Revenir en haut Aller en bas



 

avatar
Yu Jasun
❝ PRESIDENT ♛ I'M YOUR LEADER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 7 Sep - 10:51

   I'll always remember that feeling in my chest ★ #Jana
 

    C'était la fin de la journée. Ou du moins, une fin de journée anticipée, puisque son prof d'anglais n'était pas là. Jasun, bientôt 15 ans, quitte le vestiaire de son collège alors qu'il termine deux heures de sport consacrées au basket. Quand on lui annonce qu'il a fini journée, il arque un sourcil et regarde l'heure à sa montre au poignet gauche. 16h. Un mince sourire étire ses lèvres alors qu'il reprend sa marche, sa main droite tenant la sangle de son sac. Il passe une main dans ses cheveux et se fait surprendre par une fille de sa classe qui le dépasse, lui lançant un sourire. T'as super bien joué! le complimente-t-elle avant d'accélérer le pas avec ses copines. L'adolescent la regarde partir en se disant qu'elle était plutôt mignonne cette fille, mais pas aussi mignonne que la fille avec qui il vivait sous le même toit depuis presque 8 ans déjà.

Arrivé à la maison familiale logiquement vide puisque tout le monde rentre vers 18h, il monte à sa chambre et pose son sac sur le lit, retirant la veste de survêtement aux couleurs de son collège. Il rassemble des affaires de rechange et part directement à la salle de bain pour passer à la douche. Il ne sait pas vraiment ce qu'il va faire ensuite, peut-être qu'il étudiera, ou finira enfin ce livre qu'il doit lire pour ses cours de littérature. Mais en attendant, il va profiter d'être seul pour passer un peu plus de temps sous la douche...


avatar
Yu Sana
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 9 Sep - 7:54

   I'll always remember that feeling in my chest ★ #Jana
 

    Elle avait quitté les cours à l'heure du repas, fiévreuse et épuisée. cela ne lui arrivait que rarement de se sentir mal au point de devoir quitter l'école et ce n'était que sous les menaces de l'infirmière et après accord de sa mère qu'elle avait quitté l'établissement pour rentrer à la maison. allongé dans son lit, elle avait passé une poignée d'heures à regarder la télé, quelques bonbons sous la main et ce après avoir ingéré suffisamment de dolipranes pour ne plus éprouver le moindre mal de crâne. détachant son élastique laissant retomber ses long cheveux châtains sur ses épaules, elle s'extirpait avec flemme de son lit, retirant ses vêtements qu'elle laissait vulgairement tomber sur le parquet de sa chambre. il lui fallait absolument prendre une douche et se maquiller un peu avant l'arrivée de la fraternité, mais plus encore, avant l'arrivée de jasun.

l'idée même qu'il puisse la voir dans un état aussi déplorable, peu maquillé et des cernes à en faire fuir un zombie, aurait su la rendre nerveuse. c'est donc dans un élan d'énergie qu'elle s'emparait d'une serviette propre dans sa commode, en entourant son corps nu alors qu'elle filait d'hors et déjà vers la salle de bain de l'étage. personne ne serait à la maison avant une bonne heure, de quoi permettre à la demoiselle de se faire couler un petit bain et de se relaxer un peu avant que son aîné ne rentre à la maison. pénétrant dans la salle de bain c'est donc tout naturellement qu'elle passait une main dans ses cheveux légèrement emmêlés avant de ne descendre celles-ci sur sa serviette qu'elle s'apprêtait à retirer. l'idée de pouvoir se glisser sous le jet d'eau du pommeau de douche semblant à présent bien plus plaisante que lorsqu'il lui avait fallu sortir de son lit. pourtant lorsqu'elle tourne la tête vers la baignoire ce n'est guère sur un pommeau de douche que se pose son regard mais bel et bien dans celui de jasun, ses cheveux tombant sur son visage. " aaaaaaaaahhhhhhhh " c'est plus fort qu'elle, elle ne peut s'empêcher de crier sous la surprise, rabattant ses mains sur sa serviette, sur sa petite poitrine encore toute jeune. la fièvre la faisait halluciner, ce ne pouvait qu'être ça ...


yu sana
I decided long ago, never to walk in anyone’s shadows▬ If I fail, if I succeed, at least I’ll live as I believe. No matter what they take from me, they can’t take away my dignity
avatar
Yu Jasun
❝ PRESIDENT ♛ I'M YOUR LEADER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 9 Oct - 18:09

   I'll always remember that feeling in my chest ★ #Jana
 

    Quel bonheur que de pouvoir profiter de la douche sans mettre le chrono parce que yen a encore 4 derrière qui attendent leur tour. Là, ya personne, il est seul à la maison et il a fait exprès de ne prévenir personne parce que sa belle mère a le don de toujours se précipiter pour rentrer à la maison et préparer le goûter quand elle sait qu'il y en a un qui finit les cours en avance. Elle n'aime pas trop qu'ils soient seuls mais Jasun s'estime assez grand pour pouvoir se débrouiller seul maintenant. Il laisse l'eau chaude couler sur son corps et il en profite même pour se laver les cheveux. Le bruit de l'eau l'empêche d'entendre que quelqu'un vient d'entrer dans la salle de bain.

Après une bonne dizaine de minutes, il finit par couper l'eau et attrape la serviette qu'il avait balancé par dessus la porte de la douche. Il en profite pour se sécher grossièrement, frottant frénétiquement ses cheveux avant de la nouer à ses hanches. Il ouvre la porte de la douche et reconnaît immédiatement Sana, de dos, seulement vêtue d'une serviette. Son coeur rate un battement et se met alors à accélérer considérablement. Et quand elle se tourne et le voit, elle pousse un cri. Comme il s'en doutait. Il sort vite de la douche puis pose une main sur sa bouche, l'autre vient se plaquer derrière le crâne de la jeune fille pour la garder près de lui. Chut, c'est rien, c'est moi! Il fronce les sourcils en regardant vers la porte, avant de reporter son regard sur sa soeur adoptive. Il retire lentement sa main de sa bouche, sans retirer sa main de son crâne. Ça fait longtemps que t'es rentrée? ... Ya... Ya quelqu'un en bas? Et il se retient de baisser les yeux vers sa serviette où il pourrait deviner sa poitrine se dessiner. Sinon, il deviendrait rouge comme une tomate. Mais c'est pas l'envie qui manque.


avatar
Yu Sana
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 14 Oct - 2:26

   I'll always remember that feeling in my chest ★ #Jana
 

    c'est son jeune coeur d'adolescent qui déraille lorsque ses lèvres se retrouvent scellées sous la pression de la main du jeune homme, ses yeux écarquillés posés sur lui alors qu'elle tente de calmer sa respiration, sa poitrine se soulevant frénétiquement au rythme des bouffés d'air qu'elle tente d'inspirer. que faisait-il là ? pourquoi n'était-il pas en cours mais plus encore, comment n'avait-elle guère réaliser sa présence dans la salle de bain avant même de n'y pénétrer. " cinq minutes, juste cinq. " souffle t'elle, ses pommettes rougies et son souffle court. sa proximité avec son frère adoptif n'était pas une chose dont elle était habitué et le peu que l'on puisse dire c'est que cela la troublait bien plus qu'il ne l'aurait du l'être. " personne, il n'y a personne. " prononce t-elle de nouveau, cette fois-ci en veillant bien à éviter son regard, reculant légèrement afin d'agrandir la distance qui séparait leur deux corps. la jeune adolescente aurait pu se sentir soulager de savoir qu'il n'y avait personne à la maison si ce n'est qu'eux. alors pourquoi l'idée même de se retrouver seule, en tête à tête avec l'ainé de la fratrie la rendait-elle aussi nerveuse? déglutissant, elle laisse son regard glisser le long du torse nu de son aîné, s'y perdant le temps d'une poignée de seconde avant de ne faire subitement volte face, la gêne colorant de plus belle les pommettes de la jeune enfant, alors qu'elle enfouie son visage dans ses mains, honteuse de ce regard qu'elle venait de poser sur la peau nue du jeune homme. " je-je désolé, je savais pas que tu étais rentré. je-je n'ai rien vu sous la douche " et cela était strictement vrai, sana n'avait rien vu de plus que ce que le jeune homme lui offrait à présent, enfin du moins quelques minutes auparavant, avant qu'elle ne se tourne et ne se mette à fixer le mur. effectuant un pas en avant, prête à quitter la pièce, elle ne réalise pas tout de suite que ses mains posés autour de son visage ne maintiennent plus la serviette qui entourait la globalité de son corps et ce jusqu'à sa poitrine, celle-ci glissant lentement le long de son dos et de sa poitrine pour venir stopper sa descente au niveau des hanches de la jeune enfant. et ce dans une subtilité telle qu'elle que sana n'en prend conscience qu'à l'instant où son regard gêné par la précédente situation se tourne de nouveau vers son aîné, exposant à celui-ci une peau laiteuse d'une pureté telle qu'aucun regard ne s'y était encore posé.


yu sana
I decided long ago, never to walk in anyone’s shadows▬ If I fail, if I succeed, at least I’ll live as I believe. No matter what they take from me, they can’t take away my dignity
avatar
Yu Jasun
❝ PRESIDENT ♛ I'M YOUR LEADER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 21 Oct - 11:33

   I'll always remember that feeling in my chest ★ #Jana
 

    Ça pour une surprise, ça l’est. Il ne s’attendait pas du tout à voir Sana dans la salle de bain avec lui. Il était pourtant persuadé n’avoir entendu personne dans la maison quand il est entré. Là, ça urge. Si quelqu’un d’autre est dans la maison et les surprend comme ça, il va penser qu’il se passe quelque chose entre eux. Mais, n’est-ce pas le cas, au fond? Au moment de retirer sa main et de faire face à ses lèvres, Jasun y perd volontairement son regard noir profond dessus, comme une envie irrésistible d’y goûter. Mais il se retient, il a même un léger pas de recul pour sentir cette obsession s’éloigner de lui. Car l’obsession, c’est le mot. Il rêve de ces lèvres jour et nuit depuis que son corps a commencé à se former. Une idiotie, un délit auquel il ne devait même pas penser. Un silence les fait plonger tous les deux, silence durant lequel ils se regardent. Il remarque qu’elle regarde son torse, et c’est à ce moment-là qu’elle se tourne subitement, gênée. Il baisse la tête vers son corps et resserre la serviette frénétiquement autour de sa taille, tandis qu’il écoute Sana qui s’excuse. Je te crois. T’en fais pas. Répond-il simplement avant de lever la tête en entendant le bruit d’un tissu tomber au sol. Il relève lentement les yeux vers elle, déglutissant nerveusement. Il ne voit que son dos nu mais ça suffit à éveiller en lui un drôle de sentiment. De l’excitation? Oui, c’est ça. Comment peut-il se regarder dans un miroir quand il ressent ça pour sa soeur adoptive? Il  croise alors le regard de Sana, encore gênée par la scène qui est en train de se dérouler sous leurs yeux. Il se tourne subitement lui aussi et baisse les yeux vers son entrejambe, avant d’y poser les deux mains dessus. Zut. C’est pas le moment… ! La honte! Pourquoi ça se voit si facilement chez les garçons quand ils sont excités?! Il retire subitement les mains de sa serviette pour regarder le résultat; heureusement, ça ne se devine pas sous la serviette. Déglutissant une nouvelle fois, l’aîné prend son courage à deux mains et se retourne. Il s’approche d’elle pour saisir la serviette et la remonter, attendant qu’elle la saisisse pour la nouer à nouveau au dessus de sa poitrine. Poitrine qu’il n’a pas vu, mais qu’il devine. Il reste près d’elle, baissant les yeux vers ses épaules nues, avant de venir chuchoter sur sa peau: « Sana… » Il approche doucement son visage du creux de son cou, sans pour autant la toucher. Il ne fait que frôler sa peau. « … Qu’est-ce qui se passe, entre nous? » demande-t-il, dans un chuchotement.


avatar
Yu Sana
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 21 Oct - 18:02

   I'll always remember that feeling in my chest ★ #Jana

 
Les tentations nous troublent parce que nous y pensons trop, et que nous les craignons trop : Les tentations ne sauraient troubler un esprit qui ne les aime pas. son regard voilé posé sur le jeune homme, elle éprouve bien du mal à calmer sa respiration, inconsciente de la serviette qui glisse le long de son dos pour ne s'arrêter qu'au dessus de ses petites fesses galbées. elle ne se souvenait plus du jour où les regards de son aîné avaient commencé à la troubler, ni même de la première nuit où elle avait rêvait du jeune homme. un jeune homme qui dans ses rêves ne vivait ni sous le même toit qu'elle ni ne portait le même nom de famille. un adolescent comme ceux qu'elle pouvait croiser dans les couloirs du collège, dont elle ne connaissait strictement rien de la vie privé et sur lequel elle pourrait librement fantasmer auprès de ses copines. cela serait mentir de dire qu'elle n'était pas honteuse des pensées qui l'habitaient en présence de son frère par alliance mais ce n'était pas quelque chose qu'elle pouvait contrôler, et tout ce que la jeune adolescente avait réussis à faire jusque là, c'était de se convaincre que quelque chose ne tournait pas rond chez elle. après tout la demoiselle n'était réglé que depuis un an et avec cela c'était développé des désirs que sa curiosité n'avait eu de cesse d'accroître. rien qu'elle n'était censé tester à son jeune âge. sana n'était pas comme certaines filles de son collège à se vanter de fréquenter des garçons. sana elle rêvait du prince charmant, celui qui l'emmènerait sur son cheval blanc. et à l'instant présent elle avait du mal à ne voir un autre jeune homme que celui qu'elle surnommait grand frère. " oh-je - aaargh, merci. " elle couine lorsqu'elle se rend compte de sa semi-nudité, ses joues empourprées et ses mains s'affairant à renouer la serviette autour de sa taille. elle était bien plus gênée qu'il ai pu voir son corps si peu formé qu'à l'idée que quelqu'un ne les surprenne. après tout il n'y avait que pour elle que cette situation était ambigue non ?! visage entre ses mains, elle serre les dents, priant pour que jasun ne prenne l'initiative de quitter la salle de bain en premier lui offrant la possibilité de se remettre les idées en place sous la douche et de nettoyer toute cette tension qui l'habitait. pourtant c'est le corps frissonnant à l'entente de sa voix qu'elle quittait l'abris de ses mains pour se retourner vers lui et oser l'observer, ses mains venant se poser naturellement sur sa poitrine qu'elle se veut de cacher. " se passe entre nous? " murmure t-elle plus pour elle même que pour lui alors que sa main droite vient caresser sa nuque, là où le souffle du jeune homme s'était chaudement écrasé quelques secondes auparavant. " qu'est-ce, qu'est ce que tu veux dire ? " elle feintait l'innocence bien trop honteuse pour avouer que le jeune homme que devenait jasun n'avait rien d'un frère à ses yeux. mais comment le prendrait-il ? lui qui avait eu tant de mal à accepter qu'elle soit aussi démonstratrice d'affection ? aucun doute qu'il finirait par la prendre pour une tarée, une perverse, une folle. peut-être pensait-il d'ailleurs qu'elle l'espionnait sous la douche et que sa venue n'était donc pas hasardeuse. " je ne voulais pas t'espionner je te le promets, je pensais que tu étais encore en cours et. je n'ai d'ailleurs rien vu et " et elle n'a rien de plus à dire si ce n'est baisser son regard en direction du sol, regard qui s'arrêtait presque trop naturellement sur l'entrejambe dissimulé du jeune garçon. n'y avait-il pas plus précieux que la naissance même du désir pur d'une jeune femme pour un jeune homme ? Le désir de connaître le pourquoi et le comment est appelé curiosité, et sana était curieuse de découvrir ce jasun, une curiosité inavoué.


yu sana
I decided long ago, never to walk in anyone’s shadows▬ If I fail, if I succeed, at least I’ll live as I believe. No matter what they take from me, they can’t take away my dignity
avatar
Yu Jasun
❝ PRESIDENT ♛ I'M YOUR LEADER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 23 Oct - 16:39

   I'll always remember that feeling in my chest ★ #Jana
 

    Pourquoi le destin s’acharne à leur faire comprendre que c’est maintenant ou jamais? L’adolescent se retrouve confronté à ses rêves les plus fous en voyant ces courbes se révéler sous ses yeux par accident. Accident, d’accord? Donc rien d’intentionnel, c’est pourquoi il essaye de résister à toute envie qui a traversé son esprit au moment où il a posé ses yeux sur cette peau bronzée. Il prend néanmoins une bonne dose de courage pour aller vers elle et remonter sa serviette. Il frôle sa peau de ses doigts, ce qui le fait un peu vriller. Et ce qui le fait se pencher un peu trop près de sa peau pour lui chuchoter une question qui lui taraude l’esprit depuis trop longtemps à son goût. Lui, il a l’impression que quelque chose en tourne pas rond entre eux. Il y a plus de retenue entre eux qu’avec le reste de la famille, comme s’ils voulaient fuir quelque chose qui restait présent constamment et qu’ils n’arriveraient pas à chasser, peu importe la volonté qu’ils y mettaient. Et c’est peut-être le moment aussi pour lui de voir les choses en face et de reconnaître qu’il ne voit pas Sana comme sa soeur adoptive mais comme une fille normale. Pas banale, mais spéciale.

Elle se tourne alors vers lui et par réflexe, Jasun a un pas de recul, sans la quitter du regard. Elle semble déstabilisée, et elle bégaye quand elle lui demande ce qu’il veut dire par là. Intrigué, il arque un sourcil en la regardant. Il s’est sûrement trompé. Mais il l’observe, il observe ses moindres faits et gestes et il a comme l’impression qu’elle est en train de refouler des sentiments qu’elle essaye d’étouffer. Un peu comme lui, sauf qu’il s’y prendrait mieux qu’elle s’il en avait vraiment envie. D’habitude, c’est ce qu’il fait. Quand ils sont tous ensemble, il a toujours tendance à être froid et expéditif avec elle, parce qu’il craint ce qu’elle lui fait ressentir et que c’est toujours plus facile de couper court aux contacts et de ne pas y être confronté. Et là, il a semblé presque entreprenant. Il va sûrement la rendre folle, il doit la déboussoler. Il recule encore d’un pas quand elle reprend la parole, il se dit qu’il s’est trompé. Qu’il l’effraie. Il l’écoute néanmoins parler mais elle s’arrête subitement quand il la voit baisser les yeux vers son entrejambe. Il suit son regard et ses yeux s’écarquillent aussitôt. Wow. Pour le coup, elle le met mal à l’aise. Il est tenté de lui tourner le dos mais au lieu de ça, il relève le visage lentement vers elle. Pour la dévisager, et croiser son regard aussi perdu que le sien. Les secondes passent et ils ne seront bientôt plus tous seuls, et ça, ça l’énerve. Il n’a pas envie que ce moment se termine. Il voudrait que ça dure encore des heures. Et son coeur sous ce torse qui bat la chamade ne l’aide pas à se remettre les idées en place. Il refait un pas vers elle, l’air un peu hésitant, et craintif. « Je… » Il baisse les yeux vers sa poitrine cachée sous la serviette puis les redresse pour les plonger dans les yeux amandes de sa fausse soeur. « … Je vais faire quelque chose, mais… Si t’en as pas vie, t’as qu’à m’en empêcher. » Il fait encore un pas, se retrouvant plus proche d’elle que jamais. Il peut sentir la respiration saccadée de Sana s’écraser sur son menton. Et sans perdre trop de temps, il glisse sa main droite sur sa nuque pour venir l’embrasser tendrement, son pouce venant se poser sur la joue de sa soeur adoptive. Yeux fermés, il savoure ce moment, comme si des murs infiniment grands avaient poussé autour d’eux. Empêchant le monde extérieur de les troubler. Ça ne dure que quelques secondes, il finit par rompre le baiser doucement, reculant son visage un petit peu, sans trop s’éloigner d’elle. Il plonge son regard dans celui de la jeune fille, plus sérieux que jamais. Lui, il a déjà hâte de regoûter à ces lèvres, mais il doit d’abord savoir une chose. « Est-ce que... t’as ressenti quelque chose? » Et regarde le dans les yeux.


avatar
Yu Sana
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 27 Oct - 20:59

   I'll always remember that feeling in my chest ★ #Jana

 
Les idées que caressa notre jeunesse, et qui eurent les prémices de notre esprit, laissent en nous des traces ineffaçables. On peut avoir des passades, mais tôt ou tard on revient à ses premières amours. elle n'en avait pas encore conscience, conscience qu'il existât de par le monde quelque chose d'aussi délicieux dont la palette de saveurs n'aurait de cesse de l'émerveiller. lorsqu'elle songeait premier amour, elle n'avait de cesse de voir ces princes disney venant à la rescousse d'une parfaite inconnue. à aucun moment n'aurait-elle songé que son prince, celui qui deviendrait son premier amour n'était autre que celui avec lequel elle partageait son toit. se triturant les mains, la jeune adolescente gardait son regard cloîtré au sol, déglutissant tout en tentant de réfléchir de manière lucide. elle ressentait la moindre des pulsations de son coeur au travers de ses veines, comme si les battements de son coeur de propager au travers des moindres parcelles de son corps, la rendant encore plus fiévreuse qu'elle ne l'avait été en rentrant de l'école. se mordant la lèvre inférieure, elle relevait la tête vers le jeune homme surprise et seulement capable d'un léger " hein ? ", son regard se faisant trouble à mesure que son coeur s'emballait douloureusement dans cette jeune poitrine pour qui cela semblait si nouveau. son regard se faisait fuyant pourtant elle n'effectuait aucun pas en arrière, ses doigts resserrés autour de sa serviette alors qu'elle tentait de se persuader que tout cela était dans sa tête, sa tête d'adolescente, fantasmant honteusement sur le jeune garçon qu'elle se devait d'appeler frère. elle hoche la tête par réflexe alors qu'elle sentait la main du jeune homme se glisser derrière sa nuque la forçant à croiser son regard, un regard sombre et profond qui affolait un peu plus son coeur. ses yeux se ferment tout naturellement alors qu'elle accueille ses lèvres humides contre les siennes, tout d'abord timide, puis hésitante, y répondant avec autant de douceur que celui-ci ne le lui avait été offert. elle a le coeur au bord des lèvres et le souffle coupé pourtant quand il met fin à leur précieux baiser, il n'y a que ses joues rosies et son regard timide qui témoigne de sa gêne. elle ne fuit pas, elle ne se cache pas. tout son corps et en émoi et quand bien même elle n'a pas récupérer ses esprits, le goût sucré de ses lèvres lui manquent déjà. alors c'était cela que l'on appelait un premier baiser ?

elle acquiesce, les yeux pétillants, ses mains beaucoup moins resserrés autour de sa serviette qu'elle ne l'était précédemment. si elle avait ressentis quelque chose ? oui, si elle était capable d'expliquer ce qu'elle avait ressentis ? pas réellement. cela était semblable à un feux d'artifice qui se déclenchait dans sa poitrine pour ne finir sa course dans sa tête, là où il rendrait ses pensées confuse et sa température inquiétante. " et toi ? tu as ressentis quelque chose ? "  elle était si perdue, perdue par ce baiser qu'avait déposé sur ses lèvres son frère adoptif, habituellement si froid et renfermé avec elle. elle avait pensé dépasser les limites de l'entendement, se montrer irrespectueuse avec sa manière d'être constamment tactile au contact du jeune homme. elle pensait l'agacer avec ses monologues sans fin et cette excitation qu'elle lui offrait dés qu'elle croisait son chemin. elle avait songé, n'être qu'une soeur, bien trop oppressante qu'il ne tolérait que pour son père. alors que lui arrivait-il ? que leur arrivait-il ? quel était ce revirement de situation ? " embrasse moi encore. " souffle t-elle fiévreuse, clignant légèrement des yeux avant de ne le devance, se hissant sur la pointe des pieds, ses bras quittant sa serviette pour venir entourer sa nuque, celle-ci maintenus par le simple contact de leur deux corps. puis maladroitement mais tendrement, elle pose une seconde fois ses lèvres contre les siennes, prenant cette fois-ci l'initiative de déguster les siennes. délicatement, innocemment avec toute la pureté qui résidait dans les premiers baisers.


yu sana
I decided long ago, never to walk in anyone’s shadows▬ If I fail, if I succeed, at least I’ll live as I believe. No matter what they take from me, they can’t take away my dignity
avatar
Yu Jasun
❝ PRESIDENT ♛ I'M YOUR LEADER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 1 Nov - 19:27

   I'll always remember that feeling in my chest ★ #Jana
 

    Au fond, il n'y croyait pas lui-même. Mais pour lui, le fait qu'ils se retrouvent seuls par inadvertance dans cette salle de bains avec personne dans la maison était un signe du destin. Ça voulait dire que c'était maintenant ou jamais. Il avait besoin de savoir, maintenant, de quoi il était vraiment question entre eux. Est-ce que c'était lui qui partait en couille ou bien c'était réciproque? Il ne voulait pas qu'elle reste sur ce qu'il lui laissait voir, à savoir qu'il n'en avait rien à cirer d'elle. Mais c'est vrai, ses mimiques de fille parfaite et adorable, toujours à donner de l'amour, ça avait tendance à le fatiguer. Peut-être parce qu'il était incapable de faire comme elle. Il aime ses proches mais en silence. Il se contente de leur offrir une épaule et une protection digne de ce nom. Et elle? Est-ce qu'il veut la protéger comme les autres? Plus encore. S'il pouvait construire une muraille autour de son corps frêle pour éviter que les autres garçons l'approchent et la regardent, il le ferait. Ça faisait un moment maintenant qu'il la regardait, qu'il s'endormait l'esprit tendrement brouillé par ses sourires et son visage. Et ses rires mélodieux hantaient ses rêves. Tous. Il se réveillait en tournant la tête et à regretter qu'elle n'ait pas dormi à ses côtés. Il voulait être avec elle tout le temps. Elle était la raison pour laquelle il se languissait de rentrer chez lui le soir. Pour la voir. Seulement la voir et la regarder. L'admirer.

Il fond sur ses lèvres, il laisse jaillir des rêves inavoués et il profite de l'instant parce qu'il ne sait pas quand aura lieu la prochaine fois, si prochaine fois il y aura. Alors il se contente de lui donner tout ce qu'il ressent dans ce baiser, pour qu'elle comprenne qu'il ne pense pas une seule seconde ces rejets qu'il exprime envers elle. Que s'il le fait, c'est parce qu'elle détruit les remparts qu'il a érigés autour de lui en un sourire, ou en un regard. Il se retire doucement, le regard plongé dans le sien et lui demande enfin si elle a ressenti quelque chose. Mais elle est incapable de répondre quelque chose de concret ou du moins, une réponse qu'il attendait. Au lieu de ça, elle lui répond par une autre question et face à cette idiotie, il esquisse un sourire presque moqueur envers elle. Quelle question. Il n'aurait jamais eu un tel geste s'il savait qu'il ne ressentirait rien en le faisant. Il avait ressenti une explosion de sentiments: l'interdit, l'excitation, la découverte... L'assouvissement d'un désir qu'il traînait depuis un moment et le fait de l'avoir maintenant réalisé ne lui avait en rien levé l'envie de recommencer. Au contraire: il avait déjà hâte de regoûter à ses lèvres. Mais il se répète que c'est mal en espérant que ça le pousse à s'éloigner d'elle et à quitter la salle de bain. Et il se le répète, encore, encore... Et quand il s'apprête à reculer, elle le surprend. Elle fait un pas vers lui, puis un autre jusqu'à se mettre sur la pointe des pieds pour passer ses bras autour de son cou. " embrasse moi encore. " il lui lance un regard, saisi. Elle lui donne un ordre, elle lui donne aussi une permission qu'il n'aurait jamais pensé avoir. Il ne réagit pas, il est tellement étonné qu'il ne parvient pas à bouger. Comme si tout se passe au ralenti, il la voit se hisser sur la pointe des pieds pour venir nouer ses bras autour de son cou. Et leurs lèvres se rencontrent une fois de plus. Il ferme alors doucement les yeux, caressant les lèvres de sa soeur adoptive, prenant un peu plus de temps encore pour les savourer. Et puis, dans un élan d'excitation, il se permet de mettre un peu plus de fougue dans ce baiser. Et ses bras se referment sur le taille fine de Sana. C'est trop tard pour faire marche arrière, alors autant y aller totalement, se dit l'adolescent, qui la fait reculer jusqu'à la plaquer doucement contre la porte de la salle de bain. Il rompt le baiser, ses bras quittent ses hanches, sa main droite glisse sur le verrou de la porte qu'il met. Gardant son visage tout près de celui de Sana, il affiche un air presque impressionné face à l'ampleur des sentiments qui surgissent en lui à cet instant. Et il lui avoue, le souffle court, le rendant encore plus irrésistible. Si tu m'arrêtes pas maintenant, je saurai pas m'arrêter de moi-même. Il ne bégaye plus. Tout ça, c'est derrière lui depuis longtemps maintenant. Quel garçon beau et doué il est devenu. Un garçon que les filles s'arrachent à l'école, mais qui n'en désire qu'une, et la plus difficile de toutes à avoir.


Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?

Lumière sur...
Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !
Tu veux en prendre part ?
Viens vite te renseigner par ici !
Le bal de Noël
Décembre rime avec fin d'année et fêtes de fin d'année. Pour l'occasion, tous les habitants de Séoul et de la Digital City sont invités à venir au bal organisé par la Yonsei. Tout le monde est le bienvenu que vous soyez seul ou accompagné. Il y a aura toujours quelqu'un pour vous tenir compagnie.

Pour en savoir plus, clique ici !