Revenir en haut Aller en bas
36 760 points
14 membres
16 180 points
16 membres
32 488 points♛
17 membres
6 168 points
6 membres

TROUBLE MAKER HAS SOME NEW FOR YOU




 

Page 1 sur 1

avatar

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t13163-byun-yo-han-i-don-t-recall http://www.shaketheworld.net/t13280-byun-yo-han http://www.shaketheworld.net/t13279-byun-yo-han
Seo Il Nam FEATURING. Lee Ki Kwang ☆  Sam 24 Mar - 12:56


Seo Il Nam
Featuring. Lee Ki Kwang
PRIS LIBRE RÉSERVÉ
IDEALISTE
(★★★★✰)
LAXISTE
(★★✰✰✰)
EXCENTRIQUE
(★★★★✰)
NOMADE
(★★★★★)
ENGAGÉ
(★★★★✰)
nom :koo puis abandonné, voilà quinze ans qu'il porte seo, seconde identité offerte à l'adoption. deux paires de jumeaux dans une seule et même fratrie : clin d’œil de la génétique, amusant au départ, avant que l'histoire de toute la famille ne vire au drame et que le nombre d'enfants ne devienne un calvaire. prénom : jae hyuk, dans une autre vie. il ne répond plus qu'à il nam désormais. âge : 22 ans. date et lieu de naissance : sur un trottoir de gangnam en 94. il ne s'en souvient pas, mais sa workaholic de mère biologique (journaliste) avait un talent particulier pour refuser le repos exigé par ses grossesses. elle poursuivait un businessman pour le harceler de questions lorsque le môme a prématurément pointé le bout de son nez, et il était déjà né à l'arrivée d'une ambulance, dans laquelle son parfait doublon est né quelques minutes plus tard. origines : coréennes — mère du sud, père du nord. nationalité : sud coréenne. cursus universitaire : arts du spectacle (spécialité musique). l'école n'a pas été tendre avec lui. c'est un peu un august rush : tous les sons se transforment en mélodie lorsqu'ils lui parviennent. si bien que souvent, il décroche du reste. ce manque d'attention ne l'a pas franchement aidé dans d'autres matières : il lui a non seulement valu des remarques mesquines sur ses bulletins de notes, mais aussi plus d'une fois d'exaspérer son entourage, faisant parfois involontairement le vide autour de lui parce que trop occupé à créer pour songer à sortir ou se soucier d'autrui. une fois arrivé à bout du lycée, ilnam a ramassé son sac et est reparti sur les routes pour vivre de son art, cette fois à échelle du pays. il fait partie d'un duo baptisé Illmatic, monté avec son partner in crime Kitae (le nom est un dérivé de leurs deux prénoms) lorsqu'ils avaient une quinzaine d'années. c'est ce parcours, associé à son don, qui lui a permis de décrocher une bourse en musique lorsqu'il a décidé il y a un peu plus d'un an de se poser et de présenter un dossier à la yonsei. métier : bête de scène. ilnam respire la musique, vit pour elle, l'a dans le sang. on le soupçonne d'avoir l'oreille absolue et cette aptitude à reconnaître intuitivement les notes correspondant à un son lui a permis de se former de façon autodidacte, plutôt que par le biais de cours structurés. ado, il a écumé les rues de séoul pour performer et confronter ses compo et ses textes à ceux d'autres talents brut dont la ville recèle. a appris de ses victoires autant que de ses échecs, et a parfois péché par orgueil avant d'apprendre à rester terre-à-terre : il a de l'ambition et des rêves, mais sans excès d'assurance. sur scène on l'appelle Sin, pseudo formé de ses initiales, ni plus ni moins. le but du duo que forme illmatic n'est pas la célébrité : ils ne s'imaginent pas rouler sur l'or, mais souhaitent plutôt transmettre leurs idées et être en contact avec tous ceux que la musique fait vibrer autant qu'eux. on ne peut dont pas les qualifier de stars, loin de là, et on ne les arrête pas pour des autographes à tous les pâtés de maison : c'est dans l'underground qu'ils sont réputés et sur la toile que circulent leurs mixtapes. le genre d'artistes qu'on déniche par hasard sur youtube avec délice, ou qui provoque l'engouement de tumblr, soundcloud et autres plateformes du même genre. et dont les lyrics tantôt percutantes et acerbes tantôt plus entraînantes, mais généralement marquantes, résonnent de façon tellement véridique et ont un écho si personnel qu'on passe des heures à les réécouter en boucle. kitae et ilnam ne font plus de tournées, problèmes familiaux obligent, mais continuent de poster des musiques sur la toile. orientation sexuelle : il rejette toutes les étiquettes, à défaut d'y trouver sa case : ses préférences fluctuent trop pour qu'il parvienne à les définir. à vrai dire il marche aux coups de cœur — il peut passer des mois voire des années sans ressentir le besoin d'une compagnie, puis enchaîner les crushs d'intensité variable et de durée imprévisible. faire l'ermite des semaines durant ou enchaîner les nuits en club. il ne sait pas trop s'il se cherche encore ou s'il s'est trouvé dans ce mode de vie arythmique, à vrai dire... tout dépend de son humeur. lorsqu'il se sent bien il s'assume pleinement, s'amuse à fond, n'hésite pas à clasher ceux qui dévalorisent ses préférences ou qui lui font des reproches ; mais en cas de down (notamment à cause de conflits avec sa famille d'adoption) il a l'impression de ne trouver sa place nulle part. classe sociale : moyen/pauvre ; élève boursier. il se débrouille. avatar négociable ? possible, je préfère que le perso soit pris pour ce qu'il est que pour sa bouille

Tell me more
+ c'est un générateur de bonheur. il est marrant, bon vivant, manie bien les mots.
+ c'est une tombe quand on lui confie un secret, vraiment pas du genre à l'éventer. par contre il a tendance à s'inspirer de tout pour ses chansons — pas nommément ou de façon explicite, évidemment, mais c'est ce qui nourrit sa créativité : le fait d'aller vers les autres et de voir la vie sous une multitude de points de vue différents. seulement, ça ne plait pas forcément à tous les concernés. certains sont super touchés ; d'autres qualifient ilnam de vampire d'émotions et lui en veulent d'avoir un jour écrit sur quelque chose qu'ils lui ont confié.
+ il ne règle pas les problèmes à chaud. il a tendance à rester silencieux, mine fermée, et à claquer la porte pour aller se percher en haut d'un toit avec une clope et sa guitare, pour gratter les notes, réfléchir, analyser, prendre du recul. et c'est seulement après qu'il est prêt à discuter : au bout de plusieurs heures ou jours sans nouvelles.
+ ilnam fume comme un pompier. dans ses phases créatives c'est pire : il allume une première cigarette au briquet, puis allume les suivantes sur les précédentes, en chaîne.
+ il n'a pas l'air bourré d'énergie, on croirait qu'il a toujours tout son temps parce qu'il ne semble pas se presser ; en réalité c'est franchement un adepte de la déconne, un grand gosse/dork de 22 piges. rire facile, cap de faire la fête ou de parler jusqu'au bout de la nuit, et probablement trop peu de limites pour son propre bien.
+ son moment, c'est la nuit. se lever le matin, c'est franchement un calvaire pour lui. en général ce sont des coups de téléphones qui l'arrachent à son oreiller ; sans quoi il n'émerge pas avant 13h.
+ c'est étrangement facile de lui parler : autant il est vite distrait par les sons lorsqu'il se retrouve seul ou dans un grand groupe de personnes, autant il est très attentif dans une discussion en petit comité. ilnam a une bonne façon d'analyser et de faire raisonner les gens et quand il écoute quelqu'un, même un parfait inconnu, il fait abstraction du reste du monde : comme si rien ne comptait plus que ce qu'on lui dit. autant il a été relativement seul durant sa scolarité, autant aujourd'hui il connait des gens à travers tout le pays. si bien qu'on aime bien lui confier des trucs et passer du temps avec lui pour se changer à fond les idées. il aime déconner, sortir (rester enfermé le soule), faire des trucs inattendus, inhabituels, fous ; le truc qu'il déteste le plus c'est la routine, le banal. les gens trop rigides. il peut donner à quelqu'un qu'il connait depuis 1h l'impression qu'ils sont potes depuis toujours. par contre il est volatile, disparaît parfois sans prévenir, pendant on ne sait combien de temps, avant de réapparaître sac sur l'épaule et sourire mutin aux lèvres. on peut pas l'changer, ilnam, faut le prendre comme ça ou pas du tout.
+ ilnam est capable de réellement s'engager émotionnellement, en amitié ou dans une relation ; mais il fait un blocage à l'idée de rester dans une même ville, dans un même appart pour longtemps. il se sent vite à l'étroit, a constamment besoin de nouveaux horizons, peut se retrouver à l'autre bout du pays sur un coup de tête.
Survole l'avatar, petit coquin.
J'ai besoin d'informations
ABANDONNÉ. le père koo était un espion de pyongyang. jaehyuk et son jumeau namhyuk étaient avec lui le soir où un collègue a demandé à le voir et lui a révélé qu'il avait découvert la vérité à son sujet : toutes les informations qu'il avait fait passer en corée du nord. les gamins ont vu leur père tuer l'ancien collègue qui comptait le menacer... puis, témoins dérangeants, ils ont été trimballés jusqu'à la frontière, tandis que l'homme qui les avait élevés réfléchissait à ce qu'il pouvait faire d'eux. il les a finalement abandonnés sur place (pas assez indifférant pour les faire disparaître, mais ne les aimant pas suffisamment pour s'encombrer d'eux alors qu'il retournait en corée du nord) après leur avoir fait jurer de ne rien dire de ce qu'ils avaient vu plus tôt (gagnant ainsi du temps le temps qu'une longue enquête soit menée). quelques heures se sont écoulées et namhyuk est parti "chercher de l'aide" en promettant de "revenir vite", mais il s'est perdu — jae était seul quand des adultes l'ont trouvé sur place et les jumeaux ne se sont jamais revus depuis.

ADOPTÉ. jaehyuk ne se souvient pas de ses origines : d'après les psy consultés à l'époque, il fait un blocage. il avait 7 ans quand on l'a retrouvé à la frontière de la Corée du Sud, du sang sur ses vêtements. personne ne l'a réclamé et il a été placé à l'orphelinat, muet quant à ce qui l'avait mis dans cet état, incapable également de donner son nom ou celui de ses parents, son adresse, etc. étonnamment, il a été adopté très rapidement, alors même que son âge semblait le condamner à ne pas se trouver de famille. il n'a pas reparlé pendant les deux années qui ont suivi, mais les interventions de psychologues et l'amour dont on l'a baigné ont compensé le traumatisme qui l'avait plongé dans le silence. il a finalement recommencé à vivre, en tant que seo il nam. il a tenté de redécouvrir son passé grâce à des techniques comme l'hypnose, mais s'est systématiquement retrouvé en proie à de violents mots de tête, des tremblements, de violentes nausées, bref : malade comme un chien. ça l'fait un peu flipper (et à raison) alors il a cessé de fouiller.

ARTISTE UNDERGROUND. le duo dont fait partie ilnam, Illmatic, s'est longtemps produit dans des bars, clubs, fêtes privées et autres avant de pouvoir donner des concerts. salles étriquées quasi vides au départ, une poignée d'auditeurs, et puis de plus en plus, jusqu'à l'organisation de tournées. ils réunissent quelques centaines de personnes, atteignent les 500 à tout casser mais n'essayent pas vraiment d'en faire plus : ils aiment pouvoir se jeter dans une foule compacte durant les moments forts des concerts, mais aussi pouvoir se mêler aux fans une fois leur prestation achevée. ils les voient comme une famille, pas comme une masse vouée à les aduler.

CLODO OCCASIONNEL. le sac sur l'épaule, la guitare en main, le jean déchiré, les cheveux colorés et les yeux rendus charbonneux par le maquillage, ilnam a constamment l'air d'être sur le point de monter sur scène — et c'est vrai qu'il l'est. en fait, kitae et lui n'hésitent pas à se poser à un coin de rue et à jouer pour les passants, récoltant quelques pièces grâce auxquelles ils se louent une chambre pour la nuit, dans un motel souvent miteux. c'est comme ça que se passent leurs tournées ou leurs quêtes d'opportunités : chaque parcours est une nouvelle aventure et si c'est parfois inconfortable, souvent difficile, c'est ce qu'ils aiment. ils font du stop, voient du pays, sont en permanence en contact avec tous types de personnes, et ce sont ces expériences qui leur inspirent les paroles de leurs chansons (ça et les infos, parce que certains de leurs textes condamnent des actes qu'ils estiment méprisables : corruption, manque d'ouverture d'esprit, etc.). dans les mauvais jours, ils se crashent chez des fans/groupies, amant(e)s occasionnel(le)s, en échange d'un matelas ou d'un canapé, d'une douche et d'un ptit dèj. ou trouvent quelqu'un de sympa et aident avec des tâches ménagères en échange d'un toit temporaire. dans les pires jours, ils se calent leurs sacs sous la tête et dorment dans un jjimjilbang ou dans la rue.

ÉTUDIANT. la relation d'ilnam avec sa famille adoptive est devenue tendue au fil des années : ses difficultés à l'école ont lancé l'engrenage et sa crise d'identité sexuelle a brisé quelque chose, lorsqu'il s'est retrouvé confronté à leur dégoût (il avait 16 ans à l'époque). il s'assume financièrement depuis sa majorité, mais n'a jamais réellement coupé les ponts avec eux : au début, c'était lui qui appelait, une fois tous les deux ou trois mois environ, même si ça lui coûtait et lui foutait le moral à plat. il était trop conscient de tout ce qu'ils avaient fait pour lui pour simplement se résoudre à l'idée de les perdre — mais bon sang, c'était dur. les réponses qu'il obtenaient étaient brèves, glaciales, désintéressées. et puis y'a eu un changement. le couple seo travaillait dans la même entreprise, qui a fermé, licenciant massivement les employés. ils ont commencé à lui mettre la pression : car après tout, n'est-il pas de son devoir, en tant que fils, de les aider maintenant qu'ils sont dans le besoin ? ils ne sont pas foncièrement mauvais, leur raisonnement se tient, quelque part. ilnam a commencé à s'arranger pour leur envoyer des sous, mais son mode de vie instable ne lui permettait d'aider efficacement pour les paiements réguliers (maison, électricité, etc). sa mère adoptive a commencé à l'appeler à son tour, rarement, mais n'hésitant jamais à le culpabiliser. à tenter de le convaincre qu'il a assez déconné, qu'il est temps qu'il grandisse et se donne les moyens de décrocher un bon travail, d'aider les siens au lieu de ne "penser qu'à lui". alors il s'est décarcassé pour décrocher une bourse en musique, misant à fond sur ses mixtapes et son ""don"" pour convaincre, à défaut d'avoir un dossier scolaire apte à lui ouvrir les portes d'une bonne université à la hauteur des attentes de sa famille. il a commencé à venir à la yonsei de façon occasionnelle l'an passé, juste pour certains cours : pour valider ses acquis, passer certains examens en tant que candidat libre. et en mars 2017 il a intégré le cursus d'arts du spectacle (spécialité musique) directement en 2ème année, mettant finalement un terme à sa vie de nomade. le niveau est franchement intense et retrouver les bancs de l'école n'est pas facile, pour lui qui ne s'y est jamais senti à l'aise. au moins, c'est sa passion qu'il étudie/approfondit. ça fait étrange de le voir attifé sobrement pour changer, on croirait avoir à faire à un gars complètement différent (ça lui plait moyen, la sobriété).
Mes liens importants
they love me, they hate me
BYUN YOHAN ▬ frère jumeau
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
NOM PRÉNOM ▬ nature du lien
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.


YOHAN
We're broken people now; We're burning out; So cold I'm bleeding now now now; Gonna let you down ! Tell me I won't ever be nothin', ain't that somthin'? I've risen from the bottom, I got 'em eyes on the prize and inside 'em. Damn right I overcame, y'all know the name. We similar but never been the same. Everybody, yeah they know the name. Right now, we'll make it some how; We'll make it some way...

Revenir en haut Aller en bas
avatar

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t13163-byun-yo-han-i-don-t-recall http://www.shaketheworld.net/t13280-byun-yo-han http://www.shaketheworld.net/t13279-byun-yo-han
Re: Seo Il Nam FEATURING. Lee Ki Kwang ☆  Sam 24 Mar - 13:04


Le petit mot de la fin
Parce qu'on a toujours un blabla à rajouter.

Merci de m'avoir lu ♥️



Tout d'abord je tiens à préciser que ce pv a entièrement était écris par les soins d'heresy qui est donc la tête pensante de ce perso mais aussi du mien étant donné que tout à débuté avec elle, et ce même si elle n'est plus sur le forum ! Je garde d'ailleurs le pv avec son autorisation !

niveau histoire et caractère cela a était très développé est ne peut guère être modifiable. pour ce qui est de l'avatar celui-ci n'est négociable que si la personne désire le personnage mais avec une tête différente et non l'inverse (quelqu'un qui voudrait l'avatar mais pas le perso ...)  niveau exigence je ne suis pas difficile mais il faut savoir qu'ilnam est trèèèèès important pour yohan, d'où le pourquoi il m'aura fallus plus de huit mois pour reposter ce pv. il est très important pour moi donc je vous demanderai de ne pas le prendre si vous compter le lâcher quelques temps après, vous êtes les mieux placés pour savoir si vous serez capable de tenir le perso ou non right ? le reste j'suis tranquille, niveau rp suffit simplement d'être à jour avec l'activité du forum (même si je dis pas non à plus de rps) n'oubliez pas que le plus important c'est que vous aimiez le perso et vous amusiez avec !

ps: avant de tenter le perso j'apprécierais qu'on puisse en parler ensemble via skype ou mp, c'est toujours mieux de pouvoir en blablater ensemble genre en privé tu vois  :hum:


YOHAN
We're broken people now; We're burning out; So cold I'm bleeding now now now; Gonna let you down ! Tell me I won't ever be nothin', ain't that somthin'? I've risen from the bottom, I got 'em eyes on the prize and inside 'em. Damn right I overcame, y'all know the name. We similar but never been the same. Everybody, yeah they know the name. Right now, we'll make it some how; We'll make it some way...

Revenir en haut Aller en bas

Seo Il Nam FEATURING. Lee Ki Kwang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Examen d'entrée :: Les Âmes Vagabondes – Scénarios :: Les chiots à adopter :: Avec des tablettes-