Revenir en haut Aller en bas



 
Au mois d'août, le vent est fou !
HAPPY BIRTHDAY STW !!!! VIENS FÊTER L'ANNIVERSAIRE DE STW, PAR ICI !

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

r18 // 7 minutes in heaven // D O N G Y I

 :: Le reste du monde :: Les mondes parallèles
Ahn Yibo
Ahn Yibo
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
r18 // 7 minutes in heaven // D O N G Y I - Page 2 Empty Lun 11 Juin - 22:16
 
ootd ϟ Bien que Yibo ne soit pas d'un naturel coincé, dans son état normal il n'est clairement pas aussi provocateur. L'alcool a détruit toutes ses barrières, et le sage étudiant se retrouve maintenant collé à quelqu'un qui, au final, est un inconnu puisqu'ils ne se connaissent pas au delà de leurs prénoms. Mais il s'en fiche, sait qu'il ne regrettera pas le lendemain, tout simplement parce qu'il avait réellement envie de ça, qu'il ne trouvait juste pas le courage de se lancer. Et maintenant que c'est fait il en profite à fond, dévore avidement ses lèvres, s'imprègne du parfum de sa peau bouillonnante, se plaque contre lui comme s'ils pouvaient fusionner. Son coeur bat bien trop vite, bien trop fort mais il s'en fiche. Rien ne compte. Pas les étudiants de l'autre côté de la porte du placard, pas la musique qui résonne dans ses oreilles, pas les vêtements au-dessus de leurs têtes. Il n'y a que Donghun. Que ses lèvres, que ses mains, que sa voix, que tout son corps, lui tout entier. Et Yibo ne peut pas accepter un tel refus, bien trop excité pour se contenter de baisers en surface. Il a besoin de plus, envie de plus. Il veut sentir son aîné le toucher, puis explorer lui aussi son corps, il veut lui faire du bien. Il veut sa première fois maintenant, avec lui. Alors malgré le refus du coréen, il ne s'arrête pas, tente de le convaincre en le travaillant littéralement au corps, se délestant de sa chemise pour l'inciter à le toucher. Son corps bouge de lui même, il ne réfléchit plus, n'est que contrôlé par le désir qui saccade sa respiration, dilate ses pupilles et déforme son pantalon. Et il ne cache pas ses gémissements, laisse ses mains rapidement libérer son ainé de l'étroitesse de son jean, insistant une fois de plus pour avoir le droit de le toucher. Yibo se crispe un instant en le voyant prendre son téléphone, craignant qu'il ne le prenne en photo ou quelque chose du genre, et il l'observe écrire quelque chose avant de frissonner lorsqu'il a enfin le feu vert. Puis soudain, il doute. Il n'arrivera jamais à le faire jouir en moins de quatre minutes. Et lorsqu'il se retrouve face à son membre dressé, il lui lance un regard inquiet. Il en a envie, vraiment envie mais il n'a jamais fait ça, ne sait même pas comment s'y prendre. Et s'il était nul ? Alors il souffle un coup et le prend en main avant de laisser à son aîné l'occasion de se rétracter. Il veut le faire. Et l'ignorance le pousse à le prendre trop rapidement en bouche, trop profondément et il recule l'instant suivant, manquant de s'étouffer. Il se redresse alors pour l'embrasser, se donner du courage et il recommence ensuite plus doucement, n'utilisant d'abord que sa langue avant de glisser ses lèvres autour, sa main faisant de lents va et viens en rythme sur le reste de la longueur. Et il se détend progressivement, gagne en confiance et ose plus jouer avec sa langue, descendre ses lèvres plus bas dans l'espoir de lui procurer plus de plaisir. Il ne recule que de temps en temps pour reprendre sa respiration avant de recommencer de plus belle, oubliant le temps restant, concentré seulement sur le plaisir qu'il donne et qu'il reçoit.
seven minutes in heaven
© patr.onus


YOU TASTE LIKE SUNSHINE, YOU SHINE SO BRIGHT

ANAPHORE
Hong Dong Hun
Hong Dong Hun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
r18 // 7 minutes in heaven // D O N G Y I - Page 2 Empty Mar 12 Juin - 10:17
 
ootd ϟ yibo te fait perdre petit à petit la tête. tu as de plus en plus de mal à ne pas céder à l’envie de lui faire l’amour dans ce placard. le soucis, il peut s’ouvrir à n’importe quel moment et il est hors de question que tu laisses les étudiants derrière cette porte vous voir dans cette situation. c’est quelque chose que tu ne veux garder que pour toi. pourtant, plus le chinois bouge contre toi, plus tu te sens à l’étroit et ta respiration devient plus lourde et plus irrégulière. les gémissements de yibo ne t’aident pas non plus et quand il te demande à nouveau s’il peut te prendre en bouche, tu veux refuser encore une fois. mais il ne semble pas accepter de refuser cette fois-ci parce qu’il ne te laisse pas vraiment le choix. tu le fais attendre pour demander le temps qu’il vous reste. quatre minutes, c’est clairement pas assez. tu n’arriveras pas à jouir en quatre minutes et ce même s’il était extrêmement doué, mais t’en as tellement envie que tu baisses ton boxer, pour révéler ton membre. yibo pose sur toi un regard inquiet et tu fronces les sourcils. est-ce qu’il est inquiet parce que c’est sa première fois ou parce qu’il n’aura pas assez de temps ? tu l’observes alors faire et quand il te prend dans sa main, tu ne peux pas t’empêcher de laisser échapper un gémissement. le plus jeune semble totalement inexpérimenté et tu t’en rends compte quant il va trop profondément. tu te redresses pour lui dire d’arrêter mais il est trop rapide, t’embrassant avant de redescendre et recommencer. tu bascules ta tête en arrière, fermant les yeux pour encore plus apprécier son toucher. c’est maladroit et clairement pas expérimenté, mais tu ressens quand même énormément de plaisir. tes dents viennent se planter dans ta lèvre pour étouffer tes gémissements alors que ta main se retrouve dans la chevelure de yibo. tu attrapes ses cheveux appuyant légèrement sur sa tête pour qu’il aille plus bas. ta respiration est de plus en plus irrégulière et tu te crispes alors que le plaisir vient par vagues au rythme de la langue et des lèvres du plus jeune. pourtant, tu n’arrives pas à être complètement à l’aise parce que tu sais qu’à tout moment la porte peut s’ouvrir. tu finis par stopper le plus jeune en lui remontant le visage vers toi. tu ne dis rien et lui donne sa chemise pour qu’il se rhabille et tu fais pareil, remettant ton pantalon tu arrives à le fermer par n’importe quel miracle et quand tu as fini, tu récupères ton téléphone et prends la main de yibo. tu ouvres le placard et tu ne fais même pas attention aux regards qu’on vous lance parce que vous sortez trop tôt. tu te diriges aussi vite que tu peux vers la chambre de ton pote et tu surprends un couple en train de s’embrasser. « dehors. » lances-tu alors que tu les jettes dans le couloir et que tu refermes la porte sur eux et à clé. ici, personne ne pourra vous embêter. tu pousses yibo sur le lit et cette fois c’est à toi de te mettre à califourchon sur lui. tu viens récupérer ses lèvres, l’embrassant à nouveau alors que tu lui retires une nouvelle fois sa chemise. puis tu te recules, un sourire tendre sur les lèvres. « tu l’as jamais fait pas vrai ? »

seven minutes in heaven
© patr.onus



 we’ll get lost together, let me fall

for you, I could pretend like I was happy when I was sad. for you, I could pretend like I was strong when I was hurt. i wish love was perfect as love itself. i wish all my weaknesses could be hidden. i grew a flower that can’t be bloomed in a dream that can’t come true.
Ahn Yibo
Ahn Yibo
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
r18 // 7 minutes in heaven // D O N G Y I - Page 2 Empty Dim 8 Juil - 22:12
 
ootd ϟ Même s'il n'avait pas prévu de terminer la soirée ainsi, pour lui il était inconcevable à présent qu'ils se quittent ainsi, sans rien. Non seulement son aîné l'attire depuis la première fois qu'il a croisé son regard, mais en plus l'alcool le déshinibe et les baisers échangées le font bouillonner. Il est excité Yibo, sa respiration est saccadée, son pantalon devient étroit, ses pupilles déjà si grandes sont encore plus dilatées. Il ne peut pas s'empêcher de toucher, d'explorer, d'embrasser le corps de Donghun, de s'enivrer du parfum de sa peau, d'en découvrir chaque courbe, chaque aspérité sous la pulpe de ses doigts et de ses lèvres. Mais il est gourmand le chinois, avare de toujours plus d'explorations, déterminé à ne pas s'arrêter là. Alors il n'hésite pas à le supplier, à insister et à joindre ses gestes à ses mots pour avoir le droit d'aller plus loin. Après tout si son aîné a été le premier à l'embrasser et qu'il est visiblement aussi excité que lui, alors c'est qu'il en a envie aussi, non ? Et même si Yibo n'a jamais fait ça, il sait que maintenant c'est le bon moment, la bonne personne. Il veut découvrir tout le corps du coréen, assouvir leur désir commun et lui faire du bien. Il le sait, cette fois c'est la bonne et même si l'alcool l'aide grandement à prendre les initiatives, il en a réellement envie et ne le regrettera pas plus tard. Alors lorsque Donghun accepte, le plus jeune est partagé entre satisfaction excitante en appréhension liée à une légère peur : celle de l'inconnu. C'est qu'il est totalement inexpérimenté le mannequin, n'a jamais fait ni reçu de fellation, pourtant il se lance et ne se décourage pas malgré la première tentative proche de l'échec cuisant. Et progressivement il trouve un rythme sur lequel se caler, encouragé par les gémissements étouffés de son partenaire et par ses doigts agrippés à ses cheveux. Yibo s'applique, faisant de son mieux pour descendre plus bas et lui procurer un maximum de plaisir, lui-même largement excité par cet acte jusqu'à ce que le plus âgé ne lui relève le visage sans un mot et ne l'incite à se rhabiller. Et le chinois le fixe sans comprendre, l'horrible impression qu'il était trop mauvais qui lui compresse le ventre. Il a détesté ? C'est pour ça qu'il referme son pantalon et qui l'entraine hors du placard ? Yibo sent ses paupières se remplir de larmes décrivant à la fois sa frustration et son sentiment d'échec et il suit Donghun sans comprendre la situation, ne sortant de ses pensées que lorsqu'il se retrouve allongé sur un matelas, les lèvres de son vis à vis de nouveau contre les siennes. Et sa question le perd un peu plus, il le fixe en papillonnant des cils, louchant involontairement sur la peau exposée de son torse. « Hein ? fait quoi ? C'était pas bien c'est ça ? C'est parce que c'était nul que t'as voulu arrêter ? Tu veux plus ? Mais mais hyung j'ai envie de toi moi, tu veux bien dis ? S'il te plait »
seven minutes in heaven
© patr.onus


YOU TASTE LIKE SUNSHINE, YOU SHINE SO BRIGHT

ANAPHORE
Hong Dong Hun
Hong Dong Hun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
r18 // 7 minutes in heaven // D O N G Y I - Page 2 Empty Sam 4 Aoû - 0:22
 
ootd ϟ sept minutes c’était trop court, beaucoup trop court. vous ne pouvez pas faire autant de choses que tu veux dans ce placard à balais. tu as envie de yibo c’est indéniable mais tu ne peux pas te laisser aller autant que tu veux. même le fait que la bouche du plus jeune te du plaisir n’arrive pas à te faire oublier le fait que vous n’avez pas beaucoup de temps avant qu’on ouvre la porte et qu’on vous trouve dans une situation compromettante. et il est hors de question que ça vous arrive. tu ne veux que personne ne vous voit. le visage de yibo et son expression actuelle n’appartenait qu’à toi. tu étais trop possessif et jaloux pour laisser une autre personne avoir cette vision devant les yeux. alors, même si tu en as envie, même si ta main bouge d’elle-même pour venir s’agripper à ses cheveux, tu ne peux pas pleinement apprécier ce moment. tu lui fais relever le visage sans un mot et que tu te rhabilles, lui donnant ses affaires pour qu’il le fasse aussi avant de lui prendre la main pour le sortir de ce placard. tu ne fais pas attention aux regards qu’on vous lance, ni même aux chuchotements que tu peux entendre. en même temps vous sortez plus tôt que ce qui était prévu et vous êtes tous les deux à l’étroit dans vos pantalons, bien sûr que ça attise les ragots et autres conversations. mais tu t’en moques, tout ce que tu veux, c’est être à nouveau enfermé dans une pièce avec yibo et ne plus avoir peur d’être dérangé à nouveau. tu le fais entrer dans la chambre de ton pote, faisant sortir le couple qui se galochait sans vergogne. tu fermes la porte à clé avant de pousser légèrement le plus jeune sur le lit avant de reprendre possession de ses lèvres. tu as l’impression d’être un drogué alors que ça ne fait que quelques minutes que vous vous êtes embrassés pour la première fois dans ce placard. mais tu en rêvais depuis des jours, des semaines même. depuis que tu avais croisé son regard dans les couloirs de l’université. c’était totalement ton genre de mec et le fait qu’il veuille également de toi, te faisait plus que plaisir. cependant, tu as remarqué qu’il était maladroit et tu lui dis. sa réaction ne se fait pas attendre et tu le regardes avec un sourire amusé alors qu’il panique légèrement. tu viens le faire taire d’un baiser alors que tu colles un peu plus ton bassin au sien. tu lâches ses lèvres à contre cœur après avoir mordillé légèrement dans la chair. « j’ai jamais dit que je ne voulais plus, ni que c’était nul yibo. » lances-tu, tandis que tu viens embrasser sa bouche à nouveau. « j’ai juste remarqué que tu étais maladroit… mais c’était pas déplaisant. » au contraire, t’avais même plutôt bien aimé, bien trop même. « mais je voulais pas qu’on nous voit comme ça… » tu laisses ses lèvres encore une fois, pour t’attaquer à sa mâchoire, déposant des milliers de baisers avant de venir planter tes dents dans la peau fine et blanche de son cou. tu laisses ta marques sur lui parce que tu veux que tout le monde sache qu’il est à toi, et rien qu’à toi. tu ne mords pas fort, mais assez pour que ça se voit et quand tu finis, tu lèches cette partie et l’embrasses avec attention pour faire disparaitre la douleur. tu te relèves ensuite pour poser tes yeux dans les siens. tes pupilles sont remplies de désir pour yibo, pour son être tout entier et tu te sens de plus en plus mal à l’aise dans ton pantalon. et l’expression du chinois ne t’aide pas à aller mieux. « tout ça est à moi yibo. il est hors de question que quelqu’un d’autre voit ça. » tu le montres tout entier avant de mettre son visage en coupe à l’aide de tes mains. « tu m’appartiens yibo. » que tu murmures, venant récupérer à nouveau ses lèvres avidement, sauvagement pour marquer ton territoire.

seven minutes in heaven
© patr.onus



 we’ll get lost together, let me fall

for you, I could pretend like I was happy when I was sad. for you, I could pretend like I was strong when I was hurt. i wish love was perfect as love itself. i wish all my weaknesses could be hidden. i grew a flower that can’t be bloomed in a dream that can’t come true.
Ahn Yibo
Ahn Yibo
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
r18 // 7 minutes in heaven // D O N G Y I - Page 2 Empty Mar 30 Oct - 11:42
 
ootd ϟ C'est tout nouveau pour Yibo tout ça. Être mannequin lui donne parfois l'image de playboy qui enchaine les conquêtes, qui couche même avec d'autres mannequins et tout type de célébrités, surtout qu'il est de plus en plus souvent assigné à des shootings sexy, mais tout ça est faux. Il est totalement inexpérimenté. Ce n'est pas les occasions qui manquaient mais bien l'envie de coucher avec ces personnes, à l'inverse d'aujourd'hui. Parce que ce soir il n'a qu'une obsession : aller toujours plus loin avec Donghun. Il l'attire depuis trop longtemps, le simple fait de le croiser dans les couloir le poussait à penser à lui toute la journée. Yibo ne croit pas aux coups de foudre, mais cet homme lui plait. S'il avait été plus courageux il lui aurait sans doute dit en face, lui aurait peut-être même demandé son numéro, l'aurait invité à boire un verre, mais le chinois n'a pas assez de cran pour faire ce genre de choses là, alors il observe simplement de loin, s'imagine un milliard de scénarios. Mais pas ce soir. Ce soir il agit, largement aidé par l'alcool. Cette nuit il veut la passer avec Donghun. Et c'est vrai il est sans doute trop insistant, gamin têtu qui ne peut plus attendre, ne veut plus se limiter. Et qu'importe qu'ils soient dans un appartement rempli de dizaines d'élèves de leur école, qu'importe qu'on puisse les entendre ou même les voir, qu'importe l'inconfort de ce placard où tout à commencé, où après de nombreuses suppliques et des baisers enflammés, il a enfin pu goûter à son érection. Et il est bouillonnant de désir Yibo, sa peau humide de sueur, son pantalon douloureusement inconfortable, ses pupilles dilatées et son souffle court, les autres invités de la soirée ont probablement compris d'un simple coup d'oeil à quel point le chinois désirait son ainé lorsque ce dernier l'a trainé hors du placard. Seulement dans un premier temps le plus jeune ne comprend pas pourquoi il a fait ça, convaincu alors que sa performance ne l'avait pas convaincu et qu'il voulait dès à présent mettre un terme à ce qu'ils avaient commencé. Et il lui fait part de ses craintes une fois plaqué contre le matelas, le supplie aussi de ne pas s'arrêter maintenant. Le sourire du coréen le perd un peu plus, mais son baiser le ramène à la réalité et le fait gémir bruyamment, puis les premiers mots suffisent à le rassurer. Alors il veut encore, n'est-ce pas ? Yibo se demande malgré tout en quoi il était maladroit mais ne pose pas la question, peu certain de vouloir entendre une critique de sa première fellation maintenant. Il se tait juste et ferme les yeux, appréciant le contact de ces lèvres contre sa peau, couinant de surprise lorsque des crocs gourmands les remplacent, lui donnant l'impression d'imploser. Il n'en peut plus Yibo, et les marques de possessivités de son aîné à la fois sur sa peau et dans ses mots lui font un peu plus perdre la tête, et lorsqu'il l'embrasse encore, le plus jeune roule sur le côté pour inverser leurs positions sans se détacher de ses lèvres. Son bassin ondule contre celui de Donghun à la recherche d'une friction salvatrice et il gémit contre ses lèvres sans même s'en soucier, attrapant une des mains de son ainé pour la plaquer sur son érection encore couverte. « Hyung touche moi, j'en peux plus... » Il pourrait venir simplement avec ce contact, mais hors de question. Il veut plus, bien plus. « Prend ce qui est à toi »
seven minutes in heaven
© patr.onus


YOU TASTE LIKE SUNSHINE, YOU SHINE SO BRIGHT

ANAPHORE
Hong Dong Hun
Hong Dong Hun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
r18 // 7 minutes in heaven // D O N G Y I - Page 2 Empty Ven 2 Nov - 22:29
 
ootd ϟ l’air de la chambre dans laquelle vous vous trouvez est aussi étouffant et irrespirable que dans ce placard où vous aviez commencé à faire votre affaire. pourtant, la pièce est plus grande, mais l’intensité de votre désir l’un pour l’autre n’a pas faibli au contraire. tu as encore plus envie de yibo maintenant que tu sais que tu ne seras pas dérangé et que tu peux y aller jusqu’au bout avec lui. tu n’as qu’une hâte retirer tous les vêtements qui te gênent pour toucher ce qui t’appartient. tu lui dis d’ailleurs, le marquant également comme ta propriété. tu as toujours été comme ça, ce qui est à toi est à toi et yibo est à toi, depuis que tu as posé les yeux sur lui la première fois. ce soir, il allait l’être tout entier. tu n’avais, cependant, qu’une seule angoisse, celle qu’il regrette le lendemain ce qu’il avait fait avec toi. t’espérais que ce ne soit pas le cas et pourtant tu savais qu’il y avait une chance. c’est pour cette raison que tu profites au maximum de tout ce qu’il a à t’offrir. tu l’embrasses donc, dévorant ses lèvres dans le but de le rendre fou. tu sens ton corps partir avec celui de ton cadet et un sourire se glisse sur tes lèvres. yibo est impatient et tu ne peux pas retenir ton gémissement quand il commence à ondoyer contre ton bassin, frottant vos deux érections. tu es surpris quand ta main atterrit sur la sienne mais ce n’est pas désagréable cette précipitation. tu trouves ça même cute. ton sourire s’agrandit quand tu entends ses mots et tu t’exécutes. tes mains s’affairent toutes seules pour libérer le jeune homme de son pantalon, le laissant simplement en sous-vêtements. ta langue passe sur tes lèvres comme lorsque tu voyais de la nourriture qui te faisait envie et tu pourrais le dévorer vivant. pourtant, tu choisis d’y aller doucement, de lui faire perdre la tête et pied petit à petit. tu laisses tes doigts caresser l’intérieur de ses cuisses, lentement et légèrement, comme une plume. tu veux qu’il soit encore plus impatient et qu’il vienne de lui-même chercher ce qu’il veut. tu remontes tes doigts vers son intimité, la frôlant sans t’y arrêter et tu recommences le manège quelques fois avant de passer sous l’élastique de son sous-vêtement pour venir cajoler ce bout de chair qui te donne tant envie. tu l’encercles de tes doigts commençant tes vas et vient aussi lentement que possible pour qu’il devienne fou. et tu viens également embrasser à nouveau son cou, le haut de son torse pour le marquer comme tien sur chaque centimètre carré de sa peau.

seven minutes in heaven
© patr.onus



 we’ll get lost together, let me fall

for you, I could pretend like I was happy when I was sad. for you, I could pretend like I was strong when I was hurt. i wish love was perfect as love itself. i wish all my weaknesses could be hidden. i grew a flower that can’t be bloomed in a dream that can’t come true.
Ahn Yibo
Ahn Yibo
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
r18 // 7 minutes in heaven // D O N G Y I - Page 2 Empty Sam 10 Nov - 14:51
 
ootd ϟ Bien que loin d'être un grand romantique, Yibo ne pensait quand même pas que sa première fois se passerait ainsi, dans une chambre isolée du reste de la soirée étudiante qui se déroulait dans l'appartement, avec un garçon qui au final il ne connaissait pas vraiment et sous l'influence de l'alcool. Mais ça ne le dérange pas, ne le freine même pas d'ailleurs. Tout ce qui l'importe c'est de le faire avec Donghun, et de le faire maintenant. Il n'a plus la patience suffisante pour accepter d'attendre encore. Son corps lui donne l'impression d'être en ébullition et il sent presque la sueur couleur de son front et le long de sa colonne vertébrale et son pantalon l'étouffe douloureusement. Jamais il n'a ressenti autant de désir pour quelqu'un, jamais il n'a été aussi excité qu'aujourd'hui. Chaque baiser attise cette flamme, chaque soupir le rend un peu plus dingue et leurs contacts sont aussi salvateurs que frustrants. C'est pour cette raison qu'il prend l'initiative de poser la main de Donghun contre son érection douloureuse. Il ne peut plus attendre, a besoin qu'il s'occupe de cette partie de son corps qui réclame si ardemment son attention. Alors quand le coréen le libère enfin de la prison de tissu que constituait son jean, Yibo soupire de soulagement, convaincu qu'il va enfin mettre un terme à cette attente, mais la désillusion le frappe bien rapidement lorsqu'il remarque que les doigts du plus vieux ne glissent que sur ses cuisses qui, bien que sensibles, ne suffisent pas à calmer ses envies. Quelques plaintes s'échappent d'entre ses lèvres mais il laisse faire, pensant une fois de plus que Donghun arrête de jouer lorsque sa main glisse enfin sous son caleçon, mais ses caresses sont si lentes, si frustrantes que le bassin du chinois bouge de lui-même en quête de soulagement. Ça ne lui suffit pas, il a besoin de tellement plus, pourquoi son ainé le fait-il attendre ? « Hyung plus vite » c'est désespéré, impatient, rempli de frustration et il pourrait presque pleurer contre son épaule tant ce désir inassouvi le brûle de l'intérieur. Sa respiration se saccade, ses lèvres cherchent celles du coréen pour l'embrasser encore et encore, et lorsqu'il ne supporte plus ce rythme bien trop lent, il finit par reculer, se redresser pour retirer son caleçon et ainsi se retrouver totalement nu face à son ainé encore habillé. Sans trop réfléchir et très encouragé par l'alcool, Yibo s'allonge le dos contre le matelas, les yeux fermés et une main entre ses cuisses. Donghun ne veut pas aller plus vite ? Très bien, il accélérera lui même le rythme. Sans oser regarder si son amant l'observe il commence à se préparer seul, glissant un doigt à son entrée en gémissant. « Donghun hyung... je te veux là, s'il te plait »
seven minutes in heaven
© patr.onus


YOU TASTE LIKE SUNSHINE, YOU SHINE SO BRIGHT

ANAPHORE
Hong Dong Hun
Hong Dong Hun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
r18 // 7 minutes in heaven // D O N G Y I - Page 2 Empty Sam 10 Nov - 21:45
 
ootd ϟ torturer yibo en allant doucement te fait sourire narquoisement. tu te délectes de ses grognements impatients et de l’effet que tu lui fais. plus il bouge son bassin pour que tu ailles plus vite et plus tu ralentis tes caresses, desserrant la pression que tu exerces sur sa peau. tu souris un peu plus quand sa plainte impatiente quitte sa bouche. « ne sois pas impatient. » murmures-tu alors que le chinois t’embrasse encore et encore. à ce rythme, tu risques de perdre patience plus rapidement que lui. mais tu te contrôles. tu veux le faire languir, le voir se tordre sous tes caresses plus lentes les unes que les autres, plus frustrantes aussi. tu t’amuses de ses réactions alors que lui ne cherche qu’à se soulager de ce désir qui brûle de plus en plus en lui. yibo finit par se reculer et tu ne le quittes pas du regard, totalement absorbé par ses gestes, curieux de voir ce qu’il te réserve. son caleçon rejoint les autres vêtements du plus jeune au sol et tu observes son corps avec envie. sa peau est blanche, beaucoup trop blanche. tu ressens le besoin de la marquer de ta bouche, de tes dents. tu veux que tout le monde sache que l’étudiant est à toi et rien qu’à toi. tu avances la main pour le toucher, mais il s’allonge t’offrant un spectacle que tu n’oublieras jamais. tu restes interdit quelques secondes alors que tu le vois faire. tu te mors la lèvre, le laissant faire pendant appréciant la vue que tu as sous les yeux avant de venir te pencher sur lui. tes lèvres capturent une nouvelle fois les siennes et tu l’embrasses jusqu’à en perdre le souffle. « tu me rends fou yibo. » fou de désir pour lui. tes mains se glissent entre vos deux corps et délicatement, tu prends son poignet pour retirer sa main. tu le vivrais très mal qu’il se fasse plus de plaisir seul que si c’était toi. ta fierté en prendrait un coup et c’est hors de question. « c’est moi qui fait. » lances-tu tandis que ton doigt prend la place qu’occupait le sien. cette fois, tu ne le fais pas attendre, tu es toi-même à la limite de ta patience et tu as besoin de plus, de beaucoup plus. sauf que tu ne peux pas y aller comme ça comme s’il était expérimenté. il a besoin de plus de préparation que ça parce que c’est sa première fois. tu l’embrasses à nouveau, descendant ta bouche le long de sa mâchoire, de son cou, de son torse. tu déposes un rapide baiser sur son érection avant de sortir ton doigt. tu attrapes un cousin que tu viens glisser sous son bassin pour ne pas le mettre dans une position inconfortable. tu lui lances un dernier regard, un sourire sur les lèvres alors que ta langue remplace ton doigt. ta main elle, se dirige à nouveau vers son membre, serrant tes doigts et imposant un rythme plus soutenu que précédemment.

seven minutes in heaven
© patr.onus



 we’ll get lost together, let me fall

for you, I could pretend like I was happy when I was sad. for you, I could pretend like I was strong when I was hurt. i wish love was perfect as love itself. i wish all my weaknesses could be hidden. i grew a flower that can’t be bloomed in a dream that can’t come true.
Ahn Yibo
Ahn Yibo
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
r18 // 7 minutes in heaven // D O N G Y I - Page 2 Empty Mar 13 Nov - 21:59
 
ootd ϟ Yibo n'est pas patient, et d'ailleurs il n'a pas envie d'être patient. Donghun a éveillé quelque chose de bien trop nouveau, trop brûlant, de bien trop ardent pour qu'il puisse attendre plus longtemps. Il désire son aîné depuis des jours, des semaines même, puis la trop grande quantité d'alcool dans son sang le presse un peu plus, lui fait perdre toute rationalité, et le chinois est presque convaincu qu'à chaque nouveau baiser il devient un peu plus dépendant. Tout chez le plus vieux le rend dingue, allant du parfum musqué de sa peau au noir de ses pupilles, à la pulpe de ses lèvres rougies qui s'écrasent contre les siennes, puis à son souffle contre son épiderme frissonnant, sa voix profonde et envoûtante, le feu qui crépite sous ses doigts explorant sa peau. Alors non il ne veut pas attendre, ne veut pas être patient comme lui indique pourtant Donghun. Et c'est bien parce qu'il ne supporte plus la lenteur de ses gestes que le mannequin prend l'initiative de totalement se dénuder, de se préparer lui même sans aucune pudeur. Pourtant lorsque le coréen lui parle et l'embrasse comme ça, il ne peut pas s'empêcher de rougir, grognant dans un premier temps lorsqu'il lui éloigne sa main d'entre ses jambes, mais gémissant rapidement de nouveau lorsqu'il s'occupe enfin de lui. « Encore hyung » c'est à peine soufflé pendant que ses mains s'accrochent aux draps et que son bassin ondule, geignant un peu plus lorsque les lèvres de Donghun tracent une ligne invisible le long de son corps. Mais il ne s'attendait certainement pas à la suite, et l'humidité de sa langue à son entrée le fait glapir de surprise, crispant inconsciemment ses muscles. C'est trop de nouvelles sensations aussi plaisantes que frustrantes et Yibo vocalise des mots incompréhensibles, de gémissements trop aigus parmi lesquels se glisse le prénom de son amant qu'il répète comme une litanie. Seulement voilà, en parfait inexpérimenté, le mannequin n'a aucun contrôle sur son endurance et ses réactions, et avant même qu'il ne s'en rende compte il atteint l'orgasme dans une plainte bruyante, son corps secoué de frissons tous plus plaisants les uns que les autres et si pendant un instant il se sent honteux, il oublie bien vite tout ça. Ça ne lui suffit pas, vraiment pas et il ne prend même pas la peine de reprendre son souffle avant de retirer la main de Donghun de son membre pour la porter à ses lèvres et nettoyer de quelques coups de langue le résultat de son orgasme pendant que son regard humide cherche celui du coréen. Il se redresse rapidement pour l'embrasser, tirant sur son pantalon pour lui intimer de le retirer. « Je veux plus que ça Hun » supplie-t-il presque en glissant une main dans son boxer « Je veux ça... dans moi, maintenant » Et une fois de plus il ne laisse pas de place à l'hésitation et s'écarte pour s'allonger sur le dos, repliant ses genoux pour relever ses fesses « S'il te plait...J'en peux plus »
seven minutes in heaven
© patr.onus


YOU TASTE LIKE SUNSHINE, YOU SHINE SO BRIGHT

ANAPHORE
Hong Dong Hun
Hong Dong Hun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
r18 // 7 minutes in heaven // D O N G Y I - Page 2 Empty Mer 14 Nov - 1:24
 
ootd ϟ les réactions de yibo te poussent à continuer tes caresses à un rythme plus soutenu que précédemment. tu le trouves cute à se laisser aller de la sorte même si tu ne comprends pas la moitié de ce qu’il raconte. tu n'aurais jamais pensé qu'il serait comme ça. tu le prenais pour un garçon timide pas forcément à l'aise en société et dans un groupe. mais l'alcool l'aidait clairement à avoir un tel comportement. est-ce qu'il serait comme ça après ? est-ce qu'il voudrait encore te voir et te parler après tout ça ? tu ne savais pas réellement et tu ne voulais pas y penser. pour le moment, tu te focalisais sur les sons peu intelligibles qui sortent de sa bouche. mais tu entends ton prénom et ça t’encourage à continuer tes caresses un peu plus vite. tu sens les vibrations de son corps et tu reconnais les signes qui indiquent qu’il est près de la jouissance. sauf que tu ne t’arrêtes pas, au contraire. tu accélères même le mouvement et quand il atteint l’orgasme, tu te stoppes pour observer l’expression de son visage. tu le trouves beau même essoufflé et encore secoué par le plaisir. yibo vient attraper ta main pour te lécher les doigts et tu le regardes surpris. il t’étonne à chaque chose qu’il fait et ce n’est pas pour te déplaire. tu souris quand il vient chercher tes lèvres et si avec quelqu’un d’autre, ça aurait pu te dégoûter qu’il t’embrasse avec avoir nettoyé ta main, avec lui tu le fais avec plaisir. le plus jeune devient encore un peu plus entreprenant et ton sourire s’agrandit en le voyant faire. ta chemise et ton pantalon se retrouvent par terre bientôt suivit par ton boxer. tu es à présent aussi nu que ton amant et tu viens te coller à lui pour l’embrasser à nouveau. tu ne le feras plus attendre, tu as toi aussi atteint ta limite. mais tu ne veux pas lui faire mal parce qu’il est inexpérimenté. « tu dois me dire si tu as mal yibo, d’accord ? » tu relèves la tête vers lui bloquant ton regard dans le sien. tu te guides vers son entrée plein d’appréhension. c’est la première fois que tu couches avec un puceau. tu as peur de mal faire les choses et de le faire souffrir. tu cherches dans son regard l’autorisation et quand tu vois le désir qu’il a pour toi, tu n’hésites pas. tu entres lentement pour le laisser s’habituer à ta présence en lui. tu te stoppes au milieu pour venir embrasser le plus jeune afin de chasser une quelconque douleur. tu ne sais pas s’il a mal, mais si c’est le cas tu veux qu’il pense à autre chose. tu attends quelques secondes avant de rentrer complètement en lui. tu mords sa lèvre pour retenir le gémissement qui sort de ta bouche. « ça va ? » que tu lui demandes peu sûr de toi. tu ne bouges pas en lui, attendant une confirmation de sa part. « je peux bouger yibo ? » parce que tu as beau ne pas vouloir lui faire de mal, la chaleur autour de ton membre te fait perdre la tête et tu es de moins en moins patient. tu veux bouger et lui faire atteindre une nouvelle fois l’orgasme.

seven minutes in heaven
© patr.onus



 we’ll get lost together, let me fall

for you, I could pretend like I was happy when I was sad. for you, I could pretend like I was strong when I was hurt. i wish love was perfect as love itself. i wish all my weaknesses could be hidden. i grew a flower that can’t be bloomed in a dream that can’t come true.
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
r18 // 7 minutes in heaven // D O N G Y I - Page 2 Empty
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !