Revenir en haut Aller en bas



 
Au mois d'août, le vent est fou !
HAPPY BIRTHDAY STW !!!! VIENS FÊTER L'ANNIVERSAIRE DE STW, PAR ICI !

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

r18 // 7 minutes in heaven // D O N G Y I

 :: Le reste du monde :: Les mondes parallèles
Ahn Yibo
Ahn Yibo
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
r18 // 7 minutes in heaven // D O N G Y I Empty Dim 10 Juin - 16:27
 
ootd ϟ Il n'est pas encore habitué aux soirées étudiantes Yibo, découvre à peine l'Université et tout ce qui gravite autour de ce monde, et au final ce n'est pas si terrible. C'est si différent de tout ce qu'il a vécu et connu avant, mais ça lui apporte une liberté et une indépendance dont il avait toujours rêvé et rien que pour ça, il adore ses études. Seulement ce soir il n'est pas question de cours ou de licence, ce soir il est installé par terre, le dos appuyé contre un canapé bondé, entouré d'élèves qui ont envahi l'appartement d'un d'entre eux qui regrette probablement déjà cette soirée. Et le chinois ne connait presque personne mais s'amuse malgré tout, lui qui était assez timide il y a quelques heures rigole maintenant de bon coeur, aidé par l'alcool qui envahit son sang. Parce qu'en bon petit première année, la tradition est qu'il doive boire tous les verres qu'on lui tend, et ses aînés n'hésitent pas à lui faire goûter à tout. Il n'est pas le seul dans cette situation, et certains de ses camarades de classe sont déjà endormis dans un coin, mais lui s'en sort à peu près bien alors qu'il n'est clairement pas habitué à boire. Il est simplement un peu moins coincé, un peu plus rieur, ses joues sont juste plus rouges, sa chemise à peine plus déboutonnée. Il a chaud et le monde commence à tanguer mais il se sent bien, il a l'impression de faire partie de quelque chose, d'être à sa place. Et puis il y a Donghun. Il ne sait pas grand chose de ce garçon, mais pour une raison qu'il ignore, il n'arrive pas à détacher son regard de lui dès qu'il le croise à l'école, et même dans cette soirée. Sa vision vagabonde entre les piercings qui ornent ses oreilles, descend parfois sur sa mâchoire, remonte vers ses yeux, son nez. Puis se verrouille sur sa bouche. Son aîné parle mais il ne l'entend pas, les basses trop fortes de la musique lui donnent l'impression de devenir sourd, et c'est à peine s'il parvient à entendre qu'un nouveau jeu va commencer. Et leur petit groupe encercle rapidement la table basse envahie de gobelets et de cadavres de bouteilles. Yibo suit le mouvement, à moitié avachi sur un garçon dont il ne connaît même pas le nom et qui lui tire les joues pendant qu'on lui tend un verre qu'il boit sans même réfléchir. « Je veux jouer ! »
seven minutes in heaven
© patr.onus


YOU TASTE LIKE SUNSHINE, YOU SHINE SO BRIGHT

ANAPHORE
Hong Dong Hun
Hong Dong Hun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
r18 // 7 minutes in heaven // D O N G Y I Empty Dim 10 Juin - 22:14
 
ootd ϟ la soirée se passe plutôt bien. c’est l’un de tes amis qui l’a fait et tu sais déjà qu’il regrette d’avoir proposé son appartement pour ça. y a des cadavres partout, que ce soit de bières, de bouteilles de soju, de gobelets ou même d’humains. tu ricanes en voyant les premières années à moitié morts. tu te souviens de ta première année et sans dire que tu étais dans les derniers debout, tu n’étais pas non plus en train de dormir sur le sol, la bave coulant le long de ta bouche. t’avais plutôt bien géré tous les verres qu’on avait fait boire. et maintenant ? maintenant tu avais l’habitude et tu n’avais pas besoin de boire autant que lors de ta première année. cependant, tu as toujours un verre dans la main, parce que tu n’aimes pas ne pas rien avoir entre les doigts. et puis ça te permet d’avoir quelque chose à faire. parce que tu sens son regard te suivre. heureusement tu n’es pas du genre à rougir pour rien, mais de nombreuses fois, tu tournes ton regard dans sa direction et tu souris. yibo, c’est son prénom. il t’a de suite, attiré parce qu’il est grand. c’est souvent ce qui te fait rêver chez les hommes, le fait qu’ils soient grands. et c’est le cas du plus jeune. il a l’allure d’un mannequin et ça te plait énormément. tu finis ton verre quand tu sens un bras qu’on passe autour de tes épaules, tu tournes ton visage vers la personne et ton sourire s’agrandit quand tu vois le visage de ton ami. il te parle d’un jeu et tu grimaces. c’est pas trop ton truc les jeux. « fais pas ta prude et ouvre moi cette chemise pour les attirer. » t’as pas le temps de dire quelque chose, qu’il a déjà ouvert quelques boutons de ta chemise révélant tes piercings aux clavicules et ton tatouage. tu râles pour la forme tout en le suivant tout de même vers la table basse, jusqu’à te retrouver en face de yibo. il a clairement trop bu et tu ne sais pas comment il fait pour être ne pas être au sol comme ses camarades. il reprend même un verre et tu veux l’en empêcher, mais il est trop rapide. il dit même qu’il veut jouer et tu manques de te frapper le visage d’exaspération. il n’a même pas écouté le concept du jeu. tu te penches vers le propriétaire des lieux pour lui murmurer quelques mots à l’oreille en lui désignant le jeune homme en face de toi. tu ne veux pas qu’il se retrouve enfermé avec quelqu’un d’autre que toi. définitivement, hors de question. « du coup, deux personnes vont se retrouver enfermées dans un de mes placards. vous aurez sept minutes pour faire ce que vous voulez et ça restera complètement secret. une fois le délai passé, on ouvrira les portes… alors essayez de ne pas faire n’importe quoi. je veux pas voir des trucs qui me traumatiseront à vie. » il se met à rire, avant de planter son regard dans celui du chinois. tu sais très bien ce qu’il a en tête, le faire commencer. « tu veux commencer toi ? » qu’il demande en souriant. s’il dit oui t’espères qu’il te choisira ou que qu’on lui imposera ta présence.

seven minutes in heaven
© patr.onus



 we’ll get lost together, let me fall

for you, I could pretend like I was happy when I was sad. for you, I could pretend like I was strong when I was hurt. i wish love was perfect as love itself. i wish all my weaknesses could be hidden. i grew a flower that can’t be bloomed in a dream that can’t come true.
Ahn Yibo
Ahn Yibo
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
r18 // 7 minutes in heaven // D O N G Y I Empty Dim 10 Juin - 22:59
 
ootd ϟ Yibo ne connait rien de ce garçon, rien hormis son prénom qui sonne si bien. Il faut dire qu'il est arrivé seulement récemment en Corée grâce à un échange scolaire , et même s'il n'avait pas réellement de raisons légitimes de venir dans ce pays, il a malgré tout sauté sur l'occasion pour quitter sa Chine, là bas il avait peu de perspectives d'avenir dans son début de carrière de mannequin. La Corée quant à elle est une terre d'échange, étrangement beaucoup plus ouverte à la mondialisation et cette théorie a rapidement été prouvée puisqu'il a été pris dans une grande agence dès son premier casting ici. Et puis les coréens l'intriguent, même si les deux pays sont voisins, les cultures sont bien différentes et la Corée lui est totalement inconnue, si bien qu'il apprend un peu chaque jour les coutumes, les modes de vies des gens, des étudiants surtout. Et puis il y a Donghun, cet aîné qu'il a tout d'abord vu à la journée d'intégration des premières années, croisé parfois dans les couloirs, dans quelques soirées. Il ne saurait dire en quoi il lui plait, à vrai dire il ne lui a même jamais parlé au delà de banales présentations, mais s'il était honnête avec lui-même, Yibo avouerait qu'il a un crush sur lui. Alors ce soir, avec l'euphorie et l'alcool qui lui monte à la tête, il ne parvient même pas à détacher son regard de lui, encore plus lorsqu'ils se retrouvent face l'un à l'autre autour de la table, et que des petites billes brillantes sur ses clavicules dévoilées attirent son attention. Clairement, il est loin d'être sobre, mais il n'est pas non plus totalement bourré. Et lorsque l'hôte de soirée explique les règles du jeu, il ne comprend pas grand chose, que ce soit à cause de la barrière de la langue ou simplement à cause de l'alcool, de ce garçon qui lui triture le visage, et de Donghun face à lui. Il se redresse malgré tout un peu lorsqu'on lui propose de commencer, enthousiaste. « Oui oui je veux !! » Il ne sait toujours pas de quoi il s'agit, mais il est motivé et excité comme une puce à l'idée de s'amuser un peu. «Okay, dis t'es grand toi non ? Tu fais quelle taille ? » Et dans son esprit imbibé par l'alcool, Yibo ne réfléchit pas vraiment, répond par réflexe comme lorsqu'il est face à un client ou lors de castings. « 1m86, 80cm de tour de poitrine, 56 de tour de taille et 78 de tour de hanches, pointure 42 ! » Il y a un court silence et le chinois réalise seulement son erreur avant d'éclater de rire tout seul comme un idiot. « Pardon déformation professionnelle » Et si on pourrait croire qu'il se vante, c'est totalement faux, il est juste un peu trop sous l'influence de l'alcool. « Okay euuh... t'es le plus grand ici, alors t'as qu'à y aller avec le plus petit tiens ! Debout Donghun tu sais que c'est toi le nain ! » Yibo les regarde faire sans comprendre se fait pousser jusqu'à un placard où on le jette presque avec son crush secret avant que les portes se referment sur eux. « Bonjour hyung »
seven minutes in heaven
© patr.onus


YOU TASTE LIKE SUNSHINE, YOU SHINE SO BRIGHT

ANAPHORE
Hong Dong Hun
Hong Dong Hun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
r18 // 7 minutes in heaven // D O N G Y I Empty Lun 11 Juin - 10:04
 
ootd ϟ te faire approcher comme ça par ton pote, mais également presque à moitié déshabiller, c’est pas quelque chose qui te plait surtout quand c’est pour un jeu. t’es pas spécialement fan des jeux qu’on fait pendant les soirées. genre la bouteille, ça te laisse souvent de marbre. parce qu’honnêtement embrasser quelqu’un parce qu’une bouteille l’a décidé c’est tellement débile et pathétique. pourtant tu le suis presque sans broncher, râlant pour la forme plus qu’autre chose alors qu’il vous amène devant la table basse. tu prends place face à yibo et tu devines qu’il a déjà beaucoup trop bu. tu n’as même pas le temps de lui enlever le verre qu’on lui tend qu’il est déjà en train de le finir. tu pousses un soupir et demandes à ton ami d’être celui qui sera enfermé avec yibo. tu ne veux personne d’autre avec lui, autant parce que tu sais à quel point les autres seraient capables de lui faire faire des choses qu’il regrettera le lendemain mais également parce qu’il te plait et que tu ne supportes pas qu’on marche sur tes plates-bandes. alors, quand le propriétaire des lieux et organisateur de la fête demande au chinois s’il veut commencer, tu pries pour qu’il dise oui et que quelqu’un trouve une idée pour t’enfermer avec lui dans ce placard. yibo accepte de commencer et se redresse même excité alors qu’il n’a sûrement pas compris ce qui se passait. tu pousses un soupir encore une fois et tu attends la suite des évènements, ton regard sur le plus grand. t’apprends ses mensurations qu’il récite presque comme s’il était à un casting et tu ris un peu, mêlant ta voix à la sienne. sauf que ton rire est de courte durée, surtout quand ton pote t’appelle le nain. « je vais te tuer. je suis pas un nain ! je fais 1m70 euh… 71 ! c’est une taille tout à fait respectable. » mais tu ne peux rien dire de plus parce que tu es poussé en direction du placard avec yibo. les portes se ferment sur vos corps et tu sens la proximité du sien, et son haleine alcoolisée vient te prendre aux narines. heureusement que vous êtes dans le noir sinon, il aurait pu voir la jolie couleur rouge de tes joues. t’es pas vraiment du style à rougir quand on te regarde, mais là, le jeune homme est trop près, beaucoup trop près de toi et ça fait battre ton cœur plus rapidement. t’as même l’impression qu’il peut l’entendre. du coup, tu prends une grande inspiration pour calmer tout ça. « bonjour. » que tu réponds, ne sachant pas quoi dire ou faire de plus. tu décides de t’asseoir étendant tes jambes avant de prendre ton téléphone et d’allumer la lampe. « tu devrais t’asseoir aussi yibo. tu risques de tanguer si tu restes trop longtemps debout. » tu tends même la main dans sa direction pour l’aider à s’asseoir. « 1m86… t’es grand yibo. » c’est tout ce que tu arrives à dire pour briser le silence malaisant qui s’était installé entre vous. tu aurais pu faire mieux.

seven minutes in heaven
© patr.onus



 we’ll get lost together, let me fall

for you, I could pretend like I was happy when I was sad. for you, I could pretend like I was strong when I was hurt. i wish love was perfect as love itself. i wish all my weaknesses could be hidden. i grew a flower that can’t be bloomed in a dream that can’t come true.
Ahn Yibo
Ahn Yibo
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
r18 // 7 minutes in heaven // D O N G Y I Empty Lun 11 Juin - 13:05
 
ootd ϟ Yibo a déjà été en couple une fois lorsqu'il était encore en Chine. C'était une fille d'une autre classe qui était venue lui parler en premier pour lui demander son numéro et lui dire qu'elle était intéressée. Au départ, le jeune homme avait été aussi surpris que méfiant, lui qui n'avait aucune expérience et encore moins lorsqu'il s'agit de se faire aborder aussi directement, qui plus est dans les couloirs de l'école. Mais il avait accepté et après quelques semaines ils s'étaient mis ensemble. À vrai dire, il n'était pas amoureux. Il appréciait la demoiselle, s'entendait bien avec, mais ça n'allait pas plus loin qu'une bonne amitié, cependant Yibo est trop gentil, et lorsqu'elle lui a demandé d'être son petit ami, il n'a pas eu le coeur à lui briser le sien. Au final leur relation n'aura pas duré bien longtemps, et c'est lui qui y a mis un terme en réalisant qu'elle était avec lui par intérêt puisqu'il commençait à avoir une certaine popularité grâce à son métier de mannequin. Mais en dehors de ça, Yibo n'a jamais connu l'amour, quelqu'en soit la forme. Évidemment des gens du business lui ont fait des avances, mais sans succès. De fait, Donghun est la première personne qui donne envie au chinois de faire quelque chose, le seul qui l'attire ainsi, sans qu'il ne puisse réellement expliquer pourquoi. Après tout ils ne se connaissent pas, ou du moins, pas réciproquement. Parce que Yibo lui s'est renseigné sur son aîné, sur ses études, dans quel club il est, ce qu'il fait de sa vie. Il ne le stalke pas, il s'est simplement renseigné lorsqu'il en avait l'occasion auprès de ses amis. Et ce soir l'alcool lui monte à la tête, l'empêche d'être discret lorsqu'il le fixe. Pire encore lorsqu'ils sont face à face et qu'il remarque immédiatement quelques boutons de plus détachés de sa chemise. Alors il tente de distraire sa propre attention en réclamant de participer au jeu, convaincu que ça occupera assez son esprit pour qu'il oublie un peu le coréen. Mais visiblement le destin n'est pas de cet avis puisqu'avant même qu'il ne s'en rende compte, ils se retrouvent tous les deux enfermés dans un placard heureusement assez grand. Et il a chaud là dedans Yibo, ignore si c'est à cause de l'enfermement, de l'obscurité, ou bien de Donghun. Il plisse d'ailleurs les yeux pour l'observer s'assoir quand la lumière de son téléphone le lui permet, et rigole sans vraiment savoir pourquoi lorsqu'il parle de sa taille. « Oui je suis grand ! » Il est fier sans raisons, et lorsque son équilibre menace de l'abandonner, il se décide à saisir la main de son aîné pour s'assoir. À califourchon sur lui. Son regard se verrouille une fois de plus sur les billes qui ornent ses clavicules, et il se penche sans réfléchir pour venir déposer ses lèvres dessus. « C'est joli » Ses mains viennent instinctivement s'accrocher à cette chemise qu'il détache plus encore malgré quelques difficultés, et sa langue s'amuse avec un piercing avant de remonter dans son cou « Hyung j'ai chaud »
seven minutes in heaven
© patr.onus


YOU TASTE LIKE SUNSHINE, YOU SHINE SO BRIGHT

ANAPHORE
Hong Dong Hun
Hong Dong Hun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
r18 // 7 minutes in heaven // D O N G Y I Empty Lun 11 Juin - 14:19
 
ootd ϟ t’as spécialement demandé à te retrouver avec yibo dans ce placard. d’abord pour éviter que les autres lui fassent des choses bizarres mais également parce qu’il te plait. tu ne sais pas réellement pourquoi. sa grande taille est en cause parce que tu as toujours aimé être protégé par les bras de tes petits amis, mais il n’y a pas que ça. tu aimes son air perdu quand il ne comprend pas le coréen. cette façon qu’il a de regarder les gens avec ses grands yeux innocents. il a une gueule de gamin mais ses mains sont tellement viriles. ouais en plus de la taille de tes petits amis, tu as toujours eu quelque chose avec leurs mains. tu aimes quand elles sont grandes et que tes petites mains rentrent parfaitement dans les leurs. tu n’as pas eu énormément de petits amis ou même de partenaires mais être plus grand que toi et avoir des mains qui t’attirent étaient leurs points communs. et yibo a tout ça. alors quand t’es poussé dans ce placard en gueulant que t’es pas si petit que ça, parce que mine de rien, tu complexes quand même sur ta taille, tu as extrêmement chaud et la proximité du chinois n’aide pas les battements de ton cœur à se calmer. tu ne trouves comme solution que de t’asseoir sur le sol, en sortant ton téléphone pour éclairer autour de vous. tu le gardes en main et tends l’autre vers yibo pour qu’il s’asseye à son tour tout en commentant sa taille. c’est tout ce que tu as trouvé pour combler le silence entre vous. il rigole et ça étire tes lèvres dans un sourire un peu moqueur. il est cute à rire parce que tu parles de sa taille. le jeune homme accepte enfin de prendre ta main pour s’asseoir mais il se place à un endroit que t’avais pas prévu, toi : à califourchon. il te faut toute la volonté du moins pour ne pas lui sauter dessus comme tu aurais fait avec n’importe lequel de tes précédents amants. mais yibo met ton self contrôle à rude épreuve quand il se penche ver toi embrassant un de tes piercings. tu sens sa respiration sur ta peau, et un frisson te parcoure alors que tu sens ses mains s’affairer avec ta chemise. il l’ouvre un peu plus et tu respires de plus en plus vite alors que sa langue remonte le long de ton cou. stop yibo ! arrête. je vais pas me contrôler. tu sens déjà ton mini toi se réveiller sous yibo alors qu’il parle, soufflant contre la peau de ton cou. un nouveau frisson parcoure ton corps et tu t’intimes de respirer normalement, de ne pas céder, mais ton corps réagit avant même que tu ne puisses réfléchir. ton téléphone tombe au sol lorsque tu le lâches pour attraper le menton du chinois. tu lui fais relever le visage vers toi et sans que ton cerveau puisse reprendre les commandes, tu viens prendre possession de ses lèvres, goûtant cette bouche que tu ne cessais de regarder quelques instants plus tôt lorsque vous étiez encore dehors. « c’est toi qui me donne chaud yibo. » tu murmures l’embrassant à nouveau, laissant tes mains ouvrir sa chemise pour venir se poser sur ses flancs et sa peau nue.

seven minutes in heaven
© patr.onus



 we’ll get lost together, let me fall

for you, I could pretend like I was happy when I was sad. for you, I could pretend like I was strong when I was hurt. i wish love was perfect as love itself. i wish all my weaknesses could be hidden. i grew a flower that can’t be bloomed in a dream that can’t come true.
Ahn Yibo
Ahn Yibo
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
r18 // 7 minutes in heaven // D O N G Y I Empty Lun 11 Juin - 16:01
 
ootd ϟ Même si Donghun lui plaisait depuis quelque temps déjà, jamais le chinois n'avait osé imaginer une situation pareille entre eux. Ils ne se connaissent pas, et puis Yibo est un nouveau dans l'école, à la fois parce qu'il est en première année, mais aussi parce qu'il n'est arrivé que très récemment en Corée. Son ainé lui connait cette école et les élèves qui y étudient, alors en toute honnêteté le mannequin était convaincu de n'avoir aucune chance avec lui, après tout ils sont trop différents et Donghun n'a aucune raison de s'intéresser à lui. Alors Yibo restait prudent dans son attirance, faisait de son mieux pour l'étouffer, la camoufler du mieux qu'il pouvait. Seulement il n'a jamais été doué pour supporter l'alcool, probablement parce qu'il boit très rarement, et tous ses efforts pour être discret sont tombés à l'eau. À ce stade, tous les invités de cette soirée sont probablement au courant que le plus vieux lui plait, après tout il n'a pas arrêté de le fixer, de le chercher du regard lorsqu'il n'était pas dans son champ de vision. Il le regrettera probablement demain, lorsque les rumeurs circuleront dans les couloirs de l'Université, mais pour le moment l'alcool le prive de toute rationalité, et il se dit même que ce n'est peut-être pas plus mal, que Donghun finira par le remarquer de cette façon. Sauf que maintenant ils sont tous les deux enfermés dans ce placard, et ils n'ont d'autre choix que de se remarquer, ainsi serrés et seuls. Et si pendant les premières secondes Yibo est calme, la tension grimpe rapidement pour une raison qui lui échappe. Il n'a pas envie de réfléchir, laisse ses envies contrôler ses gestes et ses paroles, si bien qu'il vient s'installer sans gêne sur les cuisses du coréen et cède à la lubie de venir déposer ses lèvres sur ce piercing qu'il n'a pas arrêter de fixer avec admiration et curiosité dès qu'il l'a aperçu pour la première fois. Le bijou roule sous sa langue qui explore ensuite le cou de son aîné, et le parfum qui émane de sa peau pourrait presque lui faire perdre la tête. Il était même prêt à mordre dans cette chair pâle, et grogne légèrement quand Donghun l'en empêche en lui faisant relever le visage, et il a tout juste le temps de l'interroger du regard que leurs lèvres se retrouvent scellées. Il lui faut quelques instants pour réagir, autant à cause de la surprise que de l'alcool qui ralentit ses réflexes, mais il répond aussi ardemment au baiser dès qu'il sort de ses pensées. La voix du coréen le fait frissonner, et il attaque ses lèvres plus voracement, gémissant contre ces dernières lorsque ses mains froides se retrouvent contre la peau nue de son torse. Yibo le laisse faire, déviant progressivement ses baisers le long de sa mâchoire, dans son cou, puis descendant le long de son torse. Il se recule un peu pour diriger ses lèvres plus bas vers son ventre avant de relever les yeux vers son aîné. « Hyung j'ai envie, s'il te plait »
seven minutes in heaven
© patr.onus


YOU TASTE LIKE SUNSHINE, YOU SHINE SO BRIGHT

ANAPHORE
Hong Dong Hun
Hong Dong Hun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
r18 // 7 minutes in heaven // D O N G Y I Empty Lun 11 Juin - 18:34
 
ootd ϟ t’aurais jamais pensé que les choses tourneraient comme ça. certes c’est toi qui a demandé à être enfermé avec le chinois. mais tu n’aurais jamais cru que les choses se dérouleraient comme ça. dire que tu ne te doutais pas que tu lui plaisais serait mentir. même dans les couloirs de la fac, tu as déjà senti son regard sur toi. pourtant, tu n’aurais jamais imaginé que ce soit à ce point et que ce soit lui qui prenne les initiatives. il s’assied sur toi comme si ce n’était rien et ses lèvres viennent se poser sur ton piercing. tu sens le bout de sa langue effleurer de temps à autre ta peau nue jusqu’à ce qu’il remonte dans ton cou. c’est une de tes zones érogènes, une zone que tu ne contrôles pas et tu sens un frisson te prendre alors qu’il continue. il faut que tu l’arrêtes avant que tu ne lui sautes dessus et bien que t’en aies extrêmement envie là de suite, maintenant, tu ne le feras pas. vous n’avez que sept minutes dans ce placard, et il est hors de question que ton pote ouvre et vous trouve dans une position gênante. c’est réellement quelque chose que tu n’as pas envie par respect pour yibo mais aussi parce que t’es pas un exhibitionniste. de plus, t’as pas réellement envie que tout le monde puisse loucher sur le jeune homme, parce qu’en ce moment, il est à toi et rien qu’à toi. alors, tu lui fais relever le visage pour venir l’embrasser et il y répond avec ardeur, te faisant tourner de plus en plus la tête. tu n’arrives plus à réfléchir correctement et tu mets ton cerveau en pause pour laisser ton corps agir tout seul. tu souris quand yibo se montre plus entreprenant, t’embrassant un peu plus passionnément et le laissant descendre sur ta mâchoire, ton cou, ton torse jusqu’à ce qu’il se retrouve plus bas. omg, ton cerveau disjoncte alors qu’il lève les yeux vers toi et te supplie presque de le laisser faire. tu respires difficilement en déglutissant et tu dois rassembler toute la volonté du monde pour lui dire non. « pas maintenant yibo. » tu le fais se redresser et s’asseoir à nouveau sur toi, cette fois, le plus près possible de ton corps. il peut sentir ton excitation et ainsi se rendre compte que tu ne dis pas non à cause de lui. « je sais pas exactement quand ils vont ouvrir la porte. j’ai pas trop envie qu’on nous voit comme ça. » tu viens cependant l’embrasser à nouveau, un sourire tendre sur les lèvres alors que tu te recules. « mais on pourra s’éclipser et aller chez moi, si tu veux. » parce que clairement tu n’as pas envie que ça s’arrête de cette manière. tu as envie de yibo, très envie de lui. pour lui montrer, tu viens à nouveau l’embrasser, mordant légèrement dans la chair de sa lèvre et tirant légèrement dessus pour le faire se pencher vers toi. tu finis par délaisser sa bouche pour t’attaquer à son cou. tu mords la peau fine et blanche de cette partie, alternant avec ta langue et quelques baisers. certes, tu as dis non ça ne veut pas dire que tu vas rester sans rien faire.

seven minutes in heaven
© patr.onus



 we’ll get lost together, let me fall

for you, I could pretend like I was happy when I was sad. for you, I could pretend like I was strong when I was hurt. i wish love was perfect as love itself. i wish all my weaknesses could be hidden. i grew a flower that can’t be bloomed in a dream that can’t come true.
Ahn Yibo
Ahn Yibo
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
r18 // 7 minutes in heaven // D O N G Y I Empty Lun 11 Juin - 19:28
 
ootd ϟ Ce n'était pas vraiment ainsi que Yibo avait imaginé leur rapprochement, à vrai dire rien de tout ce qui est en train de se passé n'était prévu, et le chinois n'y avait même jamais pensé. Certes son aîné lui plaisait, mais en plus de ne pas le connaître, le plus grand était totalement inexpérimenté, alors l'idée d'embrasser ainsi sa peau en étant si près de son corps relevait plus du fantasme que d'une éventuelle probabilité. Pourtant les voilà tous les deux dans un espace tout juste assez large pour les accueillir, Yibo fièrement installé sur les cuisses du second, sa langue glissant contre son cou, explorant ensuite la bouche de Donghun lorsque ce dernier l'embrasse. Et la sensation le rend dingue, chacun des baisers qu'ils s'échangent fait un peu plus bouillonner son corps, et il ne réfléchit plus lorsque ses lèvres descendent le long de son torse, qu'il réclame l'autorisation pour pouvoir aller plus loin. Le chinois en a tellement envie, malgré son absence totale d'expérience il sait qu'il est prêt, qu'il veut son aîné. Il a déjà eu le courage d'embrasser son cou, de prendre l'initiative de se rapprocher et son vis à vis a répondu presque immédiatement à ses avances, alors Yibo n'a aucune raison de s'arrêter maintenant. De toute façon il est bien trop alcoolisé et excité pour stopper son propre corps. Alors lorsque Donghun lui refuse ce qu’il désire, la tristesse teinte directement ses pupilles dilatées par l’alcool et l’excitation. Il en a envie, vraiment envie et commence à se demander s’il n’est pas le seul. Son aîné le colle à lui, et leur proximité ajoutée au baiser le distrait un peu de sa déception, et il se dit que, peut-être, s’il lui propose d’aller chez lui c’est qu’il n’est pas totalement contre l’idée d’aller plus loin après tout. Mais Yibo est impatient, déjà bien trop excité pour pouvoir attendre, alors il dévore les lèvres du coréen pour s’occuper l’esprit mêlant leurs langues avides, basculant ensuite la tête en arrière pour lui exposer sa gorge pâle et l’inciter à mordre encore, peinant à masquer un gémissement incontrôlé rien qu'en imaginant les marques qu'il aura plus tard. Mais ce n’est pas assez, pas suffisant, et il colle un peu plus leurs bassins ensemble, ondule le sien, plaque les mains de Donghun sur son torse après avoir totalement retiré sa chemise pour l’inciter à le toucher, et ses doigts avides de découverte s’occupent de déboucler la ceinture de son vis à vis, puis d’ouvrir sa braguette, osant un regard vers son boxer déformé. Après un instant il vient appuyer doucement sa main sur la bosse, et relève son regard quasi larmoyant de frustration vers celui du plus âgé « Donghun hyung s’il te plait, je veux faire.. avec ma bouche » et comme pour appuyer sa demande et l'inciter à céder, il se penche une fois de plus, et cette fois sa langue vient humidifier son boxer, et ses yeux se relèvent de nouveau « S'il te plait »
seven minutes in heaven
© patr.onus


YOU TASTE LIKE SUNSHINE, YOU SHINE SO BRIGHT

ANAPHORE
Hong Dong Hun
Hong Dong Hun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
r18 // 7 minutes in heaven // D O N G Y I Empty Lun 11 Juin - 20:03
 
ootd ϟ en voyant ses yeux si innocents posés sur toi, tu n’aurais jamais pensé qu’il puisse être aussi entreprenant. et ce n’est pas pour te déplaire, loin de là. tu as toujours été celui qui initiait les choses avec tes anciens petits amis et partenaires. mais là, avec yibo, tu n’as rien à faire. il est déjà en train de te chauffer et quand il lève les yeux vers toi pour te demander l’autorisation de te prendre en bouche, tu commences lentement à laisser le contrôle à ton corps et tes émotions. pourtant, tu lui refuses l’accès à ton pantalon, non pas parce que tu n’en as pas envie, l’inconfort que tu ressens dans cette zone est la preuve que tu brûles d’envie d’aller plus loin avec le chinois. cependant, tu le respectes trop pour faire les choses dans un placard qui peut s’ouvrir à tout moment. tu n’as pas tellement envie qu’on vous voit en train de coucher ensemble. ce n’est vraiment pas ton projet de vie d’être surpris en train de faire l’amour. alors, tu le remontes vers toi, l’asseyant un peu plus près de toi et lui expliquant la situation. tu émets même l’hypothèse de le ramener chez toi pour que vous puissiez faire ce que vous voulez sans avoir peur d’être dérangé. yibo est très déçu et triste mais tu ne comptes pas ne rien faire en attendant la fin du temps imparti. tu l’embrasses alors, surpris par l’avidité avec laquelle il te rend tes baisers. tu ne l’aurais jamais cru comme ça et tu te rends compte que l’alcool l’aide sûrement à être aussi désinhiber et avoir autant envie de toi. tu finis par laisser ses lèvres pour diriger ta bouche dans son cou. tu laisses ta trace, mordant, embrassant et léchant sa peau fine et blanche. tu as envie de beaucoup plus et le fait que yibo rapproche vos corps encore l’un de l’autre et se meut sur toi de cette façon te fait perdre peu à peu contact avec la réalité. ta respiration devient de plus en plus irrégulière et tu laisses échapper un râle contre le cou du plus jeune alors qu’il pose tes mains sur son torse. tu l’explores lentement, l’effleurant comme une plume effleure la peau. tu sens les mains de yibo s’affairer plus bas, ouvrant ton pantalon en posant sa paume contre ton érection. tu frissonnes et son visage suppliant ne t’aide pas à ne pas le vouloir. tu vas pour refuser une nouvelle fois mais il se penche avant que tu ne puisses faire ou dire quelque chose. un coup de langue et ton corps se crispe sous l’effet de l’attente et de l’anticipation. yibo te supplie une nouvelle fois et s’il y a quelques secondes t’étais prêt à attendre d’être autre part que ce placard, cette fois, tu ne peux pas. « attends… » t’attrapes ton téléphone, tapes quelques mots sur ton clavier à l’attention de ton pote et lorsque tu reçois sa réponse, tu baisses les yeux vers yibo. « tu as quatre minutes yibo… après ça ils ouvrent… » après ça, je t’amènerai dans une chambre et je te ferai l’amour passionnément, que tu penses alors que tu viens de toi-même descendre ton boxer pour lui laisser faire ce qu’il souhaite.

seven minutes in heaven
© patr.onus



 we’ll get lost together, let me fall

for you, I could pretend like I was happy when I was sad. for you, I could pretend like I was strong when I was hurt. i wish love was perfect as love itself. i wish all my weaknesses could be hidden. i grew a flower that can’t be bloomed in a dream that can’t come true.
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
r18 // 7 minutes in heaven // D O N G Y I Empty
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !