Revenir en haut Aller en bas

TROUBLE MAKER HAS SOME NEW FOR YOU




 

time for excuses ? (hyejin)

 :: Campus Universitaire Yonsei :: Grand Hall
avatar
Joo Si Hyun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 1 Avr - 15:52
time for excuses ?
hyejin & sihyun

✻✻✻ un message, c’est tout ce que tu as envoyé à hyejin pour la prévenir de ton retour en corée. tu ne l’as d’ailleurs envoyé qu’au moment de poser le pied sur le sol coréen. tu sais que tu aurais du la prévenir bien avant, comme tu l’as fait pour byulyi, mais tu n’y as pas réellement pensé à vrai dire. c’est con à dire, mais hyejin ne te vient pas à l’esprit en premier quand tu penses à annoncer quelque chose à ta famille. c’est toujours byul, toujours elle à qui tu parles de tes problèmes, à qui tu dis tout. et pourtant, hyejin est aussi ta sœur, ta petite sœur. mais c’est plus fort que toi, tu n’arrives pas à te confier autant que tu ne le devrais avec elle. pas parce que tu ne l’aimes pas, au contraire, tu l’aimes autant que tu aimes ta grande sœur, c’est juste que c’est compliqué. hyejin est jeune, elle a plus d’écart avec vous et vous l’avez toujours mis de côté. c’est devenu naturel avec le temps et vous n’avez pas cherché à changer ça. sûrement que ce n’est pas la bonne solution pour vous comme pour elle, mais vous ne pouvez pas faire autrement. depuis ton retour, en octobre, tu ne l’as pas vu, sûrement croisé sans que tu ne t’en rendes compte, mais tu ne rentres pas chez toi, jamais. tu n’as pas envie de voir tes parents et encore moins qu’ils ne te fassent la morale sur ce que tu es devenu et ce que tu comptes faire de ta vie. alors, tu les évites tous autant qu’ils sont. encore aujourd’hui, tu n’as pas reparlé réellement en face à face avec ta petite sœur, prétextant toujours quelque chose à faire. dans un sens, ce n’est pas totalement un mensonge. tu es toujours en vadrouille que ce soit à séoul ou ailleurs. t’aimes bien te promener au lieu d’aller en cours aussi alors, c’est sûrement pour ça que tu n’as pas encore vu hyejin. d’ailleurs, c’est à cause du fait que tu sèches autant les cours que tu es obligé d’aller à ce rendez-vous avec la direction. mais c’est pas ta faute, ça ne te plait pas ce que tu as choisi. t’as juste pris quelque chose parce qu’il fallait prendre quelque chose. t’as même pas de plans pour l’avenir. tu te laisses naviguer au gré des vagues de la vie. enfin, tu sais qu’il faudra un jour que tu fasses quelque chose. mais jusqu’à ce que tu trouves réellement ce que tu veux faire, tu vis au jour le jour, sans te soucier de rien d’autre. c’est d’ailleurs pour ça que tu n’a pas su répondre à la plupart des questions que la directrice t’a posé sur ton avenir. c’est pas fait pour toi ce genre de chose. à la place tu prends la vie comme elle vient. et quand tu sors de son bureau, t’es pas plus avancé et elle non plus sur ce que tu vas faire. tu te dépêches quand même de partir de là parce que t’as pas envie de rester assis pendant quatre heures à écouter quelqu’un qui t’endort. tu sais pas encore ce que tu vas faire de ta journée. tu te perds dans tes pensées en essayant de trouver un plan jusqu’à ce que tu bouscules quelqu’un faisant tomber ses affaires au sol. « oh je regardais pas où j’allais. » pas de pardon, tu t’excuses jamais toi. à la place, tu te baisses quand même pour aider et quand tu regardes enfin la personne, tu te rends compte que c’est ta petite sœur qui est en face de toi. « oh salut hyejin. tu vas bien ? » tu te rends pas forcément compte que c’est pas forcément ce qu’elle veut entendre de ta part après autant de temps loin d’elle et surtout après que tu sois revenu et que tu n’es pas cherché à la revoir plus vite.
© LOYALS.


all of my senses want to feel you. don’t by shy, i’m already inside you. (hoya, angel)


avatar
Joo Hye Jin
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 23 Avr - 16:36
time for excuses ?
hyejin & sihyun

✻✻✻ les jours qui se ressemblent, tu pourrais finir par croire que la vie n'avait aucun intérêt, des fois tu en avais l'impression. on disait souvent que le monde n'était ni tout blanc ni tout noir, ce qui laissait imaginer qu'il était gris, eh bien on pourrait dire pour toi que c'était un gris foncé, bien foncé. tu avais peu de vrais passions, tu ne trouvais un véritable réconfort qu'avec les animaux dont tu t'occupais à l'animalerie. tes amis ? tu pouvais les compter sur les doigts des mains, tu pense même qu'une main suffirait bien pour le faire. et ta famille dans tout ça ? ils étaient loin derrière dans la liste des personnes que tu aimais, tu aurais aimé que ce soit autrement, mais était-ce possible de rattraper ça ? tu ne pensais pas. pourtant bul yi faisait des efforts, ces derniers temps surtout, tu avais beau ne pas le montrer, au fond de toi tu appréciais. mais ça n'effaçait pas les années de solitude que tu avais vécu, cette impression de ne pas faire partie de la famille, de n'avoir personne sur qui tu pouvais compter, juste toi. attrapant tes carnets quand le professeur annonce la fin de ton cours, tu te dépêches de ranger tes affaires, bien que tu n'aurais pas cours durant les deux prochaines heures, tu voulais te trouver un coin tranquille sur le campus. il faisait beau aujourd'hui, tu pourrais sûrement trouver une place dans les jardins, sur la pelouse à l'abri du soleil sous un arbre. plongée dans tes pensées, tu ne fais pas attention où tu vas, tu as arpenté suffisamment les couloirs de l'université pour réussir à te diriger sans trop de soucis, tes pas te conduisant là où tu voulais sans que tu ais besoin de regarder où tu allais. pourtant si tu avais levé les yeux, tu aurais peut-être pu faire demi-tour, tu aurais évité ce qui allait se passer et te retrouver face à quelqu'un à qui tu n'avais pas envie de parler, et encore moins de voir. tu sens ton épaule rentrer dans celle d'un autre élève, tes affaires tombant au sol avant même que tu réalises ce qui arrivait. lâchant un soupir, fermant les yeux quelques secondes avant de tourner un regard irrité vers celui qui t'avait bousculé, le jeune homme s'était baissé pour ramasser tes affaires, tu ne croises son regard que quand il se relève, tu aurais préféré au final qu'il se casse sans demander son reste comme d'autres auraient fait. tu n'avais même pas reconnu sa voix, en même temps, depuis combien de temps tu ne l'avais pas entendu ? tu ne savais même plus. le visage inexpressif, tu te retiens de lever les yeux au ciel à sa question, c'était tout se qu'il avait à te dire ? même pas un pardon, une explication sur pourquoi il n'avait pas pris la peine de venir te voir depuis son retour, au final t'étais vraiment si insignifiante à ses yeux ? « ah, salut si hyun. » tu finis par lâcher, après plusieurs secondes de silence. tu ne savais pas quoi dire, tu n'avais pas l'habitude, à l'inverse de byul yi qui essayait de combler le fossé entre vous, si hyun restait presque un étranger à tes yeux. « parce que ça t'intéresse maintenant ? » les mots glissent entre tes lèvres avant même que tu ne les retiennes, tu détournes les yeux un instant en te raclant la gorge, prenant une inspiration. « et toi ? depuis le temps, je finissais par me demander si tu étais toujours en ville. » le visage toujours fermé, tu n'essayes même pas d'esquisser un sourire, tu ne ferais pas cet effort, tu n'en avais plus la force après toutes ses années.
© LOYALS.


    why is it that the people you come to love are the ones that seem to hurt you the most ?
avatar
Joo Si Hyun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 13 Mai - 21:49
time for excuses ?
hyejin & sihyun

✻✻✻ tu sais que tu n’es pas le frère de l’année, du moins pas pour hyejin et tu regrettes vraiment ton comportement avec elle. sauf que ça fait des années que tu agis comme ça. tu ne sais pas faire autrement. tu as toujours été plus proche de ta grande sœur que de la plus petite et puis sans que tu ne t’en rendes compte réellement le fossé entre la plus jeune et toi s’était agrandit jusqu’à ce que vous ne deveniez que des inconnus l’un pour l’autre. tu te doutes qu’il faudrait que tu fasses des efforts, que tu essaies de te rapprocher de cette sœur que tu as totalement laissé tomber. tu ne lui as jamais dit pourquoi tu étais parti en thaïlande, pas plus que tu n’as essayé de la revoir quand tu es revenu en corée. alors, que ta grande sœur savait tout, depuis le début. tu t’en veux réellement pour tout ça, mais tu ne la connais pas cette petite sœur. tu ne sais rien d’elle. tu ne connais même pas les études qu’elle fait, sa pointure de chaussures, ce qu’elle aime ou n’aime pas dans la vie. c’est comme si elle était une inconnue. ce n’est pas normal, tu le sais, mais tu ne peux pas t’en empêcher. d’ailleurs, en parlant d’études, les tiennes ne sont là que pour faire jolies et tu passes plus de temps à sécher qu’à réellement aller en cours. tu ne sais pas ce que tu vas faire de ta vie, tu n’as aucun projet, aucun avenir. c’est pour cette raison que la directrice te fait venir dans son bureau et que tu te retrouves con à ne pas savoir quoi lui répondre quand elle te parle de ce que tu comptes faire. rien ? c’est ce qui te vient à l’esprit au moment où elle pose la question et tu sors de son bureau, avec encore moins d’idées de ce que tu allais faire après la fac. tu finis par sortir pour rejoindre l’extérieur quand tu bouscules une élève faisant tomber ses affaires sur le sol. tu te baisses pour l’aider malgré que ce ne soit pas ton genre et quand tu relèves les yeux, c’est justement ta petite sœur, hyejin qui est en face de toi. tu la salues lui demandant comment elle va et sa réaction ne se fait pas attendre. tu es mal à l’aise, tellement tu sais qu’elle a de reproche à te faire et qu’elle aurait même tous les droits de le faire. tu as conscience qu’il faudrait que tu changes ton comportement avec elle, mais tu ne sais pas par où commencer et pas une seule fois tu te dit qu’il faudrait que tu commences aujourd’hui. « bien sûr que ça m’intéresse, t’es ma sœur. » pourquoi ça sonne si faux à tes oreilles ? sûrement parce que tu ne l’as jamais réellement considéré comme telle et que tu as l’impression que tu es un imposteur. « je te l’aurais dit si j’avais quitté la ville hyejin. » avant de partir ou après, ça c’était un autre débat. parce que lorsque tu étais parti en thaïlande, tu ne lui avais dit qu’après avoir atterri. « j’ai pas eu trop le temps de venir te voir… » une excuse pour dire que tu ne savais pas quoi lui dire et encore moins quoi faire avec elle. peut-être qu’elle voudrait simplement passer du temps avec toi, mais ça te semble tellement peu probable, surtout au vu de ce silence malaisant qui vous entoure. « tu as encore cours ? ou t’as le temps de discuter un peu ? » discuter de quoi ? tu sais pas vraiment. apprendre à se connaitre peut-être ça pourrait être un bon début… est-ce qu’elle acceptera ? tu sais pas, mais tu fais un pas vers elle là non ?

© LOYALS.


all of my senses want to feel you. don’t by shy, i’m already inside you. (hoya, angel)


avatar
Joo Hye Jin
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 19 Juin - 0:54
time for excuses ?
hyejin & sihyun

✻✻✻ tu ne savais pas comment réagir par rapport au retour de ton frère. en vrai si tu avais plusieurs idées en tête, mais aucunes que tu n'oserais mettre en application parce que t'étais pas du genre à étaler ta colère devant tout le monde, d'exprimer ce que tu ressentais. n'était-ce pas ça ton problème ? si étant gosse, tu avais eu le courage de leur dire que tu n'allais pas bien, que tu te sentais exclue, les choses auraient-elles été différentes ? en attendant c'était trop tard pour changer le passé, vous ne pouviez plus retourner en arrière, le mal été fait. ton frère s'était cassé sans t'en parler, tu ne savais toujours pas pourquoi, tu ne croyais pas les raisons que ton père avait essayé de te faire avaler. clairement il s'était passé un truc, mais t'avais pas envie de le savoir, s'il arrivait très bien à faire comme si tu n'existais pas, ou du moins que tu n'étais pas assez importante pour qu'il juge que tu méritais de le savoir, t'allais pas lui courir après telle une chienne bien obéissante attendant sa friandise. moins tu le voyais, mieux tu te portais. de tes deux aînés, si hyun était celui que tu connaissais le moins. après son départ, comme si elle avait réalisé qu'ils n'étaient pas que tous les deux, votre sœur avait fini par avoir des remords sûrement. tu ne comptais pas lui rendre la tâche facile, même après tout ce temps, elle avait du mal à percer ta carapace. votre relation s'était améliorée cependant, parce que tu avais vu ses efforts, et qu'au fond ça te touchait plus que tu ne voulais bien l'avouer. tu n'irais pas le crier sur tous les toits cependant, tu ne lui ferais pas ce plaisir, pas encore. au moins elle essayait, contrairement à ton frère. le dit frère qui était celui qui t'avait bousculé, qui se trouvait face à toi. depuis combien de temps il était rentré déjà ? c'était pas avec l'absence de communication que tu allais t'en souvenir, en revanche si ton grand frère n'avait pas pris la peine de venir prendre de tes nouvelles ou te signaler que ouais il était bien en vie et en bonne santé, tu avais eu des nouvelles de sa part par une camarade. il avait rejoint une fraternité. tu l'avais mal pris sur le coup, tu avais encore du mal à le digérer d'ailleurs. il donnait pas signe de vie mais trouvait le temps de joindre un de ces groupes inutiles ? non on pouvait dire que tu ne les portais pas vraiment dans ton cœur, en vrai tu ne voyais pas l'intérêt. ça semblait être une copie ratée des fraternités américaines. tu ne peux t'empêcher de hausser un sourcil, lâchant un rire sans joie, une critique non cachée. « c'est bien la première fois que tu me montres de l'attention, pourquoi ? je vais mourir ? » tu entends la condescendance dans chacun de tes mots, mais comment pouvais-tu faire autrement ? « comme tu l'as fait la dernière fois, n'est-ce pas... » tu ricanes, tes pupilles se fermant un peu plus. son excuse qui passe par une oreille pour sortir par l'autre, c'était si facile de dire ça, tu aurais préféré qu'il te dise qu'il s'en foutait plutôt que de mentir. ses questions qui te font le regarder à nouveau, songeuse. « vous vous êtes donnés le mot c'est ça ? » tu questionnes à la place. « parce que bizarrement elle l'a fait aussi, mais elle a pas attendu trois ans au moins. » ça sonnait comme un reproche, et s'en était sûrement un.
© LOYALS.


    why is it that the people you come to love are the ones that seem to hurt you the most ?
avatar
Joo Si Hyun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 2 Juil - 10:55
time for excuses ?
hyejin & sihyun

✻✻✻ pourquoi c’est si malaisant entre vous deux, alors que vous êtes de la même fratrie ? pourquoi t’as l’impression que tout ce que tu lui dis est vide de sens ? tu sais que tu n’es pas le frère de l’année et encore moins de la décennie, que tu as fait pas mal d’erreurs la concernant, mais t’as l’impression que tout ce que tu lui dis sonnes faux. tu ne supportes pas cette sensation et pourtant, tu sais que tu ne feras pas grand-chose pour changer les choses. cependant, ce n’est pas parce que tu ne veux pas le faire, juste tu ne sais pas comment. tu as merdé dans ton rôle de frère et hyejin et toi n’avaient plus rien en commun, si vous aviez eu quelque chose un jour. alors, tu ne savais pas réellement quoi faire et encore moins avec les remarques de ta petite sœur. tu comprends clairement qu’elle puisse t’en vouloir et qu’elle soit surprise que tu lui portes de l’attention, mais est-ce qu’elle est obligée de le dire de cette façon. pire pourquoi t’as ce sentiment qui commence à grandir en toi ? c’est un mélange de culpabilité et de mélancolie. ouais tu t’en veux de la traiter de la sorte parce qu’elle n’a pas mérité ce traitement et la mélancolie c’est parce que tu aimerais retourner à l’époque où vous n’étiez que des gosses. ainsi, tu pourrais arranger les choses entre vous. mais le voyage temporel n’existe pas et tu devais réparer, ou du moins essayer de réparer, les pots cassés maintenant. tu prends sa réflexion dans les dents et tu n’as rien à lui répondre parce qu’elle a raison. alors, tu gardes le silence jusqu’à ce qu’elle, elle la reprenne et encore une fois, elle dit la vérité. la dernière fois tu ne l’as prévenu qu’une fois sur le tarmac à la sortie de l’avion, en thaïlande. quand tu dis que t’es pas le frère de l’année, t’es pas si loin de la vérité. tu te cherches alors des excuses pour ne pas être venue la voir plus tôt parce que tu ne savais pas comment l’aborder. et quand elle te parle d’elle, tu comprends qu’elle mentionne votre grande sœur. tu as toujours été plus proche d’elle que de hyejin et tu te rends compte qu’elle a été moins conne que toi, parce qu’elle a essayé de se rattraper plus tôt par rapport à toi. « je savais pas. » et c’est vrai, elle ne t’en a pas parlé. bizarre vous qui vous disiez tout, elle ne t’avait pas parlé de quelque chose d’aussi important. « c’est bien. » y en a au moins un de nous deux qui s’occupe de toi que t’as envie de rajouter, mais tu n’en fais rien. tu continues de la regarder, le visage impassible. « je dois prendre ta réponse pour un non ? » que tu saches si tu vas attendre comme un con ou si elle va te donner sa réponse rapidement. tu ne sais même pas laquelle tu voudrais entendre. t’es effrayé à l’idée qu’elle t’envoie chier, mais tu l’es encore plus à l’idée qu’elle te dise oui. tu ne sauras clairement pas quoi lui dire, ni même quoi faire. quand il s’agit de hyejin, tu es totalement nul. tu ne connais rien de ta petite sœur, pas même ses études, c’est pour dire.

© LOYALS.


all of my senses want to feel you. don’t by shy, i’m already inside you. (hoya, angel)


avatar
Joo Hye Jin
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 30 Juil - 21:43
time for excuses ?
hyejin & sihyun

✻✻✻ tes yeux qui refusent de se fixer sur un point, allant du visage de ton frère à un morceau de mur puis sur une fenêtre du couloir. le malaise bien trop présent, bien trop évident entre vous. ça avait toujours été ainsi, mais après son absence et son rôle récurrent de fantôme depuis son retour, comment ça pouvait être différent ? si hyun, il était comme un étranger à tes yeux. tu ne connaissais rien de ce qu'il se passait réellement dans sa vie, et l'inverse était vraie aussi. en réalité vous n'étiez liés que par le sang, en dehors de ça on ne pouvait pas dire que vous partagiez quoi que ce soit d'autres. tu avais eu la même impression avec se yeon durant toutes ces années, et tu l'avais encore parfois mais elle, elle avait voulu faire des efforts. étaient-ils sincères au début ou juste pour combler le manque que le départ de votre frère avait laissé ? tu ne savais pas trop, tu cherchais pas non plus à le savoir. ça ne te ferait que plus mal si jamais c'était le cas, qu'encore une fois tu ne servais que de roue de secours. tu ne pourras jamais partager ce qu'ils ont, ni le comprendre. mais au moins se yeon avait essayé. l'espace d'un instant, tu étais au centre de son attention. même si ce n'était pas encore ça, on ne pouvait pas dire que vous aviez une relation fraternelle normale, se yeon ignorait tellement de choses. ton overdose accidentelle par exemple. tu ne sais même pas si elle avait remarqué ta fugue de plusieurs jours, ou si ça lui était passé complètement au dessus de la tête. tu lèves les yeux discrètement au ciel quand tu entends la réponse de ton frère, ce n'était pas étonnant tu aurais voulu lui rétorquer, il ne s'intéressait pas à ta vie alors comment il le saurait ? et l'indifférence que tu pensais voir dans ses paroles ne faisait que t'irriter un peu plus. tu ne sais pas comment interpréter l'expression fermée de son visage, mais tu devais afficher une mine similaire, un des rares points communs qu'on pouvait trouver entre vous d'ailleurs. « je n'ai pas cours avant au moins trois heures, tu veux aller quelque part ? » tu te contentes de répondre à sa question par une autre, mais au moins ce n'était pas un refus qu'il s'attendait probablement à essuyer. tes épaules qui se détendent légèrement, alors que tu hausses un sourcil en fixant tes yeux bruns sur ton frère. tu ne savais pas ce qu'il avait en tête, mais tu espérais simplement qu'il n'allait pas gâcher ton temps. tu en avais marre d'espérer quelque chose venant de sa part ou de celle de se yeon, pour être encore déçue au final. tu avais beaucoup trop souffert par le passé pour accepter que cela continue maintenant. il s'était barré sans se soucier de ce qui allait tomber sur tes épaules, la pression que tes parents te mettaient dessus pour que tu sois la petite fille parfaite, tu payais pour ce que tes aînés n'avaient pas su être. et tu trouvais ça injuste, tu ne méritais pas de souffrir par leur faute.  
© LOYALS.


    why is it that the people you come to love are the ones that seem to hurt you the most ?
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?