Revenir en haut Aller en bas



 

[EVENT] I'm so curious. [Kwanaya]

 :: Digital City :: Quartier Nord :: Dortoir Gumiho :: Chambres des garçons :: Chambre 4.1
avatar
Yu Kwan Sun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 8 Oct - 22:18
i'm so curious
Kwanaya

Les cours étaient terminés et je m’étais pressé pour rentrer à la fraternité. Ce qui était assez inhabituel pour moi. D’habitude je restais toujours pour parler avec mes camarades de promotions, parce que j’étais sociable et j’aimais discuter avec mon entourage, déconner et passer des bons moments. Mais aujourd’hui, rien de tout ça. Non aujourd’hui j’avais très rapidement salué ma promotion en prétextant que j’avais des choses de prévues. personne n’avait cherché à en savoir plus et… plus n'aurait pu vraiment en savoir plus, vu que j’étais vraiment parti en trombe pour éviter toutes les questions gênantes auxquelles j’aurais été vraiment incapable de répondre sans me mettre moi-même dans la merde. Mais le fait était que les vraies raisons étaient beaucoup trop moche pour être vraiment dites. Et le fait était que la seule chose qui me faisait courir jusqu’à mon dortoir. C’était une petite pilule rouge. La crimson. Ca faisait quelques secondes que j’avais commencé. Doucement, puis plus régulièrement et maintenant j’en prenais quatre par jour. Et je savais que je ne pouvais pas m’en passer. j’en avais trop besoin. Par rapport à mes cours, rien que les premières prises avaient permis d’améliorer énormément mon niveau de japonais. Je me sentais plus à l’aise à l’oral et à l’écrit. Et je savais que mes notes avaient augmentées… et le fait était qu’être major de ma promotion était devenue la chose la plus importante à mes yeux. Puis… dans le fond, la crimson ne faisait pas de mal non ?  Il n’y avait que des points positifs, donc, ce n’était pas si grave que ça ? C’était juste un coup de pouce pour m’aider à tenir la route. Et puis dans le fond, je pouvais arrêter quand je le voulais.

Rapidement arrivé au dortoir Gumiho j’avais farfouillé dans mes affaires de toilettes. Oui parce que je ne portais pas des pilules sur moi. Et je refusais de les cacher dans ma chambre de peur de Nao ou Kin puissent tomber dessus par inadvertance- parce que déjà de Senji avait après pour ma prise de pilule, je ne tenais pas à ce que quelqu’un d’autre sache -. J’y avais caché dans mes affaires de toilettes, emballé dans un petit sac noir. Mais voilà, aujourd’hui, le petit sac noir était putain de pas trouvable. Et merde, on m’avait volé c’était sûr. Quelqu’un les avait trouvé ? La direction ? Merde. Merde merde merde. Je me passais les mains dans les cheveux en paniquant. Putain, il me fallait ma pilule moi. J’étais clair pris de panique. Je tournais sur moi-même avant de claquer violemment la porte de la salle de bain. Zen Kwan. Peut-être que je les avais déplacé dans la chambre sans faire gaffe, ça arrivait à tout le monde de pas faire gaffe, il fallait dire que je ne dormais pas trop en ce moment, mais j’étais pas fatigué hein. Je me précipitais dans la chambre et en ouvrant la porte à la volée je pus voir que mon meilleur ami était déjà là. Je souris rapidement - surtout histoire de ne pas montrer ma panique et de sauver les apparences - avant de lui dire rapidement. Oh, i didn’t know you were here. Hi Nao... je n’eus pas le temps de finir ma phrase que je tue ma propre phrase, parce qu’il venait de se tourner et que le petit sac de pilule: c’était lui qui l’avait. Je perdis rapidement mon sourire pour le regarder dans le yeux. Forcément qu’il avait regardé dedans. Nao était curieux autant que moi. Je m’approchais de lui en tendant la main avant de dire rapidement. I know it’s weird…. but it’s not what you think, okay ? Putain de merde pourquoi il avait dû tomber dessus ? Pourquoi lui ? Could you please give it back to me ? Mon regard oscilla rapidement entre le sachet de pilule et le visage de mon meilleur ami. Je tentais de sauver les apparences. Mais je savais que j’étais déjà complètement foutu à cet instant précis.
made by black arrow


Bye bye yesterday
It’s been a year
Time passed before we even knew the reason why

avatar
Sasaki Naoya
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 11 Oct - 2:31
i'm so curious
Kwanaya

sa brosse à dent calé dans la bouche, naoya fouilla les moindre recoins de la salle de bain de ses deux mains. quel idiot, il avait paumé son dentifrice. il fallait dire que ça lui arrivait rarement d’oublier de racheter ce dont il avait besoin, il avait une trop bonne mémoire pour cela, un vrai disque dur, mais après quelques minutes, il parvint à mettre la main sur son dentifrice… vide. il poussa un soupir, leva les yeux au ciel avant de le jeter à la poubelle. tant pis. il se tourna vers la trousse de toilettes appartenant à kwan sun. même s’il se fait un peu trop curieux, il n’aime pas vraiment ça, mettre ses mains dans les affaires des autres mais kwan sun ne lui en voudra pas, pas vrai ? quand ses yeux tombèrent sur le fameux tube, naoya s'empressa de le sortir de sa trousse. peut-être un peu trop rapidement, puisqu'il fit tomber d'autres petites choses. « arg... merde. » chuchota t-il, dans sa langue natale. aussitôt, il s'empressa de s'abaisser pour tout ramasser et remettre en place, la dernière chose se trouvant au sol ? un sachet noir... assez étrange. et si au début, naoya n'y prêta pas attention, il fronça les sourcils en se demandant ce qu'il aurait pu mettre là-dedans. non, c’est pas bien, là, ça serait fouiner. il n’était pas curieux à ce point, hm? il replaça le sachet dans la trousse de toilettes, étalant du dentifrice sur sa brosse à dent comme si de rien était. il se tourna même vers le miroir, commençant à brosser ses dents. il lança parfois des regards vers la trousse de toilettes. non, vraiment, qu’est-ce qui serait assez petits pour être caché dans un si petit sachet ? et si au début, il s’efforça de croire qu’il n’assouvira pas sa curiosité, une fois ses dents brossés et sa bouche rincé, il craqua. il regarda à gauche, puis à droite, histoire de vérifier que personne n’entrera ici. il voulait juste savoir, rien de plus. alors il attrapa de nouveau le sachet noir, l’ouvrant. ses sourcils se froncèrent alors qu’il mit sa main à plat, laissant le contenu du sac tomber dans sa main : des pilules rouges. ses yeux s'écarquillèrent. il savait. il savait qu'il s'agissait de cette nouvelle drogue que les étudiants se procuraient. il était assez curieux pour s'être renseigné sur le sujet. ça.. dans les affaires de kwan sun ? non… c’est pas possible.

bien-sûr que si, c'était possible. kwan sun prenait ces petites pilules. naoya, lui, avait refusé d'y toucher, soyons honnête, il avait déjà assez de soucis comme ça. mais comprendre que son meilleur ami avait craqué avait le don de l'inquiéter. il se trouvait désormais dans la chambre, il attendait son retour pour avoir des explications, quitte à lui avouer qu'il avait laissé sa curiosité parler... d'accord, il n'avait pas fait les choses bien en fouillant dans ce sachet noir mais là n'était pas le plus important, au final. kwan sun prenait ces fichues pilules, il devait arrêter ça, il ne pouvait pas continuer... ou alors, il allait être trop tard. la porte s'ouvrit derrière lui, alors qu'il continuait de fixer ce sachet. reconnaissant la voix de son meilleur ami, le japonais se tourna vers lui, sans vraiment chercher à cacher ce qu'il tenait dans la main : plus vite kwan sun allait comprendre que naoya était au courant, mieux c'était. d'ailleurs, kwan sun ne tarda pas à réagir, en lui disant que ce n'était pas ce qu'il pensait. naoya haussa les sourcils. ah non ? vraiment ? de nouveau, il baissa le regard vers le sachet de pilules, avant de remonter les yeux vers son meilleur ami, qui lui demanda de lui rendre tout ça. à peine sa phrase prononcée que naoya éloigna le sachet de lui, le tenant à l'opposée de lui, lui faisant ainsi comprendre qu'il ne comptait pas lui rendre de si tôt. « it’s not what i think ? » c’était bien ce qu’il lui avait dit non ? alors il faudra qu’il soit très convainquant lorsqu’il répondra à sa question. « then why do you have this ? » la possibilité qu’il puisse les cacher pour quelqu’un avait traversé l’esprit de naoya, mais bon, il fallait bien l’avouer… c’était inquiétant. « don’t tell me you need this kwan.. please don’t tell me that. » clairement, il préférait s’être trompé, et s’être fait des films pour rien qu’entendre kwan sun lui avouer une telle chose, et il ne plaisantait pas.

made by black arrow




wanna be pinocchio
avatar
Yu Kwan Sun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 11 Oct - 19:58
i'm so curious
Kwanaya

Si j’étais en panique ? Oui complètement. C’était même largement plus que la panique à bord. Mes pilules avaient disparus, plus aucune trace du sac dans ma trousse toilette. Putain qui était allé fouiller dans mes affaires ? Est-ce que quelqu’un avait su ce qu’il se cachait dedans ? Un vol intentionnel ? Un coup de la direction ? Non, il ne fallait pas que je perde mon sang froid. C'était essentiel que je reste absolument calme. Enfin je disais ça, mais dans le fond j’étais TOUT sauf calme, je ne faisais que sauver les apparences, parce que c'était toujours la panique à bord. J’essayais juste de me convaincre que tout irait bien. Que j’avais probablement juste déplacé ma petite réserve de Crimson pour être plus safe et que je l’avais oublié à cause de la fatigue. Oui c’était ça. Un simple oubli. Si je me le répétais assez fort, ça allait se passer. Rapidement revenus dans la chambre que je partageais avec mes colocataires je pus voir que mon meilleur ami était déjà là. Je me repris contenance et lui souris tout en le saluant. Mais rapidement je déchantai et perdis mon sourire quand je vis ce qu’il avait dans sa main. Mon sachet de pilules dans sa main. Et je savais qu’il n’était pas bête. Il savait que ce que c’était la crimson, il était loin d’être débil et curieux comme il était il avait probablement posé des questions sur cette substance. Alors je tentai de me justifier, de dire que ce n’était pas ce qu’il croyait. Mais là, la seule chose que j’avais en tête, c’était de récupérer mon bien. Parce que… j’en avais besoin d’une là. J’en avais vraiment besoin. Mais voilà, lui n’était pas cet avis, loin de là. Il l’avait éloigné même pour me prouver le contraire. Je me mordis la lèvre inférieure en regardant Nao. Mais son visage montrait qu’il était vraiment … pas très content et moi je me sentais presque honteux. Non, j’avais honte. Déjà que Senji m’avait attrapé en train d’en prendre, maintenant c’était Naoya ? J’étais si obvious que ça sérieux ? Je restais sans voix alors qu’il reprit mes propres paroles. Je le fixais toujours, mais mon regard déviait entre son visage et le sachet qu’il tendait loin de moi, plusieurs fois. J’étais presque tenté pendant un instant de lui sauter dessus pour récupérer, mais je savais aussi que c’était une idée stupide. Et il continua. Pourquoi j’avais ça. Mon regard se figea sur mon meilleur ami. Je ne pouvais pas lui mentir. S’il y avait bien une personne à qui je ne pouvais pas raconter des bobards, c’était bien lui. Mais…. je savais qu’il allait s’inquiéter. Je ne voulais pas qu’on s’inquiète pour moi. Mais face au regard qu’il me lançait…. je pouvais faire quoi moi. Je finis par dire tout bas. I can explain everything I … I swear. Enfin je disais ça, mais c’était bien loin d’être le cas. Les fait étaient là. Je prenais de la drogue. J’en étais pas fier, mais ce n’était pas grave. Il n’y avait pas d’effet négatif. Bien sûr je dormais peu depuis que j’en prenais… mais les révisions nocturnes avaient toujours été une habitude pour moi. Et je mangeais un peu moins ouais. Mais sinon… non, je n’arrivais pas à me dire que c’était mal. Je n’en étais pas fier, c’était moche, mais c’était comme ça. Je finis par baisser les yeux alors qu’il dit clairement ce que je pensais. J’en avais besoin. Je finis par relever un regard plein de culpabilité sur mon meilleur ami. Naoya... Non je ne pouvais pas lui mentir en le regardant dans les yeux. Et ne pas dire la vérité aurait probablement aggravé mon cas. Je finis par souffler tout bas, toujours pris dans ma culpabilité. I’m… I’m so sorry. Je baissais le regard avant me prendre ma tête entre mes mains. You shouldn't see this okay ? But I can’t ask you to act like you didn’t find them… don’t you ? Je finis par soupirer longuement alors que mes glissèrent au niveau de mes temps que je commençai à masser avec mes doigts. Je ne voulais pas me prendre la tête avec mon meilleur ami. Nao… I…. I need this. It’s for my grades you know… it really helps I swear. Je finis par le regarder, je ne savais pas trop coup lui dire. Je voulais qu’il comprenne que ce n’était pas grave que ce n’était pas dramatique. Alors je fis la première chose qui vint en tête, lui parler dans sa langue natale. Naoya, je vais bien, d’accord ? Tu vois je me suis même amélioré pour parler ta langue. Je… je te promets que je gère. J’avais fini par lâcher mes tempes pour le regarder, je souris doucement, je voulais qu’il comprenne que ce n’était pas un drame. J’allais bien, j’allais super bien même.

made by black arrow
avatar
Sasaki Naoya
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 21 Oct - 22:17
i'm so curious
Kwanaya

non vraiment, il se faisait les pires films. il faut le comprendre, naoya a toujours été très proche de sa famille et de ses amis, l'idée que kwan sun puisse prendre cette drogue le rendait dans un état second. et son expression le prouvait bien, il était même rare de le voir dans un tel état, parce qu'il paniquait aussi. quelque chose lui disait qu'il avait raison de s'inquiéter. son instinct, encore une fois ? sûrement. il aurait pu attendre avant d'avoir des explications, mais non, c'était bizarre. il savait qu'il avait toutes les raisons de s'inquiéter. pourtant, pour une fois, il aimerait se tromper. il aimerait que son instinct l’ait abandonné, et s’être fait des films pour rien. alors que son meilleur ami reprit la parole pour lui dire qu'il pouvait tout lui expliquer, naoya haussa ses sourcils d'impatience. oui ? ce n'était pas ce qu'il croyait, hein ? il gardait ces pilules pour quelqu'un d'autre ? parce qu'au fond, ça serait les seules explications qu'il souhaiterait entendre. son attitude ne rassurait en rien le plus vieux, il attendait de comprendre, de connaître cette explication qu'il ignorait. jusqu'à ce qu'il pousse ce soupir, s'excusant. naoya comprit ce que ça voulait dire, c'est aussi pour cette raison qu'il soupira lui aussi. c'est pas vrai... non, il ne voulait pas qu'il lui dise ça, c'était pas possible. il ne pouvait pas prendre ces merdes. son meilleur ami reprit la parole pour lui dire qu'il n'aurait pas dû voir ça, et pour le coup, non, naoya ne pouvait pas ignorer ça. il était tombé sur ces pilules, il ne pouvait pas faire comme s'il n'avait rien vu. et s'il lui arrivait quelque chose, hein ? il voulait le faire réagir, et dans un sens, sa curiosité lui avait permis de s'en rendre compte. kwan sun ne lui aurait probablement jamais dit, il connaissait naoya, pas vrai ? il savait que les choses allaient se passer de cette manière. et le pire arriva, quand kwan sun lui avoua qu'il avait besoin de ces pilules, pour ses études, ajoutant même que ça aidait. naoya ferma les yeux un court instant, soupirant une nouvelle fois avant de laisser ses fesses tomber sur le matelas, sur le lit, derrière lui. c'est pas vrai... il ne pouvait pas avoir besoin de ça. kwan sun essayait de le rassurer, mais c'était inutile. il allait rester sur ses positions, kwan sun ne devait pas se rendre compte que prendre ces pilules n'avaient rien de bon. pourtant, il finit par redresser le visage, le fixant de ses yeux ronds lorsqu'il reprit la parole.. en japonais. d'un japonais parfait. il l'aurait habituellement félicité, les progrès sont là, et immense mais il ne pouvait pas s'empêcher de croire que c'était une mauvaise chose, presque.. inhumain. « tu.. plaisantes ? » reprit-il, dans sa langue maternelle. il parlait encore mieux japonais que nao pouvait parler coréen, en vivant en corée. non non, c'était inhumain, et encore plus grave pour lui. il fixa son meilleur ami, secouant la tête. « you need this because it's drugs! » il souleva le sachet noir qu'il tenait encore dans sa main, indiquant ainsi ces pilules. il voulait seulement le faire réagir, ce n'était pas bon tout ça. il pouvait très bien s'en passer, naoya était sûr que son meilleur ami avait les capacités pour, en plus de ça. il baissa le sachet, secouant une nouvelle fois la tête, il lâcha ce nouveau soupir, fermant les yeux. « tout va bien, oui, pour l'instant. » lâcha t-il, encore une fois en japonais. il releva le regard vers lui, le plantant dans le sien. oui, pour l'instant. et encore, il n'en est pas si sûr que ça. « j'ai pas envie de te retrouver à l'hôpital kwan sun ! et c'est ce qui te pend au nez, avec.. ces.. merdes. » on pouvait sentir toute cette inquiétude dans sa voix, il était terrifié à l'idée que kwan sun tourne mal à cause de ça, il faisait tout pour le faire réagir, il essayait, parce qu'il savait qu'il avait raison. « you know, it's a bad thing. » bien-sûr qu'il le savait, naoya en était sûr, au fond de lui, kwan sun devait le savoir. « autrement tu me l'aurais pas caché. » pour ne pas l'inquiéter ? mais si kwan sun avait raison, naoya n'aurait pas à s'inquiéter, mais là, ce n'est pas le cas.

made by black arrow




wanna be pinocchio
avatar
Yu Kwan Sun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 27 Oct - 17:39
i'm so curious
Kwanaya

Je pouvais tout expliquer ? La vérité c’était que non, je ne pouvais rien expliquer du tout. Les faits étaient là, juste devant le nez de mon meilleur ami. Il avait raison, il avait complètement raison. Il n’était pas stupide Naoya, bien évidement qu’il avait compris que je prenais ces trucs. J’étais tel un gosse qui avait été pris la main dans le sac et qui essayait de se justifier alors qu’il avait les traces de son vol de cookies sur le visage. Sauf que cette fois, les cokies étaient des space cookies. Je peinais à le regarder, parce que j’avais honte. Je savais que ce que je faisais, c’était mal. c’était une drogue, j’en étais parfaitement au courant. Mais à la fois je n’arrivais à me dire que c’était une mauvaise chose… parce que les résultats étaient si probant. Ils parlaient d’eux même. je m’étais tellement amélioré depuis que je prenais ces petit pilules rouge. Puis je tentais de me rassurer en me disant que je maîtrisais et que je pouvais arrêter quand je voulais. Que dans le fond, ce n’était qu’un petit coup de pouce pour m'aider à tenir le rythme de dingue imposé par la directrice. j’avais pensé rapidement à mentir à mon meilleur ami, pour qu’il me laisse récupérer mon bien. mais le fait était… que c’était juste pas possible pour moi de lui mentir et… que je ne voulais pas lui faire ça. J’avais trop de respect pour lui mentir droit dans les yeux. Puis j’étais sûr qu’il aurait su que je mentais, il était intelligent Naoya, il avait appris à me connaître mieux que personne en si peu de temps. alors je m’excusais, mais je voulais aussi qu’il voit les choses comme moi je les voyait. Je voulais qu’il comprenne que la situation n’était pas si dramatique qu’elle en avait l’air. Qu’il voit mes progrès énormes, qu’il comprenne que je gérais la situation. Alors je fis la première chose qui me vins à l’esprit, je lui parlais dans sa langue maternelle. Une démonstration serait plus probante que des beaux discours. Et bien sûr il avait l’air étonné. Do you think I don’t know what it is Nao ?! I’m not stupid ! Je lâchai un petit grognement avant de prendre ma tête entre mes mains, parce que clairement la situation était prise de tête. Je le laissais continuer de parler, je comprenais ses arguments. Je savais que si cela avait été mon meilleur ami à ma place ,j’aurais réagi de la même manière.  Naoya... Je gémis avant de finalement m’installer à ses côtés. J’ai… je suis pas fier de ça okay ? Avais-je repris en langue nippone. Je secouais la tête avec un air désolé sur le visage, mon regard se posa sur lui. Mais je ne voulais pas que tu t’inquiètes, je te connais tu te fais du soucis et… tu as eu assez à gérer récemment dans ta vie personnelle... Je baissais la tête avant de souffler tout bas avec mon air coupable. Je voulais pas être un autre poids sur tes épaules, malgré moi je reniflais légèrement, mais je le cachais très vite en passant ma manche sur mon nez. I just need help in my studies…. If I have bad grades…. je veux pas que mon père me rejete, je relevais mon regard vers lui, je savais que je n’aurais pas dû omettre ce détail, que j’aurais dû lui parler, mais j’avais la confession difficile. Je te promet que je m’arrêterai avant que…. que ça devienne ingérable. j’ai juste besoin de ce boost Nao. Je le regardais encore plus désolé, ça me faisait du mal d’assumer le fait que j’avais besoin de cette drogue, mais ce n’était pas grave. Je me répétais que ce n’était pas grave, qu’il n’y avait pas tant de conséquences que ça. Je te jure que je n’irai pas l'hôpital, ça ne deviendra pas fou à ce point-là.Please Naoya. Trust me. je le regardais droit dans les yeux plus confiant, parce que je voulais qu’il me crois. Je voulais qu’il me fasse confiance et que j’allais pouvoir m’arrêter à temps.

made by black arrow


Bye bye yesterday
It’s been a year
Time passed before we even knew the reason why

avatar
Sasaki Naoya
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 8 Nov - 23:59
i'm so curious
Kwanaya

naoya s'inquiétait pour son meilleur ami, et puis, il avait toute les raisons de le faire. il avait déjà entendu parler de ces pilules mais il ne pensait pas que kwan sun aurait pu craquer pour ça, alors oui, il est vrai qu'il éleva un peu la voix, laissant son inquiétude parler, ce à quoi kwan sun réagit vite. ce qui fit hausser les sourcils du japonais, il ne le prenait pas pour un débile, il lui rappelait juste les faits. « eh don't yell at me!» il avait toutes les raisons de le faire, après tout, naoya avait foutu son nez là où il ne fallait pas. mais il n'arrivait pas à voir ça comme une connerie, et s'il n'avait rien vu, hein ? il l'aurait laissé faire ? non, pour une fois, sa curiosité l'avait poussé à faire quelque chose de bien. il soupira, relâchant un peu la pression. c'était inutile de crier, il n'avait pas envie de se disputer avec son meilleur ami, et puis, il était dans cet état justement parce qu'il s'inquiétait pour lui, il ne voulait pas non plus lui crier dessus davantage, seulement l'aider. le japonais s'installa sur son lit, comme s'il pouvait relâcher toute cette pression et inquiétude en reposant ses jambes, il exposa aussi des arguments. kwan sun s'installa à ses côtés, reprenant la parole en lui disant qu'il en était pas fier. naoya planta son regard dans le sien, le laissant parler. il ne voulait pas qu'il s'inquiète ? mais comment naoya pouvait-il ne pas s'inquiéter ? il s'agissait de son meilleur ami. peu importe les soucis qu'il avait en ce moment, oui, il est vrai, sa vie n'était pas la plus paisible mais qu'importe, il n'allait pas laisser son meilleur ami faire ça. naoya soupira discrètement, tentant de retrouver son calme alors que kwan sun lui avoua en avoir besoin pour ses cours, se confiant même sur son père. il garda son regard dans le sien, bouche bée, il ne savait même pas quoi répondre sur le moment, alors kwan sun reprit la parole pour le rassurer, lui affirmant qu'il n'ira pas à l’hôpital car il saura s'arrêter à temps, et que tout ira très bien. il lui demandait de lui faire confiance. nao avait confiance en lui, mais ce n'était pas question de ça. « it's not about trust, kwan, i trust you. » reprit-il, étrangement plus calme qu’auparavant. il tentait de se dire que ça ne servait à rien de s'énerver, de paniquer, mais c'était plus fort que lui. il avait peur pour lui. « you can do it, kwan sun. you don't need this. you can do it... without this drug. » répéta t-il, son regard planté dans le sien pour qu'il le comprenne. justement, il avait confiance en lui, il savait qu'il en était capable, kwan sun était capable de beaucoup de choses. « yeah, i have a lot of problems. that's it, and you think i need to lose my best friend ? » justement, il n'avait pas besoin de le savoir en danger. il s'en foutait lui, de gérer ses soucis, il avait tendance à faire passer les autres avant sa personne, le truc, c'est qu'il avait peur de le perdre. il secoua la tête, soupirant un déchirant: « you don't undestand. »

made by black arrow




wanna be pinocchio
avatar
Yu Kwan Sun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 25 Nov - 11:07
i'm so curious
Kwanaya

Je savais que je faisais de la merde. Je le savais très bien. Je savais tout ça. Mais c’était plus fort que moi. je ne pouvais pas m’en passer. Puis je me disais que ce n’était pas si grave que ça. Qu’il n’y avait pas de conséquence. Personne n’avait eu des symptômes négatifs avec la crimson, c’était le truc à la mode sans risque. Comme ça, ça vendait du rêve. Améliorer ses notes avec un petit cachet avec une simple petite pilule ? Ouais ça vendait du rêve pour le coup et même moi j’étais tombé la-dedans. Mais je savais, je savais tout ce que Naoya me disait. J’avais déjà assez honte de moi. Il fallait dire que Senji m’avait déjà énormément culpabilisé à ce propos. Alors niveau culpabilisation on va dire que j’étais déjà au maximum et je n’avais pas forcément besoin qu’on me ramène à la gueule ça, parce que j’étais très bien au courant. A force c’était mon estime de moi qui allait en prendre un coup, si ce n’était pas déjà fait.J’étais assis à côté de mon meilleur ami lui parlant franchement des vraies raisons qui m’avaient poussé à prendre ces pilules. Je tentais de le rassurer, mais je savais bien une chose, Naoya était en être têtu, aussi têtu que je pouvais l’être moi-même. Je lui demandais de me faire confiance, que je gérais, je voulais croire que je gérais, mais c’était loin d’être le cas. Je voulais croire que j’aurais été capable de m’arrêter avant que ça devienne dingue. avant que ça ne soit trop tard. Mais dans le fond, ce n’était pas grave, je ne risquais rien, pourquoi ne voulait-il pas le voir ? Je l’écoutais, calme et attentif, bien que toujours fébrile dans le fond à cause du manque qui commençait à se faire sentir. Mais aller au clash ne servait à rien. Au pire je pouvais toujours retourner me fournir en urgence, c’était pas l’argent qui me manquait dans le fond. Pourquoi les gens étaient persuadés que j’étais le seul à ne pas pouvoir craquer ? Pourquoi les gens me me voyaient comme quelqu’un de fort ? C’était faux, je ne l’étais pas. Je cachais bien mes faiblesses seulement. Naoya, je suis pas aussi fort et intelligent que ça… je... Je me stoppais, les gens pensaient tous ça de ne moi, mais c’était faux, complètement faux. Naoya.... Dis-je en le regardant alors qu’il parlait en posant ma main sur sa cuisse sans vraiment m’en rendre compte. You’ll never loose me, okay ? I swear to God, you’ll never loose me. Je souris doucement pour le rassurer, j’étais maintenant perdu. Il avait raison, dans le fond il avait raison je le savais bien, mais accepter cette réponse était sûre pour moi. Naoya…. maybe I…. need your help. Je le regardais droit dans les yeux, la première fois de ma vie que j’assumais avoir peut-être besoin de quelqu’un, que j’assumais une faiblesse. I need my best friend, avais-je ajouté avec mon regard qui doucement se remplissait de larmes. Doucement je commençais à voir ce que je devenais et je savais que c’était horrible. Parce que c’était pas moi. Parce que c’était l’opposé de qui j’étais même. Et sans m’en rendre compte j’avais posé ma tête sur l’épaule du nippon pour cacher mes yeux larmoyant. I can’t stop, it’s too hard. I can’t stop. Je tremblais légèrement autant secoué par le manque que les sanglots que j’avais commencé à laisser couler sur son épaule.

made by black arrow


Bye bye yesterday
It’s been a year
Time passed before we even knew the reason why

avatar
Sasaki Naoya
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 4 Déc - 18:05
i'm so curious
Kwanaya

naoya n’était en aucun cas ce genre de garçon qui jugeait les autres, bien au contraire, non là, c’était de l’inquiétude pure et dure. il s’inquiétait pour son meilleur, il ne voulait pas le voir dans de sales états, il ne voulait pas le voir dans un lit d'hôpital, et tous les pires scénarios qui pourraient se réaliser s’il continuait de prendre cette drogue. non, il n’en faisait pas trop, il était réaliste. peut-être que kwan sun échappera à tout ça et c’était ce qu’il souhaitait, mais en agissant ainsi, il prenait un gros risque, et il le savait bien. quand il reprit la parole pour avouer à naoya qu’il n’était pas quelqu’un de fort et intelligent, le japonais hocha la tête. il savait de quoi il était capable, il croyait en lui, kwansun manquait cruellement de confiance en lui sur ce coup-là, parce que naoya le savait au plus profond de lui-même: kwan sun était capable de très grandes choses. il essayait de rassurer le plus vieux, insistant sur le fait qu’il ne le perdra jamais, mais on pouvait voir à l’expression de naoya qu’il ne pouvait s’empêcher de se montrer inquiet à ce sujet, qu’il serait que totalement rassuré lorsque kwan sun aura arrêté de prendre ces pilules. il le jurait même, il vint même lui sourire mais le japonais baissa la tête, il devrait le croire, ça serait même plus simple pour lui de ne pas s’inquiéter de la sorte mais il savait au fond de lui qu’il avait raison, il ne pouvait pas fermer les yeux et faire comme si tout allait bien, au risque de perdre kwan sun et ça, il en était hors de question. cela dit, son meilleur ami reprit vite la parole, pour avouer à naoya qu’il avait peut-être besoin de son aide. il le fixait, droit dans les yeux, ainsi, le plus vieux pouvait voir à quel point il était sincère, et quelque part, ça le rassurait. non pas cette situation, simplement le fait qu’il s’en rendait peut-être compte. il avait besoin de son meilleur ami, ses yeux se remplissèrent de larmes alors que le coeur de naoya se serra, le voyant dans cet état. il était incapable de le quitter des yeux, comme si ce geste pouvait signifier un quelconque abandon, mais voilà, naoya n’allait jamais l’abandonner. kwan sun vint déposer sa tête sur l’épaule du nippon, avouant finalement qu’il ne pouvait arrêter, que c’était bien trop difficile. ni une ni deux, naoya réagit aussitôt. il se redressa quelque peu, assez pour le prendre dans ses bras. il avait envie de pleurer, s’il ne le faisait déjà pas, et ça le brisait de le voir comme ça, alors il le serra, fort contre lui. « trust yourself, please. » souffla t-il, il devait se faire confiance, il avait toutes les raisons de pouvoir se faire confiance. « i trust you, of course you can. » reprit-il, alors qu’il garda kwan sun dans ses bras encore quelques secondes. il ferma les yeux avant de finalement se détacher de lui, plantant de nouveau, son regard dans le sien. cette fois-ci, il vint se saisir de sa main, comme pour ne pas totalement briser de contact physique et en établir un nouveau. « i’m here, for you. i’ll help you, i promise, you’re not alone kwan. » des mots arrachés d’une inquiétude immense, mais d’une détermination certaine. il ferait tout et n’importe quoi pour lui, pour l’aider. jamais de la vie il n’abandonnerait kwan sun, c’était bien trop lui demander. « you’re smart, you’re kind, you’re cute. » reprit-il, droit dans les yeux. « and you can succeed, i know that. » quelque part, il voulait lui redonner confiance. il aimerait le voir plus assuré que ça, mais il était là pour l’aider, comme d’habitude.


made by black arrow




wanna be pinocchio
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?

Lumière sur...
Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !
Tu veux en prendre part ?
Viens vite te renseigner par ici !
Le bal de Noël
Décembre rime avec fin d'année et fêtes de fin d'année. Pour l'occasion, tous les habitants de Séoul et de la Digital City sont invités à venir au bal organisé par la Yonsei. Tout le monde est le bienvenu que vous soyez seul ou accompagné. Il y a aura toujours quelqu'un pour vous tenir compagnie.

Pour en savoir plus, clique ici !