Revenir en haut Aller en bas



 
POUR LES NOUVEAUTÉS DU MOIS C'EST PAR ICI !
En Mai, fais ce qu'il te plaît (mais on évite quand même les bêtises, petit coquin :perv: ) !

Bittersweet revenge [Jae Hyuk]

 :: Digital City :: Quartier Est
Kim Min Sang
Kim Min Sang
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Bittersweet revenge [Jae Hyuk] Empty Jeu 15 Nov - 18:19
Les vengeances tardives n'ont pas la saveur qu'on leur imagine, parce qu'elles ont moisi.
Jae Hyuk & Min Sang

Me laisser guider. C’était là les dernières paroles que Jae Hyuk m’avait dit avant que nous sortions de la salle que j’avais utilisé pour m’entraîner. J’avais quand même lâcher mon entraînement pour le suivre. Il fallait croire que mon envie de vengence était largement plus imposante que mon désir de répéter mes pas de danse. Il fallait dire que croisé cette ancienne connaissance avait fait largement ressortir toute la rancune que j’avais contre lui. Lui qui avait cru être supérieur à moi par le passé. Le Petit Prince comme beaucoup l’avaient surnommé de manière ironique. Cet être insupportable qui avait jugé bon de tenté de me rabattre plus bas que Terre, mais ça, oh ça personne n’y était encore jamais arrivé, et c’était pas maintenant que ça allait commencé pour être tout à fait honnête. Mais le petit prince dans sa supériorité avait décidé de m’effacer de sa mémoire. Alors soit le petit prince avait une très mauvaise mémoire, soit il ne m’avait pas jugé assez bien pour que son cerveau se souvienne nettement de cette histoire. Et dans tous cas, un nouveau facteur pour galvaniser ma haine et l'utiliser contre lui. Et ça en utilisant un autre facteur, le fait que je lui plaisais. c’était salop, mais je m’en foutais royalement, si je pouvais pousser le bouchon jusqu’à coucher avec lui, ça aurait été particulièrement superbe. Alors oui je jouais le jeu, je me restais avec lui, je me faisais mielleux et plaisant. Le genre de comportement que j’aurais pu avoir pour faire croire à une fan que les filles me plaisaient. Et oui il fallait bien apprendre à mentir pour plaisire au public. Et là j’étais pile dans ce mensonge. Enfin je n’allais pas me plaindre, parce qu’il fallait avouer que Jaehyuk n’était pas désagréable à regarder. Ce n’était plus ce gamin insupportable, c’était un bel homme insupportable maintenant. Enfin j’appréciais largement la musculinité de ses traits.

Une fois entré dans l’établissement je regardais tout autour de nous curieux parce que je ne connaissais pas ce café. En tout cas l’ambiance semblait y être agréable. je m’approchais doucement de Jae Hyuk, je posais ma main sur son avant bras. Allons dans un coin tranquille, dis-je en tournant mon visage avec un petit sourire en coin avant de me pencher pour glisser discrètement à son oreille. Je n’ai pas envie qu’on soit dérangé, et puis potentiellement salement le draguer sans que j’ai des gens dans les pâtes des racontars qui viendraient foutre en l’air mon plan en venant balancer de nouvelles rumeurs. Naturellement je m’étais éloigné du brun avant d’aller au comptoir pour que nous puissions prendre les commandes. Une fois en caisse je commandais ce que je prenais habituellement. Un iced americano, la plus grande taille disponible s’il-vous-plaît. Et toi Hyung ? Je m’étais tourné vers le Sango avant de frôler légèrement de mes doigts sa taille pour l’interpeller, non sans avoir un petit sourire taquin. Je commençai doucement à le taquiner, le chercher, le titiller. Il n’allait pas me résister, foi de Min Sang, j’allais le travailler au corps le Jae Hyuk.

(c) DΛNDELION


I look at you, and I just love you, and it terrifies me. It terrifies me what I would do for you.  #lumin.
Lee Jae Hyuk
Lee Jae Hyuk
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Bittersweet revenge [Jae Hyuk] Empty Dim 2 Déc - 15:50
Vouloir fuir son passé mais ne pas courir assez vite.
Jae Hyuk & Min Sang

Est-ce que ce qui était en train de se passer était réel ? Il était concrètement en train d’avoir un date avec le beau Min Sang qu’il avait rencontré quelques minutes plus tôt. Un date, il avait un date. Ça ne pouvait pas être autre chose non ? Malgré son excuse stupide de vouloir le dédommager, il était pas débile le petit, il avait parfaitement compris ses intentions. C’est pour ça qu’il lui avait agrippé le bras de cette manière n’est-ce pas ? C’était déjà un exploit en soit pour le maladroit Lee Jae Hyuk d’avoir un date, mais de plus, celui-ci était avec un mec. Et ça, c’était une première. Déjà qu’en tant normal, il était tout sauf à l’aise, il ne savait vraiment pas comment se comporter. Devait il simplement agir comme s’il allait prendre un café avec un ami ? Sauf que Min Sang ne se comportait pas amicalement. Si les pensées et les émotions de Jae Hyuk n’avait pas été dans un tel désordre, aurait-il su démêler le vrai du faux ? Aurai-t-il pu éviter la catastrophe qui se mettait lentement en place ? Il n’était pas trop tard pour reconnaître le petit garçon à la fierté blessé, s’excuser de la méchanceté gratuite qu’il lui avait asséné il y avait bien longtemps. Mais il lui plaisait, alors il ne voyait rien, ne voulait pas se souvenir de ce visage pourtant si reconnaissable bien que plus âgé, plus masculin. Là, il ne voulait plus rien penser. Ne pas se préoccuper de ce qu’il faisait, des émotions nouvelles qui l’envahissaient. Il voulait considérer ce moment comme naturel et en profiter. Le proximité de leurs visages, les doigts du jeune danseur qui l’effleurait, ses mots doucereux et séducteurs : il aimait tout ça.

« Un americano double shot avec du sirop de noisette, s’il vous plaît. » adressa-t-il avec une sourire à la vendeuse qui regardait ce drôle de duo avec des yeux curieux.

Il sortit son portefeuille et paya pour leurs deux commandes. Il était content que Min Sang est pris la plus grande taille au lieu de feindre la politesse en prenant la boisson la moins cher sur la carte, car il était sincèrement heureux de pouvoir lui faire plaisir. Il attrapa les deux boissons brûlantes qui rougirent le bout de ses doigts et rapprocha son visage de celui de son bel interlocuteur.

« Allons à cette table, on sera au calme. » lui chuchota-t-il en lui indiquant d’un mouvement de tête une petite table qui dépassait d’un meuble sur lequel était entreposé de grandes plantes, l’endroit parfait pour être isolé du reste du monde. Ayant ce coin spécifique en tête, il s’était dirigé vers ce café. Il aurait bien aimé aller plus loin, là où aucun étudiant ne les aurait reconnu mais il se voyait mal traîner Min Sang à travers Séoul. Il le dérangeait assez comme ça.

Il s’écarta un peu de lui et s’avança vers l’endroit indiqué. Lui aussi pouvait se permettre d’être comme ça n’est-ce pas ? Même s’il s’étonnait de sa propre audace. Quelle connerie allait-il faire pour se rendre ridicule et gâcher une nouvelle fois son coup ? C’était une malédiction chez lui ; quand il trouvait le courage de proposer d’aller boire un verre à une fille sans avoir l’air gênant, il devait toujours faire une énorme gaffe qui empêcherait un second rendez-vous. Il était peut être destiné à vivre seul avec cinq chats ? Ou alors à finir dans un horrible mariage arrangé par son père pour de la puissance ou de l’argent. Sa vie sentimentale n’était guère bien joyeuse. On aurait pourtant pu penser l’inverse avec toutes ces jolies demoiselles qui lui tournaient autour. Mais, le jeune Jae Hyuk, était difficile. Il ne montrait pas si facilement de l’intérêt romantique ou physique envers les autres, ce qui rendait sa rencontre avec le jeune danseur d’autant plus incroyable. Un coup de cœur comme ça (pour ne pas dire coup de foudre car il n’y croyait pas), il n’en avait tout simplement jamais eu. En regardant le visage de son date, la seule pensée qu’il arrivait à formuler était Il est très beau. Il est beau. Il est très très beau. Il n’avait pas bu une goutte d’alcool mais il avait l’impression d’être saoul. Par chance, la table possédait une banquette ce qui leur permettait de s’asseoir avec une certaine proximité. Mais la présence si proche d’un corps particulièrement masculin le mettait mal à l’aise. Ses joues rougirent rapidement.

« Il fait chaud non ? » bégaya-t-il en retirant sa veste et en ouvrant légèrement sa chemise.

Oh mince ! C’est pas trop sexy? Il eu un fou rire mental. Pas plus sexy que Min Sang… Hein ? Qu’est-ce que ? Depuis quand j’ai des pensées comme ça moi... Il essaya un maximum de se détendre mais son sourire ne disparaissait pas de ces lèvres, trahissant ses émotions. Mais peut être cela faisait chez lui son charme ? Il allait le faire succomber le petit Min Sang.


(c) DΛNDELION




le petit princeJe ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l'atteindre, où le rejoindre. C'est tellement mystérieux, le pays des larmes.  
Kim Min Sang
Kim Min Sang
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Bittersweet revenge [Jae Hyuk] Empty Ven 21 Déc - 21:11
Les vengeances tardives n'ont pas la saveur qu'on leur imagine, parce qu'elles ont moisi.
Jae Hyuk & Min Sang

La comédie était devenu une seconde nature pour moi. Dans le fond je me dis qu’en temps qu’idol, l’agence aurait presque pu me faire devenir rookie acteur, ça aurait très bien pu se passer. Il suffisait de voir avec qu’elle facilité déconcertante j’arrivais à manipuler mon petit monde. C’était devenu presque trop facile à force. Mais là, là l’enjeu était plus personnel pour moi. Alors je comptais bien y mettre toute ma ressource. Parce que j’avais la tête d’un prince à faire tomber. le reste importait peu. Ma propre morale elle-mêm n’entrait pas en ligne de compte à cet instant. Je ne voyais que mon propre désir de me venger. Je m’étais approché en douceur de ma cible, lui faisant part de mon envie de ne pas être trop dérangé, de n’être que nous deux. Venant même jusqu'à lui frôler doucement l’avant-bras du bout de mes doigts, puis doucement l’interpellant en venant frôler sa taille. Il passait commande et je continuais de le regarder avec un doux sourire sur les lèvres. Sourire qui grandit quand il approcha son visage, je jetai un coup d’oeil à la table. Cela me semble parfait hyung, chuchotais-je à mon tour, ravi de voir que doucement mais surement le petit prince tombait dans mes filets.

Je l’avais suivi naturellement, nous extirpant doucement de la populace présente dans le café. Nous laissant pour un tête à tête qui me ravissait d’autant plus. Nous prenions place sur une banquette, parfait pour un rapprochement et potentiellement envisager de l’embrasser. Ce plan partait parfaitement et exactement comme je le voulais. Encore quelques efforts et j’arriverai à le faire finir dans mon lit. Parfait. Je n’hésitais pas une seule seconde à frôler son épaule avec la mienne. Chaud ? Je l’admirais retirer sa veste puis entrouvrir sa chemise. Chaud ? Non, du tout, je souris à mon ainé avant de venir me mordre la lèvre inférieure de manière assez évocatrice pour qu’il le remarque? Avant de me pencher sur lui, laissant mon visage s’approcher sien,  les laissant espacés d’une dizaine de centimètres avant de poser ma main sur le front du sango, comme pour lui prendre la température. Il me semble pas que tu aies de la fièvre. Mon regard sur planta dans la sien avant de ma main ne vienne se glisser sur une de ses joues, venant frôler les rougeurs qui s’y étaient formées. Mais tes joues sont toutes rouges, c’est…. mignon. J’aurais presque envie de les embrasser. Je souris rapidement avant de me reculer pour attraper mon gobelet de café et venir commencé à siroter doucement avant de préciser. La prochaine fois, je t'emmènerai à mon café préféré hyung ça te dit ? Je penchai la tête sur le côté toujours en le regardant. Il allait craquer, je le savais. Il ne pouvait que craquer. Il ne le savait pas encore mais il était déjà foutu. Jamais on ne rabaissait un Kim et jamais on avait l’audace de l’oublier.

(c) DΛNDELION


I look at you, and I just love you, and it terrifies me. It terrifies me what I would do for you.  #lumin.
Lee Jae Hyuk
Lee Jae Hyuk
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Bittersweet revenge [Jae Hyuk] Empty Mer 16 Jan - 2:51
Vouloir fuir son passé mais ne pas courir assez vite.
Jae Hyuk & Min Sang

Et soudain. Il s’en enorgueillit. De cette attention sucrée, des doux gestes, des doucereux mots. Ce n’était plus un doute, c’était une conviction. Il lui plaisait n’est-ce pas ? Pouvait-il arrêter un peu d’être aussi stressé et redevenir un peu plus le Lee Jae Hyuk que l’on connaissait, maintenant que le poisson se débattait dans son filet ? C’était prendre le jeu malsain de Minsang à l’envers, c’était idiotement s’aveugler sur qui du chasseur, qui de la proie. C’était en train de devenir dangereux. Mais cette fois-ci, pas que pour lui. L’arroseur arrosé on dit bien, non ? Contrairement à ce que aurait aimer le beau danseur qui lui servait un visage d’ange, le benjamin Lee était loin d’être le démon qu’il avait été. Il lui sortait la grande comédie et il avait pourtant besoin de si peu à ses yeux. Il ne pouvait faire autrement que de se sentir désiré certes, alors se permit-il d’oublier le garçon abruti par des émotions-nourrissons qui lui faisaient perdre ses moyens. Il attrapa la main qui se penchait sur ses joues, la reposa sur la table avec douceur si bien que le geste paru naturel. Cette soudaine proximité le mettait plus mal à l’aise que ne l’excitait, il devait bien l’avouer. S’il bavait devant les mouvements puissants d’un danseur transit par son art. Le Kim Minsang dans la confidentialité d’un café, il ne voulait pas le découvrir physiquement, il voulait apprendre à le connaître. Lui poser des questions sur lui, sa vie, son passé, ses passions, sur tout et sur rien. Savoir si, la connexion entre leurs têtes pouvaient être aussi forte que celle entre leurs corps. Leur proximité qui n’était plus si soudaine maintenant qu’il s’était écarté de lui et il s’en serait presque voulu d’avoir lâcher sa main, de ne pas l’avoir tenu fermement. Mais tant pis, puisqu’il craquait déjà pour lui mais que ce n’était ni le lieu ni le moment de s’abandonner à la découverte de ces formes qu’il connaissait si bien pour être pourvu de similaires mais dont il ignorait tout à la fois. Du désir, bien sûr qu’il en avait, mais il était tout autre. Il regarda longuement la jeune personne qui lui faisait face, le temps qu’il assimile ses paroles si tentatrices, que le rouge de ses joues s’en aille pour laisser place à son visage souriant et confiant. Un silence s’installa pendant que ses yeux confirmait la proposition qui venait de lui être fait. Il décida pourtant de changer le ton de leur conversation.

« Dit moi, Min Sang, raconte moi. Tu ressens quoi quand tu danses ? Ça te vient d’où cette passion qui déborde et qui arrive à faire pétrifier comme un idiot le premier gars qui passe ? »

Sa tête vint élégamment se reposer dans sa main, signe qu’il portait beaucoup d’attention à son interlocuteur et à la réponse qu’il allait lui donner. Quel autre question aurait-il pu lui poser ? Il la lui posait car il était réellement curieux, peut-être que ces paroles pourraient taire et expliquer les sentiments contradictoires qui se bousculaient dans sa tête, dans son corps, dans sa poitrine ? C’était utopique bien sûr. Il savait pertinemment que le jeune homme ne disposait pas d’une potion magique qui faisait succomber même le plus hétéro de ses spectateurs masculins et que s’il remettait en cause son orientation sexuel, et bien c’était peut-être parce qu’elle avait sérieusement besoin d’être questionné et qu’il avait ignoré ce fait jusqu’à ce qu’il se présente à lui sous les traits de Kim Min Sang. Ce qu’il cherchait maintenant (et réellement) à savoir, c’était si cette attirance était purement physique ou si elle pouvait se manifester sous d’autres formes. Allez beau garçon, ne me déçois pas. Laisse moi voir ce qui se cache sous autant ses formes si musclés. Je vois bien que tu n’es pas une coquille vide. Tu transmets quelque chose et ne me fais pas croire que ce n’est qu’un charisme inné. Je sens que c’est bien plus que ça, si tu pouvais un peu te livrer, confirmer mes intuitions que je sais particulièrement bonnes. Quelle blague. Il n’était même pas capable de voir la haine froide que le jeune étudiant cachait sous un amas séduisant de ces désirs qu’il avait longtemps refoulé.


(c) DΛNDELION




le petit princeJe ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l'atteindre, où le rejoindre. C'est tellement mystérieux, le pays des larmes.  
Kim Min Sang
Kim Min Sang
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Bittersweet revenge [Jae Hyuk] Empty Jeu 31 Jan - 1:00
Les vengeances tardives n'ont pas la saveur qu'on leur imagine, parce qu'elles ont moisi.
Jae Hyuk & Min Sang

Exilés loin des regards indiscrets. Il n’y avait plus que Jae Hyuk et moi. Et je pouvais me lancer activement dans ce stupide projet qui était de le faire tomber sous mon charme. Parce qu’il semblait plus qu’évident que mon aîné ressentait quelques trucs alors qu’il me regardais. Oh bien sûr, je n’étais pas étonné. J’étais beau garçon, c’était quelque chose que je savais parfaitement. J’avais une belle gueule et un corps parfaitement taillé par les heures de danse. Oui il était clair que je n’avais pas le moindre doute sur le fait que j’étais un garçon qui plaisait au niveau de la plastique. Que cela soit les garçon ou les filles - à mon grand malheur, mais il fallait bien que je plaise à ses dames si je voulais percer en temps que future idol - il n’y avait pas de différence, bien que moi c’était plus que les gars qui m’attiraient. Mais il était évident que le petit prince faisait partie de ces hommes à qui je plaisais. Et ça tombait bien, ça rendait la chose encore plus facile pour le faire céder. Doucement je vins même caresser les joues du jeune homme qui étaient rouge, c’était presque mignon. Et Dans le fond j’avoue que je le pensais aussi. Le petit prince n’était pas désagréable à regarder, il était même beau. J’aurais presque pu me laisser séduire moi aussi. Si seulement il n’y avait pas tout ce passé qui suivait le Lee de si près.

Pourtant la bataille n’était pas encore gagnée et je ne devais pas crier victoire trop vite. Surtout Jae Hyuk vint attraper ma main pour la retirer de sa joue. Ok, ça ne serait pas aussi simple que ça. L’étudiant n’était pas un garçon facile, au moins ça rendrait la lutte encore plus belle. Et la victoire plus douce sous la langue. Le silence s’imposa avant qu’il ne pose sa question. Parler de danse ? J’aurais pu en causer pendant des heures entières. Ma passion, ma mère était danseuse étoile avant, mondialement connue vois-tu. Et avec ma soeur cadette elle nous a appris cet art. Je sourire tendrement derrière mon gobelet de café. La danse était une des rares chose qui me permettait de sourire comme ça. Je crois que je danse d’aussi loin que je m’en souvienne, c’était comme marcher ou même respirer. Je pris une courte de pause avant de continuer, me laissant aller à parler sur ce sujet qui signifiait tant pour moi. Autant de chose, de souffrance, de gloire, de déception, la danse m’avait apporté tant de choses intenses, que cela soit dans le positif que dans le négatif, mais toujours elle m’avait poussé à me dépasser un peu plus chaque jour. Et parce que c’est comme une seconde nature, je n’ai pas tricher avec la danse, tu vois ce que je veux dire ? Mes mains seraient naturellement le gobelet en fixant Jae Hyuk sans vraiment le fixer. On nous demande assez de mentir au quotidien, être parfait pour plaire à nos parents, être bien habillés, être beau, pas trop bronzé, ne pas montrer ses sentiments. Je secouais la tête et je ne parlais pas du fait de ne pas pouvoir se montrer au bras de quelqu’un du même sexe. Bref l’espace de ces quelques minutes de discussion réelle, j’en oubliais ce que je ressentais pour Jaehyuk. Oubliant même la personne qu’il avait pu être par le passé. Quand je danse, je suis libre, libre d’être moi et pas ce que les autres veulent que je sois. Je finis par vérouiller mon regard dans celui du sango, arborant un sourire sincère. Si ça arrive à pétrifier quelqu’un, c’est que ce quelqu’un n’est pas un idiot, mais juste un être assez réceptif pour ressentir tout ça. Peut-être que Jae Hyuk n’était pas un idiot. Jae Hyuk avait-il changé ? Le petit prince me semblait différent et similaire à la fois. Il arrivait presque à me faire douter l’imbécile. J’ouvris la bouche quelques instants avant de la refermer pour regarder le requin. As-tu été pétrifié hyung ? Je le regardais  avait-il vibré autant que ça à cause de ma danse ? J’étais curieux. Curieux de savoir ce qui pouvait vraiment mettre en émoi le fameux Lee Jae Hyuk.

(c) DΛNDELION


I look at you, and I just love you, and it terrifies me. It terrifies me what I would do for you.  #lumin.
Lee Jae Hyuk
Lee Jae Hyuk
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Bittersweet revenge [Jae Hyuk] Empty Lun 18 Fév - 16:38
Vouloir fuir son passé mais ne pas courir assez vite.
Jae Hyuk & Min Sang

Il parlait, il parlait. Et Jae Hyuk se perdait dans ses mots. Un petit sourire satisfait s’accrochait à son visage. Réponse aux commissures de Min Sang qui s’était élevé dans une expression bien plus naturelle que tout ce qu’il avait pu lui présenter jusqu’à maintenant. Il touchait un point sensible, il l’avait bien senti en le regardant danser. Pas besoin d’être un génie pour comprendre ce qui animait le corps du jeune homme. De la passion, une raison de respirer.

Il ne comprenait pas bien ce sentiment, il n’avait pas tellement de grande passion dans la vie si ce n’était la politique. Mais il aimait profondément regarder ces personnes enflammés par un art, un hobby qui se transformait en une valeur fondamentale de leur caractère, d’eux. C’était si fascinant que de le voir s’exprimer ainsi, il s’égarait lui-même dans l’amour qu’il portait à la danse. Comme si le monde extérieur n’existait plus, comme si Jae Hyuk n’était même pas là et pourtant ces mots lui étaient adressés. De la musique, du sport, il avait pratiqué et appris tant de choses. Mais jamais il n’avait ressenti ce frisson si particulier, cette énergie qui vous traverse tout le corps et vous fait oublier le temps, qui vous laisse pantois, ébahis, un sourire débile sur le visage et des étoiles dans les yeux. Que de chanceux parcouraient le monde à poursuivre leurs rêves. Celui de Jae Hyuk était de leur permettre de les atteindre. Il était amoureux des gens passionnés. Il voulait un meilleur futur pour ces personnes, pour Min Sang. Quand il l’avait regardé danser, bien sûr qu’il avait été paralysé, comment ne pas l’être ? Bien sûr cette sensation c’était mélangé à l’attirance qu’il ressentait pour la personne elle-même et non que pour ce que son cœur fougueux dégageait mais il les avait également senti, les flammes.

Sa danse, tel un transe, l’avait fait succombé, lui donnait envie d’enfermer cet être dans une cage dorée. Mais le jeune homme n’était pas une fée. Rien de magique derrière sa performance, juste un très bonne illusion. Alors pourquoi avait-il si peur de s’en approcher ? Comme si quand il le frôlerait, il partirait. Il le séduirait à son tour, il ne le laisserait pas s’échapper de la prison d’amour et de séduction qu’il construirait autour de lui. Son seul problème, c’est qu’il était vraiment naze en drague. Particularité de la famille Lee. Sa mère avait sûrement été plus attiré par l’argent que par son père. Ce fut pourquoi elle partie non ? En fait, son cœur se serra un peu quand le garçon évoqua sa mère et tout ce qu’elle avait pu transmettre à ses enfants. L’ex-chaebol ne l’avait jamais connu, lui, il n’avait hérité que de son absence. Et de son père ? Une vision erronée du monde qu’il avait combattu pendant des années. Faire semblant ? Oui, il faisait semblant chaque jour de sa vie. Il comprenait parfaitement tous ses mots. Il les vivait.

« Bien sûr que j’ai été pétrifié. Je me suis senti bête un instant d’avoir oublié qu’on pouvait s’exprimer autrement qu’avec des mots. Quand on te regarde… on comprend tout de suite, pas besoin d’explications. On sait ce que tu veux nous transmettre. » lui lança-t-il dans un rire, le fixant directement dans les yeux tandis que les battements de son cœur s’affolait. Il était si beau ce regard, bien plus naturel que les premiers qu’il lui avait lancé. Il le faisait tomber amoureux ce regard. Pourtant, c’était assez idiot, il ne croyait pas au coup de foudre mais à ce moment même, il était probablement en train d’en vivre un.

« Tu en as de la chance d’avoir quelque chose qui te fait parler avec une expression si belle, Min Sang. » conclu-t-il.

Puis il brisa ce contact visuel par peur de se transformer en piment rouge une nouvelle fois. Ses yeux posèrent timidement sur ses mains, elles tremblaient. Il attrapa sa boisson des deux mains pour ne pas rendre sa faiblesse visible.

« Je suppose que tes rêves ou du moins… Tes plans de vie tournent autour de la danse, donc. Je me trompe ? » lui demanda-t-il en ayant à nouveau le courage de relever la tête en sa direction.

Il allait vraiment devoir se calmer, il était en état de panique total et avait bien du mal à avoir les idées claires. Et s’il y avait bien une chose que Lee Jae Hyuk détestait, c’était de perdre le contrôle.


(c) DΛNDELION




le petit princeJe ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l'atteindre, où le rejoindre. C'est tellement mystérieux, le pays des larmes.  
Kim Min Sang
Kim Min Sang
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Bittersweet revenge [Jae Hyuk] Empty Mer 13 Mar - 1:28
Les vengeances tardives n'ont pas la saveur qu'on leur imagine, parce qu'elles ont moisi.
Jae Hyuk & Min Sang

Je fixais toujours cet infâme petit prince. Alors que je parlais de la passion qui m'animait, il était bien dur pour moi de ne pas me laisser complètement emporter. La danse c’était toute ma vie. Ce qui me permettait encore d’être moi alors que ma mère m’a forcé la main dans le milieu de l’idoling alors que moi ma seule véritable volonté aurait été de poursuivre dans le ballet. J’aurais préféré ne jamais connaître ce monde d’apparence, scalpé par le bistouri et régi par des valeurs toutes plus factices les unes que les autres. Moi j’avais toujours rêvé de Paris, des concours officiels pour devenir danseur étoile, mais ce rêve ? Ma mère avait fait une croix pour moi, décidant de toute ma vie à ma place. Et moi ? Moi j’avais accepté comme un con qu’elle m’arrache à ma passion, j’avais accepté qu’elle dirige ma vie et fasse de moi le pantin du but qu’elle n’avait jamais pu atteindre elle-même. Typique des parents qui leurs enfants comme des éponges pour essuyer leurs échecs. Mais grand bien lui en fasse, danser, ça, elle ne pourrait jamais y être contre.

Dans ces douces paroles chargée d’émotions, j’en avais presque oublié tout mon ressenti envers Jae Hyuk. Pétrifié par ma performance avait-il dit. Seul les imbéciles ne ressentaient rien par rapport à la danse, des gens dénués de sensibilité, incapable de comprendre l’art de leur généralité. Mais ce n’était pas le cas de cet arrogant-là, et pendant ces minutes égarée dans ma vie, je commençai à le percevoir autrement, peut-être que les gens pouvaient changer, après tout. Alors je l’écoutais, j’entendis ce doux rire qui me fit infimement tressaillir il était sincère et son rire délicat, mais je n’en montrais rien, me contentant de sourire simplement. Tes paroles me vont droit au coeur hyung, dis-je le plus sincèrement du monde. je savais que j’étais doué, enfin bien plus que doué vu que ce n’était pas inné, mais bien le fruit de plus de dix années d’expérience, mais c’était toujours agréable à entendre. Une expression si belle? un sacré compliment pour le coup. Je fixais le Sango alors qu’ils détourna le regard. Pourquoi avait-il l’air si craquant à cet instant le petit prince ? Ca le rendait presque dur à détester. Alors que je posais ma main mon menton tout en continuant de le regarder. Je détournais le visage à mon tour, me concentrant sur mon gobelet de café, léger sourir devenu mélancolique. Tout dépend, peut parler vraiment de rêve quand l’avenir de nous appartient même pas ? Je bu une grande gorgée de mon café avant de me retourner vers mon aîné. Ma vie n’était pas basée sur mes propres choix. Pour te répondre, pour le moment j’espère pouvoir débuter avec mon groupe de trainees, c’est là mon objectif, je souris doucement, je ne détestais pas cela bien au contraire, j’aimais danser, j’aimais le devant le scène. Mais il y avait un mais. Mais je ne voulais pas m’y attarder. Je ne voulais pas montrer mes faiblesses, dévoiler mon jeu. Ce n’était en rien digne de moi. Alors je me contentais me forcer à reprendre mes esprits. Du nerf Min Sang, si tu y arrives avec tes parents, tu pouvais bien le faire avec un “simple” étudiant. Je me maîtrisais et ce n’était pas le moment de lâcher prise et de se laisser aller.

Posant à nouveau mon gobelet sur la table, délaissant mon attention, mon regard se fit plus curieux. Mais assez parlé de moi. Je souris délicatement avant de rajouter. Je veux t’entendre parler de toi. Je veux connaitre le vrai Lee Jae Hyuk. Mes doigts glissaient sur la table suivant machinalement le rythme de la musique diffusée dans le café, dessinant des arabesques invisible. Même dans cette situation j’arrivais à avoir le sens du rythme. Les rumeurs, tout ça, maintenant que je t’ai en face de moi en personne, je suis curieux. A ton tour Jae Hyuk, dévoile m’en un peu plus garçon. Laisse moi croire que ces secondes pendant lesquelles tu m’avais semblé plus humain que jamais étaient vraies, pas qu’une simple impression. J’étais rancunier mais là je voulais qu’il m’étonne le fils à papa. Je voulais voir autre chose je voulais être convaincu.

(c) DΛNDELION


I look at you, and I just love you, and it terrifies me. It terrifies me what I would do for you.  #lumin.
Lee Jae Hyuk
Lee Jae Hyuk
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Bittersweet revenge [Jae Hyuk] Empty Sam 27 Avr - 19:41
Vouloir fuir son passé mais ne pas courir assez vite.
Jae Hyuk & Min Sang

Les paroles de Min Sang l’attristait. Dans ce sourire qui avait l’air de pleurer, dans ces sous-entendus cachés dans cette question, il aurait aimé lui retirer cette résignation des yeux. Jae Hyuk aurait voulu lui dire de se battre pour ses rêves parce que c’était là son rêve à lui, créer un monde où chaque jeune Min Sang pourrait décider de qui il serait, vivre sa passion pleinement et ne se soucier que d’exceller à ses propres yeux. Cependant, il devait se l’avouer, si son regard le touchait autant, c’était parce qu’il avait le même. Une envie de soupirer, mais il ne voulait pas créer un malentendu, ni se confier.

Il ne le regardait même pas mais Jae Hyuk, lui, s’était remis à l’observer. L’aspirant politicien aurait aimé lui faire ses premières promesses de campagne. Je transformerais ce monde pour toi. Tout ira bien. Aurait aimé savoir ce qu’il devait changer pour que plus jamais qu’un jeune homme n’ai cette lueur qui s’éteignait dans ses yeux : J’ai un rêve mais. Mais Min Sang ne semblait pas prêt à lui en dévoiler plus, et il le comprenait. Il avait beau trouver que le danseur était l’homme le plus beau et le plus intriguant qu’il est rencontré, il n’était déjà pas aisé d’ouvrir son cœur que ce soit à un proche ou un inconnu. Il attendrait, ils y reviendraient. Une impression bien présente que ce café ne serait pas le dernier qu’ils prendraient ensemble, qu’ils vivraient bien plus fort que ce moment. Ses yeux revinrent vers lui, jeu du chat et de la souris, il détourna les siens.
Il voulait en savoir plus sur lui, il était curieux d’aller au-delà des on dits et de découvrir le vrai Lee Jae Hyuk. Une grimace lui barra le visage puis il se mit à rire.

« Des rumeurs sur moi ? Oui, je suppose qu’il y en a quelques unes mais je doute qu’elle ne s’approche un tant soit peu de la vérité. Quoique… » Si on disait de lui qu’il était le fils d’un chaebol, il ne pouvait pas le réfuter mais sa réalité n’était pas si dorée. une ombre passa dans ses yeux au souvenir de son père. « Hum… De vrai, je ne vais pas être très humble excuse-moi, je suppose qu’on raconte que je suis bon pour les études ? Ce n’est pas faux, mais je dirais que je suis passionné à ma manière, tu vois ? Je ne veux pas être le meilleur pour mon égo mais parce que plus je bosserais et plus je pourrais me permettre d’être ambitieux. » Il s’arrêta, pris une gorgée de sa boisson et plongea son regard dans celui de Min Sang qu’il avait très beau, son cœur rata un battement. « Je ne sais pas si c’est prétentieux ou non mais je veux faire de grandes choses, changer le monde, et je suis réaliste sur les sacrifices nécessaires pour y arriver. C’est un peu ça, le vrai moi ? Sans sauter d’étape, diligemment, honnêtement et en me remettant en question, j’essaye d’avancer et de petit à petit aider les autres, leur montrer qu’un monde meilleur peut exister si on y met tous un peu du sien et qu’ils peuvent compter sur moi. Pour ne plus jamais quelqu’un ne me dise que le futur ne nous appartient pas. C’est précieux pour moi. »

Toi aussi, tu peux compter sur moi. Si tu te sens sans espoir, fatigué d’y croire alors viens me voir et je tendrais une main pour te relever, une épaule pour te reposer, un dos pour te porter. Semblait vouloir dire ses yeux .  Quitte à s’oublier, il avait décidé il y a bien longtemps de sacrifier sa personne pour les autres. Il en avait tellement blessé, des fiertés, des confiances, des espoirs. Il ne pouvait pas réparer ce qui était cassé si facilement, alors quitte à changer lui, autant changer ce qui l’entourait et l’avait construit en cet enfant monstre dont le souvenir le hantait. Ce garçon là, celui qui lui avait valu le surnom de Petit Prince qu’il considérait différemment maintenant, il ne voulait plus jamais le revoir dans le reflet des yeux qui l’observaient.


(c) DΛNDELION




le petit princeJe ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l'atteindre, où le rejoindre. C'est tellement mystérieux, le pays des larmes.  
Kim Min Sang
Kim Min Sang
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Bittersweet revenge [Jae Hyuk] Empty Mer 8 Mai - 23:02
Les vengeances tardives n'ont pas la saveur qu'on leur imagine, parce qu'elles ont moisi.
Jae Hyuk & Min Sang

Si mes rêves étaient les miens ? De base pas du tout. Ma vie n’était pas à moi et mes décisions n’avaient pas été les miennes, pourtant je mes avais suivi à la lettre. Pour faire plaisir à mes parents. pour combler les rêves que ma mère n’avait jamais pu atteindre. L’entertainment, faire l’idol, jouer un rôle qui était censé plaire aux demoiselles, non, ce n’était clairement pas quelque chose pour moi à la base. Pourtant j’avais appris à me plier à ce mode de vie. Je m’étais fondu dans le moule malgré moi et j’avais fait ça pour espérer avoir un peu d’attention de mes géniteurs. Pourtant au départ j’avais détesté cette voie, j’avais clairement détesté devoir quitté les rangs du classiques pour diversifier mon style de danse. Et avec le temps, j’avais accepté, je m’étais résilié, j’avais fait une croix sur mon rêve premier pour essayer de mon concentrer sur celui là. J’avais posé mon regard sur Jae Hyuk, un autre regard. Pendant que je m’étais confié à lui j’avais presque oublié à quel point il avait été infecte avec moi. Et ça, ça je ne pouvais pas le pardonner. Je ne devais pas oublier et perdre de vu que si j’étais là, c’était pour le séduire, pas pour sympathiser. Alors j’avais commencé à lui demander de me parler de sa personne. Après tout le petit prince si pompeux devait adorer parler de sa petite personne. Alors je l’écoutais, lui lançant des petits regards rapides. Les rumeurs sont bien souvent une version déformée de la réalité, pour ça je le savais bien vu que j’en lançais beaucoup des rumeurs. Ce n’était qu’un jeu de déformation, de répétition et surtout d’amplification. Mais bon, je devais me montrer affable devant ce petit prince, juste pour mon but.

Pourtant, alors qu’il parlait, j’avais posé mon menton sur la paume de ma main, corps tourné vers lui, il avait toute mon attention. Mes yeux se perdent sur son visage, examinant sa peau d’albâtre. Mai surtout dans ses ambitions, sa volonté de rêver en grand. Faire bouger le monde. Voilà qui semblait bien utopiste et pourtant si éloigné de la personne que j’avais connu. Je restais con, touché ? Je n’aurai su le dire. Je le regardais silencieux sans oser le couper. Et quelques secondes après son discours, je dus me concentrer pour ne pas montrer que ces paroles si humbles et pourtant si ambitieuses mais à la fois idéaliste sans tomber dans l’utopisme m’avaient laissé con. Non je ne m’étais pas vraiment attendu à un tel discours. Pourtant le trouble s’était vu, quelques seconde sur mon visage. le pire était probablement son regard, empli de cette détermination que je n’aurai su définir. J’eus un léger frisson. Je ne pense pas que tu es prétentieux Hyung, loin de là. J’eus un léger sourire alors que j’étais venu poser naturellement ma main sur la sienne, en fait je n’avais même pas réaliser que je l’avais fais. En tout cas, je pense que tu as les épaules et le coeur pour être un grand homme, étrangement mes paroles sonnaient sincères. Est-ce qu’elles les étaient ? Pour moi, non. Inconsciemment oui. J’avais rapidement retiré ma main en réalisant qu’elle était sur la sienne. Je me mordis la lèvre inférieure, avant de venir siroter mon café pour éviter de trop penser à tout ce bordel dans mon crâne. J’espère que tu arriveras à suivre tes ambiances. S’il y a bien une personne qui peut réussir, c’est toi J’avais levé les yeux en l’air de peur d’affronter son regard. J’étais trop sincère et je ne l’assumais pas vraiment. Et je savais que s’il me regardait, il allait voir ce trouble, cette sincérité dans mes paroles. J’avais l’impression que les forces s’inversaient et je n’aimais pas ça. C’était mon plan, c’était moi qui devait l’envouter et le faire souffrir; pas lui qui devait faire facilier mes convictions. J’avais fini par le regarder à nouveau. Comment compte le faire changer le monde Hyung ? Je voulais l'écouter encore, le faire parler. Je voulais qu’il se confit doucement mais sûrement. Je savais que la tâche allait être cependant complexe.

(c) DΛNDELION


I look at you, and I just love you, and it terrifies me. It terrifies me what I would do for you.  #lumin.
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
Bittersweet revenge [Jae Hyuk] Empty

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !
Tu veux y prendre part ?
Viens vite te renseigner par ici !