Revenir en haut Aller en bas



 

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Un crocodile dans les rayons

 :: Digital City :: Quartier Sud
avatar
Hwang Ye Ni
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 29 Mai - 21:32
Un crocodile dans les rayons


Me changer les idées ? Et puis quoi encore ! C’était surement pas une petite virée au supermarché qui allait me faire oublier… Je jetais un coup d’œil sur la liste < Alors… Des œufs, du lait… > Je errais dans les rayons, cherchant sans chercher. Après nos soirées ciné, on avait l’habitude d’aller dans une superette pas loin et on achetait des briquettes de lait à la vanille. Je les détestais mais je ne buvais qu’une gorgée avant de lui donner puisque je savais qu’il les adorait, lui… C’était devenu une sorte de rituel. Et me revoilà à penser aux moments qu’on passait ensemble… Comme si rien d’autre n’avait jamais compté et ne compterait jamais. Je rageais de penser encore à lui. Il n’avait même pas eut le courage de rompre avec moi, personnellement. Et il se pensait être un vrai homme ?! Malgré ça, je restais focalisée sur les bons souvenirs que j’avais de lui. A croire que nous n’en avions eut aucun de mauvais. Sa façon taquine de me parler, qui pourtant me dérangeait à l’époque, son regard quand il tombait sur une bande dessiné dans la vitrine d’une librairie. Aujourd’hui, tout ça me manque… Me manquait. C’était ma première rupture et je craignais de ne jamais en voir la fin. Je prenais les œufs, les déposant délicatement dans mon panier. Alors comme ça, faire les courses toute seule c’était leur solution à mon chagrin…? Bah pour le coup c’était complètement loupé ! Merci du soutien… Je me dirigeais sans aucune motivation vers le lait. Il était au bout de l’allée et je prenais mon temps, m’attardant sur les produits bien rangés dans le rayon frigorifié. Il ne manquait plus que ca… Les briquettes de lait… Les mêmes qu’on avait l’habitude de boire… C’était plus fort que moi. Un nœud se forma dans le creux de mon estomac. Les larmes s’agglutinèrent dans mes yeux. Ma lèvre commença à trembler légèrement. Je connaissais cette sensation nouvelle.  Je recommençais à pleurer. Je tâchais de retenir mes pleurs mais rien y faisait. Je m’étais fixée devant ces fichues briques. Je ne pouvais pas rester là. Trop tard, j’éclatais déjà en sanglots. Je ne pouvais plus retenir mon désespoir. C’était presque en courant que je me retournais pour fuir le plus loin possible cet objet insignifiant. < Huh… > Dans mon empressement, j’étais rentrée dans quelqu’un. Par chance, je n’avais pas lâché mon panier et mes œufs étaient toujours intacts mais je ne pouvais pas en dire autant des oranges de la dame qui avait croisé mon chemin. Mes larmes me rendaient aveugles. Et je criais, sans m’en rendre compte < Je suis désolée…… > Mes larmes de crocodile coulaient le long de mes joues. C’en était presque drôle. Une jeune adulte pleurant hystériquement comme un enfant qui voulait rester plus longtemps au parc. < Laissez-moi vous aider > Ca n’allait pas en s’arrangeant. Je m’accroupissais pour aider la personne à récupérer ses courses. Mais ne voyant plus rien à cause des larmes qui couvraient ma vue, je ne servais pas à grand-chose. Mes mains tâtaient le sol mais ne tombaient sur rien. Ce chagrin n’allait jamais guérir… J’étais donc condamner à pleurer toutes les larmes de mon corps à chaque fois que je passerais devant un rayon produits laitiers…

© LOYALS.


Only GOD can judge me


#INHABESTPRESIDENT:
 
avatar
Lim Bo Bae
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 31 Mai - 22:43
Un crocodile dans les rayons


Bae recommençait doucement à reprendre le contrôle de sa vie. Elle avait d’abord arrêté de pleurer chaque fois qu’elle se levait ou qu’elle se couchait. Elle avait repris goût aux joies simples de la vie. Elle sortait, savourait les rayons de soleil sur son visage, elle avait même fini par retrouver son appétit d’antan. Elle ne pensait plus à lui. Lui qui avait été une habitude comme on respire depuis sa plus tendre enfance. Elle avait fini par s’habituer à son absence et la douleur qu’elle lui causait.  Elle était certaine que tout ça n’avait été possible que parce qu’elle avait su trouver quelqu’un qui lui faisait oublier que pendant un temps elle était seule. Et ça … ça l’avait toujours effrayé et pourtant, c’était tout ce qu’elle avait réussi à faire. Elle avait passé sa vie à ne voir que par Shin et aujourd’hui elle avait tout perdu. Ses amis, ses proches, Kan. Surtout Kan. Elle se demandait souvent ce qu’il devenait, ce qu’il faisait, s’il pensait à elle comme elle pensait à lui … il lui manquait terriblement mais elle gardait un doux souvenir de sa relation avec lui. Elle avait été pourtant toxique et douloureuse, mais elle était remplie de beaucoup d’amour et de douceur quand ils se retrouvaient à l’abri du monde. Elle tenait son petit panier entre ses mains et déambulait dans les allées à la recherche de quoi manger ce soir. C’était toujours le même dilemme. Perdue dans ses pensées comme à son habitude elle ne voit pas la jeune boule de nerfs qui fonce dans sa direction, ni n’a le temps de s’écarter alors qu’elles se percutent. Confuse Bae recule de plusieurs pas avant de réaliser ce qui vient de se passer. Devant cette enfant en larme la jeune femme sent sa fibre maternelle prendre le dessus. Elle se penche et attrape délicatement les mains nerveuses de la plus jeune. « Hey … tout va bien … ce n’est qu’un melon. » sourit-elle avec douceur. « Tu ne t’es pas fait mal j’espère ? » lui souffle-t-elle en finissant de ramasser dans son panier les aliments tombés. Elle s’arrange pour croiser son regard et garde à ses lèvres ce sourire doux. « Je peux t’aider peut-être … ? » finit elle par ajouter en se redressant, gardant une distance polie avec la plus jeune mais l’enveloppe déjà de sa chaleur rassurante. « Je m’appelle Bo Bae. » et c’était un nom qui faisait sens à cet instant … trésor, ça elle venait d’en offrir un. 
© LOYALS.


i'm not a paper doll


⋆ COME AND SAVE ME.

avatar
Hwang Ye Ni
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 3 Juin - 14:54
Un crocodile dans les rayons


La voix de la femme était si douce, c’était agréable à mes oreilles. Du moins jusqu'à ce que j’entende le mot melon. < IL ADORAIT LE MELON > Hurlais-je éclatant encore plus en sanglots. La dame semblait si gentille que je m’en voulais de lui postillonner dessus sans retenue. Je pris le melon et sentant cette odeur de poubelle pleine, et je me souvenue de la façon particulière qu’avait Donghoon de les découper. Il enlevait entièrement la peau ce qui faisait se dégager cette odeur si particulière. Il ne se nourrissait quasiment que de ça quand la chaleur refaisait surface. < JE VAIS BIEN MERCI, ET VOUS ? > Je ne parvenais pas à baisser d’un ton… moi qui n’aimais pas attirer l’attention comme ça sur moi… J’étais mal partie mais je n’arrivais pas à arrêter. Ma respiration était saccadée et je faisais des soubresauts à cause des pleurs. Je ne voyais toujours rien tant les larmes remplissaient mes yeux. Je sentais mon nez couler, ça devait être répugnant à voir. < VOUS AVEZ UN TRES JOLI PRENOM… MOI C’EST YENI. > Je m’inclinais davantage mais pour la saluer, cette fois. Je pensais à chercher frénétiquement dans mon sac un paquet de mouchoir. Mais comme à chaque fois qu’on a besoin de quelque chose, on le trouve jamais. Je relevai la tête suppliant la femme qui me faisait face de m’aider. < EST-CE QUE VOUS AVEZ UN MOUCHOIR ? JE VOIS PLUS RIEN… ET, ET... ET MON NEZ… > Je n’arrivais même pas à formuler mes phrase, sans sangloter. Pour apporter encore plus de glamour à mon image, je fini cette phrase par un magnifique reniflement, suivi d’un geste de bras pour essuyer mon nez.

© LOYALS.


Only GOD can judge me


#INHABESTPRESIDENT:
 
avatar
Lim Bo Bae
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 28 Juin - 22:49
Un crocodile dans les rayons


Bo Bae ne pouvait s’empêcher de rire en la voyant ainsi. Ce n’était ni méchant, ni moqueur, mais un léger rire attendri comme lorsque l’on voit un enfant avec un gros chagrin. Elle avait envie de la serrer dans ses bras mais cela aurait été encore plus étrange que de voir la jeune femme pleurer à chaudes larmes ainsi … elle se redresse, lui tends un mouchoir que la jeune femme qui lui dit s’appeler Ye Ni, se saisit. Elle se mouche dedans et Bae esquisse un petit sourire doux. Elle cri, contrôle à peine ses sanglots et semble bien incapable de terrir ses pleurs … Bae se demande ce qui peut bien la mettre dans ces états … mais tout temps à croire que la jeune femme vit une peine de cœur. Et dieu sait à quel point ça peut faire mal, si mal que dormir devient impossible, que respirer devient douloureux … oui, tout devient compliqué et déchirant.  Bae ne peut que savoir à quel perdre la personne qu’on aime est … insurmontable. Elle ne s’était toujours pas remise de l’avoir perdu. Elle l’avait laissé partir quand elle aurait voulu le retenir et aujourd’hui …. Elle n’avait plus que le cours de sa vie à reprendre pour ne pas sombrer. Elle utilise un second mouchoir pour lui essuyer la joue et souffle d’une voix douce et apaisante. « Et si tu commençais par te calmer et venir avec moi … ? On va finir tes courses et après on se posera au comptoir de l’entrée pour manger un petit quelque chose qu’en penses-tu … ? » Elle attrape doucement son bras en l’entrainant dans le rayon. « Alors Ye Ni … » amorce-t-elle de ses yeux  rieurs en demi-lune « Tu as quel âge ? » sourit-elle. Il fallait bien commencer par quelques choses, puis lele enchainerait avec les études, un travail si la  jeune femme en avait un, et elle lui proposerait de goûter certaines nouilles, voire de lui parler un peu d’elle, et de cet homme qui lui brise insensiblement le cœur. elle espérait juste ne pas avoir à faire à la disparition d’un proche … qui sait peut-être qu’il s’agissait d’un frère décédé … elle lui tend alors une barre de chocolat … « le chocolat réconforte le cœur … » assure-t-elle sans quitter son sourire doux. 
© LOYALS.


i'm not a paper doll


⋆ COME AND SAVE ME.

avatar
Hwang Ye Ni
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 15 Juil - 1:39
Un crocodile dans les rayons


Je ne savais pas si j’avais préféré être totalement ignorée par cette femme ou si ça me faisait chaud au cœur que quelqu’un, même une totale inconnue, m’inquiète ainsi pour moi. Je savais que les gens n’étaient pas perdus, qu’il existait encore de bons samaritains prêts à aider une âme en peine. C’était un geste anodin mais pourtant si touchant. D’ailleurs, ce geste encore plus doux d’essuyer mes larmes de mes joues fait repartir mes sanglots de plus belle. Je ne méritais pas tant de chaleur. Donghoon était parti ce qui voulait dire que quelque chose n’allait pas chez moi ? Ce n’était pas un mouchoir qui allait réussir à essuyer tous mon chagrin. Mais c’était touchant de voir la jeune femme tout de même essayer. Sa voix était si douce et apaisante. Elle me donnait envie de l’écouter, comme si elle savait de quoi elle parlait. Elle avait raison. Je ne pouvais pas continuer comme ça, je devais me ressaisir et arrêter de pleurer frénétiquement dans le magasin. Elle m’agrippa gentiment le bras, et je lui répondis par un signe de tête. Ma respiration se calmait, mes sanglots s’espaçaient. Cette femme était si gentille… Je me demandais pourquoi. < J-j’ai v-vingt trois a-ans. > Ma voix trahissait mes précédents pleurs. < E-et vous ? > demandais-je difficilement, mais poliment, ma respiration faisant des soubresauts. < J-je devais f-faire des courses p-p-pour ma f-fraternité. > dis-je justifiant ma présence ici dans cet état. Nous nous approchions des caisses et je sortie de ma poche mon porte monnaie, où j’avais mit l’argent pour payer. La caisse était vide, ce qui m’arrangeait. Aidé par la dame, je déposais mes affaires sur le tapis. Je n’arrivais même pas à dire bonjour, merci, au revoir au caissier… Ma voix ne laissait sortir aucuns sons. Je payais, évitant de regarder le garçon dans les yeux, gênée d’avoir les yeux rouges et encore mouillés. Je mettais le dernier article dans mon sac et j’attendais la femme qui m’avait aidé. Je crois que j’avais encre besoin de son aide.

© LOYALS.


Only GOD can judge me


#INHABESTPRESIDENT:
 
avatar
Lim Bo Bae
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 15 Juil - 16:56
Un crocodile dans les rayons


« J’en ai 26 … » Sourit-elle rassurante. 22 ans, et appartenant à une fraternité, elle était donc étudiante et si Bae ne se trompait pas, de la Yonsei. Elle passe ses articles à son tour, regardant la jeune fille totalement submerger par son chagrin. Elle aurait aimé pouvoir lui sécher ses larmes définitivement mais Bo Bae savait qu’on ne guérissait pas d’un chagrin d’amour ainsi … a tenté de croire que c’était bel et bien un chagrin d’amour. Elle salut le caissier avec son éternel sourire doux et récupère ses articles avant de se tourner vers la jeune femme. « Veux-tu qu’on aille s’asseoir dans un coin de la boutique pour grignoter un petit quelques choses ? » Elle l’entraine vers un tabouret haut, l’aide à s’y asseoir et sourit « Alors laisse-moi deviner dans quelle fraternité tu es … » elle fait mine de réfléchir et sourit « Si je ne me trompe pas tu es à la Yonsei n’est-ce pas ? Il me semble que c’est la seule université de Séoul qui permet d’avoir des fraternités ainsi … Mais je dois avouer que je n’y connais pas grand-chose … Les seuls étudiants de le Yonsei que je croise sont le plus souvent chez les Pyobeom et les Gumiho. » Confesse-t-elle. « Je tiens le Kurss dans le centre-ville je ne sais pas si tu en as déjà entendu parler ? » Elle ouvre une bouteille de coca et lui serre un verre en plastique qu’elle avait pris dans le libre-service du comptoir. Elle ouvre un paquet de chocolat et lui tend, tout en lui essuyant au passage ses joues baignés de larmes. « Et si tu me racontais pourquoi tu pleures d’aussi grosses larmes en faisant les courses … ? » Elle avait essayé de lui changer les idées pour la calmer avant d’aborder la question fatidique, après tout on ne pouvait guérir ses peines en les ignorants. Ça ne marchait qu’un temps avant qu’elle ne vous revienne en plein visage comme un boomerang et bien plus forte qu’avant. Bo Bae prends une gorgée de son coca et mange un des chocolats en portant un regard attentionné sur la jeune femme. 
© LOYALS.


i'm not a paper doll


⋆ COME AND SAVE ME.

avatar
Hwang Ye Ni
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 12 Oct - 23:17
Un crocodile dans les rayons


Ma vie est complètement fichue sans lui !! Pourquoi m’a-t-il abandonnée ?! Il n’avait pas le droit ! J’étais parfaite pour lui et lui parfait pour moi… Il connaissait mes parents, je connaissais les siens. Nous nous entendions si bien. Jamais je ne trouverais quelqu’un comme lui. La femme que j’ai rencontré m’aide à payer les courses et m’avance jusqu’à une table. Je m’installe difficilement sur le tabouret. J’étais petite, sacrément petite et c’était un peu haut pour moi. J’écrase mes fesses sur celui-ci et les roule un peu de chaque cotés pour bien m’installer au milieu. J’essuie sur ma manche mon nez qui coulait encore de mes sanglots. < Bientôt j’aurais plus de place sur cette manche, c’est ridicule il me faut des mouchoirs > je pense. J’ouvre mon sac et farfouille dedans à la recherche du saint Graal. < Eh voila > je dégaine le paquet de mouchoir fièrement, les yeux gonflés et rouges. Je regarde la femme qui me parlait. Je n’ai absolument rien écouté de ce qu’elle me disait… < Pardon ? > Elle répète le mot fraternité. Je la laisse deviner. Les Gumi et les Pyo. C’est vrai que ces fraternités sont les plus connues. Personne ne connait vraiment les Neugdae. A croire qu’ils se cachent tous dans leur tanière. Je baisse la tête regardant mes doigts gigoter sous la table tout en hoquetant. Je murmure < Je suis Neugdae. >. Je ne sais pas si elle les connait et je ne voudrais qu’elle soit gênée de ne pas savoir. Elle enchaine, me parlant de son travail. Il est vrai que j’ai déjà entendu des amis parler de ce bar, mais à la grande surprise de personne je n’y avais jamais mit les pieds. Elle essuie  gentiment mes joues. Sans surprise, elle veut que je lui raconte pourquoi je me ridiculisais entre deux rayons. Je serre mes poings agrippant mon jeans. Mes bras se tendent. J’essaye d’éviter les pleurs mais je suis trop faible. Les larmes coulent de plus belle alors que je lâchais un soupire meurtrit.
© LOYALS.


Only GOD can judge me


#INHABESTPRESIDENT:
 
avatar
Lim Bo Bae
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 3 Nov - 22:34
Un crocodile dans les rayons


Bo Bae sourit en prenant place et observe cette jeune fille qui tente vainement de passer au-dessus de son chagrin. Elle n’était pas certaine de pouvoir la consoler aujourd’hui mais si elle pouvait au moins lui changer les idées c’était ça de réussis. Elle pousse vers elle une bouteille d’eau et lui pose des questions anodines histoire de focaliser son esprit sur autre chose que sa peine de cœur. « Les Neugdae ? » Bo Bae affiche une moue désolée en soufflant (hé ho t’aurais pu dire pyo :oo : je suis presque outrée) « Désolé ça ne me dit rien … Pourtant je connais pas mal d’étudiant de ton campus mais cette fraternité ... Vous êtes nouveaux ? » Souffle-t-elle poliment, elle affiche un petit air contrarié de ne pas se souvenir et jurerait qu’on ne lui en a jamais parlé. Peut-être qu’avec un peu de chance la jeune fille pourrait lui parler de son groupe et trouver un peu de réconfort à l’idée de parler de ses amis ? Elle ouvre son pot de nouille et y verse l’eau de la bouilloire qu’elle avait lancée et qui était mis à disposition des clients. C’est qu’elle avait faim maintenant devant toute cette nourriture. Elle zieute vers la jeune fille qui se mouchait et lui lance un petit sourire doux. Au moins ses gros sanglots semblait se tarir … 
© LOYALS.


i'm not a paper doll


⋆ COME AND SAVE ME.

avatar
Hwang Ye Ni
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 8 Nov - 14:20
Un crocodile dans les rayons


J’inspire par le nez et expire par la bouche. C’était une bonne technique qui me permettait de me calmer. Je ferme les yeux pour me concentrer sur ma respiration. Je réussi enfin à me calmer. Je sais que ça ne tient que sur un fil mais c’est mieux que de m’effondrer dans le rayon laitier. Oh oh… Ca me revient. Je regarde le plafond. Peut être que regarder en l’air aidera mes larmes à rester dans mes yeux. Quelques clients me dévisagent en passant à coté. Quoi ?! Vous avez jamais vu quelqu’un pleuré ?! Quelle bande d’imbéciles ! < Ah non… En fait on est plus… > Je ne pouvais pas parler des raisons de la dissolution de la frat… Ca devait rester secret. < C’était mon ancienne frat. > J’espère juste qu’elle ne me demandera sur pourquoi j’ai du partir… Je ne suis pas une bonne menteuse. < Maintenant je suis chez les pyo. > Dis-je avec un grand sourire. < Vous devez les connaitre, eux ? > Je baisse la tête regardant la table. Donghoon était un neugdae… Quelques larmes coulent mais je respire pour reprendre mon calme. Je sors un snack de mon sac de courses. < Vous en voulez ? > lui demandais-je gentiment.


(oh merde désolée, j’étais persuadée d’être encore neugdae quand on a commencé ce rp :o )

© LOYALS.


Only GOD can judge me


#INHABESTPRESIDENT:
 
avatar
Lim Bo Bae
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 11 Nov - 14:39
Un crocodile dans les rayons


Bo Bae esquisse un sourit attendri et se demande ce que cette jeune femme à traverser pour arriver à se laisser aller dans des rayons. Elle se revoit traverser les périodes noirs de sa vie. Trop pudique pour pleurer en public, Bo Bae se réfugiait toujours là où personne ne pouvait l’atteindre, ni les inconnues ni ses proches. Elle réalise alors, que peut-être, tout aurait été plus simple pour elle si elle avait laissé les gens s’approcher … Mais muré derrières ses barrières Bo Bae préférait être celle qui tend la main que celle qui s‘en saisit. Elle acquiesce à la réponse de la jeune femme et souffle « J’ai eu des serveurs qui était de cette fraternité et mon petit frère y est. » sourit-elle en attrapant sa bouteille pour l’ouvrir et en boire une gorgée. Elle soulève l’opercule de ses nouilles et se penche sur son pot pour vérifier que ce se réchauffe bien. Elle plante ensuite, dans une grâce naturelle, sa joue sur son poing en levant son regard doux vers la jeune femme en attrapant doucement un snack qu’elle lui propose et qu’elle grignote du bout des dents. « Et si on parlait de ce qui vous plonge … » elle marque une pause se retenant d’employer des mots trop fort et se ravise pour dire « De ce qui vous peine à ce point … ? » parce que de toute évidence ce n’était pas le fait de parler de la pluie et du beau temps qui allait l’aider …  
© LOYALS.


i'm not a paper doll


⋆ COME AND SAVE ME.

Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Lumière sur...
Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !
Tu veux en prendre part ?
Viens vite te renseigner par ici !
Cette année pour Halloween, la directrice Han Ye Jin, avec l'accord de tout le corps enseignant et de l'administration, a fait privatiser un parc d'attraction pour quelques heures. Le but de cette manœuvre est de rassembler les gens et leur permettre d'oublier le temps de cette soirée, toutes les querelles entre les fraternités.

Pour en savoir plus, clique ici !
La TM recrute !

La TM a grandement besoin de toi !
Alors viens vite par ici !