Revenir en haut Aller en bas



 

light up the darkness (jielun)

 :: EVENT HALLOWEEN :: EVENT HALLOWEEN
avatar
Kang Na Ra
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 14 Oct - 1:50

light up the darkness
ft. jielun
outfit + la nuit qui s'étend autour de toi telle une cape, elle t'engouffre cette nuit dans son obscurité. et tu l'aimais comme ça, na ra. la nuit tu te sentais revivre, telle la vampire que tu incarnais ce soir, toi tu étais une créature de la nuit. tu te sentais vivante quand le soleil se couchait, que les étoiles étaient les spectatrices de tes passions nocturnes. le tissu de ta robe qui glisse sur le sol alors que tu t'approches du parc d'attraction, spécialement décoré pour l'occasion, les célébrations d'halloween. tu sens un sourire félin naître sur ton visage, les fausses canines que tu avais mises pour rendre parfait ton costume du soir, une chasseresse, tu étais à la recherche de sensations ce soir na ra, de quelle nature c'était encore à découvrir mais tu aimais cette ambiance. tu attrapes un verre qu'on te tend, tes lèvres rouge sang que tu trempes dans la boisson, ce n'était pas mauvais tu songes, un goût particulier mais agréable malgré tout. tes yeux tout aussi sanglant que tes lèvres, tu observes na ra, tu cherches ce qui pourrait te faire frissonner cette nuit, combler ton envie de frayeur. le bonheur que tu trouves rapidement quand tu aperçois la maison hantée au loin, tes yeux qui pétillent doucement sous les lumières éclairant le parc, brisant l'obscurité autour de vous. c'était l'attraction parfaite, de quoi te mettre dans l'ambiance d'halloween. tu avais toujours aimé d'aussi loin que tu te souviennes ces types de maison, qu'elles soient animées par de réelles personnes ou des automates, peu t'importe tant que les frissons étaient présents. tes pas légers qui te mènent devant la porte, ton regard sombre qui glisse sur le bâtiment faussement délabrés, tu le sens ce sourire qui revient étirer tes lèvres écarlates. l'excitation qui te gagne alors que tu n'y as même pas mis les pieds encore, qu'est-ce que cela allait être à l'intérieur ? l'extase ? tu remets en place tes cheveux par dessus ton épaule, découvrant ta nuque dénudée de dentelle, tu avais tout misé sur ton apparence, quitte à aller à une soirée comme celle-là autant sortir le grand jeu. tu pourrais toujours tenter de la ressortir une autre fois, peut-être que tu papillonneras des yeux pour convaincre yo han te vous laisser avoir une soirée particulière. tu doutes que cela marche avec lui, mais l'idée te fait rire, léger souffle qui t'échappe. tu pousses enfin la porte, l'air glacial de l'entrée qui t’accueille, tu sens les frissons qui remontent le long de ton dos, mais tu ne te départis pas de ton sourire au contraire, tu avais hâte de voir ce que cette maison réservait. que le spectacle commence comme on dit ! tes doigts qui frôlent les murs, tels des caresses alors que tu avances, te perdant dans les couloirs éclairés par des lumières chancelantes. tu ne sais pas combien de temps s'est écoulé depuis que tu es entrée, quelques minutes ? dix ? tu entends un bruissement derrière toi, tes poils qui se dressent alors que tu jettes en regard par dessus ton épaule. « qui est là ? » tu lances, la voix confiante, pas un seul tremblement. tu étais loin d'être une jeune fille en détresse ici, non l'adrénaline coulait dans tes veines.

(c) DΛNDELION


     
    i wanna see the sunrise and your sins, just me and you.. ☾
avatar
Zhou Jie Lun
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 15 Oct - 0:33

light up the darkness
ft. jielun
outfit +  Le scepticisme coupe toutes les racines de l'être et de la volonté. main gauche glissée dans la poche de son pantalon, cigarette entre ses fines lèvres et verre de pastis dans la main droite, il divaguait dans l'obscurité des lieux. il avait abandonné les mecs, prenant la faible excuse d'un besoin de se soulager. en réalité il désirait simplement prendre l'air seul, arrêter de feindre une bonne humeur qui n'était guère sienne et rire de sujets qui si autrefois le divertissaient lui paraissaient à présent des plus futiles. inhalant une bouffée du tabac, il traine les pieds au sol, observant les murs décorés de cette maison qui se voulait hanté. il aurait aimé retrouver son excitation de l'an dernier, s'amuser à faire peur aux étudiantes pour mieux les séduire par la suite. parier avec ses potes sur la prochaine meuf qu'il se ferait et se foutre une mine commensurable. cela lui manquait sans réellement lui manquer, il savait d'hors et déjà que si il se foutait une mine il se rendrait malade, après tout n'était-ce pas ce qu'il avait fait ces dernières semaines. dépassant un peu plus ses limites et ce, jusqu'à en oublier ce qu'il avait fait la veille? il recrache la fumée, s'adosse à un mur sans prêter attention à la fausse toile d'araignée qui y est apposé et porte son pastis à ses lèvres, en absorbant une longue gorgée. " fais chier " souffle t-il entre ses dents alors qu'il passe un coup de langue le long de ses lèvres comme pour en savourer le peu de pastis ayant imbibé celles-ci. ça le faisait chier, chier d'être ainsi, enfermé dans ce cercle interminable, chier d'éprouver autant de regrets, chier d'avoir été aussi lâche et plus encore chier d'avoir su éprouver des sentiments à l'égard d'une femme. le don juan se mordait vulgairement la queue à force de n'avoir bien trop jouer avec. et damn ce que cela le faisait chier. plongé dans ses pensées, il n'aperçoit la silhouette d'une jeune femme qu'une fois celle-ci l'ayant dépassé. il en aurait presqu'oublier qu'il n'était pas seul dans ces lieux. se redressant, il écrase son mégot au sol juste à temps pour entendre une voix s'élever dans l'obscurité. « qui est là ? » il arque un sourcil, s'avançant légèrement dans la pénombre, du moins juste assez pour que la jeune femme puisse en discerner sa silhouette.  « c'est moi » lâche t-il nonchalant, son verre à ses lèvres, observant ce qui semblait être une jeune femme déguisée en vampire, bien que l'obscurité, elle, ne l'aidait guère à déterminer si il connaissait ou non la jeune femme.  « et toi tu es ? » la questionne t-il bien plus par curiosité que par intérêt. il y avait bien des mois que jielun n'avait d'intérêt que trop peu de personne. « plutôt téméraire que de se promener seule dans un tel lieu non ? » les meufs ne célébraient plus halloween pour la frayeur, et l'excitation de récolter des bonbons et de faire peur à autrui. le seul but des femmes à cette période de l'année étant de trouver un déguisement sexy et aguicheur, bien loin de la tenue effrayante. jielun n'avait pourtant rien d'un homme macho, il se contentait juste d'énumérer des faits et il lui était donc surprenant de croiser le chemin d'une femme seule et non en groupe. après tout les étudiantes fonctionnaient en équipe, d'ailleurs n'étaient-elles pas toutes supposées être effrayées au moindre craquement ?

(c) DΛNDELION
avatar
Kang Na Ra
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 15 Oct - 1:33

light up the darkness
ft. jielun
outfit + on aurait pu croire que tu étais dans ton univers na ra, dans un sens peut-être que tu l'étais un peu. tout était sombre ici, délabré comme pour jouer sur les stéréotypes qui accompagnent toutes ces histoires de maisons hantées par les âmes des défunts. tourmentées, tuées injustement, avec une vengeance à accomplir, tant de raisons qui pousseraient ces êtres translucides à rester parmi vous mortels. l'obscurité de la nuit t'accompagnait comme une amie silencieuse, tu avais toujours préféré la noirceur et la quiétude des heures tardives à celles lumineuses et bruyantes du jour, les étoiles étaient les compagnes de tes nuits sans sommeil, de tes pleurs et de tes souffrances. de tes ébats, de tes amours éphémères. tu te sens bien, tu observes comme à ton habitude, tes yeux qui pour cette unique soirée sont aussi rouge que des rubis, couleur qui fait écho à celle écarlate de tes lèvres, encore un cliché sur les vampires, mais celui-ci tu l'appréciais. tu te sentais puissante, na ra, presque dangereuse. une illusion qui est à l'inverse de cette âme calme, pacifique que tu es vraiment. était-ce pour cela que les hommes qui fréquentaient la maison close éprouvaient une telle attirance envers toi ? parce que tu savais jouer la carte de la demoiselle fragile qui avait besoin d'être protégée ? quelle comédie. tu aurais été parfaite sur les planches, devant un public à clamer ton texte, à jouer les filles folles d'amour comme dans les tragédies. mais l'heure n'est pas à penser à un futur qui n'existe pas, tu t'avances dans la pénombre, ta robe glissant sur le sol en laissant un léger bruit derrière ton passage, tes doigts qui explorent les environs alors que ton regard sombre reste fixé devant toi. tu n'avais pas peur, bien au contraire, tu la sentais cette tornade qui grondait en toi, l'adrénaline qui circule dans tes veines, enflammant tes sens. tu étais bien plus curieuse et excitée de voir ce qu'ils avaient prévu dans cette attraction pour laisser les doutes t'envahir, ce n'était après tout qu'un manège, et tu espérais qu'il soit à la hauteur de tes attentes. un bruit qui finit par attirer ton attention, te coupant net dans tes pas, tu jettes un regard par dessus ton épaule, ta posture droite, les mots qui quittent tes lèvres avec force. une voix masculine qui te répond, tes yeux qui se plissent involontairement, il est là pas très loin de toi, à peine éclairé par les lumières, tu n'arrives pas à identifier son visage. pourtant le son de sa voix te semblait familier, les frissons qui naissent sur tes bras, tu te décales légèrement pour lui faire face sans pour autant briser la distance qui vous séparait. « je peux avoir plusieurs noms, tout dépend des récits qui m'accompagnent. » tu susurres du bout des lèvres. « celle que tu veux que je sois. » après tout vu ton costume, tu pouvais aussi bien t'être vêtue comme un personnage de roman, que de films ou de légendes. les vampires étaient des créatures que l'on retrouvait un peu partout. les mots du jeune homme qui te font sourire, un éclat de rire que tu sens naître dans ta gorge, tes lèvres qui s'étirent dévoilant presque tes fausses canines. « l'adrénaline est une bonne compagne. » tu lui réponds, tes doigts qui viennent glisser dans tes cheveux noirs. tu avances d'un pas vers lui, son visage qui se fait plus visible. ton corps qui réagit immédiatement quand tu réalises qui tu as en face de toi. « oh. c'est toi. » les mots quittent tes lèvres comme un caresse. quel troublante coïncidence...

(c) DΛNDELION


     
    i wanna see the sunrise and your sins, just me and you.. ☾
avatar
Zhou Jie Lun
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 16 Oct - 12:19

light up the darkness
ft. jielun
outfit +  il avait besoin de distraction, pas d'une distraction banale voir anodine, le genre de distraction que l'on trouvait aisément au coin d'un bar ou d'une discothèque. il n'avait que faire des distractions passagères qui ne duraient qu'une poignée d'heures voir de jours. il avait cet appétit poussé pour les défis, la compétition et l'imprévisible. il se complaisait dans l'inattendu, le déroutant, chose dont il n'avait guère été confronté depuis des mois, s'oubliant à travers des sentiments qui lui avait été jusque là inconnu, s'attachant à ce qui autrefois n'était que distraction et perdant pied jusqu'à ne plus être capable de dissocier ce qu'il désirait de ce qu'il ne voulait guère. il s'était égaré sur un chemin endommagé, se blessant en tentant de retrouver le bon chemin. il n'avait compris que celui-ci était le bon qu'après l'avoir quitté, meurtri et corrompu. le coeur emplis de remords et de regrets, que sa fierté et sa conscience n'aurait su panser. lèvres trempés dans le nectar d'alcool, il cligne des yeux face à la jeune silhouette qui lui fait face. si l'obscurité ne lui permettait guère de déterminer clairement l'identité de cette jeune femme, la voix de celle-ci au contraire ne laissait que peu de place au doute. « te montres tu aguichante avec tous les pauvres inconnus qui ont le malheur de croiser ton chemin? » murmure t-il de sa voix grave, un sourire coriace dessiné sur ses lèvres, ses fausses dents apparaissant sur sa lèvre inférieure le temps d'un bref instant. s'exprimait ainsi avec tous ses clients, tous ses futurs clients, tout homme ou toute femme qui avait la chance ou le déplaisir de croiser son regard ? jielun n'en savait strictement rien, et pour tout dire cela l'importait peu. lui savait avoir succombé plus d'une fois à cette voix suave et ce regard belliqueux. et une fois de plus il n'éprouvait aucune honte à cela, pourquoi devrait-il regretter une si belle rencontre?  « quelles sont les réponses qu'on t'offre à cette proposition ? que veulent-ils que tu sois nara ? » il était curieux, curieux de voir quel costume imaginaire elle enfilait pour ses partenaires, à quel point elle était capable de se métamorphoser et de s'oublier pour satisfaire et plus encore à quel point elle aimait cela. il se rapproche de la demoiselle, juste assez pour la surplomber de sa taille, baissant légèrement le regard vers elle, un sourire amusé gorgeant ses lèvres.« être l'une des femmes de dracula te va à merveille »  Complexité du personnage de Dracula, l'association d'Éros et de Thanatos — du désir sexuel et de la mort — le questionnement des limites, entre l'aspect bestial et l'aspect humain, entre la vie et la mort ou encore entre le Bien et le Mal…). N'y avait-il pas mieux pour représenter le jeune chinois que ce vampire assoiffée de sang ?

(c) DΛNDELION
avatar
Kang Na Ra
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 16 Oct - 23:29

light up the darkness
ft. jielun
outfit + la recherche de l’excitation, de l'inconnu, l'envie de te fondre dans la nuit, de multiples raisons qui t'ont poussée à venir ici ce soir, profiter des instants de liberté où tu pouvais être quelqu'un d'autre que na ra l'étudiante, ou na ra la prostituée. pourtant tu en portais des masques devant tes clients, tu jouais des rôles selon leurs envies et selon les règles des jeux que tu instaurais. tu pouvais revêtir tellement de costumes invisibles dans ces nuits sans sommeil, ton corps à la libre utilisation de ces hommes qui assouvissent leurs fantasmes. tu éprouvais peu de désirs pour ces êtres, ils n'étaient là que pour combler un manque que tu ressentais, tu t'oubliais dans leurs bras, peu pouvaient te faire ressentir un véritable oasis de bonheur aussi infime et éphémère qu'il soit. tu n'ouvrais pas ton cœur na ra, mais ton corps lui te servait à cacher les blessures intérieurs, celles qui meurtrissaient ton âme, ne laissant qu'une coquille vide derrières leurs façades. ce soir, tu n'étais pas cette poupée fragile, non tu étais sauvage, dangereuse, revêtant une nouvelle identité irréelle. et te voilà sur le chemin d'un sombre inconnu dont pourtant les timbres de sa voix te semblaient ô combien familiers. tu joues na ra, comme à ton habitude, les mots qui glissent de tes lèvres, transportés par les souffles du vent jusqu'à lui, le rouge de tes yeux qui pourrait se mettre à briller si tu avais vraiment été une de ces créatures mortelles mais fascinantes. un sourire narquois qui s'étire sur ton visage quand il reprend la parole alors que tu réduis la distance entre vous deux, ses traits qui s'offrent enfin à toi. « tout dépend s'ils retiennent mon attention comme tu sais si bien le faire ou non. » tu réponds dans un souffle amusé. tu les sens, ces fourmillements sous ta peau, celle qu'il avait exploré maintes fois à sa guise, t'emmenant dans un monde onirique où vous n'étiez que tous les deux, avant que le matin ne se rappelle à vous et que tu ne quittes ses bras, ses caresses, ses baisers. sa question qui illumine une lueur songeuse dans tes yeux sanglants, tes doigts qui viennent jouer avec les bords de sa cape. « tout et rien à la fois. une femme que l'on désire, une que l'on haït, une amante d'une nuit ou l'illusion d'un amour impossible... et toi que veux-tu que je sois pour toi jie lun ? » tu murmures, plantant ton regard dans le sien, ce sourire félin qui ne quitte pas ton visage, tu dois même le lever pour pouvoir le faire, la différence de taille qui se fait évidente. ses mots glissent sur ta peau comme une flamme, tes doigts qui suivent les détails de sa chemise sans pour autant la toucher, juste assez pour l'effleurer. « je te retourne le compliment, mais dis-moi, mon cher comte, me feras-tu tienne ce soir, là est tout le mystère. » elle ne te quittait pas, cette adrénaline qui coulait dans tes veines, se mélangeant à quelque chose de plus dangereux, plus enivrant.

(c) DΛNDELION


     
    i wanna see the sunrise and your sins, just me and you.. ☾
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?

Lumière sur...
Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !
Tu veux en prendre part ?
Viens vite te renseigner par ici !
Cette année pour Halloween, la directrice Han Ye Jin, avec l'accord de tout le corps enseignant et de l'administration, a fait privatiser un parc d'attraction pour quelques heures. Le but de cette manœuvre est de rassembler les gens et leur permettre d'oublier le temps de cette soirée, toutes les querelles entre les fraternités.

Pour en savoir plus, clique ici !