Revenir en haut Aller en bas

TROUBLE MAKER HAS SOME NEW FOR YOU




 

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Me tiendras tu la main ? #Andy ♥

 :: Le reste du monde :: Séoul :: Les alentours de la ville
avatar
Eom Skyla
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 9 Avr - 23:12
désastre des astres
ANDY & SKYLA

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
Tu avances dans cette ruelle le cœur tambourinant dans ta poitrine. Tu aimerais pouvoir t’éloigner de cette sensation oppressante qui te coupe le souffle pourtant tu sais au fond de toi que courir ne te sauverait pas … tu ne veux pas céder à la panique, pas quand tu sais que ça te fera perdre tes moyens … Tu préfères garder les idées claires mais cette peur au ventre qui te suis te fait douter. Tu comptes chacune de tes inspirations pour t’obliger à te focaliser sur quelque chose, peut-être aussi parce que tu crains qu’elles ne soient les dernières. Tu accélères le pas et cet écho qui te suit de près t’arrache des battements de cœur rapide. Tu as peur, si peur que tu fouilles déjà dans ton sac ta bombe à lacrymogène … tu n’as jamais eu à t’en servir pourtant ce soir semble propice à l’utiliser. Tu sens cette main qui se plaque sur ta bouche plus vite que tu ne pourrais lui échapper. Tu as envie d’hurler, de fuir. Tu aurais dû courir quand tu en avais encore le temps mais tu craignais bien trop que cet homme te poursuive. Qui sait, peut-être que tu aurais pu lui échapper, là tout fuite te parait improbable. Tu gesticules, lui griffe tout ce qui est à ta portée. Ses mains, ses avant-bras et son visage tu le crois. T’as bien appris à te défendre, à donner des coups précis pour désarmer ton agresseur, mais la peur de mortifie et ta force te fuis. Sans trop savoir comment tu arrives à te dégager de sa prise et tu te mets à courir en hurlant. Personne ne viendra pourtant et tu le sais, tu le sais si bien que tu paniques encore plus. Tu ne sais pas pourquoi tu penses à lui à cet instant précis. Tu ne sais pas pourquoi tu te mets à courir vers chez lui, comme s’il pouvait te protéger, te rassurer. Mais avant même de pouvoir quitter la ruelle cet homme te rattrape et te plaque au sol. Il te tire avec force pour te jeter sans ménagement derrière cette benne à ordure.

Tu ripes tes mains et genoux sur les débris de verre de bouteilles brisées. C’est étrange, tu ne sens même pas la douleur. Tu n’as pas le temps de le remarquer que déjà il t’attrape par les cheveux pour te redresser. Tu le vois déjà fouiller dans son pantalon et tu sais pertinemment ce qu’il va sortir dans une étoffe de tissu. Oh non pas ça. Penses-tu effarée. Tu avais toujours réussi à échapper aux hommes violent et si certains avaient déjà pu te frapper pendant l’acte tu avais au moins eu la récompense d’une liasse de billets conséquente pour te consoler. Tu gémis et fouille le sol à la recherche de la moindre aide possible. Il te tient si fort par les cheveux que tu as le cuir chevelu en feu. Quel homme infâme … tu aurais envie de le tuer de t’infliger ça. Quand il approche son membre de ta bouche tu le mords de toutes tes forces. Le cri de douleur qu’il pousse accompagne une gifle si forte qu’elle te sonne. Toutefois ça a au moins le mérite de le faire lâcher et de te donner l’opportunité, rien qu’une seconde, de prendre la fuite … Tu te redresses comme tu peux, cherchant à disparaitre le plus loin possible. Mais vif et féroce, cet homme t’attrape la cuisse et te fait trébucher. Tes mains rencontrent à nouveau le sol et tu ne sens pas cette décharge électrique dans ton poignet désormais foulé. Tu pousses un nouveau cri, de rage cette fois, en te tournant vers lui. Tes doigts se sont renfermés sur une bouteille que tu lui fracasses sur la tête. Tu aurais pu t’arrêter là et t’enfuir en courant mais tu as soudainement trop peur de lui tourner le dos et de sentir ses mains à nouveau t’empoigner pour te jeter au sol.

Tu frappes à nouveau la tête de cet homme titubant et abat cette bouteille partout où tu le peux. Encore, et encore, et encore … tu ne remarques pas tout de suite le sang mais tu peux le sentir. Chaud et poisseux se déverser sur tes mains et ton visage … fébrile et en état de choc tu fixes ton œuvre giser à tes pieds. Inerte et sans vie, cet homme rend son dernier souffle, défiguré et horrifié. Il n’a rien pu faire face au tranchant de ta bouteille de verre. Tu as le souffle cours et dans ton faible moment de lucidité tu réalises que tu as besoin d’aide. Il est si tard … pourtant tu ne penses qu’à une seule personne.

Tu prends enfin la fuite. Tu cours aussi vite que tu le peux. L’heure tardive te permet de croiser pratiquement personne et les rares noctambules que tu vois ne semblent guère s’intéresser à ta course effrénée. Tu arrives devant son appartement et tu ne te sens à l’abri des regards que lorsque tu franchis son hall d’entrée. Rapidement tu montes à l’étage, ignorant s’il y a des caméras qui pourraient immortaliser ton … acte.  Tu toques à sa porte, laisse ton doigt frénétiquement appuyé sur la sonnette jusqu’à y laisser ton empreinte pourpre. Tu ne sais pas s’il dort, ou même s’il est chez lui … tu te sens fléchir, paniquer, ton souffle te manque et tu réalises enfin que tu viens de tuer un homme. Tu es si déroutée et choquée que tu plaques ton avant-bras sur le bas de ton visage pour étouffer un sanglot douloureux. Tu suffoques contre ta peau couverte de sang et gémit en tombant accroupie devant sa porte. S’en est fini pour toi … réalises-tu en craquant, cédant à tes larmes devant la porte de cet homme que tu rends complice malgré lui … tu devrais rentrer chez toi et le laisser mais tu es incapable de bouger, tes larmes sont trop lourdes pour toi et ta peur te clou au sol.
(c) DΛNDELION


avatar
Hamilton Andrew L.
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 10 Avr - 23:26
désastre des astres
ANDY & SKYLA

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
T’arrivais enfin chez toi ! Tu refermes la porte derrière toi quand Digby, ton chien, vient t’accueillir avec entrain. Tu lui caresses le ventre avant d’aller dans la cuisine. Tu te laves les mains et commences à cuisiner. Tu mourrais de faim mais aussi de fatigue. Depuis quelques semaines, tu enchainais de longues journées. Tu voulais juste un peu de temps pour dormir. Après avoir découpé les oignons, tu les fais frire dans une poêle avec un peu d’huile de sésame. Tu vas dans ton salon et allumes la télé. Tu finis de préparer ton diner et poses ton assiette sur ta table basse. Avant d’entamer ton repas, tu remplis la gamelle de ton chien. Tu t’assoies lourdement sur ton canapé en poussant un long soupir. < Ahhh > Peu de temps après, ton chien te rejoins, s’allongeant à côté de toi. Ton ventre plein, tu reposes ta tête en arrière. Tu voulais juste fermer les yeux quelques instants mais tu tombas dans les bras de Morphée en à peine quelques secondes.
Tu sursautes. Quelqu’un sonne à ta porte. Tes paupières s’ouvrent difficilement. La lumière de ta télé t’éblouie. Troublé et perdu, tu te demande quelle heure il est. Tu appuies sur la télécommande pour qu’elle affiche l’heure à l’écran. Tu essayes de déchiffrer ce qui est écrit, tu places ta main devant les yeux comme si tu regardais un film d’horreur. Tu parviens à lire 2h48. Tu fronces les sourcils, te demandant qui pouvait bien se trouver de l’autre coté de ta porte. Tu te lèves t’aidant de tes mains et te diriges vers la porte te frottant les yeux. Tu regardes dans le judas mais n’aperçois personne. < Qu’est ce que ?! > Te souffles-tu. Tu te demandes même si ce n’est pas le fantôme que tu avais soit disant rencontré dans le théâtre de l’université. Tu ouvres finalement la porte pour trouver une jeune femme recroquevillée sur elle-même. Tu te recules de surprise. C’était elle ? Le fantôme ?! Après tous ces mois, elle t’avait retrouvée ? Tu es sous le choc. Aucuns sons ne sortent de ta bouche et tes yeux sont écarquillés. La jeune femme relève la tête vers toi. Sn visage est enflé et des larmes noient ses yeux. Ce n’est pas un fantôme, non. Elle te rappelle quelqu’un. Tu finis par les voir. Ses mains. Pleines de sang. Etait-ce le sien ? Pire, celui de quelqu’un d’autre ? Tant de questions dont tu ne voulais pas connaitre les réponses. < Q-qui êtes-vous? > souffles-tu effrayé.

(c) DΛNDELION




Every great love starts with a great story...
avatar
Eom Skyla
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 21 Avr - 23:00
désastre des astres
ANDY & SKYLA

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
Tu as du mal à respirer et surtout à réfléchir. Tu te demandes encore comment tu as fait pour arriver jusqu’ici. Tu déglutis, persuadée que le monde entier sait ce que tu viens de faire … tu as peur des conséquences mais tu réalises à peine la gravité de tes actes. Tu es sous le choc, tu as peur, parce que tu ressens toujours cette main sur ta gorge, cette force qu’il a utilisé sur toi … Tu as peur que ton secret éclate au grand jour et c’est tout ça qui se bouscule dans ta tête en te faisant à la panique. Tu as mal, un peu partout et nulle part à la fois, tu as froid mais sent à peine ton corps. C’est comme si ton esprit anesthésié et fouillis se vengeais. Le sang sur tes mains te dégoûte et tu t’efforce de les essuyer sur ta robe déchirée  pour ne plus sentir cette souillure brulante. T’as envie de vomir mais tu te retiens, par contre tes sanglots se font de plus en plus lourd et t’étouffe presque … alors quand il ouvre la porte c’est comme un ange tombé du ciel. Tu retrouves ton oxygène malgré ta peau. Tu te redresse subitement et recule, tellement honteuse, tellement désolée de lui imposer ça … Tu bafouilles, tente de trouver tes mots, mais un faible « c’est moi … » s’échappe de tes lèvres. Tu trembles et ta tenue déchirée et couverte de sang laisse présager le pire …

 
Tu vacilles légèrement sans oser t’avancer ou lui demander de l’aide. Tu le fixe, lui et son air horrifié et apeuré. Tu te dis que tu n’aurais jamais dû venir ici. Ton premier réflexe est de vouloir fuir mais tu es incapable de bouger, comme si tes jambes étaient ancrées au sol, trop lourdes pour que tu puisses les bouger … ton souffle irrégulier et tes mains tremblantes que tu accroches au revers de tes manches témoignent de ta détresse, mais c’est ton regard et l’expression de ton visage qui trahissent ta peur et ton effroi. Dans une bafouille inaudible tu t’approches d’Andrew avant de souffler avec plus de force mais toujours aussi maladroitement « il a … cet homme il … il a … me sauter dessus … défendue … voulait me forcer … m’a attrapé … » C’est confus, décousu et ta voix cassée mâche la moitié de tes mots. Tu peines à faire une phrase cohérente mais tu espères qu’il puisse comprendre le principal … tu vacilles et t’approches de lui à nouveau à base de petits pas fragile. « Aide-moi. » finis tu par dire dans un sanglot. tes larmes traces des sillons sur le rouges sang de tes joues. Aide moi … 
(c) DΛNDELION


avatar
Hamilton Andrew L.
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mer 9 Mai - 20:24
désastre des astres
ANDY & SKYLA

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
Cette voix ne lui était pas inconnue. Il ne se souvenait plus très bien où il l’avait entendu. Ce n’était pas un fantôme, ça il en était sûr. Le fantôme qu’il avait soit disant rencontré n’avait pas parlé, et si aujourd’hui il lui rendrait visite et qu’il lui adresserait enfin la parole il le ferait de manière bien plus sinistre. Il ne bouge pas, ne comprenant pas ce qu’il se passait. Que faisait cette jeune femme sur le pas de sa porte et qui était-elle non d’une pipe en bois. Elle semble gravement sonnée. Que lui était-il arrivé ? Il se rapproche d’elle, d’un pas prudent. Elle semble inoffensive au premier abord, mais elle pouvait cacher une arme. Les détecteurs ne captaient personne dans le couloir puisque la jeune femme était assise depuis longtemps sur le sol. Les lumières s’éteignirent. Ils étaient plongés dans le noir, simplement éclairés par la lueur d’une petite led au dessus de la sonnette. Andrew ne lâchait pas la jeune femme du regard. Il craignait qu’elle ne profite de cet instant pour lui sauter dessus. Son père avait eut tous les défauts du monde mais il fallait bien reconnaitre que l’éducation militaire qu’il avait donné à son fils allait être, plus que jamais, utile ce soir. Andrew allumes la lumière de son couloir. Il ne voit plus rien, éblouit l’espace de quelques secondes. C’est bon, il la reconnait enfin. Sky, la fille du parc. Il inspire de surprise avant de se diriger rapidement vers elle, totalement préoccupé. Elle baragouine quelque chose mais Andrew sait qu’elle est sous le choc et que ce n’est pas le moment de chercher des explications. Il s’agenouille devant elle, les yeux ronds, se demandant d’où venait tout ce sang. Il espérait qu’aucun voisin ne s’aventurerait à une heure si tardive dans les couloirs de l’immeuble. « Aide-moi », ça il l’entend très distinctement. Quelque chose de grave lui était arrivé. Les larmes coulent le long de son visage laissant des traces de mascara au passage. Il enroule ses bras autour d’elle mais elle sursaute. Il se recule montrant ses mains. < C’est moi, t’inquiète pas. > Il attend un peu, qu’elle digère l’information. Dans son état, Andrew allait devoir marcher sur des œufs. Il s’approche à nouveau, plus doucement cette fois avant de la reprendre dans ses bras. Il pose sa tête sur son épaule et commence à lui caresser les cheveux. < Shhh. Ca va aller. >
(c) DΛNDELION




Every great love starts with a great story...
avatar
Eom Skyla
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 10 Mai - 3:11
désastre des astres
ANDY & SKYLA

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
En état de choc Skyla avait du mal à mettre de l’ordre dans ses pensées. Alors quand Andrew, qu’elle était pourtant venu chercher, s’approcha d’elle,  elle ne put réprimer un sursaut de terreur. Elle gémissait, tremblait, finit par lâcher dans un sanglot lourd et triste «  Ils vont m’attraper … ils vont jamais me croire … » elle se sent soudain impuissante, dépassé par ce qu’elle vient de faire, de subir, de vivre … Elle ressent encore la violence de sa poigne et le goût de fer  sur ses lèvres quand il force de l’embrasser. Mais elle tout ce qu’elle voit, tout ce qu’elle sait, c’est qu’on va l’accuser du meurtre, que son simple statu de prostitué suffira à la discréditer … et ça serai tout son monde qui s’écroule. Sa vie, celle de son frère. Tout le monde connaitra son secret, tout le monde, ses proches, ses ex, ses relations, l’école … tout sera pointé du doigt et loin d’être une victime aux yeux de la société elle ne sera qu’un démon à abattre. Cette prostituée qui a tué un bon père de famille sans histoire travailleur et honnête. Et qu’importe qu’il puisse se payer des putes le vendredi soir. Qu’importe qu’il aime les battre et leur faire du mal. Tout ça ce n’était pas de notoriété publique. Tout ça ce n’était pas la vérité que les gens voulaient connaitre. Et finalement Skyla sera l’image, la représentation même de cette société de l’ombre à abattre. Ce poison de la société coréenne.

 
Skyla a envie de vomir, sa tête tourne. Elle vacille, tremble, revoit ces flashs, encore et encore de cet homme tombant au sol. Comment a-t-elle-même pu réussir à le tuer ? Etait-il vraiment mort ? Elle n’en savait rien mais s’en persuadait, comment cela pouvait-il en être autrement … ? Elle se laisse aller contre ce torse rassurant en fermant les yeux. Elle tente de focaliser son esprit sur cette voix grave et rassurante. Il utilise des mots simples pour la calmer. Elle finit par se laisser aller complètement contre lui en agrippant ses deux mains ensanglantées sur son bras. Ne venait-elle pas faire de lui son complice … ? Voudrait-il la livrer aux autorités ? Avait-elle bien fait de lui faire confiance … ? De venir le trouver ? Son corps est soudain brûlant, Skyla est couverte de sueur, tremblante, subissant le contre coup. Elle lèvre ses yeux vitreux vers lui et murmure « Je t’en supplie … ne m’abandonne pas … » avant de sentir sa tête sombrer lourdement contre l’épaule du jeune homme. Elle s’évanouit, s’affaissant contre Andrew sans autre forme de prévention.
 
La jeune femme ne sait pas combien de temps se passe entre le moment où elle ferme les yeux et le moment où elle les rouvre en un sursaut douloureux. Mais ses songes n’ont été ni doux ni reposant. Peuplés d’âmes torturés et de monstres à son image, Skyla n’arrivait ni à fuir ni à mourir. Coincée dans les limbes de son esprit coupable elle  revit la scène oscillant entre son statut de victime et de bourreau. Dans un cri de douleur Skyla se redresse brusquement, des mèches de cheveux collés à son visage, elle a le souffle court, la bouche sèche et l’œil apeuré, terrorisé. « Andrew ! »
(c) DΛNDELION
[/quote]


avatar
Hamilton Andrew L.
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 10 Mai - 11:43
désastre des astres
ANDY & SKYLA

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
Ca semblait surréel. Comment s’était il retrouvé sur son propre pallier avec une femme qu’il ne connaissait, finalement, qu’à peine et les bras ensanglantés ? Mais ce n’était pas la question, la véritable question était qu’est ce qui était arrivé à cette jeune femme. Andrew devait creuser mais sans précipiter les choses, il ne devait pas effrayer davantage Skyla. Il écoutait attentivement tous les mots qu’il parvenait à déchiffrer et qu’elle réussissait à lui livrer. De qui parlait-elle ? Avait-elle eu affaire à un groupe de mafieux ? Dans quel plan s’était-elle embarquée pour être ainsi en danger ? Il réalisait alors que si quelqu’un l’avait suivit jusque chez toi, tu étais aussi en danger. Il espérait simplement que comme encore personne n’avait déboulé armé jusqu’aux dents les menaçant, ça voulait dire qu’ils étaient en sécurité. Elle ne t’avait pourtant jamais semblé être le genre de filles à attirer les problèmes comme on en voit dans les films. C’était la fille du parc, celle qu’il rencontrait chaque fois qu’il voulait lâcher la pression en lisant son livre préféré, profitant du soleil et de la vue. Il sentait la respiration de la jeune femme : rapide, saccadée. Elle était à bout de souffle. La première chose c’était la calmer. Il tapotait doucement le haut de son dos de la même façon qu’on berce un enfant. < T’inquiète pas. Je suis là >. Ils ne pouvaient plus rester dans ce couloir, à la vue de tous. Alors qu’il allait l’aider à se lever, Skyla s’évanouit dans les bras de son ami. Il plaça son bras sous ses genoux et la souleva. Digby les observait comprenant que quelque chose n’allait pas. Il était sacrément intelligent ce chien, il ne se fourrait pas dans les pattes de son maitre ce n’était pas le moment de lui demander de jouer. Andrew déposa le corps inerte de Skyla sur son lit. Il chercha une bouteille d’eau fraiche et un verre qu’il posa sur la table de chevet. Il n’y avait rien à faire. Il fallait qu’il attende qu’elle se réveille. Il nettoya le peu de sang qui était sur sa sonnette et son paillasson. Il referma la porte d’entrée comme si de rien était, confinant le secret de Skyla dans son appartement. Il alla dans la salle de bain et s’arrêta devant son lavabo. Il se regarda, et plongea son visage dans l’eau fraiche qu’il faisait couler. Il prit deux serviettes propres ; une qu’il mouilla et l’autre qu’il garda sèche. Il rejoignit Sky qui n’était toujours pas réveillée. Il nettoya son visage avec la serviette humide. Il plaça sa main sur le front de la jeune femme. Il était chaud. Elle devait avoir un peu de fièvre. Si elle n’avait pas été recouverte de sang, il aurait pu croire qu’elle avait halluciné ce qui lui était arrivé. Il ne pouvait rien faire à part attendre. Il laissa la serviette humide sur son front pour faire chuter sa température. Elle avait de la chance qu’Andrew soit un type bien. Mais vu la poisse de Sky, elle aurait très bien pu tomber sur un deuxième pervers. Les mains d’Andrew tremblaient légèrement. Il n’avait pas besoin de café pour être pleinement éveillé, l’adrénaline lui servait de stimulant. Il était assit sur le bord du lit, la tête dans ses mains, trouvant le temps long. Il se sentait inutile. Il devait faire quelque chose, quoique ce soit. Il se leva et presque instinctivement, il alla dans la cuisine. Les tartes, encore et toujours, étaient sa boule anti stresse. Celle que ta mère te faisait pour te réconforter. Celle aux pommes et à la cannelle. Il avait presque fini, il recouvrait le dessus de sa tarte avec un autre morceau de pâte. Il avait presque oublié pourquoi les néons du café d’en face l’éblouissait comme un phare en pleine nuit. Ce cri qui l’appelait et qui le fit sursauter. Il couru voir Skyla. < Sky ça va ? > Il ramassa la serviette qui avait glissé sur le coussin. Il tapota le front de la femme sur son lit. < T’es en sécurité ici. > Il posa la serviette pour prendre en main le verre d’eau qu’il remplit et lui tendit. < Tiens boit. Ca va te faire du bien. > L’air d’Andrew était sérieux, il était inquiet. < C’est de l’eau. > Il ne savait pas trop pourquoi mais il avait eu le besoin de préciser, comme si elle pouvait croire qu’il allait lui faire encore plus de mal que ce qu’elle avait subit jusqu’à présent.
(c) DΛNDELION




Every great love starts with a great story...
avatar
Eom Skyla
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 24 Mai - 21:38
désastre des astres
ANDY & SKYLA

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
Sky se réveille brusquement le corps couvert de sueur. Mais plus encore, le corps couvert de sang. Elle ne le réalise pas de suite. Non elle tout ce qu’elle voit c’est ce fantôme penché sur son corps agité et prisonnier. Elle suffoque, se croit encore emprisonné dans son rêve. Elle voudrait fuir mais n’a nulle part où aller. Elle voudrait tout recommencer à 0 mais n’a d’autre vie à vivre … Elle attrape la première chose qu’elle trouve … la main d’Andrew. Elle tourne un regard horrifié vers lui avant de réaliser qu’elle était en présence du garçon. Elle a si peu de force dans les mains qu’elle ne le blesse pas vraiment. IL porte un verre d’eau à ses lèvres qu’elle boit à petit lapée sa gorge nouée. T’es en sécurité ici. Elle aimerait pouvoir le croire. Vraiment, elle lève ses yeux humides vers lui, vitreux de fièvre, et retient un sanglot. Elle relâche la pression de la main d’Andrew doucement avant d’enfouir son visage dans ses mains. « Je suis tellement fatiguée Andrew … » gémit-elle soudainement … elle est frêle, si épuisée … on pourrait voir la vie s’échapper d’elle si on regardait assez longtemps. Elle éclate en sanglot, ne réalisant pas le malaise qu’elle pourrait créer chez le plus vieux … elle aurait pu débarquer à un moment inopportun. Le déranger alors qu’il passait la soirée avec sa petite amie, le réveiller beaucoup trop tôt alors qu’il avait sûrement un rendez-vous important … mais elle n’avait pas réfléchi, elle avait couru, caché ses mains pour arriver ici, chez lui, dans son lit. Il n’avait rien tenté et ce simple fait la rassurait.  Mais c’était sûrement tout ce sang qui le rebutait. Si ce n’est ce qu’elle était, ce qu’il finirait par découvrir … lui aussi est-ce qu’il la laisserait tomber ? Elle avait l’impression d’être … sale, contagieuse, atteinte de a lèpre … La vérité finissait toujours pas éclater. Elle ne pouvait même pas prétendre pouvoir garder un ami dans ces conditions, après tout il n’irait pas s’encombrer d’une femme comme elle … c’était presque ridicule d’espérer le contraire. Il la connaissait à peine finalement, il pourrait fuir lui aussi. Se détourner du problème. La laisser.  Lui en voudrait-elle ? Non. Evidemment que non … Mais Skyla était fatiguée d’être seule, constamment seule … « Je ne devrais même pas être ici, je suis désolée » ajoute-t-elle la voix cassée de tristesse. Elle serre ses jambes contre elle pour y enfouir son visage et souffle « Je crois que … que je l’ai tué … » souffle-t-elle aussi incrédule que pouvait l’être Andrew à ces mots. « Il m’a … il a … » il relève la tête vers lui subitement en gémissant, craignant qu’il ne la croit pas « Il a voulu me forcer à … je te jure que je ne voulais pas le tuer … je voulais juste qu’il me lâche mais ... il serrait si fort … il avait tellement de force ! » geint-elle soudain effrayée de ses souvenirs « Je voulais juste qu’il me lâche ! » elle resserre ses bras autour d’elle en tournant son visage vers lui « tu me crois … ? » demande-t-elle hésitante … 

(c) DΛNDELION


avatar
Hamilton Andrew L.
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 28 Mai - 16:57
désastre des astres
ANDY & SKYLA

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
La jeune femme semblait n’être qu’une coquille vide. Ses yeux pleins de larmes n’étaient plus le miroir de rien. Andrew devinait qu’il s’était passé quelque chose de grave. Oui le sang, collant aux vêtements de l’inconnue qui tremblait dans son lit, témoignait de la gravité de la situation mais son état terrifiait davantage Andrew. Il craignait que le pire ne lui soit arrivé. Il lui tenait fermement la main, la réconfortant comme il le pouvait. Il ne voulait pas la questionner et lui tirer les vers du nez mais, pour l’aider, il allait devoir lui faire revivre ce qui c’était passé. Il ne savait pas vraiment s’il devait l’aider à se nettoyer ou si ça allait la déprécier devant la police ? Andrew devait-il ne serait-ce qu’appeler la police ? Il n’y avait même pas pensé. Ca devait sembler suspect. Passer quelques heures avant d’aller voir les autorités compétentes pour… Porter plainte ? … Se… Dénoncer ? Andrew secoue légèrement la tête. Il devait lui demander à qui appartenait ce sang mais il n’osait pas. C’est trop tôt. Elle est encore sous le choc. Elle enfouit sa tête dans ses mains. Andrew hésite à lui caresser les cheveux ou lui tapoter le dos pour la calmer, l’apaiser ne serait-ce qu’un peu mais c’était déplacé. Il ne la connaissait pas suffisamment et, surtout, elle était bien trop effrayée pour ne pas sursauter à ce contact. Il se sentait si inutile. Il ne savait pas comment lui montrer son soutien. Il se pencha légèrement vers elle quand elle commença à raconter son récit décousu. Il n’avait pas besoin de plus. Tuer. Andrew recula son buste et la regarda sous le choc. Il ne devait pas avoir bien comprit. Son coréen pouvait parfois lui faire défaut, peut être que cette-ci c’était encore le cas… < T-Tuer… ? > Tes yeux grands ouverts trahissaient ton incompréhension et ta peur. Ta peur que ce soit vrai. Se ressaisissant et prenant un ton plus sérieux que jamais il rompit le silence. < Ecoute. Je sais que ça va être très difficile mais il faut que tu me racontes tout… En me donnant un maximum de détail. Tu peux me faire confiance. Je vais t’aider mais pour ça il faut que tu me raconte ce qu’il t’est arrivé. Tu peux prendre le temps qu’il te faudra. > Il reprit le verre qu’il remplit de nouveau d’eau pour lui donner. Il savait qu’il était déjà trop pour lui. Il ne savait rien mais il en savait trop pour ne pas être considéré comme complice. De meurtre ? Peu importait. Il ne pouvait pas croire qu’elle avait tué quelqu’un de sang froid. Elle devait avoir ses raisons et malheureusement il craignait les avoir deviné… Me forcer. Il espérait encore ne pas avoir toutes les pièces du puzzle. Il espérait encore qu’une fois au courant de tout il dirait soulagé et en riant < Ahhhh… Tu m’as fait peur je croyais que c’était autre chose… Je croyais que t’avais tué quelqu’un ! > Mais au fond, il savait que cette histoire n’allait être plus sombre que ce qu’il ne voulait admettre. L’espoir fait vivre.
(c) DΛNDELION




Every great love starts with a great story...
avatar
Eom Skyla
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 2 Juin - 16:07
désastre des astres
ANDY & SKYLA

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
Skyla serrait son poing pour ne pas avoir à voir ce sang qui lui collait aux doigts. Elle déglutit et aurait tout donné pour se laver et effacer les traces de son … de ce qu’elle avait fait … Elle n’était pas certaine de pouvoir réfléchir correctement à ce qu’elle avait fait, ni même si elle aurait assez de détails à lui raconter … la vérité c’est qu’elle avait peur qu’il sache qu’elle n’était qu’une prostituée. Elle avait envie de tout abandonner Skyla mais est-ce qu’elle en avait réellement la possibilité … ? Elle se sentait tellement prisonnière de son monde  alors qu’il lui aurait fallu qu’une main tendue pour qu’elle s’en sorte … elle déglutis à nouveau, réalisant à quel point elle avait du mal. Elle remonte la couette sur elle et s’adosse au mur après s’être assise, ainsi elle avait l’impression de pouvoir réfléchir correctement. Elle boit une nouvelle gorgée d’eau avant de grimacer. Elle avait un goût de fer dans la bouche, elle s’était sûrement mordue la langue en tombant … elle zieute vers Andrew et le fixe quelques secondes. Alors c’était donc ça ? Un voisin comme seule personnes proches à prévenir ? Quand est-ce que ça vie s’était ainsi fini ? A mesure que les minutes défilaient elle avait conscience de ce que cela impliquait pour lui aussi … complice. Complice de garder le secret, de ne pas la dénoncer … pire encore, de l’aider à taire ce meurtre, bien que ce soit un accident … elle baisse les yeux, rassemble ses pensées, ses souvenirs, son courage … il veut des détails ? Comment pourrait-elle en donner sans se démasquer ? Et si … et si pour une fois elle disait tout ? Si elle se libérait de son secret, de ce poids qui la ronge un peu plus chaque jour ? Elle repose le verre sur la table de chevet, le repousse suffisamment loin du bord pour ne pas qu’il tombe. On peut voir ses empreintes salir le verre et elle reste quelques secondes à fixer le cristal translucide. « Il a voulu me violer. » finit-elle par murmurer dans un souffle. « Alors je l’ai tué en voulant me protéger. » elle paraissait plus calme, d’un calme presque inquiétant. Elle réalisait son acte et tout ce que cela impliquait. Elle lève ses yeux vers lui, son regard est larmoyant, culpabilisant, inquiet, épuisé. « I Kill him, he wanted to rape me Andrew … I swear … » elle lui avait di ten anglais pour s’assurer qu’il comprenne ce qu’elle cherchait à lui dire. « I never wanted to hurt him but … i panicked. I… I … wanted to run away as far as possible but he … he strangles me …” elle mime le geste en glissant ses mains autour de son cou. “J’ai pris une bouteille de bière qui trainait au sol et je l’ai assommé de toute mes forces … il … il bougeait encore … j’ai eu peur qu’il se relève alors j’ai continué de frapper son torse avec la bouteille cassée et … y avait du sang partout …” réalise-t-elle en fermant les yeux. Elle avait tué un homme. C’était foutu. Foutu pour elle … « Qu’est-ce qui va arriver à mon frère si je vais en prison ?! il est trop jeune ! il pourra pas vivre tout seul … » se remet-elle à paniquer en cherchant son souffle. « il a besoin de moi … il a besoin de moi ! » gémit-elle en crispant ses doigts dans ses cheveux, se balançant d’avant en arrière nerveusement … 

(c) DΛNDELION


avatar
Hamilton Andrew L.
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 3 Juin - 14:04
désastre des astres
ANDY & SKYLA

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
Il s’en voulait de lui faire une telle demande mais il n’avait pas le choix… Il ne pouvait pas l’aider s’il ne savait pas ce qu’il s’était passé. Il ne pouvait peut être même pas l’aider, même en sachant ce qu’il s’était passé… Elle se décida à parler, et les mots sortants de sa bouche ne faisaient qu’inquiéter davantage Andrew. Ca avait donc été, comme il le craignait, une tentative de viol… Et un meurtre comme « représailles » ? Ca, il n’avait pas voulu l’imaginer. Il en voulait à cet homme. Pourquoi l’espèce humaine devait le décevoir constamment ?! Non, ce n’était pas l’espèce humaine mais bien ceux avec une bite entre les jambes. A croire qu’ils n’étaient guidés que par leurs instincts primitifs. D’où leur venait cette envie malsaine de dominer à tout prix ?! Il se dégoutait lui-même d’être l’un d’entre eux. Est-ce que lui-même était comme ca ? Il serra son poing à l’idée qu’il ait pu traiter une femme, ou même un autre homme, de manière si abjecte. C’était peut être même ce qu’il venait de faire à l’instant en exigeant de Skyla qu’elle lui raconte cette expérience traumatisante… Il s’en voulait terriblement, mais le mal était fait.

Il était surpris quand elle lui parla en anglais. Malheureusement en écoutant les infos pour entrainer son coréen, il connaissait déjà ces mots… Elle approcha ses mains de son cou pour lui montrer qu’il avait tenté de l’étrangler, mais Andrew lui attrapa avant qu’elle ne se touche. Il ne voulait pas qu’elle sente à nouveau cette pression qui pourrait aggraver son trauma. Il remarqua que ses mains étaient pleines de sang. Il n’y avait pas prêté attention, probablement submergé par cette visite surprise et par l’obscurité qui les entouraient. Elle continua son récit mais Andrew était distrait par ce sang. Il ne pensait plus qu’à une chose : il faut le nettoyer. Tu me crois ? Il avait arrêté de l’écouter pendant à peine quelques secondes. Il n’était pas habitué à voir du sang, ni à imaginer que les viols et les meurtres pouvaient arriver à des gens de son entourage… Il n’était pas le militaire que son père aurait voulu qu’il soit… Il n’était que pâtissier. Ma tarte. C’était bien le pire moment pour penser à sa tarte. Son esprit divergeait pour ne pas faire face à la réalité. La jeune femme se balançait d’avant en arrière. < Je… Euh.. > Bien sûr qu’il la croyait, mais c’était comme si les mots n’arrivaient pas à se former. Il remarqua enfin la position de Skyla. Il était si triste de la voir ainsi. Il trouva un chemin pour poser avec douceur son immense main sur sa joue pour qu’elle tourne la tête vers lui. Il la regarda dans les yeux.< Je te crois. > Il devait vraiment lui essuyer, au moins, le sang qu’elle avait sur les mains et qui collait à ses cheveux. < Attend ici, je reviens. > Il se leva pour chercher un torchon humide. Il alla dans la cuisine et vit la tarte posée sur le comptoir. Il alluma le four, sans le préchauffer, et lança la tarte dedans. Il ouvrit un tiroir et prit des torchons qu’il humidifia, puis se dirigea vers le tiroir en dessous de l’évier pour en sortir une bassine. Il la remplit d’eau et d’un peu de savon. Il retourna dans la chambre et s’installa à sa place. < Tends moi tes mains. > Dit-il gentiment. Il était temps de vérifier qu’elle ne s’était pas blessée.

(c) DΛNDELION




Every great love starts with a great story...
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet