Revenir en haut Aller en bas



 

hello it's me (rp libre)

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
avatar
Zhou Jie Lun
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 23 Juin - 6:10
il s'étire nonchalamment dans le grand lit kig size, roulant sur lui même tout en baillant, bouche grande ouverte. il avait de nouveau passé une nuit aphrodisiaque aux côté de sa sugar mommy. l'un des atouts dans le fait de se taper une vieille, c'est que celle-ci ne s'attendait strictement à rien d'autres qu'un à plusieurs orgasmes. pas de sentiments, pas de faux semblants, pas de tendresse ni de baiser, juste du sexe pur et dur et en compassion, parfois même quelques cadeaux. ô oui il aimait se faire chouchouter, comment aurait-il pu cracher sur de nouveaux vêtements, un plaisir en entraînant un autre ne pouvait être qu'un plaisir encore plus divin. faisant craquer ses doigts, il entrouvre enfin les yeux, observant l'emplacement vide à ses côtés. encore une chose qu'il appréciait chez elle, il n'avait guère besoin de se réveiller à ses côtés, celle-ci partant au boulot avant même qu'il ne s'extirpe de son sommeil. tendant le bras, il s'empare de son portable à bout de doigts, les yeux plissés pour en déceler l'heure. 12:14  , il fronce les sourcils, avant de ne relire l'heure de nouveau. " n'oublies pas de partir avant 10h, j'ai de la famille qui risque de passer à la maison et je ne veux pas qu'ils te voient. " et merde. les paroles de son aventure lui reviennent en mémoire aussi vite qu'il ne saute hors du lit, enfilant rapidement son pantalon puis son t-shirt, ses mains frottant nerveusement sa chevelure. de la famille, c'est à dire ? un mari ? des enfants ? des frères et soeurs ? qu'entendait-elle par là ? retenant sa respiration, il réussit enfin à percevoir des bruits au rez de chaussée, des bruits qui semblent se rapprocher alors que des pas se font entendre dans l'escalier qui mène à la chambre. la fenêtre. il y courre afin de jeter un coup d'oeil sur ses chances de survie avant de se raviser. non, il n'était décidément pas prêt à se péter une jambe. par contre il lui fallait rapidement penser à une excuse dans le cas où les pas qui se rapprochaient se révéleraient appartenir à l'homme de la maison. entre jambe cassée et dents exposés, le choix de la fenêtre semblait soudainement bien plus judicieux.
avatar
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 1 Juil - 17:30
hello it's me
ft. JIELUN

 OUTFIT | Elle avait toujours une petite appréhension à chaque fois qu’elle regagnait la maison familiale. Si la brune passait la plupart du temps sur le campus et rentrait rarement chez elle, ses quelques visites se soldaient souvent en un souvenir amer. Cette fois-ci Eunjin avait prévu le coup ; son père, absent pour la semaine à la suite d’un déplacement pour le travail, l’étudiante avait décidé de passer le week-end dans la maison familiale abandonnée. Retrouver la chambre qu’elle avait occupé durant des années, se perdre dans les vieux souvenirs que lui remémoraient les vieux objets qui encombraient ses étagères et retrouver le moelleux familier de son lit lui avaient paru être un programme relaxant. La gumiho avait posé bagages sur le perron de la demeure avant de prendre la peine d’envoyer un message à sa grande sœur pour lui proposer de la rejoindre ici pour le week-end. L’étage de la maison était occupé par toutes les pièces à fonctionnalités premières ; le salon donnant sur une salle à manger classique, la cuisine aménagée, le bureau et les sanitaires. Le premier réflexe de l’étudiante en entrant dans la maison fut d’allumer la télévision pour briser le silence ennuyeux de l’habitat. Eunjin monta les marches menant au premier étage jusqu’à s’arrêter de stupeur ; la porte de sa chambre était ouverte. Geste anodin pour la plupart des familles locales mais tout le monde dans la maison savait que le malheur s’abattait sur quiconque osait laisser ouverte cette porte d’habitude fermée à clef. Sa récente nouvelle belle-mère devait sans doute être à blâmer pour cette audace ; elle qui ne connaissait pas grande chose des goûts ou des envies de ses belles filles puisque son seul intérêt semblait résider dans le compte en banque familial. « Mais… » La coréenne laissa échapper un cri de stupeur en se rendant compte que la pièce vers laquelle elle s’était dirigée n’était pas vide de présence. « UN VOLEUR ! » accusa-t-elle soudainement « J’APPELLE LA POLICE ! » prévint-elle en même temps qu’elle sortit son téléphone portable. Pendant que la tonalité du téléphone lui indiquait qu’elle allait être mise en ligne avec le commissariat, Eunjin se décida à analyser la scène ; face à elle se tenait un jeune homme qu’elle ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam, seul dans sa maison familiale normalement déserte ; quelques affaires éparpillées lui indiquaient que l’intrus avait dû passer plusieurs heures dans la maison mais rien d’autre ne semblait avoir été abîmé, déplacé ou fouillé. Bizarre pour un voleur. Elle plaqua une main sur sa bouche et pointa de son index son lit défait ; il avait dormi dedans ou pire même. Des images horribles d’un pervers solitaire souillant ses draps lui bourras d’un coup le crâne.  « POURQUOI t’étais dans MON lit ? » lui demanda-t-elle finalement sans être sûre de vouloir connaître la réponse.


✻✻✻
CODES BY  LITTLE WOLF.
avatar
Zhou Jie Lun
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 19 Juil - 19:07
Ce n’était pas son genre de se faire prendre sur le fait accomplis et pourtant ce n’était pas non plus sa première fois. la dernière lui avait laissé un très mauvais souvenir et quelques points de suture à la lèvre inférieure, rien de bien grave mais l’on aurait supposé que le jeune homme en serait devenus plus vigilant dans ses escapades passionnelles. pourtant, le scénario semblait tourner en boucle, celle-ci se répétant à nouveau, l’étudiant accoudé contre la fenêtre de la chambre à coucher, prêt à sauter si nécessaire mais réfléchissant tout de même à une excuse pour justifier sa présence en ces lieux. l’apparition d’une fine silhouette féminine lui arrache cependant un léger sourire de soulagement, ce n’était guère son amante mais ce n’était pas non plus le mari de celle-ci. pourtant il ravale rapidement son sourire lorsqu’elle celle-ci se met subitement à crier tel un poulet que l’on égorgerait. passant ses mains dans sa chevelure, il manque de se les arracher lorsqu’elle compose rapidement le numéro de la police. à défaut de ne guère être tombé sur l’époux, le voici confronté à une énergumène, jolie certes mais littéralement possédée. « calme toi, pose ce téléphone. » tente t-il de reprendre calmement avant de ne remuer les mains en signe de négation en voyant qu’elle n’a clairement pas l’intention de le faire. « tu fais quoi ? mais raccroches. j’ai rien volé. » enfin presque rien, disons qu’il s’était juste contenté de voler la femme d’un autre et encore, il ne comptait clairement pas faire de celle-ci la sienne. se rapprochant de la jeune brune, il lui arrache non sans délicatesse le téléphone des mains, raccrochant vivement avant de ne l’envoyer valser sur le lit. « je t’ai dis que j’étais pas un voleur. » lâche t-il agacé, se reculant tout de même de peur de ne se manger une aller retour de la part de ce qui semblait être une étudiante. de la yonsei au vue de l’uniforme et maintenant qu’il y songeait. surement de sa fratrie. elle lui semblait familière, du moins d’apparence. étonnant qu’il ne lui ai guère encore mis le grappin dessus. « ta soeur n’a pas précisé qu’il s’agissait de ton lit. » lâche t-il quelque peu moqueur en haussant les épaules. elle devait surement être la petite soeur de son amante, elle paraissait avoir atteint la vingtaine, soit bien trop âgé pour être la fille de sa partenaire d’un soir. à moins que celle-ci ne l’ai eu à l’adolescence qui sait. « tu n’auras qu’à t’en plaindre à celle-ci. sur ce, pas que je m’ennuie mais je ferais mieux de partir, j’ai pas envie que monsieur ours débarque lui aussi. » la jeune étudiante devait surement squatter chez sa soeur et son beau frère, pauvre petite, cela ne devait pas être marrant d’apprendre que sa soeur était infidèle.
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?

Lumière sur...
Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !
Tu veux en prendre part ?
Viens vite te renseigner par ici !
Cette année pour Halloween, la directrice Han Ye Jin, avec l'accord de tout le corps enseignant et de l'administration, a fait privatiser un parc d'attraction pour quelques heures. Le but de cette manœuvre est de rassembler les gens et leur permettre d'oublier le temps de cette soirée, toutes les querelles entre les fraternités.

Pour en savoir plus, clique ici !
La TM recrute !

La TM a grandement besoin de toi !
Alors viens vite par ici !