Revenir en haut Aller en bas



 
POUR LES NOUVEAUTÉS DU MOIS C'EST PAR ICI ! ♡ | LA MAJ AURA LIEU LE 16 JUIN ♡ | LE CONCOURS D'AVATARS N'ATTEND QUE VOUS, PAR ICI LES AMOURS
En Mai, fais ce qu'il te plaît (mais on évite quand même les bêtises, petit coquin :perv: ) !

where did it all began ? ft minnie

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Pavlov Dunyasha
Pavlov Dunyasha
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
where did it all began ? ft minnie Empty Dim 22 Juil - 11:42
where did it all began ?
shasha & minnie

tenue - les cheveux descendant en cascade sur ses épaules, elle franchissait pour la énième fois les grandes portes coulissantes en verres de l'hôpital. cela était devenus une habitude, un arrêt quasi quotidien après les cours. tout cela avait commencé à leur arrivée en Corée du Sud en 2016; shasha ne s'y était guère rendu de son plein grès, réticente à l'idée de partir à la recherche d'une soeur qui risquerait fortement de compromettre les liens profond qui la reliait à Elizaveta. les première semaines, les premiers mois avaient été extrêmement éreintant, l'intégration à la yonsei complexe pour cette jeune russe dont le vocabulaire coréen restait encore que bien trop limité contrairement à sa jumelle fluente et passionnée par la langue. la Russie lui manquait, tout comme la beauté humaine et artistique qu'elle aimait tant retranscrire dans ses dessins et photographies et qu'elle avait tant de mal à retrouver ici, sa mélancolie l'empêchant de discerner la délicatesse et la pureté qui rayonnaient chez certains citoyens coréens qui croisaient son chemin. et c'était avant de la voir. tourbillonnant majestueusement sur la glace, tout son être ne faisant qu'un avec la musique, glissant avec une élégance telle qu'il aurait été honteux d'en détourner le regard. elle avait retenu son souffle à maintes reprises, effrayé à l'idée que ce somptueux signe ne finisse pas se blesser au tournant d'une arabesque. shasha avait toujours été passionnée par le patinage artistique, en tant que spectatrice certes, mais elle admirait cette finesse et cette délicatesse qui émanait de ce sport pourtant si complexe. elizaveta l'avait convaincu de se rendre à cette compétition afin de retrouver une petite partie de sa tendre Russie. et c'était le coeur bâtant et le rouge aux joues qu'elle avait ce jour là, quitté les lieux.

kang so min, était à partir de ce jour là, devenus son idole, bien plus qu'une muse qu'elle appréciait dessiner et photographier, la passion qu'elle lisait dans son regard lui avait redonné l'espoir de pouvoir s'adapter au pays, de pouvoir s'intégrer, d'apprendre la langue et la culture. elle avait fait naître en elle le désir de faire bien plus que le minimum requis, de vivre pour sa passion jusqu'à en perdre souffle. ses sourires victorieux avaient réussis à lui ouvrir les yeux sur une nouvelle manière de percevoir la beauté humaine, au délà de ce que les apparences se contentaient de lui offrir, une beauté bien plus profonde et authentique.

puis ce cygne majestueux avait finis par se briser les ailes. shasha avait assisté à l'incident, bien top loin pour ne pouvoir faire quoique ce soit pour la demoiselle, quand bien même cela aurait réellement été utile. son coeur s'était brisé en morceaux à la vue de la douleur qui transgressait sur les traits de minnie, les larmes roulant douloureusement sur son visage et la panique flottant tel un brouillard épais un soir d'hiver.  elle n'avait guère su être utile, observant l'ambulance l'arracher à sa vue. pourtant shasha n'avait pas abandonné son idole, et ce quand bien même celle-ci ne la connaissait guère. elle s'était évertuait à amener des petits présents pour la demoiselle, se voyant sans cesse rejeter l'accès à sa chambre, ses cadeaux attérissant dans les mains d'une infirmière qu'elle espérait délivrerait le tout à la jeune patiente. déterminé, la voici qui se dirigeait d'un pas ferme vers l'acceuil, le sourire aux lèvres, un nouveau paquel entre les mains. au fond elle ne cherchait nullement la reconnaissance, tout ce qu'elle espérait c'était pouvoir avoir la chance de redécouvrir somin sur ses patins, un énorme sourire dessiné sur ses lèvres. " encore vous ? et bien vous avez la foi. " elle rigole légèrement face à la remarque du standardiste avant de ne déposer l'album photo joliment décoré sur le comptoir. celui-ci contenait toutes les photos qu'elle avait prise de somin ainsi que de nombreux dessins d'elle. shasha était bien trop naturelle pour ne penser un seul instant que cela pouvait paraître étrange voir bizarre d'avoir pu autant photographier la jeune femme; elle se contentait simplement de capturer ces moments harmonieux et de les transcrire sur le papier. rien qui ne fut déplacé ou irrespectueux. " je vous laisse l'offrir à mademoiselle kang, n'oubliez pas de lui dire que ses fans la soutiennent et que nous pensons tous fort à elle. " elle parlait pour autrui pensant que cela ferait bien plus plaisir à la demoiselle de savoir qu'elle manquait à ses fans plutôt qu'à une unique fan qu'elle ne connaissait ni d'adam ni d'eve.


Made by Neon Demon


SHASHA

My face is kind, but not my attitude, Thin body frames with hidden volume twice as much. We go forward without holding back, no need to be cautious ~
Kang Na Ra
Kang Na Ra
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
where did it all began ? ft minnie Empty Mer 8 Aoû - 12:01
where did it all began ?
shasha & minnie

tenue - les jours se ressemblaient ici, toujours les mêmes choses et rien qui te permettait d'oublier pourquoi tu étais là. tu n'avais pas quitté l'hôpital encore, il te restait des batteries d'examens à avoir, et puis de toute façon où est-ce que tu pourrais bien aller alors que tu ne pouvais pas poser les jambes au sol, tu ne tenais pas debout, tu souffres rien qu'en bougeant dans ton lit pour te réinstaller. tu avais tout perdu. absolument tout tu songes avec amertume alors que tu fixes le monde de dehors à travers la fenêtre. la vie continuait, il faisait beau aujourd'hui et pourtant les pensées sombres qui t'habitaient t'empêchait de voir l'essentiel : tu étais en vie. c'était limite pour toi si tu n'aurais pas préféré le contraire, tu savais ce que cet accident signifiait, c'était la fin de ta carrière, tu ne pourrais pas participer aux jeux olympiques. sentant les larmes couler le long de tes joues sans chercher à les retenir, tu laisses tes émotions avoir le meilleur de toi-même comme à ton habitude depuis que tu étais alitée ici. tu laisses s'échapper un soupir d'entre tes lèvres, te mordant l'intérieur de la joue pour retenir les traîtresses qui dévoilent ton mal être, tu n'aimais pas paraître faible, ce n'était pas dans tes habitudes. on ne te connaissait pas comme ça, mais comment pouvais-tu agir autrement alors qu'on t'avait arraché les ailes ? que tu étais clouée au sol sans grand espoir de te relever de cette épreuve ? tu n'étais rien sans le patinage, et tu le savais bien, tu les avais entendu les médecins parler à ta mère, les mois de rééducation seront long, la guérison sera douloureuse, et reprendre la patinage, ce n'était pas une de tes premières options, ils exprimaient leur inquiétude à ce sujet. le patinage c'était terminé pour toi, et la réalité de cette situation ne faisait qu'enfoncer un peu plus le clou dans une douleur déjà trop vive. commençant à te sentir claustrophobe dans ta chambre d'hôpital, tu manipules les roues de ton fauteuil roulant afin de sortir de celle-ci, tu avais besoin de prendre l'air, tu ne pouvais pas rester ici une seule seconde de plus. ça avait été compliqué au départ, d'apprendre à manier ce dernier, tu avais eu de la réticence aussi, parce que accepter de l'utiliser ça signifiait pour toi rendre cette situation encore plus réelle, comme si elle ne l'était pas déjà suffisamment. et puis au bout de quatre jours coincée dans le lit, tu avais fini par craquer, tu avais eu envie de sortir, de respirer l'air frais. tu n'en pouvais plus de l'ambiance, de l'odeur, de cette sensation d’épée de damoclès au dessus de ta tête. tu traverses les couloirs à la recherche d'un endroit où aller, sur ton chemin tu croises les infirmières qui s'occupaient de toi, et malgré ton humeur dépressive tu lui adresses un léger sourire. ce n'était pas de leur faute tout ça, et elles faisaient tout ce qu'elles pouvaient pour que tu te sentes mieux. tes yeux qui parcourent les lieux, cherchant ton chemin afin de rejoindre les jardins de l'hôpital, c'était bien le seul endroit où tu te sentais à l'aise ici, où tu avais l'impression de pouvoir respirer, où l'espace de quelques heures tu pouvais oublier tout ça, tes blessures, tes peines et tes soucis. tournant au coin d'un couloir, tu tombes sur l'accueil, bon d'accord tu avais dû te perdre, on ne pouvait pas vraiment dire que tu avais un sens de l'orientation extraordinaire, tu passes devant le comptoir dans l'espoir de trouver une indication, n'importe quoi qui te donnerait l'emplacement de ce que tu cherchais. tes oreilles qui tiltent à l'évocation d'un certain nom de famille, tu t'arrêtes avant de tourner ton visage vers le réceptionniste, parlant avec une jeune femme. tu ne voulais pas passer pour quelqu'un avec un ego surdimensionné mais tu n'avais pas entendu parler d'une star portant le même nom de famille que toi ici. le standardiste, semblant sentir ton regard intrigué, tourne finalement son visage vers toi, un sourire vint éclairer son visage. « ah on dirait que c'est votre jour de chance, » qu'il lance à la jeune femme devant lui. « mademoiselle kang, voici quelqu'un pour vous. » il s'adresse à toi cette fois-ci. tu restes silencieuse quelques secondes, croisant le regard de la nouvelle venue. ton regard qui se pose sur le paquet sur le comptoir, les pièces du puzzle se mettant doucement en place petit à petit. « bonjour. » tu finis pas murmurer, souriant légèrement à la jeune femme. « ça te dit de m'accompagner ? je ne trouve pas les jardins de l'hôpital. » tu ne savais pas qui elle était, mais elle avait fait le déplacement dans l'espoir de t'offrir ce paquet apparemment, l'attention te touchait. tu en avais reçu des cadeaux depuis ton hospitalisation, une de tes infirmières te disait que la plupart venait de la même personne. tu te demandais s'ils ne venaient pas de la jeune femme qui te faisait face.

Made by Neon Demon


     
    i wanna see the sunrise and your sins, just me and you. ☾
Pavlov Dunyasha
Pavlov Dunyasha
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
where did it all began ? ft minnie Empty Lun 20 Aoû - 18:48
where did it all began ?
shasha & minnie

tenue - « ah on dirait que c'est votre jour de chance » jour de chance ? elle entrouvre les lèvres quelques peu surprise, ses yeux écarquillés par l'incompréhension alors qu'elle fixe le standardiste, son regard suivant le sien avant de ne se poser sur une jeune femme en fauteuil roulant. elle peine à stopper un cri de surprise de franchir la barrière de ses lèvres lorsqu'elle réalise qu'il s'agit de somin et se contente de dégluttir, venant tortiller ses doigts alors qu'elle sent le regard de son idole se poser sur elle. elle n'avait jamais eu la chance de se trouver aussi près de la jeune artiste, de un parcequ'elle n'en avait guère eu la possibilité physique, les entraineurs de celle-ci empêchant les fans de s'approcher de trop près des patineurs et de deux parce que dunyasha aurait probablement peiné à s'exprimer clairement. son coréen n'était pas parfait et le stress l'aurait sans aucun doute rendu incompréhensible. de quoi laisser une première impression bien médiocre à la patineuse. " bonjour " souffle t-elle dans un murmure, incapable d'en dire plus sans bafouiller. si cela pouvait paraître bénin pour beaucoup, ce n'était guère le cas de dunyasha. somin avait fait renaître en elle sa passion pour le dessin, elle avait rendue la vie en Corée du Sud plus plaisante, plus agréable, plus colorée. alors quand bien même elle n'en avait guère conscience, la jeune patineuse avait une place importante dans la vie de la jeune russe. " oui bien sûr, je peux vous accompagner. " sa réponse est presqu'automatique alors qu'elle frotte nerveusement ses mains sur son jean avant de récupérer son cadeau, remerciant d'un signe de tête le standardiste. elle se rapproche rapidement de la jeune femme, se faisant violence pour ne guère pousser son fauteuil roulant; elle ne voulait guère blesser les sentiments de la jeune femme et quand bien même elle ne connaissait guère personnellement somin, elle avait le préssentiment que celle-ci n'apprécierait guère qu'on l'assiste. l'accident avait été d'une telle violence que dunyasha pouvait à peine en mesurer l'ampleur des dégats physiques mais plus encore psychologiques que cela avait eu sur la jeune femme. resserrant le cadeau contre sa poitrine, elle en vient soudainement à se demander si il s'agit d'une bonne idée de l'offrir à la jeune femme. elle avait eu des échos sur l'état physique de celle-ci mais ne s'était pas imaginé la voir en fauteuil roulant. et si les photos, les dessins, les peintures n'avaient que pour effet d'aggraver son état psychologique. shasha n'avait rien d'une psychologue, pour tout dire elle n'en savait strictement rien. elle ne pouvait se contenter que de suppositions. « les jardins sont dans l’arrière cours, il fait relativement beau aujourd’hui vous allez voir leur parterre de fleurs est sublime et avec un peu de chance vous entendrez les oiseaux roucouler et se baigner dans la fontaine. » finit-elle par prononcer de sa voix fluette. elle tente de maitriser son accent russe quand bien même celui-ci ressort de manière flagrante. shasha ne parle coréen que depuis onze mois, elle avait certes suivis des cours intensifs mais son vocabulaire restait très méthodique et restreint, la jeune russe s’exprimait donc fréquemment de manière bien trop polie et mélangeait les mots, rendant parfois les situations relativement cocasse. « je m’appelle dunyasha mais en coréen on m’appelle shasha c’est plus simple. » osait-elle enfin se présenter, un sourire réservé dessiné sur ses lèvres rosies. shasha était de nature à en faire trop, une fille simple d’esprit qui ne réfléchissait pas bien loin. elle était d’un naturel tel qu’elle en oubliait parfois que cela pouvait surprendre voir déranger. pourtant aujourd’hui était bien l’une des rares fois où elle portait une attention méticuleuse aux moindres de ses faits et gestes. elle se souvenait encore de l’accident, de la voiture dans laquelle était somin à l’instant même où celle-ci se faisait percuté. de sa main qui faisait des signes en direction du véhicule dans l’espoir que la jeune femme l’aperçoive et ce, une fraction de seconde avant la collision. puis de ce sentiment d’impuissance face à l’incident, de ses doigts tremblants qui composaient le numéro des secours et de sa voix bégayante incapable d’expliquer dans un coréen correct ce qu’il venait de se produire. « vous avez déjà mangé ? » question basique, redondante, probablement posée trois fois par jour par les infirmière. shasha n’osait pas aborder le sujet du patinage, elle n’osait pas poser de questions déplacés, elle n’osait même pas la regarder alors comment aurait-elle pu poser une question à caractère personnel, lorsque ni l’une ni l’autre ne se connaissaient ? enfin lorsque somin ne la connaissait guère, aurait été plus juste.  


Made by Neon Demon


SHASHA

My face is kind, but not my attitude, Thin body frames with hidden volume twice as much. We go forward without holding back, no need to be cautious ~
Kang Na Ra
Kang Na Ra
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
where did it all began ? ft minnie Empty Sam 15 Sep - 17:19
where did it all began ?
shasha & minnie

tenue - les journées dans ta chambre se ressemblaient toutes les unes aux autres, toujours les mêmes choses. tu te réveillais, on venait te voir, tu avais des batteries d'examens à suivre, puis ton rendez-vous avec le psychologue de l'hôpital et ainsi de suite. la monotonie faisait désormais partie de ton quotidien, et tu n'étais pas certaine de pouvoir garder le moral si ça continuait. tu avais l'impression de devenir folle entre les quatre murs blancs de ta chambre, ce n'est même pas comme si tu pouvais l'aménager à ta façon, non tu ne pouvais pas. ta mère avait beau avoir apporté des objets personnels de chez toi, des livres notamment pour que le temps te paraisse moins long, tu ne te sentais pas bien ici. ce n'était qu'un rappel perpétuel de ce qu'il s'était passé, de ce que tu avais vécu, de ce que tu avais perdu. incapable de rester une minute de plus dans cette chambre impersonnelle, fade et déprimante, tu décides d'aller te balader, du moins là où le fauteuil dans lequel tu te déplaçais pouvait te le permettre. les jardins de l'hôpital était un endroit que tu avais découvert, un lieu où tu pouvais être tranquille, dans tes pensées sans que l'on vienne te déranger. tu oubliais, l'espace de quelques instants. cherchant ton chemin dans les couloirs, tu finis par débarquer à l'accueil, une immense salle bien décorée. tu tournes ton visage quand tu entends une voix masculine s'adresser à toi, le standardiste qui te fait signe avec un sourire sans que tu ne saches encore vraiment de quoi il en retourne. en passant devant eux, tu les avais vaguement entendu parler de quelqu'un oui, mais tu préférais ne pas y apporter trop d'attention, tu n'avais pas besoin d'en plus de passer pour une prétentieuse. mais quant tu croises le regard de la jeune femme, tu laisses un léger sourire naître sur tes lèvres, elle était jolie, tu ne pouvais le nier. depuis ton arrivée dans ce lieu, tu avais eu des présents de tes fans, des petits mots pour te souhaiter un bon rétablissement, toute leurs attentions te touchaient, t'apportaient un peu de force dans cette épreuve. vous n'aviez pas encore fait de communiquer sur la situation, sur le fait que tu ne pourrais sûrement plus retrouver le plaisir de patiner sur glace. le cygne que tu étais s'était écrasé au sol, avec peu d'espoir de pouvoir s'envoler de nouveau. tu vois la nervosité dans le regard de la demoiselle, dans ses gestes, ton sourire qui s'étire un peu plus, était-elle intimidée d'être en ta présence ? tu te souviens les premières fois que tu avais pu rencontrer tes patineurs préférés, tu étais comme une enfant le soir de noël, tu avais des étoiles dans les yeux mais tu avais été tellement gênée d'être en leur présence, comme si tu n'arrivais pas trop à y croire non plus. la jeune femme ressentait-elle de tels sentiments elle aussi ? laissant l’accueil derrière vous, tu l'entends t'expliquer la direction à prendre, un petit sourire amusé qui s'inscrit sur tes lèvres, tu détectes un léger accent dans sa voix, la curiosité qui vient titiller ton esprit. ça rendait sa voix mélodieuse, tu songeais. une voix douce, comme elle semblait l'être. elle se présente enfin à toi, tu tournes ton visage vers elle, observant le sien de tes yeux bruns. « c'est un joli prénom, d'où viens-tu pour en avoir un aussi mélodieux ? » tu lui demandes doucement, tu ne disais pas cela pour lui faire plaisir uniquement, tu pensais vraiment que ce prénom était beau. exotique même, c'était loin d'être un prénom de votre nation, ce qui ne fait qu'attiser les flammes de ta curiosité. le chemin qui se déroule en silence en dehors de vos quelques brides de conversations, comme si vous ne saviez pas trop quoi dire, shasha n'osait probablement pas évoquer certains sujets, elle ne serait pas la première à le faire avec toi, depuis l'accident, on te traitait comme si tu étais une poupée fragile. si tu pouvais le comprendre, tu en avais assez de la pitié des autres, que toi tu ais du mal à accepter ce qu'il s'était passé, que tu te morfondes sur toi-même était une chose, mais que les autres te rappellent à quel point ce que tu avais perdu était important pour toi, tu n'en avais pas besoin. tu le faisais suffisamment toute seule. sa question qui te surprend un peu tu devais l'avouer, tu pensais pas que ce serait une qu'elle te poserait, tu laisses une légère grimace déformer tes traits. « non, au moins les séries ont raison sur ce point. la qualité n'est pas la meilleure. » ce n'était pas dégueulasse, mais pas super non plus, si tu pouvais éviter tu t'en porterais mieux. « est-ce toi qui a déposé tous ces petits cadeaux ? » tu lui demandes finalement, une nouvelle trace de douceur dans la voix. tu avais eu écho de la présence d'une jeune femme pour t'offrir ces présents, une attention qui t'avait touché, sincèrement.

Made by Neon Demon


     
    i wanna see the sunrise and your sins, just me and you. ☾
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
where did it all began ? ft minnie Empty

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !
Tu veux y prendre part ?
Viens vite te renseigner par ici !