Revenir en haut Aller en bas

LES INFOS EN PLUS DE STW




 

haunted by the ghost of you [RAENA]

 :: Le reste du monde :: Séoul
avatar
Jo Rae Hyun
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 17 Juil - 0:08
haunted by the ghost of you
★ take me back to the night we met
tenue - voiture



Tu n’es pas vraiment sûr de vouloir te rendre à cette soirée, ce soir. Tu hésites encore, tu es même à deux doigts d’envoyer un message bidon, une excuse en bois à Eun Jin pour annuler. C’est le genre de soirée où tu ne te sens pas à l’aise, clairement. Et déjà, tu mets une plombe à choisir ta tenue, si bien que ça te rend barge, et dans un élan de désespoir, tu emploies ce mot, simple, qui pourtant, va faire venir la meilleure aide possible en ce monde: « ‘Man! » Tu appelles ta mère à l’aide, quoi de plus logique. Tu as toujours besoin de ses conseils, sauf que tu t’amuses à le cacher. Mais ce soir, tu t’en fous, t’as vraiment besoin qu’elle te conseille sur la tenue à porter, quitte à devoir assumer pendant deux mois derrière que tes frères se moquent de toi, tu t’en fiches: ce soir, tu dois être parfait. Du coup, tu sors un costume Hugo Boss couleur bleu marine et le dépose sur ton lit tandis que ta mère entre dans la chambre, avant de faire des gros yeux. Non, elle te déconseille vivement de porter ça. La logique voudrait que tu portes quelque chose d’habillé sans trop exagérer. Elle commence à regarder dans ton armoire, te donne des idées, jusqu’à trouver ce qui te semble correct. Tu enfiles ta tenue et forcément, puisque t’as demandé à ta mère de l’aide pour la tenue, elle se permet de te coiffer. Genre, retour en enfance quand t’avais 5 ans et qu’elle te faisait la crête dégueulasse. De ce souvenir, t’en reste traumatisé, du coup, tu essayes de lui fuir mais elle rit aux éclats en te rattrapant et en te rassurant à plusieurs reprises. Tu soupires, mais tu capitules et tu la laisses faire. Au final, croyez moi, il n’y a pas mieux que les mères pour coiffer leurs fils, parce qu’elle réussit à te faire une coiffure que tu apprécies, coiffure désordonnée style oiseau tombé de son nid: adorable. Tu te regardes dans le miroir une dernière fois avant de te tourner vers ta génitrice. « Bon. J’suis comment? » Tu hausses les épaules pour te détendre mais elle te coupe dans ton élan pour venir attraper doucement ton visage entre ses mains fraiches. « Tu es parfait. Mon fils. » Et elle sourit, venant te masser doucement les épaules. « Détends toi. Tout va bien se passer, d’accord? Tout se passe toujours bien pour toi de toute façon. » Tu esquisses un mince sourire alors qu’elle vient déposer un bisou sur ta joue.

Et te voilà parti. En route vers ta future belle-famille alors que tu tiens dans tes mains un coffret contenant une bouteille de vin rouge venant de France. Un grand cru, un pur bonheur pour les connaisseurs et t’es sûr que le père de Jin va apprécier. Ce soir, tu vas chez les Seo, tu vas rencontrer officiellement ton futur beau-père, ta future belle-mère et, semble-t-il, ta future belle-soeur. Tu ignorais jusqu’à peu mais Jin a une grande soeur. Alors ouais, même si ce n’est que 3 personnes, t’as beaucoup le trac. Et ça se sent. Mais ce trajet en voiture jusqu’à chez eux te permet de décompresser. Oui, tu as eu le permis il y a peu, enfin, tu as donc le luxe de pouvoir te conduire tout seul partout au volant d’une belle Jaguar XJ 2018. Tu te gares dans le parking privé de la résidence des Seo après que le portail se soit ouvert à ton arrivée. Tu sors de ton bijou de voiture et claques la portière avant d’avancer vers la porte où ta belle-mère (tu supposes) t’accueille déjà comme un Dieu. Parfois, tu oublies que tu es footballeur professionnel et que les passionnés du ballon rond te voient comme une… idole. « Raehyun!! » s’exclame la femme d’une quarantaine d’années, un grand sourire aux lèvres alors qu’elle te donne une accolade qui te met vite mal à l’aise. Trop tactile pour toi. Tu gardes néanmoins un sourire forcé aux lèvres. « Bienvenue chez nous. Entre! » Et tu entres, découvrant l’intérieur de leur maison, une belle baraque. Tu cherches Eunjin du regard, évidemment, mais elle arrive aux bras de son père, radieuse. Tu esquisses un sourire discret mais ravissant en la voyant, et tu laisses le père prendre les devants à ta place, alors qu’il te déroulerait presque le tapis rouge. « Le voilà enfin le prodige! » Étreinte, accolade, tape sur l’épaule, voilà qu’il te félicite pour ton dernier match. Tu lui offres le coffret de la bouteille de vin, un cadeau qu'il semble particulièrement apprécier. Il tend le coffret à une des serveuses et l'envoie désagréablement poser la bouteille sur la table. Tu lèves les yeux vers les escaliers un instant, comme si tu sentais quelque chose t’attirer, là-haut, à l’étage.

Quelques minutes plus tard, alors que l’apéritif s’apprête à commencer, tu demandes gentiment la direction de la salle de bain pour te laver les mains, mais que nenni, tu recherches en fait les toilettes, sauf que tu ne voulais pas le dire pour ne pas marquer mal. Du coup, Eunjin t’indique la bonne porte, mais toi, ne voulant pas aller à la salle de bain, tu te permets de prendre la porte à côté… Et surprise. Mais ce soir, ta vie va basculer pour toujours. Tu avais raison de stresser Raehyun, mais pas pour les mêmes raisons. Pas pour celles que tu pensais.



@seo alana @jo rae hyun
(c) noctae


don't you pay any mind
It's too late, you hit the switch, we play a game all night. Try to keep my composure, would be easy if I was sober, but you keep getting closer and I'm feeling alright
avatar
Seo Alana
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 21 Juil - 15:25
haunted by the ghost of you
★ take me back to the night we met
tenue - chaussure



Alana entre dans le bureau de son père de son pas léger. Elle a rabattu ses cheveux derrière ses épaules, lui donnant un air plus juvénile. Alana a hérité de la beauté de sa mère et chaque fois que son père posait les yeux sur elle il voyait pendant un court instant l’image troublante de sa défunte femme. Veuf, père de deux enfants, M. Seo y avait vu les épreuves les plus difficiles de sa vie. Il aimait sa femme, mais plus encore sa liberté. Ils s’étaient peut être connu trop jeune ? Leur vie n’aurais jamais du évoluer ainsi et pourtant. « Que veux-tu » lâche-t-il sans réel émotion dans la voix en voyant sa fille aînée tourner autour de lui dans ce bureau. « Te parler … » amorce-t-elle. Quand Alana était face à son père elle n’avait plus rien de féroce et de la farouche féline qu’elle était avec le reste du monde il ne restait qu’un chaton incertain et tremblant. Ses pieds nus foulent le sol avec légèreté, le son de ses pas calfeutré par le tapis. Elle vient glisser ses bras autour de son cou, se penchant par-dessus son épaule pour voir ce qu’il pouvait bien écrire dans ses dossiers, tout un charabia qu’elle n’avait pas envie de déchiffrer. « Tu es sûr de vouloir fiancer Seo Jin … ? Elle est encore si jeune … » murmure-t-elle son menton posé sur l’épaule de son père. Elle paraissait si frêle face à lui. Il met quelques secondes à réagir, laissant sa fille dans le doute. Cherchait-il une réponse ou bien prenait-il simplement le temps de finir ce qu’il faisait ne jugeant pas utile de se dépêcher. Alana mordillait sa lèvre impatiente quand il prit enfin la parole, elle n’avait pourtant pas bougé, comme si elle laissait son père approcher … « Oui. » Une réponse qui n’admettait aucune repartis ni négociation et pourtant … « Peut-être que le choix du candidat n’est pas le plus idéal ? » Son père donne un petit coup d’épaule pour lui dire de se redresser et de reculer, chose qu’elle fait en pinçant ses lèvres. Il ne lève toujours pas les yeux de son dossier et ajoute « Ca suffit Alana. C’est le meilleur candidat possible pour ta sœur. Je ne reviendrais pas sur ma décision. » Mais il n’y avait qu’une personne aussi buté que M. Seo, et c’était bien là sa fille ainé. « Mais Papa … » commence-t-elle alors qu’il la coupe.
 
« Alana ! » sa voix tonne et sifflante il jette un regard courroucé à sa fille. Elle en frémit et serre son poing, ça la féroce féline qui sommeille en elle tourne en cage, rongée de ne pouvoir trouver le courage et l’audace de lui tenir tête. Elle soupire et contourne le bureau pour se planter en face de lui, croisant les bras comme unique défense. « Et s’il en vient à la tromper ?! A lui briser le cœur ?! Il est peut-être l’étoile montante du football coréen mais il n’en reste pas moins un homme égoïste, idiot et sans cœur ! »  Assure-t-elle avec véhémence. Son père l’écoutait agacé d’un tel comportement – imitant à la perfection le sien : têtu et incisif –  tout en se servant un verre de scotch. « Hé bien elle fera avec. » lui répond-t-il en se tournant vers elle, son verre entre les lèvres. Alana ne sait pas vraiment pourquoi elle lui a répondu ça, elle ne sait pas si c’est parce que se rendait compte qu’elle n’aurait jamais gain de cause, qu’elle serait obligé de faire face à cet homme qui l’avait sûrement oublié et plus encore de voir que le garçon qu’elle s’était efforcé d’oublier pendant des années allait épouser sa petite sœur … C’était tout un tourbillon qui lui serrait le cœur alors elle lui lança cette bombe qui explosa dès l’instant où elle prononça ses mots « Pour qu’elle finisse comme Maman hein ?! » provocante et le regard acier – un regard qu’elle tenait de son père – Alana fixait son géniteur avec cet air farouche qui lui allait si bien. Pourtant son père ne sembla pas du même avis et il lui attrapa le visage rageusement, luttant contre l’envie de gifler son effrontée de fille qui lui manquait à cet instant cruellement de respect.
 
Alana serre les dents sous la douleur et vacille sous sa prise. Elle se raccroche à son poignet mais ne baisse jamais les yeux. Parce qu’un Seo ne plie pas. Jamais. « C’est la dernière fois qu’on aborde ce sujet toi et moi et la discussion est close. » il relâche doucement la pression de ses doigts et la repousse vers la porte du bureau. « Maintenant monte dans ta chambre dormir. II arrive à 20h. » Alana trébuche et se rattrape au fauteuil le souffle court. Elle s’incline devant son père avant de se détourner la nausée au bord des lèvres. « Et fait moi le plaisir de cacher ces tâches sur ton corps. Tu n’as pas besoin de t’exhiber ainsi. » Siffle-t-il. La jeune femme serre la poignée qu’elle tenait dans sa main si forte que ses jointures en deviennent blanches. « Bien père. » murmure-t-elle en quittant la pièce. Elle déglutit devant le sourire narquois que lui offre sa belle-mère qui passait par là quand elle sort dans le couloir. Elle prend sur elle, ignore cette ignoble femme et remonte à l’étage les jambes tremblantes. Alana ne pleurera pas, ne pleurera plus, et se glisse dans sa chambre tentant de trouver un tant soit peu de réconfort au fond de son lit. Elle masse ses joues endolories et ravale sa peine. Tout s’effondre dans son petit monde, celui qu’elle avait peiné à reconstruire au fil des années. Et maintenant … tout ce qu’elle avait cherché à fuir et ignore lui revenait en pleine face comme un boomerang savamment lancé.
 
C’est donc à 20h qu’elle se retrouvait assise face à sa coiffeuse. Elle venait de maquiller son visage avec ce qu’il fallait. Ses yeux de chats noircis, sa bouche rougi et ses cils étirés de noir. Elle était belle, de cette beauté naturelle de poupée. Elle faisait face au miroir en sous-vêtement tentant du mieux qu’elle pouvait de cacher ces taches qui ornaient son corps. Tu n’as pas besoin de t’exhiber. Comme si elle prenait plaisir à montrer sa maladie, elle qui s’efforçait toujours de la cacher … Son père ne lui avait jamais pardonné d’être tombé malade et de ne pas avoir su être à la hauteur. Comme si cela avait été de sa faute … la rendant coupable de ses maux.  Reposant son poudrier délicatement sur la coiffeuse elle admirait le résultat avec un dégoût certain. Elle ne savait pas quel corps la rebutait le plus. Celui au naturel, donc sa peau déjà si blanche contrastait avec celle manquait de mélanine, ou ce corps factice qu’elle arborait pour cacher qui elle était. Quand la porte de sa chambre s’ouvre subitement Alana venait d’enfiler ses talons hauts et tentait d’attacher ses perles autour de son cou … elle tourne un regard d’abord surpris puis stoïque devant le garçon. Elle repose délicatement ses mains sur sa coiffeuse et prends quelques secondes pour réagir. La porte se ferme tout aussi rapidement la plongeant à nouveau dans un silence soudain. Elle papillonne des yeux, réalisant qu’il était là. Et son cœur qui s’affolait depuis qu’elle l’avait entendu entrer chez elle cessa de battre. Elle se relève avec la même grâce qu’habituellement et traverse sa chambre, faisant claquer ses talons sur le parquet. Elle rouvre la porte, faisant face à cet homme qui avait si souvent pris position dans ses cauchemars. « Que veux-tu ? » lâche-t-elle froidement, sa main crispée sur la poignée de porte qu’il ne pouvait voir, et nullement gênée par sa tenue plus que légère.
 
Même des années après il était toujours aussi beau … 


@seo alana @jo rae hyun
(c) noctae
avatar
Jo Rae Hyun
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 27 Juil - 15:37
haunted by the ghost of you
★ take me back to the night we met
tenue - voiture



Tu n’étais jamais prêt pour ce genre de rencontre. Ouais, franchement, rencontrer les parents de ta prétendue petite-amie ainsi que sa famille, c’est jamais un truc facile pour un garçon. C’est là où tu dois montrer les meilleurs côté de toi-même pour les mettre en confiance, leur prouver par A+B que leur fille chérie sera entre de bonnes mains. Mais dans ton cas, c’est encore un peu différent. Entre toi et Eunjin, il n’y a rien de naturel. Tu ne l’as pas rencontré au détour d’un couloir à la fac ni dans la rue encore moins à une soirée. C’est une rencontre forcée et un couple imposé, ce que vous formez. Mais qui sont-ils pour t’imposer une personne? Qui sont-ils, tous, là? Ton père, son père? M. Seo semble un homme avec une richesse imposante et un pouvoir insoupçonné et toi, de suite, ça te fait flipper. Normal quoi, tu viens pas du même milieu qu’eux. Tu viens de loin, et même si t’es footballeur professionnel, tu penses qu’il a sérieusement plus d’impact que toi et la preuve en est, il a réussi à te forcer à faire un truc, chose qu’on ne parvient jamais à faire avec toi. Tu es le garçon le plus têtu de la famille et quand on te force la main, les choses se finissent toujours mal en général. Pour cette fois, t’as l’impression que si tu fais ta tête de mule, tu risques de foutre ta famille dans la merde et la preuve avec le regard au fond méfiant que te lance ton futur beau-père quand il vient te saluer. Tout est de la comédie ce soir, tu le sens, cet homme ne te lâchera pas d’une semelle. Quel parfait genre tu feras pour lui. Le monde du football international t’ouvre les portes et c’était maintenant qu’il fallait te caser. Maintenant. Et cet homme, M. Seo, l’a bien compris.

L’apéritif commence. Assis aux côtés de la jolie brune, tu regardes sa main posée sur son genou un instant, imaginant la belle bague qui ornera son annulaire bientôt. Tu es vite sorti de tes pensées par la voix portante de M. Seo qui te questionne sur l’équipe. Tu sens que tu vas avoir droit à ça toute la soirée. Mais bon, il n’est pas le premier et il ne sera malheureusement pas le dernier à te parler de football. Mais t’as pas que ça comme passion dans la vie: t’aimes les voitures, la mécanique, la musique, les mangas, les séries, les jeux… Yen a plein de sujets sur lesquels on peut traiter avec toi mais personne n’en profite. Ils sont tous fixés sur ton talent du pied droit.

Tu t’absentes quelques minutes, demandant la direction de la salle de bain pour pouvoir te laver les mains, soit disant. En réalité, tu cherches les toilettes. C’est pourquoi tu te permets d’ouvrir la porte juste à côté de la salle de bain en pensant tomber sur les toilettes mais que nenni. Quand tu ouvres la porte, tu as juste le temps de voir une fille, assise face à sa coiffeuse, en robe de chambre et sous-vêtements. Une fille. Une putain de belle fille. Mais tu reviens à la raison. « Oh! pardon!!! » tout se passe très vite et tu refermes la porte aussitôt, par respect et politesse et puis surtout, merde quoi, elle était presque à poil sous tes yeux. Super. La soirée tourne déjà au cauchemar. Tu vas te faire lyncher par toute la famille parce qu’ils vont penser que tu as fait du voyeurisme. La porte fermée devant toi, tu te tournes pour appuyer doucement ton front contre le mur en fermant les yeux. « Quel abruti! » jures-tu, et tu tapes doucement le mur une fois avant de te décaler. Mauvaise porte Raehyun, tente encore. Tu t’apprêtes à disparaître mais la porte s’ouvre et tu te retrouves à nouveau confronté à la vue de cette poitrine magnifique, soutenue par un joli soutien-gorge couleur crème, dentelle. Tu poses aussitôt une main sur tes yeux, tandis que la voix de cette inconnue te parvient aux oreilles, te demandant ce que tu veux. Tu lèves légèrement le menton au ciel, la vue toujours cachée. Respectueux jusqu’au bout, hein Raehyun.

« Euh je… Je… » ça ne ressemble à rien ce qui sort de ta bouche. « Je… cherche les toilettes. » T’as pas l’air con comme ça, avec ta main devant tes yeux. On dirait qu’on t’a mis un bandeau sur les yeux et que tu joues à colin-maillard. Tu fais quelques pas en arrière « Je suis vraiment désolé de… d’être entré dans ta chambre. Voilà. Je… Je m’éclipse. Ça ne se reproduira plus. Encore désolé. » et au moment où tu fais encore un pas en arrière, tu te prends une table d’appoint sur laquelle était posée un bouquet de fleurs. Pour le rattraper avant qu’il ne tombe, tu es obligé de retirer ta main de tes yeux. T’as sauvé le vase et les fleurs, mais pas tes yeux, puisque tu ne peux t’empêcher de reposer ton regard sur elle. Elle est d’une beauté troublante. Elle attire ton regard, mais tu ne peux pas la regarder comme bon te semble. Elle est à moitié nue… Tu détournes les yeux sur le vase entre tes mains et le déposes exactement comme il était. A te voir, tu ressembles à un pauvre moineau perdu et qui ne sait plus quoi faire, ni comment te comporter. Tu tournes la tête à l’opposée pour ne pas avoir à la regarder. « Tu peux me dire où sont les toilettes, s’il te plaît? »



@seo alana @jo rae hyun
(c) noctae


don't you pay any mind
It's too late, you hit the switch, we play a game all night. Try to keep my composure, would be easy if I was sober, but you keep getting closer and I'm feeling alright
avatar
Seo Alana
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mer 22 Aoû - 13:32
haunted by the ghost of you
★ take me back to the night we met
tenue - chaussure



Alana le fixe, il a la décence de cacher ses yeux mais elle a envie de rire, de rire mauvais, un rire désabusé et hargneux. Qui croit-il avoir ainsi ? Elle le toise, un élan de dégoût pour lui mais surtout pour elle. Elle qui le trouve plus beau que jamais, plus attendrissant. Ces bonnes manières sont un affront à son cœur qui s’emballe. Elle lui en veut tellement, mais elle lui veut surtout de réaliser qu’elle a toujours des sentiments pour lui. Comment pouvait-elle le nier alors que sa simple voix, son parfum, et sa présence faisait bondir son cœur dans sa poitrine ? Elle se maudissait, elle le maudissait. Dieu qu’elle le maudissait. Son visage avait pris en maturité, sa mâchoire se faisait plus tranchante et Alana trouvait ça terriblement sexy. Beaucoup trop pour pouvoir se faire à l’idée qu’elle avait tourné la page. Elle regarde, jamais il ne lui avait paru aussi gêné et maladroit. Il recule, se cogne dans cette petite table qui servait de décoration et renverse à moitié le vase. Quand il pose son regard sur elle, Alana se tient droite, une posture aussi féline qu’attirante. Elle s’expose sciemment pour jouer avec ses nerfs et le déstabiliser. Elle semble réussir son coup quand elle le voit lui jeter un regard furtif, le regard troublé et le rouge aux joues. Elle affiche une moue un brin moqueuse, vraiment c’était donc ça le grand Rae Hyun que tout le monde voulait s’arracher ? Elle le fixe quelques secondes avant de dénier répondre à sa question. Elle serre les dents et s’approche de lui, bien trop près pour que ce soit décent, attrape son visage délicatement entre ses doigts pour le forcer à la regarder. Elle ancre ses yeux aux siens et son regard est si intense qu’elle espère le troubler d’avantage. « Derrière toi. » souffle-t-elle sans aucune cordialité dans la voix. Il n’y avait ni bienveillance ni douceur sur son visage de poupée qu’elle avait maquillé avec soin. Seul son souffle s’écrase sur la peau du garçon, chaud et chargé d’un parfum de cerise. Elle le bouscule légèrement en passant à côté de lui, forçant sans le vouloir, la main de Rae Hyun à frôler la peau nue de sa hanche. Elle lui ouvre la porte, reste quelques secondes sur le pas de la porte comme si elle l’invitait à entrer en s’adossant au chambranle, avant de retraverser le couloir et de claquer la porte de sa chambre pour lui signifier qu’il pouvait désormais retrouver une attitude normale et continuer son affaire.
 
Alana fulminait dans sa chambre, elle n’était même pas sûre qu’il l’ait reconnu. Etait-elle seulement familière à ses yeux ? Ou bien n’était-elle que la sœur aînée troublante d’Eun Jin ? Elle passe une main dans ses cheveux pour se calmer et prendre sur elle. Elle souffle un instant avant d’attraper sa tenue noir qu’elle enfile rapidement. Moulante, pas trop courte mais suffisamment pour donner à ses jambes une longueur vertigineuse et ajuste son haut, dévoilant la peau nu de son ventre en se regardant dans le miroir. Elle soulève délicatement ses cheveux, fixe ce reflet qu’elle ne saurait qualifier. Il parait qu’elle ressemble énormément à sa mère, était-elle aussi belle qu’elle ? Elle aimerait le croire, car elle ne connait femme plus belle que sa mère … tout du moins sur les photos qu’elle a pu trouver … Elle est persuadé que sa mère aurait pu être mannequin si son père avait été plus enclin à la laisser vivre. Dans tous les sens du terme. Elle pince ses lèvres, ajoute une touche de parfum, de ceux qui sentent divinement bon et qui respire le luxe et la luxure. Une pointe dans le creux de son cou, une pointe à l’intérieure de chaque poignet et une pointe au creux de son poitrine. Elle repose la bouteille délicatement, guettant le bruit de la porte sans jamais l’entendre. A quoi peut-il bien penser à cet instant ? Elle ne peut s’empêcher de sourire en l’imaginant aussi perdu, réfugié dans les toilettes. S’il savait … Elle rejette une mèche de cheveux derrière son épaule et sort de sa chambre comme on irait conquérir le monde, avec classe sans perdre cette touche féline. Elle descend les marches avec grâce et sourit à son père qui lui tend le bras quand elle arrive. « Tu es divine ma chérie. » souffle-t-il en lui embrassant la tempe avant de la guider jusqu’au salon où tout le monde se trouvait. Lui aussi ? Elle n’était pas certaine. Tout pouvait commencer maintenant. 


@seo alana @jo rae hyun
(c) noctae
avatar
Jo Rae Hyun
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 27 Aoû - 20:19
haunted by the ghost of you
★ take me back to the night we met
tenue - voiture



C’est qu’il est perdu, le jeune homme. Il ne sait plus comment agir, plus comment se comporter tant la gêne l’a envahi. C’est la soeur de Jin, sa grande soeur et bien qu’ils ne l’aient jamais évoqué, au moins, maintenant, il sait qu’elle existe, il n’y a plus de doute. A moins que ce soit sa cousine? Ce qui l’étonnerait quand même fort puisque l’inconnue semblait avoir ses quartiers dans cette belle villa. Ouvrir la porte de la chambre par inadvertance est une chose, le faire quand la personne à l’intérieur est en sous-vêtements en train de se préparer en est une autre et c’est bien pour ça que le footballeur à la future carrière européenne en perd ses mots. C’est rare, mais ça lui arrive en fonction des situations. Et là, ça en est une. Ce n’est pas seulement la situation qui lui a fait perdre des moyens, il y a autre chose. Ce n’est pas la tenue, non. C’est sa beauté. Troublante. Assez pour le faire se sentir ridicule en l’espace d’une seconde face à sa classe. Son teint pâle, ses lèvres charnues, ses jambes divines et ses cheveux couleur ébène… Une poupée cachée dans sa tour d’ivoire et dont personne ne parle. Voilà à quoi pense Raehyun au moment même où elle lui répond froidement « derrière toi ».

Lui a-t-il fait quelque chose pour qu’elle se comporte ainsi? Est-ce qu’elle a entendu des rumeurs sur lui qui ne lui ont pas plu? Ils se posent plein de questions quant à ce comportement presque repoussant qu’elle adopte. Et si sa mauvaise humeur n’avait rien à voir avec lui mais plutôt à un problème familial dont elle est au coeur? Voilà un paquet de questions que se pose Raehyun mais il n’a pas le temps de s’en poser plus longtemps puisqu’elle se lève et, au moment où elle lui passe à côté, elle en profite pour le bousculer légèrement. Intrigué, le brun arque un sourcil en la suivant du regard alors qu’elle lui ouvre la porte des toilettes et se met sur le côté quelques secondes. Quelle ambiance. Elle a glacé le peu de chaleur qu’il pouvait y avoir ce soir. Elle revient sur ses pas pour claquer la porte de sa chambre et s’enfer à nouveau, laissant le jeune homme complètement ébahi par ce comportement. Il fixe la porte de sa chambre longuement avant de froncer légèrement les sourcils, la bouche à peine entrouverte.

Il commence à comprendre. Et aussitôt, il s’enferme dans les toilettes, s’appuyant contre la porte. Sa bouche s’ouvre un peu plus. Elle lui revient, cette image. Celle de cette journée ensoleillée sur Séoul, sa première à son nouveau lycée. Il revoit ce regard perçant qu’il a croisé ce jour là alors qu’il venait de ramasser cette ombrelle du sol. Est-ce que c’est vraiment Alana? Est-ce que c’est possible que la vie se foute de votre gueule à ce point? Il pose une main sur sa poitrine, le regard soudainement vague alors qu’il le rive au sol. Peut-être qu’il a rêvé, peut-être qu’il se fait des idées mais il n’aura le coeur net que s’il la revoit. Il sort son téléphone de la poche de son jean et envoie un message aussitôt à son meilleur ami, Seoheon, lui disant notamment dans le message la connerie qu’il vient de réaliser. Il s’était bien introduit dans la chambre de sa future belle-soeur par inadvertance alors qu’elle était en sous-vêtements et il y a fort à parier que Seoheon va se foutre de sa gueule pendant des années avec cette histoire.

Après avoir fait ce qu’il avait à faire, le footballeur quitte les toilettes et part donc se rincer les mains à la salle de bain avant de descendre les escaliers rapidement. Arrivé à la hauteur d’Eunjin, il adresse un sourire complice à la brunette avant de prendre place sur le sofa, à ses côtés. Il tourne la tête, surprenant la belle-mère en train de le regarder avec insistance. Prise sur le fait, elle se redresse, un sourire crispé aux lèvres, puis lui demande ce qu’il souhaite boire. pas d’alcool, ce soir, il est là pour l’image et montrer qu’il sera un bon futur mari pour Jin. Il demande alors un simple verre de jus de fruit, lorsque le père s’exclame. Intrigué, Raehyun tourne la tête vers l’homme et remarque que la grande soeur vient d’arriver. Alana ou pas Alana? Il ne peut s’empêcher de la regarder avec insistance, peu importe s’il n’est pas discret, il a besoin d’en avoir le coeur net. Il la suit du regard, scrute les moindres détails de son visage tandis que son coeur se serre. Plus ça va et plus il a l’impression d’être vraiment face à ce fantôme du passé. Il déglutit, difficilement, puis réceptionne le verre que lui tend sa belle-mère. Il la remercie d’un acquiescement de la tête avant de reporter son attention sur Alana qui vient de s’installer face à lui. La parfaite place pour pouvoir la regarder mais désormais, il le sait. C’est elle. Il l’a reconnu et il ne se sent pas très à l’aise soudainement… Quand on sait pourquoi on peut que le comprendre.

« Bien, maintenant que tout le monde est là, je peux porter un toast. » lance le père de famille, debout, au centre, un verre de whisky levé. Il invite tout le monde à se lever d’un signe de sa main libre, un sourire triomphant sur le visage. « Je voudrais porter un toast en l’honneur de ma deuxième fille, ce soir. » il porte un regard attendri sur Eun Jin. « Ainsi qu’à son futur époux. » et il glisse son regard sur le footballeur. « A leur future union, à leur couple, et aux, j’espère, nombreux enfants qu’ils auront. » il déclenche des rires parmi les membres de la famille et Raehyun suit alors, un rire prouvant la gêne qu’il ressent à cet instant. « Oh et, bien sûr, à la carrière internationale que tu vas entreprendre! » il a un geste à l’encontre du beau brun, un sourire toujours aussi certain sur ses lèvres. Et Raehyun le suit, pointant légèrement son verre vers son futur beau-père avant de se tourner vers Eun Jin à qui il lance un sourire confiant accompagné d’un regard doux. Et il trinque avec elle, leurs verres se touchant. « A eux! » conclut le père, haussant le ton alors que tout le monde boit son verre.

Vous savez ce que c’est le pire là-dedans? C’est qu’au moment même où Raehyun pense avoir scellé son avenir, il retrouve un fantôme de son passé. Ça pourrait paraître anodin comme ça, mais c’est exactement ce fantôme qui va sceller réellement son avenir.
Sauf qu’il lui a brisé le coeur il y a des années de ça et qu’il ne le réparera pas si facilement.



@seo alana @jo rae hyun
(c) noctae


don't you pay any mind
It's too late, you hit the switch, we play a game all night. Try to keep my composure, would be easy if I was sober, but you keep getting closer and I'm feeling alright
avatar
Seo Alana
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Hier à 17:10
haunted by the ghost of you
★ take me back to the night we met
tenue - chaussure


Un fantôme. Elle n’était qu’un fantôme du passé qu’il avait très certainement oublié. N’était-elle pas la seule idiote de l’histoire à souffrir ? Rae Hyun avait tout ce qu’il voulait. Une fiancée, une jolie fiancée déjà amoureuse de lui et une carrière toute tracée. Il entrait dans cette famille qui lui apporterait fortune et stabilité, tout du moins médiatiquement … Et sa sœur pouvait prendre sa retraite sans faire honte à la famille et en ramassant au passage un sacré paquet d’argent parce que Rae Hyun était le meilleur investissement qu’elle puisse espérer. Tout n’était qu’une question d’argent et de faux semblant. Alana était dégoutée qu’une telle situation se passe … Elle faisait bonne figure et préférait cacher son amertume derrière un sourire moqueur. Qu’ils roucoulent les amoureux … ça ne durera pas. Pas avec un homme comme lui, Alana s’en persuadait et se persuadait même qu’Eun Jin finira par être malheureuse et ce n’était pas faute de l’avoir prévenu. C’est un sourire piqué aux lèvres qu’Alana se jura à cet instant que le jour où Rae Hyun brise le cœur de sa sœur elle sera la première à lui dire : je te l’avais dit. Parce qu’elle avait tout fait pour la mettre en garde contre cet homme, elle avait même plaidé auprès de son père mais n’avait été que réprimandé et engueulé. Bien. Ils verront tous. 
En attendant la jeune femme ne quittait pas des yeux son ancien amour, elle porte un toast sans grande conviction, portant sa flûte de champagne comme les autres, n’esquissant pourtant aucun sourire aux blagues de son père. Elle se fait violence pour ne pas se perdre sur le visage parfait de Rae Hyun. Il n’a pas changé, enfin si, il a grandi et ses traits se sont affinés, sa mâchoire est devenue plus … arrête ça Alana. Elle serre les dents en détournant son regard, au moins pour s’épargner cette douceur qu’il a pour sa sœur. Alana était la première à se trouver ridicule d’être encore attirée par cet homme, et plus encore de ne pas avoir pu l’oublier toutes ces années et de ne faire que se construire autour de cette colère qu’elle éprouvait pour lui. Elle aurait dû tourner la page depuis bien longtemps. L’oublier et faire sa vie … mais Rae Hyun a été la blessure de trop dans sa vie. C’est tomber sur lui comme ça aurait pu être quelqu’un d’autre. Mais elle ne peut s’empêcher de revoir son sourire la première qu’elle l’a vu et qu’il lui a tendu son ombrelle. L’image de Rae Hyun la hantait aujourd’hui, plus encore depuis qu’elle avait appris l’heureuse nouvelle de leurs fiançailles … C’était comme un mauvais souvenir qui revenait soudainement, auquel elle ne s’était pas préparée. 
Ce qu’Alana détestait le plus c’était l’idée qu’elle avait cru d’avoir pu tourner la page et d’avancer dans sa vie comme une femme forte. Mais elle n’était au final qu’une femme de plus … de celles qui sont amoureuses de l’homme qu’il devient et qui n’en sortira que le cœur briser. Encore une fois. Elle aimerait rire Alana mais elle n’en a plus la force. Elle aimerait cesser de pleurer quand bien même elle n’a plus aucunes larmes. Elle repose sa flûte sur la table sans l’avoir toucher. Pour le coup c’était plutôt pratique, elle n’aurait ainsi pas à fêter cette terrible nouvelle pour elle, et utilisait pour la première fois sa maladie comme excuse. Elle repousse la flûte pour lui éviter de tomber en restant sur le bord de la table basse et se rassoit sur le bord du canapé en jetant un regard à sa sœur, les mains nouées. « Maman serait fière de toi. » sourit-elle bien que ses mots soient une torture pour sa sœur. Dans le fond Alana s’en veut de lui faire du mal aussi gratuitement, mais elle est si en colère Alana, qu’elle en souffre et voudrait faire souffrir la terre entière. Pourquoi les autres auraient le droit d’être heureux quand elle ne l’est pas ? Egoïste et amère, Alana est de celles qu’on détestait. On se méprend souvent sur elle, mais la jeune femme ne peut nier cette part d’ombre qu’elle a en elle et qu’elle aime assoiffer. 
Elle croise ses doigts délicats et les serre assez fort pour ne pas quitter son sourire. Elle ignore royalement le garçon, surtout parce que c’est plus facile pour elle de ne pas le regarder, de ne pas l’entendre. Supportant difficilement les battements que son cœur rate quand elle réalise – à chaque seconde – que Rae Hyun est là, dans son salon, à tenir la main de sa sœur, sa future femme. Qu’elle ironie. C’est dans ces moments la qu’Alana se dit qu’elle aurait bien besoin d’un verre. « Tu ne bois pas Alana chérie ? » demande sa belle-mère d’une voix trop aigue pour être naturellement douce. « Ah non je suis bête tu ne peux pas. » rit-elle faussement gênée. La jeune femme affiche un sourire compatissant en soufflant « Je m’inquiète de tes troubles de la mémoire récurant … attention à la sénilité. » un petit sourire moqueur aux coins des lèvres car Alana connaissait parfaitement la peur phobique de sa belle-mère de vieillir. Pour ne laisser aucune chance de réplique, et décidant de combattre le feu par le feu, Alana tourne son regard vers Rae Hyun et lui lance d’un air intéressé et presque avenant. « Et donc Rae Hyun, quel effet ça fait d’être fiancé à présent ? » C’était la première chose qui lui était venue en tête et elle regrettait presque de poser la question, mais elle n’en montra rien. Se contentant de le fixer, aussi impassible qu’un robot si ce n’est ce sourire factice étirant ses lèvres. Le plus douloureux pour Alana restait de constater que la plus part des gens, ainsi que sa famille, n’y voyait que du feu à cette façade qu’elle s’imposait … personne ne semblait la voir réellement. 


@seo alana @jo rae hyun
(c) noctae
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?