Revenir en haut Aller en bas



 

Aller à la page : 1, 2  Suivant

the sound of silence + eui geon

 :: Le reste du monde :: Séoul :: Gangnam
avatar
Kim Samran
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mer 20 Juin - 8:58
The sound of silence+ tenue + Les gens ne cessent de répéter que les rues de Séoul sont parmis les plus sures du monde. Que quelqu’un peut facilement dormir sur les trottoirs sans risquer de se voir agresser ou voler.
Et c’était vrai, d’une certaine manière. Voir des salarymen dormir dans les caniveaux après une nuit trop arrosée était une chose tellement commune que tout le monde, y compris le danger, avait arrêté de les voir.

Malheureusement, la chance ne souriait pas vraiment à tout le monde; ou en tout cas pas de la même façon.
Samran, par exemple.
Il aimait imaginer qu’il était intimidant. Il avait souvent suffit d’un regard dans la direction d’une personne un peu trop insistante pour avoir la paix. Il était grand...Il n’était pas vraiment le genre de personnes à craindre quelque chose, la nuit.

Voila pourquoi, six mois après avoir commencé à travailler au bar, il avait estimé qu’il était parfaitement capable de rentrer seul chez lui, qu’il n’avait plus peur.
Et il en était fier, bien sur, de ne pas avoir à demander à ses amis proches de le surveiller comme un enfant. Il avait sa fierté, Samy. Et il aimait marcher seul la nuit, dans Séoul. C’était un de ses moments préférés de la journée.

Malheureusement, ce moment de tranquillité s’était changé en cauchemar.
C’est bien connu, les gens avaient du mal à accepter ce qui est différent d’eux. Et en bien des points, Samran était simplement...Différent. Et ça lui allait, lui. Ca ne plaisait pas à certaines personnes.
“Hey ! Le voila encore. Alors, tu dis pas bonjour à ton hyung, chaton ?”
Le jeune homme aurait levé les yeux au ciel si il ne s’était pas attendu à les voir dans la rue à l’instant ou il franchirait la porte. Il avait tout essayé pour les inviter, évidemment, mais ils étaient là tous les soirs, puant l’alcool et l’herbe, et le jeune homme se demandait si ils n’avaient réellement rien de mieux à faire.

Comme tous les soirs, le garçon fourra ses mains dans ses poches et les contourna, les ignorant totalement. La plupart du temps, cela suffisait. Ils ne le suivaient pas, se contentaient de crier des insultes depuis la ruelle. Mais la, ce soir la, ils n’en avaient plus assez.
Le chef de la bande referma ses doigts sur les cheveux gris du chanteur, le tirant en arrière avec tellement de force que le garçon en bascula, ne pouvant reprendre son souffle quand le premier coup l’atteignit en plein visage, l’assommant quelques instants.

“Tu vas nous répondre, sale petit….!!”


©️2981 12289 0


MONSTERS
   All the demons are gone
You can try and scare me now, but I ain’t scared no more.
avatar
Im Eui Geon
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mer 4 Juil - 12:47
The sound of silence+ tenue + ta main passe machinalement sur cette cicatrice que tu auras à vie, cette cicatrice qui te rappelle à quel point tu as été stupide de sauter dans le danger comme ça. tu avais pris une balle pour malia, pour la femme qui maintenant prenait petit à petit plus de place dans ton cœur, effaçant peu à peu narae. est-ce que tu regrettais ? pas le moins du monde. si c’était à refaire, tu le referais encore et encore des dizaines de fois, pour lili. bon, prendre une balle des dizaines de fois, tu éviteras, mais tu t’en fous de venir en aide à malia autant de fois qu’il ne le faut. sauf que pour le moment, tu ne veux pas trop y penser. en plus la visite de narae à l’hôpital t’a secoué plus que tu ne le voudrais. tu l’aimes encore, c’est indéniable, mais sa trahison avait laissé un trop grand trou de souffrance dans ton cœur. tu ne pourrais jamais lui pardonner sa tromperie. t’étais prêt à faire des efforts pour la détester moins, mais lui pardonner, t’étais trop rancunier pour ça et tu ne donnais pas de seconde chance. un soupir s’échappe de tes lèvres alors que tu te lèves pour quitter le bar où samran, un ami à toi se produisait. tu aimes sa musique et sa voix alors, dès que tu peux, tu viens l’écouter et ce soir ne fait pas exception. tu es resté jusqu’à la fin et tu as réellement apprécié ce moment. pendant quelques instants, tu as oublié ce qui se passait dans ta vie, juste pour apprécier la musique avec rien d’autre en tête que les notes qui s’échappaient du piano de samran. ça t’a fait un bien fou et tu comptes lui parler dès qu’il aura fini. tu allumes donc une clope en attendant qu’il sorte et quand il le fait, tu vas pour l’aborder mais un groupe de mecs le fait avant toi. ça ne te dit rien qui vaille. tu observes en t’avançant vers eux, mais ça va trop vite. ton ami prend un coup et tu lâches la cigarette que tu avais dans les mains pour te précipiter vers eux. « je peux vous aider ? » que tu lâches avec un sourire mauvais sur les lèvres. ils se tournent légèrement dans ta direction et toi tu continues d’avancer vers eux. c’est fou quand même, en l’espace de quelques jours, tu te retrouves dans deux bagarres. mais en même temps, tu ne peux pas rester les bras croisés quand tes amis ou la femme que tu aimes sont en danger. tu n’attends pas spécialement de réponse que tu as déjà écrasé ton poing sur le nez de celui qui tient les cheveux de samran, le faisant lâcher. tu ne l’aides pas à se relever parce que tu fous un coup de genoux dans le bas ventre de celui qui se déplace vers toi pour te frapper. tu ne vois pas arriver le troisième et son poing s’abat sur ta pommette. tu grimaces de douleur et te recules de quelques pas sous l’effet de la douleur et de l’impact. au loin des sirènes de police se font entendre et tu profites de cette distraction pour lancer. « j’ai appelé les flics… » ils se regardent tous avec un air idiot sur le visage avant de s’enfuir au courant. pas l’un d’eux ne semble voir ton bluff. en même temps, quand est-ce que tu aurais pu appeler la police ? ils sont débiles c’est pas possible. tu te masses la pommette avant de te retourner vers samran. « tu vas bien ? »

©️2981 12289 0



--- and suddenly
i fell in love with the most perfect woman in the world.
avatar
Kim Samran
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 5 Juil - 9:16
The sound of silence+ tenue + Samran ne se complaisait pas dans le fait que ses amis semblaient penser qu’il était en sucre ou en porcelaine, capable de se casser au moindre choc. Ils n’avaient pas tort, et c’est ce qui était le plus frustrant pour lui. Alors c’est sans doute pour ca qu’il n’avait rien dit sur ces hommes à Liu Xing ou à Caden ou à aucun autre de ses amis. Il voulait se prouver qu’il pouvait arranger les choses seul, comme si, avec ce genre de type, l’ignorance pouvait marcher indéfiniment.
Ca n’aidait pas qu’il s’agissait de clients réguliers de la boite de nuit voisine du bar et qu’ils semblaient sortir à peu près à la même heure que lui, tous les jours. Il ne pouvait pas les éviter sans éveiller la curiosité de son patron et ami. Alors bien sur, il les affrontait tous les soirs, gelé par la peur.

Jusqu’au moment ou les choses tournent inévitablement au cauchemar. Le jeune homme n’a pas le temps de réagir quand le coup le sonne. Il tente de rouler sur le coté, se relever et utiliser ses longues jambes pour quelque chose, pour une fois, mais une voix lui fait ouvrir les yeux, dans un mélange de surprise et de panique. « je peux vous aider ? » Le reste est un étrange fouilli. La main sur les cheveux de Samran se dessert, et le jeune homme retombe en avant, clignant des yeux pour retrouver une vue normale. Il se retourne pour voir la silhouette qu’il avait identifié comme Eui Geon donner un coup de genoux dans le ventre d’un de ses agresseurs. Un autre se relève, et Samran reagi à l’instinct, donnant un coup de pied dans ses jambes lui faisant lacher quelques beaux jurons. La satisfaction de son coup s’efface immédiatement quand son ami recule sous la force du coup qu’on lui a asséné.

Le jeune homme est près à bondir sur ses agresseurs quand il entend au loin des sirènes caractéristiques. « j’ai appelé les flics… » Les quatres hommes tombent immédiatement dans le piège, sans doute effrayés à l’idée de se montrer en état d’ivresse sur la voie publique. Le jeune hommes laisse un regard inquiet se poser sur le visage de son ami « tu vas bien ? » Il est évident que Samran ne va pas bien. Mais alors qu’il va faire un signe négatif de la tête, il se rétracte, et hoche la tête avec l’air le plus convaincant possible. Il se relève difficilement avec l’aide de Euigeon. Après un long moment, la voix timide et faible du garçon s’élève. “Merci.”
La vérité était que Samran pouvait compter sur les doigts la main les personnes avec qui il ouvrait la bouche, et Eui Geon en faisait partie.
Les yeux de chat de Leo se posent sur sa pommette et il fronce les sourcils comme si il n’avait pas lui même son propre sang sur son visage.
“Tu es blessé.” fait t’il remarquer en approchant sa main de son visage.

©️2981 12289 0


MONSTERS
   All the demons are gone
You can try and scare me now, but I ain’t scared no more.
avatar
Im Eui Geon
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 9 Aoû - 17:16
The sound of silence+ tenue + ce n’était pas rare de te voir foncer dans le tas pour aider quelqu’un que tu connaissais. tu ne supportais pas qu’on s’en prenne à tes proches. et même si tu savais que tu risquais d’être blessé dans l’opération, tu y allais toujours. la cicatrice que tu avais sur le bras, à l’emplacement où tu avais reçu la balle pour sauver malia en était la preuve. alors, quand tu vois ce groupe de mecs s’en prendre à samran, tu ne réfléchis pas plus longtemps. tu jettes le mégot de ta cigarette dans une poubelle avant de te lancer dans la mêlée. tu frappes les personnes que tu peux et le mec qui tient les cheveux de ton ami en priorité. tu veux qu’il le lâche, pour que la douleur sur son cuir chevelu s’estompe. vous vous battez, et tu ne sais plus où tu frappes mais tu sens où on te frappe. le coup que tu reçois à la pommette t’assomme quelques secondes, le temps pour eux de se relever et d’être prêt à se battre contre vous deux. sauf que tu es fourbe, plus fourbe qu’ils ne le pensent et quand tu entends les sirènes au loin des policiers, tu en profites. tu avoues avec un sourire satisfait sur le visage que tu as appelé la police. c’est faux d’ailleurs. tu n’aurais pas eu le temps de le faire parce que ça s’est passé en quelques secondes tout ça. mais eux ne le savent pas et s’enfuient la queue entre les jambes à tes mots. ce n’est pas bien vu en corée de se balader à moitié ivre mort dans les rues de la ville. du coup, il valait mieux pour eux qu’ils déguerpissent avant que tu n’appelles réellement les forces de l’ordre pour les faire embarquer. tu finis par délaisser les mecs qui s’enfuient pour reporter ton attention sur samran. il n’est pas en bon état et tu vois le sang qui lui coule sur le visage. tu grimaces quand il te dit qu’il va bien alors que clairement ce n’est pas le cas, mais tu ne relèves pas. s’il n’a pas envie que tu t’apitoies sur son sort, tu ne le feras pas. à la place, tu l’aides à se lever évitant de lui faire trop de mal si jamais il a un os brisé quelque part et que tu ne sais pas. la voix de samran s’élève dans la nuit et tu hoches la tête d’un air entendu avec un léger sourire sur les lèvres. ce n’est rien. tu n’as pas fait grand-chose. une nouvelle fois, sa voix retenti et tu ne bronches pas quand il approche sa main de ton visage. oui tu es blessé, mais lui n’est pas dans un meilleur état que toi. « c’est rien samran. j’ai connu pire. » et c’est pas faux. la balle que tu as pris dans le bras te le rappelle chaque jour. la douleur était insoutenable et tu ne souhaites pour rien au monde expérimenter ça à nouveau. « y a moyen qu’on aille à l’intérieur pour que je te soigne ? ou tu veux que je t’amène à l’hôpital ? » dans les deux cas, faut qu’il fasse l’étendue des dégâts et que quelqu’un essuie et désinfecte ses plaies, si ce n’est pas toi qui le fera.

©️2981 12289 0



--- and suddenly
i fell in love with the most perfect woman in the world.
avatar
Kim Samran
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 13 Aoû - 12:42
The sound of silence+ tenue + Samran détestait se sentir impuissant, se sentir comme les demoiselles en détresse des films que les gens aimaient autant voir sur grand écran. Bien sur, il avait bien essayé de prendre des cours de self defense, mais la simple idée du contact humain le faisait frissonner d’horreur, et l’idée de sentir un instructeur presser son torse en sueur dans son dos le revulsait totalement, et au bout de deux crises de panique, il avait abandonné.
Alors bien sur, il n’était pas le genre de personne à s’attirer les ennuis. Par contre, il semblait évident que les ennuis étaient terriblement attirés par lui, à en croire cette soirée. Et maintenant, l’un de ses amis avait été blessé par sa faute.

Encore.

Il avait bien envie de se faire disparaitre lui même tant il avait honte. Il était un homme, il était grand. Alors pourquoi se retrouvait t’il simplement tétanisé de peur dans une situation d’urgence ? Est ce quelque chose n’allait pas chez lui ? « c’est rien samran. j’ai connu pire.» Cela lui vaut un froncement de sourcils éloquent. Pas qu’il ne le croie pas, mais parce que cela n’excusait en rien ce qu’il avait eu ce soir. Une nouvelle blessure a ajouter à la sélection, qu’il avait subi pour lui, parce qu’il était incapable de se défendre lui même. « y a moyen qu’on aille à l’intérieur pour que je te soigne ? ou tu veux que je t’amène à l’hôpital ? »

Le premier instinct du jeune homme fut de refuser, d’estimer que son compagnon avait bien mieux à faire que de passer sa nuit à le soigner. Mais sa tête lui faisait un mal de chien et il n’était pas certain de pouvoir rentrer lui même. “Hmm… pas l’hôpital.” surtout pas. “viens.” souffle t’il en ouvrant la porte pour le faire entrer dans le bar désert. Il rouvrit les lumières poussiéreuses et sortit le kit de premier secours bien fourni ainsi qu’une bouteille de whisky de derrière le bar.

“Il y a toujours des bagarres ici.” souffle t’il pour explication alors que du sang coule lentement sur sa tempe. Il grimace de douleur en frôlant la blessure et de dégoût en observant le sang sur ses doigts. “Je crois que je me suis coupé.”
©️2981 12289 0


MONSTERS
   All the demons are gone
You can try and scare me now, but I ain’t scared no more.
avatar
Im Eui Geon
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 13 Sep - 0:59
The sound of silence+ tenue + bien que tu ne mentionnes l’hôpital que bien après le fait de rentrer dans le bar pour soigner vos plaies, tu sais que ce n’est pas une bonne idée. il faudrait que vous y alliez parce que même si tu t’étais déjà battu plein de fois, tu n’étais pas médecin et donc, tu ne sais pas si le jeune homme avait besoin de plus de soin que ce que tu allais lui procurer. pourtant, tu sens que samran va refuser d’aller dans un établissement hospitalier. tu ne sais pas pourquoi, mais c’est quelque chose que tu prévois. ce qui fait que lorsqu’il refuse réellement, tu n’es pas surpris. tu pousses un soupir en hochant la tête et tu le suis sans un mot à l’intérieur. les soins que tu vas lui procurer seront rudimentaires, mais tu ne peux pas faire plus, surtout s’il ne veut pas se faire soigner par des professionnels. tu observes ton ami rallumer les lumières et sortir tout ce qu’il faut pour vous soigner avec en bonus une bouteille de whisky. est-ce que ce sera pour boire ou alors pour désinfecter, tu ne sais pas réellement. samran reprend la parole et t’explique qu’il y a souvent des bagarres. pourquoi te dit-il ça ? est-ce que c’est pour te rassurer ? non parce que clairement, ça a l’effet inverse. tu laisses ton regard suivre ses mouvements et tu grimaces avec lui quand tu vois le sang sur sa main. « et bien comme il faut. » renchéris-tu tandis que tu attrapes la trousse de premier secours. tu l’ouvres pour vérifier ce qu’il y a dedans et ton visage se déforme légèrement. y a pas réellement grand-chose dedans. tant pis, tu feras avec les moyens du bord. « viens t’asseoir là samran. » tu ne lui ordonnes pas de le faire, mais ta voix ne laisse pas de place à la discussion. tu attends donc qu’il s’exécute en sortant ce que tu as besoin du kit. « tu peux dégager tes cheveux de la plaie que je puisse la voir mieux s’il te plait. » parce que bon, si tu dois le soigner, autant que tu fasses ça bien. tu attrapes le désinfectant et l’ouvres pour en mettre sur une compresse. tu finis par te retourner vers le jeune homme. « ça va piquer. » que tu dis alors qu’il doit très bien le savoir. mais tu lui rappelles au cas où. « ils viennent souvent t’emmerder ? » demandes-tu tandis que tu passes la compresse sur la plaie ensanglantée pour la nettoyer.

©️2981 12289 0



--- and suddenly
i fell in love with the most perfect woman in the world.
avatar
Kim Samran
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mer 19 Sep - 8:54
The sound of silence+ tenue + Samran refuse pour de bonnes raisons d’aller dans un hôpital. Son odeur, les couleurs, les gens...les lumières blafardes...tout lui rappelait ce qu’il avait vécu sept ans auparavant. Le temps qu’il avait passé à se battre pour sa vie dans ces murs, sortant et replongeant dans l’inconscience suffisamment longtemps pour ressentir toute sa douleur, mais aussi la mort de son meilleur ami, de Yoon Joon, qui lui avait été annoncée par un médecin à l’air profondément ennuyé, qui était de toute évidence pressé de retrouver le confort de sa maison et qui lui avait presque jeté les papiers qu’il avait à signer pour le faire débrancher.

Il se souvenait aussi...des derniers instants de son ami, à lui tenir la main et à lui parler alors que les machines le maintenant artificiellement en vie s’arrêtaient toutes une à une.
Hors de question de remettre les pieds là bas. Le confort de son bar et son comptoir miteux ferait largement l’affaire jusqu’à ce qu’il trouve un médecin qui ne lui pose pas de question.

« et bien comme il faut. » Samran sourit douloureusement mais vient s’asseoir sur un des tabourets de bar quand Eui Geon le lui demande, maintenant sa position. Ce ne devait pas être si terrible, n’est ce pas ? Il pouvait marcher, parler, et sa vision n’était qu’un peu flou.
Ca aurait pu être bien pire. Samran le savait mieux que quiconque. En plus, Eui Geon leur avait fait suffisamment peur pour assurer la tranquillité de Samy pendant un long moment donc quand on y pense, c’était un mal pour un bien. « tu peux dégager tes cheveux de la plaie que je puisse la voir mieux s’il te plait. » Le chanteur acquiesce d’un mouvement de la tête nerveux et repousse les mèches de cheveux tombant sur son front et pouvant se glisser sur sa plaie. Il fronce le nez en sentant qu’ils étaient poisseux. « ça va piquer. » Un petit couinement vient ponctuer sa réponse alors qu’il grimace à la sensation de la compresse sur sa plaie. Si avant il ne sentait rien, tous ses nerfs semblent se réveiller et faire la fête. « ils viennent souvent t’emmerder ? » Il lui faut quelques minutes pour se reprendre et retrouver la parole. “Huuh...ils venaient tous les soirs, ces derniers temps. Je suppose...je suppose que je les amusais.” dit t’il avec une pointe de cynisme. “Mais tu les a vraiment effrayé ce soir. Je ne penses pas qu’ils reviendront de si tot.” avance t’il, l’air sur de lui. “Je suis désolé...tu...comment ca se fait que tu étais dans les parages, au fait ?”
©️2981 12289 0


MONSTERS
   All the demons are gone
You can try and scare me now, but I ain’t scared no more.
avatar
Im Eui Geon
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 28 Oct - 15:15
The sound of silence+ tenue + heureusement que samran te laisse le soigner. tu ne l’aurais pas laissé repartir si tu n’avais pas au moins le droit de regarder et de désinfecter ses plaies. il ne veut pas aller à l’hôpital, tu peux le comprendre. ils ont tendance à poser trop de question le personnel médical et tu es persuadé qu’il n’a pas réellement envie de répondre à tout ça. alors, tu l’amènes dans le bar pour le soigner avec les moyens du bord. tu récupères de l’alcool et la trousse de secours et tu commences les soins, essayant de faire fi du petit couinement de ton ami quand tu déposes la compresse imbibée d’alcool sur son front poisseux. tu essaies de faire le plus délicatement possible pour ne pas rendre la douleur plus intolérable qu’elle ne l’est déjà. puis tu le fais parler aussi pendant que tu t’actives à nettoyer pour qu’il pense à autre chose. enfin, il prend quand même quelques minutes pour qu’il te réponde et tu as le temps de finir de nettoyer et de poser sur la plaie des bandes de suture adhésives. ce n’est pas réellement grave et ne nécessite pas vraiment des points de suture, mais tu préfères ne pas prendre de risque. on t’a toujours dit, vaut mieux prévoir que guérir. alors, tu prévois et tu lui mets en cas. samran te répond dès que tu as fini de poser les strips et tu l’écoutes, serrant les poings à son récit. qu’est-ce qu’il y avait de si amusant à harceler quelqu’un ? tu pousses un soupir et il se fait une nouvelle fois entendre alors que ton ami s’excuse à nouveau. tu chasses ses excuses d’une main. « pas besoin de t’excuser. » tu ne l’avais pas aidé pour qu’il te montre de la gratitude ou s’excuse. tu l’avais fait parce que c’était la bonne chose à faire et qu’il était ton ami. « je suis venu t’écouter jouer. » tu dis sans aucune honte. tu n’as pas à être embarrassé d’aimer sa voix et sa façon de jouer. ça te détend après une journée à la fac. le seul truc qui te gêne, c’est que jusqu’à maintenant, tu n’avais pas vu ces mecs roder autour de samran avant ce soir et le fait qu’ils s’en soient pris à lui te mettait les nerfs en boule. ça ne te plaisait pas vraiment. « j’espère que tu as raison et qu’ils ne reviendront pas. » tu n’es pas convaincu du tout parce que c’est pas le genre de personnes à avoir peur d’un mec comme toi à ton sens. s’il n’y avait pas eu la sirène des flics à ce moment-là, tu n’aurais probablement pas trouvé d’idées pour les faire fuir et tu ne les aurais pas fait fuir. tu finis par ranger la trousse de secours gardant le whisky avec toi. tu prends deux verres dont un que tu mets devant samran. « bois ça, ça anesthésiera la douleur quelques temps. » tu finis ton verre cul sec avant de le pousser à faire de même.

©️2981 12289 0



--- and suddenly
i fell in love with the most perfect woman in the world.
avatar
Kim Samran
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 30 Oct - 8:49
The sound of silence+ tenue + Samran avait confiance en Eui Geon, c’est la grande raison pour laquelle il le laissait toucher son front, le désinfecter et apposer les straps sur la plaie au niveau de sa tête. Il n’avait pas de pertes de mémoire ni de difficultés à comprendre ce qu’il se passait autour de lui. Il se sentait lourd et lent, mais sans doute était ce l’épuisement de la rencontre avec ces hommes.
Il se sentait bien, il n’avait pas l’intention de se rendre à l'hôpital.

Venu le temps d’expliquer la raison de toute cette histoire, et honnêtement, ca lui semble tout aussi ridicule qu’il l’imaginait. Ces types n’avaient strictement aucune raison de l’agresser. Il n’avait rien demandé et ne les avait pas provoqué. Il supposait que c’était ce qui poussait l’humain en général d’asseoir sa domination sur plus faible qu’eux. L’ennui, la peur, peut être ?

Ou sans doute qu’ils étaient des ivrognes violents et qu’il en faisait les frais.

« pas besoin de t’excuser. » Samran n’a pas l’air convaincu. Il déteste embêter les gens autour de lui. Il n’aime pas se faire remarquer en général. Il était sur que son ami avait prévu autre chose de sa soirée. Il devrait le détester. « je suis venu t’écouter jouer. » Samran sursaute et rougit en se rendant compte que Eui Geon, qui pourrait avoir choisi n’importe quel bar huppé de la ville, avait simplement décidé de venir l’écouter dans son petit bar miteux, simplement parce qu’il aimait sa voix. “J’espère que ca t’a plu.” souffle t’il en rougissant, géné. “Tu aurais pu passer ton samedi dans un endroit bien plus agréable mais tu as préféré venir me voir jouer…. Je suis content.” avoue t'il, le rouge aux joues. « j’espère que tu as raison et qu’ils ne reviendront pas. » Samran n'en est pas sur lui même. Il sait que ces types continueraient à passer par ici. Peut être qu'ils auraient oublié ce qu'il se serait passé le lendemain quand ils se réveilleraient avec un horrible mal de tête et le nez cassé. Peut être que dès le lendemain, ils seraient de retour. Mais que pourrait t'il y faire ? Il devait bien venir travailler, et il ne pouvait pas simplement engager un garde du corps. Il devait apprendre à se défendre tout seul. « bois ça, ça anesthésiera la douleur quelques temps. » Samran regarde d'un air dubitatif le whisky et le boit cul sec, grimaçant et frémissant au goût corsé.
“Dégoûtant.” marmonne t'il en se laissant tomber dans un siège. “Je suis content de te voir malgré tout… Ca. Comment tu vas ?”

©️2981 12289 0


MONSTERS
   All the demons are gone
You can try and scare me now, but I ain’t scared no more.
avatar
Im Eui Geon
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 23 Nov - 14:45
The sound of silence+ tenue + c’est vrai que tu aurais pu aller autre part pour ton samedi soir. tu aurais pu aller au babylon pour voir malia. tu aurais pu passer ta soirée chez toi devant harry potter. tu aurais pu la passer à faire des devoir pour la semaine d’après. mais non, c’était dans le bar où samran jouait que tu avais jeté ton dévolu et tu ne regrettais pas du tout. ça t’avait fait plaisir d’être là et de rester simplement à boire en l’écoutant. et la réaction de samran quand tu lui dis ne se fait pas attendre. tu souris légèrement en le voyant gêné et ne relèves pas cet état dans lequel il est. « j’avais envie de venir. c’était très agréable et j’ai énormément apprécié. alors ne te dévalorise pas. je n’aurais pas aimé être ailleurs, sinon je ne serai pas venu. » tu n’étais pas du genre à faire les choses si tu ne voulais pas le faire. la preuve, l’année dernière pour noël, tu avais envoyé chier ta petite sœur parce qu’elle voulait que tu viennes l’aider à faire les décorations de noël chez vous. sauf que vous n’étiez pas une vrai famille, pourquoi tu le ferais alors ? tu ne considérais pas la nouvelle femme de ton père et ses enfants comme ta famille, donc tu n’avais aucune raison de passer du temps avec eux et encore moins pendant les fêtes de fin d’année. du coup, ça ne te dérangeait pas de passer du temps avec et pour samran. tu espérais juste que les mecs ne reviennent pas et quitte à venir plus souvent pour surveiller, ça ne t’embêtait pas. pourtant, tu n’émets pas cette hypothèse à voix haute parce que tu avais le sentiment qu’il serait fermement opposé à cette idée. donc, tu te tais et à la place tu lui donnes un verre de whisky pur pour atténuer la douleur. enfin, ça aurait un effet juste le temps qu’il soit un peu sous les effets de l’alcool. tu ne pouvais pas prévoir pour le lendemain le résultat. « je suis content d’être venu. » parce que tu avais pu arrêter ces connards et que tu avais sûrement empêché que samran se retrouve avec plus de blessures que ce qu’il n’avait maintenant. « ça va sinon… j’ai eu des jours chargés. » autant par les cours que par le fait que tu avais passé quelques jours à l’hôpital à cause de la balle que tu avais pris pour malia après que ce mec ait fait sa prise d’otage pour retrouver la femme qu’il aimait pensant qu’elle venait au babylon pour danser nue pour des mecs. tu avais vu rouge parce que la femme que tu aimais était en danger. puis narae, était revenue dans ta vie comme une fleur. « pleins de problèmes de cœur aussi… » tu n’entres pas dans les détails parce que ce serait trop long à expliquer. « et toi tu vas comment, malgré tout ça ? »

©️2981 12289 0



--- and suddenly
i fell in love with the most perfect woman in the world.
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Lumière sur...
Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !
Tu veux en prendre part ?
Viens vite te renseigner par ici !
Le bal de Noël
Décembre rime avec fin d'année et fêtes de fin d'année. Pour l'occasion, tous les habitants de Séoul et de la Digital City sont invités à venir au bal organisé par la Yonsei. Tout le monde est le bienvenu que vous soyez seul ou accompagné. Il y a aura toujours quelqu'un pour vous tenir compagnie.

Pour en savoir plus, clique ici !