Revenir en haut Aller en bas



 

Tu me fais tourner la tête, mon manège à moi, c'est toi ft kelea

 :: Le reste du monde :: Séoul :: Les alentours de la ville :: EVENT HALLOWEEN :: EVENT HALLOWEEN
avatar
Im Caden
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 14 Oct - 0:31
skeleton ☾ Tu me fais tourner la tête, mon manège à moi, c'est toi. Je suis toujours à la fête , quand tu me tiens dans tes bras.

debout devant le carrousel installé pour l'occasion, il observe celui-ci tourner au rythme des rires des étudiants. son coeur palpitant et ses mains moites témoignant de l'anxiété que cette surprise procure chez lui. pourtant sous cette fine couche de maquillage, caden était clairement méconnaissable et ne risquait guère d'être reconnu par des étudiants, des fans voir des anti. le deal avait été le suivant: le jeune homme était autorisé de sortie à une seul et unique condition, ne pas se faire repérer ni reconnaître. et le maquillage minutieusement apposé sur son visage avait eu raison de la célébrité chronos. il n'était à présent plus que caden, im caden, petit ami de hwang kelea. demoiselle qui lui manquait affreusement et dont il avait clairement bien l'intention de surprendre ce soir, et ce qu'importe si elle avait prévu de passer sa soirée avec ses amies. les derniers mois n'avaient pas réellement été propice au commencement d'une relation amoureuse, non seulement il ne pouvait se permettre de la contacter que tard le soir mais en plus de cela, il ne pouvait la voir que par bribe, parfois une fois par semaine parfois seulement une fois par mois, et ce, lorsque la chance se présentait. un réel calvaire pour le jeune homme qui avait passé ces quatre dernière années à fantasmer sur une femme qu'il ne pensait jamais pouvoir posséder et qui en l'occurence, à l'heure actuelle était sienne.

silencieusement, le coeur tambourinant dans sa poitrine, ce n'était qu'après de longues minutes qu'il n'avait finis par prendre l'initiative de s'installer sur le carrousel, se hissant sur un cheval en bois à moitié défiguré, juste derrière la demoiselle qui hantait la moindre de ses nuits. il aurait pu se manifester plus tôt, s'auto démasquer en lui faisant comprendre qui il était mais le sourire dessiné sur ses douces lèvres pulpeuses, ce rire qui s'en échappait si voluptueusement et sa voix fluette s'adressant à ses amies avaient eu raison de lui. il aurait pu passer des heures à l'observer joyeuse, à la dévorer du regard et se rappeler à maintes reprises la chance qu'il avait de pouvoir être avec une femme tel que kelea.

les minutes défilent sans qu'il ne prononce un mot, son regard posé sur la jeune étudiante alors que le carrousel s'arrête délicatement, mettant fin à ce petit manège. les amies de la demoiselle rient de bon coeur quittant le dos de leur cheval zombifié et ce, rapidement suivis par sa jeune amante dont il a tout juste le temps de s'emparer de l'avant bras, son regard sombre plongeant dans celui surpris de son aînée. " des bonbons ou un sort ? "


Χρόνος
Hellevator ▬ My life was rock bottom, an edge of a cliff, I’m walking in a dark tunnel, Cruel and fearful days.I’m enduring through alone; I hold out my hand but no one is there to grab it.
avatar
Hwang Kelea
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 14 Oct - 17:12
You're my Chronos, i'm your goddess x
Kelea lui avait proposé de venir, juste parce qu’au moins elle n’aurait eu aucun regret même si elle se doutait de la réponse évidente. Caden n’avait ni le temps, ni le droit de sortir ainsi dans une fête universitaire … Pourtant elle n’avait pas résisté à l’envie de le lui demander, parce qu’elle le voulait avec elle, un brin de normalité dans leur quotidien compliqué. Les semaines défilaient et ils se voyaient au compte-goutte. Elle acceptait la situation parce qu’elle tenait trop à Caden pour abandonner comme ça, aussi facilement, alors que tous les deux faisaient de leur mieux pour se retrouver et s’aimer.  Ils avaient tous les deux dès le départ accepter les conditions et ils avaient surtout conscience de la difficulté que leur imposerait cette relation … Mais finalement, Kelea savait que ça vaudrait le coup … quand dans 10 ou 15 ans il serait libre de faire ce qu’il veut … elle sera là, sa femme sera là, et elle aura résister à toutes les épreuves … Kelea avait déjà perdu un amour … elle refusait de perdre le second … Alors avant d’aller à la soirée avec ses amies elle lui envoie une photo d’elle et de sa tenue. « Regarde ce que tu rates … une magnifique femme qui t’attends. » pour le taquiner sans aucune animosité ou reproche. Au contraire. Il lui manque, son homme lui manque, ses bras, ses baisers … elle aimerait pouvoir aller à ses séances à l’hôpital avec lui, qu’il lui tienne la main et qu’il soit là, physiquement, même si Caden se montrait toujours prévenant avec elle et qu’il prenait sans cesse de ses nouvelles …
 
Elle s’était résignée, avait revêtu cette tenue de déesse grecque, très simple par rapport à ce qu’elle aurait pu faire. Elle voulait au moins lui faire un clin d’œil et montrer à Caden son amour pour lui de toutes les façons possibles. Juchée sur ses talons elle riait aux éclats dans le carrousel avec son groupe d’amies. Ça lui faisait du bien de sortir un peu et de ne pas penser qu’aux études et à sa relation avec Caden. Ses amies lui avaient même confisqué son téléphone pour qu’elle cesse de regarder dessus en attendant un message de sa part … elle n’était pas du genre pathétique, mais impatiente et craignait de manquer un de ses appels ou messages. Sur le carrousel elle se laissait porter avec un petit sourire satisfait. Elle en remarque pas l’homme non loin d’elle qui la fixe avec un sourire amoureux, et ne sent pas son regard insistant bien que doux et tendre. Arrive la fin du tour et elle glisse avec grâce de son cheval et rejoins ses amis avant de sentir une main lui attraper le bras. Cette voix suave la fait frissonner avant qu’elle ne reconnaisse son petit ami. C’est comme si corps le savait avant … elle se tourne vers lui surprise et écarquille les yeux en soufflant « Un sort … » avant de réaliser que c’était bien Caden devant elle. « Ca… » Elle lâche un petit cri de surprise avant de lui sauter au cou. Qu’est-ce qu’il faisait là ?! « Mon amour … » gémit-elle soudain émue en sentant les larmes lui monter aux yeux sans qu’elle comprenne pourquoi. Elle était si heureuse de le voir ici qu’elle en oubliait ses amies. « t’es là … » ne cesse-t-elle de répéter bien heureuse. Puis elle se redresse en réalisant qu’il était là. « T’es fou. » Pourtant son sourire est radieux bien que son regard est inquiet alors qu’elle regarde autour d’eux.




a night under the stars
maybe we’re just two stars born from different constellations, we were never meant to connect, oh, but we wanted it so bad
avatar
Im Caden
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 15 Oct - 1:29
skeleton ☾ il aurait aimé faire durer l'instant, l'observer bien plus longtemps, savourer la vision qu'elle lui offrait d'une femme dévouée à son homme et ce même dans la distance. il aurait aimé ne pas se dévoiler aussi rapidement, la suivre et observer la moindre de ses interactions avec autrui et enregistrer dans sa mémoire la moindre des expressions de son visage. il aurait aimé capturer la moindre fraction de seconde qu'il lui était offerte de pouvoir savourer du regard sa douce déesse grecque, un clin d'oeil subtil à l'homme qui partageait sa vie à distance et qui quand bien même, elle ne pouvait théoriquement guère voir se soir, restait imprégné dans ses pensées.

Ce qui lui manquait dans sa vie c'était elle ... C'était son odeur, les mots d'amour sortant de sa bouche, sa respiration, son sourire, la douceur de sa peau, la chaleur de son corps, le son de sa voix, la douceur de ses mains, la chaleur de ses bras, l'odeur de ses cheveux, leur longueur, ses bisous dans son cou, son corps sur le sien, ses lèvres contre les siennes, sa jalousie quand il s'approchait bien trop près des fans, ça lui manque de ne plus l'entendre dire "je ne suis qu'à toi", son sourire lui manquait... mais ce qui lui manquait le plus c'est de ne plus pouvoir lui dire de vive voix à quel point elle lui était indispensable. et sans aucun remord c'était avec un sourire immense qu'il plongeait son regard dans le sien, sa main sur son poignet l'attirant contre lui, bien insoucieux des regards de ses amies sur eux. la plaquant contre son corps, il dépose sa main sur son visage caressant du bout du pouce la joue de la demoiselle, savourant chacun des traits de son visage comme si il n'avait eu l'occasion de la voir depuis des années. à aucun moment n'aurait-il su regretter d'avoir pris le risque de sortir en public. qui d'autre que kelea aurait su le reconnaître si ce n'est, éventuellement les amies de celle-ci, en qui il espérait pouvoir avoir confiance ?

ses mains qui descendent sur les hanches de sa douce, il la relève délicatement jusqu'à ce qu'elle vienne entourer ses hanches de ses jambes nues. dieu ce qu'il aurait donné pour que cela n'ai lieu à l'abris des regards. " surprise ma déesse. " susurre t-il à voix basse avant de ne venir embrasser avec appétit les lèvres pulpeuse de la jeune étudiante. kelea lui avait bien trop manqué pour qu'il ne perde plus de temps et c'est donc une main autour de sa hanche pour la maintenir et une derrière sa tête qu'il l'embrassait amoureusement, s'imbibant de son parfum et savourant la saveur fruit rouge de ses lèvres charnues. " la tenue c'est pour moi ? " lâchait-il enfin dans un souffle contre ses lèvres, ce sourire taquin que l'on lui reconnaissait si bien. " tu ne répondais pas au téléphone, je me suis sentis obligé de m'assurer que tout allait bien. " prononce t-il en un faux reproche. il s'agissait là bien entendu d'un mensonge, caden avait préparé cette surprise depuis bien deux semaines et quand bien même elle n'avait en effet pas répondu à son appel ce soir, ce n'était là pas la raison de sa présence. la déposant délicatement sur un cheval en bois, il se hisse derrière la jeune femme, l'entourant de ses bras alors qu'il vient loger son visage dans nuque qu'il parsème d'hors et déjà de nombreux baisers. " on fait un tour dans le parc puis on rentre chez toi ? cette tenue me fait bien trop envie kelea. " il appuie sur son prénom, lui faisant ressentir l'aspect pressant de sa requête. caden était un homme amoureux, amoureux et désireux que cette relation cachée avait tendance à frustrer alors qu'aurait-il pu faire face à l'objet de ses désirs vêtue si peu chaudement? un baiser dans sa nuque, une main sur sa cuisse, le carrousel recommence mais cette fois-ci il n'a plus besoin de se contenter de l'observer.


Χρόνος
Hellevator ▬ My life was rock bottom, an edge of a cliff, I’m walking in a dark tunnel, Cruel and fearful days.I’m enduring through alone; I hold out my hand but no one is there to grab it.
avatar
Hwang Kelea
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 23 Oct - 20:26
You're my Chronos, i'm your goddess x Dire que Kelea était contente de le voir ici, de la savoir entre ses bras, déguisé à cette fête, avait quelque chose de fou, de plaisant, d’irréel et bon sang qu’elle l’aimait pour avoir pris ce risque pour elle … Il était fou, fou d’elle à ne plus en douter … elle ne peut retenir un énième rit de bonheur en se jetant sur ses lèvres, qu’importe qu’on puisse les voir, Caden était là, pour elle, dans ses bras – une information qu’elle avait du mal à assimiler tant elle était heureuse – et elle voulait profiter de le retrouver, lui qui lui manquait sans cesse, encore et toujours … elle rit contre ses lèvres. Tout dans ses mots, son attitude et sa présence la rendait dingue … son sourire, sa voix, son air fier de petit diablotin angélique … bon sang qu’elle se sentait heureuse, son cœur manqua un battement alors qu’elle souffla tout bas « bien sûr que c’est pour toi … » elle rit de sa remarque, elle rit parce qu’elle est heureuse, parce que son cœur se gonfle de bonheur et qu’elle peut le tenir contre elle à la vue de tous, à l’insu de tous … ce soir était un rêve éveillé. La plus belle des surprises qu’il avait pu lui faire. « Oh mon amour tu me manques tellement » gémit-elle contre ses lèvres en se serrant contre lui, ses bras noués autour de sa nuque. S’il débarquait chaque fois qu’elle ne répondait pas à ses appels elle allait décidemment se mettre à ne plus répondre … il lui avait fait la plus belle des surprises et elle avait du mal à s’en remettre. Elle se laisse hisser sur le cheval de bois avec un petit rire et se blottit contre son torse quand il se glisse derrière elle. Une simple phrase lui aura suffi pour réveiller en elle une ardeur et une envie forte … elle imaginait déjà leur soirée après s’être promenée dans tout le parc. Leur nuit torride qui n’attendait qu’eux … bon sang cette simple idée la faisait déjà gémir. Mais elle préférait garder l’esprit claire et la tête clair à cet instant, au risque de lui faire l’amour sur ce cheval de bois …

 

Elle soupire d’aise en fermant les yeux et attrape la main de Caden qu’elle vient poser sur son ventre une fois leurs doigts entrelacés. Elle ferme les yeux et sent la respiration du garçon dans son dos. Comment une simple chose pouvait avoir autant d’impact sur elle ? Elle se sentait si heureuse et si bien à cet instant que l’émotion qui la gagnait l’a surprise elle-même. Kelea était une jeune femme forte, qui affrontait la vie comme elle venait. Qui tentait de rester debout malgré l’adversité. Elle était la première à comprendre l’importance du métier de Caden, et les efforts et surtout sacrifice que le garçon avait fait pour réaliser ses rêves … elle espérait juste qu’un jour elle n’aurait pas à être un de ses sacrifices … il était aussi présent que possible et elle ne pouvait que lui en être reconnaissante, mais c’est vrai … que ça restait dur de faire face à sa maladie seule. Elle se gardait d’ailleurs bien de lui dire quand parfois la maladie se faisait plus forte et plus violente et qu’elle passait des nuits atroces … pliée dans la douleur. Kelea savait que c’était son combat et les nuits comme celle de ce soir était son cadeau, sa récompense pour être forte … les larmes lui montent aux yeux sans qu’elle ne puisse les retenir et elle porte les doigts de son petit ami à ses lèvres en soufflant « Je suis heureuse que tu sois là … »  Elle tourne son visage ému vers le sien et réclame un baiser … une larme roule sur sa joue et vient se perdre sur les lèvres de son petit ami. Elle s’en voulait de se montrer aussi émotive mais la surprise lui allait droit au cœur. Elle resserre les bras de Caden sur son ventre alors que le cheval de bois monte et descend dans un rythme lent et berçant. Bon sang qu’elle se sentait heureuse à cet instant …




a night under the stars
maybe we’re just two stars born from different constellations, we were never meant to connect, oh, but we wanted it so bad
avatar
Im Caden
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 1 Nov - 17:30
skeleton ☾ Ce qui est trop vif en amour ne dure pas : avant que l'année soit finie la passion est usée, et il ne reste que des regrets pour pleurer. Cela avait pris du temps, beaucoup de temps. des jours, des semaines, des mois, des années. cela avait pris tant de temps qu'il en avait finis par baisser les bras, parcequ'il ne voulait pas devenir cet homme avec lequel l'on sortait par pitié. et le voici aujourd'hui sur un cheval en bois, la tête de sa douce posé contre son dos. L'attente en avait valut la chandelle, et ce quand bien même une plus longue attente pointait à présent le bout de son nez. dire qu'il ne s'en voulait pas de la laisser affronter seule sa maladie serait mentir, il s'en voulait plus que n'importe qui. mais être présent reviendrait à dévoiler leur relation et il savait pertinemment que cela n'aurait aucune conséquence bénéfique pour eux mais surtout pour la demoiselle. sa santé était encore bien trop fragile pour qu'il ne risque de la mettre à la disposition de sasaengs qui ne ferait une bouchée d'elle qu'en une fraction de seconde. " ne sois pas nerveuse, personne ne me reconnaitra ainsi. profites de nous. " soufflait-il chaudement alors que le cheval en bois montait puis décidait délicatement. il se sentait reposé, calme, apaisé  bien loin du stress constant des répétitions, enregistrements et représentations. il aurait aimé qu'il en soit de même pour kelea, que cet instant ensemble lui fasse oublier tout ceux qu'ils passaient séparés.

une poignée de minutes s'écoulent sans qu'il ne s'en rende compte, s'extirpant délicatement du cheval en bois avant de n'aider sa belle à descendre à son tour. il aurait aimé pouvoir lui offrir ce genre de geste doux de manière quotidienne mais à défaut de ne pouvoir le faire, il tachait de lui offrir le maximum les rares fois qu'ils se voyaient. " maison hanté ou train fantôme ? " demande t-il délicatement à la demoiselle alors qu'il enlace ses hanches, l'entrainant hors du manège. il aimait pouvoir se promener en public avec celle qu'il aimait sans craindre de n'être surpris. quitter le confort de leur appartement et se comporter enfin comme deux amants. " kelea tu ne viens pas avec nous ? c'est qui ce garçon ? " caden est pris de court lorsque les amies de sa douce refaisaient leur apparition visiblement peu décidé à laisser kelea partir. il pouvait le comprendre, après tout celle-ci n'étaient sans aucun doute guère informé de son existence enfin du moins pas en tant que petit ami de son aînée. et en quelques sortes cela le rassurait de voir des demoiselles présentes et inquiètes pour celle dont il n'était guère capable d'assurer la protection.  


Χρόνος
Hellevator ▬ My life was rock bottom, an edge of a cliff, I’m walking in a dark tunnel, Cruel and fearful days.I’m enduring through alone; I hold out my hand but no one is there to grab it.
avatar
Hwang Kelea
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 1 Nov - 19:39
You're my Chronos, i'm your goddess x Kelea se sentait divinement bien. Elle en oubliait tout le reste. Les semaines passées sans le voir, les semaines passées sans pouvoir être avec lui, devoir affronter seule sa maladie et se forcer à sourire quand il l’appelait pour ne pas l’inquiéter. Tout ce qu’elle désirait c’était être avec lui, être dans ses bras, alors ce soir était la plus belle surprise qu’il pouvait lui faire … elle décide de se laisser aller, d’oublier les contraintes de leur vie et de ne profiter que de l’instant. Ce tour en carrousel est d’ailleurs bien trop court à son goût et elle aimerait pouvoir quémander un autre tour mais les gens attendent … Elle glisse du cheval avec agilité pour atterrir dans les bras de son amant. Elle lui caresse le torse tendrement et vient frôler ses lèvres des siennes. Sa larme a séché depuis longtemps et son visage ne garde que la trace de ce sourire qui ne l’a quitte pas. Elle frémit de froid mais ne dit rien alors que Caden se montre plus prévenant et doux que jamais … Ce qu’elle aimait le retrouver dans ces moment-là, parce que sa douceur n’avait d’égale que l’amour qu’il avait pour elle et Kelea se sentait comme une princesse, elle se sentait belle mais surtout aimé, aimé plus que tout et cette chaleur qui la réchauffait avait le don de la faire tomber davantage amoureuse de Caden. Elle rit en lançant, l’entrainant déjà vers l’allée principale « Le train fantôme ! » parce qu’elle voulait trouver un coin ou se blottir contre lui et pouvoir l’embrasser à sa guise. Quitte à faire semblant d’avoir un peu peur pour qu’il la serre dans ses bras. Elle perd son sourire en voyant son ami et un voile d’inquiétude couvre ses yeux alors qu’elle jette un regard à Caden en pinçant ses lèvres.

 
Kelea hésite, ne sait quoi répondre mais finis par souffler en rapprochant Caden d’elle. « C’est … C’est mon petit ami. » Elle savait qu’elle pouvait se permettre une certaine folie ce soir et souffla à son amie « Je t’appelle demain … je t’expliquerais d’accord ? » dit-elle avec un petit air pressé. Mais son amie sourit en coin et lui fait un clin d’œil « Fais attention, et toi le squelette prends soin de mon amie ! » dit-elle-même si elle savait dans le fond que Kelea était entre de bonnes mains. La jeune femme avait simplement signifié qu’elle voyait quelqu’un en ce moment très occupé par son travail, certaines personnes pensaient qu’elle mentait pour combler l’absence de Kouji, d’autres avaient un brin d’empathie pour elle. C’est pour cette raison que Kelea se gardait bien de parler de son histoire. Se contentant juste de répondre évasivement aux questions. Elle n’aimait pas spécialement devoir effacer Caden de sa vie … ainsi elle préférait dire la vérité mais en cacher la moitié plutôt que de trahir leur tranquillité. Elle lève son visage vers Caden et vient lui un baiser en soufflant tout bas. « Oui, t’es mon petit ami. » Elle laisse échapper un rire contre sa bouche et revient l’embrasser se moquant bien de se mettre du noir partout avant de reprendre sa route et l’entrainer jusqu’au train fantôme ou elle le laisse payer, ses habitudes de princesses reprenant le dessus. Elle sourit en coin en entremêlant ses doigts aux siens et marche fièrement accrochée à son bras, sa tempe posée sur son épaule. « J’ai l’impression de rêver … »




a night under the stars
maybe we’re just two stars born from different constellations, we were never meant to connect, oh, but we wanted it so bad
avatar
Im Caden
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 7 Déc - 11:43
skeleton ☾L'amour charnel ne s'entend pas, mais il est très subtil, très profond, très délicat; il est très grandiose et très spirituel, et muet; il est fait de sensations et d'actes, dont il est difficile de parler. Caden n’avait pas toujours était clean avec la gente féminine, et ce serait mentir que de dire qu’il ne s’était guère amusé tout comme la majorité des jeunes hommes de son âge. il en avait profité, avec modération mais sans pour autant se gêner. il en avait profiter avant de connaître Kelea, puis après l’avoir connus, après avoir compris qu’elle ne lui appartiendrait jamais. et quand bien même avait-il eu tort, Caden ne pouvait se réjouir de ce que le destin lui avait offert. parce que son bonheur, aussi précieux pouvait-il être avait été le malheur d’un autre. peut-être était-ce là la raison pour laquelle il tolérait tant de choses de la part de la jeune femme, pour laquelle il se montrait aussi doux et patient. pourtant il ne lui offrait encore que très peu, trop peu en comparaison de ce que tout ce qu’avait fait Kouji pour elle. il ne s’agissait certes guère d’une compétition. Mais le jeune italien aurait aimé pouvoir faire plus, plus que de venir à une soirée d’halloween caché derrière un maquillage de squelette et ce de sorte à éviter de n’être surpris et de créer un énième scandale qui mettrait sans aucun doute la carrière des Zeus.

L’aidant à descendre délicatement du cheval en bois, il la fait glisser contre lui avant de ne la blottir contre son torse. ces moments étaient précieux de par leur rareté et il espérait, au fond de lui, qu’elle serait capable de supporter ce genre de relation un peu plus longtemps. Le temps qu’il soit suffisamment réputé pour ne guère craindre qu’un scandale sur sa vie amoureuse n’impacts sa carrière mais aussi la vie de Kelea. lorsque l’amie de la demoiselle fait son apparition, il laisse celle-ci s’expliquer confiant sur les propos qu’elle aurait. tout le monde ne connaissait pas foncièrement les Zeus et quand bien même ils les connaissaient cela ne signifiait guère qu’il serait reconnaissable, pas sous autant de couches de maquillages. aucune inquiétude donc pour le jeune homme qui enlaçant les doigts dans ceux de son amante, se contente d’adresser une sourire à l’inconnue tout en entraînant kelea vers le train fantôme. « ne lui en explique pas trop non plus hein? » souffle t-il contre ses lèvres lorsqu’elle l’embrassait, lui mordillant la lèvre inférieure avant de reprendre. « seule toi à besoin de savoir que je suis ton petit ami. » il embrasse de nouveau ses fines lèvres avant de ne s’éloigner de quelques centimètres d’elle pour payer les entrées de l’attraction. Il ne le montrait que très peu mais le jeune asiatique s’en voulait de ne guère pouvoir être dans le combat constant de la jeune femme face au cancer, et se refusait à penser que peut-être ne leur restait-il que peu de temps ensemble. non décidément il refusait d’envisager un tel futur pour leur relation. « allez en route princesse. » prononce t-il visiblement excité alors qu’il l’invite, s’emparant délicatement de sa main, à prendre place dans son carrosse morbide. puis il s’installe à ses côtés, passant tout naturellement son bras derrière sa nuque et embrassant tendrement son front. « tu penses vraiment que ça fait peur ? ou y’aura moyen de s’éclipser dans le manoir hanté ? » il ne perdait clairement pas le nord et encore une fois, il voulait pleinement profiter de l’instant présent, sans aucune pensée négative.

 


Χρόνος
Hellevator ▬ My life was rock bottom, an edge of a cliff, I’m walking in a dark tunnel, Cruel and fearful days.I’m enduring through alone; I hold out my hand but no one is there to grab it.
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?

Lumière sur...
Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !
Tu veux en prendre part ?
Viens vite te renseigner par ici !
Le bal de Noël
Décembre rime avec fin d'année et fêtes de fin d'année. Pour l'occasion, tous les habitants de Séoul et de la Digital City sont invités à venir au bal organisé par la Yonsei. Tout le monde est le bienvenu que vous soyez seul ou accompagné. Il y a aura toujours quelqu'un pour vous tenir compagnie.

Pour en savoir plus, clique ici !