Revenir en haut Aller en bas



 
POUR LES NOUVEAUTÉS DU MOIS C'EST PAR ICI ! ♡ | NOUS AVONS BESOIN DE TON AVIS ALORS CLIQUE ICI
Qui en Juin se porte bien, aux temps chauds ne craindra rien (c'est pourri, je sais, mais c'est la seule que j'ai trouvé d'à peu près potable) ! :y:
AVIS AUX NOUVEAUX MEMBRES : LA FRATERNITÉ ROSE EST OUVERTE PENDANT UNE DURÉE INDÉTERMINÉE; VOUS POUVEZ DONC CHOISIR D’INTÉGRER DIRECTEMENT LES PYOBEOM, SI VOUS LE SOUHAITEZ ! ♡

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Real Pain #libre Empty Dim 11 Nov - 16:56

Real pain
libre


Tu titubais hors de ce bar. T’avais reçu pas mal de coups à la tête. Tu ferais mieux d’aller à l’hôpital. T’avais trop la tête dans le gaz pour pouvoir réfléchir normalement. Ton front, ta joue, ta lèvre, tout ton visage était en sang. On aurait dit un mort vivant à la recherche de chair fraiche. Tu m’étonnes qu’aucuns passants ne veuillent t’aider… A cette heure-ci ils avaient trop peur. Cette bagarre s’était mal terminée. En même temps quelle bagarre se fini bien ? Mais là, tu craignais qu’il soit arrivé quelque chose de grave à ton compagnon. Tu te demandes encore pourquoi il avait fallut que ca tourne aussi mal mais un mec blindé comme toi dans un bar comme celui-là, à quoi tu pensais ?! T’aurais au moins pu faire un effort et cacher cette foutue montre ! Le mec avec qui t’avais commencé à discuter et à partager des verres était vraiment sympa. Il te rappelait toi il y a des années. Perdu dans le monde dans lequel t’étais né. Et tu te plaignais mais au moins t’étais né avec une cuillère en argent dans la bouche, pas comme lui. Tu voulais en savoir plus sur lui mais cet autre gars vous avait interrompu. Il voulait ta montre…Cette foutue montre. Tu n’avais pas eu le temps de réagir quand il t’avait asséné le premier coup. Ton pote t’avait aidé. Mais tellement de personnes s’en était mêlé… T’as l’impression de te souvenir de voir un couteau ou deux. Tout ce que tu sais, c’est que t’es perdu.



Choi Yujin
Choi Yujin
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Real Pain #libre Empty Mer 12 Déc - 18:23

Real pain
libre

fatigué, cassé par la soirée qu’il venait de passer à l’epsilon, tadashi n’avait qu’une hâte c’était de rentrer chez lui et s’écrouler dans son lit. la soirée avait été éprouvante, il en avait eut marre comme tous les soirs depuis quelques temps. jouer les videurs lui plaisait au début, mais maintenant ce n’était plus le cas. le salaire ne rapportait même pas assez pour qu’il puisse aider sa mère pour les dettes qu’ils devaient encore. à cette pensée, il se mit à pousser un long soupire dans la nuit froide, avant de se mettre en route pour chez lui. heureusement pour lui, il n’habitait pas très loin. il longea une rue avec plusieurs bar encore ouverts d’où les musiques s’échappaient. ça sentait la cigarette et l’alcool à plein nez. alors il préféra tourner dans une rue à peine plus calme, il n’avait pas envie de croiser du monde, ni même des mecs alcoolisés, il en voyait bien assez tous les soirs. quand il tourna au coin de la rue, au loin, il aperçut un homme sortir d’un bar en titubant, les passants le regardaient avec dégout et d’autre semblaient en avoir peur. tadashi fronçait les sourcils au plus il s’approchait de lui, le japonais croyait apercevoir du sang sur son visage. pourquoi personne ne l’aidait? sa bonté le perdra, mais tadashi s’avance en sa direction, voyant cet homme être totalement perdu. « excusez-moi, monsieur, vous avez besoin d’aide? » il a le réflexe de poser sa main sur son épaule cherchant le regard du plus vieux. la question pouvait sembler débile mais peut-être que ce type était bien trop alcoolisé et il pourrait très bien refusé l’aide de tada voir même l’envoyer chier. le videur avait l’habitude dans son travail de gérer ce genre de chose, même si là, cet homme semblait être en très mauvaise état, il ne se voyait pas l’ignorer comme les autres passants.






leviathan
the sound of wind blowing from the horizon. the warmth of the sun hitting the ocean waves. the vibration of sand beating like the hearts of youth. we're at the starting point of this long journey
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Real Pain #libre Empty Sam 15 Déc - 14:04

Real pain
libre


T’avais mal à la poitrine, c’était comme si mille aiguilles y étaient plongées. Tu respirais lourdement par la bouche, de la buée en sortait tellement il faisait froid. Tu n’arrivais pas à ouvrir un œil et tu sentais ta lèvre inférieure enflée. Tu n’oses même pas regardé là où t’as mal… Tu fixes le sol complètement immobile. T’es tétanisé. Tu devais partir de là. T’étais toujours devant le bar et ceux qui t’avaient agressé risquaient de pas te laisser une deuxième chance, pourtant tu ne penses plus à rien ou plutôt tu penses à trop de choses en même temps mais tout va si vite. Ce sentiment d’impuissance et d’incompréhension t’empli. Tu ne sais même plus où tu es, ni ce que tu dois faire. Tu sens une main se poser sur ton épaule et tu sursautes si loin que tu atterries sur la route. Ton cœur s’est accéléré en moins d’une seconde. Il bat si vite que t’as encore plus mal, à tel point que tu poses ta main sur ta poitrine en t’agenouillant. Tu lâches enfin un soupir de douleur. < Ai-aidez moi… > Parviens tu à souffler en réponse à la question du jeune homme. Tu ne penses même pas au fait qu’il pourrait faire parti du groupe qui t’a agressé ni s’il était dangereux. Tout ce que tu savais c’est que t’avais besoin d’aide et qu’il était le seul à t’en proposer.



Choi Yujin
Choi Yujin
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Real Pain #libre Empty Dim 23 Déc - 0:41

Real pain
libre

tadashi ne s’attendait sûrement pas à voir un homme dans cet état dans cette rue. l’homme saignait, il donnait l’impression d’être complètement perdu, déboussolé. le japonais n’était pas du genre à tracer son chemin, l’idée ne lui traversa même pas l’esprit. et pourtant, il aurait voulu rentrer chez lui et profiter de sa nuit. mais voilà, c’était mal connaître tadashi, il avait été éduqué dans une famille qui lui avait apprit à être gentil, serviable avec ceux dans le besoin. alors doucement, il s’approcha de cet homme à qui il fit peur. dans son sursaut, il atterrit sur la route, tada se raidit devant la scène. aussitôt qu’il lui demanda de l’aide, le japonais s'avança rapidement vers lui. les voitures arrivaient trop vite et se mirent à klaxonner. d’un geste, il essaya de les calmer en venant récupérer l’homme que sa mésaventure avait dérouté. qu’est-ce qui avait bien pu lui arriver? tadashi leva la tête un instant vers le bar où il semblait y avoir des bruits de verres qui casse, il fronça les yeux avant de reposer son regard sur l’homme à ses côtés. « je suis là, je vais vous sortir d’ici, faut qu’on s’éloigne. » à nouveau, il leva les yeux vers le bar. « j’sais pas ce qui a pu se passer dans ce bar, mais on doit filer et vite. vous pouvez marcher? » tadashi le tenait toujours par peu de le voir à nouveau s’écrouler. les blessures étaient graves et son état psychologique n’aidait pas. mais, comme le japonais le recommandait, il valait mieux fuir d’ici rapidement.





leviathan
the sound of wind blowing from the horizon. the warmth of the sun hitting the ocean waves. the vibration of sand beating like the hearts of youth. we're at the starting point of this long journey
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Real Pain #libre Empty Dim 30 Déc - 18:20

Real pain
libre


Ton accent était à coupé au couteau comme le coin de ta lèvre inférieure, quelle ironie. Ton Coréen n’était pas fameux mais, même ainsi, tu te faisais comprendre. Les chauffeurs des quelques voitures qui roulaient encore à cette heure-ci te regardaient avec colère pour que tu sortes de là. Ils avaient surement plus peur pour leur véhicule et leur carrosserie que pour la raison qui t’avait poussé à te jeter sous leurs roues. Le garçon qui était là un peu malgré lui, s’avança vers toi pour t’aider de bonté d’âme. T’avais désespérément besoin d’aide. Déjà en entrant dans ce bar et encore plus en en sortant. Tu devais te faire soigner au plus vite mais tu ne pensais qu’à Sunah. T’avais fait en sorte de l’éviter le plus possible pour ne pas avoir à te confronter à tes sentiments mais elle ne quittait jamais tes pensées. Tu voulais juste qu’elle te serre encore dans ses bras. Si tu devais mourir ce soir ce ne serait pas à cause de tes blessures mais parce que tu n’aurais pas pu dire au revoir à celle que tu aimais. Tes oreilles étaient comme bouchées par le coup que tu t’étais pris. L’homme revint pour t’aider. Tu essayas de lever la tête vers lui. < Merci… > Chuchotas tu. Tu essayas d’avaler pour pouvoir formuler une phrase entière. < Je crois que j’arriverais à marcher > tu pris appui sur l’épaule du jeune et vous commencèrent à marcher. Tu ne pouvais pas t’empêcher de regarder en direction du bar. Tu tremblais de peur qu’on vous suive.



Choi Yujin
Choi Yujin
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Real Pain #libre Empty Lun 7 Jan - 17:32

Real pain
libre

l’homme qui lui faisait face avait un accent à couper à la serpe. tadashi s’en rendit bien compte quand il lui confirma qu’il pouvait marcher. il semblait encore hésitant et le jeune homme ne pu s’empêcher de s’inquiéter. qu’est-ce qu’il s’était passé? une bagarre? combien d’hommes lui étaient tombé dessus? à plusieurs reprises, les deux hommes tournèrent la tête vers le bar avant de se mettre en marche pour s’éloigner. il valait mieux pour eux deux de fuir le plus loin possible. tadashi n’avait aucunes idées de où aller… chez sa mère? c’était la meilleure option mais il était certain qu’elle se ferrait du soucis en voyant cet homme dans un tel état. tenant fermant l’homme à ses côté par peur qu’il s’écroule de nouveau, le videur brisa le silence. « vous avez besoin de soin… je vais vous emmener à l'hôpital, d’accord? » il avait la voix douce, tadashi, tout ce qu’il voulait c’était que cet homme se sorte de son mal être, qu’il se soigne et aille mieux. « sinon j’habite à deux pas d’ici… » ajouta-t-il alors que l’homme à ses côtés ne tenait pas debout. tadashi avait peur qu’il tombe, qu’il s’évanouisse sur la chaussée, il essayait de le maintenir debout. les deux hommes marchaient dans les ruelles désertes et sombres, sans se rendre compte que derrière eux, quelqu’un les suivait en silence. tadashi ne se retourna pas un seul instant pour vérifier derrière lui et pourtant, il semblait bien qu’un homme les suivait. était-il dans ce bar? ou était-ce un inconnu qui n'avait rien à voir avec les blessures du plus vieux?





leviathan
the sound of wind blowing from the horizon. the warmth of the sun hitting the ocean waves. the vibration of sand beating like the hearts of youth. we're at the starting point of this long journey
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Real Pain #libre Empty Jeu 10 Jan - 19:16

Real pain
libre

Tu gémissais de douleur comme si chaque pas enfonçait tes blessures plus profond en toi. Tu tâtais d’une main les poches de ton blouson, heureusement tu prenais soin de ranger ton porte feuille dans ta poche intérieur qui se fermait avec une tirette. Ca te soulageait de le sentir mais ce n’était pas vraiment ce que tu cherchais. Tu commence un peu à stresser. Ton téléphone, pour toi comme pour la plupart des gens, contient toute ta vie. Si tu devais garder quelque chose c’était bien ça. Tu touchais la poche arrière de ton jeans et il était là. T’étais si soulagé que tu soufflas longuement.

Le jeune homme avait raison et tu savais bien que tu devais aller à l’hôpital mais t’en avais pas envie. < On…O-on devrait trouver un taxi… Je sais pas… Combien de temps de pourrais marcher. > Tu avais déjà tant de mal à prononcer ces mots. < Je connais. > Tu gémis, grimaçant. < Quelqu’un. Tient prend mon téléphone, cherche Dr Crain. > Tu tousses et te coupes à nouveau la lèvre. Ce n’était pas un couteau qui t’avait coupé la première fois. Une de tes dents était cassée. Ton pied racle le sol par mégarde et ça te fait chuter. Une de tes mains retient ta chute en s’éraflant par terre et l’autre s’accroche au bras du bon samaritain. < Ahh…> Tu restas un temps sans chercher à te relever, c’était trop douloureux. Tu secouais la tête < J’sais pas… J’sais pas si j’peux continuer… >




Choi Yujin
Choi Yujin
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Real Pain #libre Empty Dim 13 Jan - 15:59

Real pain
libre

au plus vous avanciez, au plus c’était difficile pour le plus vieux. tadashi le sentait perdre pieds. de sa force, le jeune homme essayait du mieux qu’il pouvait de l’empêcher de tomber. il finit même par lui avouer qu’il ne tiendrait pas longtemps. ses blessures étaient bien trop importantes, tadashi devait trouver une solution au plus vite. l’homme lui parla d’un certain “dr crain”. le nom de cet illustre inconnu fit froncer les sourcils du japonais. il se demanda soudainement s’il n’était pas entrain d’aider un homme qui pourrait bien lui attirer des ennuis. mais pas le temps de réfléchir que le plus vieux tribuche se rattrapa comme il pu, tadashi tenta de le sauver de la chute mais c’était inévitable. en effet, il ne pouvait pas aller plus loin, le jeune homme ne lui imposera pas ça. il s’accroupit vers lui et l’invite à s’appuyer contre le mur. il se met à réfléchir, si tadashi panique? non, ce n’est pas tellement son genre, simplement il s’inquiète pour cet homme dont les blessures pourraient bien lui faire perdre connaissance. « on va trouver une solution… » souffla-t-il, plus à lui-même qu’à l’homme qui lui faisait face. il regarda à droite puis à gauche, un homme s’approchait d’eux, tadashi retint sa respiration pendant quelques secondes. secrètement il priait pour que cet inconnu passe son chemin sans prêter attention. et --pour une fois-- c’est exactement ce qu’il se passa, le passant traça sa route dévisagea les deux hommes accroupis. un immense soupir de soulagement passa la barrière de ses lèvres. « on va appeler un taxi et je contacterais ce dr crain, d’accord? » l’adrénaline que provoquait cette situation avait l’avantage de permettre à tadashi d’être complètement concentré sur tout ce qu’il devait faire. « surtout, restez avec moi. » ce n’était pas le moment de se laisser happer par l’obscurité.





leviathan
the sound of wind blowing from the horizon. the warmth of the sun hitting the ocean waves. the vibration of sand beating like the hearts of youth. we're at the starting point of this long journey
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Real Pain #libre Empty Dim 20 Jan - 22:35

Real pain
libre

Tu respirais fort et en saccadé. Bientôt la douleur n’était plus aussi vive. T’avais juste à bouger le moins possible et c’était bon. Seulement vous deviez avancer. Quelle métaphore de ta vie maintenant que j’y pense. Continuer à avancer malgré la douleur. L’espace d’un instant, tu te disais que personne ne t’en voudrait de lâcher prise. Tu avais déjà bien assez souffert comme ça ? Tu voulais un peu de repos. Un peu de tranquillité. C’était si facile, t’avais juste à t’endormir, à fermer les yeux. Le jeune homme avec toi te disait de tenir bon mais pourquoi faire ? Tes parents te manquaient c’était sûr mais tu devais continuer ? Tu ne pouvais pas abandonner. Tu devais penser à ta petite sœur… Pense… A Sunah ! Tu vois du coin de l’œil ce mec qui vous dépasse. Et tu penses qu’il était l’un ce ces gars du bar. Il ne s’arrête pas, pas comme ton cœur. Ce jeune homme était vraiment un chic type. Il aurait pu te laisser, te voler, mais il était là, à t’aider de bon cœur. Presque instinctivement, sans y réfléchir tu te relèves, difficilement, mas tu le fais. T’avais inconsciemment choisi. T’avais choisi de rester pour ceux qui comptaient pour toi et sur toi. Ce n’est pas forcément le choix le plus facile qui est le meilleur. Tu ne le savais pas, mais t’allais pas le regretter. Tu restes quelques longues secondes sur tes pieds, immobiles, reprenant ton souffle. Tu te tournes doucement vers le jeune homme. < M-merci. > Tu le regardais désespéré. Il était ton seul espoir…




Choi Yujin
Choi Yujin
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Real Pain #libre Empty Sam 2 Fév - 2:14

Real pain
libre

aider les autres, c’était une qualité qu’il tenait de ses parents. toute sa vie, il les avaient vu se mettre au service des autres, tendre la main aux plus démunis. quand quelqu’un se trouvait dans l’embarras, c’était chez les nagao qu’on allait. ça toujours été ça. même encore aujourd’hui, les gens qui vivent dans son immeuble savent que leur appartement est un refuge, un havre de paix s’ils en ont besoin. et, pour tadashi, c’est devenu un exemple à suivre. sa gentillesse a toujours été une immense qualité, parfois, il voudrait être comme ses gens qui ignorent les autres, mais il en est incapable. alors, oui, quand il a vu ce type dans un état pitoyable, il a pas pu faire comme s’il n’existait pas parce que, pour lui, il existe et il est bien vivant. et il avait besoin d’aide. jamais un nagao n’avait laisser quelqu’un dans la merde. jamais. mais voilà, l’homme qu’il aidait était marqué par des coups qui le faisait saigner --peut-être trop-- et ça inquiétait le japonais. encore plus quand le plus vieux s’écroula à terre, manquant de tomber dans les vapes. pourtant, contre toute attente, il se redressa au moment où tadashi lui demanda de rester avec lui, de ne pas céder à l’appelle du néant. premier réflexe, le plus jeune l’aida à se tenir lui laissant le temps de se remettre de sa chute, de beaucoup trop de chose pour être cité. soudainement, il le remercia comme s’il était le dernier espoir d’une vie à laquelle il n’avait plus la force de s’accrocher. il fronça les sourcils. « vous remercierez quand je vous aurait sorti d’affaire. » un sourire complice et il dégaina son téléphone à la recherche du premier uber qu’il trouvera. fallait faire vite, quitte à payer un taxi trois fois trop cher, la vie de cet homme avait bien plus d’importance. tous les deux s’avancèrent jusqu’à la plus grande rue, tadashi le fit asseoir sur un banc le temps pour eux d’attendre le taxi qu’il venait d’appeler. « promettez-moi de ne pas mourir avant qu’on arrive chez ce dr crain. » il le supplia presque du regard. quelque chose en lui le poussait à croire que cet homme aurait bien pu se laisser mourir dans la rue.





leviathan
the sound of wind blowing from the horizon. the warmth of the sun hitting the ocean waves. the vibration of sand beating like the hearts of youth. we're at the starting point of this long journey
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
Real Pain #libre Empty
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !