Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit ! :heart:
Ouverture de fraternités
Ce mois-ci, ce n'est pas une frat mais deux qui sont ouvertes.
Vous avez donc la possibilité de rejoindre directement
les Beolsae ou les Cheonglyong, sans passer par la propa !
Ils sont attendus
bad meets evil D6f71a932d96ca878a2f097c20de050aabe6fef7r1-682-1024v2_128bad meets evil Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100bad meets evil Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100bad meets evil Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps

bad meets evil

Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

bad meets evil bad meets evil Empty Ven 30 Nov - 13:05




I'm livin' life in the fast lane, movin' at the speed of life and I can't slow down. Only got a gallon in the gas tank but I'm almost at the finish line, so I can't stop now.

Quelle heure est-il, déjà? Après avoir passé la journée enfermée entre les fumées de cigarettes et les verres d'alcool qui ont défilé sous ses yeux. Encore un contrat de signé avec un certain Yoo Jung Shin, un nom à retenir pour la suite, il sera important, Aran n'en doute pas. Combien d'heures a-t-il passé dans ce cabinet d'avocat à magouiller avec ce type pour en venir à un accord commun? Sûrement deux bonnes heures. Quand il sort du bâtiment, le soleil couchant lui perce les yeux, sa lumière est si vive. Il n'a pas besoin de regarder son téléphone pour comprendre l'heure qu'il est. Néanmoins, son téléphone vibre dans la poche de son pantalon noir. Aran le sort: il vient de recevoir un SMS de Moon. Le brun lit le sms, sourcils froncés, avant de lever la tête. Il veut le voir. Ça semble urgent. Le chef de gang descend les marches une à une et s'empresse de retrouver sa Ducati, direction le QG après avoir rangé ces précieux papiers pliés en quatre dans la poche de son pantalon.

Il a choisi la salle du conseil. C'est la plus grande salle du QG, celle qu'ils utilisent pour organiser les rassemblements en temps de crise. Une grande salle, certes, mais quand elle est vide de monde, le silence qui y règne vous transporte dans vos pensées les plus lointaines et profondes. Un silence reposant, qui fait du bien. Assis à une des tables, les jambes croisées, Aran s'amuse à faire pivoter une boite carrée sur la table, entre ses doigts, attendant patiemment l'arrivée de celui qui a demandé à le voir. Il ne devrait plus tarder maintenant.

 
(c) SIAL ; icons sial


Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: bad meets evil bad meets evil Empty Sam 1 Déc - 11:59




I'm livin' life in the fast lane, movin' at the speed of life and I can't slow down. Only got a gallon in the gas tank but I'm almost at the finish line, so I can't stop now.

Envoyant le message, je fourrais mon téléphone dans mon blouson en cuir avant d’enfiler mon casque pour filer au quartier général des Stags. Il fallait que je vois Aran et que je lui parle de ce type. Ce fameux type qui avait attiré mon attention. Je connaissais sa réputation depuis quelques années déjà. Mais voilà, son retour récent au pays m’était remonté aux oreilles et j’avais déjà commencé à récolter des informations sur ce gosse. Parce que je le visais. Parce qu’en lui il pouvait y avoir un potentiel énorme et ça je ne pouvais pas le rater. Je descendis de ma moto au niveau du QG. Je sortis le dossier dans lequel j’avais trouvé quelques trucs et rangeai mon casque avant de m’engouffrer dans l'hôtel qui nous servait de quartier général. Je devais retrouver Aran dans la salle du conseil et vu l’heure il n’y allait pas vraiment avoir grand monde. Parce que les bureaucrate n’avaient pas de telles horaires. Je pressais le pas. En plus au vue du dernier message que j’avais reçu, Aran avait un truc pour moi. Et j’ignorais complètement ce dont il pouvait faire allusion. Je poussais la double porte battante de la salle dossier dans une main. C’était dingue comme il pouvait sembler grande quand elle était vite. Mon regard tombe vite sur le patron. Sans salutation rien du tout, je me contentais de simplement incliner ma tête en guise de respect. Parce que même si Aran était plus jeune que moi, il restait une de ces rares personnes - pour ne pas dire la seule - à qui je témoignais un vrai respect. Dossier en main, je marchais jusqu’à ses côtés, je me penchais vers le boss, faisant glisser le dossier sur la table vers lui. Les deux main sur la table je le regardais droit dans le yeux.  J’ai p’têtre un gars pour nous. Un gamin prometteur, balançai-je en indiquant le dossier d’un mouvement du menton. mais alors je remarquais cette boîte carrée qu’il faisait tourner entre ses doigts. Le genre de truc à contenir un bijoux précieux. Mon regard se figea sur le mouvement qu’il donnait à l’objet.  C’est quoi ça ? Je remontais mon regarde vers mon ami et j’eus un petit sourire amusé.  Si tu comptes me demander en mariage, je suis très ému mais Miso ne serait pas bien d’accord je crois, et le fait que j’étais un homme pris en théorie. J’eus un rire discret avant de venir m'asseoir sur la chaise à côté de lui, attendant sa réaction.

 
(c) SIAL ; icons sial


Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: bad meets evil bad meets evil Empty Sam 1 Déc - 17:25




I'm livin' life in the fast lane, movin' at the speed of life and I can't slow down. Only got a gallon in the gas tank but I'm almost at the finish line, so I can't stop now.

C'est bien une drôle de vie qu'ils mènent tous, là. Une vie basée désormais sur le danger, le risque. Et pour vivre comme ça tous les jours, il faut du cran, savoir gérer son stress en moment de panique. Il a eu l'entraînement pour ça, Aran. Son père l'a habitué très jeune en le mettant face à des situations d'urgence où il a fini par apprendre qu'il était inutile de s'énerver. Alors, rares sont les fois où Aran s'énerve. Si cela arrive, c'est que la personne l'aura vraiment provoqué. Moon, lui, était à l'inverse un garçon impulsif, qui avait du mal à garder le contrôle sur ses émotions. Après des mois à se fréquenter, Aran n'a pas encore réussi à lui apprendre à canaliser tous ces tas de nerf. Il y a du chemin à parcourir. C'est pourquoi il reste sur ses gardes à chaque fois qu'il reçoit un message de Moon qui demande à le voir rapidement. Pour le coup, il n'y a pas de meurtre à déclarer, ni de bagarre ayant éclaté par sa faute. Apparemment.

Aran lève la tête vers son binôme quand il le voit passer devant pour se mettre face à lui, debout. Il a un dossier dans les mains, ce qui suscite clairement l'intérêt et la curiosité du chef de gang. Il fait glisser le dossier jusqu'à Aran et ce dernier bloque sa trajectoire de sa main droite, cessant de jouer avec la boite. Un gars, dit-il. Un gars prometteur. Aran arque un sourcil et attrape le dossier qu'il ouvre. Il découvre des photos d'abord. Un jeune homme d'environ 1m80, boxeur. L'étudiant en histoire a alors une moue pensive tandis qu'il regarde les photos une à une, concentré. Mais Moon le sort de ses pensées. Il la repéré la boite. Rien ne lui échappe à celui-là. Le chef de gang esquisse un mince sourire en regardant la boite suite à la blague de Moon. Qui sait, peut-être qu'elle serait d'accord. il reporte son attention sur le dossier. Il pose la dernière photo avant de prendre le papier présentant l'individu. Tu as des vidéos de ses combats?

 
(c) SIAL ; icons sial


Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: bad meets evil bad meets evil Empty Mar 4 Déc - 1:21




I'm livin' life in the fast lane, movin' at the speed of life and I can't slow down. Only got a gallon in the gas tank but I'm almost at the finish line, so I can't stop now.

Je le laissais parcourir des yeux le dossier que je lui avais fait. Pour dire à quel point ce gosse pouvait le tenir à coeur. J’avais même fait un putain de dossier. Fallait vraiment marquer ce putain de jour avec une pierre rouge. Mais assez rapidement mon regard tomba sur cet écrin. Le genre de truc dans lequel on mettait des bijoux et genre pas des bijoux de fête foraine ou un truc comme ça. Je ne pus m’empêcher de le taquiner légèrement. Parce qu’Aran bien qu’il était mon patron et que j’avais un immense respect pour lui, il restait un ami, un de mes plus proches amis. En tout cas assez pour que je fasse une blague avec lui. Parce qu’on va dire que les années dans les rues ne m’avaient pas vraiment donné une réputation de gai luron. A sa réponse j’ai un rire discret. En tout cas je savais bien une chose, Pornsawan elle refuserait de me laisser partir aussi facilement. Tout comme je refuserai toujours de la laisser partir. C’était là notre belle prison de sentiments destructeurs. Je rectifie, c’est ma copine qui n’approuverait pas, je souris légèrement avant qu’il me pose sa question. Je sortais automatiquement mon téléphone portable. Je fermais le message de Porn m’avait envoyé avant de glisser vers lui. Ce que j’avais trouvé étaient les vidéos de ses dernières compétitions. Rien de récent, le gosse est parti un an loin de la compétition, il est revenu récemment et j’ai entendu dire qu’il allait retourner. Je passais ma main sur ma bouche. Mais j’ai un bon feeling. Ce gamin, c’est un impulsif, il a ce qu’il faut dans les tripes. Ce genre d’instinct que j’avais en moi d’ailleurs et je savais que j’étais très similaire à Jiho et c’était pour ça que je voulais le recruter à tout pris. Mais il faudra être malin pour l’attirer, c’est pas un gamin des rues si tu vois ce que je veux dire. Il n’avait rien d’un mauvais garçon même. Il était même fort probable qu’on ait à sortir quelques moyens pour l’alpaguer chez nous. Mais si Aran me donnait son feu vert, je savais que ça serait plus que possible.

 
(c) SIAL ; icons sial


Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: bad meets evil bad meets evil Empty Mar 18 Déc - 19:21




I'm livin' life in the fast lane, movin' at the speed of life and I can't slow down. Only got a gallon in the gas tank but I'm almost at the finish line, so I can't stop now.

Je rectifie, c’est ma copine qui n’approuverait pas Aran penche légèrement la tête sur le côté comme pour montrer à Moon qu'il approuvait un peu ses dires. Pornsawan, du peu qu'il l'avait vu, lui semblait être une fille possessive avec son Moon. Tout comme Miso au final, il était certain qu'elle ne laisserait jamais Aran entre les mains de quelqu'un d'autre qu'elle. Et lui non plus ne ferait jamais ça. C'était simplement pour plaisanter s'il avait laissé entendre l'inverse. Mais pour le contenu de la boîte, ça attendra maintenant. Maintenant qu'il lui ramène quelque chose de bieeen plus intéressant. Un bagarreur semble-t-il. Mais lui, il vient pas de l'underground. Lui, il a brillé et il brille actuellement sous les feux de la rampe, de ce que voit Aran en tout cas. Le chef de gang regarde les vidéos du jeune en question, de ses combats. C'est bien filmé, c'est zoomé quand ça doit l'être, ce qui permet au boss de voir ce dont il a besoin pour déterminer si oui ou non, ils peuvent essayer de recruter ce type. D'après Moon, ce garçon est un impulsif. Aran regarde attentivement la fin du combat où l'on voit clairement le principal intéressé foutre un double kick dans la tête de son adversaire, ce qui arrache un regard étonné de la part de l'étudiant en Histoire. Fin de la vidéo. Il rend le téléphone à Moon, tout en le regardant. Est-ce que t'as déjà eu l'occasion de lui parler? Parce que s'il vient pas de la rue, ça va être une tâche difficile à accomplir pour le ramener chez les STAGS. Et Aran sait de quoi il s'agit. Il hausse les épaules. Je serais pas contre l'idée de le former et de l'intégrer au gang. Mais tu sais le long processus que c'est... Bien sûr qu'il le sait. Il est passé par là lui aussi. En passant de la mise en pratique et l'apprentissage des armes, ça en fait des aspects à étudier avant d'être un véritable membre des STAGS. Et moi, je pourrai pas m'occuper de lui. J'ai fait mon job avec toi. Alors, s'il vient à accepter... Tu seras son mentor. Il adresse un sourire confiant à son coéquipier. En tout cas, je suis content de voir que tu as les yeux partout et que tu es capable de dénicher de tels gars prometteurs. il envoie sa main un peu en arrière pour attraper la boite et la fait glisser sur la table, jusqu'à Moon. Ça confirme bien ce que je pensais de toi. Et il retire sa main, mettant alors la boite à la disposition de Moon, pour qu'il l'ouvre.

 
(c) SIAL ; icons sial


Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: bad meets evil bad meets evil Empty Dim 27 Jan - 22:22




I'm livin' life in the fast lane, movin' at the speed of life and I can't slow down. Only got a gallon in the gas tank but I'm almost at the finish line, so I can't stop now.

J’avais absolument voulu en parler à Aran avant de me lancer là-dedans. Parce ce gamin était devenu une obsession pour moi. J’étais têtu et clairement quand j’avais une idée en tête, il était juste parfaitement improbable de me l’enlever. Parce que je savais que ce gosse pouvait être mieux qu’un simple compétiteur. la compétition, c’était facile. Il fallait jouer selon les règles que les autres nous imposaient. Oui, ça permettait d'être fort, d’être reconnu en quelques sortes. Mais à quoi ça servait d’être connu pour quelques années, d’avoir une belle médaille et un beau prix ? Que dalle. La vraie survie se jouait dans la rue. Dans les arènes les plus crasseuses et ou alors au détour de ruelles, scandé par un public qui n’aimait que la violence brute. Un univers où la mort pouvait être acceptée et tomber à n’importe quand. Cet univers dans lequel je progressais puis huit années, invaincu depuis trois. Une fois, je compte bien le plonger doucement dans le bain avec les combats en arène. Parce que si les Stags avaient leur réputation qui en faisaient frémir plus d’un, moi j’avais la mienne dans les rues de Séoul. J’étais pas le type à emmerder clairement. Bien sûr, ce gosse j’le prends sous mon aile. Mais la suite était inattendue. Quand il me glissa la boîte vers moi, je levai les sourcils. C’était supposé confirmer quoi ? Je pris la boîte entre mes mains pour trouver ce qui était visiblement une broche. Et Genre pas un truc sorti d’une machine dans la rue. Œil de vandale, c’était un truc très précieux. Une tête de cerf. Je n’étais pas con et je savais bien que ça avait un rapport avec le gang. Et les paroles de plusieurs gars du gang me revinrent en tête. Ceux qui disaient qu’Aran l’avaient à la bonne. Ceux qui disaient que j’allais prendre du grade. Et je compris que c’était vraiment le cas. je restais un peu con. Remontant mes yeux sur mon patron. Certes, j’avais un respect énorme pour lui, mais là c’était quand une énorme comme nouvelle. Aran, t’es sûr de ton coup ? Je regardais à nouveau la broche qui était clairement magnifique, mais toute la responsabilité que ça impliquait. Moi qui avait fait mon parcours en solo depuis le début, depuis quelques mois le changement était radical. Pas que je veux pas, c’est un honneur. Mais j’m’y attendais pas vraiment là. Sincèrement je n’y étais pas préparé et pourtant j’étais prêt, on ne pouvait l’être plus que moi à cet instant.

 
(c) SIAL ; icons sial


Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: bad meets evil bad meets evil Empty Mer 3 Avr - 19:54




I'm livin' life in the fast lane, movin' at the speed of life and I can't slow down. Only got a gallon in the gas tank but I'm almost at the finish line, so I can't stop now.

Dans l'idée, accueillir un nouveau membre dans le gang ne dérange pas le chef, la simple chose qu'il demande à Moon, c'est de s'occuper de sa formation de A à Z. Aran ne veut pas en entendre parler, et il fait assez confiance à son futur bras droit pour savoir que la tâche sera bien remplie. Et si trahison il y a, alors ce sera à Moon de régler ses comptes avec le jeune homme et sur ça, Aran veut avoir un suivi. Il veut s'assurer que personne ne parle de ce qui se passe entre les murs du QG. Si cela implique d'arracher la langue ou de flinguer la personne, personne dans ce gang n'aura de scrupules à le faire. Et il espère bien que Moon saura aller au-delà de l'attachement qu'il aura pour ce gars. Parce qu'il est certain qu'ils tisseront un lien particulier si le chevelu venait à accepter d'intégrer le gang.

Mais la deuxième chose importante aujourd'hui, c'est cette demande particulière que formule le chef de gang à celui qu'il peut appeler ami, maintenant. Devenir le bras droit n'est pas une mince affaire mais toujours est-il que ça reste à la hauteur de Moon. L'étudiant en Histoire ne quitte pas Moon du regard, il le fixe, scrute ses moindres faits et gestes et réactions, comme un prédateur, les sourcils légèrement froncés. Je suis sûr. Aran baisse le regard un instant sur la broche en or qu'il offre à son coéquipier, avant de reposer le regard sur lui. Peut-être qu'un jour, je regretterai ce que je suis en train de faire. C'est vrai, personne n'est à l'abri du futur, du temps, de l'être humain et de ce que ses réactions peuvent entraîner. Mais j'espère pour toi que ce jour n'arrivera jamais. Il replonge son regard dans celui du bagarreur du gang, celui qui l'a toujours impressionné depuis le premier jour où ils se sont parlés, et donc celui qui ne lui inspire que confiance. Du revers de ses longs doigts, Aran donne un petit coup pour pousser le boitier du bijou vers son nouveau propriétaire. Prends le. Avant que je change d'avis. Et enfin, un petit sourire discret se dessine sur les lèvres d'Aran. Un sourire qui fait toujours plaisir à voir, et rassurant en toutes circonstances.
 
(c) SIAL ; icons sial


Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: bad meets evil bad meets evil Empty Lun 22 Avr - 2:07




I'm livin' life in the fast lane, movin' at the speed of life and I can't slow down. Only got a gallon in the gas tank but I'm almost at the finish line, so I can't stop now.

Ca aurait été mentir qu’Aran ne m’avait pas impressionné la première fois que je l’avais vu. Sous son apparence de simple étudiant, il y avait plus, bien plus. Il imposait le respect et ce n’était pas que dû à son nom de famille. Ce type n’était pas n’importe qui. C’était pour ça que j’avais écouté sa proposition à l’époque. J’aurais pu l’envoyer chier, parce qu’intégrer un gang ne m’avait pas jamais intéressé. Parce que j’étais un électron libre, un sauvage qui foutait la merde partout où il passait. C’était comme ça que je fonctionnais. Je préférais être seul, parce j’avais toujours été seul à ne penser qu’à mon cul. Enfin mon cul et la santé de ma mère. Le reste n’avait jamais compté. Parce qu’il n’y avait eu que nous deux dans mon monde. Nous deux et j’avais été le seul pour nous faire vivre. Alors les gangs ? Non. Pourtant me voilà, dans cette situation. Et Aran avait gagné mon respect contrairement à bien des gens. Et là, à cet instant alors qu’il me donnait ce bijou je restais con. Je savais ce que ça impliquait. Ce n’était pas rien. c’était une responsabilité. Je le regardais, sans rien dire. J’étais honoré de la confiance qu’il plaçait en moi. Et surtout du respect que ça impliquait. Aran était un sacré type et même si j’avais sale caractère, j’avais toujours pour lui ce respect sans failles, parce que même si je râlais, on avait développé ce lien bien plus que professionnellement parlant. je savais que je pouvais compter sur lui, il m’avait aidé, avec les soins de ma mère, à ne plus m’inquiéter de ça. J’attrapais la boite qu’il avait glissé vers moi. J’lui ferai honneur Aran. Je regardais le bijou. Si on m’avait dit que j’en serai là un jour. Ca me tuait. J’étais qu’un gosse des rues. Un gosse sans éducation qui avait grandi dans les rues, éduqué à grand coups de poing dans la tronche. Et maintenant ? Bras droit d’un des gangs les plus influent de Séoul ? Ouais, nous sacré évolution. J’sais pas quoi dire, c’est inattendu putain. J’avais sorti la broche pour la regarder attentivement, avant de l’instinctivement l’attacher à ma veste. J’crois qu’elle me va bien. Discrètement j’avais souris, un de mes rares sourire empli d’une certaine forme de sincérité. Parce qu’Aran était plus qu’un boss, c’était comme un frère pour moi.
 
(c) SIAL ; icons sial


Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: bad meets evil bad meets evil Empty Ven 5 Juil - 17:31




I'm livin' life in the fast lane, movin' at the speed of life and I can't slow down. Only got a gallon in the gas tank but I'm almost at the finish line, so I can't stop now.

Une rencontre à une heure tardive dans les rues malfamées de Séoul et ça a été le début d'un duo prometteur. Il l'a su, dès les premières secondes où i la posé son regard insistant sur Moon. Il a su dès ce moment qu'il serait l'idéal, l'incarnation parfaite du bras droit, c'était un objectif qu'il avait depuis leur première rencontre alors que Moon venait de triompher sur un gaillard, uniquement à l'aide de ses poings. Pouvait-il trouver mieux? 1m80 et plus, une corps formé pou le combat, un caractère bien trempé, il ne lui manquait plus que l'effet Stags pour le parfaire. Et voilà le résultat aujourd'hui. Face à lui, un gars de presque son âge qui ne manque plus de rien et qui en échange, le lui rend bien. Fait du bon boulot, sait superviser les stags et les différents groupes qui les composent. Bras droit, c'est un rôle compliqué, c'est un peu l'homme à tout faire, même quand Aran est là, au final, beaucoup de mérite revient au second et Moon lui a prouvé qu'il était capable d'assumer ce rôle parfaitement. Alors voilà, la broche, c'est un juste retour des choses. un remerciement, mais surtout une façon de montrer, partout où il ira, d'où il vient et à quel groupe il appartient. Les stags se sont fait assez connaître dans la ville pour être craints de la sorte. Partout où il ira avec cette broche en or, brillante de mille feux, on ne lui demandera plus de la part de qui il vient. les gens s'écarteront de son passage pour le laisser passer. Un sourire étire les lèvres du chef quand il voit Moon accrocher la broche à sa veste. Au commentaire de son cher ami, le plus jeune acquiesce plusieurs fois de la tête en haussant les sourcils. Elle te va comme un gant. Il laisse un silence s'installer et lève les yeux pour les planter dans ceux de Moon. Elle était faite pour toi. oh que oui, et il n'en doute pas quand Moon lui dit qu'il lui fera honneur. Il en est certain. Aran passe une main sur sa nuque et ses yeux parcourent à nouveau les photos de ce jeune homme que Moon veut recruter. Aran ne sait pas trop quoi en penser. Il se dit que c'est peut-être vain de perdre du temps pour un garçon qui ne voudra jamais les rejoindre. Tu crois qu'il y a moyen qu'il nous rejoigne? il a un signe de tête vers les photos. Je veux pas que tu perdes ton temps avec des enfants de choeur, tu sais... ils ont beaucoup trop de travail sérieux pour ça. Mais s'il a déjà réussi à l'entraîner dans les combats de rue illégaux, il est largement possible qu'il arrive à ses fins. Je veux bien venir le voir combattre un de ces soirs. Tu me garderas une place? Il lève le regard vers Moon.
 
(c) SIAL ; icons sial


Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: bad meets evil bad meets evil Empty

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !