Revenir en haut Aller en bas



 

Tu me fais tourner la tête, mon manège à moi, c'est toi ft kelea

 :: EVENT HALLOWEEN :: EVENT HALLOWEEN
avatar
Im Caden
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 14 Oct - 0:31
skeleton ☾ Tu me fais tourner la tête, mon manège à moi, c'est toi. Je suis toujours à la fête , quand tu me tiens dans tes bras.

debout devant le carrousel installé pour l'occasion, il observe celui-ci tourner au rythme des rires des étudiants. son coeur palpitant et ses mains moites témoignant de l'anxiété que cette surprise procure chez lui. pourtant sous cette fine couche de maquillage, caden était clairement méconnaissable et ne risquait guère d'être reconnu par des étudiants, des fans voir des anti. le deal avait été le suivant: le jeune homme était autorisé de sortie à une seul et unique condition, ne pas se faire repérer ni reconnaître. et le maquillage minutieusement apposé sur son visage avait eu raison de la célébrité chronos. il n'était à présent plus que caden, im caden, petit ami de hwang kelea. demoiselle qui lui manquait affreusement et dont il avait clairement bien l'intention de surprendre ce soir, et ce qu'importe si elle avait prévu de passer sa soirée avec ses amies. les derniers mois n'avaient pas réellement été propice au commencement d'une relation amoureuse, non seulement il ne pouvait se permettre de la contacter que tard le soir mais en plus de cela, il ne pouvait la voir que par bribe, parfois une fois par semaine parfois seulement une fois par mois, et ce, lorsque la chance se présentait. un réel calvaire pour le jeune homme qui avait passé ces quatre dernière années à fantasmer sur une femme qu'il ne pensait jamais pouvoir posséder et qui en l'occurence, à l'heure actuelle était sienne.

silencieusement, le coeur tambourinant dans sa poitrine, ce n'était qu'après de longues minutes qu'il n'avait finis par prendre l'initiative de s'installer sur le carrousel, se hissant sur un cheval en bois à moitié défiguré, juste derrière la demoiselle qui hantait la moindre de ses nuits. il aurait pu se manifester plus tôt, s'auto démasquer en lui faisant comprendre qui il était mais le sourire dessiné sur ses douces lèvres pulpeuses, ce rire qui s'en échappait si voluptueusement et sa voix fluette s'adressant à ses amies avaient eu raison de lui. il aurait pu passer des heures à l'observer joyeuse, à la dévorer du regard et se rappeler à maintes reprises la chance qu'il avait de pouvoir être avec une femme tel que kelea.

les minutes défilent sans qu'il ne prononce un mot, son regard posé sur la jeune étudiante alors que le carrousel s'arrête délicatement, mettant fin à ce petit manège. les amies de la demoiselle rient de bon coeur quittant le dos de leur cheval zombifié et ce, rapidement suivis par sa jeune amante dont il a tout juste le temps de s'emparer de l'avant bras, son regard sombre plongeant dans celui surpris de son aînée. " des bonbons ou un sort ? "


Χρόνος
Hellevator ▬ My life was rock bottom, an edge of a cliff, I’m walking in a dark tunnel, Cruel and fearful days.I’m enduring through alone; I hold out my hand but no one is there to grab it.
avatar
Hwang Kelea
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 14 Oct - 17:12
You're my Chronos, i'm your goddess x
Kelea lui avait proposé de venir, juste parce qu’au moins elle n’aurait eu aucun regret même si elle se doutait de la réponse évidente. Caden n’avait ni le temps, ni le droit de sortir ainsi dans une fête universitaire … Pourtant elle n’avait pas résisté à l’envie de le lui demander, parce qu’elle le voulait avec elle, un brin de normalité dans leur quotidien compliqué. Les semaines défilaient et ils se voyaient au compte-goutte. Elle acceptait la situation parce qu’elle tenait trop à Caden pour abandonner comme ça, aussi facilement, alors que tous les deux faisaient de leur mieux pour se retrouver et s’aimer.  Ils avaient tous les deux dès le départ accepter les conditions et ils avaient surtout conscience de la difficulté que leur imposerait cette relation … Mais finalement, Kelea savait que ça vaudrait le coup … quand dans 10 ou 15 ans il serait libre de faire ce qu’il veut … elle sera là, sa femme sera là, et elle aura résister à toutes les épreuves … Kelea avait déjà perdu un amour … elle refusait de perdre le second … Alors avant d’aller à la soirée avec ses amies elle lui envoie une photo d’elle et de sa tenue. « Regarde ce que tu rates … une magnifique femme qui t’attends. » pour le taquiner sans aucune animosité ou reproche. Au contraire. Il lui manque, son homme lui manque, ses bras, ses baisers … elle aimerait pouvoir aller à ses séances à l’hôpital avec lui, qu’il lui tienne la main et qu’il soit là, physiquement, même si Caden se montrait toujours prévenant avec elle et qu’il prenait sans cesse de ses nouvelles …
 
Elle s’était résignée, avait revêtu cette tenue de déesse grecque, très simple par rapport à ce qu’elle aurait pu faire. Elle voulait au moins lui faire un clin d’œil et montrer à Caden son amour pour lui de toutes les façons possibles. Juchée sur ses talons elle riait aux éclats dans le carrousel avec son groupe d’amies. Ça lui faisait du bien de sortir un peu et de ne pas penser qu’aux études et à sa relation avec Caden. Ses amies lui avaient même confisqué son téléphone pour qu’elle cesse de regarder dessus en attendant un message de sa part … elle n’était pas du genre pathétique, mais impatiente et craignait de manquer un de ses appels ou messages. Sur le carrousel elle se laissait porter avec un petit sourire satisfait. Elle en remarque pas l’homme non loin d’elle qui la fixe avec un sourire amoureux, et ne sent pas son regard insistant bien que doux et tendre. Arrive la fin du tour et elle glisse avec grâce de son cheval et rejoins ses amis avant de sentir une main lui attraper le bras. Cette voix suave la fait frissonner avant qu’elle ne reconnaisse son petit ami. C’est comme si corps le savait avant … elle se tourne vers lui surprise et écarquille les yeux en soufflant « Un sort … » avant de réaliser que c’était bien Caden devant elle. « Ca… » Elle lâche un petit cri de surprise avant de lui sauter au cou. Qu’est-ce qu’il faisait là ?! « Mon amour … » gémit-elle soudain émue en sentant les larmes lui monter aux yeux sans qu’elle comprenne pourquoi. Elle était si heureuse de le voir ici qu’elle en oubliait ses amies. « t’es là … » ne cesse-t-elle de répéter bien heureuse. Puis elle se redresse en réalisant qu’il était là. « T’es fou. » Pourtant son sourire est radieux bien que son regard est inquiet alors qu’elle regarde autour d’eux.




a night under the stars
maybe we’re just two stars born from different constellations, we were never meant to connect, oh, but we wanted it so bad
avatar
Im Caden
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 15 Oct - 1:29
skeleton ☾ il aurait aimé faire durer l'instant, l'observer bien plus longtemps, savourer la vision qu'elle lui offrait d'une femme dévouée à son homme et ce même dans la distance. il aurait aimé ne pas se dévoiler aussi rapidement, la suivre et observer la moindre de ses interactions avec autrui et enregistrer dans sa mémoire la moindre des expressions de son visage. il aurait aimé capturer la moindre fraction de seconde qu'il lui était offerte de pouvoir savourer du regard sa douce déesse grecque, un clin d'oeil subtil à l'homme qui partageait sa vie à distance et qui quand bien même, elle ne pouvait théoriquement guère voir se soir, restait imprégné dans ses pensées.

Ce qui lui manquait dans sa vie c'était elle ... C'était son odeur, les mots d'amour sortant de sa bouche, sa respiration, son sourire, la douceur de sa peau, la chaleur de son corps, le son de sa voix, la douceur de ses mains, la chaleur de ses bras, l'odeur de ses cheveux, leur longueur, ses bisous dans son cou, son corps sur le sien, ses lèvres contre les siennes, sa jalousie quand il s'approchait bien trop près des fans, ça lui manque de ne plus l'entendre dire "je ne suis qu'à toi", son sourire lui manquait... mais ce qui lui manquait le plus c'est de ne plus pouvoir lui dire de vive voix à quel point elle lui était indispensable. et sans aucun remord c'était avec un sourire immense qu'il plongeait son regard dans le sien, sa main sur son poignet l'attirant contre lui, bien insoucieux des regards de ses amies sur eux. la plaquant contre son corps, il dépose sa main sur son visage caressant du bout du pouce la joue de la demoiselle, savourant chacun des traits de son visage comme si il n'avait eu l'occasion de la voir depuis des années. à aucun moment n'aurait-il su regretter d'avoir pris le risque de sortir en public. qui d'autre que kelea aurait su le reconnaître si ce n'est, éventuellement les amies de celle-ci, en qui il espérait pouvoir avoir confiance ?

ses mains qui descendent sur les hanches de sa douce, il la relève délicatement jusqu'à ce qu'elle vienne entourer ses hanches de ses jambes nues. dieu ce qu'il aurait donné pour que cela n'ai lieu à l'abris des regards. " surprise ma déesse. " susurre t-il à voix basse avant de ne venir embrasser avec appétit les lèvres pulpeuse de la jeune étudiante. kelea lui avait bien trop manqué pour qu'il ne perde plus de temps et c'est donc une main autour de sa hanche pour la maintenir et une derrière sa tête qu'il l'embrassait amoureusement, s'imbibant de son parfum et savourant la saveur fruit rouge de ses lèvres charnues. " la tenue c'est pour moi ? " lâchait-il enfin dans un souffle contre ses lèvres, ce sourire taquin que l'on lui reconnaissait si bien. " tu ne répondais pas au téléphone, je me suis sentis obligé de m'assurer que tout allait bien. " prononce t-il en un faux reproche. il s'agissait là bien entendu d'un mensonge, caden avait préparé cette surprise depuis bien deux semaines et quand bien même elle n'avait en effet pas répondu à son appel ce soir, ce n'était là pas la raison de sa présence. la déposant délicatement sur un cheval en bois, il se hisse derrière la jeune femme, l'entourant de ses bras alors qu'il vient loger son visage dans nuque qu'il parsème d'hors et déjà de nombreux baisers. " on fait un tour dans le parc puis on rentre chez toi ? cette tenue me fait bien trop envie kelea. " il appuie sur son prénom, lui faisant ressentir l'aspect pressant de sa requête. caden était un homme amoureux, amoureux et désireux que cette relation cachée avait tendance à frustrer alors qu'aurait-il pu faire face à l'objet de ses désirs vêtue si peu chaudement? un baiser dans sa nuque, une main sur sa cuisse, le carrousel recommence mais cette fois-ci il n'a plus besoin de se contenter de l'observer.


Χρόνος
Hellevator ▬ My life was rock bottom, an edge of a cliff, I’m walking in a dark tunnel, Cruel and fearful days.I’m enduring through alone; I hold out my hand but no one is there to grab it.
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?

Lumière sur...
Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !
Tu veux en prendre part ?
Viens vite te renseigner par ici !
Cette année pour Halloween, la directrice Han Ye Jin, avec l'accord de tout le corps enseignant et de l'administration, a fait privatiser un parc d'attraction pour quelques heures. Le but de cette manœuvre est de rassembler les gens et leur permettre d'oublier le temps de cette soirée, toutes les querelles entre les fraternités.

Pour en savoir plus, clique ici !