Revenir en haut Aller en bas



 

don't take my place (daewon)

 :: Le reste du monde :: Séoul
avatar
Im Eui Geon
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 8 Mar - 10:54

don't take my place
ft. daewon
« c’est dae won qui va reprendre l'entreprise, eui geon. j’ai compris que tu ne la voulais pas, alors j’ai cherché quelqu’un d’autre et ton grand frère est le plus apte pour cette tâche. » c’est tout ce que tu te souviens de ton entrevue avec ton paternel. tu ne te souviens même plus de ce que tu as fait après ça. t’as juste en mémoire ce sentiment fort qui t’a pris aux tripes et qui même actuellement que tu conduis vers l’habitation de dae won ne te quitte pas. tu es en colère, rageux et trahi. tout ça à la fois. et pourquoi ? parce que tu sais qu’au plus profond de toi que ton père a raison. tu n’as jamais voulu de son entreprise de cosmétique. toi ce que tu veux c’est parcourir le monde et voir des oiseaux. être assis derrière un bureau et s’occuper de quelque chose d’aussi grand, ce n’est pas fait pour toi. par contre, dae won est qualifié pour ce job. tu le sais et même si ça te fait mal de l’admettre, il sera meilleur que toi. sauf que pour le moment, tu es aveuglé par tes sentiments. tu en veux à la terre entière parce que c’est leur faute à tous. tu ne te remets pas en question, tu ne peux pas. tu ne veux pas. parce que ça reviendrait à accepter dae won, eun san et leur mère dans ta vie et tu te l’interdis. ils ont pris la place de ta mère et c’est impardonnable. en plus, maintenant, dae won essaie de prendre la tienne de place et ça te fout les nerfs en boule. tu sais que c’est immature, totalement con d’en vouloir au plus vieux pour quelque chose dont il n’est pas responsable et pour quelqu’un chose dont tu ne veux même pas. encore, ce serait plus logique si tu souhaitais reprendre l’entreprise familiale, mais ce n’est même pas le cas. cependant, tu ne peux pas faire taire ce sentiment qui te compresse le cœur et t’empêche de respirer normalement. tu es en train d’être remplacé, jeté à la poubelle comme une vieille chaussette trop usée. tu inspires et expires plus bruyamment pour garder le contrôle sur ton rythme cardiaque pour qu’il ne s’emballe pas trop et quand tu arrives enfin là où ton frère habite, tu ne prends pas la peine de te calmer. ça ne ferait que retarder l’altercation et tu n’as pas envie de rester trop longtemps en sa présence. à la place, tu éteins rapidement le moteur de ta voiture et sors en trombe. tu te retrouves bien vite devant sa porte et là non plus, tu ne réfléchis pas cinquante fois. tu frappes comme un forcené sur le bois, ne te souciant même pas de l’heure qu’il est ou même d’alerter ses voisins et tu gueules, à t’en perdre les cordes vocales. « dae won ! ouvre cette putain de porte. » tu ne cherches même plus à lui montrer du respect. tout ce que tu veux c’est pouvoir sortir ce que tu as sur le cœur. cracher ton venin ne te fera sûrement pas de bien, ne soulagera pas cette boule coincée dans ta gorge, mais au moins, tu auras réussi à mettre des mots sur ce que tu ressens, par rapport à la situation et par rapport à lui. « ça te fait kiffer tant que ça de prendre ma place partout ? de regarder le petit être insignifiant que je suis tout perdre. t’es qu’un connard ! je vous hais tous autant que vous êtes. » tu parles bien évidemment de sa mère et de votre petite sœur, en plus de lui bien évidemment.

(c) DΛNDELION


LET ME LOVE YOU WITH ALL MY HEART
avatar
Moon Dae Won
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 10 Avr - 1:44

don't take my place
ft. daewon
« il sait. je viens de lui annoncer que l'entreprise serait un jour à toi. j'ai peur que la nouvelle l'ait mit en colère. » ton père adoptif t'a appelé il y a quelque heures pour t'apprendre la nouvelle. eui geon est au courant. il sait qu'il n'est plus celui qui reprendra l'entreprise. il sait maintenant que l'entreprise te reviendra un jour. et le connaissant tu es certain qu'il n'a pas bien prit la nouvelle. il a beau se foutre totalement de tout ça, il n'a certainement pas dû apprécier la nouvelle. c'est d'ailleurs étonnant qu'il ne soit pas encore venu te voir. et si au final, il avait accepté la nouvelle plus facilement ? non c'était impossible, tu n'étais pas proche de eui comme tu l'étais d'eun san mais tu le connaissais bien assez pour savoir qu'il prenait rarement quelque chose bien quand il s'agissait de son père ou de vous. lui et toi vous n'êtes pas vraiment proches à part pour les voitures, il n'y a pas vraiment de sujet sur lesquels vous vous mettez d'accord. et tu t'es habitué à cette relation distante et à vrai dire tu ne souffre pas de cette distance. c'est comme ça, tu n'y peux rien. eui a ses raisons d'en vouloir à tout le monde et rien de tout ceci ne te regarde. pourtant, quand tu vois comme il traite son père, tu ne peux pas t'empêcher de serré les dents. son père est très vite devenu la figure paternel que tu rêvais d'avoir et tu as beaucoup d'estime et d'admiration pour lui. tu es très loyal envers lui et il t'arrive de vouloir secouer eui geon pour qu'il comprenne la chance qu'il a. ton père biologique tu ne l'a jamais rencontré, il est resté en corée du nord et tu n'as aucunes idées s'il est encore en vie ou si la dictature l'a fait descendre. et son absence a longtemps été un problème pour toi jusqu'à ce que tu prennes conscience de la chance que tu avais d'avoir un autre père présent à tes côtés. évidemment, eui geon n'a pas connu la même chose que toi, du moins pas avec son père et tu le comprend aussi mais tu seras toujours du côté de son père. on tambourine à ta porte. tu as peut-être parler trop vite en pensant que ton demi frère ne viendrait pas te voir. vu l'heure qu'il est, il est évident que c'est lui. qui d'autre ? tu te dirige vers la porte d'entrée l'entendant hurler derrière la porte. « ça te fait kiffer tant que ça de prendre ma place partout ? de regarder le petit être insignifiant que je suis tout perdre. t’es qu’un connard ! je vous hais tous autant que vous êtes. » ton père ne s'est pas trompé, il est en colère contre toi. tu soupires déjà à l'idée de l'entendre hurler sa haine et puis tu lui ouvre la porte. « eui geon, je t'en prie, entre. » ton sourire est faux, et tu utilise le sarcasme. à quoi bon jouer la gentillesse quand tu sais qu'il s'en fout et qu'il n'est sûrement pas là pour discuter calmement. « je préfère que tu hurles à l'intérieur, j'ai pas envie d'alerter les voisins. » ton sourire s'efface. « t'en as rien à foutre, mais pas moi alors entre. » tu l'invite à entrer en te décalant légèrement. « à part si ton petit caprice est terminé, à ce compte-là, rien ne t'empêche de faire demi tour. » rien de tout ce que tu venais de dire n'était agressif, au contraire tu étais prêt à l'écouter cracher sa haine comme il le voulait. ce n'est pas comme si tu attendais quelque chose, un pas vers toi de sa part. tu serais prêt à parier que la seule fois où eui geon t'a complimenté sur quelque chose, c'était sur une de tes voitures. alors ça fait bien longtemps que tu sais qu'avec lui, il n'y aura rien d'autre que de la distance et de la colère venant de sa part.

(c) DΛNDELION


It’s a cycle of girls and mistakes – Love them for one night – And hate them when morning comes.
avatar
Im Eui Geon
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 13 Mai - 22:04

don't take my place
ft. daewon
la colère s’empare de toi sans que tu ne puisses la contrôler. tu sais que c’est débile parce que tu n’aurais jamais accepté le poste que ton père t’offrait. mais de savoir que c’est LUI qui le récupère ça te fout encore plus en rogne que nécessaire. tu sais qu’il a les capacités et le talent pour devenir le successeur de ton père. tu sais qu’il fera un meilleur ceo que toi et rien que parce que tu le sais et que ton père aussi, ça t’énerve. putain pourquoi il doit aussi te prendre ce qui est à toi, en plus de ta famille. est-ce que ça l’amuse de te foutre sous son pied et de t’écraser comme une vulgaire limace ? tu rumines dans ta voiture alors que tu appuies comme un fou sur ton accélérateur pour arriver le plus vite possible là-bas et déverser ton venin sur daewon. dans le fond, tu l’envies parce qu’il a réussi à se faire une place dans une famille qui n’était pas la sienne au début, puis dans la tienne, alors que toi t’as juste l’impression de battre des pieds et des bras dans l’eau pour remonter à la surface de ta propre famille. ton père et toi n’avaient pas de bonnes relations depuis la mort de ta mère et ce malgré ses tentatives pour revenir vers toi. mais t’as la rancune tenace, trop d’ailleurs. c’est pour cette raison que tu te diriges vers l’appartement de daewon, pour lui dire ta façon de penser. t’arrives à tout allure en bas de chez lui et tu viens frapper comme un fou contre sa porte en gueulant aussi fort que tu peux et en déversant toute la haine qu’ils t’inspirent, eunsan et lui. tu n’attends pas longtemps avant que la porte ne s’ouvre sur sa silhouette. tu sens déjà tes muscles se contracter et tu détestes le fait de devoir lever la tête pour lui parler. il est plus grand que toi et tu as cette impression qu’il te prend de haut. impression renforcée par ses paroles. il se fout de ta gueule, c’est sûr. tu te retiens aussi fort que tu peux de lui foutre un coup de boule dans le ventre pour le faire taire. tu sais que c’est un caprice que tu fais mais tu ne peux pas t’en empêcher. depuis la mort de ta mère, ta vie s’échappe entre tes mains et tu ne contrôles plus rien. ça t’énerve autant que ça t’effraie parce que tu n’étais pas prêt à l’époque à l’époque à accueillir une nouvelle famille alors que tu venais de perdre ta mère. et la rancœur, la peur de ne plus avoir ta place dans cette famille, mais aussi la peine d’avoir perdu ta père n’ont fait qu’agrandir la distance entre daewon, eunsan et toi, alors qu’au plus profond de toi, tu sais qu’il y aurait eu moyen que vous vous entendiez bien. tu lances un regard haineux à daewon, avant de rentrer. il a raison, pas la peine de faire ta scène à l’extérieur. les voisins n’ont pas besoin de savoir ce qui se passe entre ton grand frère et toi. tu attends qu’il ferme la porte et tu reprends, sans gueuler, mais avec une voix sifflante et glaciale. « ça fait combien de temps que vous manigancez ça avec mon père ? » c’est débile d’en vouloir à daewon parce qu’il est tellement plus capable que toi, mais t’as l’impression encore une fois qu’on t’arrache tout ce qui est à toi. enfant pourri gâté qui voit ses jouets partir loin de lui un à un. « j’espère que ça te plait de savoir que tu vas encore une fois être au-dessus de moi. tu veux quoi de plus maintenant ? ta mère n’a pas assez pompé mon père, faut que tu le fasses aussi. » t’es méprisant, clairement irrespectueux avec ta belle-mère et tu te moques de la façon dont il interprètera les choses, de manière sexuelle ou non. il peut même te frapper, ça ne changera rien de ce que tu penses. ce ne sont que des profiteurs et ils n’ont pas encore fini de dessécher totalement ton père de toute sa fortune. bizarrement, quand c’est toi qui le fait, ça te gêne moins.

(c) DΛNDELION


LET ME LOVE YOU WITH ALL MY HEART
avatar
Moon Dae Won
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 10 Juin - 21:18

don't take my place
ft. daewon
jamais, ô grand jamais tu n'as voulu de cette entreprise. ou plutôt si mais tu n'as jamais voulu t'imposer comme étant l'héritier de cet empire. pour toi, ça toujours été celle de eui geon et jamais la tienne. c'est dans l'ordre des choses après tout. tu n'as ni à t'imposer, ni à dire quoique ce soit. oui, tu aimes cette entreprise, tu la gère en duo avec ton père adoptif mais est-ce que pour autant tu dois t'imposer comme étant l'héritier légitime ? certains diraient que oui, d'autre non. pour toi, c'était surtout une décision de son père. et peu importe ce qu'il aurait décidé tu n'aurais rien eu à redire. au final, c'est à toi que son entreprise reviendra et tu comptes bien perpétuer la réputation de cette dernière le plus longtemps possible. mais voilà, le problème c'est que la nouvelle ne plaît pas à eui geon et ça n'étonne personne. tu le sais, dès qu'il s'agit de eun san ou toi, il devient tout de suite agressif et là, on ne parle pas de lui voler un jouet, non là c'est l'entreprise familiale. seulement, eui geon se fout de cette entreprise. son père te l'a bien souvent répéter d'ailleurs. apparemment, être chef d'entreprise n'est pas vraiment son rêve. il n'a jamais porté d'intérêt à tout ça. tout le contraire de toi, en fait. c'est donc pour ça que ton père adoptif à voulu faire de toi le nouvel héritier, il sait que tu as les qualités requises, que tu en as envie aussi et, qu'avec toi, son entreprise sera entre de bonnes mains. mais pour eui geon, c'est sûrement une nouvelle raison pour te haïr un peu plus et ça, tu t'en rend bien compte quand il vient tambouriner contre ta porte pour cracher sa haine. tu ne tardes pas à lui ouvrir et à l'inviter à entrer pour éviter que tout ça ne dérange les voisins. il entre alors avant de reprendre la parole et cracher ce qu'il a à dire. « ça fait combien de temps que vous manigancez ça avec mon père ? » il est glacial et tu ressens bien toute la colère qui l'anime. tu ressens aussi toute la paranoïa. parce que rien de tout ça n'a été manigancé. tu n'étais même pas au courant avant qu'il t'annonce la nouvelle dans son bureau, il y a quelques jours de cela. tu fermes la porte derrière lui, soufflant quelque peu. cette discussion va encore mal se terminé et ça te fatigue d'avance. « arrête un peu ta parano. » lâche-tu, te retournant vers lui déjà fatigué de supporter sa haine. a-t-il une idée d'à quel point il peut voir le mal partout quand il s'agit de son père ? il n'y a pas de conspiration contre lui, ni de manigance, simplement la logique des choses et tu es certain qu'il en a conscience. eui geon est en colère pour beaucoup de chose mais il est loin d'être débile. au fond de lui, il le sait tout autant que toi, s'il y en a un de vous deux qui doit reprendre le flambeau de son père, c'est toi. peut-être qu'un jour il l'acceptera. il continue de déblatérer sa haine finissant par faire comprendre que ta mère adoptive pompe ton père. tu ne sais pas à quoi il fait allusion vraiment mais ça ne te plaît pas beaucoup de l'entendre dire ce genre de chose. « laisse ma mère en dehors de ça. » même si ta mère biologique était toujours en vie à busan, tu ne pouvais pas t'empêcher de tiquer en l'entendant dire ce genre de chose à propos de ta mère adoptive. elle t'avait élever au même titre que ta mère biologique aurait pu le faire et pour ça, tu lui en sera toujours reconnaissant. « et depuis quand cette entreprise t'intéresse, hein ? t'en as jamais voulu, ça te fait simplement chier de voir que ton père ne te court plus après pour te la léguer. » malgré son mépris, tu gardais ton calme en lui répondant sur un ton aussi froid que le sien. s'il l'avait tant voulu cette entreprise, il l'aurait eu. son père lui aurait donner les reines sans hésitation mais voilà, il n'en veux pas. et son petit caprice ne changera rien à ça.

(c) DΛNDELION


It’s a cycle of girls and mistakes – Love them for one night – And hate them when morning comes.
avatar
Im Eui Geon
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 19 Juin - 17:55

don't take my place
ft. daewon
ta réaction par rapport à tout ça, est totalement puérile. tu le sais, mais tu ne peux pas faire autrement. depuis tes treize ans, depuis que cette femme est entrée dans la vie de ton père et de ta mère en devenant son infirmière, tu n’as pas cessé de la détester, elle et sa famille. pourtant, eunsan et daewon n’ont rien à voir avec cette histoire. sauf que toi tu ne vois pas les choses comme ça malheureusement. tu te rends compte que c’est complètement con, que ça ne donnera jamais rien de bon. mais tu ne peux pas t’empêcher. cette haine brûle en toi sans que tu ne puisses rien y faire. c’est pour cette raison que tu déboules chez ton grand frère par alliance quand tu apprends qu’il va reprendre l’entreprise de ton père à ta place. le souci par rapport à ça, tu n’en veux même pas de cette entreprise, mais c’est plus fort que toi, parce que c’est daewon qui a été choisi et pas quelqu’un d’autre. tu sais que si ça avait été un de ses collaborateurs et pas le jeune homme que tu as en face de toi, tu l’aurais mieux pris. mais là, c’est daewon et tu ne supportes pas cette idée. t’en deviens même parano pensant que ton père a passé des mois à planifier ça avec lui pour te retirer l’héritage de cette entreprise pour laquelle tu n’as aucun intérêt. d’ailleurs, le plus vieux te le fait le fait remarquer que tu es paranoïaque. tu le fusilles du regard essayant de ne pas le tuer sur place. il a raison et c’est ça le pire en fait. tu ne supportes pas que ce soit le cas. tu continues donc de déverser ta haine sur lui et sa famille, mentionnant le fait que sa mère pompe ton père. tu parles autant de l’argent qu’elle lui soutire que du pompage au sens sexuel du terme. tu entends dans ses mots qu’il n’apprécie pas réellement la façon dont tu parles de ta belle-mère et un sourire insolent s’affiche sur tes lèvres. tu sais qu’avec lui si tu parles mal de sa mère ou de eunsan il partira au quart de tour. tu ouvres alors la bouche pour répondre mais il te coupe l’herbe sous le pied. ses propos effacent ton sourire arrogant et tu sens la colère monter à nouveau en toi, parce qu’il a raison. tu ne t’es jamais intéressé à l’entreprise de cosmétique de ton père, pas plus qu’à l’idée de la reprendre. parce que toi, ce qui te botte ce sont les oiseaux. tu veux faire le tour du monde pour prendre en photo et étudier toutes les espèces que tu veux. et ça ton père le sait tout autant que daewon. « elle ne m’intéresse pas, tu as raison. mais non ce qui me fait chier c’est que ce soit toi qui en hérite. » tu n’en as rien à foutre que ton père ne te court plus après, au moins maintenant tu peux continuer tes études tranquillement et poursuivre ton rêve de partir aux quatre coins de la terre pour voir toutes les espèces de volatiles que tu trouveras. « disons qu’un bâtard à la tête de l’entreprise, ça fait pas bon genre… » parce qu’il n’est même pas le fils biologique de ta belle-mère. il n’est qu’une pièce rapportée, qu’un morceau qu’on a bien voulu raccrocher à une famille. tu ne sais pas comment il se sent par rapport à tout ça, mais toi tu sais que t’aurais l’impression d’être la dernière vis d’un meuble ikea, celle qui est toujours là mais dont on ne connait pas l’utilité. « ça te fait quoi de n’être que le deuxième choix ? la roue de secours ? » tu reprends un sourire encore plus insolent que précédemment. tu es détestable, tu en as conscience mais tu continues, qu’importe si ça heurte ses sentiments. « mais tu dois avoir l’habitude non ? après tout, t’es le second choix depuis que t’es né. t’es passé après eunsan quand elle est née. ça doit pas trop te dépayser. » tu continues de sourire alors que tu te sens de plus en plus mal. ta mère aurait honte de ton comportement si elle te voyait.

(c) DΛNDELION


LET ME LOVE YOU WITH ALL MY HEART
avatar
Moon Dae Won
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 7 Aoû - 23:55

don't take my place
ft. daewon
s'il y a bien quelque chose à laquelle daewon était attaché, c'était la famille. ça faisait parti des valeurs auxquelles il tenait. la famille c'était quelque chose d'important à ses yeux, avant sa famille adoptive il n'avait jamais vraiment connu une famille au complet. et encore moins un père présent. alors, pour lui, le comportement de eui geon était incompréhensible. du moins, lui ne ferait jamais ça, il était bien trop reconnaissant envers son père adoptif pour agir comme son demi frère le faisait. ce dernier avait ses raisons, ça daewon pouvait le comprendre, simplement, il avait du mal à accepter ce qu'il faisait vivre à son père. le brun était spectateur de tout ça, il ne voulait pas prendre part au conflit, rien de tout ça ne regardait mais eui geon faisait tout pour qu'il se dresse aux côtés de son père. la preuve aujourd'hui, il venait hurlé comme un enfant capricieux à qui on aurait piqué son jouet. daewon en avait marre de cette colère autant il s'était habitué à leur mauvaise relation autant ses caprices beaucoup moins. le plus vieux n'avait jamais demandé à lui prendre sa place, et pourtant il se savait assez compétant pour l'avoir. l'entreprise de son père était importante à ses yeux, il y mettait du temps et de l'énergie. néanmoins, il savait depuis le début que cette entreprise était destiné à son fils biologique, si seulement eui geon en voulait, les choses ne seraient sûrement pas si compliqué entre vous. mais voilà, le jeune homme veut voyager, faire le tour du monde pour voir toutes les espèces d'oiseaux qui peuple ce monde. diriger l'entreprise de son paternel ne fait donc pas parti de ses plans et tu lui fais comprendre. ta remarque a le don de lui faire perdre son sourire insolent. eui geon ne perd pas une seconde pour lui répondre que l’entreprise ne l’intéresse pas mais que de savoir que c’est daewon à la tête de cette dernière l’énerve. le brun ferme les yeux un court instant le temps de prendre une longue inspiration. c’est bien plus grave que ce qu’il pensait. son demi-frère lui fait un caprice d’enfant… à cet instant, dae comprend qu’il ne s’entendra jamais avec lui tant qu’il n’aura pas changé un minimum dans sa tête. il rouvrit bien vite les yeux quand le plus jeune vient le traité de bâtard. daewon n’a jamais refoulé sa nature, il sait d’où il vient, il connaît son parcours mieux que quiconque. eui geon lui-même ne pouvait savoir par quoi il était passé, il pensait sûrement lui faire du mal en l’appelant comme ça, en lui rappelant qu’il n’avait pas de réelle famille. pourtant, son demi-frère trouve le moyen de taper où ça fait mal. il était détestable, il voulait le rabaisser, lui faire du mal. heureusement pour daewon, il savait cacher ce qu’il ressentait ou presque, son regard ne mentait pas. il avait le regard noir et il ne pu s’empêcher de s’approcher de son demi-frère jouant un peu plus de sa taille pour le surplomber. ses poings se serrèrent légèrement. la colère montait en lui, dae n’aimait pas spécialement être traité de roue de secours et encore moins de second choix. tout ce qu’il avait fait jusqu’ici, il avait travaillé dur pour l’avoir et donc le mériter. il n’était pas comme eui geon qui était né dans le luxe. « insulte-moi de bâtard autant de fois que tu veux, traite moi de roue de secours si ça t’amuse, en attendant… » il s’approcha un peu plus, écrasant un peu plus eui geon de façon indirect. « un bâtard vaut mieux qu’un incapable. » il parlait évidemment de lui, il cherchait à être blessant lui aussi. aussi, c’était un peu la vérité et son demi-frère le savait bien. daewon était bien plus apte à tenir les rênes de l’entreprise que eui geon ne le sera jamais. il y a une chose que le plus jeune semblait oublier, mais daewon était devenu le premier choix de son père et par conséquent, eui geon était devenu la roue de secours. « oh ! et il semblerait que, de nous deux, le second choix se soit toi, maintenant. » il vint enfoncer son index sur son torse, appuyant ses propos. il garda sa mine froide et fermée, pas un sourire de satisfaction face à ce qu’il venait de dire. le brun n’était en rien fier de ce qu’il disait, il aurait préféré éviter ce conflit, seulement son demi-frère les poussaient tous les deux dans cette direction.

(c) DΛNDELION


It’s a cycle of girls and mistakes – Love them for one night – And hate them when morning comes.
avatar
Im Eui Geon
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 13 Sep - 1:01

don't take my place
ft. daewon
si tu n’étais pas aussi aveuglé par ta haine et ce sentiment qui te comprime le cœur, tu verrais que tu es détestable et que tu ferais même honte à ta propre mère. sauf que tu ne vois rien de tout ça parce que tu n’as qu’en tête le fait que ton père t’a remplacé par une pièce rapportée, par la vis en trop d’un meuble ikea. ça t’emmerde royalement mais tu ne peux pas faire autrement. tu ne veux pas de cette place de pdg de l’entreprise mais encore moins la céder à daewon. alors tu es affreux avec lui parce que tu n’arrives pas à faire taire cette jalousie et cette haine envers lui. pourtant, lui comme eunsan ne sont pas responsable de la mort de ta mère et du remariage de leur mère avec ton père. ils ne sont responsables de rien du tout, mais tu les as mis tous les quatre, parce que tu comptes ton père dans le lot, tu les as mis dans le même panier. ils sont la raison de ton malheur et tu ne pourras jamais leur pardonné. c’est pour cette raison que tu t’en prends à daewon de la sorte. tu es injuste tu le sais, mais tu ne peux pas t’empêcher de lui rappeler qu’il n’est qu’une roue de secours, que le deuxième choix que depuis sa naissance. en même temps tu ne mens pas réellement, t’appuies juste là où ça fait bien mal. après tout, il a été abandonné à la naissance, mis en seconde place à l’arrivée de eunsan l’enfant biologique avant de se faire abandonner une seconde fois par leur père. puis maintenant, il passait encore une fois après toi. alors, ouais tu as beau être dur et rouvrir la plaie de son cœur, tu ne fais qu’émettre des faits. tu vois bien le changement sur le visage de daewon. il a beau gardé une expression neutre et froide, son regard t’envoie des éclairs. s’il avait pu, il t’aurait sûrement tué sur place, mais il ne le fera pas. te frapper, ouais ça risque d’arriver si tu continues de jouer au con, mais te tuer non jamais. il sait que si ça arrive, ton père ne sera pas heureux de la nouvelle. parce que tu le sais que tu comptes un peu à ses yeux, sinon il t’aurait coupé les vivres depuis des années. le plus vieux se défend alors et tu ne quittes pas ton sourire arrogant. tu ne sais pas réellement ce que tu cherches, mais tu fonces droit dans le mur. tu te doutes que daewon ne va pas rester de marbre aussi longtemps, surtout que maintenant tu sais où planter ton couteau pour que ça fasse bien mal. tu le laisses dire et quand il vient dire que c’est toi maintenant le second choix en appuyant sur ton torse, tu dégages sa main d’un coup, toujours cette ligne insolente sur le visage. « oh mais c’est que j’ai tapé dans l’égo de monsieur. » dis-tu en penchant la tête en te foutant clairement de sa tête. « tu sais, on dit bien qu’il n’y a que la vérité qui blesse hein. » et clairement, ça l’a blessé ce que tu as dit, alors que ce que lui t’a dit ne t’as pas atteint. parce que même si au final, il est le dernier choix de ton père, c’était toi le premier à qui il a pensé. pas à daewon. donc, tu n’es pas le deuxième choix, contrairement à ce qu’il dit et lui. « ça fait mal de réaliser qu’on est juste qu’une pièce rapportée pas vrai ? c’est dommage que personne n’ait jamais voulu de toi en premier. » tu te recules quand même de lui, plus parce que tu veux te dégourdir les jambes que parce que tu as peur de lui. tu sais qu’il serait capable de te frapper et si tu n’as pas réellement envie que ça arrive, tu sais que ça va commencer par être inévitable si tu continues de te comporter comme un gros con. tu finis par te diriger vers le canapé où tu t’assieds, comme si tu étais chez toi. « faudra aussi que tu me dises ce que ça fait d’être devenu le toutou de mon père. parce que t’as sûrement bien du le sucer pour être arrivé à cette position. les promotions canapés ça doit te connaitre. » clairement tu insinues qu’il n’a pas de talent et qu’il n’est bon à rien du tout.

(c) DΛNDELION


LET ME LOVE YOU WITH ALL MY HEART
avatar
Moon Dae Won
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mer 10 Oct - 2:55

don't take my place
ft. daewon
dae won en avait marre. il était épuisé de supporter le comportement puérile de son demi frère. il ne souffrait pas de leur relation, il n’en avait jamais eu. tout ce qu’ils s’étaient dit pendant des années, c’était des banalité ou des vacheries. c’est ça qui l’énervait, c’est ça qui l’agaçait. dae won subissait une jalousie, une haine qu’il n’avait jamais provoqué. il n’avait jamais rien fait de mal à eui geon à part être le fils adoptif de la nouvelle femme de son père. mais le pire dans tout ça, c’est qu’il arrivait à comprendre son demi-frère, il arrivait à comprendre sa haine sûrement parce qu’il aurait eu la même s’il avait vécu ce qu’il a vécu. mais voilà, dae n’en peux plus de subir cette colère alors qu’il n’y es pour rien. et même s’il s’efforce de se mettre à sa place, eui geon en a rien à foutre. tout ce qu’il l’importe c’est sa personne. il crache sa haine et rabaisse dae won comme s’il n’était qu’un moins que rien. ses insultes ne plaisent pas au plus vieux, ça joue sur ses nerfs et il aimerait juste pouvoir lui en mettre une, si seulement il était certain qu’il ferme sa gueule. il sent bien pourtant que le ton monte, que le plus jeune a comprit qu’il avait trouvé un point faible où il pouvait l’attaquer. et, évidemment, il ne s’arrête pas, il continue de lui faire comprendre qu’il n’est qu’une roue de secours, que la pièce rapportée. dae encaisse, c’est pas le premier à lui en mettre plein la gueule et sûrement pas le dernier. il a subit tellement de chose durant son adolescence, tellement d’insultes, tellement de coup qu’il n’est plus à une insulte près. alors oui, la vérité blesse surtout quand elle vient de quelqu’un qui n’a rien vécu de tout ça, qui a eut la chance de vivre dans le luxe, de connaître son père biologique. il sert un peu plus les poings. il lui faut beaucoup d’efforts pour ne pas lui foutre un poing. dae sait se montrer plus mature que lui même si les poings le démangent. il ne peut rien dire, il a la mâchoire bien trop serrée pour dire quoique ce soit. alors quand eui geon vient s’asseoir sur le canapé sans en avoir eu l’autorisation, le plus vieux lève les yeux au ciel comme s’il pouvait y trouver une quelconque aide. il prend une longue inspiration pendant que son demi-frère continue de lui cracher son venin à la gueule puis il repose son attention sur lui. c’était quoi son problème? il cherchait à le blesser? à le faire passer pour un moins que rien? un type sans talent? s’il pouvait comprendre sa haine, il avait du mal à le comprendre à cet instant. il n’a jamai cessé de répéter à son père qu’il ne voulait pas de cette entreprise, qu’elle revenait de droit à son fils biologique et daewon se retrouvait face à son demi-frère qui lui en voulait pour simplement avoir accepter de prendre ce qu’il n’avait jamais voulu. « qu’est-ce que tu pense réussir en me parlant comme ça? » il était, d’un coup, étrangement calme. il plongea la main dans sa poche pour aller y chercher son paquet de cigarette. il avait besoin de nicotine pour calmer ses nerfs et détendre ses muscles. il tapota sa cigarette sur le paquet avant de venir s’asseoir sur le fauteuil à la gauche de eui geon. « ça la fera pas revenir… » ajouta-t-il, la clope au bec. de la poche gauche de son pantalon, il sortit son zippo et alluma sa cigarette. « ta mère. » précisa-t-il en tirant une première fois sur sa cigarette. il fixa le plus jeune d’un regard tout aussi noir qu’auparavant. il aurait voulu éviter le sujet, il aurait préféré ne pas avoir à lui rappeler la douleur, mais lui ne s’empêchait pas de lui vomir sa haine au visage. « ta haine contre ton père, contre eun san, contre sa mère, contre moi, tout ça, ça changera pas le fait qu’elle est morte. » il avait lâché ça de façon presque insensible alors qu’au fond, il aurait voulu ne pas en arriver à ce point mais il voulait faire comprendre à eui geon qu’il n’était pas le seul à savoir frapper où ça faisait mal. à nouveau, il tira sur sa cigarette expulsant ensuite la fumée sans le lâcher du regard. à cet instant précis, il devait le détester un peu plus, mais est-ce que c’est pas ce qu’il avait voulu en venant lui hurler sa haine?

(c) DΛNDELION


It’s a cycle of girls and mistakes – Love them for one night – And hate them when morning comes.
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?

Lumière sur...
Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !
Tu veux en prendre part ?
Viens vite te renseigner par ici !
Cette année pour Halloween, la directrice Han Ye Jin, avec l'accord de tout le corps enseignant et de l'administration, a fait privatiser un parc d'attraction pour quelques heures. Le but de cette manœuvre est de rassembler les gens et leur permettre d'oublier le temps de cette soirée, toutes les querelles entre les fraternités.

Pour en savoir plus, clique ici !
La TM recrute !

La TM a grandement besoin de toi !
Alors viens vite par ici !