse à venir l’embêter. « Pourquoi faire ? » demandais-je en écarquillant les yeux, mimant une surprise, ne comprenant pas ses propos. « Tu es un challenge tout trouvé ! Pourquoi me ferais-je chier à en trouver un autre ? Allons, ne racontes pas des bêtises aussi grosses. » la sermonnais-je sur le ton de la taquinerie, mon ricanement provocateur suivant mes mots. A nouveau, j’arquais un sourcil. « Vraiment ? Même pas si je fais cela ? » Minaudais-je aux creux de son oreille alors que ma main pénétrait dans la poche de son jeans, s’insinuant jusqu’au bout, me permettant de frôler une peau quelque peu plus sensible au travers du tissu. Je la vis se toucher la poitrine. J’interprétais ce geste du à des frissons que je devais lui procurer et non à un dégout de sa part. Je devais admettre que je traduisais les choses comme bon me semblait, souvent dans mon sens, sinon ca n’avait aucun intérêt. En revanche, la prise d’auto-défense, je ne l’avais pas vu venir. Si je n’avais pas baissé ma garde, la pensant sans défense, j’aurais été plus méfiant. J’aurais sans doute pu éviter le geste d’un bond vif arrière ou d’une pirouette d’esquive sur le côté. je me retrouvais à présent en tant que dominé, et aussi surprenant que cela puisse être, la situation cocasse me fit rire. « Toujours aussi surprenante. Je ne vois vraiment pas pourquoi je changerais de challenge. » Déclarais-je alors que mon bras était toujours entravé dans mon dos. Je lui jetais un coup d’œil par-dessus mon épaule, un sourire élargissant mes lèvres. « Non, quoi ? » demandais-je innocemment. On aurait pu me donner le bon Dieu sans confession. « Tu vas me torturer à nouveau ? Mais fais donc toi plaisir. Si ca se trouve, je pourrais bien aimer cela. » Continuais-je de la taquiner envers et contre tout. Je ne prêtais aucune attention à son point menaçant, préférant fixer les iris colériques de ses yeux. Intéressant ! « Je prend bien note. » dis-je plus pour moi que pour elle. Plus j’en savais sur elle, et plus il me serait facile de la manipuler dans mon sens ou tout simplement d’éviter ce genre de piège. Et cette pauvre idiote ne se rendait même pas compte qu’elle me donnait ces informations de sa propre volonté. Ne jamais penser que l’on avait le dessus sur Gong Na Eul, même quand la situation le laissait croire. « De la boxe, rien que cela ? Tu n’as vraiment rien de féminin. Tu as de la chance de ne pas encore ressembler à un camionneur. » Continuais-je de la provoquer un peu malgré moi. J’aimais trop cela voir son visage se déformer par la haine qu’elle pouvait me porter. A défaut d’y voir un amour inconditionnel, ce sentiment de dégout m’allait parfaitement. Un poker face ne m’aurait aucunement amusé, mais y lire diverses émotions qui découlaient de son inversion envers moi était presque jouissif. J’éclatais à nouveau de rire. « La terreur de l’école ? » répétais-je. A ce rythme, elle allait me faire crever d’un fou rire irrécupérable. « Qu’est ce qui t’a valu ce surnom ? Tu rackettais les élèves de ton école ou bien ? » Parvenais-je à articuler entre deux rires, rattrapant mon souffle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t15467-hwang-jini-she-was-too-much- http://www.shaketheworld.net/t15525-hwang-jini-all-our-dreams-can-come-true#700899 http://www.shaketheworld.net/t15524-hwang-jini#700893
Re: Et le cauchemar continue ... #JiEul ☆  Lun 19 Fév - 12:44


Et le cauchemar continue...
Feat   Na Eul ♡ #JiEul

Elle ouvre légèrement sa bouche, prête à répliquer, mais réalise qu’il est bien trop tard, il la considère déjà comme sa seule et unique proie. Elle ne sait pas si elle doit se sentir, presque, privilégiée ou pas. Et elle se met alors à rire, trouvant cela grotesque. « Parce que tu perds peut-être ton temps à essayer de me chasser ? ». Elle plante son regard énervé dans le sien pour bien lui faire comprendre qu’il risque de finir frustrer. Mais n’écoutant pas ses paroles presque menaçantes, il vient glisser sa main dans l’une de ses poches, l’outrageant davantage, prête à lui donner des coups pour qu’il s’éloigne d’elle. « Mais ça ne va pas ! Espèce de pervers ». Et elle finit par agir, mais uniquement parce qu’il l’a mérité, uniquement parce qu’il est allé bien trop loin. Personne ne la touche ainsi. Et surtout pas un pauvre idiot qui ne pense qu’à draguer, faisant de sa vie un véritable challenge et un tableau de chasse. Elle grince des dents, le maintenant toujours fortement, pensant lui faire peur, voir changer d’avis, mais rien. Il insiste à vouloir la prendre comme proie, à croire qu’il est fou. Ou peut-être est-il fou d’elle ? Peut-être est-ce pour cette raison qu’il la pourchasse autant ? Peut-être que c’est lui qui est tombé pour elle ? Elle chasse cette pensée de son esprit. Jamais. Un homme de sa trempe ne peut fléchir face à une femme comme elle. Il s’amuse juste d’elle, comme une poupée, qu’elle n’est malheureusement pas. Elle finit par le lâcher, un air de dégoût sur le visage, s’éloignant légèrement de lui, l’imaginant dans des histoires quelque peu tordues. « Aish. J’ai presque envie de vomir en t’entendant dire ça. Pratique ailleurs tes tendances masochistes ». Elle lâche un petit frisson faisant une grimacer horripilée.

Elle finit par lui donner quelques informations sur elle, ironisant lorsqu’il lui dit qu’elle n’a rien de féminin. Sans blague. Elle a pourtant prévenu qu’elle n’était pas comme les autres femmes. Et encore si elle lui dit qu’elle est la seule fille dans l’équipe de football va-t-il trouver cela davantage masculin ? « Si je ressemble à un camionneur tu vas me laisser tranquille ? Je t’avais pourtant prévenu que je suis loin d’être une femme pulpeuse, dégoulinant de féminité », le genre de femme qui doit très certainement l’attirer alors qu’elle en est le parfait contraire. Elle place ses mains contre ses hanches, ne semblant pas heureuse qu’il ose penser ça d’elle. Une racketteuse, rien que ça ? Elle se battait juste avec les garçons, elle n’écoutait pas toujours en cours, était indisciplinée et les filles ne l’aimaient pas, parce qu’elle était différente. Mais aussi parce que son père était professionnel de boxe et qu’il avait tendance à surprotéger sa fille, faisant de nombreux scandales, auprès des professeurs comme des enfants, les terrorisant. « Est-ce que je t’en pose des questions ? ça ne te regarde pas. Je ne te demande pas pourquoi t’es devenu un tel idiot et pourquoi tu cherches autant l’attention des femmes, à vouloir toutes les chasser », même si elle a quelques suppositions. Un père certainement identique ? Ou alors un manque d’attention venant de sa mère ? Elle n’en sait rien et elle ne veut sûrement pas savoir. « Bref tu perds ton temps avec moi, je te le répète une dernière fois. Et si tu continues, c'est toi qui vas tomber », mais elle sait que ça n'arrivera pas. Du moins elle croit.


acide happiness.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞
PLUS D'INFORMATIONS
Re: Et le cauchemar continue ... #JiEul ☆ 


Revenir en haut Aller en bas

Et le cauchemar continue ... #JiEul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Campus Universitaire Yonsei :: Sciences, Santé & Sports :: Casiers-