Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Viens vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Ouverture des Gumiho
C'est portes ouvertes chez les Gumiho.
N'hésites donc pas à les rejoindre si tu le souhaites !
Ils sont attendus
Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100

 :: Examen d'entrée :: Suneung :: Fiches validées
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more

Ahn Soo Hwan
Ahn Soo Hwan
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more Empty Jeu 13 Sep - 16:54

Han Soo Hwan
This is the hardest story that I have ever told, no hope, or love, or glory
Nom : Han, un nom de famille purement coréen qui lui a valu quelques moqueries dans sa tendre enfance aux Etats-Unis. Mais Soo Hwan a toujours été fier de ses origines. Prénom(s) : Soo Hwan est le prénom qu'il utilise presque tout le temps depuis huit ans, mais il a aussi un prénom américain, Michael. Surnom(s) : Aux Etats-Unis, il a eu le droit à de nombreux surnoms, souvent assez racistes, mais il n'a pas de surnom vraiment officiel. Âge : 24 ans, même s'il se comporte souvent comme un enfant. Date et lieu de naissance : Il est né dans la belle et grande ville de Séoul, le 01/03/1994, date qui marque également le jour du décès de sa mère. Origines : Coréennes. Nationalité : Américano-coréen, il est né en Corée mais a vécu toute son enfance aux Etats-Unis. Cursus universitaire : Bien que son père lui ait demandé de faire des études de gestion pour récupérer l'entreprise à la place de son grand-frère, Soo Hwan a choisi de s'émanciper de ça et est en cinquième année de mathématiques, informatique, technologie. Métier : Aucun, pour l'instant il vit toujours grâce à l'argent de son père. Orientation sexuelle : Il est hétéro-sexuel. Classe sociale : Riche. Tu veux t'investir dans une fraternité ? Soo Hwan sera un parfait sango !
IDENTITY CARD
Il parait que...
Il paraît qu’il a grandi à l’étranger et qu’il parle couramment anglais (vrai : bien qu’il soit né à Séoul, son père est parti vivre aux États-Unis à la mort de sa mère en le mettant au monde, et il a donc grandi et fait toute sa scolarité là-bas). ○ Il paraît que c’est un gosse de riche. (vrai : ce n’est pas si difficile à deviner, même s’il ne le montre pas particulièrement non plus). ○ Il paraît qu’il est venu en Corée pour fuir la justice, il aurait participé au meurtre de quelqu’un en Amérique… (faux : il est venu en Corée pour fuir son père, avant tout) ○ Il paraît qu’il est extrêmement impoli, il ne respecte personne ! (vrai et faux : ce n’est pas qu’il ne respecte personne, c’est qu’il se permet souvent de tutoyer les inconnus parce qu’il trouve stupide d’avoir à montrer du respect à quelqu’un juste par rapport à son âge ; et de toute façon, il sait qu’il a une bonne excuse, celle de sa vie passée aux États-Unis). ○ Il paraît qu’il ne sait pas lire le coréen (faux : Soo Hwan parle et lit le coréen, mais il a parfois un accent anglais qui ressort quand il est sous le coup d’une émotion) ○ Il paraît qu’il n’a jamais eu de petite-copine (faux : Soo Hwan est un garçon parfaitement normal en amour, il a eu des conquêtes, un premier amour douloureux, et des aventures courtes) ○ Il paraît qu’il ne dort jamais (faux : bien sûr qu’il dort, il est humain, mais il lui arrive souvent de rêver de la mort de son frère ou de repenser à ça au point qu’il ne trouve pas le sommeil) ○ Il paraît qu’il ne sait pas nager (vrai : en fait, il savait nager, mais depuis la mort par noyade de son grand-frère, Soo Hwan a développé une peur phobique de l’eau… il a même eu une courte période où la culpabilité lui faisait voir des hallucinations dans les étendues d’eau : celle du cadavre de son frère flottant) ○ Il paraît qu’il passe beaucoup de temps à écrire, mais on ne sait pas trop quoi (vrai : Soo Hwan a trouvé une passion dans l’écriture depuis le décès de son frère, il trouve que ça permet de transmettre beaucoup d’émotions et de formuler des choses que l’on ose pas dire ; il n’est pas rare qu’il écrive pour soulager son coeur, pour parler de son frère, pour parler À son frère, comme s’il attendait une réponse par lettre) ○ Il paraît qu’il avait un grand-frère (vrai : Soo Hwan en parle, parfois, mais il évite de le faire parce qu’il veut garder l’image de ce jeune garçon insouciant qui ne connaît rien aux souffrances que la vie peut amener). ○ Il paraît qu’il joue du basket-ball depuis qu’il sait marcher (faux : Soo Hwan joue au basket-ball depuis qu’il a seize ans, c’est le premier et le seul sport qu’il n’a jamais fait pour se changer les idées)
Dis nous qui tu es !
Soo Hwan est un jeune garçon souriant, puéril et délicat. Il est difficile de le décrire parce qu’il est tout sauf ce qu’il devrait être.

Soo Hwan vient d’une famille de la haute-société mais n’a pas le comportement de semblables. Bien qu’il parle de sa richesse sans aucun complexe, il n’est pas élitiste et ne se considère pas au-dessus grâce aux zéros qui se suivent dans son compte en banque. Il est simplement un jeune homme qui a toujours été entouré par la modernité et l’extravagance de son milieu et il considère ça comme une partie de lui, de ce qui a créé le jeune garçon qu’il est actuellement. En réalité, si on ne regarde pas ses habits de marque et sa facilité à dépenser l’argent, on ne peut pas deviner qu’il est le fils du CEO d’une entreprise d’électro-ménager américaine. Il ne connaît que trop bien les codes de la société de laquelle il vient mais il ne les utilise jamais.

Il est rare d’entendre Soo Hwan parler de son passé. Jeune homme très joueur et parfois immature, il évite de raconter sa vie afin que les regards des autres sur lui ne changent pas. Il n’a pas toujours été celui qu’il est maintenant et il faut savoir son passé pour se rendre compte de toutes les nuances qui décrivent Soo Hwan. Ni son passé aux États-Unis, ni la raison de sa venue définitive à Séoul ne sont des tabous pour lui mais il est si aisé d’imaginer qu’il vient d’une famille sans histoire et qu’il est un fils de riche ignorant les difficultés de la vie que peu de gens l’interrogent sur son vécu.

Pourtant, il y a une histoire derrière l’immaturité de Soo Hwan, de l’ombre derrière son sourire et de la cruauté derrière sa délicatesse.

C’est la culpabilité de la mort de son grand-frère qui va rendre le Soo Hwan prétentieux, mature et sérieux, qu’il était jusqu’à seize ans, en jeune homme souriant, délicat et puéril. C’est comme s’il avait pris une part de son frère à son décès, c’est comme si son immaturité faisait renaître à travers ses actions celle que son frère montrait parfois. C’est comme si sa délicatesse faisait renaître à travers ses mots celle que son frère lui montrait parfois. C’est comme si son sourire faisait renaître à travers son visage ceux qu’il n’a jamais montrés à son frère.

Mais le Soo Hwan auquel la majorité des gens aura en face, c’est simplement un jeune homme de vingt-cinq ans qui se fiche qu’on l’aime ou non, qui se fiche d’attirer les regards ou non. C’est quelqu’un de naïf, facile à approcher et parfois même facilement manipulable, bien qu’il ait beaucoup progressé de ce côté-là. C’est un jeune homme qui agit souvent sur l’impulsion du moment, c’est souvent lui qui met l’ambiance de quelque manière que ce soit. Il n’est pas rare de l’entendre tutoyer des inconnus, plus jeunes ou plus âgés, et s’il se fait réprimander, il mettra ça sous le compte de son enfance passée aux États-Unis – en réalité, il connaît parfaitement les codes de politesse coréens, pour y avoir fait des séjours de plusieurs semaines tous les ans avant de s’y installer.
ANAELEMENTS
Il est l'heure d'abandonner le PV de Iwan pour en faire un personnage tout neuf qui renaît de ses cendres :hansa:

R.I.P Iwan et voici Soo Hwan, dont le caractère ne sera en fait pas si différent... :D

Si ton personnage est inventé, remplis ce petit code :
Code:
<taken>Lee Jin Ki (Onew - Shinee)</taken> ⇝ [url=http://www.shaketheworld.net/u1319]Han Soo Hwan[/url]



Shine your star
(Rimbaud) vocivus + élissan.
Ahn Soo Hwan
Ahn Soo Hwan
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more Empty Jeu 13 Sep - 16:54

It's my life...
This is the way you left me, I'm not pretending

« Sometimes, I used to stay up all night with my eyes open, like this »


2018. Dans l’obscurité de sa chambre, Soo Hwan pousse un long soupir. Il sait qu’il pourrait allumer les lumières, occuper son esprit par des pensées plus joyeuses mais il n’en a pas le courage. Il pense même qu’il ne le mérite pas, que ce serait trop simple de fuir sa culpabilité et de vivre heureux après les péchés de sa jeunesse. Soo Hwan le sait, son frère ne serait pas heureux de le voir se torturer ainsi. Sans aucun doute, il dirait avec un sourire, comme il avait l’habitude de le faire : « Soo Hwan-ah, tu es le garçon le plus gentil et le plus adorable que le monde ait créé. Soo Hwan-ah, quoi qu’il arrive, tu dois rester celui que tu veux être. Soo Hwan-ah, quoi qu’il arrive dans le futur, tu dois continuer à être libre. Personne ne mérite de s’enfermer ou d’être enfermé, dans un lieu ou à l’intérieur de soi-même. » Son frère avait toujours prononcé des mots qui à l’époque, n’avaient aucun sens, comme s’il avait su depuis le début ce qui allait arriver. Et ce qui venait de faire couler la première larme sur le visage de Soo Hwan, c’est la possibilité qu’il ait vécu ainsi en sachant ce qui arriverait.

« Over heated curtains, my day is over today too »
« I ended up saying it today too»
« The things I can’t change fill my heart »


29 Avril 2010. Le bruit de la porte d’entrée qui claque réveille en sursaut le jeune adolescent. Ses yeux grands ouverts, il ne parvient à voir que l’obscurité de sa chambre mais il sait pertinemment ce que sont ces bruits dans les pièces voisines. Il sait que son grand-frère est encore complètement ivre, qu’il se cogne partout dans l’appartement. Un bruit sourd lui indique même qu’il vient de tomber. Puisqu’il n’a pas entendu la porte se refermer, il sait même que son frère est rentré dans la pièce sans même fermer à clé l’appartement. Quand il regarde sur le côté, son réveil lui indique quatre heure vingt-sept. Dans à peine deux heures, il devra être en train de se préparer pour partir au collège. C’était déjà assez difficile de rester éveillé pendant des heures à écouter un discours peu intéressant, il n’avait pas en plus besoin d’être réveillé pour la quatrième fois de la semaine par son grand-frère qui mettrait, à ce rythme, des heures à trouver le chemin vers sa chambre pour s’endormir. D’autant plus qu’il ne pouvait pas se permettre de laisser la maison ainsi ouverte, les voisins n’étaient pas sans savoir qu’ils étaient riches et un cambriolage était si vite arrivé. Sentant une grande colère envers son frère monter, il tenta de se calmer en fermant ses points et en soupirant. Mais avant même qu’il ne le sache, il s’est déjà levé, a déjà fermé la porte d’entrée et fait face à son grand-frère, l’air sévère.

« I’m not in my heart damaged by yesterday »
« Getting drunk with the air on this bright night »
« Will the sun rise tomorrow ? »


Le rire niais de l’aîné en voyant son petit-frère ne fait que l’agacer davantage. « Oooh, Soo Hwan-ah, t’es venu accueillir ton grand-frère d’amour ? Viens dans mes bras. » Face aux bras grands ouverts de son grand-frère, Soo Hwan reste parfaitement immobile. Face à son sourire, il reste de marbre. Il se demande presque ce qui le retient de frapper son aîné. « Hey, mon adorable petit frère, ne t’en fais pas pour moi ! Tu peux te recoucher, je vais réussir à enlever ses chaussures tout seul et je vais me coucher ! Promis ! » Malgré l’odeur infeste de l’alcool qui émanait de lui et les mouvements vagues qu’il effectuait, les paroles de son grand-frère restait sensées. Que son frère sache ce qu’il l’énerve mais qu’il le reproduise à chaque fois, il trouve ça insupportable. « YAH ! Qu’est-ce que tu trouves si drôle ? C’est moi qui te fais rire ? Tu vois pas que je suis à deux doigts de te frapper ?! » finit par crier Soo Hwan. De toute façon, il n’y avait personne d’autre à la maison. Il n’en peut plus de voir le sourire niais sur le visage de son frère. « Pourquoi t’es mon frère ?! Tu te rends pas compte que tu es un boulet pour tout le monde ici ! Tu n’es pas un fils correcte pour MON père, t’es pas un frère correct pour moi, t’es même pas capable d’être un humain ! T’es juste un trou à alcool, tu devrais avoir honte d’exister ! J’en ai assez de devoir prendre sur moi parce que t’es mon aîné ! Le monde n’est pas fait pour les gens stupides comme toi ! Tu ne mérites pas ce que MON  père te donne, tu ne mérites rien de l’argent que tu dépenses à l’alcool, tu ne me mérites pas non plus ! Si tu as ne serait-ce qu’un peu d’amour pour notre famille, disparais faire tes conneries ailleurs ! Pauvre con ! » En hurlant ses paroles, Soo Hwan ignore qu’il exécute ce qui représentera plus tard son plus grand regret. Il est quotidiennement froid avec son frère, mais c’est la première fois qu’il ose lui dire tout ça. Pour l’instant, l’heure en est juste à balancer une chaussure, premier objet qu’il a trouvé à l’entrée sur le sol, sur son frère. Puis, agacé mais peut-être effrayé aussi de ce qu’il venait de faire, il quitte la pièce en claquant la porte de sa chambre. Soo Hwan n’a pas trouvé le sommeil cette nuit-là.

« Today, my day starts by seeing the moon too »
« Sleep tight until the moonlight »
« Without alarm sound, today my morning is calm too »


3 mai 2010. Les mains de Soo Hwan tremblent. Il ne sait pas comment décrire ce qu’il ressent, c’est comme si tout à l’intérieur de lui criait. Ses muscles sont tendus, son cerveau semble à la fois fonctionner à toute vitesse et s’être arrêté. Cela faisait trois jours qu’il n’avait pas vu son grand-frère. Il avait à peine eu le temps de se réjouir de ne plus à être réveillé en pleine nuit qu’il avait été pris d’une soudaine panique qu’il n’avait su expliquer. Alors qu’il avait toujours été sur qu’il détestait son grand-frère, il avait trouvé la fête d’anniversaire de son père le premier mai vide sans l’animation qu’il offrait tous les ans. Et le deux mai, seulement deux jours après la disparition de son grand-frère, c’était une inquiétude anormale qui l’avait prise, comme si quelque chose d’anormal c’était passé. Peut-être qu’au fond, Soo Hwan avait toujours senti les choses sans parvenir à y donner un sens et à les comprendre. Mais là, quelques heures seulement après que le corps de son grand-frère soit trouvé dans la rivière Han, une lettre dans les mains, tout devenait limpide.

« My day begins like this, at this hour I come back home after work »
« How does it feel to live another life ? »
« Will it be different if I go back to sleep now ? »

Ses yeux parcouraient des mots qu’il avait lus et relus. Il ne voulait pas y croire. Il ne pouvait pas y croire. Malgré ce qui était écrit noir sur blanc, il était persuadé que tout était de sa faute. Il avait toujours traité son frère comme un moins que rien, sans jamais essayer d’aller plus loin que ça. Il avait toujours reproché à son frère son comportement sans jamais donner de sens à tout ça. Il aurait pu prévoir la chose. Il aurait pu la comprendre. Il aurait pu l’éviter. Mais au contraire, il l’avait provoquée. Il était certain qu’il avait précipité le suicide de son frère.

« Soo Hwan-ah… »
En lisant ces mots pour la quarantième fois, la première larme tomba sur le papier de la lettre. Il voyait le visage souriant de son frère clairement dans sa tête. Il entendant la voix de son frère clairement dans ses oreilles. Mais il n’était pas là. Il n’était plus là.

« Je sais exactement ce que tu vas te dire quand mon décès sera officiel et que tu auras cette lettre entre tes mains. Je suis persuadé que tu vas t’en vouloir de tout ce que tu m’as dit cette nuit-là. Que tu vas être convaincu que tout est de ta faute. Tu as beau avoir dit tout ça et avoir détesté ton grand-frère si longtemps, je ne doute pas une seule seconde que tu pleures ; et j’en suis désolé. Soo Hwan-ah… Tu as raison de me détester. Je ne suis qu’un incapable qui n’a réussi à trouver refuge que dans l’alcool et dans l’immaturité. Je ne suis qu’un imbécile tellement lâche que j’ai vécu ma vie en fuyant tout et mettant fin à ma vie quand toutes les issues me semblaient fermées. Soo Hwan-ah, ce n’est pas de ta faute. C’était déjà dur pour moi avant que tu n’existes et les seize années pendant les quelles tu as été à mes côté m’ont encouragé à vivre un jour de plus, chaque jour. C’est grâce à toi que j’ai vécu vingt-et-un an. Soo Hwan-ah… ne fais pas comme ton grand-frère. Si un jour c’est difficile pour toi, parle aux autres. Pleure face aux autres. Ne pense pas que sourire efface ta peine. En souriant alors que tu veux pleurer, tu ne fais que t’enfermer dans une image qui ne te correspond pas. Et quand tu voudras fuir de cette image, ce sera trop tard. Toutes les issues seront fermées. Soo Hwan-ah… Je sais que tu ne pensais pas les mots que tu m’as dit cette nuit-là. Je sais qu’au fond de toi, tu es un jeune garçon adorable. Ne deviens pas ce que les autres veulent que tu deviennes. Ne deviens pas ce que notre père veut faire de toi. Comme je te l’ai souvent dit, tu dois rester celui que tu veux être. C’est la chose la plus importante, Soo Hwan-ah… Je n’ai pas pu faire ça. Je suis un incapable qui n’en a pas eu la force mais toi, tu y arriveras. Sois ce que tu veux être, Soo Hwan-ah. Je suis désolé de te laisser seul. Je suis désolé de ne pouvoir t’accompagner qu’avec des mots. Je suis désolé de n’avoir su que sourire face à tes reproches. Je suis désolé d’être né en tant que ton grand-frère. Je suis désolé d’avoir existé. »

Soo Hwan ne contrôlait plus ses larmes, ses cris, ses sanglots. Les derniers mots de son grand-frère étaient dans leur intégralité écrits pour lui. Pas pour son père. Pas pour quelqu’un d’autre. Juste pour lui. Et lui n’avait jamais été capable de montrer un seul geste d’amour envers son grand-frère. Il était sa famille et n’avait jamais su aller au-delà de l’image dans laquelle son grand-frère s’était enfermée, celle d’un garçon souriant et immature. Il ne méritait pas d’être son petit-frère.

« If the reality is against me, where is this place now ? »
« Getting drunk with air on this bright night »
« Will the sun rise in the morning tomorrow ? »

2013. Quand il pose son pied sur le sol coréen, Soo Hwan sait que cette fois, c’est définitif. Que c’est différent des étés qu’il passait en Corée parce que c’est de là que vient son père et sa mère disparue. Cette fois-ci, il vient en Corée pour échapper à l’autorité de son père, resté aux États-Unis pour continuer à gérer sa si précieuse entreprise, celle pour laquelle il a sacrifié la vie de son fils aîné. Parce que Soo Hwan le sait désormais, ce qui a poussé son grand-frère au suicide, ce ne sont pas que ses mots difficiles envers lui. C’est toute la pression que son père mettait sur son fils sans que Soo Hwan ne le sache. C’est le mariage que son père s’apprêtait à lui imposer pour des raisons économiques. Son frère avait toujours été une âme trop libre pour que de telles règles lui soient imposées. Il n’a fait que souffrir de tout ça, jusqu’à ce qu’il décide d’arrêter sa souffrance en arrêtant sa vie. En comprenant ça, Soo Hwan ne pouvait pas rester sur les terres de son père. Il ne pouvait pas continuer à voir son visage sans avoir envie de le frapper. Et il ferait ce que son frère n’a jamais réussi à faire – il deviendrait indépendant. Il allait en Corée pour fuir le contrôle de son père.  Il allait dans le pays de sa mère, dont il n’a aucun souvenir parce qu’elle a quitté ce monde en le mettant au monde, et il ne deviendrait jamais ce que son père veut qu’il devienne. Il ne voulait pas lui donner cette satisfaction. Lui aussi, il serait un jeune homme rebelle, qui s’amuse. Comme son grand-frère l’aurait été.

« Today, my day starts by seeing the moon too »


Shine your star
(Rimbaud) vocivus + élissan.
Choi Eun San
Choi Eun San
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
Mes petits secrets

Re: Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more Empty Jeu 13 Sep - 16:55
MINE :cute:


    i fell in love with him like a little girl opening her heart to magic. it always seemed surreal until the moment it became true.
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more Empty Jeu 13 Sep - 17:09
BON REBOOT :y:
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more Empty Jeu 13 Sep - 17:16
UN SHINEE Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more 3693446877
salut fabu
bon reboot :heart:
Yi Ji Hae
Yi Ji Hae
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more Empty Jeu 13 Sep - 17:31
bon reboot ma belle :heart:



☽☽ i don’t have biceps or pecs, i don’t have a super car like batman. it was my dream to become a hero but the only thing i can give you is anpan. i dreamed of a hero like superman. so i jumped around, bouncing to the sky. wasn’t scared of getting my kneecaps scratched up. it was my innocent childhood imagination.

Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more Empty Jeu 13 Sep - 17:41
QUELQU'UN MON ULTIME BIAS EN RP JE MEURS EN MON MOI EUKAY ? :bago: :bago: :bago: :aah: :aah: :aah: :aah: :hot: :hot: :hot:

Bon reboot à toi :han: :han: :han:
Lim Nam Kyung
Lim Nam Kyung
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more Empty Jeu 13 Sep - 18:25
MY BROOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO :plz: :plz:


Bird in the storm ✧ When something bad happens you have three choices. You can either let it define you, let it destroy you, or you can let it strengthen you...
Ryu Hana
Ryu Hana
❝ GOLDEN ★ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more Empty Jeu 13 Sep - 19:22
MICHAEL PTDR :mdr:

Reeeeeeeeeeeeeee :shy: :heart:


((work in progress))
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more Empty Jeu 13 Sep - 20:30
Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more Tumblr_pbyoknwVVI1w15kmho1_540
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more Han Soo Hwan ♦ Happy endings gone forever more Empty
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !