Revenir en haut Aller en bas



 

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Hamilton Andrew L.
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 16 Juil - 22:30
Il rêvait de lui foutre un coup de pied dans le ventre. C’est tout ce qu’il méritait ! Crever là serait une libération pour ce monde. C’était si tentant. Il était à sa portée, à sa merci. Un petit coup bien placé et il ravalerait ses paroles. Andrew avait du mal à se retenir. Skyla était peut être « une pute » comme il le disait, mais lui ce n’était qu’une merde, qu’une vermine. Elle ne l’avait pas fait intentionnellement. Ca avait été de la légitime défense mais il aurait mérité de mourir sous ses coups. D’agoniser lentement, de la maudire, d’avoir le temps de sentir toutes les plaies béantes qui parcouraient son corps. Il voulait qu’il regrette son geste, mais ça n’arriverait jamais. Ce genre de monstres n’apprend jamais. Ils profitent de la faiblesse des autres pour se sentir exister et pousser des ailes. Ils n’ont pas le pouvoir et le recherchent à tout prix. Il pourrait faire comme lui, profiter de ses faiblesses. Même s’il n’avait pas besoin de ça. Andrew l’aurait facilement sous son joug. Il pourrait s’abaisser à son niveau et Andrew le voulait plus que tout à cet instant. Il se fichait bien des répercutions. Quelques coups de pieds biens placés. Seul Dieu savait à quel point il mourrait d’envie de le faire, après tout c’aurait été un semblant de justice. Il se retenait autant qu’il le pouvait. < Cette salope… Elle… > « Elle quoi ?! » pensait-il. Plus l’immonde créature sous ses yeux se plaignait plus Andrew suppliait à qui voulait bien l’entendre qu’il crève une bonne fois pour toute, maintenant. Mais finalement il méritait peut être encore plus de vivre. De vivre avec ses cauchemars. De vivre dans un monde le considérant comme une merde.

Andrew entend l’ambulance et se retourne plus vite que son ombre. Quelqu’un les avait appelés… Quelqu’un avait vu Skyla et Andrew dans cette ruelle pendant un moment à observer cet homme ? Elle s’approche. Son cœur s’accélère. Ils découvriront ce qu’il s’est passé. Il voudrait appeler Sky, lui dire de partir, de fuir, mais il n’arrive pas à bouger. Il n’arrive même pas à respirer… Et puis elle continue son chemin. Elle ne s’arrête pas. Rien. < Appeler… > l’homme tousse, crachant du sang. < L’ambulance… > Andrew lui jette un regard en coin. Maintenant c’est Skyla. Il l’avait presque oublié. Elle vomit ses tripes. Il sort son téléphone. Il compose le numéro d’urgence et indique leur position. < Elle arrive ta putain d’ambulance ! > souffle-t-il. Andrew s’approche de Sky. Il lui tapote le dos. < Ca va aller. > Il attend qu’elle se calme et laisse l’autre geindre. < Reste avec moi. J’ai appelé une ambulance. Ils sont en chemin. > Il fait en sorte de croiser le regard de Sky pour s’assurer qu’elle l’entende. < On va dire qu’on rentrait et qu’on l’a entendu. En le voyant on a appelé une ambulance. On va s’en sortir. > Andrew prend la main de Skyla et entrecroise ses doigts dans les siens.
avatar
Eom Skyla
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mer 8 Aoû - 12:16
Skyla avait encore envie de vomir, mais elle se retenait. Elle massait sa nuque et soufflait pour s’éviter de tourner de l’œil. Elle était encore en état de choc et malgré la présence rassurante d’Andrew elle avait le cœur fou, craignant que la vérité ne soit que trop évidente … elle ne savait comment réagir en voyant cet homme encore en vie … paniquer ou se sentir soulagée ? Comment pouvait-on ressentir deux émotions extrême aussi forte en même temps … ? Elle sursaute presque en sentant la présence du plus vieux près d’elle alors qu’il lui tapote le dos pour l’aider à faire passer son malaise. Dieu qu’elle a envie de se réfugier dans ses bras, oublier cette soirée, oublier son acte, oublier cet homme gémissant au sol … il va revenir c’est tout ce qu’elle arrivait à penser et imaginer. Pourtant, cet homme était un lâche, le genre de lâche qui, après les menaces d’Andrew, préférera faire semblant de ne se souvenir de rien plutôt que d’avouer s’être fait tabasser par une prostituée qu’il essayait de violer … Mais la jeune femme était bien trop apeurée pour réfléchir correctement. Tout ce qu’elle pouvait décemment faire c’était suivre Andrew aveuglément et lui faire confiance … elle redresse son visage vers lui et acquiesce le regard vide. On l’a entendu … on a appelé une ambulance … elle se répétait ses mots mentalement comme pour être certaine de bien mémoriser le plan à suivre. Elle baisse ses yeux, un brin surpris, vers leur main liée et puise sa force à la vue de ses doigts entrelacés à ceux de cet étranger plus tellement inconnu maintenant … il faisait tellement pour elle mais elle ne réalisait pas encore l’ampleur de son aide. Elle lui serait reconnaissante à vie, ça c’était certain. Cédant elle vient se coller à lui et ferme les yeux, respirant son parfum qui deviendrait sûrement un souvenir aussi traumatisant que rassurant. Comme un rayon de lumière dans l’obscurité. Elle resserre ses doigts frêles autour des siens et pose sa joue sur son torse. Elle peut entendre le cœur d’Andrew qui bat à tout rompre et craint pendant un instant qu’il ne s’agisse du sien. Peut-être que finalement leurs deux cœurs battent dans une course effrénée à l’unisson. Lié par le secret du mensonge. « Est-ce qu’il reviendra … ? » finit-elle par demander, guettant malgré elle les sirènes de l’ambulance. Ne prenait-il pas plus de risques qu’il ne devrait ? Evidemment que si … mais à quoi s’attendait-elle en venant frapper à la porte de cet homme aussi tard dans la nuit couverte de sang ? certainement pas à ça. Certainement pas à ce qu’il l’aide autant … « Merci ... » souffle-t-elle dans un gémissement sentant les larmes lui monter aux yeux. Ce n’était pas le moment de craquer, ni de se montrer reconnaissante, fallait qu’elle prenne sur elle pour ne pas que son attitude paraisse suspecte. « On rentrait et on l’a vue … alors on a appelé une ambulance » répète-t-elle la voix tremblante pour lui montrer qu’elle arrivait tout de même à écouter et retenir ce qu’il fallait faire. Elle refusait de lâcher sa main et se recula à contre cœur. Oh oui elle lui était reconnaissante, et plus encore.


avatar
Hamilton Andrew L.
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 12 Oct - 20:53
Il se demandait si ça n’avait pas été plus simple pour tout le monde qu’il meurt la première fois. Andrew s’en voulait presque de penser que sa mort était la seule solution, lui qui avait été dévasté par celle-ci la dernière fois qu’il lui avait fait face. Il avait presque peur de penser à elle comme à un soulagement, ce soulagement qu’on connait quand on sait que plus rien ne nous arrivera, que tout est terminé. Pourtant il savait parfaitement que c’était ce qu’il souhaitait au plus profond de son cœur. Il ferme les yeux un instant et expire lourdement voulant se rappeler cette sensation. C’était inutile. Il ne serait plus jamais le même. Il ne souhaitait plus ni n’espérait. Il voulait de toutes ses tripes qu’il meurt. S’ils l’avaient trouvé mort, il ne pourrait jamais parlé. Mais vivant, il s’empresserait de tout raconter, c’était inévitable. Et s’il parlait de la femme l’ayant poignardé… Et si les policiers faisaient le lien entre cette femme et Skyla ? Il ne peut plus nier qu’il veuille la mort de quelqu’un. C’était un monstre.

Son cœur battait si fort. Il craignait que tout soit découvert à l’instant même où la police les verrait. Ce n’avait peut être pas été la meilleure des choses à faire… Il regrettait. Il était perdu. Heureusement pour eux, l’excuse du "on ne faisait que passer" était plausible pour un couple par ici. Les motels miteux s’alignaient les uns à côté des autres dans les parages. Ils n’avaient qu’à se faire passer pour un couple cachant leur affaire dans l’obscurité de la nuit. Andrew pourrait toujours questionner les policiers. « Est-ce que vous aurez besoin de nous plus tard… ? Car vous savez ma femme croit que… ». Juste une petite insinuation pour les protéger. A cette idée il ricane en soufflant par ses narines. Il trouvait ça presque drôle tromper sa femme était le seul moyen de les sauver. Depuis quand c’était devenu une excuse valable ?

Elle le ramène à la réalité en se blottissant contre lui. De sa main libre il lui caresse les cheveux, l’épaule, le dos. Sa bouche est pâteuse. Les oreilles d’Andrew sifflaient. Il n’entendait presque rien et ça lui faisait encore plus peur. Il n’était pas sûr de pouvoir entendre les sirènes alors qu’il aurait aimé se préparer à mentir. Il n’entend pas Skyla. Son regard est perdu droit devant lui. Il est en mode automatique. Elle s’écarte ce qui le fait encore une fois revenir à lui. Son regard confus s’encre dans celui de Skyla. Il ne voulait pas lui montrer qu’il avait peur. Pas parce qu’il était un homme, un vrai ni pour une quelconque autre raison machiste héritée de son père. Mais parce qu’il voulait qu’elle se sente en sécurité, qu’elle n’ait plus peur l’espace d’un instant, qu’elle ne sombre pas dans la folie. Andrew c’était un gentil, il n’avait jamais imaginé vouloir du mal à quelqu’un. Et pourtant il était là aujourd’hui. Une part de lui était morte à jamais ce soir là.
avatar
Eom Skyla
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 13 Oct - 10:27

Tout paraissait si simple quand il lui énonçait le plan, alors peut-être qu’ils n’avaient qu’à jouer les innocents et tout se passerait bien … à tenter de croire qu’il n’y ait pas de témoins cachés qui sortiraient dont ne sait où … Elle respire doucement et tente de retrouver son calme. Elle écoute la voix d’Andrew, grave et profonde, elle se concentre sur ce sentiment serein qui nait en elle doucement. Elle oublie sa peur panique, le temps d’un instant et reste accrochée à Andrew, posant sur lui un regard admiratif, comme le ferait une jeune femme en détresse en fixant son sauveur. Pourquoi lui ? Elle n’en savait rien. Dans les méandres de sa vie Chaotique, Andrew était de loin le plus stable et le plus proche d’elle … cet homme du parc qu’elle rencontrait souvent, parfois au hasard, parfois en l’attendant. C’était la chose la plus douce et simple qu’elle avait dans sa vie. Elle n’avait pas encore conscience de ce qu’elle venait de lui imposer, de lui infliger. Elle ne réalisait pas encore l’étendu de l’égoïsme de son geste, encore moins du mal qu’elle avait pu faire à cet homme qui l’avait pourtant accueilli, nourrit et soigné … Skyla avait su, dès que son esprit paniqué s’était enfuie de cette ruelle, où aller. Elle savait qu’auprès de lui elle serait en sécurité et qu’il saurait prendre soin d’elle. Elle n’avait pensé à rien d’autre … rien d’autre. Quand les sirènes se font entendre elle lève un regard paniqué vers lui, lui qui doit prendre sur lui et qui doit faire bonne figure … elle se glisse à ses côtés et souffle doucement, son visage encore légèrement tuméfié derrière ses cheveux. Elle aimerait fuir, lui dire que c’était peut-être mieux qu’elle ne soit pas là, mais elle refuse de le laisser affronter les autorités seuls. Parce qu’elle sait qu’il va devoir répondre à des questions, faire une déposition et tout ce qui s’ensuit, finalement elle l’entrainait dans le tréfonds de ses problèmes et elle avait surtout peur qu’il apprenne  pour elle. C’était tout un mélange d’émotions et de peurs qui lui sciaient le ventre. Elle retient un gémissement et ses mains tremblantes n’ont de cesse de s’accrocher à celle d’Andrew … ça va aller. Ne cessait-elle de se répéter inlassablement … ça va aller. Elle sort légèrement de la ruelle pour faire signe aux ambulanciers qui arrivent rapidement et s’occupe déjà de l’homme qui divague et s’évanouit. Tout du moins c’est ce qui semblait à Skyla de loin. Elle osait à peine le regarder de peur de se trahir. Elle déglutit et ses doigts se crispent sur ceux du plus vieux discrètement. La police arrive peu de temps après et s’avance déjà vers nous. Je remonte son pull contre moi pour me tenir chaud alors que l’officier faisait face à Andrew. « Vous êtes le témoin ? Vous parlez notre langue ? » Demande-t-il froidement sans trop de compassion pour la situation. Son air détaché rassure Skyla mais son air froid lui fait peur d’un même temps. « Nom prénom, papier d’identité s’il vous plait. » Ca annonçait la couleur.


avatar
Hamilton Andrew L.
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 13 Oct - 22:41
Ca lui prend. Ces nausées. Il ne sait pas trop d’où elles viennent. Si c’est plutôt le fait de mentir ou de voir ce corps en charpie. Probablement les deux. Sa gorge nouée l’empêchait de respirer correctement. Il voulait se laisser aller, laisser ses émotions sortir une bonne fois pour toute. Il voulait respirer à nouveau. Il sentait l’obscurité de la ruelle l’engloutir. C’était facile de sombrer mais aucun d’eux ne pouvaient se le permettre. Pas maintenant, pas ici. Ce nœud qui s’était formé n’était accentué que par son amertume envers Skyla. Il réalisait maintenant l’ampleur de ses actes. Il finit par pensé qu’il n’aurait jamais voulu la connaitre. Elle était venue avec un cadeau empoisonné et qui en voudrait ? Il s’en voulait de lui en vouloir. Elle n’avait pas mérité ce qui lui était arrivé et qui la blâmerait d’avoir cherché de l’aide là où elle le pouvait. Lui la blâmait, et il se blâmait davantage. Il entendit cet homme gémir de douleur ce qui lui arracha une grimace de mépris. C’était lui le fautif, pas elle et pourtant c’était encore elle qui prenait la faute. Il la serra plus fort comme son doudou qu’on serre quand on a peur la nuit. Parce que oui, Andrew avait peur surtout au son lointain mais certain des sirènes. Il frotta sa main sur sa barbe d’étranger, il regarda le visage marqué de Skyla. Quels idiots ! Qui allait croire un géant sorti des terres lointaines et une femme battue ?! Le pouls de Andrew s’accéléra net. Ils étaient condamnés avant même d’avoir essayé. Sa carotide allait explosée. Ils étaient perdus. Il avait été fou de penser qu’ils s’en sortiraient. C’était impossible qu’on les croie. Andrew avait le souffle coupé. Quel plan avait il élaborer… Parmi tous ceux auquel il aurait pu penser, il avait choisi où l’on devait croire sur parole cet étranger et cette femme mystérieuse… Plus le son crissant des sirènes s’approchait plus Andrew était persuadé qu’il allait mourir. Il n’arrivait pas à se calmer, au contraire, plus le temps passait et plus il sombrait. Ca lui parut si long et à la fois si court. Andrew est silencieux. Eblouit par les lumières des gyrophares. Il ne bouge pas. Il reste planté là comme une statue gênant le passage des ambulanciers. Le tour de la police arrive. Ils sont bien là. Andrew ne les voit même pas, il est piégé dans ses pensées et ses craintes. L’agent lui parle mais ses paroles sont perdues entre sa bouche et les oreilles de Andrew. Il est tétanisé. Il n’avait jamais été tétanisé.
avatar
Eom Skyla
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 15 Déc - 12:53

Skyla s’était réfugiée au côté d’Andrew, inquiète à l’idée qu’il soit ainsi tétanisé. Elle aurait aimé avoir les bons mots, le sortir de sa torpeur, mais elle avait été la première à l’entrainer dans cette histoire … elle regrettait à cet instant de l’avoir impliqué. Leur attitude paraissait alors louche et les traces sur le visage de Skyla semblaient les incriminer. Elle attrape sa main pour lui donner du courage, l’audace de regarder cet officier dans les yeux et de lui dire qu’ils rentraient juste de soirée et qu’ils l’avaient entendu … Skyla déglutit à mesure que le flic insiste et qu’Andrew semble lointain. Elle imagine déjà le pire dans sa tête et culpabilise au point d’étouffer. Elle serre les dents et attrape alors le bras du garçon comme s’ils étaient en couple et lance au policier. « Désolée officier, on a passé une soirée assez compliqué … On rentrait quand on a entendu du bruit dans la ruelle. » elle fait mine de réfléchir et souffle « Il était quelle heure chéri à peu près ? » Elle reste un instant dubitative et lance « aux alentours de minuits je crois c’est ça ? » l’homme note sur son carnet, semblant ne pas vouloir être ici. Bâclant la déposition alors qu’il pose malgré tout un regard suspicieux sur le visage de Skyla. « Et vous vous êtes fait ça comment ? » Prise de court mais s’attendant quand même à la question elle affiche un petit air de chaton perdu l’air confus mais adorable « Je suis tombée, mais c’était plus douloureux pour mon égo … » laisse-t-elle échapper dans un rire faisant mine de rougir. Sa beauté aidait particulièrement. « Ecoutez » enchaine-t-elle « Nous n’avons fait que prévenir les secours après avoir trouvé ce pauvre homme ici … mais nous n’avons rien vu de particulier … il était déjà seul quand nous sommes arrivés … » Elle affiche un air concerné et presque triste « J’espère qu’il s’en sortira … » et dans le fond elle était sincère autant qu’elle redoutait que cette pourriture vive. Elle serre un peu plus les doigts d’Andrew et sourit contrit « Pouvons-nous partir monsieur ? On est épuisé … » l’officier affiche un petit sourire en coin et acquiesce avant de leur demander leur identité qu’il note consciencieusement sur son calepin avant d’être interpellé par un collègue. Une fois seule, Skyla tourne Andrew vers elle et caresse sa joue, comment les rôles avaient-ils pu s’inverser aussi brusquement. Parce que dans le fond Skyla était incapable de se défendre, mais pouvait se battre corps et âme pour ses proches, bien qu’Andrew lui soit encore presque inconnu, il n’en reste pas moins qu’il l’avait aidé. Un lien particulier s’était créé entre eux ce soir-là … « Andrew … look at me … » souffle-t-elle avec une tendresse nouvelle. « Comment tu sens ? » ajoute-t-elle sur le même ton.


avatar
Hamilton Andrew L.
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 15 Déc - 15:45
Le temps l’avait piégé. On aurait cru voir une coquille vide. C’était comme s’il n’était plus là et comme si tous ses problèmes n’existaient plus. Pour une fois il était paisible, Il trouvait ça agréable. Il avait l’impression d’être seul ; il n’avait plus besoin de tenir bon. Toutes ses craintes avaient disparues. Un tout petit sourire s’esquisse sur ses lèvres. Il avait reprit son calme ? Il baissa les yeux et vit le policier. Andrew paraissait si grand en face de lui, et de tout le monde. Il tourna la tête vers Skyla qui répondait au policier. Il savait qu’il devait dire quelque chose. Heureusement pour lui, ça pouvait passer comme un état de choc. Ce n’était pas totalement faux. Andrew était sous le choc, c’était un fait. L’arrivée du SAMU et de la police lui avait fait réaliser ce qu’il s’était passé plus tôt dans la soirée. Comprendre ce qui avait pu se passer, voir ce corps partant en lambeaux. Ce n’était pas rien. Le policier devait avoir l’habitude d’interroger des gens sous le choc. Andrew arrêta de fixer Skyla préférant se concentrer sur la réaction de celui qui pouvait faire basculer leurs vies. Il devait savoir s’il les croirait. Et que se passerait-il s’ils ne les croyaient pas. Il s’imaginait déjà les menottes aux poignets et voilà que l’anxiété revenait de plus belle. Skyla s’en sortait très bien toute seule. A ce point, ce qui pourrait la desservir s’était la panique d’Andrew. Il essaya de parler quelques fois mais aucuns sons ne sortaient de sa bouche, se retenant pour ne pas éveiller les soupçons. Il avait peur qu’à cause de la panique il ne dise quelque chose qui creuserait leur tombe à tous les deux. L’homme qui les interrogeait semblait très doux avec Skyla, il était compatissant et buvait ses paroles comme s’il avait découvert la fontaine de jouvence. Les doigts de celle-ci se serraient autour de ceux d’Andy pourtant elle ne laissait rien échapper. En un hoquet qui lui coupa le souffle, Andrew fut surprit par la dernière question de la jeune femme. Tout se passait assez bien mais qu’arriverait-il s’il ne les laissait pas partir, s’il n’avait pas été dupé par la beauté et l’ingéniosité de Skyla ?! Les yeux ronds il regarda leurs mains entrelacées avant de se laisser entrainer par Skyla. Ils pouvaient vraiment partir de cette ruelle bruyante et puante. Il se retourna une dernière fois. Personne ne faisait attention à eux, ils étaient tous bien trop occupés à sauver la vie de ce fumier. Loin de toute cette agitation, Skyla s’occupa d’Andrew. Il n’y croyait toujours pas. Ils s’en étaient sortis. Elle tourne son visage vers elle. Il posa sa main sur celle qu’elle avait posé sur son visage, ce n’était pas pour l’enlever juste pour la sentir. Il ouvre la bouche mais se ravise. Il regarde autour d’eux. Pas un chat. < C’est fini > C’était à la foi une affirmation et une question.
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
Aller à la page : Précédent  1, 2

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet
Lumière sur...
Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !
Tu veux en prendre part ?
Viens vite te renseigner par ici !
Le bal de Noël
Décembre rime avec fin d'année et fêtes de fin d'année. Pour l'occasion, tous les habitants de Séoul et de la Digital City sont invités à venir au bal organisé par la Yonsei. Tout le monde est le bienvenu que vous soyez seul ou accompagné. Il y a aura toujours quelqu'un pour vous tenir compagnie.

Pour en savoir plus, clique ici !
Lumière sur...
Bang Soo Ae

La jolie Soo Ae sera de retour sur le devant de la scène le 15 décembre 2018 avec son tout nouveau titre Siren. Un son aux sonorités pop, comme on les aime, pour finir l'année en beauté !