Revenir en haut Aller en bas



 

avatar
Koo Soon Young
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 21 Juin - 17:52
 
ϟ Il est fatigué Soonyoung. Fatigué à cause des cours, de son boulot, de sa rééducation. Il aime ses études pourtant le gosse, heureux de pouvoir reprendre un cursus de danse mais c'est épuisant pour son corps qui a perdu l'habitude. C'est si dur pour lui de parvenir à suivre le rythme alors qu'il entend à peine la musique, c'est compliqué aussi de retrouver sa fluidité perdue, après tout en plus de le priver de sons, sa surdité a un effet direct sur son équilibre et il ne compte plus les chutes qui décorent sa peau de trop nombreux bleus. Lorsqu'il s'entraine seul c'est un peu mieux puisqu'il peut lever le volume de la musique très fort pour mieux ressentir les vibrations et la résonance des basses, mais les cours ne lui permettent pas cette liberté. Et puis il y a cette rééducation qu'il ne supporte plus. Parce qu'il s'y rend deux fois par semaines depuis plus d'un an maintenant, que les exercices sont épuisants et qu'il rentre toujours vidé de son énergie et avec un mal de tête affreux. Soonyoung est conscient de la chance qu'il a de pouvoir avoir un implant cochléaire, mais il est aussi conscient du prix de ce dernier. Au delà des millions de wons que l'opération et l'implant en lui-même ont coûté, il y a aussi les frais de rééducation, et le poids de la difficulté. Parce qu'on ne retrouve pas l'ouïe grâce à cet appareil, il n'est rien de plus qu'un objet capable de retranscrire électriquement les sons mécaniques, comme des bruits de robots. Jamais Soonyoung ne pourra entendre à nouveau des vraies voix, des vraies musiques. Jamais sa capacité d'entente ne dépassera les 40% au mieux. Même ainsi appareillé, le gosse reste sourd. Et même si quatre années sont passées depuis l'accident, il n'arrive toujours pas à accepter cette fatalité, refuse de se dire qu'il sera plongé dans le silence jusqu'à la fin de sa vie. Et certains jours lorsqu'il éprouve de réelles difficultés à entendre, son moral est lui aussi touché par son handicap. Soonyoung ne sourit pas, ne provoque personne comme il en a l'habitude. Il erre juste dans les couloirs pour rejoindre sa chambre, retirer son appareil et dormir pour tout oublier. Il envoie malgré tout un rapide message à son petit ami pour le prévenir, et à se concentrer autant sur son téléphone il ne fait pas attention au monde extérieur et percute quelqu'un. Soonyoung sursaute et relève rapidement le regard, prêt à s'excuser, mais quelque chose se produit dans son esprit lorsqu'il observe l'homme qui lui fait face. Il se fige un instant, et tout lui revient. La soirée du 26 octobre 2014, celle de son accident. Il se rappelle de l'ambiance, des gens, de l'alcool, et surtout il se souvient d'un élément clé que son traumatisme crânien lui avait fait oublier : le visage du conducteur qui a causé l'accident. Ce visage qu'il a maintenant face à lui. Il l'a cherché pendant si longtemps pour lui faire payer de l'avoir ainsi brisé, de l'avoir abandonné sur le bord de la route, de l'avoir endetté pour de longues années. Alors son poing part de lui même se loger contre la joue de celui qui a gâché sa vie. « Comment t'as pu faire ça ! Je sais que c'est toi connard, rend moi ma vie ! »
hate u hate me
© patr.onus


    W A R R I O R

       
    ※ They think I'm insane, they think my lover is strange but I don't have to fucking tell them anything, anything.


avatar
Joo Si Hyun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 5 Juil - 13:54
 
ϟ tu as retrouvé ta petite vie paisible en corée, comme si de rien était. comme si ces trois années loin de ton pays natal n’étaient pas arrivées. pourtant, tu ne peux pas totalement oublier le fait que ça s’est passé. les gens de ton entourage ne font que te le rappeler inlassablement. ta petite sœur d’abord avec laquelle tu te comportes comme un connard la plupart du temps. bianca, ton ex avec qui tu te comportes également comme un salaud. et puis ton amie harin aussi. en clair tu es un connard, salaud et égoïste. il est vrai que tu n’as pensé à prévenir aucune des trois de ton départ et encore moins de la raison. quoique tu as quand même envoyé un message à hyejin pour lui dire que tu étais en thaïlande. certes pas avant ton départ mais une fois sur place. mais il ne fallait pas qu’elles le prennent pour elle. tu avais fait pareil en thaïlande. tu n’avais prévenu aucun de tes amis que tu rentrais au pays. pourquoi ? juste parce que tu ne les verras plus jamais après tout. ce n’était pas comme s’ils allaient venir là et te demander des comptes. du coup, tu t’en moques bien et tu as repris tes habitudes en corée. tu t’es même inscrit à la fac pour te retrouver avec ta grande sœur, celle avec qui tu es le plus en bon termes. bon, t’y es inscrit mais c’est pas pour autant que tu te pointes en cours. comme tu n’as aucune idée de ce que tu veux faire plus tard, tu passes juste ton temps à flâner dans les couloirs, sortir ou simplement rester dans le dortoir des pyobeoms. et c’est d’ailleurs là que tu te trouves parce que tu n’avais aucune envie d’aller t’asseoir devant un prof qui va te raconter des trucs qui ne t’intéressent pas pendant des heures. tu essaies donc d’éviter les embrouilles, plus ou moins. parce que t’es quand même le roi pour te foutre dans la merde. et là c’est même pas toi qui l’a cherché. tu te retrouves avec la joue qui te fait mal et un gamin qui te gueule dessus. tu le regardes en te massant pour savoir qui il est et pourquoi il t’en veut autant. la lumière se fait à tous les étages quand tu reconnais son visage : soonyoung. il n’a pas changé à quatre ans, il a juste perdu son visage de bébé. c’est devenu un homme et il se souvient de toi. merde ! c’était pas prévu ça. tu paniques légèrement tu ne sais pas quoi faire. puis tu te rappelles ce que ton père t’a dit si un jour quelque chose comme ça t’arrivait. tu dois faire comme si tu ne savais pas de quoi il parlait. parce qu’après tout, il n’y a aucune preuve de ton implication dans cette affaire. tu le regardes donc comme si tu le voyais pour la première fois, espérant que tes talents d’acteur soit assez bons pour qu’il n’y voit que du feu. « je vois pas de quoi tu parles. » tu dis, toujours en te massant la joue, un fond de malice et de satisfaction dans le regard. « on t’a pas appris la politesse ? on frappe pas les gens sans raison. sérieux c’est quoi ce gamin. » tu laisses un rictus apparaitre sur tes lèvres. est-ce assez convaincant pour quelqu’un d’extérieur ? peut-être, mais t’es persuadé que soonyoung ne tombera pas dans le panneau.

hate u hate me
© patr.onus


all of my senses want to feel you. don’t by shy, i’m already inside you. (hoya, angel)


avatar
Koo Soon Young
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mer 10 Oct - 17:51
 
ϟ On lui a dit parfois, souvent même, d'oublier ce qui est arrivé, de passer à autre chose. Mais Soonyoung n'a jamais pu, il n'a jamais voulu non plus d'ailleurs. C'est impossible d'oublier, impossible de pardonner. Comment pourrait-il ? Cet accident a drastiquement changé sa vie, et pas en bien. Plusieurs fractures, un traumatisme crânien, plusieurs semaines de coma, des cicatrices plein le corps et surtout évidemment la perte de son ouïe. Les deux tympans détruits, surdité totale et irréversible avec tous les inconvénients qui vont avec, à commencer par la somme d'argent considérable que sa mère qui l'a toujours élevé seule a dû dépenser pour les frais médicaux. Puis les semaines -non les mois de douleur. Les maux de têtes incessants, les fractures qui peinaient à cicatriser, son équilibre mis à rude épreuve, l'isolement, la difficulté à trouver un travail, à s'intégrer, et ce silence; ce silence horrible. Alors non, Soonyoung ne peut pas oublier. Il ne peut pas non plus passer outre les difficultés financières, la tristesse dans les yeux de sa mère, la fuite de son petit ami, l'abandon de la danse, puis celui de la parole. Il ne peut pas pardonner au coupable de cet accident, pas alors que tout est de sa faute, qu'il a fui comme un lâche, l'a laissé pour mort, a brisé sa vie et n'a pas été condamné pour ça. Ceux qui lui disent de passer à autre chose ne comprennent pas tout ça, ils n'ont pas vécu ce que lui a été forcé de traverser. Et c'était si difficile pour Soonyoung, si compliqué d'accepter qu'il ne pouvait rien changer à la situation, que quoi qu'il fasse il ne pourrait pas retrouver le coupable car il ne se souvenait plus de son visage, que ce dernier vivait probablement une vie paisible sans une once de culpabilité. Mais aujourd'hui tout bascule. Il en est certain le gosse, ce garçon qu'il vient de percuter c'est celui qu'il recherche depuis quatre années pour lui faire payer ce qu'il a fait. Il ne saurait pas vraiment expliquer comment il peut le reconnaitre d'un simple coup d'oeil, mais c'est pourtant le cas. Comme des souvenirs oubliés qui refont surface. Il y a malgré tout une part de doute, après tout Soonyoung était très alcoolisé le jour de l'accident et surtout d'après les indices qu'il a pu rassembler auprès des autres fêtards, il s'était endormi et avait été placé dans la première voiture prête à partir pour être ramené. Comment pouvait-il être certain que c'était lui alors le conducteur ? Il n'en sait rien à vrai dire. Mais c'est lui, c'est forcément lui. Alors quand il nie avec ce sourire dégoutant, Soonyoung sent sa colère se décupler, sa peine aussi. Sans même qu'il ne s'en rende compte, son corps se met à trembler nerveusement et les larmes coulent d'elles même. Merde, il se sent ridicule, et en même temps il s'en fiche. Il a le droit de se mettre dans cet état après ce qui lui est arrivé « Te fous pas de ma gueule ! » Il crie à s'en bousiller les cordes vocales, sent sa voix qui déraille et pousse aussi fort qu'il peut son vis à vis contre un mur « C'est toi ! C'est toi qui a causé l'accident et qui m'a abandonné sur la route ! C'est toi qui m'a laissé pour mort ! T'as gâché ma vie enfoiré ! Pourquoi hein ? Pourquoi tu m'as laissé là bas ! » Il est hors de lui Soonyoung, sa mâchoire se crispe douloureusement, de même que ses poings. « Alors quoi, tu vas me dire que tu te souviens pas de ça ? » il soulève son haut pour montrer les cicatrices sur son ventre « Ni de ça ? » puis celles sur ses bras « Et ça hein ? » il soulève ses cheveux pour dévoiler la cicatrice sur son crâne « Tu m'as tout pris ! »
hate u hate me
© patr.onus


    W A R R I O R

       
    ※ They think I'm insane, they think my lover is strange but I don't have to fucking tell them anything, anything.


avatar
Joo Si Hyun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 11 Nov - 23:36
 
ϟ tu n’aurais jamais pensé que tu reverrais soonyoung et encore moins dans la frat que tu avais décidé de rejoindre pour le fun. mais c’était le cas et il t’avait reconnu, t’ayant même frappé. t’es partagé entre le fait de le prendre en pitié ou te foutre de sa gueule. puis tu te souviens que tu ne prends personne en pitié, pas même le résultat de tes erreurs. parce que clairement, soony a été victime de ta plus grosse erreur. tu laisses donc un sourire arrogant s’affiche sur tes lèvres quand tu le vois se foutre à pleurer. mais qu’il est pathétique ! tu te laisses faire alors qu’il te pousse contre le mur et qu’il gueule. tu baisses les yeux sur les cicatrices qu’il te montre et quand il arrive à celle de son crâne, tu ne ressens pas même une once de culpabilité et de remords. rien qu’une envie de le foutre plus bas que terre et de l’humilier. « t’as fini ? » tu demandes insolemment, alors que tu fais en sorte de te dégager de sa prise pour le plaquer à ton tour contre le mur. « j’apprécie que très moyennement d’être pris pour quelqu’un que je ne suis pas et d’être accusé à tort de quelque chose que je n’ai jamais fait. » jouer la carte de l’innocence et de l’ignorance, c’était ce que ton père t’avait conseillé et pour une fois tu suivais ses conseils au pied de la lettre parce que tu ne voulais pas attiré l’attention sur toi. surtout que là les élèves qui étaient dans le dortoir avait une vue sur tout ce que vous faisiez. tu leur lances un regard noir, espérant les faire fuir avant de reporter ton attention sur le jeune homme. « écoute, j’ai rien à voir avec cette histoire d’accident. t’as la mauvaise personne. » tu pousses un soupir avant de te rapprocher de lui, un sourire arrogant sur le visage. tu baisses la voix pour n’être entendu que de lui. « t’aurais du faire comme si tu te souvenais pas. tu gagneras jamais contre moi. » tu ne le menaces pas vraiment. c’est juste un avertissement parce que tu sais que dans tous les cas, que ce soit au tribunal ou par rapport à la force, tu gagnerais. le tribunal, tu n’aurais qu’à acheter le juge et les jurés s’il y en avait et s’il voulait se battre, tu n’aurais qu’à le pousser violemment pour qu’il perde l’équilibre. tu avais bien vu l’appareil auditif donc, tu te doutais qu’il n’avait plus d’équilibre. ce serait donc facile de l’écraser comme un insecte. « mais tu peux toujours essayer, si jamais tu as envie que je t’écrase comme le cafard que tu es. » tu le lâches enfin avant de reprendre d’une voix plus forte. « maintenant, laisse moi tranquille. je suis pas celui que tu cherches. » et tu tournes les talons convaincu qu’il te foutra la paix maintenant.

hate u hate me
© patr.onus


all of my senses want to feel you. don’t by shy, i’m already inside you. (hoya, angel)


Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?

Lumière sur...
Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !
Tu veux en prendre part ?
Viens vite te renseigner par ici !
Le bal de Noël
Décembre rime avec fin d'année et fêtes de fin d'année. Pour l'occasion, tous les habitants de Séoul et de la Digital City sont invités à venir au bal organisé par la Yonsei. Tout le monde est le bienvenu que vous soyez seul ou accompagné. Il y a aura toujours quelqu'un pour vous tenir compagnie.

Pour en savoir plus, clique ici !