Revenir en haut Aller en bas



 

Let us feel the rain (ft. Bagheera)

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mer 9 Mai - 14:53

Let us feel the rain
Bagheera & Aki

La pluie. Depuis hier, elle ne cesse de tomber sur la capitale. Le bruit des gouttes qui s’écrasent sur le bitume, la circulation sur la légère couche d’eau, les parapluies qui s’ouvrent, les gens qui courent et cette odeur si caractéristique de la pluie en ville. Ce sont des bruits qu’Aki connaît par cœur. Des bruits ou plutôt une mélodie mélancolique et enchanteresse qui parvient toujours à le surprendre. La pluie n’est jamais la même, elle a plusieurs visages, plusieurs sons, plusieurs températures et plusieurs odeurs. Parfois accompagnée de vent, parfois rejoins par l’orchestre de l’orage, parfois se suffisant à elle-même. La pluie est différente à chaque fois qu’elle tombe et Aki ne s’en lassera jamais. Les yeux clos, sur les marches du perron d’un des bâtiments de la Yonsei, il se concentre pour embrasser les mélodies qui se mélangent pour créer une symphonie naturelle et inimitable. On le prend souvent pour un excentrique, pour un fou même parfois, parce que dès qu’il pleut, Aki au lieu de fuir, s’approche au plus près. Lui ne comprends pas comment les gens peuvent ne pas comprendre, ne pas entendre.

Dans ce pays où les gens vont toujours à cent à l’heure, Aki a du mal à suivre. Il se perd parfois dans la vitesse sans savoir où s’accrocher pour se rattraper, pour ralentir. C’est comme ça depuis son arrivée. Il a longtemps choisi d’aller plus vite, pour ne pas avoir le temps de penser. Aujourd’hui il ne sait pas s’il continue d’accélérer par habitude ou si c’est parce qu’il a prit trop de vitesse et ne peut plus freiner. Une seule chose lui donne l’impression de stopper le temps et c’est la pluie. Aki ne pense plus au devoir qu’il doit rendre, il ne pense plus aux paroles qui coincent et à ses doigts qui le font souffrir d’avoir trop joué sur les cordes de sa guitare. Son esprit est vide, apaisé. Il est tard et à cette heure-ci il n’y a presque plus d’étudiants aux environs des bâtiments de cours. Il n’a plus entendu de pas ou de paroles depuis de longues minutes. Il est donc surpris d’entendre quelqu’un au milieu de la pluie plus ardue encore que quelques minutes auparavant. Les pas arrivent de sa gauche et ils se stoppent à quelques mètres devant lui. Il n’entend pas de parapluie où les gouttes pourraient s’échouer. Il n’entend plus rien d’autre que le bruit de la pluie. Certain pourtant d’avoir entendu quelqu’un, il finit par ouvrir les yeux pour se rassurer. Courageux mais pas téméraire.

Dans l’obscurité de la soirée alourdit de pluie, Akimitsu distingue une silhouette se tenant droite sous la pluie. Une jeune femme se tient sous les gouttes, se laissant mouiller par celles-ci. D’abord confus, le musicien reconnaît peu à peu la mystérieuse inconnue et sa présence sous le déluge lui semble moins étrange. Bagheera, ex-Pyobeom, a toujours été un peu bizarre à ses yeux et pourtant il s’est toujours senti à l’aise près d’elle. Il y a longtemps qu’ils ne s’étaient pas croisés cela dit, trop longtemps. Le jeune Bae sent une douce chaleur monter en lui et un sourire finit par se former sur ses lèvres alors qu’il se lève pour aller rejoindre l’excentrique sous la pluie. « Bagheera. Long time no see » Une simple phrase car il ne sait ni que dire, ni quoi faire. Il est simplement heureux de la voir là, dans une apparente santé.

Made by Neon Demon
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 10 Mai - 22:56

Let us feel the rain
Bagheera & Aki

wearing. Inlassablement, les jours passent et se ressemblent. Une certaine noirceur de l'âme a pris possession de la demoiselle aux cheveux roses. Cette gamine à l'écart du monde, se retrouve plus lunaire encore, plus distancée. Elle observe la foule autour d'elle continuer à vivre sa vie, et se questionne sur son propre futur. Trop incertain, trop flou. Les gens se mêlent, se démêlent de manière si déconcertante qu'elle ne suit plus le fil, finit par se perdre dans ses propres pensées sans même s'en aperçevoir réellement. Son regard qui reflète la souffrance qu'elle ressent vagabonde sur les trottoirs, et elle admire. Elle admire cette folie dissimulée sous ces visages inconnus, qu'elle ne croisera plus. Comme s'il fallait s'y attendre, le ciel fait echo à son propre sort, fait tomber de légères gouttes de pluie sur le sol. C'est un spectacle captivant qui n'a pour effet que de la voir s'aventurer à travers les rues sombres de la capitale. Elle ne comprend toujours pas cette envie de fuir devant ce nuage d'eau s'éclatant sur le sol. Elle trouve étrange de voir ces personnes courir se mettre à l'abri, d'une rapidité telle qu'ils ressemblent à des animaux pourchasés. Par quoi ? Par qui ? Bagheera, elle, apprécie cette sensation unique de ces perles de vie sur son visage abîmé par la solitude et la tristesse. Le ciel reflète ses états d'âmes, elle se sent plus proche encore de la nature, et pour une fois, elle n'essaie pas d'y trouver une raisonnement logique. Elle vit l'instant comme si tout allait s'arrêter la minute d'après. Elle profite et se lance dans une course folle sous cette pluie, simplement pour se sentir vivante. Elle ne pourrait décrire ce qu'elle ressent, devient plus sauvage certainement. Ses vêtements se collent à sa peau pour ne faire plus qu'un, ses cheveux ruisselant ne confirment que plus encore ce sentiment de pleinitude qui la gagne alors qu'elle se sent enfin en accord avec elle même. Enfant de la nuit, elle savoure ce moment, se laisse guider par les étincelles de lumière à travers le ciel. Elle ne sait plus où elle est, qui elle est, mais s'en contre-fout, tant qu'elle peut encore discerner cette connexion si particulière avec ce qui l'entoure. Jusqu'à se stopper, s'arrêter enfin quelque part, le souffle coupé. Sa tête levée vers le ciel, elle observe ce qu'il y a de plus beau à ses yeux, vide son esprit de tout ce qui fait son quotidien. Une voix, un cri de l'âme, lui fait quitter son sort. "Bonjour Aki." qu'elle murmurre alors que pour la première fois depuis longtemps, un semblant de sourire naît sur ses lèvres. "C'est vrai, ça fait longtemps." qu'elle ajoute dans une simplicité qui fait echo à l'état de son être ce soir. Elle ne saurait dire ou elle s'est perdue, mais retrouve le confort de la présence de quelqu'un. "Toi aussi, tu es venu profiter de la pluie ?"

Made by Neon Demon
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 24 Mai - 13:43

Let us feel the rain
Bagheera & Aki

L’amitié est une chose étrange, difficile à décrire, difficile à cerner. Akimitsu ne savait pas pourquoi il se sentait à l’aise avec Bagheera, pourquoi il avait décidé de lui faire confiance. Il n’aurait pas su dire non plus pourquoi il se souciait d’elle ou quand il avait commencé à le faire. Il faut dire que le garçon avait pris l’habitude de ne pas trop se poser de question et de se concentrer sur l’instant présent. Et ce qu’il pouvait dire sur l’instant présent, c’est que celui-ci était agréable. Revoir Bagheera était source de joie et la pluie qui l’avait déjà trempée lui semblait être une douce étreinte protectrice, comme si les bras de sa mère l’enveloppaient à nouveau. Le souvenir n’était pas triste, il était doux, agréable. Il rendait le fait de se tenir face à Bagheera plus simple. Akimitsu n’avait jamais su ce qu’il fallait dire lorsqu’on retrouvait une personne que l’on avait plus vu depuis longtemps. Il avait toujours été mal à l’aise en de telles circonstances. Aujourd’hui faisait exception. Peut-être grâce à la pluie, aux souvenirs ou simplement à la douce mélodie qui trônait dans sa tête et à la voix de Bagheera qui vient l’accompagner. « Profiter de la pluie oui, m’inspirer de sa mélodie aussi » répond l’américain d’une voix posée.

L’ex Pyobeom dénotait dans ce décor sombre et pluvieux. Ses cheveux clairs, dont la teinte exacte échappait à Akimitsu dans la pénombre, la faisait se détacher de l’obscurité. Et si le musicien ne cherchait pas à se protéger de lui pluie, elle non plus. Un point commun étrange mais agréable, à nouveau. « Ce n’est pas ton côté de la fac, si ? » Il lui semblait vaguement se souvenir que la jeune femme étudiait quelque chose dans le domaine des sciences. « Avais-tu besoin de venir si loin pour profiter de la pluie ? » Ce n’était là nullement un reproche et bien qu’il puisse avoir tendance à employer un ton un peu trop direct, il espérait que ce n’était cette fois pas le cas. Incapable de s’en rendre compte seul la plupart du temps, il ne souhaitait pas froisser Bagheera. Il avait cependant conscience que la jeune femme ne semblait pas réagir comme les autres dans la plupart des situations et ne s’inquiétait donc pas outre mesure.

Made by Neon Demon
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 26 Mai - 13:48

Let us feel the rain
Bagheera & Aki

wearing. Se sentir vivante, c'est certainement ce sentiment aussi futil et incompréhensible soit-il qui la pousse à se tenir debout, laissant ces gouttes d'eau s'écraser sur sa peau. Dans ces instants, elle ne pense plus à rien, laisse son esprit se libérer de ce poids qui la pèse depuis plusieurs jours déjà. Et ça lui fait du bien, comme ressourcée, comme prête à retourner affronter le monde et ses incompréhensions. Ressentir la présence d'Aki n'est qu'un plus dans ce processus de libération, alors qu'elle a éternellement cette sensation d'être seule. Le simple fait d'entendre sa voix, d'avoir quelqu'un à ses côtés capable d'apprécier la pluie la fait sourire, légèrement. Aki fait partie de ces personnes qui ont su l'approcher, sans la juger. De ceux qui n'ont pas eu peur du fait qu'elle soit différente, à part du monde. Alors elle apprécie sa présence, dans une simplicité douce à son coeur, sans pour autant pouvoir l'expliquer. "C'est une douce mélodie pour un mirage que tout le monde fuit." qu'elle souffle en direction du jeune homme, son regard perdu sur ces flaques d'eau déformées par leurs semblables tombant du ciel. Bagheera lève les yeux vers les étoiles, profitant de ce spectacle, avant de reporter son attention sur Aki, secouée dans ce trop plein d'émotions. "Je ne suis pas sûre." Réponds-elle à son vis-à-vis, comme perdue dans le temps et l'espace. Elle laisse simplement son corps vagabonder au rythme du vent, et laisse ses pensées s'envoler à travers les cieux, simplement pour se sentir mieux. "Il semblerait, oui. Je crois que la pluie n'est que plus agréable loin de chez soi. Elle permet de tout oublier, jusqu'à l'endroit où l'on se trouve." Elle exprime ses pensées si sincèrement qu'elle sent son corps frissonner le temps d'un instant, comme étonnée elle-même de cette sensation de bien-être qu'elle n'avait plus ressenti depuis bien trop longtemps. "Et toi, tu es venu pour quoi ?" Ajoute-t-elle, à la fois curieuse et timide.

Made by Neon Demon
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?

Lumière sur...
Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !
Tu veux en prendre part ?
Viens vite te renseigner par ici !
Cette année pour Halloween, la directrice Han Ye Jin, avec l'accord de tout le corps enseignant et de l'administration, a fait privatiser un parc d'attraction pour quelques heures. Le but de cette manœuvre est de rassembler les gens et leur permettre d'oublier le temps de cette soirée, toutes les querelles entre les fraternités.

Pour en savoir plus, clique ici !