Revenir en haut Aller en bas



 
POUR LES NOUVEAUTÉS C'EST PAR ICI ! :heart:
BONNE RENTRÉE A TOUS NOS ETUDIANTS :cute:

Aller à la page : Précédent  1, 2

Save me from my own demons [#Tsuma]

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Bang Soo Yeong
Bang Soo Yeong
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 25 Oct - 21:37
Save me from my own demons
#Tsuma


Pourquoi je lui avais débité tout cette histoire ? Je lui avais tout raconté, mes parents. Ce que j’avais subi pendant mon adolescence quand j’étais tombé amoureux de Junhee, ce que mes parents avaient fait pour soit disant me sauver. Ses cachets qu’ils m’avaient forcé à prendre pendant plusieurs années, il m’avaient retournés le cerveau dans tous les sens du terme. Tout était sorti et…. je ne m’étais jamais autant confié à quelqu’un dans ma vie. J’avais manière aussi…. directe en tout cas. Bien des fois j’avais laissé sous-entendre des choses? J’avais parlé à Shin de ma relation compliquée avec mes géniteurs, mais… jamais de cela. Kuma. Venait de tout apprendre sur moi et je l’avais débité naturellement. Parce que dans le fond, j’avais ce sentiment qu’on se ressemblait beaucoup. J’avais ce feeling, j’avais toujours eu ce feeling avec le japonais. Je savais qu’on pouvait bien s’entendre lui et moi. Et c’était peut-être pour cela que je m’étais allé à faire quelques confessions. Je le regardais alors qu’il me répondait, je ne savais ce qu’il ressentait, mais je n’avais pas l’impression qu’il était dégouté ou qu’il me prenait pour un fou. Je ne pus m’empêcher de sourire tristement. C’est comme ça, maintenant le mal est fait, et je parlais aussi bien de mal physique que psychologique. Mais pour le côté psychologique, j’avais fini par accepté avec le temps. Ma pansexualité faisait partie de moi, mais quand j’étais plus jeune j’avais voulu la repousser, me détestant de ressentir de l’attirance pour tout le monde en dépit de leur genre. Mais ça Junhee m’avait tant aidé pour accepter ce que j’étais. Maintenant, il ne restait que ces séquelles qui perdureraient à vie. Faut que je vive avec ce cerveau qui fonctionne à l’envers, c’était triste mais c’était comme ça. Mais je ne pouvais pas passer à côtés de tous les mots si bienveillants de mon ami. Merci Kuma… merci pour tout, de m’avoir écouté, de m’avoir sauvé de ma crise d’angoisse, d’avoir pris du temps, de veiller sur moi mais de me laisser dormir chez lui. Bref merci pour tout. C’était vraiment un type exceptionnel. Je relevai ma tête quand la voiture perdit de sa vitesse, arrivés ? Rapidement j’eus la confirmation, puis il me semblait reconnaître les lieux. Je sortis et me dirigeais vers l’appartement Kuma, alors qu’il n’était pas très loin de moi. Il était si attentif, j’avais du mal à croire qu’un homme puisse être aussi doux que ça, il ne cessait de m’étonner Kuma. Nous étions rapidement arrivés chez lui, j’obéis docilement quand il me conseilla d’aller sur son canapé, d’un côté il avait raison, j’avais besoin. Mais à peine eus-je été assis que j’entendis une autre voix. Hein quoi comment pourquoi ? Y’avait qui ? je haussais les sourcils alors que je captais que des brides de conversations très bizarres. mais de quoi il parlait là ? Puis avec qui en plus ? Je tentais de me pencher pour voir ce qu’il se passait, mais sans grand succès ? C’est quand la personne se tourna vers moi, une demoiselle, quand elle me salua, je me penchai perturbé par cette rencontre et surtout paumé parce que…. KUMA AVAIT UNE GOSSE DANS LES BRAS. UNE GOSSE ! Wow, mais…. IL LA SORTAIT D'OÙ ? Bon ok, probablement de sa bite. Je fis les yeux tout rond alors qu’il s’assit à coté de moi, je regardais la petite fille dans ses bras. Elle si…. adorable ? Un tout petit être humain. C’était si mignon, je me mis à sourire comme un imbécile. J’avais toujours adoré les gamins. C’est ta fille ? Je suis bête bien sûr que c’est ta fille, elle te ressemble, pour moi c’était évident, je savais observé les traits d’un visage -habitude de dessinateur- et clairement je voyais les traits communs entre Kuma et ce bébé avec un visage immature. Je relevais le regard vers lui, décidément Kuma était plein de surprises. j’aurais pu imaginer beaucoup de chose de lui, mais papa de famille ? Non. Comment elle s'appelle ? Demandais-je tout bas pour éviter de déranger la petite dans son presque-bientôt sommeil. Ce n’était pas le moment de l’empêcher de dormir après tout.

made by black arrow


I was a liar, I'll never be holy in your eyes, but you'll never be either. 'Cause I know that underneath your smile. Hides the nights that you regret and the days you can't forget, 'cause you know me, and we'll never be  holy
Matsuo Kuma
Matsuo Kuma
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 6 Nov - 0:10
Save me from my own demons
#Tsuma


il dit vrai, le mal est fait, mais quand même. si tu t'attendais à ce que tsuki cache une histoire du genre ? pas le moins du monde. tu avais plus ou moins deviné qu'il avait quelques soucis, après tout, pour bosser là où il travaillait avant, il faut très souvent ne pas avoir le choix, mais tu n'as jamais été indiscret à ce propos. pourtant, oui, tu l'apprécies beaucoup tsuki. personne ne mérite de vivre ce qu'il a vécu, et certainement pas lui. ton coeur se serra lorsqu'il reprit la parole, t'annonçant qu'il devait maintenant vivre avec un cerveau en vrac, tu lui lances un regard, tes lèvres plissés. « tu sais tsuki.. si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas. » il est vrai que tu ne peux pas faire grand chose, tu ne peux pas changer le passé, mais voilà, s'il a besoin de quelqu'un, il pourra compter sur toi. peu importe la raison d'ailleurs, même s'il n'a qu'envie de discuter, tu seras son oreille le temps qu'il le voudra. alors quand il te remercie, tu hausses doucement les épaules. il n'a pas besoin de te remercier, d'ailleurs, tu retrouves un fin sourire qui se veut rassurant. « tu n'as pas à me remercier. » pourquoi le ferait-il ? tu faisais tout ça de bon coeur, parce que tu en avais envie. et puis, tu trouvais ça normal. d'ailleurs, vous ne tardez pas à arriver à ton appartement, et tant mieux. vous serez sans doute plus tranquille si tsuki veut continuer de discuter. tu descends de la voiture, te dirigeant vers l'immeuble aux côtés de tsuki, tu grimpes rapidement les marches jusqu'à arrivée face à ta porte d'entrée. en poussant cette dernière, t'es surpris d'y retrouver sakura dans les bras de sa nounou. nounou qui s’éclipse assez vite. tu en profites pour venir doucement t'asseoir à côté de tsuki, sakura dans les bras, à moitié endormie. apparemment, elle ne voulait pas fermer l'oeil avant que tu sois là, d'habitude, elle peut très bien dormir sans toi, mais il y a des soirs où elle ne le veut pas, la preuve. tu en oublies presque que tsuki n'est pas au courant. c'est devenu tellement normal pour toi, pourtant, tu es si jeune pour être papa... mais tu n'as même pas relevé, à sa réflexion, tu ne peux t'empêcher de sourire tendrement, lançant un regard vers ta fille dans tes bras. il n'est pas le premier à dire qu'elle te ressemble, mais qu'est-ce que tu aimes qu'on te le dise, il faut dire que... ta fille, c'est ta fierté. « oui, c'est ma fille. » reprends-tu, avec fierté. « tu es à l'aise avec les enfants? » tu préfères demander par habitude, la plupart de tes amis ne le sont pas. même ton meilleur ami, qui est également son parrain. il a désormais l'habitude, depuis un an, mais au début.. c'était assez compliqué, cela dit, tout dans son attitude te prouve qu'il n'a pas l'air mal à l'aise, tu espères ne pas te tromper. « elle s'appelle sakura. » reprends-tu, baissant le regard vers sakura. ses paupières papillonnent de fatigue, encore une fois, elle serait beaucoup trop timide si elle était en forme... pourtant, la présence de tsuki n'a pas l'air de l'alerter, et ce n'est pas faute de pas l'avoir vu, puisqu'elle posa ses petits yeux sur lui. « j'suis sûr qu'elle va t'adorer. » tsuki est doux et adorable, il n'y a pas de raison pour que le courant ne passe pas avec sakura.


made by black arrow




tell me all the things
that you wanna say.
Bang Soo Yeong
Bang Soo Yeong
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 17 Nov - 19:43
Save me from my own demons
#Tsuma


Je souriais doucement à mon ami, l’air de rien sa présence à cet instant signifiait énormément pour moi. Pour ne pas dire tout même. Il était présent quand personne ne l’était. Il m’avait soutenu, il avait pris du temps pour calmer mon angoisse, il avait lâché ses amis, proposé de dormir chez lui. Nous n’étions pas de amis proches, et pourtant il s’était montré si généreux et si patient et il avait écouté toute mon histoire et ça… ça c’était important pour moi. Parce que personne ne savait complètement pour mon histoire de vie. Du moins si Junhee savait et Aran savaient tous les deux tout ce que ma vie avaient pu être, mes parents, les drogues, la prostitution, tout, mais eux, il fallait dire qu’il m’avaient connu avant cette période bien sombre de ma vie. Ils avaient connu Tooru avant de connaître Tsuki. Maintenant je n’étais que Tsuki et c’était comme tel que je me présentais. C’était la première fois que je m’ouvrais à quelqu’un qui ne connaissait pas ma situation, c'était la première fois que j’avais le courage d’en parler. Bien que je savais que mon ivresse avait bien aidé à cette confession j’en avais conscience. Alors que la nounou s’éclipsait de l’appartement de Kuma, je tombais nez à nez avec ce tout petit être humain dans les bras de mon ancien amant. J’étais étonné, épaté même, parce que je ne savais pas qu’il avait un gosse. N’empêche que même avec mon état d’ivresse - bien qu’il commençait doucement à descendre - j’arrivais à voir la ressemblance entre ses deux êtres. Un fin sourire attendri se pose sur mes lèvres alors qu’il me confirma que ce petit bébé était bien sa fille. Elle est si belle, j’aimerais bien la dessiner, dis-je sans vraiment m’en rendre compte. Je relevais le visage doucement vers Kuma quand il me demanda si j’étais à l’aise avec les enfants et vu le sourire gaga que j’avais sur les lèvres ça devait répondre à sa question. Mais des gens étaient mal à l’aise avec les enfants ? Les gens étaient bizarres quand même. Oh oui je suis à l’aise avec les enfants et les enfants m’aiment beaucoup. Mon ex dit que c’est parce que je suis encore un grand gosse moi-même. Je l’avais dis avec un petit rire discret pour ne pas tirer la petite de son état somnolent. Naturellement je demandais alors le prénom de la fille de mon amie. Un ours qui donne une fleur de cerisier, c’est drôle, dis-je hilare. Alors doucement je regardais la petite avec des yeux attendris et je pris sa petite main entre mes doigts pour la tenir en douceur  Enchanté Sakura J’étais complètement absorbé par la petite alors que ses petits yeux étaient posés sur moi. Ben alors petite tu ne voulais pas dormir sans papa ? Maintenant il faut que tu te reposes, c’est pas une heure pour les princesses, je l’avais dit doucement en gardant sa main entre mes doigts. Je relevais mes yeux vers Kuma avec un sourire enjoué sur mes lèvres. Tu crois ? Puis alors il me vint cette idée. Tout en regardant Kuma, je lui dis doucement. Je…. Tsuki, c’est pas vraiment mon prénom. Je me le suis donné quand j’ai coupé avec ma famille. Je souris en regardant la petite qui me rendait aussi tendre qu’une guimauve. Je m’appelle Tooru, avais-je dit en parlant avec une voix qui témoignait de mon état de gagatitude assez avancé. Mais je veux que tu m’appelles Tsuki, mais, je voulais que tu le saches. Que tu saches qui je suis vraiment, c’était stupide, mais important pour moi. Je sentais que Kuma était en train de prendre une place dans ma vie et… je ne voulais pas lui mentir. Je voulais qu’il me voit tel que j’étais, sans mensonge.

made by black arrow


I was a liar, I'll never be holy in your eyes, but you'll never be either. 'Cause I know that underneath your smile. Hides the nights that you regret and the days you can't forget, 'cause you know me, and we'll never be  holy
Matsuo Kuma
Matsuo Kuma
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mer 12 Déc - 2:15
Save me from my own demons
#Tsuma


son sourire s'élargit face aux paroles du jeune homme. il était toujours touché quand on complimentait sa fille, quoi de plus normal pour un père ? évidemment, à ses yeux, sakura était la plus belle des petites filles, mais c'était normal, il aimait beaucoup trop son enfant. pourtant, devenir père n'était pas dans ses projets, sakura n'était pas vraiment désiré mais kuma n'aurait pas été du genre à fuir, assumer ses responsabilités était quelque chose qu'il se devait de faire, et c'est étrange, mais maintenant, quand il y pense, sa vie serait bien différente si sakura n'avait pas été là. elle lui apporte tellement de bonheur, sa vie, c'était son bijou, alors quand tsuki lui avoua qu'il aimerait la dessiner, kuma haussa les sourcils, gardant son fin sourire. « vraiment? » une courte pause, avant qu'il ne reprenne la parole. « elle ne sait pas trop rester immobile par contre, » il ricana légèrement. « ça ne sera pas simple pour toi. mais j'aimerais tellement voir ce que ça donnerait. » il n'avait malheureusement pas eu l'occasion de voir les œuvres de tsuki, il fallait dire qu'ils avaient bien mieux à faire tous les deux, quand ils se sont rencontrés… quand tsuki répondit à sa question, kuma hocha doucement la tête, gardant ce même sourire sur les lèvres. « tant mieux alors. » la plupart de ses amis n'étaient pas vraiment à l'aise en présence d'enfants, bien qu'ils avaient pris l'habitude avec sakura, maintenant. « c'est mignon... » ne pouvait-il pas s'empêcher d'ajouter. bah oui, c'est vraiment mignon de rester un grand enfant. kuma faisait partie de ces personnes qui persistaient à croire que personne ne devrait grandir. on se sent si bien, étant enfant... même si kuma n'avait pas eu une enfance si heureuse que ça. son regard jongla entre le tatoueur et sa fille, la manière dont il s’adressait à elle était si adorable, que ça l’attendrissait. effectivement, il était à l’aise avec les enfants, ça se voyait. et puis, il n'avait pas tout à fait tort, il était tard -- d'où la surprise en la voyant réveillée. et puis maintenant qu'il était là, sakura n'allait pas tarder à s'endormir, elle s'endormait presque déjà dans ses bras, même si elle était tout de même intriguée par la présence de tsuki, qu'elle ne connaissait absolument pas. le regard de kuma se baissa sur la main de sa fille, enroulant un des doigts de tsuki, il trouvait ça d'autant plus adorable. à sa question, kuma hocha doucement la tête, baissant d'un ton, pour ne pas trop perturbée sakura qui tombait peu à peu dans les bras de morphée. « j'en suis sûr, même. » tsuki était beaucoup trop doux, sakura serait forcément à l'aise avec lui. kuma savait déterminer le genre de personnes que sa fille adorait, avec qui elle se sentait le plus à l'aise et il en était certain, tsuki en faisait partie. pendant quelques secondes, il baissa son regard attendri, observant sa fille fermer les yeux de plus en plus fréquemment, avant de relever le visage vers tsuki qui reprit la parole hésitant. il fronça les sourcils. il ne s'appelait pas vraiment tsuki ? kuma ne s'attendait pas à une telle révélation --ni aux autres révélations auxquelles il a eût droit. mais.. pourquoi lui dire ? tsuki ne tarda pas à lui révéler sa "vraie" identité, tooru. lorsqu'il termina de lui expliquer, kuma hocha doucement la tête. « j'suis assez surpris d'apprendre ça.. mais tu n'étais pas obligé de me le dire tu sais... » une manière comme une autre de lui faire comprendre que ça ne changeait absolument rien, il vint même ajouter: « tu as bien le droit d'être qui tu veux, tsuki. » cependant, il était touché de voir qu'il se confiait à lui de cette manière, et ne pût s'empêcher d'ajouter: « je suppose que tu as changé pour une raison, et si tu te sens mieux comme ça.. c'est le plus important. » kuma était bien trop chill pour prêter attention à ce genre de détails, tout le monde avait droit de vivre sa vie comme il l'entendait, et encore une fois, s'il se sentait mieux depuis, c'était même une bonne nouvelle. « en tout cas, je continuerai de t'appeler tsuki, tu n'as pas à t'en faire pour ça. » ajouta t-il, avec évidence, tout en serrant sakura contre lui. ça lui paraissait logique mais peut-être que tsuki peinait à croire qu'il pourrait désormais se tromper, cependant, pour lui, il restait tsuki. dans une confidence, il reprit la parole: « j'suis touché de voir que tu te confies à moi, pour tout ça.. que tu me fasses confiance. » et on pouvait l'entendre au son de sa voix alors que son tendre sourire s'élargit davantage.


made by black arrow




tell me all the things
that you wanna say.
Bang Soo Yeong
Bang Soo Yeong
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 11 Jan - 0:12
Save me from my own demons
#Tsuma


Je souris doucement à la petite qui était en train de s’endormir dans les bras de Kuma. Il n’empêchait que mon aîné était bien la dernière personne au monde que j’aurais vu avoir un enfant. Mais maintenant que je le savais, j’avouais que ça lui allait bien, il était adorable et je me doutais qu’il devait aussi être un père formidable en plus de cela. Et quand il me demanda qui j’étais à l’aise avec les enfants je ne pus m’empêcher de répondre le plus sincèrement du monde. Après tout Jun Hee disait lui même que j’étais encore un gamin moi-même et même qu’il était ma nounou. Et je ne manquais jamais de taquiner et l’appelant Eomma pour me moquer amicalement de lui. En tout cas cette enfant avait l’air d’un véritable ange. Je ne savais pas si c’était le cas - enfin après tout c’était normal pour un enfant d’être vivant et de faire des bêtises - mais elle avait vraiment l’air d’un petit ange à cet instant. Je pris sa petite main entre mes doigts et lui parla de la voix la plus douce possible. Une petite princesse qui allait tomber dans le bras de Morphée. Puis de manière naturelle, je me confiais à mon ami. Pour la première fois de ma vie, je me confiais à quelqu’un de cette manière là. Pour la première fois de ma vie ce prénom ressortait de mes lèvres et quelqu’un connaissais ma “véritable” identité. Parce que Kuma, je sentais qu’il commençait à devenir important pour moi. Il avait été là pour moi et rien que ça, ça signifiait énormément. Je voulais qu’il sache qui j’étais, qui j’étais vraiment. J’acquiesçai doucement quand il me supposa que j’avais une pour raison bien précise, mais surtout, oui je me sentais mieux de lui avoir dit. C’est important pour moi que tu… sache qui je suis vraiment. Je remontai mon regard vers, arborant un sourire rassuré quand il respecta mon désir de continuer à me désigner sous le prénom de Tsuki. Naturellement je posais ma mains sur la sienne quand il parla. J’étais touché par la sincérité de l’instant. Un moment simple mais je sentais qu’il se passait un truc, rien de romantique, simplement une amitié qui se créait. Quelque chose de fort et de profond. J’aimerais… qu’on soit ami Kuma. J’avais penché la tête et sourit sincèrement, parce que je le pensais vraiment. Kuma était doux, Kuma était un garçon qui ne prennait pas la tête et après cette soirée, je lui devais beaucoup. Mais… Kuma, désolé si je suis intrusif. Je pris une inspiration avant de me lancer. Tu es papa célibataire ? Parce que sinon je supposais qu’il n’aurait pas fait gardé sa fille jusqu’à tard. Mais j’étais curieux, probablement trop d’ailleurs.


made by black arrow


I was a liar, I'll never be holy in your eyes, but you'll never be either. 'Cause I know that underneath your smile. Hides the nights that you regret and the days you can't forget, 'cause you know me, and we'll never be  holy
Matsuo Kuma
Matsuo Kuma
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mer 20 Fév - 16:54
Save me from my own demons
#Tsuma


si kuma a été un enfant plutôt turbulent et bruyant, sakura, elle, c’est tout l’inverse. elle doit probablement tenir ça de sa mère. c’est une enfant très calme, peu bavarde et très timide avec les personnes qu’elle ne connaît pas. habituellement, sakura aurait certainement caché son visage en apercevant tsuki, une personne qui lui est encore inconnue, mais bien trop abattue par la fatigue, kuma se demande même si elle s’est rendu compte de sa présence. certainement que oui, puisqu’elle a posé son regard sur lui, un regard endormi, de toute façon, morphée ne tarde pas à l’enlacer de ses bras tandis que les deux jeunes garçons continuent de discuter. tsuki se confie même à kuma, sur sa véritable identitée. un acte qui touche le jeune papa, s’il se confie à lui, c’est bien parce qu’il lui fait confiance, pas vrai ? à la réponse de tsuki, kuma étire un doux sourire des plus sincères. « si tu te sens mieux ainsi, c’est tout ce qui compte. » c’est vrai, quoi. tsuki n’est pas son vrai prénom, et alors ? il a bien changé pour une raison, qui ne regarde que lui, mais ce n’est pas les affaires du jeune papa. il ne va certainement pas se mêler de ce qui ne le regarde pas, il laisse simplement tsuki se confier à lui, parce qu’il en a sans doute besoin, et puis, kuma sera toujours là pour l’aider. il l’apprécie énormément, outre le fait qu’ils ont tous les deux passés du bon temps, tsuki est un jeune homme terriblement adorable. kuma ne fait pas partie de ces personnes qui ne veulent plus rien savoir de leurs conquêtes, bien au contraire. tsuki dépose sa main sur la sienne, lorsque le jeune père parle de nouveau. un geste qui fait sourire kuma, alors que tsuki lui annonce vouloir être ami avec lui. continuant de bercer sakura, qui était désormais totalement endormie, il reprend: « avec plaisir, tsuki. » oh que oui, ça lui ferait plaisir. il aurait évité de le faire, si tsuki l’avait désiré, mais ce n’est pas le cas. il lance un regard vers sa fille, un sourire attendri sur les lèvres avant de le reposer sur tsuki qui semble d’un coup, bien hésitant. il lui pose une question qui peut paraître, certes, intrusive, mais qui ne l’est pas aux yeux de kuma. quoi de plus normal que de se poser ce genre de questions ? « oui, je suis papa célibataire. » reprend t-il, lui adressant un fin sourire avant de se lever doucement. d’un signe de la tête, il demande indirectement à tsuki de le suivre. il se dirige alors vers la chambre de sa fille, où il vient la déposer, délicatement dans son lit. repliant les draps sur son petit corps, il dépose, par réflexe et habitude, un baiser sur son front avant de sortir de la chambre, éteignant la lumière. « pour tout te dire… je n’ai sakura qu’une semaine sur deux. » commence t-il, à raconter, en fermant doucement la porte de la chambre. il reprend la direction du salon. « elle passe une semaine chez moi, et une autre chez sa mère. et sa mère et moi… n’avions jamais réellement été en couple. » reprend t-il, s’installant sur le canapé. un sourire assez lourd de sens, hm, tsuki comprendra sans doute ce qu’il veut dire. un coup d’un soir, rien de plus. « mais elle est tombé enceinte… elle ne voulait pas avorter, j’ai assumé mon rôle de père. c’est pour cette raison qu’avec le mien… ça n’a pas été facile. » il s’était confié à lui plus tôt, à ce propos. « je viens d’une famille assez aisée, et noble. quand ils ont appris que j’avais mis cette fille enceinte, j’ai été mis dehors. »


made by black arrow




tell me all the things
that you wanna say.
Bang Soo Yeong
Bang Soo Yeong
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 23 Fév - 18:20
Save me from my own demons
#Tsuma


Je souris doucement à Kuma. Oui, je me sentais bien après m’être confié. Parce que Kuma était plus qu’un type avec qui j’avais couché une fois. Il était plus que ces types avec qui j’avais couché par obligation. Je l’appréciais Kuma et je voulais qu’on soit plus que de simples coups d’un soir, bien sûr je ne voulais pas sortir avec lui, parce que je n’avais pas ce genre de sentiments pour le japonais, j’aurais aimé être ami avec lui, vraiment. Et sa réponse me fit d’autant plus sourire. Parce que j’avais le sentiments que ce sentiment était réciproque. Puis cette question qui me brûla les lèvres; Peut-être étais-je trop curieux, alors je pris quelques précautions avant de commencer ma question. Je restais un peu con quand il annonça qu’il était père célibataire. Au moins il y avait pas mal de choses qui semblaient logiques. Et dans le fond, j’admirais Kuma à cause de cette révélation. Il devait avoir un courage immense pour élever un enfant seul. Alors qu’il me fit une signe de tête je le suivis naturellement, jusque dans la chambre de la petite. Je restais silencieux de peur de faire un bruit de trop qui réveillerai la petite par mégarde. Je ne pus mp’empêcher de sourire alors que je le vis agir comme un vrai père de famille, parce que c’était vraiment adorable et c’était toujours plaisant de découvrir une facette que je n’aurais pu soupçonner chez mon ami. Alors qu’il m’expliquait sa situation plus en détail, je chochais de temps en temps la tête, écoutant attentivement ses dires. Ainsi j’appris que Sakura était née d’une relation d’un soir, ce qui expliquait encore plus de choses. Je me réinstallais avec lui tout en continuant de l’écouter, la conversation devint encore plus intime alors qu’il parla de ses parents. Je restais con. Révélation. Lui aussi avait été mis dehors avec la mère de Sakura, rejeté par sa prestigieuse famille. Je me mis la main sur la bouche, bien loin d’imaginer que le nippon aurait pu vivre un tel passé. Je ne pensais pas que tu avais vécu de telles choses, je … je suis désolé. Mais j’étais touché, parce que lui aussi se confiait à moi et c’était important. Je penchai naturellement la tête sur le côté. Finalement on se ressemble plus que je ne l’aurai imaginé. Je…. comment tu t’es débrouillé ? Après la mère de Sakura ? J’espérais secrètement qu’il n’ait pas eu à vivre à la rue comme moi par le passé. Je suis content qu’on ai pu… parler de tout ça, c’est la première fois que j’en parle à quelqu’un en fait, et je ne m’étais pas vraiment attendu à ce que la discussion prenne cette tournure en fait. Mais je ne regrettais en rien

made by black arrow


I was a liar, I'll never be holy in your eyes, but you'll never be either. 'Cause I know that underneath your smile. Hides the nights that you regret and the days you can't forget, 'cause you know me, and we'll never be  holy
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
Aller à la page : Précédent  1, 2

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !
Tu veux y prendre part ?
Viens vite te renseigner par ici !
Shark Attack !
Après avoir sué pendant 12 longs mois et fait preuve d'un travail d'équipe admirable, nos p'tits requins s'imposent en tête du classement et remportent la coupe des fraternités, pour la troisième année consécutive. Un trophée, ma foi, bien mérité. Alors, bravo à vous, les Sango ♡

La team animation, la
radio et la TM recrutent
Pour en savoir plus, clique ici !